Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Panique | PV Zach

Aller en bas 
AuteurMessage
Irina Zikov

Irina Zikov

Messages : 18
Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique: Rosier • Plume de Cygne • 23cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

Panique | PV Zach Empty
MessageSujet: Panique | PV Zach   Panique | PV Zach Icon_minitimeLun 22 Avr 2019, 11:54

J'étais restée un petit moment dans la cellule, baguette en main, alternant mon regard entre Kristof et Soraya. Mais mon copain avait mis ça très au clair. Il me laissait la vie sauve, à question que je ne revienne plus jamais en Russie. Ça me rendait triste, puisque j'adorais l'endroit d'où je venais, mais je comprenais. Et puis, j'allais faire en sorte que le sacrifice de So ne soit pas en vain. Elle fuyait mon regard, mais je savais très bien qu'elle ne serait pas en danger, ici. Si elle faisait ce que Kristof lui demandait, tout irait bien pour elle. Je ne la connaissais que peu, mais je savais qu'elle était intelligente. Et puis, avec ses pouvoirs immenses, je savais qu'elle trouverait le moyen de communiquer avec moi. Ce fut pour ça que je posai mes deux pieds en dehors de la cellule. Je levai mon regard sur Kristof, qui continuait de pleurer. Jamais je n'aurais cru qu'il m'aimait. J'avais toujours cru que j'étais simplement un trophée pour lui... Je baissai la tête, serrant ma main contre ma baguette avant de transplaner. Je ne savais pas où aller, mais je pensai au Ministère de la Magie anglais. 


Après des sensations de froid et d'étourdissements, j'apparus dans un hall rempli de cheminées, où de nombreux sorciers circulaient. La mode chez les sorciers était très différente en Angleterre qu'en Russie... Personne ne portait de vieilles robes traditionnelles comme ils semblaient le faire, en majorité. Commençant à être nerveuse puisque tout le monde passait autour de moi, me donnaient des coups d'épaules en m'ignorant, je me figeai net. J'étais dans un pays totalement inconnu, dans un endroit inconnu, et je parlais à peine leur langue. Je ne savais pas du tout à qui m'adresser pour avoir de l'aide. 


« Puis-je vous aider ? me demanda une voix masculine. »


Je me retournai lentement, pour voir un homme probablement dans la quarantaine. Il était proprement habillé. Et moi, j'avais les cheveux en bataille, mes vêtements étaient sales, déchirés par endroit, et ma gorge devait probablement avoir une ecchymose qui refaisait la main de Kristof. Je pris une grande inspiration, afin de ne pas éclater en sanglots. 


« Je... Je cherche un certain Zach eum... Il est aurore, dis-je de mon anglais maladroit. »


L'homme m'offrit son bras, avant de se diriger vers ce qui semblait être un ascenseur. Je poussai un cri de surprise lorsqu'il commença à reculer, et non à aller de haut en bas. Au-dessus de nos têtes, de petits avions en papier flottaient. Je ne dis rien, préférant plutôt garder la tête basse pour éviter les regards des autres. Rapidement, l'homme débarqua de l'ascenseur, pour m'entraîner au travers un bureau. Il y avait là plusieurs sorciers. Je pus lire sur les noms contre les portes qu'il s'agissait d'Aurores. Nous étions donc au bon département. J'arrivai devant une porte ouverte, un homme était assis sur son bureau, et une femme était assise sur une chaise devant lui. 


« Zach, dis l'homme. Cette jeune femme te cherche. »


Zach ? Je relevai vivement la tête, et je croisai le regard de l'homme qui avait su voler mon coeur au bal. La femme assise devant lui se retourna. Elle était beaucoup plus âgée, probablement dans la cinquantaine, et elle semblait très sévère. Elle se leva, pour passer à côté de nous. 


« Je veux votre rapport sur mon bureau demain, pesta-t-elle. Jonathan, suivez-moi. »


L'homme qui m'avait emmenée jusqu'ici me fit un baise-main, pour ensuite suivre la dite femme. Je restai complètement figée devant la porte ouverte. J'étais incapable de faire le moindre mouvement. 


« Je suis désolée, soufflais-je. J'aurais pas dû venir à ton travail... »


Ces mots étaient sortis seuls. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zach Fitzgerald

Zach Fitzgerald

Messages : 12
Date d'inscription : 04/04/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Panique | PV Zach Empty
MessageSujet: Re: Panique | PV Zach   Panique | PV Zach Icon_minitimeMer 15 Mai 2019, 20:31

Depuis l'attaque du Ministère, j'étais débordé. Jonathan était pressé par la Ministre de la Magie et au lieu de de me laisser l'épauler avec Jeffrey, il avait dirigé la Ministre vers mon bureau et me laissa me démerder avec elle. Donc tous les jours depuis l'attaque, lorsque j'arrivais au bureau, Mme la Ministre m'attendait, les mains sur les hanches. Jeffrey England avait beau essayer de m'épauler, on dirait que nos supérieurs m'en voulaient. Simplement parce que la femme qui avait attenté au Ministère était mon ex femme.



Aujourd'hui, comme les dernières journées, Mme la Ministre était assise dans mon bureau. Comme toute les autres journées, je mangeais tout un sermon. Mais Ingrid n'était plus ma femme ou elle-même. Je ne voulais simplement plus avoir de contact avec elle, mais on dirait que personne ne semblait respecter cela. Je n'avais plus rien à faire ici, et ça commençait à se voir. J'avais maigris, mes cernes étaient plus que marquées et je ne faisais que me nourrir de café.



- Zachary! lança la ministre. M'écoutez-vous?


Je levai un regard absent, avant de hocher la tête. Par chance, ma plume à papote notait tout ce que ma patronne disait et je n'aurais qu'à lire ces notes, pour faire mon rapport. La femme en face de moi, ne semblait pas comprendre que j'en avais assez. Elle ne faisait que mentionner mon ex-femme, que sa présence au Ministère était ma faute, que j'étais probablement complice. Cela fut la goutte qui fit déborder le bol. Ma main s’abattit contre mon bureau, avec force. Cela surprit la Ministre de la Magie, qui me regarda avec un regard choqué.



- Ingrid est mon ex-femme, dis-je d'un ton dur. Je n'ai jamais été rien d'autre qu'un Aurore plus que loyal! Si ma loyauté est questionné, arrêtez-moi!


Merde! Je vis dans l'ouverture de ma porte, Jonathan, derrière lui, je ne voyais qu'une tête blonde. Je serrai les dents, alors que mon supérieur vint dans mon bureau.



- Zach, dit-il. Cette jeune femme te cherche.



Je levai les yeux et reconnus Irina. Que faisait-elle loin de chez elle? Que faisait-elle ici? Merde... Est-ce que je l'avais mise enceinte? Son regard se plongea dans le mien, la Ministre de la Magie se retourna vers mon amante, avant de se lever et passer près d'Irina et Jonathan.



- Je veux votre rapport sur mon bureau demain, cracha-t-elle. Jonathan, suivez-moi.



Je baissai la tête sur ma plume à papote. Vieille bique. Ça faisait trop longtemps que nous avions la même administration. Je laissai les gens partir, avant de lever la tête sur Irina. Elle faisait le piquet dans l'entrée.



- Je suis désolée, murmura-t-elle. J'aurais pas dû venir à ton travail...


Je me levai, avant de traverser la distance qui nous séparait, avant de prendre sa main et l'attirer dans mes bras. Je fermai la porte derrière nous. Je brisai notre étreinte, la tenant par les épaules. Je plongeai mon regard inquiet dans le sien. Je voyais de par son apparence qu'elle avait lutté pour se rendre ici. Ses cheveux blonds, normalement si beaux et bien coiffés, étaient en bataille. Ses vêtements étaient déchirés par endroits et une énorme trace de main contre sa gorge. Je me sentis bouillir à l'intérieur.



- Irina, murmurai-je. Que fais-tu ici?



Ma main glissa contre sa gorge, je ne pouvais pas comprendre comment quelqu'un pouvait faire du mal à cette belle femme. J'agrippai ma baguette avant de lancer un Episkey silencieux sur le corps de mon amante, avant de faire de même avec un vulnera sanentur. La marque s'effaça alors que j'attirais Irina dans mes bras. Je levai son beau visage vers le mien, avant de poser doucement mes lèvres contre son front.



- Qui t'as fait ça? demandai-je.


Je ne pouvais pas comprendre comment on pouvait faire du mal à Irina. Je caressai doucement sa joue du revers de ma main. J'aurais dû l'emmener avec moi, mais elle aurait été autant en danger ici qu'en Russie. Je ne pouvais pas m'empêcher de regretter de l'avoir laissé toute seule.


- J'aurais jamais dû te laisser là-bas, dis-je, tout bas. Je suis tellement désolé... Qui t'as fait du mal? Je vais le tuer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Zikov

Irina Zikov

Messages : 18
Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique: Rosier • Plume de Cygne • 23cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

Panique | PV Zach Empty
MessageSujet: Re: Panique | PV Zach   Panique | PV Zach Icon_minitimeSam 01 Juin 2019, 09:36

Je me sentais complètement vide. J'avais laissé une innocente derrière afin de sauver ma peau. Et je savais très bien que je ne pouvais pas retourner pour la sauver. Kristof nous tuerait les deux. S'il m'avait épargnée cette fois, c'était par amour. Je n'aurais pas cette chance à l'avenir. Je devais oublier Soraya. Je devais accepter que j'avais été la faible de la situation. Que sans elle, je ne serais probablement même pas en vie. Je ne pourrais jamais retourner en Russie, chez moi. Malgré toutes ces choses auxquelles je pensais, je n'arrivais pas à ressentir aucune émotion. Seul le vide prenait possession de mon être. Je me contentais de fixer Zach. Pourquoi étais-je venue ici, alors que j'aurais pu aller rejoindre ma soeur ? 


La main de mon amant se saisit finalement doucement de la mienne, alors qu'il m'attirait dans ses bras. Je me blottis contre son torse, m'y sentant bien en sécurité. J'entendis la porte se refermer derrière moi. 


« Irina, me souffla Zach avec douceur. Que fais-tu ici? »


Je sursautai vivement lorsque la main du bel Anglais se posa contre ma gorge. Il se saisit de sa baguette, et je sentis mes os cassés se replacer et toutes mes blessures se refermer. Alors qu'il m'attirait de nouveau dans ses bras pour poser ses lèvres contre mon front, je me sentis trembler. Même si je savais que j'étais en sécurité, car malgré tous ses défauts, Kristof tenait ses promesses, je ne pouvais m'empêcher de penser à tout ce qui s'était passé. Mais surtout, à ce que Soraya m'avait dit. Selon elle, j'étais destinée à être avec Zach. Sans doute était-ce pour cela que j'avais pensé à lui en transplanant. 


« Qui t'as fait ça ? me demanda Zach. »


Je ne répondis rien. Je fermai les yeux au contact de sa main contre ma joue. Je devais oublier. Je devais oublier ce qui s'était passé. Oublier Soraya, et son sacrifice. 


« J'aurais jamais dû te laisser là-bas, me souffla mon amant. Je suis tellement désolé... Qui t'as fait du mal? Je vais le tuer ! »


C'était trop. J'éclatai en sanglots, perdant l'usage de mes jambes par la même occasion. Zach me rattrapa, alors que je cachai mon visage contre son torse. J'avais tout perdu. Ma maison, ma famille, mon école. 


« Je peux plus jamais mettre les pieds en Russie, murmurais-je d'un ton empreint de douleur. »


Jamais je ne pleurais. Kristof m'avait appris à être forte et à ne jamais laisser paraître mes émotions. En ce moment, j'en étais tout simplement incapable. Comment avais-je pu en arriver là ? Les mains tremblante, je m'accrochai aux vêtements de mon amant, complètement désemparée. Je n'avais plus rien. Toutes mes choses étaient en Russie. Tout ce que j'avais, c'était ma baguette et ces vêtements, qui n'étaient en fait plus portables. Je n'avais pas d'argent, pas d'emploi, et je n'avais même pas complété mes études. 


« Je veux pas terminer dans la rue, gémis-je de plus belle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zach Fitzgerald

Zach Fitzgerald

Messages : 12
Date d'inscription : 04/04/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Panique | PV Zach Empty
MessageSujet: Re: Panique | PV Zach   Panique | PV Zach Icon_minitimeLun 19 Aoû 2019, 10:31

Je n'avais jamais arrêter de me sentir mal d'avoir laissé Irina en Russie, je savais que je le regretterais. Et voilà qu'elle était dans mes bras, désespérée et apeurée. Je savais que cela allait arriver et même si tenir mon amante dans mes bras me rendait heureux, l'idée que quelqu'un lui avait fait du mal me rendait malade. Je retenais des larmes de rage et mon envie de transplaner avec Irina chez moi, où elle serait en toute sécurité.



Irina éclata en sanglots amers, si elle était une jeune femme mature et en plein contrôle de ses moyens, elle n'en restait quand même une jeune femme de dix-huit ans. Je pourrais toujours aller chercher ses souvenirs pour découvrir ce qui s'était passé. Soudainement, les jambes de ma copine lâchèrent, mais avant qu'elle ne s'écrase au sol, je la rattrapai. La pressant contre moi, le visage de mon amante se cacha contre mon torse.



- Je peux plus jamais mettre les pieds en Russie, chuchota Irina, blessée jusqu'au plus profond d'elle.



J'avais toujours vu Irina comme une femme solide, dans mes bras, il y avait une jeune femme plus qu'apeurée et frêle. Ses mains, pleines de tremblements, s'accrochaient avec force à ma chemise. Comme si le monde essayait de l'arracher à moi, essayait de l’abattre.



- Je veux pas terminer dans la rue, pleura Irina.



Je relevai son visage vers le mien, mon regard se noya dans le sien. Je posai mon front contre le sien, une de mes mains contre le creux de son dos et l'autre caressait doucement sa joue. Comme si j'allais laisser ma copine à la rue. Je secouai doucement la tête, j'avais un tout petit appartement depuis le divorce, mais elle y serait bien.



- Irina, murmurai-je. Je ne te laisserai pas à la rue, tu vas retourner en Russie, je te le promets. Rien, ni personne ne va t'empêcher.



Sur ces mots, je posai mes lèvres contre les siennes, avec tellement d'amour, que je me surpris moi-même. Même lors de notre mariage, je n'avais jamais autant embrassé Ingrid avec tant d'amour. Je n'avais jamais ressentis autant d'amour pour Ingrid, comme je le ressentais avec Irina. Doucement, je fis asseoir ma copine sur le divan de cuir face à mon bureau. Je pris place près d'elle, nouant mes mains avec les siennes.



- Entre-temps, tu resteras chez moi, dis-je doucement. Je peux te trouver un emploi au Ministère et avec tes capacités, tu serais capable d'un jour retourner chez toi... Ou je peux t'enrôler à Poudlard ou Beauxbâtons, pour que tu puisse finir tes études...



Je savais que les deux autres écoles européennes l'accepteraient à bras ouverts, mais elle n'aimerait pas autant l'éducation de ces deux écoles. J'étais prêt à tout pour elle. Sa main toujours dans la mienne, je la levai vers mon visage et pressai mes lèvres contre le dos de sa main. J'attirai Irina contre moi, ma main caressant doucement ses cheveux.



- Tout va finir par se replacer, murmurai-je. Veux-tu rentrer chez moi? Te reposer un peu..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Panique | PV Zach Empty
MessageSujet: Re: Panique | PV Zach   Panique | PV Zach Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Panique | PV Zach
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lorsque la panique nous consumme pour la première fois...
» Zach, le coursier des rêves [En Cours]
» Panique des mages du Kirin Tor au Moulin de l'Ambre.
» (m) panique (hercule) ❥ aaron paul ou sebastian stan.
» Zach Mitchell ♠ This place is shit !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Ministère de la Magie :: Département de la justice magique-
Sauter vers: