Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mon sanctuaire, mon repère secret.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gwendolyn Skellington
Enseignante de Soins aux créatures magiques | Directrice de Gryffondor
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 22/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Charme • Crin de Sombral • 34cm

MessageSujet: Mon sanctuaire, mon repère secret.   Dim 08 Juin 2014, 19:45

Il était encore très tôt, je n’avais pas de cours à donner avant qu’il ne soit 11 heures. Je sortis tranquillement du château après avoir assisté au déjeuner. Je n’avais aucune idée encore quel créature aborderais-je lors de mon cours aujourd’hui, mais je savais ou trouver ma source d’inspiration. Je marchai vers la forêt interdite, lieux où je donnais la majorité de mes cours. Je devais trouver une créature à présenté aujourd’hui si je ne voulais pas encore une fois donner un cours banal sur les Épouvantards dont ils entendaient parler depuis leur troisième année. Je m’engouffrai dans la forêt assez loin pour trouver des créatures rares. Peut être pourrais-je trouver un Sombral ou peut être pourrais-je faire un cours sur les Vélanes et les propriétés magique de leurs cheveux. Mais ces cours d’aujourd’hui ne me donnaient guère inspiration. Je commençais à approcher d’une zone assez lointaine de la forêt où je savais que personne ne viendrait me déranger durant mes réflexions. J’approchai tranquillement d’un Vivet Doré en espérant ne pas le faire fuir. Une branche craqua et l’oiseau disparus. Je me retournai vivement.

Il y a quelqu’un ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amandyne Fairley
Bibliothécaire | Loup-Garou
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Mon sanctuaire, mon repère secret.   Lun 09 Juin 2014, 17:12

Je m'étais levée très tôt ce matin-là. Ma chambre était en fait une salle adjacente à la bibliothèque dans laquelle je travaillais. Rien de bien superficiel en fait. Je n'avais là que le stricte nécessaire. Un grand lit en chêne massif, dans lequel je dors seule. Et s'il est si grand, ce n'est pas parce que j'espère secrètement qu'un jour, l'espace vide sera comblé par un homme. Loin de là... En fait, j'aime seulement avoir de la place pour dormir. Beaucoup de place en fait... J'aime les places vides dans lesquelles un homme pourrait se trouver, car il n'y a pas d'homme et... Bon okay, il est vraiment aussi gros pour mon futur copain, vous êtes contents maintenant ? À part ce lit, j'ai également une commode dans laquelle je range mes vêtements ainsi qu'une immense bibliothèque remplie de bouquins. Eh bien quoi? Ce n'est pas parce que de l'autre côté du mur il s'en trouve une que je dois me débarrasser de la mienne. Finalement, une immense fenêtre occupe un mur au complet, avec une magnifique vue sur le lac et la forêt. Je peux parfois passer des heures entières à regarder ce paysage qui est à couper le souffle. 


Je soupire fortement et m'étire dans mon lit. Mes cheveux sont probablement de travers et mes yeux, affreusement cernés. Mais je m'en fiche. Je repousse mes couvertures jusqu'à mes pieds et me lève en prenant soin de bien étirer tous mes membres. Je jette ensuite un regard à l'extérieur; le soleil n'est pas encore levé, mais ses couleurs commencent à peindre joliment l'horizon. Cette heure est la meilleure. En effet, tous les élèves sont encore au lit, et c'est la même chose pour la majorité des enseignants. Je me dirige à petits pas vers ma commode. Je suis encore très endormie... J'aimerais bien avoir une baguette et ainsi me jeter un sort qui réveille. Je ne sais même pas si ça existe... Si non, je le créerais, très probablement. Je souris à cette idée, et je sors des vêtements au hasard de mon tiroir. Je retire ensuite ma chemise de nuit et me retrouve complètement nue dans ma chambre. Je jette un regard vers ma fenêtre. Comme je n'ai pas de rideaux, j'ai toujours ce réflexe. Je n'ai pas vraiment envie que certains étudiants me voient ainsi nue et qu'ils commencent à fantasmer sur la petite bibliothécaire. J'enfile donc rapidement mes vêtements et je vais me regarder devant la glace. Je porte un jeans noir très serré, ainsi qu'un pull descendant très bas sur mes cuisses, de couleur marine. J'aime bien les chandails amples. Je mets finalement des chaussures confortables et sors discrètement de ma chambre. J'en barre la porte. Je n'aime pas que des inconnus fouinent dans mes choses. 


Je me retourne après avoir verrouillé la porte de ma majestueuse chambre. Je me retrouve dans la bibliothèque, complètement plongée dans le noir. Je me mords alors furieusement la lèvre inférieure. C'est dans ces moments-là qu'avoir une baguette me serait utile. Je n'aurais qu'à murmurer ''Lumos'', et ainsi une petite lueur pourrait m'indiquer mon chemin. J'ai bien beau connaître cet endroit comme le fond de ma poche, ma maladresse me ferait sans doute foncer dans les étagères. Je me rends donc à mon bureau, qui n'est pas très loin de ma porte, et j'y allume une lanterne. Je la soulève, elle est lourde, mais comme c'est un mouvement que je produis souvent, je ne le sens quasiment plus. Je traverse donc la première rangée et laisse échapper un juron alors que j'aperçois une pile de livres complètement en désordre sur le sol. Je dépose délicatement ma lanterne sur le sol et soupire fortement.


Peeves, m'exclamais-je. Je sais que c'est toi, alors sors de ta cachette et viens m'aider à réparer tes dégâts, lançais-je sur un ton plus que calme.


Il est sûr que plusieurs gens auraient été fâchés par cette situation, mais pas moi. J'entends alors le coupable rire. Je sais qu'il ne va pas venir m'aider, alors je ramasse un à un les livres, tout en m'assurant qu'ils sont en bon état. Ce fantôme joue des tours, mais comme je suis probablement la seule à l'apprécier quand même, il ne brise pas mes choses. Ça paie d'être gentil avec les autres. 


Alors que j'ai ramassé la moitié des livres, je vois Peeves arriver avec un petit sourire en coin. Dans un silence complet, il m'aide alors à réparer sa gaffe. Je suis surprise, mais je n'en laisse rien paraître. Je me relève lentement, armée de ma lanterne, et je le remercie d'un signe de tête. Il disparaît alors par l'étagère, me laissant complètement seule. Je soupire alors. J'aime bien être seule, mais un peu de compagnie me fait également plaisir. Et à part les fantômes, je n'ai pas vraiment d'amis dans ce château. Je quitte alors la bibliothèque. Mon ventre gargouille, mais je mangerai plus tard. Pour l'instant, j'ai seulement besoin de prendre l'air. 


Je quitte alors l'établissement par une petite porte cachée, seulement connue du personnel de Poudlard. Et par Peeves probablement, puisqu'il est parfois impossible de l'ouvrir, même en utilisant tous les enchantements possibles. Non pas que j'ai essayé, parce que je ne peux pas faire de magie, mais j'ai déjà vu plusieurs professeurs essayer sans jamais y parvenir. Mais aujourd'hui semble mon  jour de chance, puisqu'elle s'ouvre sans résister. L'aube est fraîche, mais vêtue comme je le suis, je ne le ressens pas. Je me dirige machinalement vers la forêt interdite, à la recherche de compagnie. Oui oui, c'est bien là que je vais lorsque j'ai envie de voir des gens. Toutes sortes de créatures rodent dans cette forêt, et la majorité sont des peuples pacifiques qui mènent une petite vie bien tranquille. J'aime bien aller parler avec les centaures. Ils adorent ma compagnie je crois... Je me fonds bien dans leur peuple, sans pour autant leur ressembler complètement physiquement. 


Comme je ne souhaite pas tomber nez à nez avec le Cynospectre aujourd'hui, je fais un petit détour. Je sais qu'il n'est jamais dans cette partie de la forêt. Je me rends alors où se localise habituellement le peuple des hommes-chevaux, déçue de ne pas les trouver. Pourtant ils y sont toujours... Je hausse les épaules en m'enfonçant beaucoup plus profondément dans la forêt. Je n'en ai aucunement peur de toute façon. Je souris en voyant les phares de la vieille Ford Anglia au loin. On m'a déjà raconté son histoire, mais je suis incapable de m'en rappeler. Elle ne s'approche toutefois pas de moi. De toute façon, une voiture n'est pas une réelle compagnie... Je tombe finalement sur un petit attroupement de licornes. Il faut être très doux et respectueux pour approcher ces créatures. Il y a un tout petit tout or, probablement un nouveau-né vu la façon dont il chancelle. Mais une licorne beaucoup plus vieille s'en occupe et s'assure qu'il soit toujours sur ces petites pattes. Je les observe ainsi de loin en souriant, jusqu'à ce que je sente une corne chatouiller mon dos. Je me retourne lentement pour apercevoir un étalon bien musclé. Je pose lentement ma main sur son museau pour le caresser tendrement. Malheureusement pas pour longtemps. Une envolée d'oiseaux soudaine fait fuir le peuple au galop. Je soupire fortement.


Je décide alors de retourner mes pas vers le château. Le soleil est maintenant levé et la bibliothèque serait censée être déjà ouverte... Il y a probablement Miss. Summer qui attend patiemment à l'entrée. J'aime bien cette étudiante. Elle n'est pas comme les autres... 


Qui est là? lance alors une voix inconnue qui me fait sursauter.


Je me cache derrière un orme centenaire, retenant ma respiration. C'était une voix féminine... Je ne parle pas à beaucoup de femmes, donc je n'ai pas pu la reconnaître. Comme je ne suis pas armée, j'imagine que cette personne n'essaiera pas de m'attaquer si je sors de ma cachette. Donc lentement et en prenant de bonnes respirations, je fais le tour de l'arbre à petits pas. À quelques mètres à peine de moi se trouve alors Gwendolyn. 


Je ne voulais pas vous faire peur, murmurais-je en baissant la tête sur mes pieds.


Elle n'a probablement pas entendu ce que j'ai dit, puisqu'elle n'est pas directement à côté de moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwendolyn Skellington
Enseignante de Soins aux créatures magiques | Directrice de Gryffondor
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 22/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Charme • Crin de Sombral • 34cm

MessageSujet: Re: Mon sanctuaire, mon repère secret.   Lun 09 Juin 2014, 20:33

Je scrute la place... rien, je ne vois personne. Pas même une créature magique. Devenais-je folle. Je commençais à descendre ma main vers ma poche pour atteindre ma baguette. Ce fus à ce moment que je la vie sortir de derrière l’arbre. J’arrêtai mon geste, il n’était guère utile.
Je ne voulais pas vous faire peur
Je souris à cette jeune femme qui semblait être approximativement de mon âge... ou presque.
Ne vous inquiété pas mademoiselle Fairley, je crois que vous avez plus effrayé le Vivet Doré que j’avais aperçu que moi.
Je m’approchai tranquillement d’elle. Elle était la bibliothécaire de notre humble école. À première vue, elle semblait distante du reste du personnel. Je ne connaissais que son nom, je l’avais en fait rarement vue en compagnie de qui que ce soit. C’est triste, elle semble réellement gentille et sincère. Elle me donnais envie de devenir son amie.

Je peux vous aider peut être ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amandyne Fairley
Bibliothécaire | Loup-Garou
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Mon sanctuaire, mon repère secret.   Mar 10 Juin 2014, 16:01

Je crois que mon apparition la soulage quelque peu. Il est vrai que mes petits pas discrets qui ne font pratiquement pas de bruit et mon air qui donne l'impression que je suis absente me font passer inaperçue. Je relève alors le regard vers elle, cessant du même coup de fixer mes pieds. Je ne suis plus une gamine tout de même, je dois arrêter de faire ce geste enfantin. Un coup de vent me déstabilise un peu, faisant du même coup chanter les feuilles. Je ferme les yeux. J'adore cette sensation... La sensation de ne faire qu'un avec la forêt. Je reporte alors mon attention sur cette enseignante, que je trouve plutôt jolie. Il doit également y avoir plusieurs de ses étudiants qui souhaitent eum... Vous savez... Faire des trucs malsains avec elle. Je remarque alors son sourire, qui m'est fort probablement adressé. Je lui réponds donc d'un petit sourire timide. 


Ne vous inquiétez pas Mademoiselle Fairley, dit-elle d'une voix que je trouve invitante. Je crois que vous avez plus effrayé le Vivet Doré que j'avais aperçu que moi.


Son ton est chaleureux, et cela me met plus qu'en confiance. Alors qu'elle s'approche lentement de moi, je ne fais aucun geste de méfiance. Il faut bien que j'apprenne un jour ou l'autre à connaître l'équipe avec laquelle je travaille... Je fais également quelques petits pas furtifs de mon côté, question de lui montrer que je n'ai pas peur d'elle. Car oui, j'ai la malheureuse réputation d'être une fuyarde qui a peur de tout, même des étudiants. Ce n'est pas de ma faute s'ils sont brusques et bruyants... 


Je peux vous aider peut-être? me demande-t-elle alors qu'il reste à peine un mètre qui nous sépare l'une de l'autre.


Non, elle ne le peut pas. Bien qu'elle soit professeur de Soins aux créatures magiques, je sais probablement autant de choses sur ces créatures qu'elle. On en apprend beaucoup dans les livres... Et comme j'ai déjà lu tous les ouvrages de la bibliothèque trois ou quatre fois, je suis plus que cultivée pour une Cracmolle qui les dégoûte tous. Bien qu'elle ne puisse pas m'aider au sujet des créatures magiques, il y a toutefois une chose sur laquelle elle pourrait m'aider. Mais bien sûr, pour lui en parler, il faudra qu'elle réussisse à me percer. Ce qui est une chose assez difficile, puisque je m'ouvre peu ou pas. En guise de réponse à sa question, je lui adresse un petit sourire en coin. Dans mon langage, ceci est un non poli. Comme je ne parle pas beaucoup, il faut apprendre à décoder mon langage facial. C'est fou ce qu'on peut apprendre d'une personne en se fiant uniquement à ses expressions faciales... 


Que diriez-vous de marcher un peu dans la forêt, Miss Skellington ? demandais-je de ma petite voix douce. J'étais avec un petit troupeau de licornes tout à l'heure, mais j'aimerais bien trouver les centaures. Ils sont mes seuls amis dans toute l'enceinte du château, et ils n'étaient pas à leur endroit habituel...


Je m'arrête de parler soudainement, pourtant ma bouche reste entrouverte. Comme si des mots souhaitaient glisser au travers sans pour autant y parvenir. Je m'empresse alors de la fermer, pour ne pas qu'elle le remarque. J'allais dire : Ils sont probablement plus loin dans la forêt, et comme je ne la connais pas et que ça me fait peur, j'aimerais être accompagnée. Je ne désirais cependant pas montrer aucune de mes faiblesses à une simple connaissance. Ces sorciers s'empressent trop souvent de les utiliser contre toi. Je reste alors figée un moment, puis je me secoue violemment la tête pour revenir à la réalité. Voyant sa mine inquiète, je lui souris tendrement. Je m'empare alors de son bras avec l'aide du mien plutôt frêle, et me dirige lentement vers les recoins sombres de la forêt. Ma bibliothèque est censée être ouverte, mais ce n'est pas grave si elle n'ouvre pas une journée. Elle n'a pas vraiment d'horaire en fait, c'est seulement moi qui aime la routine...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwendolyn Skellington
Enseignante de Soins aux créatures magiques | Directrice de Gryffondor
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 22/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Charme • Crin de Sombral • 34cm

MessageSujet: Re: Mon sanctuaire, mon repère secret.   Mar 10 Juin 2014, 16:38

Que diriez-vous de marcher un peu dans la forêt, Miss Skellington ? J'étais avec un petit troupeau de licornes tout à l'heure, mais j'aimerais bien trouver les centaures. Ils sont mes seuls amis dans toute l'enceinte du château, et ils n'étaient pas à leur endroit habituel...
Elle s’arrêta subitement comme si elle n’était pas sure de si elle devait terminer sa phrase ou non. Je savais très bien que la forêt semblait être un lieu extrêmement effrayant, surtout pour des jeunes femmes, mais au contraire plus on s’engouffrait dans les profondeurs de celle-ci, moins elle était sombre et noire. Elle finit par passer son bras autour du mien et commence à m’entrainer vers des recoins sombres de la forêt. Je me retourne et lui souris.
Nous marchons en silence pendant plusieurs minutes. Nous avons bien sûr évité de passer près de l’endroit où la colonie d’Acromantula vit. Évidement j’avais un pouvoir sur ces créatures, mais n’empêche qu’elle me terrifiait quand même.
Je ne sais pas si vous êtes au courant, ou même s’il s’agit de la même colonie de centaures que vous cherchez, mais il en a une qui se réfugie près de l’orée de la forêt... pas celle qui est du coté de Poudlard, mais l’autre. Si vous voulez, nous pourrions nous y rendre et vous pourriez également m’aider à trouver une créature à présenter à mes étudiants aujourd’hui.

Je ne cessai pas de lui sourire. Je crois que tout ce que cette jeune femme voulais au fond, c’était de la compagnie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amandyne Fairley
Bibliothécaire | Loup-Garou
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Mon sanctuaire, mon repère secret.   Ven 13 Juin 2014, 14:55

Son sourire me rassure. Je marche donc ainsi avec elle pendant plusieurs longues minutes, dans le plus grand des silences. Je suis certaine que je ne crains absolument rien avec elle dans cette forêt. Je prends de grandes bouffées d'air, appréciant tout ce qui se trouve près de moi. De la petite feuille dans un arbre étrange à une envolée d'oiseaux que je n'avais jamais vu. Absolument tout m'émerveillait dans cette forêt, et ce depuis toujours. Comme s'il était impossible de voir toutes les créatures y vivant. Je pouvais toujours en apercevoir des nouvelles. 


Je ne sais pas si vous êtes au courant, ou même s’il s’agit de la même colonie de centaures que vous cherchez, mais il en a une qui se réfugie près de l’orée de la forêt... pas celle qui est du coté de Poudlard, mais l’autre. Si vous voulez, nous pourrions nous y rendre et vous pourriez également m’aider à trouver une créature à présenter à mes étudiants aujourd'hui.



Celle que je côtoie habituellement vit tout près d'ici, dis-je sur un ton triste.


Je hausse alors les épaules. Peu m'importait au fond, puisque j'avais maintenant de la compagnie tranquille et agréable, qui ne cherchait en aucun cas à me brusquer. De plus, elle ne cessait de me sourire et cela me faisait le plus grand bien. Comme si je me sentais enfin à l'aise avec quelqu'un dans ce monde de sorciers, comme si elle ne me jugeait pas parce que je suis incapable de faire de la magie. J'arrête alors ma marche et me tourne doucement vers elle, avec une grâce n'appartenant qu'à moi. 


Nous pourrions plutôt partir à la recherche de la créature pour votre cours de la journée, dis-je sur d'une voix à peine audible.


Je glisse un petit sourire après cette phrase, discret, mais présent. Puis, un hululement de hibou me fait lever le regard. Il se pose alors sur l'épaule de Miss Skellington. Je m'approche lentement pour caresser son plumage avant de remarquer un petit message sur sa patte. Je le lui retire et le déroule lentement pour le lire. Mon visage avant impassible laissa place à une mine effrayée. Je tendis alors le message à ma nouvelle amie.


Nous devons aller les aider.


Je ne lui laisse même pas le temps de réagir que je fais demi-tour au pas de course pour retourner vers le château. De toute façon, elle n'aura pas le choix de s'y rendre de la même façon que moi, puisqu'il lui est impossible de transplaner dans l'enceinte de Poudlard.

HJ: Partie Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwendolyn Skellington
Enseignante de Soins aux créatures magiques | Directrice de Gryffondor
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 22/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Charme • Crin de Sombral • 34cm

MessageSujet: Re: Mon sanctuaire, mon repère secret.   Sam 14 Juin 2014, 14:18

Celle que je côtoie habituellement vit tout près d'ici, dit-elle tristement.
Je n’arrêtais pas de lui sourire, ce qui j’espère la rendait à l’aise. Nous continuâmes notre marche sans destination précise. Miss Fairley s’arrêta soudainement et se retourna doucement avec une grâce digne d’une danseuse de ballet professionnelle.
Nous pourrions plutôt partir à la recherche de la créature pour votre cours de la journée, me dit-elle en souriant.
J’allais lui répondre lorsqu’un hululement d’une chouette nous interrompit. Il s’agissait de Mitaine, ma chouette Hulotte. Elle vint se poser sur mon épaule et je lui caresse un peu la tête. Miss Fairley lui retire alors un message et me le tends avant de dire sur un ton frôlant la panique.
Nous devons aller les aider.
Je me saisis du message et le lut rapidement, mais notre cher bibliothécaire était déjà sur le chemin du retour vers l’établissement avant que je ne puisse finir ma lecture.
Miss Skellington,
Trois de nos valeureux élèves ont été emprisonnés dans la Chambres des Secrets par le fantôme d’Emeric le Mauvais. Je vous prierais, vous et tous membre du personnel de cette merveilleuse école de vous y rendre et de tenter de trouver un moyen de les y sortir et ce le plus rapidement possible. Nous vous attendons dans les toilettes des filles, où le fantôme de Mimi geignarde vit.
Cordialement votre directeur.
J’écarquillai grand les yeux et laissai tomber le message au sol avant de me lancer dans une course effréné vers les portes du château. Je ne savais pas si j’avais rattraper ou non ma nouvelle amie, tout ce qui comptait c’était que je me rende dans les toilettes pour sauver trois des élèves de cette école. Je risquais de ne pas être d’une grande utilité... après tout j’étais seulement enseignante de soins aux créatures magique.

\!/ HJ, partie dans les toilettes de Mimi Geignarde \!/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon sanctuaire, mon repère secret.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon sanctuaire, mon repère secret.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia
» Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]
» secret of mana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Forêt Interdite-
Sauter vers: