Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 À tout prix - Jared Clark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: À tout prix - Jared Clark   Sam 28 Mai 2016, 16:27

Courir. Je courais partout dans l'école, à sa recherche. Lui. Je devais le retrouver. Pour l'empêcher de faire encore du mal, aux autres, mais surtout à lui-même. J'en avais déjà assez à me reprocher sans en ajouter le mal de Jared. Là, je serais incapable de me pardonner. Ce serait impossible. Il m'aurait fallu la carte du maraudeur afin de le retrouver. Mais je ne l'avais malheureusement pas en ma possession. Je m'arrêtai soudainement, me souvenant d'un truc que mon père m'avait montré un jour. Je sortis ma baguette de ma poche arrière, puis enlevai mon t-shirt. Oui. J'ai enlevé mon t-shirt en plein milieu du hall. Je pouvais entendre les murmures des jeunes femmes autour. Elles ne se souvenaient plus de m'avoir entendu coucher avec Jared. Alors elles me voulaient encore tout autant, et bien plus lorsqu'elles me voyaient ainsi torse nu. Je ne pus m'empêcher d'avoir un léger sourire en coin malgré l'urgence de la situation. Il fut un temps ou avec Jared, on s'amusait à allumer les filles de la sorte. Ce temps où il était mon meilleur ami et que je ne me doutais pas du tout qu'il m'aimait. 


Après quelques secondes à leur sourire, je me concentrai de nouveau sur ma tâche. Je jetai un sort silencieux à mon chandail, qui était en fait un à Jared. Lentement, il s'envola, et je m'empressai de le suivre. Il allait m'indiquer l'emplacement de Jar. Je ne fus pas surpris de le voir se diriger vers les grandes portes. Je poussai un soupir en me dirigeant vers l'extérieur. 


Rapidement, je me retrouvai à l'orée de la forêt interdite, avec le soleil qui se couchait à l'horizon. Je me mordis la lèvre inférieure. Je savais que la forêt était interdite aux élèves, mais je me fichais complètement des règlements. Particulièrement si ça avait un lien avec Jared. En fait, j'avais simplement peur qui lui soit arrivé quelque chose. Je pris donc une grande inspiration et tout mon courage avant de poursuivre ma route entre les arbres, suivant toujours le chandail. Il faisait quelque peu frisquet, mais je m'en fichais. Tout ce que je voulais c'était retrouver Jared. Mon meilleur ami, mon amant, l'amour de ma vie. 


Après quelques minutes à m'enfoncer dans la forêt, j'arrivai à une clairière. Le chandail s'immobilisa, tandis que je vis Jared, les bras croisés contre sa poitrine, me faisant dos. Je revêtis alors le chandail, afin de ne pas paraître indécent, et m'avançai de quelques pas. Toutefois, je décidai de garder une distance respectueuse. Il avait encore sa baguette en main, et je ne voulais pas terminer comme Elena. Je ne savais pas s'il oserait m'attaquer de la sorte. Mais je ne voulais pas prendre de chance en le provoquant.


- Jared, clamais-je alors d'une voix neutre.


Il pivota lentement sur place, et son regard croisa sauvagement le mien. Je déglutis avec difficulté, cherchant ce que j'allais lui dire. En fait, je ne savais pas comment m'expliquer. Je me sentais totalement ridicule en ce moment. 


- J'ai compris, dis-je simplement.


Je rangeai ma baguette dans ma poche arrière, avant de faire quelques pas vers lui. Je n'arrivais pas à croire que j'avais peur de lui en ce moment. Lorsque je fus à quelques pas de lui, je m'arrêtai. J'avais envie de l'embrasser et de le prendre dans mes bras, mais je ne pouvais pas. Pas après ce que j'avais fait.


- Je m'en allais te retrouver, murmurais-je d'une voix rauque. Je... je sais que j'ai gaffé, et je m'en excuse. Je n'aurais jamais du agir comme ça. J'aurais pas du te repousser quand tu m'as embrassé dans le hall. Et j'aurais pas du aller me réconforter avec Elena. Mais je l'ai fait. 


Il se contentait de me fixer, sans dire un seul mot. Je me mordis la lèvre inférieure, attendant une réponse de sa part. Mais elle ne vint jamais. Les larmes me montèrent aux yeux alors que je me retournai vivement afin de quitter les lieux. 


- Je t'aime, chuchotais-je avant de faire quelques pas en direction du château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Jared Clark
Étudiant de 5e | Batteur
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 26/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Cerisier • Écaille de Sirène • 17cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Sam 28 Mai 2016, 17:06

L'oublier, j'allais oublier Liam et ses conneries de baises à la con! Con... Comme lui! J'allais trouver un moyen de rentrer à Bristol et dire à mon père, que Liam m'avait forcé et ensuite me faire transférer dans une autre école, loin de Liam England et de ses conneries.


Je n'avais pas vu, que je m'étais éloigné du sentier et que je marchais maintenant en pleine forêt. Je ne savais même plus où j'allais! J'en avais vraiment plus rien à foutre de lui! Et cette salope de Warldorf, j'espérais qu'elle ait crevée au beau milieu de son sang. Je débouchai sur une clairière et voyant que j'étais maintenant perdu, je m'arrêtai, afin de reprendre mon souffle. Le vent froid me fit frissonner un peu, alors que je croisai mes bras contre mon corps. Ma main serrait toujours ma baguette.


- Jared, fit la voix de Liam, d'un ton neutre.


Automatiquement, au son de sa voix, je me retournai sur moi-même. Mes noisettes, brillantes de rage, croisèrent ses yeux verts, presque apeurés. À mon grand plaisir, je le vis déglutir avec difficulté. Oh, il allait en baver.


- J'ai compris, ajouta-t-il, tout doucement.


Euhm, non, il n'avait pas comprit. Il n'avait pas comprit, qu'en fourrant avec Elena, il me briserait le coeur! Il n'avait pas comprit, que j'avais aussi ma réputation en danger, ainsi que ma relation avec mon père.


Liam rangea sa baguette dans sa poche arrière. Il se mit à avancer vers moi, mais s'arrêta à une distance raisonnable. C'est alors qu'il ouvrit la bouche, qu'il tenta de me faire croire qu'il s'en venait me trouver.


- Je... Je sais que j'ai gaffé, et je m'en excuse, bégaya Liam. Je n'aurais jamais dû agir comme ça. J'aurais pas dû te repousser, quand tu m'as embrassé dans le Hall. Et j'aurais jamais dû aller me réconforter avec Elena. Mais je l'ai fait.



Pathétique. Je n'allais pas répondre à de tel mensonges. Devant mon mutisme, mon ex-amant se mordit la lèvre inférieure. De grosses larmes de crocodiles perlèrent dans ses yeux perçants, lorsque Liam se retourna vers le Château.


- Je t'aime, murmura-t-il, avant de faire quelques pas dans la direction opposé à moi.


- Non, dis-je, bêtement. Tu sais pas aimer. T'as jamais aimé personne, tu t'es toujours contenté de baiser ou de te faire baiser. T'es une belle salope, England.


Il se retourna vers moi, sous ses insultes. Je m'attendais à recevoir un Doloris, mais rien ne vint vers moi. À mon tour, des larmes se mirent à couler de mes yeux. Je poussai un hurlement de rage, avant de m'avancer vers mon ancient meilleur ami. Une fois près de lui, je le poussai violemment.


- Tu m'as pris pour acquis, tu as ruiné le peu de relation que j'avais avec mon père, criais-je. J'ai tout enduré pour toi! J'étais prêt à tout pour toi! J'AI FAILLI TUER POUR TOI, SI CE N'EST PAS DÉJÀ FAIT.


Il allait comprendre, que je faisais allusion à Elena. Je poussai mon amant de nouveau, contre un arbre, brandis mon poing, mais au lieu de l'abbattre contre son adorable minois; je l'enfonçai dans le tronc d'arbre. Je poussai un hurlement de douleur, mais ce n'était pas ma main cassé, qui me faisait le plus mal, c'était lui.


- Je t'aimais Liam, je voulais juste qu'on soit un vrai couple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Mar 07 Juin 2016, 12:21

Mal? Bien sûr que j'avais mal. Beaucoup plus mal que lorsque ces Mangemorts m'avaient torturé sans aucune pitié. Beaucoup plus que lorsque le père de Jared m'avait frappé, beaucoup plus que lorsque je m'étais battu avec mon meilleur ami. Beaucoup plus que lorsque mon coeur avait été brisé. Il l'était encore plus. Et cette fois, il n'était pas réparable. J'avais gaffé. Ce que j'avais dit à Jared était entièrement vrai. J'avais peur, j'étais perdu, et j'avais agi comme un bel imbécile. J'avais brisé Elena. J'avais brisé Anita. J'avais brisé Emily en faisant mal à son nouveau copain. J'avais brisé mes parents lorsque j'avais été capturé par les Mangemorts. Tout ce que je faisais, c'était briser les gens. J'étais égoïste, il semblerait. Jar avait raison. Je ne pensais qu'à moi, ma réputation, ma popularité. Au fond, toutes des choses que je n'avais pas besoin. C'était difficile de m'en rendre compte. Jared avait toujours été à mes côtés. Je n'avais pas compris l'importance qu'il avait. Il avait fallu que je me retrouve seul pour le comprendre. Mais maintenant, j'étais persuadé de le savoir. 


Je pris une grande inspiration, afin de retourner vers le château. J'avais laissé Elena dans une situation quelque peu délicate, je le savais bien. À cette heure, des gens étaient déjà retournés à la salle commune et lui étaient venus en aide. J'avalai de travers. Une autre amie que j'avais perdue. 


- Non, dit-il alors sèchement. Tu sais pas aimer. T'as jamais aimé personne, tu t'es toujours contenté de baiser ou de te faire baiser. T'es une belle salope, England.


J'écarquillai les yeux, sous le choc. Il ne pouvait pas penser ce qu'il venait de dire. J'avais aimé Emily. Je l'avais aimée si fort que j'avais bien failli me retrouver à Azkaban pour ça. J'avais aussi aimé Anita. Même si à ses yeux cela semblait impossible, je l'avais aimée. Elle avait simplement eu le malheur de se retrouver au moment dans ma vie où je découvrais que j'étais amoureux de Jared. Car oui, j'étais amoureux de Jared. Il le savait. Oui, j'avais souvent baisé pour baiser, mais ce n'était pas le cas avec ces trois personnes. Encore moins avec lui. Alors pourquoi? Pourquoi il disait des choses comme ça? Je me retournai vivement, quelque peu en colère. Je ne dis toutefois rien, tentant plutôt de comprendre les émotions qui s'emparaient de l'homme que j'aimais. Des larmes montèrent alors à ses yeux, et je fermai mes yeux sous l'impact. C'était de ma faute tout ça. Je le savais, je n'étais pas stupide. Mais je voulais réparer mes erreurs. C'était la raison de ma présence. 


Soudain, il poussa un puissant cri, et j'ouvris aussitôt les yeux. J'avais peur. J'avais peur qu'il se fasse du mal. Mais il n'en fit rien. Il s'avança plutôt vers moi, l'air menaçant. Je déglutis avec difficulté, mais ma main n'alla même pas se poser sur ma baguette, dans ma poche arrière. Je ne voulais pas lui donner une raison de devenir encore plus agressif. De toute façon, je lui faisais confiance. S'il avait voulu me faire du mal, c'était sur moi qu'il aurait lancé ce sortilège dans la salle commune de ma maison, et non sur Elena. J'avais peut-être merdé, mais il n'oserait jamais me tuer. Il m'aimait encore. Peu importait de quelle façon. Mais sa colère le prouvait. Il me poussa alors de manière violente, et je reçus le coup sans rien dire. J'allais le laisser se défouler. Après je pourrai parler. À moins qu'il me provoque trop. S'il faisait ça, je serais incapable de me contrôler, et il le savait mieux que quiconque.


- Tu m'as pris pour acquis, tu as ruiné le peu de relation que j'avais avec mon père ! hurla-t-il, plus que visiblement hors de lui. J'ai tout enduré pour toi ! J'étais prêt à tout pour toi ! J'AI FAILLI TUER POUR TOI, SI CE N'EST PAS DÉJÀ FAIT!


Je me mordis la lèvre inférieure. Il ne comprenait pas ce qu'il avait fait, c'était bien évident. Il ne pourrait jamais retourner au château. Miss Lakimov n'acceptait pas ce genre de violence entre les étudiants. Mais je n'allais pas le laisser seul. S'il était renvoyé, alors je partirais avec lui. Qu'il veuille ou non de moi. Il n'était pas lui-même. Mais ça ne pardonnait en rien ce qu'il avait fait à Elena. Il avait été chanceux que j'avais été en mesure de réagir aussi rapidement et surtout, que je connaissais et maîtrisais le sortilège afin de la guérir. Je devais ça à mes parents, et à tous les membres de l'Ordre qui traînaient chez moi. 


Il me poussa de nouveau, mais cette fois mon dos heurta fortement le tronc d'un arbre. Je mordis ma lèvre jusqu'au sang afin d'éviter de geindre de douleur. Je relevai mes yeux dans ses noisettes, qui étaient totalement déformées par la rage. Je vis son poing seulement lorsqu'il fut à la hauteur de mes yeux. J'écarquillai le regard, mais il ne me frappa pas. Il heurta plutôt l'arbre. Son cri de douleur me traversa au complet. Ça aussi, c'était de ma faute.


- Je t'aimais Liam, je voulais juste qu'on soit un vrai couple, me dit-il alors, les dents serrés par la douleur.


Je ne sus jamais ce qui me prit. Mais mes lèvres allèrent cueillir un baiser sur les siennes. Il était bref. J'avais à peine effleuré ses lèvres. J'avais compris que j'avais fait une erreur. Surtout ainsi coincé entre un arbre et l'homme que j'aimais. Je baissai le regard, totalement perdu. Je ne savais pas quoi lui dire, car il avait raison sur toute la ligne. Cependant, ma réaction l'avait pris par surprise. Je relevai le regard, et vit alors ses yeux, encore plus déformés par la rage qu'il y avait quelques minutes.


- Jar, laisse-moi parler s'il-te-plaît, dis-je aussitôt. 


Je voyais bien qu'il n'en avait pas envie. En fait, j'avais peur de lui. Jamais je n'aurais cru que ça pourrait arriver. De plus, je n'avais rien à dire. À part ce que je ressentais. Je l'aimais merde. Il n'était pas stupide à ce point-là ! Il savait que j'étais amoureux de lui. Il savait que j'avais gaffé. Il était simplement incapable de me pardonner. Ma main, qui était allée se poser sur ma baguette par réflexe, la relâcha dans le gazon. Je fis la seule et unique chose qui me venait en tête: l'approche physique. Bon, son corps était déjà proche du mien. Alors, ce ne fut pas difficile de laisser mes mains glisser sur son torse pour se nicher derrière son cou. Mes lèvres s'emparèrent à nouveau des siennes, mais cette fois de manière beaucoup plus langoureuse et passionnée. Je savais ce qui m'attendait. Je savais qu'il allait me ruer de coups jusqu'à ce que je ne puisse plus bouger et qu'il allait m'abandonner à mon sort. Mais je m'en fichais.


- Je t'aime, soufflais-je entre deux baisers. Même si tu ne me crois pas. 


Je repris ses lèvres avec ardeur. J'aimais Jared Clark, et je voulais lui prouver, lui montrer. Je lâchai sa bouche quelques instants, afin de planter mes émeraudes dans la prunelle de ses yeux. Je pouvais voir que la colère l'animait toujours...


- Je veux être avec toi, ajoutais-je d'une voix que je voulais douce. Pour de vrai. Être un vrai couple. Je t'aime Jared.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Jared Clark
Étudiant de 5e | Batteur
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 26/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Cerisier • Écaille de Sirène • 17cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Mar 07 Juin 2016, 15:01

Liam posa ses lèvres sur les miennes, un petit baiser court, je faillis perdre ma contenance. NON, je devais rester enragé, je ne devais pas le laisser gagner. Ce n'est que lorsque ses prunelles vertes se baissairent vers le sol, que je sus que je pouvais encore gagner. Il releva le regard vers le mien, empreint de rage.


- Jar, s'il-te-plaît, laisse-moi parler, dit mon ancien amant.


Non, je ne voulais même plus qu'il m'appelle par mon surnom, je ne voulais plus rien de lui. Je voulais qu'il disparaisse, je voulais qu'il souffre encore plus. Je captai le mouvement de sa main, aggripant sa baguette, pour... la jeter dans l'herbe. Ses mains se posèrent sur mon torse, les faisant glisser derrière ma nuque et ses lèvres reprirent les miennes; d'une façon plus langoureuse et passionné. Il pensait que m'embrasser suffirait à me calmer, il allait voir ce qui allait se passer.


- Je t'aime, murmura-t-il. Même si tu ne me crois pas.


Awwe, pauvre petit. Encore une fois, Liam m'embrassa avec ardeur. Il s'interrompit pour plonger son regard dans le mien et y vis toujours la même haine. Rien n'allait me calmer, il n'avait simplement pas compris.


- Je veux être avec toi, dit-il, doucement. Pour de vrai. Être un vrai couple. Je t'aime Jared.


JE T'AIMAIS, LIAM; voulais-je lui hurler. Liam me tenait contre lui, son visage à quelques centimètres du mien, je reculai ma tête, me défis de ses bras. Je secouai la tête, mon regard sans émotion. Je serrai les poings et les dents, à cause de la douleur provenant de ma main cassée.


- C'est trop tard, dis-je, platement. Miss Lakimov va me renvoyer, j'vais probablement me retrouver comme cette pauvrasse de Faith Moore, à Ste-Mangouste. Je regrette même pas de l'avoir tuée, Liam, ça me fait un bien fou et j'aurais dû le faire bien avant avec Emily ou Anita.


Je sentis que je souriais en disant cela, un sourire triste, mais honnête. J'étais fou, c'en était la confirmation. Je venais simplement d'admettre, que j'aurais tué, sans hésitation, deux des ex de mon amour. Et le pire dans tout cela? J'aimais toujours ce connard!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Jeu 09 Juin 2016, 00:37

Je l'aimais. Mais j'étais rendu à un stade où je ne savais pas comment lui prouver. C'était évident. Il ne voulait pas me croire. Pourtant, après toutes les insultes qu'il m'avait lancées, il savait bien que je serais parti depuis longtemps si je ne l'avais pas réellement aimé. En fait, c'était probablement ça qui lui faisait peur. Que tout ça, toutes ces émotions, ce soit réel. Il avait tellement en tête que ce ne l'était pas qu'il s'en était fait une peur. En fait, c'était la seule et unique option qui me venait en tête. Sinon, il ne s'obstinerait pas à me repousser de la sorte. Pourtant, ses yeux dans les miens, je crus un instant que je l'avais eu. Mais non. Il se défit rapidement de mon étreinte, afin de prendre ses distances avec moi. Mon coeur se resserra alors dans ma poitrine. J'avais mal. Il me faisait mal. Mais je le méritais. Je l'avais mérité, avec toutes les conneries que j'avais faites depuis le début de notre histoire. En plus, je pouvais voir la douleur sur son visage. Je baissai donc le regard sur sa main, et j'écarquillai le regard lorsque je vis qu'elle était cassée. Je devais la réparer...


- C'est trop tard, lâcha alors Jared, reportant aussitôt mon attention sur son visage. Miss Lakimov va me renvoyer, j'vais probablement me retrouver comme cette pauvrasse de Faith Moore, à Ste-Mangouste. Je regrette même pas de l'avoir tuée, Liam, ça me fait un bien fou, et j'aurais du le faire bien avant avec Emily ou Anita.


Je poussai un léger soupir. Il n'était plus lui-même, c'était évident. Jamais Jared n'aurait de tels propos. Non, il n'avait jamais aimé mes copines, puisqu'il en était jaloux, mais jamais il ne les aurait tuées. Il savait que je l'aurais probablement tué par la suite. Mais maintenant, c'était différent. Maintenant, je l'aimais. 


Je franchis la distance qui nous séparait, et je volai rapidement la baguette de Jared. Sans lui laisser le temps, je pointai sa main et fit un Epiksey silencieux. Je pus entendre les os se replacer et mon amant gémir de douleur. Maintenant, au moins, il irait mieux, et sa main ne le ferait plus souffrir. Puis, je me hissai sur la pointe des pieds, et caressai tendrement son menton du bout de mon doigt. J'allai lui voler un subtil baiser, avant de planter mon regard dans le sien.


- Si elle te renvoie, je te suis, soufflais-je alors. J'peux pas vivre si t'es pas là. 


Mes mains se posèrent alors contre son torse, afin de remonter derrière son cou. Je m'emparai alors de ses lèvres avec passion, puis je me donnai un élan afin de sauter dans ses bras, et d'entourer sa taille de mes jambes. 


- Allez Jared, insistais-je entre deux baisers, le sentant encore résister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Jared Clark
Étudiant de 5e | Batteur
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 26/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Cerisier • Écaille de Sirène • 17cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Jeu 09 Juin 2016, 20:40

J'entendis Liam pousser un petit soupir, il sonnait comme s'il était loin de moi, mais en fait c'était moi qui était loin. Loin, très loin dans ma tête, je me voyais debout au-dessus des corps de tous les gens que mon amour s'était fait. Je me sentais presque joyeux.


Je fus sortit de mon rêve éveillé par Liam, qui avait franchi la distance entre lui et moi et s'était emparé de ma baguette. Le regard et le coeur vide, je le vis pointer ma propre arme sur ma main et je fus pris d'une douleur rapide. Il avait réparé ma main cassé. L'imprudent se hissla sur la pointe des pieds et caressa ma mâchoire du bout du doigt. Il posa rapidement ses lèvres sur les miennes.


- Si elle te renvoie, je te suis, souffla Liam. J'peux pas vivre si t'es pas là.


Naïf. Je sentis ses mains sur mon torse, glisser jusqu'à mon cou. Et voilà, que ses lèvres reprenaient les miennes avec un peu plus de violence, il se donna un élan et sauta dans mes bras. Ses jambes entourèrent ma taille. Ugh, combien de temps ce manège durerait-il?


- Allez Jared, murmura-t-il.


Je plongeai un regard vide dans le sien. Je secouai la tête doucement, en défaisant l'étreinte de ses mains et ensuite ses jambes, le laissant tomber sur les fesses. Je reculai de quelques pas, le fixant toujours d'un air ahuri et absent. Pourtant dans ma tête, un millier de pensées s'entre-mêlaient.


- Je veux pas, dis-je, brisé. Je te fais plus confiance, je t'aimais et c'est trop difficile de continuer à t'aimer.


Je penchai ma tête sur le côté, examinant Liam, comme si c'était la première que je le voyais. Mes noisettes ne lâchaient pas d'une seconde ses beaux yeux verts. Mes pensées me guidèrent vers Elena.


- Je l'ai tuée, ein? demandais-je, naïvement. J'vais aller en prison?


J'éclatai soudainement en sanglots amers. J'étais un meurtrier, je venais de tuer une fille d'ambassadeur. J'allais finir mes jours à Azkaban, mes jambes me lâchèrent et je m'écrasai au sol. Mon corps secoué par mes sanglots. Ma mère, j'allais lui briser le coeur; mon père, il allait me renier; Eva; Kathy... Une boule de bile acide se forma dans ma gorge.


- J'v...J'veux pas partir, pleurais-je, minablement.


Quelle honte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Jeu 09 Juin 2016, 21:12

Mes yeux se posèrent dans les yeux. Décidément, je ne réussirai pas à l'avoir de cette façon. Je dus me retenir de ne pas pousser un soupir devant son regard absent. Mais qu'est-ce qui lui prenait? Après tout, ce n'était pas comme si je l'avais trompé, je ne sortais pas avec lui. Et maintenant, je n'avais plus aucune chance que cela arrive. J'avais littéralement gaffé. Elena aussi. Elle s'était fait avoir. Et maintenant quoi? Je perdais tout. Absolument tout. Je m'en voulais. Affreusement. Mais il ne me croyait pas. Il ne me croyait jamais. Il était bien trop obstiné pour ça. Il ne cherchait pas à savoir ce qui m'avait mené à faire ça. Le pourquoi? Qu'est-ce qui s'était passé juste avant? En quelque sorte, c'était de sa faute. S'il ne m'avait pas embrassé devant tout le monde, je n'aurais pas pogné les nerfs, je ne serais jamais parti avec Elena, et je ne l'aurais jamais baisée. Mais bon. J'avais su que j'avais gaffé. C'était pourquoi j'étais parti à la recherche de Jar et que je l'avais laissée derrière. Simplement, il m'avait quelque peu devancé. Pourquoi est-ce qu'il ne voyait pas ça de la même façon que moi? Tout serait tellement plus simple. Il n'y aurait aucun casse-tête, et on pourrait finalement s'aimer, comme il voulait. 


C'est alors qu'il secoua négativement la tête, me faisant littéralement perdre tout espoir. Merde. J'étais là, à portée de main, je lui offrais absolument tout, et lui, il refusait. C'était une décision qu'il allait regretter, et il le savait lui-même. Il se défit alors de mon étreinte, et je me retrouvai bien rapidement au sol. Je poussai un puissant soupir, en me recroquevillant sur moi-même. Si je ne quittais pas Poudlard avec Jared, j'allais le quitter seul. Je ne voulais plus revenir ici. Anita avait effacé la mémoire des gens quant à ma baise avec Jar dans la Salle sur Demande, mais elle avait bien failli y laisser la vie. Et maintenant, elle me détestait plus que tout. Et son copain... Je n'osais même pas en parler. Malheureusement, je ne contrôlais pas très bien ce sortilège. De toute façon, je serais incapable de le lancer sur Jared ou sur Elena. Je méritais amplement ce qui m'était arrivé. 


- Je veux pas, dit-il soudainement d'une voix brisée. Je te fais plus confiance, je t'aimais et c'est trop difficile de continuer à t'aimer. 


Ma tête entre mes genoux, les larmes me montèrent instantanément aux yeux. Il ne venait pas de dire ça. C'était impossible. Je pris une grande inspiration, cherchant le courage de relever mon regard vers le sien. Je le fis, et pendant un moment je fixai la douleur au fond de ses pupilles. Je l'avais blessé. Peut-être trop. Je n'avais pas voulu le faire. Ça ne m'avait même pas effleuré l'esprit à quel point ça lui ferait mal. J'étais idiot, tout simplement.


- Je l'ai tuée, hein? J'vais aller en prison? me demanda-t-il soudainement d'une voix insécure.


Je secouai négativement la tête, mais il ne me vit pas. Il éclata soudainement en sanglots, avant de s'écraser à genoux. Je me relevai d'un bond, me rendant aussitôt à ses côtés. Devais-je mettre mes mains sur lui, le prendre dans mes bras afin de le réconforter ? Je ne le savais aucunement. Quelle était la bonne chose à faire ? Y en avait-il une? 


- J'v... J'veux pas partir, sanglota Jar.


Je me mordis la lèvre inférieure, avant de le prendre dans mes bras et de le serrer fortement. Je fermai les yeux, caressant tendrement son dos. Jared pleurait de rage, quand même souvent, mais pleurer comme ça, jamais. Il était réellement en détresse. Mon coeur se serrait dans ma poitrine. Tout ça, c'était de ma faute. 


- Chhuuuuuut, soufflais-je avec tendresse. Tu l'as pas tuée, je suis intervenu à temps. Elle va bien. 


Lentement, je remontai son visage vers le mien, afin d'essuyer les larmes qui coulaient sur ses joues. Je plaidais coupable. Maintenant, je devais trouver une solution. Je me mordis la lèvre inférieure, avant d'embrasser avec tendresse Jared sur le front. Je l'attirai ensuite de nouveau à moi afin de le bercer avec amour. Je me sentais affreusement mal. Je n'arrivais pas à croire que j'avais provoqué tout ça. C'était donc moi qui devait avoir les conséquences pour ce qui était arrivé. Je pris une grande inspiration. Oui. C'était ce que j'allais faire. J'allais prendre le blâme. 


- J'vais dire que c'est moi, minaudais-je alors. De toute façon c'est de ma faute. Alors c'est moi qui va être renvoyé. Pas toi. En même temps tu vas être débarrassé de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Jared Clark
Étudiant de 5e | Batteur
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 26/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Cerisier • Écaille de Sirène • 17cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Sam 11 Juin 2016, 21:32

Non, non, non, NON. J'allais crever si j'allais à Azkaban. Mes parents, ils se feraient renvoyer de l'Ordre du Phénix, ma mère mourrait de tristesse. Comment avais-je pu faire cela? Liam me prit dans ses bras, je le vis mordre sa lèvre inférieure. Ses mains caressaient mon dos avec douceur, alors que je continuais d'être secoué par mes sanglots.


- Chuuuuuut, souffla Liam. Tu l'as pas tué, je suis intervenu à temps. Elle va bien.


Avec la même douceur, il remonta mon visage vers le sien. Liam essuya mes larmes, avant de remordre sa lèvre inférieure et de poser ses lèvres contre mon front. En quelques secondes, je me retrouvai dans les bras de mon meilleur ami, à me faire bercer doucement. Je l'entendis prendre une grande inspiration.


- J'vais dire que c'est moi, dit-il. De toute façon, c'est ma faute. Alors c'est moi qui va être renvoyé. Pas toi. En même temps, tu vas être débarassé de moi.


Je relevai le visage vers lui, un masque de surprise flottait dessus. Je le repoussai fermement, me dégageant de lui sur mes mains. Je me mis à secouer la tête, de façon hystérique. Je continuais de reculer, comme si Liam m'effrayait.


- Non. T'as pas le droit. Je veux pas de ta pitié, crachai-je. Je... Je voulais que tu m'aime, pour vrai.


Je me relevai lentement, pour continuer de reculer, mais mes pieds s'entre-mêlèrent dans des racines, me faisant tomber. Je plongeai mon regard dans le sien, mon regard brûlait de tristesse et d'amour. J'avais beau essayer de refouler mes sentiments, mais je ne pouvais pas cesser d'aimer Liam England.


- Fais-lui oublier, dis-je. Fais oublier à Elena ce qu'elle a vécu. Je veux rester ici... avec toi.


Je reniflai bruyament, avant de sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Lun 13 Juin 2016, 13:43

Je ne pouvais peut-être pas prendre le risque de modifier la mémoire d'Elena, mais je serais sans doute en mesure de passer un marché avec elle. La connaissant, je ne croyais pas qu'elle en voulait à Jared. Elle aurait peur de lui, probablement. N'importe qui serait effrayé. Non seulement Jar était puissant, mais en plus, il ne savait pas jusque où sa puissance pouvait bien aller. Ce qui était encore plus dangeureux, car il ne savait pas tout le temps ce qu'il faisait. Ce sortilège qu'il avait jeté à la lionne, il n'était non seulement pas du tout réfléchi, mais c'était aussi la première fois qu'il le lançait. Les conséquences auraient pu être désastreuses. Heureusement, les dégâts avaient été minimes, et réparables. En fait, Warldof était chanceuse que je n'aie pas figé et que j'aie été capable de réagir aussitôt. Sinon, les Gryffondors seraient en train de trouver son cadavre à l'heure qu'il était. Non seulement elle avait de la chance, mais Jared aussi. Avec une bonne excuse et un marché avec Elena, je devrais m'en sortir avec un renvoi uniquement. J'avais fait bien pire à Mathéo...


Alors que je continuais à le bercer avec tendresse, Jar posa son regard dans le mien. Je vis bien qu'il était étonné par ma proposition, ou alors en désaccord. En ce moment, il n'était pas vraiment possible de le savoir, puisque son visage passait par toutes sortes de ressentiments depuis tout à l'heure. C'est alors qu'il me repoussa violemment, à ma plus grande surprise. Je le lâchai aussitôt, le regardant s'éloigner de moi sur ses mains. Il secouait négativement la tête, lui donnant un air de fou tout droit sorti de Sainte-Mangouste. Malgré tout, je l'aimais. Même s'il ne voulait rien entendre. J'allais continuer à l'aimer.


- Non. T'as pas l'droit, me dit-il sèchement. Je veux pas de ta pitié. Je... Je voulais que tu m'aimes, pour vrai. 


J'ouvris la bouche pour lui répondre, pour lui dire que je l'aimais. Que ce n'était pas de la pitié, mais bien de l'amour. De toute façon, je croyais réellement que tout ça était de ma faute, alors ça ne se rapprochait même pas de la pitié. J'allais me rendre, et mettre fin à ce calvaire. Point final. Mais il se leva, et je continuais de le fixer, tandis qu'il continuait de reculer. Je n'étais même pas armé, et je le berçais quelques instants plus tôt. Alors pourquoi avait-il peur de moi de la sorte? Je n'aggravai pas les choses. J'avais envie de marcher vers lui, et de le rassurer, mais j'avais peur de sa réaction. C'est alors que ses pieds se prirent dans une racine, le faisant tomber au sol. Ses yeux noisettes croisèrent les miens, et mon coeur fit un bond dans ma poitrine. Malgré tout ce qu'il disait, il m'aimait encore. Je pouvais le voir au creux de ses iris.


- Fais-lui oublier, lâcha alors Jar. Fais oublier à Elena ce qu'elle a vécu. Je veux rester ici... Avec toi. 


C'est à ce moment qu'un sourire éclaira son visage. Au lieu de me relever et de marcher vers lui, je transplanai instantanément, plaquant le dos de Jared au sol, sur mes quatre pattes par-dessus lui. J'approchai mon visage du sien, me saisissant de ses lèvres avec passion et amour. Il me voulait encore. Malgré toutes les insultes, tous les mensonges qu'il s'était fait à lui-même, il voulait encore être avec moi. Cependant, faire oublier Elena... C'était plus délicat. J'avais tenté ce sortilège une seule fois sur ma soeur afin qu'elle n'aie pas jacasser à mes parents ce que j'avais fait. Heureusement, mon père était entré à temps pour sauver la situation, sinon elle serait à Sainte-Mangouste à cette heure. 


Je mis doucement fin au baiser, afin de me noyer de nouveau dans ses yeux. Je voulais qu'elle oublie moi aussi, mais je me demandais si c'était la meilleure chose à faire. Ce n'était pas pour rien que ce sort était catastrophique. 


- Je contrôle pas le Oubliettes, et tu le sais, murmurais-je alors. Le mieux que je peux faire, c'est lui parler. 


J'allai cueillir un autre baiser sur ses lèvres, et dus me mordre la lèvre inférieure afin de lutter contre le désir qui prenait possession de moi. J'avais envie de lui, mais si je me laissais aller, il me repousserait, disant que je voulais juste du cul. Et ce n'était pas du tout le cas. Mais ça devait venir de lui. 


Je poussai donc un cri de rage, avant de me lever pour m'éloigner de son corps. Je croisai mes bras contre ma poitrine, prenant de grandes inspirations. Pourquoi? Pourquoi est-ce que j'avais autant besoin de son corps? Si seulement il y avait une réponse à cette question, je la voulais. Je me retournai vivement, mais je ne pus pas aller rejoindre Jared. Il était là. Son torse frôlait le mien tellement il était près. Je relevai la tête, plongeant de ce fait mes émeraudes au creux de ses yeux. Sa main déposa un objet dans la mienne. Je reconnus alors ma baguette. J'avais une idée, mais ce n'était pas la meilleure. En ce moment, je devais simplement trouver une façon de faire sortir Elena de la salle commune de notre maison. Je poussai un soupir. Au fond, je n'avais rien à perdre. 


Après avoir déposé un baiser contre les lèvres de l'homme que j'aimais, je vis apparaître une boule d'air. Je la saisis dans ma main, avant de la porter à ma bouche. Je mis ma baguette contre ma gorge afin de modifier ma voix. Heureusement que j'avais rencontré son père au moins une fois dans ma vie...


- Elena, chérie, c'est moi, papa, dis-je alors d'une voix qui n'était pas la mienne. J'avais envie de te voir. Je suis dans la clairière où ta mère et moi t'avons emmenée pour faire un pic-nique cet été. 


Pourquoi savais-je cela? Parce que Elena m'en avait envoyé des photos par courrier durant nos vacances. Elle avait tellement aimé son séjour dans la Forêt Interdite avec ses parents, qu'elle m'avait proposé qu'on fasse la même activité. Maintenant, je comprenais le pourquoi de tout ça. Elle était amoureuse de moi. Du moins, c'était ce que j'avais cru comprendre. C'était malheureux a dire, mais elle n'était ni la première, et ne serait pas la dernière. J'attirais les femmes comme la marde attire les mouches. (Je sais, j'suis pas très poétique.) Mais ça en était ainsi. Elle aimait tellement son père, elle n'avait pas d'autres choix que de se rendre ici. 


Je refermai alors la boule, avant de l'envoyer vers Elena. Ce n'était pas de la magie de notre niveau, mais mes parents l'utilisaient tellement souvent pour l'Ordre que je n'avais pas pu faire autrement que de l'apprendre en les regardant faire. Ça pouvait être dangereux être le fils du Chef de l'Ordre du Phénix, mais il y avait également certains avantages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Jared Clark
Étudiant de 5e | Batteur
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 26/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Cerisier • Écaille de Sirène • 17cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Sam 18 Juin 2016, 23:13

Sans rien ajouter, Liam transplana par-dessus moi, me plaquant au sol. Il se tenait à quatres pattes sur moi. Son visage finit par se tenir à quelques centimètres du mien et ses lèvres se plaquèrent contre les miennes avec passion. Lorsqu'il se dégagea de moi, ses yeux verts intenses se plongèrent dans les miens.


- Je contrôle pas le Oubliette, et tu le sais, murmura Liam. Le mieux que je peux faire, c'est lui parler.


Liam vint me voler un autre baiser, avant de se mordre la lèvre inférieure. Je ne voulais pas, je ne voulais pas baiser. Je ne voulais pas qu'il se laisse aller! Lorsqu'il vit que je ne n'embarquais pas, il poussa un cri de rage. Mon ami se leva et s'éloigna de moi. Il était loin, si loin de moi. Mon corps le voulait, mon corps voulait son corps contre le mien. 'Liam croisa ses bras contre sa poitrine, prenant un tas d'inspirations. Je me levai et m'approchai de lui. Lorsqu'il se retourna vers moi, mon torse le frôlait. Je pris sa main et déposai sa baguette, que j'avais pris au sol.


Liam m'embrassa tendrement et procéda à faire apparaître une bulle d'air et modifia sa voix, pour prendre celle du papa d'Elena. Mon attention s'envola, parce que je ne voulais pas imaginer ou même savoir ce que Liam disait. Je me retournai pour voir la boule s'envoler vers le château.


- Tu crois qu'elle va venir? demandais-je.


Je fis dos à Liam, poussai un soupir. Et si personne n'avait trouvé Elena? Et si elle ne venait pas? Et si elle venait et s'en prenait à moi? Je me retournai vers Liam, une énorme boule bloquait ma gorge. Mon coeur se mit à battre à cent milles à l'heure.


- Papa? fit une petite voix.


Je me retournai pour voir Warldorf dans le sentier, vêtue seulement d'une petite nuisette, je me lançai vers Liam et aggripai le bras de mon ami. Les yeux de Warldorf s'arrondirent de peur, lorsqu'elle me vit. Elena poussa un cri strident, avant de reculer.


- T'... T'approche.. pas de moi, pleura-t-elle.


- Elena... J'suis...désolé, dis-je tout bas.


Je me collai contre Liam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Lun 20 Juin 2016, 20:20

Je sentais l'angoisse monter en moi. Je savais que ce que je faisais, ce n'était pas bien, mais je ne voyais aucune autre façon de faire venir Elena à nous. Je continuais à me mordre la lèvre inférieure. Tic nerveux, ouais. Il commençait à être un peu trop fréquent à mon goût. Mais bon. J'étais comment j'étais, et il n'y avait rien à faire pour me changer. Sauf être Jared. On allait tout de même pas s'étaler là-dessus. Maintenant, il ne restait plus qu'à attendre. Attendre qu'Elena se pointe naïvement au rendez-vous. Je pouvais voir Jar nerveux. Avait-il peur d'Elena? Pourtant, j'avais baguette en main, et j'étais beaucoup plus fort qu'elle, il le savait. De plus, elle n'était pas vengeresse. Du moins, pas avec de la violence. 


- Tu crois qu'elle va venir? demanda Jar, incertain.


Au moment où il se retournait vers moi, je pus entendre une voix qui provenait du sentier.


- Papa? entendis-je Elena dire.


Je me retournai vivement, pour apercevoir la lionne, légèrement vêtue. Je me sentais mal, affreusement mal, mais je ne pouvais rien faire pour revenir en arrière. Il était impossible de changer le passé. Aussitôt que je vis ses yeux s'écarquiller, je sus qu'elle nous avait aperçus à son tour. Jared s'accrocha subitement à moi, tandis qu'Elena poussait un puissant cri de terreur. Eh merde.


- T'... T'approches... pas de moi... sanglota-t-elle.


- Elena... J'suis... Désolé, murmura mon amant. 


- Elena, écoute-moi, ok? dis-je alors d'une voix prudente.


Je forçai Jared à me lâcher, alors que je faisais quelques pas vers elle. Je tentais de sourire, comme pour la rassurer. De toute façon, elle n'avait aucune raison d'avoir peur de moi. Je ne lui avais jamais fait de mal. Du moins, pas volontairement.


- Jared regrette ce qu'il a fait, vraiment, commençais-je. Il ne voulait pas te faire du mal. Tu étais simplement au mauvais endroit, au mauvais moment. 


Je tendis ma main à l'arrière de moi, afin d'inviter Jared à me rejoindre. Il se saisit timidement de main, alors je le tirai avec force afin de l'emmener à ma hauteur. Je pouvais bien voir la méfiance dans les yeux de mon amie.


- Si tu racontes ce qui s'est passé, il sera renvoyé, ajoutais-je. S'il est renvoyé, je pars avec lui. Poudlard, c'est chez nous... On... on pourrait effacer ta mémoire, mais on a pris la décision de ne pas le faire, parce que c'est mal. 


Voyant qu'elle ne parlait toujours pas et que sa méfiance augmentait, je fis un nouveau pas vers elle, laissant cette fois choir ma baguette au sol. Comme ça, elle ne penserait pas que j'allais lui lancer un sortilège surprise.


- Je l'aime... soufflais-je alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Jared Clark
Étudiant de 5e | Batteur
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 26/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Cerisier • Écaille de Sirène • 17cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Lun 27 Juin 2016, 18:15

Ça allait chier, tout allait de travers. Elena n'écouterait pas Liam, elle se fâcherait qu'on l'aie piégée ainsi et allait se venger. La bile et le contenu de mon estomac remontait tranquillement dans mon oesophage, j'allais être malade comme je ne l'avais jamais été.


- Elena, écoute-moi, ok? fit Liam d'un ton doux, mais prudent.


Il fallait dire que la pauvre avait raison d'avoir peur de moi, je l'avais presque tué. J'étais presque grimpé dans le dos de mon ami, lorsque ce dernier me força à lâcher prise. Il s'avança vers la lionne apeurée, un petit sourire illuminant son beau visage.


- Jared regrette ce qu'il a fait, vraiment, dit-il de sa voix douce. Il ne voulait pas te faire du mal. Tu étais simplement au mauvais endroit, au mauvais moment.


Avec la même prudence, il tendit son bras vers moi, m'invitant à prendre sa main. Ce que je fis sans hésiter, faire le piquet derrière lui, très peu pour moi. Liam m'attira rapidement à sa hauteur, ce qui énerva un peu Elena. Merde, je ne voulais pas avoir à m'excuser deux fois, je ne l'aimais pas et je ne regrettais pas mon geste. J'avais juste trop peur des conséquences.


- Si tu raconte ce qui s'est passé, il sera renvoyé, continua mon ami. S'il est renvoyé, je pars avec lui. Poudlard c'est chez nous... On... on pourrait effacer ta mémoire, mais on a pris la décision de ne pas le faire. Parce que c'est mal.


Non, IL avait prit cette décision, pas moi. Je n'étais pas le meilleur avec ce sort, mais je pouvais le faire. C'est lui, qui ne voulait pas. Parce qu'elle était son amie et qu'il ne maîtrisait aucunement le oubliette. Le petit bruit sourd d'une bagette tombant dans l'herbe attira mon attention sur les deux lions, Liam avait laissé tombé son arme et marchait vers Elena.


- Je l'aime ...


Je l'aime aussi! Mais quelle réplique cinglante, Jar, tu peux faire mieux! Je fis un pas vers Liam, mais Elena leva son arme et la pointa vers moi. Je pouvais voir sa main trembler de peur et ses yeux se remplir de larmes.


- Il... Il a failli me tuer, pleurnicha-t-elle. J'veux plus respirer le même air que lui ! Et toi, fit-elle en portant son attention sur MON lion. Tu t'es servi de moi! Tu m'as jamais apprécié, mais tu aimais simplement me baiser, rien de plus! T'es dégoûtant! J't'aimais!


Oups! Elle l'aimait, elle aussi. Qui n'aime pas Liam England, sincèrement... Je poussai un soupir. Je me retournai vers le fond de la clairière et vis que ma baguette était trop loin pour que je puisse la désarmer, celle de Liam aussi. Je fis un autre pas et un autre, dépassant Liam. Je levai les mains, en signe que je n'étais pas armé.


- Écoute, dis-je, d'un ton parfaitement posé. Je te promets, de ne jamais t'approcher, ni même te regarder de travers. S'il-te-plaît, ne parle pas à Lakimov. Mes parents en mourraient et ... J'veux pas partir d'ici...


- Ok.


Elena releva fièrement la tête et s'engagea dans le sentier vers la forêt. Je me retournai vers Liam et plongeai mon regard dans le sien. Je laissai tomber un soupir soulagé. Je m'approchai de lui et posai un petit baiser sur ses lèvres.


- On va devoir recommencer à zéro, Liam, dis-je. Je te pardonne, mais j'ai pas encore confiance en toi. Donc on pourrait recommencer et prendre ça tranquilement?


J'attirai mon lion contre moi et le serrai avec amour contre mon coeur. Allais-je pouvoir lui refaire confiance, allais-je pouvoir me laisser aller de nouveau? Mon visage se cacha dans son cou et je laissai aller un torrent de sanglots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Mar 28 Juin 2016, 12:37

Je la fixais, croisant fortement les doigts pour qu'elle comprenne ce qu'on tentait de faire. Il n'y avait jamais eu d'histoire d'amour entre ces deux-là. Et là, je ne parlais pas du vrai amour. Je parlais simplement de sarcasme. Ils s'étaient toujours détestés. Mais bon, Jar avait détesté toutes les filles avec qui il s'était passé le moindre quelque chose. Jamais je n'aurais pu croire à de la jalousie. Mais il semblait que c'était ça. Son arme tendue vers nous, ses yeux remplis de larmes et sa main tremblante, je savais qu'elle n'en voulait pas seulement à Jared. Je lui avais fait mal moi aussi. Et elle n'était pas la seule dont je m'étais servi simplement pour me satisfaire. Le pire dans tout ça était que je ne regrettais aucunement ce que j'avais fait. Mes envies étaient ce qu'elles étaient, et je faisais ce que j'avais à faire pour les satisfaire. Et je me doutais bien que je ne tenais pas du voisin. Mon père aussi avait été un homme fortement convoité par les femmes lors de son passage à Poudlard. Simplement, lui, il avait su se caser. 


- Il... Il a failli me tuer ! lança-t-elle, la voix pleine de sanglots.


Je dus me retenir afin de ne pas pousser un long soupir. Nan mais c'est vrai. J'étais à peine à quelques mètres d'elle. J'avais tout le temps du monde pour intervenir. Elle aurait pus survivre presque une heure à se vider de son sang ainsi. Mais c'était Elena. 


- J'veux plus respirer le même air que lui!


Exagération, again. Elle dramatisait, encore et encore. Mais je m'en fichais. Tant que j'obtenais ce que je voulais à la fin, tout serait parfait.


- Et toi! commença-t-elle alors, tournant son regard vers moi. Tu t'es servi de moi! Tu m'as jamais appréciée, mais tu aimais simplement me baiser, rien de plus ! T'es dégoûtant ! J't'aimais!


Je haussai un sourcil. Elle s'avançait sur des choses qu'elle ne connaissait même pas. Oui, je l'appréciais. Simplement, pas de la façon qu'elle voudrait. Elle avait toujours été mon amie, ma confidente, mais jamais je n'avais eu l'intention d'être avec elle. Et jamais je ne lui avais fait d'espoirs à ce sujet non plus. Des baises sans lendemain, et ça avait toujours été clair. Cependant, je ne rajoutai rien. Pour une fois. Je me fichais de ce qu'elle pouvait bien penser, et de ce qu'elle allait aller dire à tout le monde. Une rumeur de plus ou de moins... 


Je fus surpris de voir Jared marcher à la rencontre d'Elena, me dépassant. Je devins soudainement beaucoup plus sérieux. Je savais qu'Elena n'oserait jamais lancer un sortilège qui pourrait la mettre dehors de l'école, mais j'aimais beaucoup mieux que ce qu'elle oserait lancer me toucherait moi, et non Jared. Mais maintenant, c'était Jar en première ligne.


- Écoute, dit-il d'un ton beaucoup plus calme que tantôt. Je te promets de ne jamais t'approcher, ni même de te regarder de travers. S'il-te-plaît, ne parle pas à Lakimov. Mes parents en mourraient et... j'veux pas partir d'ici...


- Ok, pesta Elena avant de nous tourner le dos et de quitter la forêt.


Ok? C'était tout? Aussi simple et facile que cela? Je n'allais pas m'en plaindre. Je tournai mon regard vers Jared, qui lui, s'était retourné vers moi. Je voyais bien qu'il était soulagé. Mais j'étais toujours en tords, et je ne savais pas quoi faire afin de me reprendre. Je me contentais donc de fixer l'homme que j'aimais en silence, alors qu'il s'approchait de moi. Je fus surpris lorsque ses lèvres rencontrèrent les miennes, mais je ne m'en plaignis pas. Ça faisait du bien. Je fermai les yeux un instant, afin d'apprécier ce contact. 


- On va devoir recommencer à zéro, Liam, me dit doucement Jar. Je te pardonne, mais j'ai pas encore confiance en toi. Donc, on pourrait recommencer et prendre ça tranquillement?


Je hochai doucement la tête de haut en bas, et je me retrouvai bien rapidement calé contre le torse de mon amoureux. Je fermai les yeux en humant son parfum. Mon odeur favorite en ce monde. Jared se mit alors à pleurer. Je ne savais pas quoi faire. Je n'avais jamais été bon pour consoler les gens, au contraire, j'étais maladroit. Alors, je fis la seule et unique chose qui me venait en tête. Je relevai lentement son visage, pour ensuite poser mes lèvres contre les siennes avec tendresse. 


- Pourquoi tu pleurs? chuchotais-je d'une voix rauque.


Doucement, j'essuyai les larmes qui perlaient le long de ses joues, pour ensuite m'emparer à nouveau de ses lèvres. Cette fois, il y avait une touche de passion de plus. J'avais récupéré la personne que j'aimais le plus en ce monde. Maintenant, il fallait que je la garde. Me connaissant, ce ne serait pas nécessairement facile. 


- Je t'aime, allais-je minauder tout près de son oreille.


Ma bouche caressa son lobe, pour ensuite descendre tranquillement vers la peau douce et délicate de son cou. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Jared Clark
Étudiant de 5e | Batteur
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 26/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Cerisier • Écaille de Sirène • 17cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Mer 29 Juin 2016, 19:55

Je n'en pouvais plus du drama, je voulais juste aimer Liam, sans avoir à me battre pour lui. En une seule année, j'étais passé de tombeur à un pauvre amoureux prêt à tuer pour l'amour d'un mec. Liam releva mon visage vers lui et pressa ses lèvres contre les miennes. Mon coeur se remit à se débattre comme un fou. Clairement, je ne pouvais pas me fatiguer de l'embrasser.


- Pourquoi tu pleurs? murmura-t-il.


Sa voix rauque me faisait frissonner, tout ce que je voulais c'était de le pousser contre un arbre, l'embrasser sauvagement et le baiser comme un fou. Mais c'était toute les merdes, qui s'empilaient sur nous, me pesaient trop. Jamais je n'aurais attaquer une pauvre fille, normalement. Avec douceur, Liam essuya mes larmes et continua de m'embrasser avec tendresse. Simplement, je sentais une once de passion dans notre étreinte. Je devai me reprendre en main et résister à la tentation de le prendre avec passion.


- Je t'aime, dit-il, à mon oreille.


Ses lèvres caressèrent mon oreille et voyagèrent vers le creux de mon cou. Je laissai échapper un doux gémissement de plaisir, avant de poser mes mains contre ses épaules. Je le repoussai doucement. Mon regard se plongea vers ses émeraudes, je voulais tellement le prendre et l'aimer de nouveau. Avec la plus grande douceur, je posai mes lèvres contre les siennes. Je voulais vivre une pauvre vie simple, aller à l'école, avoir mon petit copain.


- Liam, chuchotais-je. Ralentis.


Je n'irais pas plus loin, je ne le prendrais pas ce soir, même s'il me suppliait. Pour cela, je ne devais pas l'avoir trop près de moi.  Ma main alla caresser la joue de mon lion favori. Elena m'avait dit ok, mais ok à quoi? Ne rien dire? J'espérais qu'elle ne soit pas partie directement vers le bureau de Miss Lakimov, l'idée de me faire renvoyer par une enfant avec l'âme d'une adulte me faisait froid dans le dos.


- J'en assez de tout ce drama, Liam, je veux juste la paix, murmurais-je, en baissant le regard au sol. Putain, on fiche bien la paix à Bolton !


J'étais encore fâché de ne pas avoir pu faire mon coming out de façon normale, mais forcée par cette chienne de Bloodgut. Je tournai le dos à Liam et marchai vers l'endroit où ma baguette traînait. Je ramassai mon arme et la mis dans ma poche de derrière. Je me retournai vers mon meilleur ami et lui souris timidement.


- Je t'aime, Liam England, lui dis-je.


Je traversai la distance, qui me séparait de l'amour de ma vie et l'embrassai à pleine bouche. Mes mains aggripèrent les sangles pour la ceinture de son jean, pour presser mon lion contre moi. Son torse nu effleurait mon corps, je pouvais sentir les battements frénétiques de son coeur. Mes baisers se faisaient de plus en plus fiévreux.


- Oh Liam, soupirais-je.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Jeu 30 Juin 2016, 13:10

Je connaissais Jared. Mieux qu'il se connaissait lui-même. Je savais qu'il finirait par succomber à la tentation. Il fallait simplement le travailler un peu. Et ça, je savais le faire. Je savais lui donner l'envie de me prendre, et ce, même si lui-même ne voulait pas. Je savais ce qu'il aimait, ce qui le faisait fondre. L'inverse était également vrai, il savait tout ça de moi aussi. Sauf que moi... Il était plutôt rare qu'il aie à me travailler pour faire l'amour. Je répondais immédiatement à l'appel. J'étais ainsi. C'était un besoin, plus que naturel. La preuve était que j'avais couché avec Jared ce matin, pour ensuite aller coucher avec Elena dans l'après-midi, et maintenant je retentais de coucher avec Jar. Était-ce répugnant? Je ne saurai dire. Mais si Jared me voulait encore dans ses bras après ça, ça devait signifier que ce n'était pas si pire que ça... parce que c'était moi. Il était certain que le contraire arriverait et qu'il se toucherait pendant plusieurs semaines avant d'avoir mon attention. J'étais beaucoup plus orgueilleux que mon petit blaireau, c'était bien évident.


Alors que mes lèvres descendaient doucement le long de son cou afin de se rendre à sa clavicule, mon amoureux poussa un petit gémissement. Ah merde, c'était tellement excitant ! J'avais envie de lui retirer ses vêtements à l'instant. Je me retins, afin de ne pas manger un coup de poing au visage. Je savais qu'il ne se gênerait pas pour le faire. Il me repoussa quelque peu, avant de plonger ses yeux dans les miens. Résister, je devais résister. Cependant, ses lèvres se posèrent de nouveau contre les miennes, me provoquant. 


- Liam, murmura mon petit ami. Ralentis.


Ralentir? Mais c'était lui qui m'embrassait en ce moment ! C'était sa main qui caressait ma joue, et non le contraire. C'était lui qui provoquait mon membre dans mon pantalon, et non l'inverse ! Comment voulait-il que je ralentisse après ça? Tout de lui inspirait le sexe: son regard, son ton de voix, ses caresses, et ses intentions non intentionnées. 


- J'en ai assez de tout ce drama, Liam, je veux juste la paix, se fâcha alors Jared, tout en gardant un ton bas. Putain, on fiche bien la paix à Bolton !


Je poussai un soupir. L'histoire n'était pas du tout la même. Nous étions tout simplement les deux gars quand même assez populaires, meilleurs amis, hommes à femmes, et soudainement nous couchions ensemble. En plus, nous avions eu le malheur de faire ça alors que j'étais avec Anita. Techniquement, je n'étais plus avec elle à ce moment-là, mais je l'avais tout de même laissée pour mon meilleur ami. Et bon... Elle avait voulu se venger. Elle n'était pas parmi les serpents pour rien. Elle avait fait oublier au château notre baise dans la Salle sur Demande, mais notre relation s'était sue autrement. Les rumeurs, par exemple. 


Je laissai Jared faire quelques pas afin de s'éloigner de moi. La situation ne lui plaisait pas, c'était plus qu'évident, mais je ne pouvais rien faire pour l'arranger. Enfin, si, mais je n'osais tout simplement pas. Je n'osais pas retourner à l'école, main dans la main avec Jar, souriant, l'embrassant. Ce n'était pas moi... 


- Je t'aime, Liam England, me dit subitement Jared.


Je ne pus m'empêcher de sourire à ses paroles, alors qu'il se dirigeait vers moi. Ses lèvres se retrouvèrent passionnément contre les miennes alors que sa main tirait mon pantalon afin de me coller contre lui. Merde... Son corps si près du mien, c'était dangereux. 


- Oh Liam... souffla mon amant.


Je gémis sous les pulsions. Mes mains se faufilèrent contre son torse, alors que ma bouche prolongeait d'elle-même le baiser. Il ne voudrait pas faire l'amour avec moi, je le savais. Alors pourquoi s'amusait-il à me provoquer de la sorte ? Je me fis tout petit contre son torse, la tête légèrement remontée afin de pouvoir embrasser ses lèvres. Lentement, je pouvais sentir que nos deux membres se tiraillaient. 


Incapable de résister davantage, je mis fin aux baisers et repoussai brusquement Jared. Je lui fis dos et pris une grande inspiration. Il était tout autant excité que moi, je l'avais senti. Mais je devais résister. C'était la clé.


- Merde ! dis-je brusquement.


Je me retournai aussitôt, saisis le visage de mon amoureux entre mes mains et m'emparai à nouveau de ses lèvres. Je le fis reculer jusqu'à l'arbre le plus près, contre lequel je le plaquai. L'une de mes mains descendit le long de sa joue, pour frôler son torse et ensuite se retrouver à la base de son pantalon. Je m'affairai alors à déboutonner le tout, me laissant complètement enivrer par la passion. 


- Ne me repousse pas, grognais-je alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Jared Clark
Étudiant de 5e | Batteur
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 26/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Cerisier • Écaille de Sirène • 17cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Mar 05 Juil 2016, 13:54

Il fallait que ça arrête, ça allait dégénérer! Mon coeur battait si fort, ça ne m'étonnerait pas que Liam l'entende. Autant je voulais lui arracher ses vêtements, que je voulais qu'il aille lentement. Je ne voulais pas qu'on refasse les mêmes conneries.


Liam fit glisser ses mains contre mon torse, alors que sa bouche prolongait notre baiser. Et cela avec une passion enflammée. Mon lion se fit tout petit contre moi, ne remontant que son visage pour presser ses lèvres avec les miennes. Putain, que j'avais envie de lui! Je devais me retenir de toutes mes forces, afin de ne pas lui arracher ses vêtements et le baiser avec force. Dans mon bas ventre, je sentis mon sexe se gonfler et effleurer le sien au travers de nos pantalons.


Ses lèvres laissèrent les miennes et il me repoussa avec violence. Je restai muet, alors que mon amant me tournait le dos et prenait une grande inspiration. Je compris que lui aussi, avait de la misère à résister.


- Merde! s'exclama-t-il.


Liam se retourna vers moi, se saisit de mon visage à deux mains et replaqua ses lèvres sur les miennes. Il me fit reculer jusqu'au tronc d'arbre le plus proche, m'y plaquant brusquement. Sa main descendit en une caresse, sur ma joue, pour glisser sur mon torse et atterir sur la base de mon pantalon. Mon coeur eut un saut, lorsque je sentis qu'il déboutonnait le tout. Non, non, non. Oh et puis merde!


- Ne me repousse pas, râla mon amour.


Je fis non de la tête, les yeux ronds comme une biche. Mes mains, comme si elles avaient un cerveau indépendant du mien, se mirent à défaire le jean de mon amant. Ma respiration se faisait entre-coupée  de gémissements. Je compris que j'avais besoins de sentir son corps contre le mien. Ma bouche alla se presser contre la sienne, avant de descendre dans son cou, afin que je mordille doucement sa peau sensible.


- Fais-moi mal, le suppliais-je.


Ma langue glissa dans son cou. Doucement, je mordillai son lobe d'oreille, alors que mes mains se glissaient dans son pantalon défait. Brusquement, je pinçai ses fesses, avant de me glisser dans son boxer et d'aller caresser son membre massif. Ma main s'enroula autour de son sexe et entama un violent va et vien.


- Fais-moi mal, Liam, soufflais-je de nouveau.


Mon autre main aggripa la sienne et la guidai vers mon propre membre douloureux. Définitivement, il était ma perte. Il avait aussi toujours ce qu'il voulait, mais qui dit que je ne voulais pas cela aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Mer 06 Juil 2016, 11:06

Il était incapable de me résister, c'était bien évident. Et honnêtement, c'était exactement la même chose de mon côté. En fait, j'étais tout simplement incapable de résister à une baise. Ses yeux continuaient de me fixer, béants, alors que ses mains allaient faire la même chose que les miennes: déboutonner mon jean. C'était son corps qui agissait, et non sa tête, mais sans doute était-ce mieux ici. Une bonne baise pour se réconcilier, c'était bien, non? Je savais bien que Jared ne voyait pas du tout ça de la même façon. Mais une fois dans l'action, il ne le regretterait pas. J'affichai alors un petit sourire en coin, celui auquel il était incapable de résister. C'est alors que ses lèvres s'emparèrent des miennes avec sauvagesse et passion, me faisant incroyablement perdre mes moyens. Ça en était fini. Je ne sortais pas de cette forêt sans avoir fait l'amour avec Jared Clark. Pas après m'avoir ainsi allumé. Je ne pus m'empêcher de gémir alors que ses lèvres se perdaient contre la peau de mon cou, la mordillant suffisamment pour faire augmenter la grosseur de mon érection. Putain que j'avais hâte d'enlever ce pantalon et ce boxer.


- Fais-moi mal, m'ordonna soudainement Jared.


Je hochai négativement la tête sous les pulsions de la luxure. Non. C'était lui qui allait me faire mal et non le contraire. Et il allait me faire très mal. J'eus envie de le frapper lorsqu'il me mordit le lobe d'oreille. J'adorais lorsqu'il faisait ça. Je voulais que son membre entre immédiatement en moi. Sans préparation, et sans aucune délicatesse. Le sentir en moi. C'était la seule et unique chose que je désirais. 


Soudainement, ses mains se faufilèrent dans mon pantalon afin d'aller se saisir brutalement de mes fesses. Je gémis de nouveau, et simplement penser à la suite rendait mon membre atrocement douloureux. Comme pour répondre à mes prières, il se saisit de mon sexe et commença à jouer avec. Je me mordis la lèvre inférieure afin de ne pas crier de plaisir. 


- Fais-moi mal, Liam, haleta mon amour.


Je hochai positivement la tête, alors que sa main se saisissait de la mienne afin de la diriger vers son membre. Je la lâchai brusquement, avant de le repousser. Je m'agenouillai aussitôt devant lui, descendant son pantalon et son boxer au même moment. J'allai lentement lécher ses couilles, avant d'apposer ma bouche contre son sexe. La première allée fut accompagnée de mes dents qui frottaient contre sa peau si sensible. Puis, je commençai un très bon va-et-vient, le rendant le plus loin possible dans ma gorge. À la grosseur de son membre, il m'était impossible de le prendre au complet. Comme s'il avait entendu mes pensées et décidé de les rendre fausses, Jar mit sa main derrière ma tête afin de rendre le mouvement de plus en plus violent. Je pouvais maintenant le sentir au fond de ma gorge. Heureusement que je ne vomissais pas facilement... 


Alors que je le sentais sur le bord de l'orgasme, je me reculai vivement. Je l'obligeai à venir me rejoindre au sol. Je le couchai sur le dos, avant de grimper par-dessus lui. J'écarquillai ses jambes, avant de m'y faufiler. Il voulait que je lui fasse mal? Alors on allait inverser les positions. Je m'enlignai avec son intimité, puis je posai mon regard émeraude dans le sien. Je ne voulais pas faire quelque chose qu'il ne voulait pas. 


- Je... Je peux pas faire ça... murmurais-je alors.


J'allai cueillir un doux baiser contre ses lèvres, puis j'allai m'asseoir lentement contre son membre afin d'augmenter la sensation. Je gémis de douleur alors qu'il entrait en moi. Allais-je avoir mal à chaque fois?


- J'veux pas que tu sois doux, allais-je lui chuchoter à l'oreille avant de commencer à m'agiter sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Jared Clark
Étudiant de 5e | Batteur
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 26/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Cerisier • Écaille de Sirène • 17cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Ven 15 Juil 2016, 21:55

Mal, j'avais besoins qu'il me fasse mal. Je voulais ressentir, ce que je lui faisais ressentir lorsque je le prenais. Je voulais le sentir en moi, pour une fois. Son hochement de tête me fit presque crier de joie, un peu comme un enfant à qui on donne un bonbon. Mais non. Sa main lâcha mon sexe et Liam se mit à genoux devant moi, descendant mon pantalon et mon boxer. Sa langue alla caresser mes couilles, avant que sa bouche entoure mon membre dressé. Son premier va et vien se fit avec ses dents contre la peau hypersensible de mon sexe. Liam entama un rapide va et vien, tentant de prendre toute la longueur de mon sexe dans sa bouche, ce qui lui était normalement impossible. Mais pourquoi pas essayer quelque chose de nouveau? Je posai ma main derrière sa tête, l'attirant contre moi, se faisant mon membre alla toucher le fond de sa gorge. Un immense frisson s'empara de moi.


Je sentais bien que l'orgasme ne tarderait pas à me fouetter de plein fouet. Je serrai les dents, tentant de ne pas lui éjaculer en pleine gorge. Sentant que je ne tarderais pas à exploser, mon lion recula rapidement, avant de m'attirer au sol avec lui et de me coucher sur le dos. Liam écarta mes jambes et s'y faufila. Comme il enlignait son sexe bandé vers mon intimité vierge, son regard vert perçant croisa le mien.


- Je ... Je peux pas faire ça... souffla-t-il.


Couard. Toujours par-dessus moi, mon amant alla me voler un petit baiser, avant de s'asseoir contre mon sexe avec douceur. Il laissa échapper un petit gémissement de douleur, alors que mon membre le pénétrait lentement. Dieu, qu'il était serré!


- J'veux pas que tu sois doux, chuchota Liam, à mon oreille, alors qu'il agitait son bassin sur moi.


J'échappai un râle de plaisir, alors que chaque parcelle de mon sexe frottait contre les parois intérieures de mon lion. Mes mains empoignèrent sa taille, prirent le contrôle de son va et vien, l'accélérant de beaucoup. Je me redressai, l'espace d'un instant, pour plaquer ma bouche contre la sienne.


- Crie, soufflais-je, à son oreille, d'une voix rauque de désir.


Je repoussai Liam violemment, le retournai sur les quatres membres, avant de me mettre à genoux derrière lui. Je posai mes lèvres contre sa nuque, avant de laisser glisser la langue jusqu'à sa taille. J'enlignai, par la suite,  mon sexe avec son intimité et d'un coup de hanche vigoureux, je pris Liam. J'entamai un fort va et vien en lui. L'une de mes mains tenait sa taille, alors que l'autre allait fourrager dans sa chevelure bouclée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Ven 15 Juil 2016, 23:36

Pourquoi avais-je dit ça? Je n'en avais pas la moindre idée. J'avais déjà mal, alors même s'il était doux, pour moi, il ne le serait pas. J'avais parlé sans même réfléchir, sans même m'en rendre compte. Et je savais qu'il allait exaucer mon souhait. S'il y avait quelque chose que j'avais compris de Jared et de ses désirs sexuels, c'était bien qu'il aimait ça un peu violent. En fait, je me demandais même s'il me frapperait ou me fouetterait si je lui en donnais la permission. Évidemment, cela n'arriverait jamais, car ça ne m'intéressait pas du tout. Mais le simple fait que j'en vienne à me poser la question laissait des doutes sur les fantasmes de Jared. J'avais toujours cru connaître mon meilleur ami par coeur. Mais maintenant que l'amour s'était glissé entre nous, je comprenais que ce n'était pas le cas. Je ne connaissais pas du tout le Jared amoureux. Et cela m'excitait quelque peu, je devais l'avouer.


Le gémissement que Jared poussa m'alla directement au coeur. Il aimait ça. C'était tant mieux. J'avais toujours peur qu'il n'aime pas coucher avec moi. Après tout, j'étais habile avec les femmes, et pas avec les hommes. J'avais quelque peu peur de me faire rejeter. De me faire dire que j'étais mauvais, que je n'en valais pas le coup. 


Soudainement, mon blaireau posa ses mains contre ma taille, afin de guider mon mouvement. Non seulement il le guidait, mais il l'accélérait également. Je me mordis la lèvre inférieure sous l'augmentation de la douleur et je fermai les yeux. Jar se redressa subitement, pour venir poser sa bouche contre la mienne. Cette marque d'amour au travers sa sauvagerie fit faire un bond à mon coeur dans ma poitrine. 


- Crie, m'ordonna-t-il alors.


Crier? C'était la seule chose que j'avais envie de faire. Simplement, je me retenais en mordant ma lèvre inférieure. Car mes cris seraient des cris de douleur, et non de plaisir, et je ne voulais pas qu'il s'en rende compte. 


Rapidement, il se retira de moi, m'arrachant une plainte sourde. Je me laissai totalement manipuler alors qu'il me mettait sur mes quatre pattes. J'avalai de travers, alors que ses lèvres se posaient avec tendresse contre ma nuque. Lentement, il descendit le long de mon dos, jusqu'à se rendre près de mon intimité. À ce moment, il donna un puissant coup de hanches afin d'entrer de nouveau en moi. Je hurlai de douleur, alors qu'il commençait un rapide va-et-vient. Des larmes commencèrent à perler au coin de mes yeux, alors que je mordais ma lèvre jusqu'au sang pour faire taire mes cris. Je ne comprenais pas pourquoi j'avais mal de la sorte. En fait, la douleur était si intense que je ressentais à peine la tendresse de sa main dans mes cheveux.


- J... Jar... haletais-je.


Je ne pus me retenir davantage. Je poussai un puissant cri de douleur, alors que les larmes commençaient à couler le long de mes joues. Une goutte du sang de ma lèvre tomba dans l'herbe que je fixais, le regard béant. Je me laissai tomber contre mes coudes, le laissant continuer. 


- Je t'aime, chuchotais-je d'une voix sans aucune énergie, malgré la douleur qu'il me causait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Jared Clark
Étudiant de 5e | Batteur
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 26/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Cerisier • Écaille de Sirène • 17cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Mar 19 Juil 2016, 20:37

Qu'il crie, de douleur, de peur ou de plaisir; j'en avais plus rien à chier. Tout ce que je voulais, c'était être en lui et que par la suite, il soit en moi. Je voulais goûter à toute sa violence. Je savais discerner ses cris de douleur de ceux de plaisir, mais je n'y faisais pas attention.


Ce n'est que lorsque je le mis de nouveau par l'arrière, que mon petit lion poussa un violent cri de douleur. Enfin! Ses cris devinrent un peu moins bruyants, je présumai qu'il se retenait. Pourtant, j'avais été plus violent pendant nos ébats... Mes mains étaient pourtant en train de caresser ses cheveux avec douceur?


- J... Jar..., haleta Liam.


Quoi encore? Tu m'as demandé de pas être doux et je le suis... Ma conversation avec moi-même s'interrompit, lorsqu'il poussa un autre cri de douleur. Woah, je plus doux que d'habitude... Mon regard s'attarda sur une goutte de sang, qui tomba dans l'herbe tendre en face de son visage. Mon Gryffondor s'effondra sur ses coudes, se laissant faire.


- Je t'aime, dit-il, vidé.


Je m'arrêtai d'un trait, me retirant avec douceur, pour ne pas lui faire encore plus mal. Je me relevai et agrippai mon pantalon et le revêtis. Je poussai un soupir. Je me redirigeai vers Liam, l'aidant à se relever. Je plongeai mon regard dans le sien, avant de sécher ses larmes. Je posai mes lèvres sur les siennes.


- Je crois qu'on va ralentir sur le sexe, dis-je, platement. J'ai l'impression que tu te contredis. Tu me dis de pas être doux, quand je mets un peu plus d'agressivité, tu te mets à pleurer. C'est pas grave, juste, je crois qu'on devrait attendre.


Sur ces mots, je pris mon... merde, il est quoi maintenant? Je pris mon meilleur ami dans mes bras, le berçant doucement. Je posai ma bouche sur son crâne, le serrant avec amour dans mes bras. J'eus une pensée pour l'un des couples homosexuel, le plus stable et soupirai, en sachant que Liam et moi, c'était trop compliqué. Je brisai mon étreinte, avant de mordre ma lèvre inférieure et de regarder nerveusement autour de moi.


- Je t'aime, mais on a des trucs à corriger si on veut devenir un vrai couple, dis-je.


Ouais, je devrais probablement me débarrasser de mes excès de colère et de jalousie. Ce n'était pas ma faute, Liam flirtait avec tout ce qui a deux yeux. Je m'assis, le dos accoté sur un tronc d'arbre et tapotai la place à côté de moi, mon regard plongé dans celui de Liam.


- On doit parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Mer 20 Juil 2016, 19:36

Je ne comprenais pas qui commandait mes paroles lorsque mes pulsions sexuelles prenait le dessus, mais une chose était sûre: ce n'était pas réellement moi. J'aimais lorsque c'était un peu hard, mais pas au point de ne ressentir que douleur. Ça n'avait jamais été ce qui m'allumait, et ce ne le serait jamais. Clairement, il y avait une deuxième entité. Cette même entité qui faisait du mal aux gens autour de moi. L'une des seules choses en moi qui me donnait envie de m'enlever la vie. En fait, je ne le faisais pas parce que j'avais toujours Jared. Oui, j'avais peur de lui faire mal, mais pas lui. Lui, il n'avait pas peur de moi. Il savait que je ne contrôlais pas cette partie de moi. Cependant, il ne se rendait pas compte que ce n'était pas uniquement lorsque je faisais du mal aux autres, mais que je pouvais m'en faire également. Cet autre être en moi forçait les autres à me faire mal, même la personne que j'aimais le plus au monde. 


J'eus à peine fini de parler que Jared stoppa son va-et-vient. J'aurais pensé qu'il aurait continué afin de se venger et de me faire du mal, mais il fallait croire que je m'étais trompé. Lentement, il se retira de moi, et je me mordis la lèvre encore plus fort afin de ne pas crier. Je laissai tomber mon front contre l'herbe humide, laissant les larmes couler le long de mes joues. Je ne comprenais pas ce qui me cherchait à me faire du mal de la sorte, mais une chose était sûre: j'allais le trouver et le vaincre. Il n'y avait rien au monde qui allait m'empêcher de faire l'amour avec l'homme que j'aimais. 


Soudainement, je sentis deux bras se saisir des miens afin de m'aider à me relever. Je me laissai faire mollement, sachant très bien que c'était Jared. Je fus alors debout, devant Jared, mon regard baigné de larmes dans ses noisettes. Avec une douceur que je ne lui connaissais pas, mon amoureux alla essuyer mes larmes avec son pouce. Je pris une grande inspiration, afin de ne pas éclater en sanglots. Puis, il posa ses lèvres contre les miennes avec tendresse. Je ne pus m'empêcher de sourire sous ses caresses délicates.


- Je crois qu'on va ralentir sur le sexe, commença soudainement Jar. J'ai l'impression que tu te contredis. Tu me dis de pas être doux, quand je mets un peu plus d'agressivité, tu te mets à pleurer.


J'ouvris la bouche pour répliquer, mais rien ne sortit. Je voulais lui dire que ce n'était pas moi qui commandait cela, que je voulais seulement me sentir aimé dans ses bras et lui procurer le désir qu'il méritait. 


- C'est pas grave, juste, je crois qu'on devrait attendre, continua-t-il du même ton sans émotion.


J'avalai avec difficulté, avant de baisser la tête honteusement. Merde. Pourquoi étais-je incapable de lui dire la vérité? Tout serait tellement plus facile mais en même temps... Il se méfierait d'absolument tout ce que je lui dirais. Je laissai échapper un petit hoquet tandis que Jar me prenait tendrement contre son torse. Je ne bougeai cependant aucunement, pas même pour me faire tout petit contre lui. C'était comme si je n'avais plus aucune force. Je fermai mes yeux, laissant sa chaleur pénétrer tout mon être. J'avais besoin de lui, de sa présence, de ses bras. Je le voulais éternellement. Mais ce n'était pas aussi simple que ça.


Après quelques minutes silencieuses à rester blottis l'un contre l'autre, Jared se sépara de moi, me laissant complètement seul. Je croisai aussitôt mes bras contre ma poitrine, afin de ne pas perdre la chaleur qu'il venait de me procurer. Il fallait dire qu'être complètement nu, au milieu de la forêt interdite, à la fin de l'automne, alors que le soleil se couchait, ce n'était pas la meilleure des idées. Je gardais la tête basse, comme pour ne pas affronter son regard. Je ne savais pas pourquoi j'agissais de la sorte. Sans doute était-ce parce que j'avais honte? 


- Je t'aime, mais on a des trucs à corriger si on veut devenir un vrai couple, me dit tendrement Jar.


Je relevai alors un regard incertain sur lui, qui ne semblait pas nécessairement à l'aise avec la situation. Je le comprenais. Moi non plus je n'étais pas du tout à l'aise. Tout ça, toute cette violence qui m'entourait sans que je le désire, c'était étrange. Il ne comprenait pas plus que moi ce qui se passait, mais il n'arrivait pas à mettre le doigt sur ce que c'était. Il ne comprenait pas que je n'avais pas toujours le contrôle de mon corps et de mes paroles, même si j'étais bel et bien là, présent. 


Il alla s'asseoir contre le tronc d'un très gros arbre, et me fit signe de venir prendre place à ses côtés. Je ne bougeai pas, me contentant de le fixer.


- On doit parler, dit-il alors sur un ton qui n'invitait pas la discussion.


Je ramassai ma baguette dans l'herbe, et je fis apparaître une couverture de laine. Je m'enroulai dedans et allai m'asseoir près de Jared. Sans prononcer un seul mot, je fis un feu magique, puis je laissai tomber ma tête contre l'épaule de mon amant. Je poussai un léger soupir, me demandant si je devais parler, si je devais lui dire. Au fond, ce n'était pas normal ce qui m'arrivait. Mais en même temps, j'avais peur qu'il aie peur de moi et m'abandonne. Je ne voulais pas vivre sans Jared Clark.


- Alors parlons, soufflais-je d'une voix rauque.


Je m'étais fait tout petit contre son bras, et le simple fait d'avoir prononcé ces mots fit monter les larmes à mes yeux. Ça, c'était un autre problème. Je perdais lentement le contrôle de mes émotions. Je pleurais de plus en plus souvent, et la majorité du temps, je n'avais même pas de raison valable.


- C'est pas moi qui t'aie demandé de pas être doux, marmonnais-je d'un ton à peine audible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Jared Clark
Étudiant de 5e | Batteur
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 26/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Cerisier • Écaille de Sirène • 17cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Sam 30 Juil 2016, 18:58

Liam ne vint pas tout de suite s'asseoir près de moi. Il rammassa sa baguette, fit apparaître une couverture de laine, avant de s'y enrouler. Mon lion prit enfin sa place près de moi, pour ensuite faire apparaître un feu magique et posa enfin sa tête sur mon épaule. Il était resté muet, moi aussi. Je voulais savoir ce qui se tramait chez lui. À côté de moi, Liam poussa un doux soupir.


- Alors, parlons, dit Liam, de sa voix rauque.


Mon Gryffondor se blottit contre moi, alors que je me faisais patient. Je vis que des larmes étaient apparues dans ses yeux verts. Je ne voulais pas bouger, de peur de le déranger. Je ne faisais que me repasser les évennements des derniers mois. Le bal, sa rupture avec Anita, notre aventure sur le Chemin de Traverse, mon père qui l'avait attaqué, sa tromperie avec Elena. C'en était trop, je voulais savoir ce qui se passait avec mon England.


- C'est pas moi, qui t'aie demandé de pas être doux, lâcha-t-il finalement.


Il avait dit cela d'un ton très faible, à peine audible. Je levai un sourcil, avant de me tourner vers lui, le faisant basculer contre mon torse. Je le repoussai, l'air sceptique. Il allait tenter de me faire croire quoi? Qu'il avait de multiples personnalités? Qu'un fantôme l'avait possédé?


- Liam, dis-je doucement et surtout prudement. C'est toi, qui me l'a demandé. C'était ta voix.


Mon regard noisette adopta une lueur inquiète, mon ami était-il devenu fou? Était-il dangereux pour lui de se promener seul ainsi? Je caressai sa joue doucement. Je pris sa baguette et la pointai vers la forêt, lançant un hominum revelio.


- Regarde, ajoutais-je. Il n'y a personne d'autre que nous ici. Personne, qui aurait pu imiter ta voix...


Je posai mes lèvres sur les siennes, avant de le serrer contre moi. Mon regard se perdit entre les arbres, j'essayais du mieux que je pouvais, de cacher mon inquiétude pour le mental de mon amant. Il avait vécut la pire expérience traumatisante, cette année, faire face à une cellule mangemort à lui seul.


- Je t'aime, dis-je. Il n'y a rien, qui va m'éloigner de toi, pour toujours.



hj: sorry court
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Sam 30 Juil 2016, 23:39

Idiot? Probablement. Je devais avoir l'air complètement con, même complètement fou. J'avais enfin osé le dire, mais je ne souhaitais pas en parler. J'avais simplement envie qu'il aie entendu ce que j'avais murmuré, et qu'il aie absolument tout compris d'un seul coup. Je savais bien que ce n'était pas le cas. Personne ne pouvait me comprendre. Pas même Jared. Et même s'il disait m'aimer du plus profondément de son être, il ne m'aimait pas réellement. Car il ne me connaissait pas réellement. Car il ne savait pas qui j'étais. Même moi je ne le savais pas. J'étais incapable de me reconnaître, de savoir qui j'étais. Je n'étais plus le Liam que tout le monde désirait. Je n'étais que l'ombre de moi-même. Était-ce la faute de ma capture par les Mangemorts? Je ne saurais le dire. La seule chose que je savais, c'était que Liam England était complètement mort ce jour-là. 


J'écarquillai les yeux alors que ma tête bascula soudainement contre le torse de Jared. Je voulus relever mon regard vers le sien, mais il m'éloigna bien rapidement de lui, afin de me fixer, incertain. 


- Liam, commença-t-il alors d'un ton sérieux. C'est toi, qui me l'a demandé. C'était ta voix.


Pourquoi me fixait-il ainsi? Évidemment, il me pensait complètement fou. Et il avait raison. Si la situation était inversée, je penserais probablement la même chose de lui. Mes paroles ne faisaient tout simplement aucun sens, et je n'avais pas envie de parler de quelque chose que je ne comprenais même pas moi-même. Je voulais qu'il comprenne ça. Malheureusement, c'était impossible. Et c'était la même chose pour mes parents. Je n'avais pas hâte de retourner à la maison. En fait, je me demandais si j'allais y retourner. Je ne voulais plus adresser la parole à ma mère, et puis je ne voulais pas à avoir à affronter le stress infini de mes deux parents qui allaient me couver comme deux vraies poules avec leurs oeufs.


Jar sortit alors sa baguette, afin de vérifier magiquement qu'il n'y avait personne autour. Je me mordis la lèvre inférieure, sachant très bien de quoi je devais avoir l'air en ce moment. Je ne voulais pas inquiéter Jared, mais je ne voulais pas lui faire du mal non plus. Et en ce moment, je savais très bien que je n'étais plus moi-même. 


- Regarde, dit-il alors de sa voix douce. Il n'y a personne d'autre que nous ici. Personne, qui aurait pu imiter ta voix...


Clairement, il n'avait pas compris ce que je lui avais dit. Non, ce n'était pas moi qui avait dit ça. Mais ce n'était pas non plus une autre personne. Mais j'étais incapable de lui dire. Incapable de lui confier ce secret. Incapable de lui dire que l'homme qu'il aimait était sans doute schizophrène. 


J'avalai de travers alors que Jared posait tendrement ses lèvres contre les miennes. Je me laissai faire, ne sachant pas quoi dire pour le réconforter. J'aimerais moi-même comprendre ce qui se passait en moi. Mais c'était impossible. 


- Je t'aime, me lança subitement Jared. Il n'y a rien, qui va m'éloigner de toi, pour toujours.


Je me surpris à sourire à ses paroles, avant de me faire tout petit contre lui. J'avais besoin de son réconfort, même si je ne savais pas pourquoi. Je savais qu'il y avait une deuxième personne en moi. Je voulais tout simplement la vaincre moi-même. Et je n'avais besoin de l'aide de personne pour faire ça. Du moins, c'était ce que je voulais. Mais depuis quelques temps, je me sentais beaucoup plus faible. Comme si ma magie ne voulait plus m'obéir. Évidemment, je n'en avais parlé à personne. Je feignais déjà connaître les sorts en classe lorsque je sentais que ces faiblesses se produisaient. Souvent, elles étaient ensuivies par ces trous noirs, ces trous de mémoire durant lesquels je semblais devenir agressif et faire du mal aux personnes que j'aimais. Je voulais trouver le pourquoi de tout ça, et ça, bien avant de me retrouver à Sainte-Mangouste. 


- Je sais que tu me crois pas, murmurais-je alors. Mais c'est vraiment pas moi qui a dit ça. Comme c'est pas moi qui t'aie étranglé. Mais je... je peux pas l'expliquer.


Je me blottis encore plus dans la couverture, avant de me coucher contre les cuisses de Jared. Lentement, je fermai les yeux, sentant la fatigue me gagner. Je me doutais bien que dormir dans la forêt n'était pas la meilleure des idées, mais j'avais entièrement confiance en Jar. 


- J'aime mieux quand t'es doux avec moi, baillais-je alors. Avec toi, faire l'amour c'est mieux que baiser.


Je relevai lentement la tête afin d'aller cueillir un doux baiser contre ses lèvres. Puis, je me couchai de nouveau contre ses cuisses et gémis de fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Jared Clark
Étudiant de 5e | Batteur
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 26/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Cerisier • Écaille de Sirène • 17cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Jeu 04 Aoû 2016, 00:31

Quoi faire, quand l'homme que vous aimez pense qu'il a deux personnalités? Ouais, digne d'un magazine d'Hebo Sorcière, que ma mère adorait lire. Peut-être qu'un jour Liam et moi serions en premières pages... Je vis le sourire de mon lion, qui se fit tout petit contre moi. Il faisait toujours cela. Je ne savais juste pas comment le rassurer autrement, que par lui montrer qu'il s'en faisait pour rien.


- Je sais que tu me crois pas, lança Liam. Mais c'est vraiment pas moi qui a dit ça... Comme c'est pas moi qui t'aie étranglé... Mais je... Je peux pas l'expliquer.


Ce n'était jamais de sa faute. Je ne lui en voulais pas, mais cela commençait à être un peu trop lourd pour moi. J'adorais Liam, mais ce qui se passait en lui, devenait de plus en plus sombre et effrayant. Mon ami se fit de nouveau comfortable dans la couverture, avant de poser sa tête sur mes cuisses et de fermer les yeux.


- J'aime mieux quand t'es doux avec moi, laissa-t-il aller. Avec toi, faire l'amour, c'est mieux que baiser.


Il approcha son visage du mien, me volant un doux baiser, avant de se recoucher et de gémir de fatigue. Ma main alla caresser son cuir chevelu, alors que je le berçais doucement. Je devais parler à son père, David saurait comment aider Liam. Il fallait juste qu'il accepte de se faire aider.


- On a jamais fait l'amour, Liam, on baisait, dis-je, tout bas. Je suis pas si violent, quand je fais l'amour.


Je posai un doux baiser sur sa joue, le serrant contre moi. J'allais le protéger. De moi, des autres, du sexe, de lui-même. Plus rien ne lui arriverait. Personne ne viendrait lui chercher des noises, sans passer par moi. Bloodgut n'aurait qu'à bien se tenir, Fueco aussi. Oh Fueco, était-il sortit de l'hôpital?


- Je t'aime, Liam England, soufflais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 496
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   Jeu 04 Aoû 2016, 23:02

J'étais si bien blotti contre Jared, les yeux fermés, ne pensant à rien d'autre que lui et moi. En fait, j'étais si bien que j'avais envie de rester ainsi pour l'éternité. Chose totalement impossible, je le savais bien. Le soleil s'était couché et nous devions depuis longtemps être dans notre salle commune respective. Mais je me fichais bien des règlements. Le pire que nous allions avoir était une retenue et une lettre à nos parents. Mes parents baisaient eux aussi dans la forêt interdite lorsqu'ils étaient à Poudlard. Ils ne pourraient pas me chicaner parce que je faisais exactement la même chose. De toute façon, s'ils osaient me réprimander pour cela, je n'aurais qu'à dire que je souhaitais marcher dans leurs pas. Nan... Peut-être pas la meilleure chose au monde à dire à des parents en colère. Simplement, Kendall et David n'étaient pas des êtres parfaits lors de leur passage ici. C'était exactement la même chose pour Raïna et moi. Bon. Raï l'avait toujours été, mais depuis son vieillissement, c'était rendu une vraie peste. Je croyais même l'avoir traitée de salope dans les corridors. Mais bon, tant qu'elle n'essayait pas de coucher avec Jared, j'en avais rien à foutre de sa vie sexuelle. 


Lentement, au travers mes pensées et les caresses de Jared contre mes cheveux, je me sentais partir pour le royaume du sommeil. Je savais bien que je ne devais pas m'endormir ici, mais j'étais si bien, je me sentais dans un univers tellement différent... Depuis très longtemps, ce serait probablement une nuit sans cauchemars. 


- On a jamais fait l'amour Liam, me murmura alors Jar avec tendresse. Je suis pas si violent, quand je fais l'amour.


Sa voix était douce, presque une caresse à mes oreilles. J'avais simplement envie de l'embrasser de nouveau et de lui donner tout ce qu'il voulait, car j'avais simplement l'impression qu'il le méritait. Du moins, en ce moment. En ce moment, il méritait que je lui donne absolument tout ce qu'il désirait. Et même plus...


Ses lèvres se posèrent délicatement contre la peau de ma joue, et je ne pus m'empêcher de frissonner à son simple contact. Pourquoi fallait-il que cet autre entité interfère en moi, dans mes relations? Si seulement ce n'était pas d'elle, ma vie avec Jared serait tout simplement parfaite.


- Je t'aime, Liam England, me murmura-t-il.


- Moi aussi je t'aime, minaudais-je en ouvrant doucement les yeux.


Je me redressai lentement, afin d'aller cueillir un premier baiser contre ses lèvres si douces. Puis, j'allai en cueillir un deuxième. Si nous n'avions jamais fait l'amour lui et moi, alors je voulais que ça arrive. Je grimpai donc à califourchon par-dessus lui, l'embrassant de plus en plus passionnément et langoureusement. Puis, je mis fin aux baisers afin de poser mes émeraudes au creux de ses noisettes.


- Alors fais-moi l'amour, Jared Clark, lui soufflais-je avec tendresse. Et à partir de ce moment, on pourra dire qu'on est un vrai couple.


J'avais peur qu'il me repousse. Après ce qui venait de se passer, il était clair et net qu'il allait me repousser. Malgré tout, je repris possession de sa bouche, afin de lui donner envie de moi. J'espérais simplement qu'il comprenne ce que je tentais de faire. Je voulais être avec lui, et juste avec lui. Même si cela n'avait pas été évident durant les dernières semaines, maintenant je comprenais ce que je voulais. Mon cerveau était brouillé par temps, mais là, tout était clair. 


- Je te veux pour moi, râlais-je au travers deux baisers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À tout prix - Jared Clark   

Revenir en haut Aller en bas
 
À tout prix - Jared Clark
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour ou contre dire la vérité à tout prix...
» Faut-il, à tout prix, privilégier la politique sur l’économique en Haïti?
» faut-il condamner a tout prix le populisme revolutionnaire?
» 06. One less margarita, one more trip to the shrink - PV Gregory
» Raphaël veut voir à tout prix Elodie [Pv ELLE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Forêt Interdite-
Sauter vers: