Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Une serpent découragée... | PV Libre

Aller en bas 
AuteurMessage
Zaëlle Daghostini
Étudiante de 6e | Batteuse
Zaëlle Daghostini

Messages : 84
Date d'inscription : 03/03/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeSam 05 Jan 2019, 14:45

Un mois. Un mois s'était écoulé depuis que j'avais sauté un plomb à Kyle. Pourquoi avais-je fait cela ? Je ne le savais pas. J'avais tenté en vain de lui parler, de le faire revenir vers moi, mais il n'y avait rien à faire. Je l'avais perdu. Tout ça à cause des foutues voix que j'entendais dans ma tête. Est-ce que je les entendais, ou je les inventais ? Je n'en savais rien. Mais je me sentais plus que seule. Je n'avais jamais vraiment eu d'amies, à Poudlard. Seulement Mathéo qui me parlait un peu, ainsi que ses soeurs, mais c'était bien parce que nos familles étaient très proches en Italie. Ils étaient pratiquement comme de la famille. Cependant, depuis que j'avais goûté la compagnie de Kyle, je ne voulais plus être seule. En fait, j'avais peur d'être seule. Comme je dépérissais, certains profs me prenaient en pitié et m'invitaient dans leur bureau à prendre le thé. Et j'étais tellement seule, que j'y allais. Certains profs, comme Professeur et Professeure Greene me permettaient l'accès à leur classe en permanence. Ainsi que la prof de divination. C'était exactement là que je me trouvais en ce moment. Seule. 


J'avais perdu la notion du temps. Je ne savais plus depuis combien de temps est-ce que j'étais agenouillée devant la petite table sur laquelle reposait les boules de cristal qu'utilisaient les troisième année. Mon regard était perdu dans l'une d'elles, attendant un signe. Mais je n'avais jamais eu de talent pour la divination. En fait, je n'avais jamais rien vu, que ce soit dans les tasses de thé, ou dans ces foutues boules de cristal. J'avais demandé à changer de cours, sans succès. Heureusement, la nouvelle prof de divination me permettait de faire des travaux théoriques supplémentaires afin de passer mes cours. En fait, j'avais l'impression que j'étais devenue un boulet pour tous mes profs. Je savais bien que c'était leur rôle de prendre soin de leurs élèves, mais j'aimerais mieux que personne n'ait à prendre soin de moi. Même les gens qui me détestaient avaient arrêté de se foutre de ma gueule. Je commençais à penser que leurs moqueries me manquaient. 


Je fronçai les sourcils, alors que je vis un visage déformé au travers la boule de cristal. Je relevai la tête, pour voir un mec que je ne connaissais pas dans la même position que moi. Cependant, plutôt que d'afficher ma mine déprimée, il me regardait avec un petit sourire. Je haussai un sourcil quelques secondes, avant de laisser tomber mon menton contre mes mains, exactement comme j'étais avant qu'il n'arrive. 


« Y'a pas cours de divination aujourd'hui, que fais-tu ici ? soupirais-je alors. »


Habituellement, je lui aurais hurlé de quitter la pièce et de me foutre la paix, mais je n'avais même plus la force mentale d'être la petite peste que j'avais toujours été. Je vis le sourire du mec s'étirer au travers la boule de cristal, et je ne pus m'empêcher de sourire légèrement à mon tour. Il fallait croire qu'il était comme ça. Le genre à avoir un magnifique sourire contagieux. Ça faisait un bail que je n'avais pas souri. En fait, la seule personne qui avait réussi était Professeur Greene en me faisant essayer un tas d'instruments qui n'étaient pas faits pour moi. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier G. Weasley

Xavier G. Weasley

Messages : 11
Date d'inscription : 05/01/2019

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeDim 06 Jan 2019, 17:45

J'avais cours de... Aucune idée, j'avais simplement oublié de regarder mon horaire. En fait, aller en cours ne me tentait pas plus que cela. Charlie m'aiderait pour les examens. J'avais envie de me promener, de trouver quelqu'un et d'ensoleiller la journée de quelqu'un. Mon but dans la vie était simple, la condition aussi. La journée que je graduais, j'obtenais les clés des boutiques de mon grand-père.


Je me promenais, les mains dans mes poches de jean, sans but dans l'école. Je croisai mon directeur de maison et lui fis un grand sourire. Je rigolai pour moi-même, alors que je le savais en train de se diriger vers sa classe. J'avais badigeonner son fond de chaudron de bave de dragon, à la chaleur, l'étain et la bave fondaient.


Mes pas finirent par mener à la classe de Divination. Emma Bradley était ma professeur préférée, elle était aussi une des seule qui riait de mes blagues. Je vis une jeune femme couchée contre la table. Ses longs cheveux roux brillaient au soleil. Je m'avançai et reconnus Zaelle. Elle n'était jamais très commode, mais aussi, je la savais plutôt triste. Kyle refusait de dire ce qui s'était passé et refusait de la revoir. Je trouvais cela plutôt injuste. Son regard était perdu dans une boule de cristal. Je me penchai de l'autre côté et la regardai au travers de cette dernière. Mon sourire en coin, de proche, elle était plutôt jolie.


La serpentard finit par me voir et releva la tête. Je fis de même, toujours avec mon petit sourire. Mon regard croisa le sien, d'un joli brun tout doux. Elle haussa un sourcil, avant de se replacer dans la même position qu'à mon arrivée.


- Y'a pas cours de divination aujourd'hui, que fais-tu ici? marmonna la jolie rouquine.


Enfin, elle parlait. Mon sourire s'étira encore. J'allais m'en faire une amie. Kyle n'avait pas à décider si on devenait amis ou pas. Kyle aurait dû rester ami avec cette fille. C'est alors que je vis ce que je voulais sur son visage, un sourire. Un petit sourire, mais tout joli.


- En fait, je sais même pas dans quel cours je devrais être, répondis-je. J'avais pas envie de m'asseoir devant un prof.


Je fis teinter le cristal de mon ongle. Avant de me relever la tête. Je tirai le cahier devant la serpent. Ses notes de cours, divination. Bradley la laissait faire des travaux théoriques, puisque "le divin art de la divination" n'était pas pour elle. Les feuilles de thé. J'avais adoré ce semestre. Je n'avais eu que des soleils dans mes tasses.


- Tu veux réessayer les feuilles de thé? demandai-je, enjoué. Tu vas voir, on va rire. Puis après quelques secondes. Que faisais-tu ici toute seule?


Je redonnai son cahier à Zaelle, avant de me retourner vers elle. Son regard restait collé sur la boule. Je poussai un soupir, avant d'ouvrir mon sac. J'en sortis un boursoufflet, un des nouveaux que nous avions sortis. Il était orange et il portait de petits brillants dans ses poils. La petite bête couina, alors que je la déposais sur la table.


- On vient de sortir ceux-là à la boutique, dis-je.


La petite bête sautilla vers Zaelle, en couinant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaëlle Daghostini
Étudiante de 6e | Batteuse
Zaëlle Daghostini

Messages : 84
Date d'inscription : 03/03/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeDim 06 Jan 2019, 19:50

Je ne connaissais pas son nom. La seule chose que je savais, c'était qu'il se tenait avec Kyle. Même année, même maison, comme ce Charlie Peterson. Cependant, je n'avais jamais prêté attention aux amis de mon ex. Pouvais-je l'appeler comme ça ? Je ne savais même pas si j'avais réellement été en couple avec lui. En fait, tous ses amis me détestaient, comme tous les blaireaux, les lions ou les aigles. Même les serpents, je devais l'avouer. Personne ne m'aimait. Sauf les Fueco. J'étais une peste depuis mon arrivée dans cette école, et il fallait croire que ça n'avait pas été la meilleure attitude à adopter pour me faire des amis. Maintenant, je me retrouvais complètement seule, même abandonnée. Je ne comprenais pas pourquoi Kyle s'était lassé de moi. Je n'avais rien fait pour lui déplaire, au contraire, je m'étais efforcée d'être gentille avec les autres, pour lui. Ça n'avait pas marché. À croire qu'être quelqu'un que je n'étais pas ne fonctionnait pas. 


« En fait, je sais même pas dans quel cours je devrais être, me dit le blaireau, me sortant de mes pensées. J'avais pas envie de m'asseoir devant un prof. »


Je tournai la tête sur le côté. Je comprenais ça. Aller en cours était quelque chose qui ne m'intéressait plus du tout. J'y allais tout de même, car mes parents ne me permettaient pas de salir le nom des Daghostini. Si j'osais rapporter une mauvaise note à la maison, j'étais punie. Sévèrement punie, même. 


Le jeune homme tira alors le cahier qui était devant mon visage, sur lequel je n'avais pas vraiment travaillé depuis mon arrivée dans la salle de classe. Il s'agissait plutôt d'un gribouillis de notes sur le sujet afin de pouvoir préparer mon travail supplémentaire sur l'art de lire les tasses de thé. Pourquoi restait-il là ? Je n'étais qu'une pauvre fille déprimée, rien de plus. Mon regard restait perdu dans la boule de cristal, alors que j'avais déjà perdu le sourire qu'il avait fait naître sur mes lèvres. 


« Tu veux réessayer les feuilles de thé ? me demanda-t-il, d'un ton énergique. Tu vas voir, on va rire. »


Rire ? Je ne pensais pas, non. Rien ne m'énervait plus que divination. 


« Que faisais-tu ici toute seule ? ajouta le blaireau. »


Je ne répondis rien. J'étais toujours toute seule, depuis que Kyle avait arrêté de me parler. Il devait bien le savoir puisqu'il était ami avec. Je l'entendis soupirer, alors que mon cahier réapparaissait sous mes yeux. J'entendis alors un petit couinement, et je relevai mes yeux. J'y vis alors un boursoufflet orangé. Il y avait des brillants dans ses poils, et il me fixait de ses grands yeux ronds. 


« On vient de sortir ceux-là à la boutique, m'annonça-t-il alors. »


Ces boursoufflets venaient des boutiques Weasley. Il était Xavier Weasley ! Je relevai lentement la tête, alors que la petite créature venait à ma rencontre. Elle grimpa prestement sur ma main, et je ne pus m'empêcher de rire alors qu'elle se frottait contre mon poignet. Je levai ma main à la hauteur de mes yeux, et je la caressai doucement. Ses poils étaient exactement de la même couleur que mes cheveux. Je levai mon regard vers Xavier, ses yeux semblaient pétillants, et il ne cessait de sourire. 


« D'accord, dis-je alors. Réessayons les feuilles de thé. »


Je lui fis un petit sourire gêné, alors que le boursoufflet sautait sur mon épaule pour s'y installer. Il devait faire ce coup à toutes les filles... Je pris ma baguette, et murmurai un « Accio » sur la théière ainsi que sur deux tasses. Bien rapidement, elles atterrirent devant nous, remplies d'eau bien chaude et d'une poche d'un bon thé anglais. Si Professeure Bradley me voyait en ce moment, elle serait probablement très surprise. J'avais rejeté pas mal tout le monde dans ma vie. Je ne savais pas pourquoi je laissais le blaireau être aussi gentil avec moi. Il avait un effet que personne n'avait sur moi. J'avais l'impression qu'il me rendait toute légère, qu'il m'enlevait un énorme poids de sur les épaules. 


« Je ne suis pas ici toute seule, lui dis-je alors. Tu es là ! »


Je lui fis un petit sourire moqueur, avant de prendre une bonne gorgée de thé. Je pouvais entendre le boursoufflet pousser de petits ronflements contre mon épaule. Je brûlais d'envie de lui demander pourquoi Kyle m'avait abandonnée. En même temps, je n'en avais pas le courage. Il semblait vouloir me remonter le moral, je n'allais pas mettre sur la table le sujet qui me déprimait. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier G. Weasley

Xavier G. Weasley

Messages : 11
Date d'inscription : 05/01/2019

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeLun 07 Jan 2019, 22:29

J'étais sûr que la belle Serpentard ne donnerait même pas un regard dédaigneux au boursoufflet. En fait, j'étais surpris que Zaëlle ne me hurle pas de foutre le camp! Tout le monde la disait méchante, snob ou même effrayante. Je ne voyais pas cela. Je voyais quelqu'un qui avait besoins de trouver une raison de sourire. Et je pouvais très bien l'aider avec ça!


Ses yeux bleus finirent par se retourner vers la petite boule, qui avança vers elle à petits bonds. Zaëlle releva la tête, alors que la petite bête grimpait tant bien que mal sur le dos de sa main et se mit à se frotter sur son poignet. Un rire se fit entendre, pas le mien, celui de la belle rouquine. C'était un joli rire, clair et joyeux. Émerveillée, elle leva sa main à la hauteur de ses yeux, avant de caresser le boursoufflet du bout de son index. Puis son regard couleur océan en colère se tourna vers le mien. Elle semblait bien moins mélancolique.


- D'accord, dit Zaëlle. Réessayons les feuilles de thé.


Si ça ce n'était pas du progrès, je ne savais pas ce que le progrès devait être. Un tout petit sourire timide illumina son visage, alors que le boursoufflet sautait sur son épaule. Lui avait trouvé sa personne. Sans dire un seul mot, Zaëlle prit sa baguette et lança un petit accio sur un nécessaire à thé. Une théière et deux tasses pleines d'eau chaude se posèrent devant nous avec une poche de thé anglais. Lire les feuilles de thé était plus facile avec du thé vert, mais je me débrouillerais. Si je pouvais lui changer les idées et lui faire oublier un peu la stupidité d'Addams, ma mission serait remplie.


- Je ne suis pas ici toute seule, dit-elle. Tu es là!


Son sourire devint moqueur, ce qui attira le mien. Sa poche baignait dans sa tasse. Elle prit une gorgée. J'attendis qu'elle dépose la porcelaine, avant de la prendre et couper doucement la poche. Je laissai les feuilles se répandre dans le fond, avant de lui redonner. Le rituel était important, les feuilles devaient être libres au fond de la tasse. Je lui refis signe de continuer de boire.


- Bon, maintenant que les feuilles sont libres dans le fond, tu dois boire lentement, dis-je. Attention de ne pas avaler de feuille, ça goûte pas très bon seul.


Ma nouvelle amie suivit mes instructions, avant de me tendre une tasse vide. Une petite quantité de thé restait au fond. Je souris doucement à la jolie rouquine, en tenant la tasse par l’anse je fis tourner le liquide dans la tasse, répandant les feuilles au fond. Puis, tout aussi doucement, je renversai la tasse, afin de la vider complétement. Je la retournai et la montrai à Zaëlle.


- La divination n'est pas une science, c'est jouer avec son imagination, dis-je en lui faisant un clin d'oeil complice. C'est pour cela que les moldus la pratique presqu'aussi bien que nous! À première vue, on voit simplement une tasse sale, mais va plus loin, essaie de voir des formes.


Je pointai un triangle, plutôt déglingué.


- Le triangle signifie un bon karma, dis-je. Et ça, dis-je en pointant un espèce de brocoli. C'est un arbre. Enfin, y'a pas de signe pour un brocoli. L'arbre signifie un changement pour le mieux.


Je relevai un regard brillant sur elle. Je ne voyais rien de négatif dans sa tasse. Un soleil, un arc-en-ciel, un arche, un arbre et le triangle. Tout indiquait que son avenir irait pour le mieux pour elle. Je pris son cahier et dessinai chaque symbole que j'avais trouvé dans sa tasse, avant de décrire ce qu'il voulait dire. J'écris en-dessous une petite prédiction.


- Crois-moi, je ne suis pas devin, mais je vois que du bon dans tasse et en toi, dis-je en lui souriant gentiment. Serge, ne t'aurait pas adopter aussi rapidement, si tu n'étais pas gentille. Ouais, dis-je en riant. J'ai nommé ton boursoufflet Serge!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaëlle Daghostini
Étudiante de 6e | Batteuse
Zaëlle Daghostini

Messages : 84
Date d'inscription : 03/03/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeSam 12 Jan 2019, 11:20

Ne te fais pas d'idées, pauvre conne. Il ne t'aimera pas. Ce n'était pas Kyle le problème, c'était toi. Je baissai légèrement la tête, honteuse. J'étais le problème. Tentant de ne pas faire paraître ma main tremblante, je déposai doucement ma tasse de porcelaine contre la table. Encore une fois, mon regard se perdit. Par contre, ce n'était pas contre la boule de cristal, mais plutôt contre la théière. Je vis alors la main de Xavier passer sous mes yeux, et je la suivis. Il se saisit de ma tasse, pour couper la petite poche de thé. Ah oui. J'avais oublié cette étape. Je finissais toujours par avaler une feuille. C'était absolument dégoûtant. C'est toi qui est dégoûtante, tu n'es qu'une... Une quoi? Allez, parle. Mais non. Plus rien. J'écarquillai les yeux, en voyant que Xavier m'avait redonné ma tasse et que par la même occasion, sa main avait touché la mienne. À son contact, elle s'était tue. 


« Bon, maintenant que les feuilles sont libres dans le fond, tu dois boire lentement, me conseilla le blaireau. Attention de ne pas avaler de feuille, ça goûte pas très bon seul. »


Je hochai doucement la tête de haut en bas, complètement sous le choc. Je n'osais plus lâcher son regard. C'était comme si lorsque mon regard croisait le sien, ou lorsqu'il me touchait, je ne l'entendais plus. Ça pourrait fort bien être un tour qu'elle me jouait, mais maintenant que je le réalisais, c'était ça depuis que Xav était entré dans la pièce. 


« La divination n'est pas une science, c'est jouer avec son imagination, dit alors le Poufsouffle, attirant mon attention. C'est pour cela que les moldus la pratiquent presque aussi bien que nous ! À première vue, on voit simplement une tasse sale, mais va plus loin, essaie de voir des formes. »


Je fronçai les sourcils, essayant de distinguer une quelque forme que ce soit. Mais je n'en voyais pas. Il s'agissait de la matière de 3e année, et je n'étais toujours pas capable de la maîtriser. Je fermai les paupières quelques secondes. Si je ne réussissais pas ce cours... Je n'osais pas imaginer ce que me ferait ma famille. 


« Le triangle signifie un bon karma, continua Xavier. Et ça, c'est une arbre. Enfin, y'a pas de signe pour un brocoli. L'arbre signifie un changement pour le mieux. »


Je lui souris, tentant d'oublier mes parents. Il se saisit alors de mon cahier afin de griffonner légèrement. Je vis alors qu'il dessinait les signes qu'il voyait dans ma tasse. En-dessous, j'eus le droit à une petite description de chacun. Je lisais au fur et à mesure, inquiète pour mon avenir. En effet, si je ne réussissais pas mes cours, j'étais une honte pour la famille. Déjà qu'ils ne me considéraient pas vraiment, car je n'étais pas comme eux, ce serait de pire en pire. Je tressaillis en me remémorant la main de mon père contre mon cou, la pression, le manque d'air... Parce que j'avais échappé son assiette préférée. Il l'avait réparée, puis il m'avait donné une leçon. C'était ce qu'il avait dit. Plus je vieillissais, pire c'était. Particulièrement lorsque je revenais l'été avec mon bulletin de notes. 


« Crois-moi, je ne suis pas devin, continua Xaxa, me sortant de mes pensées. Mais je vois que du bon dans ta tasse et en toi. Serge ne t'aurait pas adoptée aussi rapidement, si tu n'étais pas gentille. »


Je ne pus m'empêcher de relever un sourcil. Premièrement, parce qu'il avait dit que j'étais gentille. Deuxièmement, parce que le boursoufflet s'appelait Serge ! Quel nom... 


« Ouais, j'ai nommé ton boursoufflet Serge ! ricana-t-il. »


Je lui fis une petite grimace, avant de le bousculer légèrement. Je le sentis à nouveau. À son contact. Comme si elle partait. Car si elle s'était tue, je la sentais toujours dans ma tête. Jamais ça ne m'était arrivé auparavant. Pas même au contact de Kyle, que j'avais cru l'homme de ma vie. Je me rendis compte que je m'étais figée, alors je souris à Xavier, comme pour ne pas l'inquiéter. 


« Mon boursoufflet ? Il est à moi? demandais-je innocemment. »


Je pouvais toujours l'entendre ronronner dans le creux de mon oreille. Jamais je n'avais posséder d'animal. Mes parents détestaient cela. Je savais bien qu'ils ne toléreraient pas Serge, mais sans doute pourrais-je le laisser à Xavier pour les vacances d'été. S'il était vraiment à moi... Qui voudrait te confier quoi que... Je me saisis brusquement de la main du blaireau, et elle arrêta net de parler. Je poussai un petit soupir de soulagement, alors que je voyais l'interrogation dans le regard de Xavier. M'ouais... 


« Donne-moi ta tasse, je vais lire ton avenir ! lançais-je pour changer de sujet. »


Je lui souris avec tendresse, avant de m'emparer de la petite porcelaine. Je commençai à la tourner dans tous les sens, afin d'y voir quelque signe que ce soit. Je commençai également à feuilleter mon livre de divination de 3e année. 


« Là, il y a un gâteau de mariage, dis-je alors, bien concentrée. Ici, il y a un doigt, juste en dessous. Donc, tu vas te marier très prochainement, et ce sera très important. »


Je haussai un sourcil, avant de relever mon regard vers Xavier. Clairement, il se retenait de rire. Je ne voyais vraiment pas la bonne chose. Le blaireau n'avait jamais eu de copine. Cette peste d'Amber le répétait sans cesse. Je poussai un puissant soupir de découragement, avant de laisser mon front tomber contre la table de bois. Je fermai les yeux quelques secondes, tentant de lutter contre mes émotions. Je ne devais pas céder à la peur. Car oui, j'avais peur de ma famille. Une fois que je m'eus bien maîtrisée, je relevai un visage souriant sur le Poufsouffle. 


« Tu vois le genre de trucs que je prédisais en classe, soupirais-je. »


Voyant son petit sourire moqueur, j'éclatai de rire, avant de me saisir d'un coussin contre lequel les étudiants prenaient place et frapper doucement Xavier avec. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier G. Weasley

Xavier G. Weasley

Messages : 11
Date d'inscription : 05/01/2019

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeDim 13 Jan 2019, 23:09

Je n'avais jamais eu de petite amie, en fait, je n'en avais jamais ressentis le besoin. En fait, les filles n'étaient pas vraiment intéressées à moi. J'étais trop tête en l'air ou ricaneur. Je flirtais avec elles pour rire, mais rien de plus. Je ne voulais rien de plus que des amis, ou faire sourire les gens. Mon but avait toujours été de filer au travers de mes années de scolarité et ensuite prendre les rennes des boutiques de mon grand-père.


Zaëlle était jolie, c'était la première fois que je trouvais une fille vraiment jolie. Mais de là à flirter avec elle, je n'étais pas aussi dégourdi. Je préférais m'en faire une amie sans prendre le risque de la perdre, en flirtant avec elle. Je rigolai un peu, alors que la serpentard me poussait amicalement, le tout accompagné d'une petite grimace moqueuse. Puis d'un coup, ma nouvelle amie cessa tout mouvement. Je me retournai vers elle, je ne savais pas ce qui se passait dans sa tête. Soudain, Zaëlle me fit un petit sourire.


- Mon boursoufflet? Il est à moi? demanda-t-elle.


Ouais. Je n'allais quand même pas lui enlever Serge après qu'il l'aie adopté. Ce dernier avait l'air de lui ronronner dans l'oreille. Je l'avais rarement vu sourire. Maintenant, je pouvais m'habituer à son jolie sourire. Surtout si j'en étais la source. Aussi rapidement qu'il était apparu, son sourire laissa sa place à un masque neutre. Soudainement, Zaëlle agrippa ma main et la serra dans la sienne. Perdu, je la regardais en tentant de comprendre. Elle finit par pousser un petit soupir.


- Donne-moi ta tasse, je vais lire ton avenir! ajouta Za.


Un autre beau sourire. Mon amie prit ma tasse en porcelaine, avant de faire le même manège que j'avais fait plus tôt avec la sienne. De l'autre main, Zaëlle tournait les pages de son livre de divination.


- Là, il y a un gâteau de mariage, dit-elle. Ici, il y a un doigt, juste en dessous. Donc tu vas te marier très prochainement, et ce sera très important.


Un de ses sourcils se leva, son regard bleu se darda sur moi. Elle était mignonne, et l'important, c'était qu'elle essaye. Plus on essayait, plus on s'approchait de la réussite. Cela ne semblait pas l'amuser, encore moins. Za poussa un autre soupir, avant de laisser tomber son front contre la table. Quelques secondes plus tard, son visage brillant se releva vers le mien.


- Tu vois le genre de trucs que je prédisais en classe, dit-elle.


Je lui fis un petit sourire, ce qui attira un rire de sa part. Ma nouvelle amie agrippa un coussin, avant de me frapper joyeusement avec. J'éclatai de rire, avant d'agripper le coussin et de le lancer au fond de la classe. Serge laissa échapper un petit couinement. Je pris ma tasse de ses mains. Puis, je tirai le livre vers moi. Je baissai le regard vers le fond de ma tasse. Le gâteau avait plutôt l'air d'une cloche, mais il y avait bien un doigt. La cloche voulait dire une nouvelle inattendue ou un mariage. Le doigt ne faisait que prédire cela encore plus. Puis un petit amas de feuilles attira mon attention, une fée, ce qui voulait dire plaisir et enchantement. Je levai un regard brillant sur Zaëlle.


- Techniquement, ta prédiction était bonne, dis-je. Le gâteau peut aussi être une cloche, mais ça veut dire une nouvelle inattendue ou un mariage. T'as bien vu le doigt. Y'a aussi une fée, ajoutai-je en pointant le petit tas de feuille. Ça veut dire plaisir.


Je posai la tasse sur la table. Elle avait réussi, en partie, mais c'était déjà cela! Je versai de l'eau dans nos tasses, avant de prendre ma baguette et envoyer notre nécessaire à thé sur le comptoir, après les avoir vidé magiquement. Je caressai Serge du bout du doigt, ce qui le fit couiner.


- On a fait les feuilles de thé, dis-je, enjoué. Que fait-on ensuite?


Je levai un regard sur la boule, que mon amie fixait quand j'étais arrivé. Je la tirai vers moi, avant de la faire tinter avec mes ongles. Mon sourire s'étira devant son air renfrogné devant la boule. La boule était beaucoup plus facile. Je tournai rapidement les pages de son livre, pour arriver au chapitre sur les boules de cristal. Je pris le mouchoir de soie, qui trônait tout près de la boule, avant de le passer contre le cristal.


- Tu vas voir c'est très simple, comme les feuilles de thé, c'est juste jouer avec ton imagination, dis-je. J'vais te montrer, pose-moi une question.


Mon regard se plongea accidentellement dans ses yeux et s'y noya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaëlle Daghostini
Étudiante de 6e | Batteuse
Zaëlle Daghostini

Messages : 84
Date d'inscription : 03/03/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeSam 19 Jan 2019, 15:25

Avec Xavier qui m'aidait ainsi, j'avais l'impression que je pouvais tout réussir, incluant ma classe de divination. Ainsi, je n'aurai pas à affronter la violence de ma famille à mon retour cet été. Le problème était que je ne savais pas s'il allait continuer de m'aider, ou si c'était juste cette fois. Après tout, qu'est-ce qu'un septième année de Poufsouffle faisait avec une cinquième année de Serpentard ? Il avait beaucoup mieux à faire que m'aider, comme préparer ses ASPIC. Je me surprenais à espérer qu'il veule traîner avec moi et m'aider. M'aider à fuir ma famille, ma vie, tout. Je ne pouvais m'empêcher d'avoir de l'espoir. Après tout, il venait tout de même de me donner un petit boursoufflet. 


Mon regard toujours encré dans le sien, sourire aux lèvres, Xavier éclata de rire, avant de lancer mon coussin à l'autre bout de la classe. Je ne pouvais m'empêcher de le trouver vraiment beau. Jamais je ne m'étais attardée à cela, car jamais je n'avais regardé les garçons avant Kyle. Mes parents avaient été très clairs au sujet des garçons. J'allais marier Mathéo Fueco, et je devais rester vierge jusqu'à ce moment. Heureusement pour eux, les gars ne s'intéressaient pas à moi. Pas même mon « futur époux ». Ils ne voyaient qu'un sorcier de sang-pur aux côtés de leur petite fille. Et pas n'importe lequel. Il fallait qu'il soit Italien. 


Xavier prit doucement la tasse de mes mains, avant de commencer à l'observer comme je l'avais fait quelques minutes auparavant. Je fixai alors ses traits volontaires, sa bouche légèrement boudeuse et ses yeux magnifiques. Je me rendis à peine compte qu'il tirait le livre vers lui. 


« Techniquement, ta prédiction était bonne, me dit Xav en relevant son regard vers moi. Le gâteau peut aussi être une cloche, mais ça veut dire une nouvelle inattendue ou un mariage. T'as bien vu le doigt. Y'a aussi une fée, ça veut dire plaisir. »


Je souris moqueusement, m'imaginant Xavier en train de se marier avec moi. Il ne voudra jamais t'épouser, espèce de garce. Je perdis rapidement mon sourire. Elle avait raison. Je regardai le service à thé nous quitter magiquement, alors que le blaireau caressait mon nouvel ami, Serge. Il couina, mais même son couinement ne me fit sourire. J'en avais marre de cette voix qui m'insultait tout le temps. Je n'en pouvais tout simplement plus. Elle prenait lentement le dessus sur moi. J'ai toujours eu le dessus sur toi. 


« On a fait les feuilles de thé, lança Xavier. Que fait-on ensuite ? »


Je sursautai à ses paroles. Il tira alors la boule de cristal vers lui, et je ne pus m'empêcher de bougonner. Xavier s'empressa de se rendre au chapitre sur cet art dans mon livre. 


« Tu vas voir c'est très simple, me dit le blaireau après avoir nettoyé la boule. Comme les feuilles de thé, c'est juste jouer avec ton imagination. J'vais te montrer, pose-moi une question. »


Demande-lui à quel point t'es... Elle se tut. Xavier avait posé son regard dans le mien, et elle s'était complètement tue. Était-ce un hasard ? Je commençais fortement à en douter. Une chose était sûre, c'était que je ne voulais plus quitter la sécurité du regard de Xavier. Était-ce là un signe ? Il n'y avait absolument rien là-dessus dans mon livre de divination, c'était certain. 


« Qui épouseras-tu ? lui demandais-je. »


Il quitta aussitôt mon regard, et je commençai à angoisser. Ses yeux parcouraient la boule de cristal et je ne pus m'empêcher de croiser mes bras contre ma poitrine, nerveuse. Non pas de sa réponse, mais d'elle. Je savais que je t'avais manquée ! J'écarquillai les yeux, tentant de reprendre contact avec Xavier, mais il était concentré. Il se fiche de toi. Comme tous les autres. 


« LA FERME ! hurlais-je. »


Et elle se tut. Non pas parce que je lui avais demandé, mais parce que Xavier venait de relever son regard dans le mien, visiblement inquiet. Incapable de prononcer quoi que ce soit ou alors de m'expliquer, je me saisis de mon livre, je l'enfouis rapidement dans mon sac et je me levai pour courir en direction de la sortie. Merde. Moi qui croyais que le blaireau pourrait être mon ami, je venais de tout gâcher, comme toujours. Il n'aurait jamais voulu de toi de toute façon. Mes yeux se remplirent de larmes, alors que j'atteignais le seuil de la porte. Cependant, une main douce m'empêcha de quitter le local pour m'aventurer dans les escaliers en colimaçons. Il a quelque chose à obtenir de toi, c'est sûr. 


« Non c'est pas vrai... gémis-je, retenant mes sanglots. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier G. Weasley

Xavier G. Weasley

Messages : 11
Date d'inscription : 05/01/2019

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeSam 19 Jan 2019, 23:06

Honnêtement, j'étais heureux de m'en avoir fait une amie. La pauvre avait tellement besoin d'avoir quelqu'un pour lui remonter le moral et lui donner un boost de confiance en soi. Je n'étais quand même pas pour laisser une fille aussi belle et intéressante dans le désespoir. De plus, je ne croyais pas aux rivalités inter maisons, selon moi, nous étions tous dans une maison, Poudlard. Nous étions tous égaux et au même niveau. Nous devions nous entraider.


Za ne disait rien. Je me contentais de la regarder avec un petit sourire, je n'étais pas impatient, elle pouvait prendre le temps qu'elle voulait. Dans cette lumière, sans ses soucils froncés, Zaëlle était plus que juste jolie, elle était belle. Les gens devaient apprendre à être patient avec elle.


- Qui épouseras-tu? demanda-t-elle.


Bonne question. Selon les feuilles de thé, j'allais me marier. Voyons voir si la boule me dirait qui partagerait ma vie. Je posai une main sur le cristal froid et fixai les voluptés de fumée. En ce moment, la fumée était blanche, rien ne semblait se passer. Je n'aimais pas vraiment la divination, un moyen de voir le futur pouvait être une fois précis et une autre, rien ne se passerait. En ce moment, la fumée ne semblait pas vouloir prendre une forme ou une couleur, je me sentais devenir un peu frustré. Je n'aimais pas échouer.


- LA FERME, fit la voix de ma nouvelle amie.


Moi? Je levai les yeux sur Zaëlle, son visage était pâle, on aurait dit qu'elle venait de voir un fantôme. Mais je n'avais rien dit... Mon amie se leva, agrippa son livre et l'enfonça dans son sac. Elle se tourna vers la sortie. Mais qu'est-ce que j'avais fait? Un peu piteux, je ne pouvais pas l'empêcher d'aller où elle voulait... Non, mais je ne voulais pas qu'elle parte, je voulais l'aider. Je sautai sur mes pieds et la suivis, alors qu'elle allait sortir de la classe. Ma main agrippa doucement la sienne.


- Non c'est pas vrai... murmura Zaëlle.


Je la retournai vers moi, un petit sourire doux sur mes lèvres. Doucement, ma main glissa dans son dos, pour la ramener contre moi. Je serrai doucement Za dans mes bras. Serge poussa un couinement, dans sa course, il était tombé sur la table et sa personne allait l'oublier. Je repoussai mon amie, avant de la ramener dans la classe où nous étions assis quelques secondes plus tôt. Je pris Serge et le plaçai sur son épaule.


- T'as oublié Serge, dis-je tout bas.


Je vis un petit sourire s'étirer sur son visage. Je lui souris, Serge couinait de bonheur. Sa personne était revenu, même le boursoufflet orange avait quelqu'un. Moi, j'étais seul. Je plantai un regard doux dans ses yeux bleus, je m'y noyai instantanément. Je ressortis son livre et le posai sur la table. Je n'étais pas prêt à ce qu'elle parte. Je voulais qu'elle reste. Za était devenue mon amie et elle allait le rester, cela voulait dire que j'allais toujours l'aider peut importe ce qui se passait.


- Qu'est-ce qui s'est passé, Za? demandai-je, d'un ton doux. Tu peux tout me dire, je crois que je ne suis pas capable de juger... En fait, on a tous nos problèmes. Ça pourrait t'enlever un poids de parler...


Je pris sa main dans la mienne et la serrai avec affection.


- Tu sais comment les gens disent que je suis dérangé parce que je ris tout seul, murmurai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaëlle Daghostini
Étudiante de 6e | Batteuse
Zaëlle Daghostini

Messages : 84
Date d'inscription : 03/03/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeDim 20 Jan 2019, 13:39

Je ne comprenais pas. Je croyais que le contact de Xavier la faisait taire mais pourtant, elle avait parlé. Elle ne cessait jamais de parler. Je ne voulais plus l'entendre. Je ne voulais plus rien savoir d'elle. Tu ne peux pas te débarrasser de moi, je suis toi. Je luttai contre moi-même pour ne pas pousser un nouveau gémissement. Personne ne savait que j'entendais des voix. Pas même mes parents. S'ils le savaient, ils me feraient interner à Ste-Mangouste sur-le-champ. Mais je n'étais pas folle ! Je savais que je n'étais pas folle. Le problème, c'était elle. Le problème c'est toi, espèce de conne. 


Avec tendresse, Xavier me retourna vers lui pour me serrer dans ses bras. Je luttai contre mes larmes afin de ne pas éclater en sanglots contre lui. Je ne voulais pas avoir l'air faible. Tu es faible. Tais-toi merde ! Je tentais de me concentrer sur la main du blaireau au creux de mon dos, alors que l'autre caressait ma nuque. Tous ses gestes étaient empreints d'une infinie douceur, ce qui était bien à l'opposé de ce que j'étais. Rien. Silence. Elle ne parlait plus ! Elle était partie. Je poussai un petit soupir de soulagement, tandis que Xaxa m'éloignait de lui. Il m'attira jusqu'à la petite table contre laquelle nous étions, afin de se saisir de Serge et de le poser sur mon épaule. Serge ! Il était probablement tombé dans ma course...


« T'as oublié Serge, murmura Xavier avec un léger sourire. »


Et voilà. Son sourire. Il me fit littéralement fondre sur place, ce qui me fit sourire à mon tour. Je pouvais entendre mon petit boursoufflet pousser toutes sortes de couinements de contentement. Il m'avait vraiment adoptée, il semblerait. Le regard du blaireau se planta alors dans la mien, et je me rendis à peine compte qu'il fouillait dans mon sac pour en ressortir le livre tellement j'étais absorbée. 


« Qu'est-ce qui s'est passé, Za ? me demanda finalement mon nouvel ami. Tu peux tout me dire, je crois que je ne suis pas capable de juger... En fait, on a tous nos problèmes. Ça pourrait t'enlever un poids de parler... »


Je déglutis avec difficulté. Personne n'était au courant de ce qui se passait. Personne. Je n'avais pas d'amis. Et mes parents me détestaient. Je n'étais qu'un petit objet pour eux. Leur héritière, et c'était bien tout. La main de Xavier se saisit de la mienne et mon coeur eut un raté. 


« Tu sais comment les gens disent que je suis dérangé parce que je ris tout seul, murmura Xa. »


Je lui souris, avant de me défaire de son étreinte. Il semblait vouloir que je reste. Je repris donc place assise devant la table basse, mon regard perdu dans la boule de cristal. Je n'allais tout de même pas révéler ma vie à un gars que je venais tout juste de rencontrer. De toute façon, personne ne voulait la savoir, ma vie. Même Kyle ne m'avait jamais posé une question à propos de moi. Il parlait sans cesse de lui, ou alors il me réprimandait parce que je m'en prenais à des jeunes filles. Elles m'avaient toutes cherchée en premier ! 


Je fis tinter mon ongle sur le cristal, avant de faire signe à Xavier de prendre place devant moi. Silencieusement, je reposai la même question que j'avais posé au blaireau quelques instants plus tôt. À ma plus grande surprise, je vis apparaître une forme floue, comme un voile orangé. J'écarquillai le regard, avant d'agripper la cuisse de mon ami qui avait pris place à côté de moi.


« Regarde ! lançais-je. Y'a comme un voile orange ! Tu vas te marier avec une rousse ! »


J'avais dit ces derniers mots sur le ton de la moquerie, pour ensuite réaliser que je possédais cette dite couleur de cheveux. Je me sentis rougir jusqu'à la pointe de mes ongles. Étrangement, j'étais incapable de relever mon regard vers Xavier. Pourtant, il y avait bien d'autres femmes rousses sur cette planète. 


« Ça... Ça peut aussi bien être eum... Brooklyn, bredouillais-je. »


Rien à faire. Mon visage ne semblait pas vouloir changer de couleur. Et ma main était incapable de quitter la cuisse de Xavier. En fait, si j'écoutais mes pulsions féminines en ce moment, je grimperais sur ces foutues cuisses pour embrasser le Poufsouffle.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier G. Weasley

Xavier G. Weasley

Messages : 11
Date d'inscription : 05/01/2019

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeJeu 31 Jan 2019, 17:26

Je n'aimais pas voir les gens malheureux. Même si cette personne ne m'aimait pas, je devais faire apparaître un sourire sur le visage de la personne. Peut-être que c'était pour cette raison qu'il n'y avait pas grand monde qui me haïssait. J'avais remarqué Zaëlle, pour son visage magnifique et triste, cela m'avait attristé. Personne d'aussi joli ne méritait d'être triste. Et surtout pas à propos d'un garçon!


Enfin, un sourire. Son visage s'était éclairé. Za se défit de mon étreinte, avant de retourner s'asseoir devant la petite table. Ses yeux bleus se dardèrent sur la boule de cristal. Je ne comprenais pas ce que les gens ne pouvaient pas aimer de cette fille. Je ne comprenais pas pourquoi les gens étaient si méchants avec elle, personne ne tentait de s'approcher d'elle.


Le son de son ongle contre le cristal me sortit de mes pensées. Zaëlle me fit signe de m'approcher et de prendre place près d'elle. Je me rassis près de la Serpentard. Son regard d'océan ne quittait pas la boule de cristal. Mon regard suivit le sien, soudainement, un petit voile orange. Très pâle. Aussi soudainement que le voile était apparu, la main de ma nouvelle amie agrippa ma cuisse.


- Regarde! s'exclama-t-elle. Y'a comme un voile orange! Tu vas te marier avec une rousse!


Son ton moqueur me fit sourire. Puis elle se rendit compte de ce qu'elle avait dit. Son regard se baissa vers ses pieds, tout en évitant le mien. Il n'y avait pas d'autres rousses aussi belles. D'où sortait-elle cette affirmation? Avait-elle posé une question silencieuse à la boule? Si oui, elle avait réussis une autre facette de la divination.


- Ça... Ça peut aussi bien être eum... Brooklyn, tenta Zaëlle.


Ses joues étaient plus que rouges. C'en était mignon. Sa main tenait toujours ma cuisse et ne semblait pas vouloir la quitter. Cela ne me dérangeait pas du tout. Mais je ne croyais pas me marier non plus. Qui pouvait vouloir de moi? J'étais une risée. Et puis, à part Za, les rousses ne se trouvaient pas dans mes goûts. Je me retournai vers ma nouvelle amie et posai ma main par-dessus la sienne, sur ma cuisse. Son visage finit par se relever vers le mien, je lui souris gentiment.


- Je crois que je suis un peu jeune pour penser mariage, tu trouve pas? dis-je, d'un ton amusé.


Oui, la belle Serpentard m'attirait beaucoup. Ça, elle-même devait le savoir. Ma main s'enroula avec la sienne. Je repris son cahier dans son sac, de l'autre main, avant de me saisir de la plume. D'une main, je me mis à écrire dans son cahier la prédiction que mon amie avait eu. Je lui tendis son cahier avec un sourire. Mon pouce s'était mis à caresser le dos de sa main, sans que je m'en rende compte. Ce geste inconscient, me fit sourire, lorsque je m'en rendis compte.


- T'as encore fait une prédiction, t'es pas du tout mauvaise en Divination! dis-je


En fait, j'aurais voulu lui dire que j'aurais aimé être à la place de Kyle dans son coeur. Que j'aurais aimé être celui qui l'embrasse. Mais ça ne se disait pas. Je me contentai donc de tenir sa main et la caresser de mon pouce. Je baissai les yeux, pour la première fois que j'avais rencontré Zaëlle. Est-ce que j'étais amoureux? Je ne pouvais dire, mais je savais une chose. Je ne voulais pas quitter Zaëlle.


- Aller, dis-moi ce qui s'est passé? demandai-je, gentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaëlle Daghostini
Étudiante de 6e | Batteuse
Zaëlle Daghostini

Messages : 84
Date d'inscription : 03/03/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeSam 02 Fév 2019, 17:43

Je ne savais pas ce qui me prenait. Je ne savais pas pourquoi ma main était posée contre sa cuisse. Et je ne savais pas pourquoi ça me faisait rougir ainsi. Avec Kyle, je n'avais jamais entamé de tels contacts. Oui, je l'embrassais parfois, et je lui prenais la main, mais rien de plus. Comme si mon ex ne me désirait pas. En fait, je n'avais jamais osé le toucher, car j'étais persuadée qu'il m'aurait rejetée. Cependant, comme pour la première fois de ma vie, quelqu'un s'intéressait à moi, je m'étais imaginée que c'était ça, l'amour. Wow Zaëlle calme-toi, tu n'es pas en amour avec Xavier ! Non, c'est lui qui n'est pas en amour avec toi. Je déglutis avec difficulté, lorsque Xaxa posa tendrement sa main par-dessus la mienne. Je relevai mon visage vers le sien. Le petit sourire qu'il me fit vint me frapper droit au coeur. 


« Je crois que je suis un peu jeune pour penser mariage, tu trouves pas ? me répondit-il avec amusement. »


Je sentis mes joues chauffer encore plus. Je ne faisais que dire mes prédictions, c'était pour cela qu'il était là, non? Pour m'aider en divination. Mon coeur eut un raté tandis que les doigts de Xavier se glissaient entre les miens. Il reprit alors mon cahier et ma plume, afin d'y écrire mes prédictions. Je me sentis frissonner lorsque le pouce du Poufsouffle se mit à caresser le dos de ma main. Je m'attendais à ce qu'il repousse ma main de sa cuisse, et non qu'il commence à me démontrer de l'affection ! Mon coeur battait tellement rapidement dans ma poitrine. Jamais je n'avais ressenti cela avec Kyle. En fait, jamais Kyle ne m'avait démontré une telle attention. 


« T'as encore fait une prédiction, me dit-il, souriant. T'es pas du tout mauvaise en Divination ! »


J'eus un petit sourire en coin. Ce n'était pas de vraies prédictions, il le savait bien. Il disait simplement cela pour me faire sourire. Les yeux de Xavier lâchèrent alors les miens, et je sentis ma tête devenir toute sombre. Comme si elle prenait toute la place de nouveau. Je commençai à angoisser, apeurée de ce qu'elle pouvait bien me dire. 


« Allez, dis-moi ce qui s'est passé ? m'incita doucement Xavier. »


J'écarquillai les yeux. Moi qui croyais que j'avais réussi à détourner son attention de ma petite crise ! C'était totalement raté. Je baissai la tête, honteuse. Je retirai brusquement ma main de la sienne, pour croiser nerveusement mes bras contre ma poitrine. Mes longs cheveux roux couvraient mon visage. Il veut savoir la vérité pour rire de toi, c'est évident. Lutter contre mes larmes, je devais lutter contre mes larmes. 


« Il ne s'est rien passé, chuchotais-je. »


Sans m'en rendre compte, j'avais commencé à gratter l'un de mes bras par nervosité. Personne ne savait ce qui se passait dans ma tête, et personne ne le saurait jamais. Ce n'était pas pour rien que tout le monde me trouvait folle. Je mis brusquement mes mains sur mon cahier, afin de le refermer et de quitter cet endroit pour éviter de me ridiculiser, mais les mains de Xavier m'empêchèrent de continuer mon mouvement. Je relevai un regard triste dans le sien. Il semblait me regarder avec compréhension, mais je ne savais pas si c'était vrai. Après tout, personne n'avait jamais été vrai avec moi. Pas même Kyle. Alors pourquoi ce blaireau-là serait différent ?


« J'suis folle, c'est pas nouveau ça, dis-je d'un ton cinglant. »


Je voulais m'en aller. Quitter. Éviter d'empirer mon cas. Mais j'en étais incapable. Ses mains retenaient les miennes avec une tendresse tellement infinie, personne n'avait jamais été aussi doux à mon égard. Pas même Kyle. Pas même mes propres parents. Incapable de supporter davantage, des larmes silencieuses commencèrent à couler le long de mes joues. J'étais tellement seule dans ce monde. Ma famille ne m'aimait pas, les gens à Poudlard ne m'aimaient pas. En fait, personne ne m'aimait. Il n'y avait que moi. Et moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier G. Weasley

Xavier G. Weasley

Messages : 11
Date d'inscription : 05/01/2019

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeMar 12 Fév 2019, 18:19

Je n'avais jamais vraiment eu d'amis. Mon cousin Noah était ce qu'il y avait de plus proche d'une amitié et maintenant, il se concentrait sur sa future femme. Ouais, Noah était en couple avec la bibliothécaire, ce qui était probablement interdit, mais puisqu'il quittait l'école dans peu de temps, il s'en fichait. Je n'avais donc plus grand monde pour être ami, en fait, jusqu'à ce que je rencontre Zaëlle.


Mon but était de m'en faire une amie, mais lorsque je vis que son regard s’écarquillait, je compris que j'avais merdé. Je ne voulais pas retourner sur sa petite crise, mais je voulais comprendre ce qui s'était passé pour pouvoir l'aider. Son regard baissa vers le sol, sa main quitta la mienne. Ses bras se croisèrent sur sa poitrine, sa main me manquait déjà. Un long rideau de cheveux roux glissa de son épaule, pour cacher son visage.


- Il ne s'est rien passé, murmura-t-elle.


Je vis qu'elle avait commencé à gratter la peau de son avant-bras, avec nervosité. Je me revis, à douze ans, après que mon grand-oncle m'ait visité dans mon dortoir. Je me croyais fou et après chaque visite, je me grattais comme cela, comme pour essayer de revenir à la réalité. Puis aussi rapidement qu'elle avait retiré sa main de la mienne, Zaëlle posa ses mains sur son cahier, afin de reprendre le tout pour mettre ses effets dans son sac. Elle voulait fuir, encore... Je posai mes mains sur les siennes, tout en douceur, pour ne pas lui faire peur. Son regard bleu triste se plongea dans mes yeux bruns, je comprenais sa peur.


- J'suis folle, c'est pas nouveau ça, dit-elle, agressive.


Mon coeur se serra en voyant un flot de larmes glisser lentement contre ses joues. Les gens la croyait folle, elle ne l'était pas à mes yeux. Son ex-petit ami l'avait laissé tombé, après avoir tenté de la changer. Ce qu'elle ne méritait pas. Elle méritait le respect et beaucoup d'amour. Ma main se noua avec la sienne, alors que de mon autre, je relevai son visage vers le mien. Je lui souris gentiment, avant de la serrer contre moi. Je berçais doucement la belle rousse contre moi, ma main caressant ses cheveux soyeux.


- Tu n'es pas folle, murmurai-je. Pas plus que je le suis...


Je me décollai doucement, en caressant sa jouer, avant d'essuyer ses larmes de Za. Je tenais ses mains dans la mienne, avant de planter mon regard dans celui de Zaëlle. J'étais sérieux, personne ne méritait de se donner le droit de lui faire du mal. Je baissai les yeux, quelques secondes, avant de prendre une grande inspiration et de relever des yeux mouillés sur ma nouvelle amie.


- Personne ne sait ce que je vais te raconter, dis-je, tout bas. Je suis le petit neveux de Frederic Weasley, le jumeau de mon grand-père. Il est mort ici, à Poudlard, dans le Hall. Lors de ma deuxième année, ici, le... fantôme de mon grand-oncle s'est mis à me visiter. J'ai tenté d'en parler à mon cousin, à certains profs, ils ont tous dit que j'étais fou, que personne n'avait vu le fantôme de Fred Weasley. Mais il est ici. Et .. je me grattais comme tu faisais, pour essayer d'oublier tout cela...


Je souris tristement. Je ne pensais pas que cela ferait du bien de dire ce qui s'était passé. Je repoussai une mèche derrière son oreille, avant d'essuyer la dernière larme sur sa joue avec mon pouce.


- Je sais que tu n'es pas plus folle que moi, dis-je doucement. Tu ne seras jamais folle à mes yeux. Peut importe ce qui se passe, ce que tu me diras ou pas, je vais toujours te traiter avec le plus grand respect et tu auras toujours mon amitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaëlle Daghostini
Étudiante de 6e | Batteuse
Zaëlle Daghostini

Messages : 84
Date d'inscription : 03/03/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeMer 13 Fév 2019, 12:45

Je ne pleurais jamais. Et encore moins devant les autres. Mon père m'avait rapidement appris à refouler mes émotions si je ne voulais pas recevoir une volée. Mais là, seule ici avec Xavier, c'était comme si tout m'était permis. C'était comme si j'avais le droit de pleurer, de crier, de rire. D'être moi, tout simplement. Pour une fois dans ma vie, je n'avais pas peur des représailles de mes parents. Comme si j'étais au-dessus d'eux, chose que je n'aurais jamais pensée possible. Avec tendresse, la main de Xaxa se noua avec la mienne, alors qu'il relevait doucement mon visage vers le sien. Habituellement, il aurait eu droit à la méchante Zaëlle pour m'avoir forcé à le regarder ainsi, mais sans comprendre pourquoi, j'étais beaucoup plus délicate avec lui. Son sourire fit faire un bond à mon coeur, alors qu'il m'attirait contre son torse. Je m'y blottis, me faisant le plus petite possible. Je ne pus m'empêcher de penser qu'ainsi calée dans les bras du blaireau, elle semblait incapable d'intervenir. Je frissonnai doucement alors que sa main caressait ma chevelure. Personne ne m'avait jamais flatté les cheveux auparavant... 


« Tu n'es pas folle, me chuchota Xavier. Pas plus que je le suis... »


Je reniflai doucement, tandis qu'il m'éloignait de lui. C'était facile à dire, alors qu'il ne savait même pas que j'avais une folle en moi qui m'intimidait et m'insultait sans cesse. Ma respiration s'était accélérée, alors que Xavier caressait ma joue doucement, pour en essuyer les larmes. À ma grande surprise, le Poufsouffle baissa la tête, pour relever sur moi un regard mouillé. Était-ce de me faute s'il pleurait ?


« Personne ne sait ce que je vais te raconter, se confia Xav. Je suis le petit neveu de Frederic Weasley, le jumeau de mon grand-père. Il est mort ici, à Poudlard, dans le Hall. Lors de ma deuxième année, ici, le... fantôme de mon grand-oncle s'est mis à me visiter. J'ai tenté d'en parler à mon cousin, à certains profs, ils ont tous dit que j'étais fou, que personne n'avait vu le fantôme de Fred Weasley. Mais il est ici. Et... Je me grattais comme tu faisais, pour essayer d'oublier tout cela... »


Je haussai un sourcil, incrédule. Je me grattais ainsi pour rester dans la réalité, et non pour essayer d'oublier. Je ne voulais pas sombrer dans la folie comme cette Faith Moore. Je ne dis cependant rien, me délectant plutôt du doux contact de Xavier contre ma peau. Je me sentais quelque peu mal de l'avoir emmené ainsi dans la nostalgie de son grand-oncle décédé. Malgré tout, nos situations ne se ressemblaient pas. Il y avait une différence entre voir le fantôme d'un membre de sa famille et entendre la voix d'une fille dans notre tête qui ne fait que nous insulter. Mais je ne voulais pas le lui dire. Je ne pouvais pas. 


« Je sais que tu n'es pas plus folle que moi, tenta de me rassurer le blaireau. Tu ne seras jamais folle à mes yeux. Peu importe ce qui se passe, ce que tu me diras ou pas, je vais toujours te traiter avec le plus grand respect et tu auras toujours mon amitié. »


J'écarquillai les yeux, visiblement surprise. Personne ne m'avait jamais parlé ainsi. En fait, personne ne m'avait jamais vue comme étant son égal. J'avais juste envie de sauter dans les bras de Xavier, mais mon éducation de petite fille riche m'empêcha fort heureusement de le faire. Je me contentai donc de sourire timidement à mon nouvel ami, avant de repousser ma longue chevelure rousse derrière mes épaules. 


« Tu es chanceux de voir le fantôme de ton grand-oncle, lui dis-je innocemment. Je suis persuadée que ton grand-père rêve de revoir son frère. »


Je lui donnai un petit baiser sur la joue, avant de me lever pour aller fouiller dans les armoires de Professeure Bradley. Il y avait toutes sortes d'objets servant à la divination, dont certains qui ressemblaient plutôt à des instruments de torture, à mon avis. Je me contentai plutôt de sortir un tarot. Je pris place à la petite table, devant Xavier, et je repoussai tout ce qui se trouvait sur la surface. Le seul art de la divination dans lequel j'excellais était le tarot. 


« Mon seul talent, lui dis-je avec une pointe de moquerie. T'as envie d'essayer ? »


J'espérais fortement que les cartes dénoncent ma présence dans sa vie. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier G. Weasley

Xavier G. Weasley

Messages : 11
Date d'inscription : 05/01/2019

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeLun 18 Fév 2019, 15:16

Mon grand-père avait tenté mainte et mainte fois de contacter l'esprit de son frère, rien à faire. Les directeurs de Poudlard ne cessaient de lui dire que le fantôme de Fred Weasley n'était à l'école, même si ce dernier était mort de façon violente et trop tôt. Mais quand j'étais arrivé à Poudlard, un an s'était passé avant que je ne le vois de mes propres yeux. Mon grand-oncle, à l'âge qu'il était mort. Il ne faisait que me regarder avec un regard fier et un petit sourire.


On m'avait tellement dit que j'étais fou, que ce que je voyais ne se pouvait pas. J'avais fini par le croire. Je comprenais sa situation et même si elle n'était pas du tout similaire à la mienne. Maintenant que je savais une partie de ce qui la tiraillait, je ne la quitterais plus, en fait, je n'avais pas envie de la quitter. Za haussa un sourcil, mais elle ne dit rien.


- Tu es chanceux de voir le fantôme de ton grand-oncle, dit-elle. Je suis persuadée que ton grand-père rêve de revoir son frère.


Oui et il avait sombré dans la folie. Il ne sortait presque pas de sa chambre, marmonnait quelques mots aux repas. Le contact de ses lèvres contre ma joue me sortit de mes pensées. Je regardai la belle rouquine se lever et se diriger vers l'armoire d'où venait la boule crital et le nécessaire à thé. Zaëlle finit par revenir avec un paquet de cartes de tarot. Doucement, elle créa un espace assez grand pour faire une partie de tarot.


- Mon seul talent, dit-elle, moqueuse. T'as envie d'essayer?


Je hochai doucement la tête, mais je pris les cartes de ses mains. Ma mère tirait les cartes tous les jours. Je voulais lui montrer comment ma mère faisait. Je commençai à mélanger, la regardant avec un petit sourire moqueur. Doucement je tirai quatre cartes du paquet, je posai les deux premières à l'horizontal devant moi. Les deux dernières à la verticale devant moi, créant une croix. Je posai mes mains de chaque côtés, pris une grande inspiration et posai une question mentale. Qui est-ce que j'allais marier? Puisque c'était cela qui ressortait des dernières façons de divination.


- Ma mère me lisait les cartes tous les jours, quand j'étais petit, dis-je. Elle faisait cela comme ça.


Je pointai la croix. Lentement, je découvris les faces cachées de cartes. Celle du haut de la croix, portait une dame qui pointait le ciel. Son doigt pointait Zaëlle. Mon regard s'arrondit, alors que mes joues devinrent plus rouges que des tomates. Je rigolai nerveusement, avant de rammasser les cartes et les tendre rapidement à Zaëlle. Une fois qu'elles furent dans les mains de la jolie rousse, je baissai les yeux, avant de passer une main dans mes cheveux.


- Clairement, ma mère faisait autre chose que je n'ai pas fait, les cartes ne faisaient aucun sens, rigolai-je, timidement.


Les cartes disaient que j'allais épouser Zaëlle. C'était un peu ce que j'espérais, mais je ne savais pas comment lui dire. Et si je lui faisais peur en disant cela. N'importe quelle fille fuirait en entendant cela d'un mec qui voit son grand-oncle.D'instinct, je pris la main de mon amie, m'encrant au contact de sa peau contre la mienne. Sa main était chaude et douce. Elle était comme une encre entre la réalité et moi. Je pointai les cartes.


- Montre-moi ta façon de tirer le tarot, dis-je, enjoué.


C'était elle et ce serait elle. Personne d'autre qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaëlle Daghostini
Étudiante de 6e | Batteuse
Zaëlle Daghostini

Messages : 84
Date d'inscription : 03/03/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeMer 06 Mar 2019, 09:26

Le sourire de Xavier vint me réchauffer le coeur. Qui aurait cru qu'un jour, la divination serait ce qui m'aurait permis de me faire un ami? Sûrement pas Professeure Bradley, et encore moins moi. Mais bon, la vie était ce qu'elle était, toujours remplie de surprises. Xaxa prit alors les cartes de mes mains, à ma plus grande surprise. En effet, tirer quelqu'un au tarot n'était pas quelque chose que nous apprenions à Poudlard, même en 7e année. Mais le Poufsouffle commença à mélanger les cartes, pour ensuite en sortir quatre, qu'il déposa en croix. Ce n'était pas la technique que je préférais, mais elle pouvait s'avérer efficace. Son regard se releva alors vers le mien, tandis que j'attendais la suite. 


« Ma mère me lisait les cartes tous les jours, quand j'étais petit, me raconta-t-il. Elle faisait cela comme ça. »


Je hochai la tête de haut en bas, le sourire aux lèvres, impatiente de voir la suite des choses et bien heureuse d'en apprendre plus sur la vie de Xavier. Il retourna la première carte, il s'agissait de la femme qui pointait le ciel. Elle pouvait avoir plusieurs significations. Je fus surprise de voir alors le visage de mon ami devenir cramoisi, alors qu'il ramassait les cartes. Mais il n'avait même pas terminé ! Il ne fit que rire nerveusement, avant de me donner les cartes. 


« Clairement, ma mère faisait autre chose que je n'ai pas fait, les cartes ne faisaient aucun sens, lança-t-il à la blague. »


Je haussai un sourcil, incrédule. Les cartes ? Il se n'était même pas rendu jusque là ! La carte, il voulait dire. Clairement, cette carte lui avait indiqué quelque chose de gênant. Je n'allais tout de même pas le forcer à m'en parler, mais je n'aimais pas trop les secrets. La main de Xavier se glissa alors dans la mienne, et je me sentis de nouveau seule dans mon corps, même si elle n'avait pas encore parlé. Mon regard se planta au creux de celui du blaireau. Tout ce que je pouvais faire, c'était sourire. J'étais une naufragée, et il était un capitaine de navire venu me sauver. 


« Montre-moi ta façon de tirer le tarot, m'incita doucement Xav. »


Je hochai doucement la tête de haut en bas, cherchant quelle technique je pourrais bien utiliser. Pourquoi Zaëlle Daghostini savait-elle tirer au tarot ? Mes parents étaient tellement contre la divination, cela ne faisait absolument aucun sens. Mais une fois, avec Mathéo, nous avions trouvé dans le grenier de ses grands-parents un vieux tarot. Nous nous étions installés, là, et nous avions prédit notre avenir à court-terme. Tout ce que Fueco avait balancé était faux, mais toutes mes prédictions s'était avérées réelles. Mathéo m'avait donc donné le dit tarot une année plus tard, et j'avais tout appris sur cet art depuis. 


« La technique que tu as utilisée et celle du tarot de Marseille, expliquais-je tandis que je brassais les cartes. Elle est bonne, mais elle peut mener à confusion si les cartes de retrouvent dans le mauvais sens. L'interprétation change et peut devenir alors erronée. »


Doucement, je tirai quatre cartes du tarot, les plaçant exactement comme mon ami les avait placées quelques minutes plus tôt. Je pensais évidemment à la question: est-ce que Xavier m'épousera ? je trouvais cela très drôle, je devais l'avouer. Et puis, je voulais que ce tarot me nomme. Pour une fois dans ma vie, je voulais avoir l'impression d'être quelqu'un d'importante pour quelqu'un. Et puis, je ne m'étais pas trompée une seule fois aux cartes. 


« La carte pointant vers toi, vers moi, dans ce cas-ci, te représente, face à la question, dis-je doucement. »


Je la tournai, pour révéler exactement la même carte que Xavier un peu plus tôt. Par contre, elle était à l'envers et pointait toujours vers moi. Je haussai un sourcil, perplexe. Ce n'était pas étrange, considérant le fait que je voulais que le tarot me dise que j'allais épouser le blaireau simplement, c'était étrange que la même carte m'ait pointée quelques instants plus tôt. Je ne dis rien, je ne fis que relever mon regard dans celui de Xav. 


« La carte à ma droite va aider, ou aller à l'encontre de ma question, continuais-je. »


Je retournai la seconde carte, c'était le bateleur. Et il était à l'endroit ! Je me sentis rougir. Cette carte signifiait un nouveau départ, une nouvelle rencontre, ou alors un changement dans une relation. Je me raclai doucement la gorge. 


« La troisième carte, celle du haut représente les possibilités, et la dernière est la réponse à ma question, dis-je. »


Je retournai la troisième carte, la Maison de Dieu... La dernière... LE MONDE ? J'écarquillai les yeux. C'était pratiquement impossible. Toutes les cartes étaient dans le bon sens, sauf la première. Elles étaient donc toutes positives. La Maison de Dieu, dans ce cas, signifiait le coup de foudre. C'était ce qui mènerait Xavier au mariage. Et puis, la dernière carte signifiait le mariage. J'étais tout simplement sans mot. Je n'avais jamais vu un tarot avec d'aussi belles prédictions pour moi. Je ne savais pas si je devais le dire ou non à Xavier. 


« On... On va se marier... dis-je, toujours sous le choc. »


Mais pourquoi l'avais-je dit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier G. Weasley

Xavier G. Weasley

Messages : 11
Date d'inscription : 05/01/2019

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeDim 10 Mar 2019, 18:18

J'étais sûr de ce que j'avais vu en retournant une seule carte. Je n'avais même pas eu à retourner les autres pour avoir une réponse à ma question. Tous les moyens que nous avions essayé disaient que j'allais épouser ma nouvelle amie. Il n'y avait rien de plus clair. Mais, je n'avais que 17 ans et le mariage n'apparaissait pas encore dans mes arrières pensées. Même si Zaëlle ne me laissait pas du tout indifférent!


De côté, je vis la belle rouquine hocher doucement la tête. Pourquoi le tarot, qui n'était pas du tout enseigné en divination à Poudlard était son seul talent en divination? Les sorciers anglais n'aimaient pas cette méthode, peut-être parce que c'était beaucoup trop laissé à l’imagination? Poudlard ignorait bien des façons de lire l'avenir. Le tarot, les osselets, les runes... En fait, nous étudions les runes, mais celles qui étaient considérées comme un langage, pas celles qui transmettaient un message du futur.


- La technique que tu as utilisé est celle du tarot de Marseille, m'enseigna Zaëlle, en brassant doucement les cartes. Elle est bonne, mais elle peut à la confusion si les cartes se retrouvent dans le mauvais sens. L'interprétation change et peut devenir erronée.


Mon amie fit la même chose que moi, elle tira quatre cartes, les plaça en croix et je la vis réfléchir. Trouve une question banale, pensais-je. Je ne voulais pas revoir la même carte, simplement parce que je ne croyais pas plaire à la belle rousse. Et aussi qui voulait se marier à 17 ans?


- La carte pointant vers toi, vers moi, dans ce cas-ci, te représente, face à la situation, continua Za.


Tout en gardant ma contenance, de mon mieux, je regardai Zaëlle retourner la carte, lentement. Je ravalai ma salive de travers en reconnaissant la même carte que j'avais tiré. La carte pointait encore vers la belle serpentard, qui haussa un sourcil. Elle restait silencieuse, mais finit par lever un regard neutre vers moi. Je tentais seulement de garder une respiration calme.


- La carte à ma droite va aider ou aller à l'encontre de ma question, ajouta la belle.


Elle retourna une deuxième carte, indiquant un drôle de bonhomme devant une table et vêtu d'un chapeau étrange. Je ne connaissais simplement pas les noms des cartes, mais je connaissais les significations des cartes. Les joues de mon amie rosirent, la carte voulait dire un nouveau départ ou un changement. Zaëlle finit par se racler la gorge.


- La troisième carte, celle du haut représente les possibilités, et la dernière est la réponse à ma question, finit par dire Za.


Zaëlle retourna la troisième carte et la dernière. Toutes les cartes étaient à l'endroit pour mon amie, ce qui voulait que la réponse serait positive pour elle. Avec les combinaisons de cartes, je voyais une prédiction en rapport avec l'amour. Je ne voulais pas vraiment une réponse, ou une prédiction... Juste parce que j'avais peur de la voir déçue par la réponse et que je ne sois pas ce qu'elle veule.


- On... On va se marier... souffla Zaëlle.


Un poids tomba dans mon estomac, mes yeux s'arrondirent. Quoi? Zaëlle et moi allions nous... marier? Quand? Où? Pourquoi? Bah probablement parce que nous allions tomber amoureux? Mais... Est-ce que cette prédiction la rendait heureuse? Je laissai échapper un petit rire nerveux. Je portait mon regard sur les cartes, en tentant de chercher une autre prédiction, mais non. Je levai un regard surpris sur la belle Serpentard. Je n'étais pas pas fâché ou déçu, au contraire.


- Qu'est-ce... que tu en pense? demandai-je, en un souffle.


En fait, si je finissais par me marier, j'espérais que ce soit avec elle. Je voulais quelqu'un de fort et intelligent et surtout honnête comme elle l'était. J'allais hériter de l'entreprise familiale, donc être plus que millionnaire. Je ne voulais donc pas quelqu'un qui serait avec moi pour mon argent. Je levai un sourire timide sur la belle rousse, les joues rougies.


- Bah, si je dois épouser quelqu'un, je veux que ce soit toi ou quelqu'un aussi intelligent et magnifique que toi, échappai-je.


Je me rendis compte de ce que je venais de dire. Mes yeux devinrent aussi ronds que des gallions et je posai mes mains sur ma bouche. Wow, Xav! J'avais le don de mettre mon pied dans ma bouche. Je laissai échapper un autre rire nerveux. Comment vouliez-vous que je me marie un jour, si j'agissais comme un idiot? Je ramenai mes genoux contre mon torse, alors que pris la carte avec une tour dessus. C'était cette carte qui changeait le sens de la prédiction. Je la posai sur la table avec un sourire.


- Donc on se marrie quand? demandai-je, joyeusement.


Je souris, avant de morde ma lèvre inférieure. Mon coeur se débattait de joie dans ma poitrine. Ma main se noua avec la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaëlle Daghostini
Étudiante de 6e | Batteuse
Zaëlle Daghostini

Messages : 84
Date d'inscription : 03/03/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeMar 09 Avr 2019, 17:06

Un silence de mort régnait dans la pièce. Clairement, mon nouvel ami était aussi sous le choc que je pouvais l'être. Je n'aurais jamais dû dire ça, j'aurais dû inventer n'importe quoi, mais en même temps, j'avais tellement envie que Xavier me dise que ça le rendait heureux. C'était ridicule. Il me connaissait depuis à peine quelques minutes, comment pouvais-je espérer qu'il veule se marier avec moi? Après tout, les cartes du tarot restaient une possibilité, car il n'en tenait qu'à nous de changer notre futur. Cependant, c'était ce que la vie semblait vouloir nous réserver. Pauvre mec... 


« Qu'est-ce... que tu en penses ? souffla alors Xav. »


Eum, j'en pensais que cela voulait dire que j'allais me révolter contre mes parents, car techniquement j'étais promise à Mathéo. Zaëlle Fueco, ça ne sonnait pas très bien. Il fallait dire que mon prénom n'était pas Italien. Zaëlle Weasley... Ça sonnait vraiment mieux dans mon esprit, et plus particulièrement dans mon coeur. Je n'étais pas du tout amoureuse du serpent. À l'inverse, la proximité du blaireau me rendait nerveuse. Je ne savais plus quoi dire, ou quoi faire. Il me bouleversait, tout simplement. 


« Bah, si je dois épouser quelqu'un, je veux que ce soit toi, ou quelqu'un aussi intelligent et magnifique que toi, avoua le Poufsouffle. »


Je baissai la tête, sentant mes joues chauffer. Je ne savais pas pourquoi j'avais dit ça. Pourquoi je m'étais échappée. Heureusement, mes cheveux cachaient mon visage. Heureusement pour lui, ouais. 


« Donc on se marrie quand? demanda mon nouvel ami d'un ton gai. »


Il se fou de ta gueule, qui voudrait de toi? Je déglutis avec difficulté, fermant mes yeux. Je posai mes mains contre mes tempes et commençai à les masser doucement. Tu crois pouvoir me la faire fermer ? Je suis toi, espèce d'imbécile. Je poussai un petit gémissement de douleur, bien malgré moi. Je voulais qu'elle se la ferme, je voulais qu'elle cesse d'exister. J'étais prête à absolument tout pour cela. Mes yeux baignaient dans l'eau, alors que je tentais de la chasser de mon esprit. Tu ne te débarrasseras jamais de moi, connasse. 


« Fais-la taire, murmurais-je avec difficulté. Je veux qu'elle se taise... »


T'es stupide. Il va comprendre que t'es folle et il va te laisser en plan. Je secouai négativement la tête, commençant à serrer de plus en plus ma tête. Il ne t'aime pas et ne t'aimera jamais. Personne ne t'aimera jamais. 


« C'est pas vrai... gémis-je. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier G. Weasley

Xavier G. Weasley

Messages : 11
Date d'inscription : 05/01/2019

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeLun 15 Avr 2019, 11:07

J'étais quelqu'un de gentil de nature, mais Zaëlle me poussait à l'être encore plus. Comme si je voulais être encore meilleur pour elle, comme si la façon qu'elle me regardait était encore plus important que tout. Je voulais aussi que le temps s'arrête, pour que je puisse continuer de regarder le reflet du soleil dans ses cheveux et me dire à quel point elle était jolie. En fait, elle était la première fille que je trouvais jolie, à Poudlard et dans la vie...


Clairement ma blagounette n'avait pas été digérée par mon amie. Je ne lui en tenais pas rigueur, moi aussi, cette prédiction m'avait renversé. Je ne pensais pas que je finirais par me marier. Qui voudrait de moi? Ma famille était devenue l'une des famille les plus riches du monde des sorciers, mais je n'étais pas un grand sorcier. Je n'avais pas vraiment l'âme d'un leader, j'étais quelqu'un qui voulait faire sourire le monde. Les yeux bleus de Za se fermèrent, alors qu'elle posait ses mains contre ses tempes. Doucement le bout de ses doigts se mit à masser sa tête.


Le silence régnait dans la pièce. Puis, un petit gémissement de la part de mon amie se fit entendre, je me retournai vers elle, les yeux ronds. Ses yeux s'étaient rouverts et ils étaient plus qu'en larmes. Mon petit coeur de Poufsouffle se serra. Je compris qu'elle n'était pas ordinaire, que je ne voulais pas juste la faire sourire une fois et être son ami. Je voulais plus.


- Fais-la taire, dit Zaëlle, tout bas. Je veux qu'elle se taise...


Mais qui? Il n'y avait personne ici, autre que nous. Je voyais bien que quelque chose la mettait dans tous ses états. Je ne savais pas comment la ramener... Les mains de mon amie commençaient à enserrer de plus en plus fort sa tête, si bien que ses jointures étaient blanches. À ce rythme là, elle allait se faire mal et rien de bien ne sortirait de tout cela.


- C'est pas vrai... pleura-t-elle.


Je n'avais aucune espèce d'idée à qui Zaëlle pouvait bien parler, mais ce n'était pas à moi. Sa respiration était entrecoupée de sanglots et cette vue me faisait grandement de la peine. J'avais été dans le même état en voyant le fantôme de mon grand-oncle. Quand ce dernier s'était mis à me hanter. Si sa situation n'était pas pareille, elle y ressemblait. Clairement Za faisait une crise de panique et on disait qu'il fallait ralentir la respiration de la personne affligée de cela. Doucement, je défis l'emprise que Zaëlle avait de sa tête et relevai son visage vers le mien.


- J'vais t'aider, murmurai-je.


Sur ces mots, je posai mes lèvres contre les siennes. C'était mon premier baiser et pourtant, ce n'était pas aussi horrifiant que l'on disait. La plupart des gens avaient un premier baiser horrible, le mien était doux, simple et innocent. Il goûtait salé, les larmes de Zaëlle en faute, mais j'étais heureux. Mon coeur se débattait dans ma poitrine, je rouvris les yeux et je retirai mes lèvres. Du pouce, j'essuyai la dernière larme qui coulait sur la joue de la Serpentard.


- J'ai lu un livre moldu, qui dit que si quelqu'un fait une crise de panique, il faut interrompre sa respiration, pour que cette dernière puisse la reprendre avec plus de contrôle, dis-je. Désolé, c'est le seul moyen qui m'est venu en tête...


Non, je n'étais pas désolé. Mais je ne voulais la forcer à aimer quelqu'un qu'elle ne voulait pas, même si j'étais plus qu'attiré pour elle. Mon visage restait qu'à quelques centimètres du sien, je pouvais sentir son souffle chaud sur ma peau. L'une de mes mains reposait sur sa nuque et l'autre contre sa hanche.


- Tu... Tu vas mieux? demandai-je, timidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaëlle Daghostini
Étudiante de 6e | Batteuse
Zaëlle Daghostini

Messages : 84
Date d'inscription : 03/03/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitimeMar 23 Avr 2019, 11:32

Je voulais seulement qu'elle se la ferme, qu'elle cesse d'exister. Je voulais qu'elle sorte de ma vie, et qu'elle disparaisse comme si elle n'y avait jamais été. Je savais bien que c'était impossible, et elle n'avait pas besoin de me le dire. Simplement, si elle pouvait se taire parfois. Seulement parfois. Jamais. Je vais jamais me taire. Tu ne mérites pas d'exister, c'est moi qui devrait exister. Personne ne t'aime, tout le monde a honte de toi. Tu es laide, mal-aimée, même tes parents souhaiteraient avoir un autre enfant pour sauver le nom de leur famille, mais ils sont incapables d'en concevoir un autre. La honte. 


Je mettais encore plus de pression sur ma tête avec mes mains. Comme si ça allait la faire taire, la tuer. Mais ça ne faisait rien d'autre que me faire mal. Je suis toi, Zaëlle. Tu ne peux pas te défaire de moi. Deux mains se posèrent alors contre mes joues, et défirent l'emprise que j'avais sur ma tête. Mon visage fut relevé, et je croisai le regard de Xavier. Inquiet. Il était inquiet. Il fait semblant d'être inquiet pauvre sotte. 


« J'vais t'aider, souffla le Poufsouffle. »


J'étais incapable de parler, incapable de bouger. Elle, elle continuait ses insultes dans ma tête. Je n'en pouvais plus. Je n'en pouvais tout simplement plus. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine, alors que ses lèvres se posaient contre les miennes. J'avais les yeux écarquillés. Doucement, ma respiration redevenait normale, et les larmes arrêtaient de couler contre mes joues. Et le plus important dans tout cela, c'était qu'elle s'était tue. Avec tendresse, Xav essuya la larme qui coulait le long de ma joue. 


« J'ai lu un livre moldu, qui dit que si quelqu'un fait une crise de panique, il faut interrompre sa respiration, pour que cette dernière puisse la reprendre avec plus de contrôle, m'expliqua doucement le blaireau. Désolé, c'est le seul moyen qui m'est venu en tête... »


Ma respiration était désormais calme, et lente. Mes yeux étaient plongés au creux des siens, alors que je pouvais sentir son souffle chaud contre mes lèvres. L'une de ses mains restait contre ma nuque, alors que l'autre était posée contre ma hanche. Je sentais mon visage chauffer, tandis que mon coeur se débattait fortement dans ma cage thoracique. 


« Tu... Tu vas mieux? me demanda Xavier. »


Je ne dis rien. Je ne savais pas si j'allais mieux. Elle s'était tue. Au contact de ses lèvres, elle s'était tue. Était-ce pour de bon? Je n'en savais rien. Mais ça avait fait la même chose, tantôt, lorsque Xaxa avait posé sa main contre mon poignet. À son contact, elle semblait partir. Lentement, et sans jamais quitter les yeux de Xavier, je grimpai sur ses cuisses, pour nouer mes mains contre sa nuque et m'emparer de ses lèvres avec passion. 


« Oui.. soufflais-je entre deux baisers. »


Je ne comprenais pas ce qui m'animait. La seule chose que j'entendais, c'était les battements effrénés de mon coeur. Ma tête ? Le silence total. C'était parfait. Jamais je ne m'étais sentie ainsi auparavant. Je comprenais maintenant toutes les cartes du tarot. Xavier était mon sauveur, littéralement. Mais ce n'était pas pour cela que je l'embrassais ainsi. Non. C'était pour les petits papillons qui prenaient possession de mon être lorsqu'il me regardait, lorsqu'il était à proximité. Il était mon coup de foudre, tout simplement. 


Après quelques minutes, j'arrêtai de l'embrasser, pour poser mon front contre le sien. Mon coeur se débattait si fort, jamais il n'avait battu ainsi pour Kyle. Ce que je ressentais était tellement puissant...


« Elle est partie, chuchotais-je. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Une serpent découragée... | PV Libre Empty
MessageSujet: Re: Une serpent découragée... | PV Libre   Une serpent découragée... | PV Libre Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Une serpent découragée... | PV Libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Lettre [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Salles de cours :: Divination-
Sauter vers: