Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyndie Zdrach
Concierge de Poudlard | Vélane
Lyndie Zdrach

Messages : 17
Date d'inscription : 06/04/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Empty
MessageSujet: Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England   Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Icon_minitimeLun 31 Déc 2018, 14:54

Ma vie à Poudlard avait pris un nouveau tournant, depuis que ma fille unique avait fait un transfert d'école. J'avais toujours rêvé d'aller la voir et de lui dire que j'étais sa mère, mais je n'en avais jamais eu le courage. Son transfert m'avait allumé les yeux. Elle n'avait pas besoin de moi dans sa vie. Elle n'avait jamais eu besoin de moi, et ce n'était pas aujourd'hui que ça allait commencer. De plus, je ne semblais pas avoir beaucoup en commun avec elle. En restant loin d'elle, au moins, je n'allais pas la faire souffrir. C'était le destin. J'allais souvent consulter la professeure de divination, et dans mon avenir, ma fille n'y était pas. Je devais faire confiance à la vie et continuer d'avancer. J'allais conserver mon job à Poudlard, puisque je m'y plaisais bien. Bon, ce n'était pas être concierge qui était passionnant, mais plutôt les missions que Miss Lakimov me confiait. Puisque je n'avais pas de pouvoirs magiques, outre ceux de vélane, les Mangemorts ne me soupçonnerait jamais de rien. Je passais autant inaperçue chez les Moldus que chez les sorciers. Même si au départ, les problèmes du monde magique anglais ne m'importaient peu, j'avais compris au contact de Judy l'importance de les sauver. Mes tâches étaient minimes, comme elles pouvaient parfois être très importantes. J'étais très discrète, et c'était ce qui importait. Et puis, les hommes ne pouvaient rien me refuser, donc ça pouvait parfois s'avérer très utile. 


Comme tous les samedis matins, je gravissais les marches menant au bureau de Miss Lakimov. Son petit corps d'enfant commençait à ne plus lui convenir. Même si physiquement, il ne vieillissait pas, intérieurement, il s'agissait d'un autre combat. Sa magie s'épuisait. Je savais qu'il allait lui falloir un nouveau corps dans les prochains mois, sinon elle mourrait. Mais Judy ne tuait jamais personne. Elle s'emparait plutôt du corps d'une mourante afin de lui donner un nouveau souffle. Je cognai trois petits coups à la porte, une fois rendue en haut et elle s'ouvrit magiquement. J'entrai dans la pièce, et je vis Miss Lakimov à son bureau, les traits fatigués. Malgré tout, elle me souriait. Son dernier combat contre les Mangemorts au Ministère l'avait fortement épuisée. 


« Bonjour Lyndie, me dit-elle avec sa joie habituelle. Viens, je t'en prie. 


- Bonjour Miss Lakimov, lui répondis-je gaiement. »


Je gravis les trois petites marches qui me séparaient du bureau, avant de prendre place sur le siège d'invité, devant Judy. Maintenant que j'étais plus près, elle me semblait réellement en piètre état. Elle ne devait pas mourir. Mais je ne savais pas quoi faire pour l'aider. Je devais lui trouver un nouveau corps et je ne savais même pas si elle aurait la force de faire le transfert. Je poussai un petit soupir, nerveuse. Je ne savais pas ce que deviendrait Poudlard sans elle. Ce qu'il adviendrait de moi. 


« J'aimerais que tu te rendes au Ministère en mon nom, me sourit-elle. Tu dois aller voir Jeffrey England et lui remettre ceci. »


Elle me tendit alors une petite boîte qui me semblait très vieille. Elle était en bois, et de petits motifs la décoraient. Je reconnus alors un message en Bulgare, ma langue maternelle. Je fronçai les sourcils. Si c'était ce que je pensais, cette boîte était très dangereuse, particulièrement entre les mains de sorciers. Et elle voulait que je donne cette boîte à un sorcier ? Habituellement, j'avais une confiance absolue en Judy, mais là, elle semblait avoir complètement perdu la tête. Je ne fis aucun commentaire, avant de me saisir de la petite boîte. Évidemment, à mon contact, toutes les écritures disparurent. Je n'étais pas une sorcière. Jamais je ne pourrais l'ouvrir. De toute façon, personne ne voulait ouvrir cette boîte. 


Miss Lakimov me fit un petit signe de tête, avant de faire un geste de la main. Je m'évanouis en de centaines de petites étoiles dorées, réapparaissant au Ministère de la Magie. Je me rendis à l'accueil, et je demandais à voir Jeffrey England. Je mentionnai que j'étais là à la demande de Judy Milena Lakimov, et il me demanda ma baguette. Je me raclai la gorge, avant de préciser que je n'en avais pas. Sans doute avaient-ils renforcé la sécurité depuis l'attaque. Il m'indiqua alors le chemin, et je m'y rendis. Bien rapidement, j'arrivai au Bureau des Aurores, et je fonçai malencontreusement dans un homme. Il se retourna vers moi et je reconnus mon ex. 


« Lyndie... râla-t-il. »


Sa main se tendit vers moi et je donnai un petit coup dessus. Il se saisit aussitôt de mes mains, les faisant prisonnières. Je poussai un juron en Bulgare, tentant de me défaire de son étreinte. C'était terminé Jonathan, il ne comprenait pas ? Je ne voulais pas de lui dans ma vie, ni d'Anita. Je voulais recommencer à neuf, tout ça était du passé. 


« Tout va bien ici? entendis-je. »


Je me retournai vivement, et Jonathan me lâcha. Il maugréa quelque chose d'incompréhensible avant de disparaître dans son bureau. Je poussai un soupir de soulagement, avant de sourire à l'homme qui venait de me sauver. 


« Merci, lui dis-je doucement. Je cherche Jeffrey England, vous savez où est-ce que je peux le trouver ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeffrey England
Sous-Chefs du Bureau des Aurores
Jeffrey England

Messages : 11
Date d'inscription : 18/09/2016

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England   Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Icon_minitimeMer 02 Jan 2019, 16:17

J'étais assis à mon bureau, en train de revoir les dossiers des dernières arrestations. Bloodgut avait ordonné que l'on arrête toute personne pouvant avoir un lien avec les Mangemorts ou le nouvel élu. On venait de passer au travers d'une attaque quelques portes plus loin, dans les salles d'audience. Pourquoi, parce que sa proximité avec le Ministre de la Magie et sa haine pour ma famille, les avait emmené ici. Et qui pouvait entrer comme dans un moulin au Ministère, Ingrid Core. Qui était en fait, Victoria Swift.


Connard de Bloogut, mon neveux avait maintenant un casier judiciaire et ma nièce aussi. Pour absolument rien. Sachant que j'allais m'attirer ses foudres, je déchirai les deux dossiers judiciaires de mes neveux, car, je n'allais pas permettre qu'ils aillent en prison. Rai avait juste vieilli mystérieusement. Je pris ma baguette et lançai les vestiges des casiers dans ma corbeille, avant des les brûler. Je finis par me lever, une fois le feu étouffé, pour me rendre avec le reste des dossiers vers le bureau de Bloodgut. J'avais des trucs à régler et lui intimer de foutre la paix à ma famille. Sa fille était assez grande pour régler ses problèmes toute seule.


Je sortis dans le corridor. Une voix de femme, que je ne connaissais pas se fit entendre. Je tournai le coin et Jonathan se tenait en plein milieu du chemin. Il tenait fermement les poignets d'une femme absolument magnifique, qui elle tentait de se défaire de son emprise. C'était un porc, cet homme. Je serrai ma baguette dans ma main.


- Tout va bien ici? demandai-je, en plissant les yeux.


Mon regard croisa celui de mon patron. Il ne pouvait pas me renvoyer, avoir un England au Ministère était trop important pour le Ministre que sa petite vendetta. La femme se retourna vers moi, ce fut comme si le monde disparut. Je revins immédiatement sur terre, une vélane, la femme était une vélane. Jonathan me lança un regard noir, avant de partir en me maudissant. La vélane se retourna vers moi, avec un sourire.


- Merci, dit-elle de sa voix de soie. Je cherche Jeffey England, vous savez où est-ce que je peux le trouver?


Si j'avais eu quelques années de moins et beaucoup moins de maturité, je lui aurais lancé un truc du genre " C'est moi, bébé". Je n'étais plus l'homme qui papillonnait. J'avais des enfants et je devais m'assurer de leur sécurité et leur bien-être. Je m'avançai lentement vers la belle dame et lui tendis une main amie.


- Je suis Jeffrey England, dis-je. Que puis-je pour vous?


La belle me montra la boîte dans ses mains. Je fronçai les sourcils. C'était ce que Judy m'avait parlé dans sa lettre. Je ne comprenais pas pourquoi, c'était moi qui devait m'assurer la sécurité de cette boîte. Je fis signe à la vélane de me suivre vers mon bureau, que je fermai magiquement derrière elle. Je lançai quelques sorts de protection de plus et un sort de silence, afin que l'on nous écoute pas. Je pris place à mon bureau et lui montrai une chaise.


- Je présume que vous êtes Lyndie, dis-je en sortant la lettre que Judy m'avait envoyé. Savez-vous pourquoi votre patronne me confie cette boîte?


La dîte boîte trônait maintenant sur mon bureau. Une écriture bulgare apparue à mon toucher, alors que je posais une main sur le couvercle. Je l'ouvris un peu et ce que je vis me glaça le sang. Un petit foetus enroulé dans une soie de couleur rouge était couché au milieu de la boîte. Je retins un haut-le-coeur, avant de refermer le couvercle. Je levai un regard triste sur la belle femme.


- Pourquoi cet enfant n'est-il pas enterré proprement? demandai-je. Qui a eut la cruauté de l'enfermer dans un coffre, il mérite une sépulture décente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndie Zdrach
Concierge de Poudlard | Vélane
Lyndie Zdrach

Messages : 17
Date d'inscription : 06/04/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England   Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Icon_minitimeDim 06 Jan 2019, 16:36

Honnêtement, lorsque Judy m'avait confié la petite boîte, j'avais complètement oublié que mon ex-mari travaillait au Bureau des Aurores. En fait, lorsque j'étais avec lui, il ne travaillait pas ici. J'avais eu vent de son job, mais jamais je ne m'en étais préoccupée. Ça me décourageait de voir qu'il me voulait autant qu'avant, et qu'il voulait réparer les choses. Il n'y avait rien à réparer. Jonathan et moi, ça n'existait plus, et ça n'existerait plus. J'avais fait la paix avec cela. J'avais tenté d'arranger les choses avec ma fille, mais nous étions complètement à l'opposé. Elle était comme son père, et j'étais incapable de lui parler, donc c'était exactement la même chose avec Anita. 


L'homme qui se tenait devant moi paraissait très bien. Je ne savais pas quel grade il avait par rapport à Jonathan, mais clairement il était capable de le remettre à sa place. 


« Je suis Jeffrey England, se présenta alors l'homme. Que puis-je pour vous ? »


J'aurais dû m'en douter. Je savais qu'il était le père de Béatrice, Ethan et Lexie England, et son fils lui ressemblait comme deux gouttes d'eau. Aussi beau séducteur que son papa. Je dus me retenir de ne pas sourire moqueusement devant les manies de l'homme. Ouais, Ethan ressemblait un peu trop à son père. 


Je sortis le petit coffre de mon sac avec le plus grand soin. Après tout, ce qui se trouvait là-dedans était extrêmement puissant. Entre de mauvaises mains, le monde des sorciers pourrait se retrouver en péril. Il ne devait pas tomber entre les mains des Mangemorts ou de progressistes qui bavaient devant le discours de Grindelwald. Cette petite boîte de bois devait rester en sécurité entre les mains de quelqu'un de confiance. Je ne connaissais pas Jeffrey England, et l'idée de lui laisser cela me faisait un peu mal, mais j'avais confiance en Judy. 


Je suivis rapidement Jeffrey dans son bureau, qu'il verrouilla rapidement. Il lança quelques sorts, afin que nous ne puissions être écoutés, avant de me montrer une petite chaise. J'y pris place, quelque peu nerveuse. 


« Je présume que vous êtes Lyndie, commença alors England en sortant une petite enveloppe. Savez-vous pourquoi votre patronne me confie cette boîte ? »


Je me mordis la lèvre inférieure, de plus en plus nerveuse. Je déposai la boîte contre le bureau de l'homme, qui posa aussitôt sa main sur le couvercle. Les écritures s'illuminèrent de nouveau, et je souris à leur apparition. Il était écrit: Pour toujours mon amour en bulgare. Puis, à mon plus grand désarroi, Jeffrey ouvrit le couvercle, révélant de ce fait un petit foetus à peine formé enveloppé dans l'étoffe la plus douce de ce monde. 


« Pourquoi cet enfant n'est-il pas enterré proprement ? me demanda-t-il d'une voix triste. Qui a eu la cruauté de l'enfermer dans un coffre, il mérite une sépulture décente. »


Je souris tristement, avant de lui prendre la boîte des mains. Je fixai pendant un long moment le foetus, mon bébé. Mon enfant. Celui qui aurait dû être mon premier-né. L'héritier de Salazard Serpentard. Contrairement à ce que Anita pensait, elle n'était pas l'héritière du fondateur de Poudlard. Sinon, elle ne serait pas en vie. Le même sort lui serait arrivé. 


« C'est moi la femme cruelle qui ait enfermé cet enfant dans cette boîte, dis-je en relevant mes yeux vers Jeffrey. Il était beaucoup trop puissant. Une arme en personne. L'héritier de Salazard Serpentard. En plus d'être à moitié vélane. Il aurait été capable de séduire n'importe qui afin d'accomplir ses sombres desseins. Croyez-moi, monsieur England, cet enfant est beaucoup mieux dans cette boîte que dans mes bras. »


Je refermai alors le couvercle, et les écritures disparurent prestement. Je croyais que Judy lui avait expliqué ce que c'était, je ne pensais pas avoir à le faire. Car même si cela faisait maintenant 18 ans, en parler me faisait encore mal. J'avais dû provoquer ma propre fausse-couche afin que ce bébé ne vienne jamais au monde. Judy l'avait préservé grâce à la magie, pour le protéger. Car même si nous l'avions enterré, ou incinéré, les forces du mal auraient pu avoir accès à ses pouvoirs. 


« Vous devez garder cette boîte en sécurité, murmurais-je sombrement. Car si les forces du mal mettent la main sur cet enfant, il en sera fini de notre monde. Si vous ne me croyez pas, croyez Professeure Bradley, qui a vu une prophétie à son égard. Elle ne doit pas se concrétiser. »


Je pris une grande inspiration, avant de me lever pour quitter la pièce. Je détestais me faire juger. Non, je n'étais pas une bonne mère, je ne le serais jamais. Sans doute étais-je un peu trop altruiste. Sacrifier mon propre enfant pour le bien de tous, quelle mère sensée ferait cela ? Toutes les autres femmes de ce monde auraient cru que leur enfant pouvait changer, qu'il n'était pas destiné à être quoi que ce soit. Je n'étais pas d'accord avec cela. Je n'étais pas comme les autres femmes. Je n'étais pas aussi faible qu'elles. Je remarquai que je tenais encore la petite boîte dans mes mains, mais j'étais incapable de m'en départir. Lorsque j'avais enfermé mon petit là-dedans, j'y avais enfermé une partie de moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeffrey England
Sous-Chefs du Bureau des Aurores
Jeffrey England

Messages : 11
Date d'inscription : 18/09/2016

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England   Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Icon_minitimeDim 27 Jan 2019, 17:33

Étant père, je n'arrivais pas à croire qu'un enfant mort ne méritait pas une sépulture respectueuse. En ce petit humain, je voyais Béatrice, Lexie et Ethan. Mon coeur se brisait, mes enfants me manquaient plus que tout. Ethan avait repris son emploi et sa scolarité. Il devait surveiller Liam. Lexie se rebellait de plus en plus. Et Béatrice était l'enfant-modèle, mais rien ne faisait que je l'aimais plus que les autres. Je savais aussi que j'avais un autre enfant en ce monde, celui de Catherine.


La jeune femme eut un petit sourire triste, elle finit par prendre la petite boîte dans ses mains. Son regard me quitta, pour se fixer sur le petit humain dans la boîte. C'était comme si elle le tenait dans ses bras, comme si il n'y avait plus de boîte et qu'elle tenait l'enfant dans ses bras. Mon coeur se brisa pour l'enfant.


- C'est moi la femme cruelle qui ait enfermé cet enfant dans cette boîte, dit-elle, la tristesse dans sa voix me brisant le coeur. Il était beaucoup trop puissant. Une arme en personne. L’héritier de Salazard Serpentard. En plus d'être moitié vélane. Il aurait été capable de séduire n'importe qui afin d'accomplir ses sombres desseins. Croyez-moi, monsieur England, cet enfant est beaucoup mieux dans cette boîte que dans mes bras.


Miss Zdrach finit par fermer le couvercle de la boîte, alors que les écritures disparaissaient. Judy m'avait parlé d'une arme pour le côté des Mangemorts, un peu comme leur élu. Mais je ne croyais pas qu'une arme pouvait être un enfant.


- Vous devez garder cette boîte en sécurité, chuchota-t-elle. Car si les forces du mal mettent la main sur cet enfant, il en sera fini de notre monde. Si vous ne me croyez pas, croyez Professeure Bradley, qui a vu une prophétie à son égard. Elle ne doit pas se concrétiser.


Je ravalai ma salive, avec difficulté. Lyndie prit une grande inspiration, avant de se lever. Elle se dirigea vers la porte. Elle ne pourrait pas en sortir sans se blesser. Je ne voulais pas la juger, car on m'avait laissé mes enfants, sans mon consentement. Maintenant, je ne pouvais pas m'imaginer vivre sans mes enfants. Personnellement, j'aurais tenté de le changer, de le remplir d'amour. Mais Judy et Ella devait avoir vu quelque chose qui devait l'avoir influencé à interrompre la grossesse. Je poussai un soupir, avant de me lever et d'attraper sa main. La belle tenait encore sa boîte avec son enfant.


- Attendez, dis-je doucement. Si vous avez commis cet acte pour le bien de tous, je ne peux pas vous jugez comme je viens de le faire. Je tiens à m'excuser, je suis devenu père de famille sans le vouloir au début. Depuis, je ne peux imaginer ma vie sans mes enfants, même si je ne suis pas un père parfait. Mon fils travaille pour moi, même si il n'a pas fini sa scolarité.


Je pris doucement la boîte, la tenant avec la plus grande prudence. De mon autre main, je guidai la belle vers mon bureau. Je la rassis avec douceur, avant de poser la boîte contre mon bureau entre elle et moi. Je tenais toujours sa main dans la mienne. Oui, son charme de vélane avait un effet sur moi, mais je me sentais attristé par son histoire aussi.


- Je vous promets de garder cette boîte en sécurité, ajoutai-je. Puis-je vous offrir un thé ou un café avant votre départ, histoire que vous n'ayez pas recroiser Jonathan en sortant, je vous transplanerai d'ici.


Je lui souris avec gentillesse. Je fis apparaître un nécessaire à thé et quelques scones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndie Zdrach
Concierge de Poudlard | Vélane
Lyndie Zdrach

Messages : 17
Date d'inscription : 06/04/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England   Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Icon_minitimeMer 27 Fév 2019, 09:20

Je pris une grande inspiration, comme pour chercher le courage de me retourner et de laisser mon enfant sous la surveillance de cet Aurore. Pas que je ne suis faisais pas confiance, mais le jugement qu'il portait à mon égard me rendait méfiante. Pourquoi n'y voyait-il pas une héroïne plutôt que d'y voir une mère ingrate ? Avant aujourd'hui, personne ne connaissait l'existence de cette boîte, excepté Miss Lakimov et Professeure Bradley. Après mon accouchement forcé, elles avaient pris soin de moi. C'est alors qu'une main chaude et douce se posa contre mon bras. Je n'eus toutefois pas la force de me tourner pour lui faire face. 


« Attendez, murmura Jeffrey England. Si vous avez commis cet acte pour le bien de tous, je ne peux pas vous juger comme je viens de le faire. Je tiens à m'excuser, je suis devenu père de famille sans le vouloir au début. Depuis, je ne peux imaginer ma vie sans mes enfants, même si je ne suis pas un père parfait. Mon fils travaille pour moi, même s'il n'a pas fini sa scolarité. »


Je ne dis rien. Tant mieux pour lui, s'il avait pu élever ses enfants. Moi je ne l'avais pas fait. Car si mon premier enfant était enfermé dans une boîte et ne verrait jamais le jour, mon deuxième était une belle jeune femme de seize ans à qui je n'avais jamais parlé. Elle n'était pas aussi puissante que mon fils, car elle n'était pas l'Héritière de Salazard Serpentard, contrairement à ce que lui avait dit son père. 


La boîte me fut prise des mains, mais je ne réagis pas. Je me laissai traîner jusqu'à la chaise sur laquelle j'étais assise quelques minutes plus tôt, le visage légèrement boudeur. 


« Je vous promets de garder cette boîte en sécurité, jura l'Aurore. Puis-je vous offrir un thé ou un café avant votre départ, histoire que vous n'ayez pas à recroiser Jonathan en sortant, je vous transplanerai d'ici. »


Je hochai discrètement la tête, légèrement perdue. Si avant mes deux enfants se trouvaient à Poudlard, maintenant je venais de les perdre tous les deux. Je n'avais plus aucune raison d'y retourner, si ce n'était que pour continuer mes petites missions pour Judy. Un nécessaire à thé apparut sous mes yeux, ainsi que quelques gâteries. Je ne savais plus qui j'étais, et quelle était ma raison de vivre... C'est alors que je remarquai que la main du sorcier tenait toujours la mienne dans une tendresse dont on n'avait jamais fait preuve à mon égard. 


« Parlez-moi de vos enfants, dis-je alors en tentant de reprendre un brin d'assurance. »


Il avait l'air d'être tellement accompli et moi, j'étais la mère qui avait abandonné sa fille parce qu'on l'y avait forcée. J'étais la mère qui n'avait jamais mis son fils au monde parce que l'on en avait persuadée ainsi. Si j'avais toujours été fascinée par les sorciers et par le fait d'en devenir une, j'étais loin de me douter que je me laisserais ainsi aller dans leurs tentacules. 


« Si je ne me trompe pas, vous êtes le père de Lexie, Béatrice et Ethan England, soufflais-je de ma voix douce et enjôleuse. »


Je souris. Je connaissais absolument tous les étudiants de Poudlard. Je savais que Liam et Raïna étaient les enfants de David et Kendall, donc c'était la suite logique. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeffrey England
Sous-Chefs du Bureau des Aurores
Jeffrey England

Messages : 11
Date d'inscription : 18/09/2016

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England   Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Icon_minitimeVen 01 Mar 2019, 19:38

J'en voulais encore à David. De m'avoir forcé à arrêter l'enfance de mon fils, pour en faire une arme capable de protéger le sien. Mon fils était maintenant fâché contre moi, car j'avais ruiné sa vie. Ma fille, Béatrice, je n'avais plus de nouvelle de sa part malgré les dizaines de lettres que je lui envoyais. Et Lexie, elle ne répondait à mes lettres que par des missives d'insultes. Car j'étais le pire père de l'univers. Mes enfants me détestaient pour ce que j'avais fait à l'un d'eux.


Main dans la main, chose qui n'était jamais arrivé avec Catherine, je regardais le doux visage de la vélane. Elle ne semblait pas trop dans son assiette. Comme je ne l'étais pas non plus, je pouvais comprendre un peu. J'étais un raté de père, j'étais le fils qui était rentré au Ministère pour rendre ses parents fiers. Alors que j'aurais simplement voulu être un simple aurore ou même juste un professeur.


- Parlez-moi de vos enfants, dit-elle de sa voix douce.


Wow, j'avais l'air du mec que je savais ce que je faisais. Mais non, j'étais littéralement perdu. J'avais voulu faire tout oublier à Ethan, mais David m'en avait empêché. Pour le bien de Liam. Si elle avait été capable d'assumer le fait qu'elle avait empêché son fils de vivre pour le bien de la communauté, elle était la personne la plus forte que je connaissais. Mon coeur se serra dans ma poitrine, je comprenais la raison pour laquelle, Lyndie avait empêché son fils de prendre son premier souffle, je comprenais sa douleur.


- Si je ne me trompe pas, vous êtes le père de Lexie, Béatrice et Ethan England, murmura-t-elle.


Son sourire m'empêcha presque de me refermer complétement sur moi. Presque, car entendre le nom de mes enfants et ne voir que leurs visages presque déformés par la haine. À quel point, je me sentais comme le pire paternel de l'univers. Mes enfants me haïssaient, comme j'étais le pire hypocrite de cette terre, je réussissais à faire croire au reste du monde que tout allait bien. Je servis une tasse de Earl Grey à mon invitée et me servis par après.  Je pris une gorgée de thé, avant de rire nerveusement.


J'étais horriblement honteux, mes enfants étaient dans les meilleurs sorciers de leur école, mais ils me détestaient tous pour mourir. Je levai un regard et un sourire triste sur la belle blonde, ce que j'allais dire allait l'étonner. Je passai une main nerveuse dans mes cheveux.


- Mes enfants, dis-je tristement. Mes enfants me détestent depuis que j'ai ruiner l'enfance de l'un d'entre-eux.


Je fermai les yeux, pour retenir des larmes. Je serrai les dents, je retournai mon regard vers celui de Lyndie. Oui, ce n'était rien à comparer à sa situation, qui devait être encore plus complexe qu'elle ne l'était. Je grattai doucement le derrière de ma tête, avant de prendre un scone aux bleuets, avant de prendre une petite bouchée. Je sortis mon porte-feuille et en sortis quelques photos. Sur la première, moi et les enfants, ils avaient 4 et 5 ans. Sur la deuxième, que moi et Lexie et sur les trois dernières, leurs photos d'école. Je les tendis à Lyndie.


- Lorsque Liam a été découvert comme l'élu, racontai-je. David, son père, m'a forcé à entraîner Ethan, pour qu'il devienne aurore et qu'il puisse protéger son cousin. En faisant cela, j'ai ruiner son enfance et lui et ses soeurs m'en veulent. Je m'en veux et tout ce que je peux faire, c'est me plonger dans mon travail pour essayer d'oublier tout cela.


Je me finis par me lever et me diriger vers mon bureau. Je pris la boîte, retirai un tableau du mur et révélai un coffre fort. Je posai ma main sur la porte, qui disparut, avant de poser délicatement la boîte dans le coffre. Je remis le tableau en place et revins m'asseoir près de la belle vélane, lui prenant de nouveau la main. Je lui souris doucement.


- Je vous promets de prendre soins de cette boîte et votre fils, murmurai-je. Personne ne sait pour ce coffre, sauf vous et moi. Personne ne viendra le prendre. Puis après une petite pause. Avez-vous eu d'autre enfant? D'où connaissez-vous Jonathan?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyndie Zdrach
Concierge de Poudlard | Vélane
Lyndie Zdrach

Messages : 17
Date d'inscription : 06/04/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England   Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Icon_minitimeVen 12 Avr 2019, 12:01

Je ne savais pas pourquoi je restais. Ma mission était de livrer la boîte à Jeffrey England, rien d'autre. Mais sans savoir pourquoi, j'avais besoin de sa présence. Je me nourrissais de son énergie. J'avais l'impression que nous étions beaucoup plus semblables que nous pouvions le paraître. Moi qui avait été si détachée des hommes ces dernières années, j'avais soudainement envie de me retrouver dans les bras de quelqu'un. J'avais envie de sentir la peau de Jeffrey contre la mienne. Je voulais que ses lèvres m'embrassent pour ensuite prononcer les mots je t'aime. Tout cela était absurde, car je ne le connaissais pas. 


L'aurore me versa une tasse de earl grey, avant de faire de même pour lui. Je portai la petite tasse à mes lèvres, mais je la déposai rapidement lorsque j'entendis le petit rire nerveux de l'homme devant moi. 


« Mes enfants, murmura-t-il d'un ton qui me rappelait le mien. Mes enfants me détestent depuis que j'ai ruiné l'enfance de l'un d'entre eux. »


Je ne pus m'empêcher d'afficher de la surprise. Pourtant, ces adolescents ne semblaient pas avoir une enfance gâchée. Ils semblaient tous très heureux. Ethan l'était plus particulièrement depuis que la petite Brooklyn lui avait ouvert son coeur. Béatrice était très accomplie dans ses devoirs de préfète et Lexie, et bien elle avait toujours rayonné de joie. Je ne dis rien cependant, laissant le temps à Jeffrey de démêler ses émotions. Bien rapidement, il sortit quelques photos, et je ne pus m'empêcher de sourire en voyant la famille England, très jeune. Ils étaient si beaux. 


« Lorsque Liam a été découvert comme l'élu, commença Jeff sur un ton de confidence. David, son père, m'a forcé à entraîner Ethan, pour qu'il devienne aurore et qu'il puisse protéger son cousin. En faisant cela, j'ai ruiné son enfance et lui et ses soeurs m'en veulent. Je m'en veux et tout ce que je peux faire, c'est me plonger dans mon travail pour essayer d'oublier tout cela. »


Ce n'était sans doute pas la meilleure solution. Mais je n'étais pas la mieux placée pour parler et conseiller un parent. J'étais la pire mère de l'univers. En fait, je n'étais pas une mère. Ma fille ne me connaissait pas, et j'avais empêché la naissance de mon fils. Je regardai d'un oeil distrait l'Aurore allant mettre la petite boîte en sûreté. Une boule remonta dans ma gorge, lorsque je vis mon enfant disparaître dans un mur. Lorsque Jeffrey revint, sa main s'était de nouveau glissée dans la mienne. 


« Je vous promets de prendre soin de cette boîte et votre fils, souffla l'homme. Personne ne sait pour ce coffre, sauf vous et moi. Personne ne viendra le prendre. Avez-vous eu d'autres enfants? D'où connaissez-vous Jonathan. »


Je souris moqueusement, avant de prendre une bonne gorgée de thé. Jonathan... J'avais tellement aimé cet homme, mais je n'aurais pas dû. On m'avait mise en garde contre lui, mais je n'avais écouté personne. Il n'était pas une mauvaise personne, au contraire. Mais c'était le mélange de son sang avec celui d'une vélane qui était dangereux. 


« J'ai... J'ai eu deux enfants, soufflais-je. Mon fils, qui est dans cette boîte, mais j'ai également une fille. Elle est à Poudlard. Elle me connait, mais elle ne sait pas que je suis sa mère... Et Jonathan est le père de mes enfants. Mon amour de jeunesse. »


Je lui souris tendrement, avant de prendre un scône et de le dévorer. Je fouillai alors dans mon sac à main, pour en sortir une photo d'Anita. Clairement, il savait qui elle était, Jonathan avait tapissé son bureau de photos de sa fille. 


« Il ne sait pas qu'il a un fils, dis-je d'un ton plus grave. Et il ne doit pas le savoir. »


Je baissai honteusement la tête. Jeffrey était comme moi. Il avait été manipulé par les sorciers. Au moins, je me réconfortais en me disant que le tort que je causais servait à une bonne cause. Au final, j'aidais le bon côté. 


« Vous saviez qu'Ethan avait une petite amie ? lançais-je moqueusement, afin de faire sourire mon nouvel ami. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeffrey England
Sous-Chefs du Bureau des Aurores
Jeffrey England

Messages : 11
Date d'inscription : 18/09/2016

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England   Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Icon_minitimeDim 21 Avr 2019, 17:27

Ethan ne m'avait toujours pas pardonné de l'avoir renvoyé de son poste, même si il l'avait récupéré par la suite. Lexie ne m'avait jamais pardonné de lui avoir dit que Britanny n'était pas une amie digne d'elle et qu'elle la ferait couler dans son addiction. Béatrice m'ignorait, parce qu'elle préférait cela comme cela. Mes enfants ne revenaient même pas pour Noël, Pâques ou même les vacances d'été. Ils allaient chez leurs amis ou même chez mon frère.



Devant moi, Lyndie sourit à ma question, un sourire moqueur. Clairement, mon patron la considérait bien plus qu'une simple vélane et qu'à la façon dont il l'avait regardé, elle n'était pas n'importe quelle vélane. Il n'était pas un homme aimable, il était même détestable. La seule raison pourquoi il avait un poste de Chef du Département des Aurores, c'était pour son héritage génétique. Le mien frôlait le sien, mais je n'étais pas David, donc je prenais encore la deuxième position. Et le salaire misérable qui allait avec.



- J'ai... J'ai eu deux enfants, dit-elle tout bas. Mon fils, qui est dans la boîte, mais j'ai également eu une fille. Elle est à Poudlard. Elle me connaît, mais elle ne sait pas que je suis sa mère... Et Jonathan est le père de mes enfants. Mon amour de jeunesse.



Si je n'avais pas un moindre de classe, j'aurais éclaté de rire. La fille de Jonathan avait sorti avec mon neveu... Cette petite était de la pire espèce, je ne voyais pas Lyndie dans Anita. Ma nouvelle amie me refit un petit sourire, avant de prendre un scône et mprdre dedans à pleines dents. La belle blonde fouilla dans son sac et en sortis une photo récente de sa fille. Je reconnus le visage hautain de l'ex de Liam, le même qui tapissait les murs du bureau de mon supérieur.



- Il ne sait pas qu'il a un fils, ajouta Lyndie, d'un ton sérieux. Et il ne doit pas le savoir.



Je n'allais même pas lui dire, l'idée ne m'avait jamais traversé la tête. Le fait que la belle vélane baisse la tête ne fit que confirmer cela. Si on m'avait toujours manipulé, j'y étais habitué, mais qu'on pousse une vélane à tuer l'un de ses petits, c'était inhumain. Tellement, que je me demandais en ce moment, si je me battais vraiment du bon côté.



- Vous saviez qu'Ethan avait une petite amie? demanda joyeusement Lyndie.



Son intention de me redonner le sourire était bien. Mais oui, je savais et Brooklyn était une jeune fille très bien et très gentille. Mais la rouquine se lançait toujours à la suite de mon fils vers le danger, alors qu'elle n'avait ni l'entraînement nécessaire ou la puissance magique requise. Mais elle rendait mon fils plus qu'heureux. J'eus donc un petit sourire en coin. Je pris une gorgée de thé.



- Je sais, dis-je en avalant. Imprudente, mais adorable cette jeune fille.



C'était vrai, la jeune fille s'était lancée mainte fois dans la gueule du loup. Je souris doucement, avant de prendre un scone et mordre dedans, mon regard perdu, avant qu'il ne se baisse sur le seul petit cadre sur mon bureau. L'image de moi, plus jeune et mes trois enfants entre les âges de 5 et 8 ans. J'eus un petit sourire triste devant mon cadre. C'était un temps tellement plus facile. Je levai un regard triste, mais tout de même gentil sur la belle Lyndie.



- Votre fille, Anita, dis-je doucement. Saviez-vous qu'elle a transféré à Dumstrang? Béatrice, ma fille, m'en a parlé dans une lettre... Je ne sais pas si je devais vous en informer ou si vous saviez. Lexie rêve de transférer à Beaubâtons et essaie de me faire flancher.


La France était un autre pays et ma fille aînée espérait mettre le plus de distance entre moi et elle. Je toussotai, alors que je plongeai mon regard dans celui de Lyndie, ses yeux bleus comme l'océan m'y noyant. Mon coeur se débattait dans ma poitrine, ce n'était pas son charme de vélane qui m'attirait, mais sa douceur et son courage. Elle était plus que belle, mais Lyndie était tellement plus que belle.



- Êtes-vous attendue à Poudlard, bientôt? demandai-je, en espérant qu'elle dise non. Je pourrais vous emmener manger un morceau, avant de vous ramener à Poudlard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Empty
MessageSujet: Re: Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England   Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Bonjour, Judy m'envoie ! | PV Jeffrey England
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour dans toutes les langues
» Jeffrey Todd Hellstrom
» Message d'amour, bonjour
» Bonjour, je suis l'amante de votre fille [Alicia]
» Bonjour de John-FAAA!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Ministère de la Magie :: Département de la justice magique-
Sauter vers: