Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé

Aller en bas 
AuteurMessage
Erika Reed

Erika Reed

Messages : 4
Date d'inscription : 29/10/2018

Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé Empty
MessageSujet: Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé   Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé Icon_minitimeSam 17 Nov 2018, 22:13

Ce matin, Auréole, ma chouette hulotte m'avait réveillée en cognant contre ma fenêtre avec son bec. Elle tenait une enveloppe massive dans son bec. Je savais d'où cette maudite enveloppe venait, mon dernier photoshoot. Chose que je commençais à détester de plus en plus. J'étais rendue populaire à un point tel, que cela arrivait que je sois retirer de mes classes pour aller prendre des photos. Je savais que cela dérangeait grandement mes pairs et cela me pesait sur les épaules. Je laissai Auréole entrer et déposer mon paquet sur mon lit, avant de la laisser s'envoler vers la volière.


Puisque je n'avais pas de cours ce matin, je pris un nouveau kit de sous-vêtements, un jean taille maman et un pull crop top noir. Je revêtis le tout, avant de prendre une paire de vans noire et une paire de bas de laine, ce que je mis et agrippai mon sac et mon manteau, avant de descendre vers ma salle commune. Tenant toujours l'enveloppe jaune contenant mes photos, je fonçai vers la porte et descendis vers le Hall. Évitant les regards inquisiteurs des gens, je me lançai vers les portes et fonçai vers le fond de la cour du château.


Une fois assez loin des portes et surtout du regard des autres. Je m'assis sur un banc, prenant une grande inspiration, avant d'ouvrir la satanée d'enveloppe. Quatre clichés tombèrent sur mes cuisses, mon reflet me regardait en souriant ou en faisant une moue sensuelle. L'une d'entre-elles ne portaient presque rien et arborait un air féroce, tout en changeant de pose sensuelle à une pause presque pornographique. La bile me remonta dans la gorge, alors que mes yeux se remplissaient de larmes. Je remis les photos dans l'enveloppe, avant de lancer cette dernière au bout de mes bras.


Je ramenai mes genoux contre moi et cachai mon visage dans ces derniers, avant de pousser un cri de rage. J'éclatai en sanglots, je voulais tout arrêter, l'école, les photoshoots et surtout ma vie. Je me fichais maintenant que les gens me voient pleurer, ou se foutent de moi.


- Ça va? fit une voix douce que je rêvais d'entendre depuis mes 12 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Fueco
Étudiante de 7ième année | Préfète en chef
Emma Fueco

Messages : 9
Date d'inscription : 18/09/2016

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé Empty
MessageSujet: Re: Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé   Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé Icon_minitimeSam 01 Déc 2018, 18:57

Je poussai un profond soupir, en jetant un regard à mon reflet dans le miroir. Je semblais éteinte. Jenn ne me parlait plus, et je ne comprenais pas pourquoi. Pourtant, je ne lui avais rien fait. J'avais décidé de lui laisser de l'air, un peu de temps, mais ça n'avait rien donné. J'avais donc décidé de passer à autre chose, question de ne pas rester dans le passé. Cependant, certains jours, c'était plus difficile que d'autres. 


Rapidement, je mis du fond de teint avec un peu de cache cernes. Déjà, j'avais l'air moins détruite. Une couche de mascara, et j'avais presque l'air présentable. Rapidement, j'enfilai une paire de leggings lustrés, des bottes en cuir noir, hautes avec un léger talon, puis un chandail ample, rose pâle. Je quittai mon dortoir, me dirigeant vers je-ne-sais-où. 


Mes pieds me menèrent dans la cour. Je regardais partout, tout en regardant nulle part. Soudainement, des sanglots attirèrent mon attention. Je vis alors Erika Reed, en petite boule. Je pris place à ses côtés, mais elle ne me remarqua pas. Je ne lui avais jamais vraiment parlé, même si elle était dans tous mes cours. Jen la trouvait vraiment jolie, et j'étais en accord avec elle. 


« Ça va ? tentais-je alors. »


Son visage baigné de larmes remonta vers moi, et je lui fis un petit sourire discret. Doucement, j'essuyai les larmes sur son visage, avant d'agiter ma baguette pour faire apparaître deux tasses de chocolat chaud bien fûmant. 


« T'as le visage de quelqu'un qui met de la cannelle dans son coco... »


Je lui fis un clin d'oeil, avant de faire apparaître un bâton de cannelle que je mis dans sa tasse. Je pris une bonne gorgée du mien, fermant les yeux de bonheur. Je les rouvris sur le visage triste de la lionne. 


« Tu veux en parler ? tentais-je d'une voix amicale. » 


Je n'étais peut-être pas son amie, mais tous les gens de Poudlard savaient que j'étais très ouverte d'esprit et que j'étais très sociale. En fait, j'étais l'opposé de mon frère Mathéo, que bien des étudiants craignaient, ici. Sa réputation étant plus forte que la mienne, elle avait quelque peu déteinte sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Reed

Erika Reed

Messages : 4
Date d'inscription : 29/10/2018

Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé Empty
MessageSujet: Re: Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé   Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé Icon_minitimeDim 17 Fév 2019, 12:31

Je me dégoûtais moi-même. Si mes parents et le reste de ma famille ne dépendaient pas de moi et de mon métier horrible, je me serais fait un plaisir de tout quitter et faire ma vie quelque part d'autre. Les gens voulaient être moi ou voulaient me dépasser. Je n'avais que très peu d'amis. Les filles avaient tendance à me jalouser et les mecs à me désirer. Je ne savais plus ou me situer dans tout cela.


Je sentis une présence se poser à mes côtés. Je n'avais aucune envie de parler, je voulais qu'on me foute la paix. Je n'osais pas regarder à côté de moi, je savais que peut importe qui était assis à côté de moi, à me regarder pleurer, allait se foutre de ma gueule. Parce qu'on faisait cela, car je l'avais toujours eu facile, mais je n'aimais pas ma vie. J'étais devenue une adulte trop vite et cela se retournait vers moi.


- Ça va? fit une voix douce près de moi.


Je relevai mon visage vers la personne à côté de moi. Quelle ne fut pas mon horreur de voir la seule fille qui me rendait aussi innocente qu'une petite fille, Emma Fueco. La seule personne que je rêvais de passer le reste de mes jours dans les bras. Un petit sourire apparu sur son visage tout doux. Puis sa main entra en contact avec mon visage, lentement, son pouce essuya le reste de mes larmes. Puis, la belle Serdaigle agita sa baguette, faisant apparaître deux tasses de chocolat chaud.


- T'as le visage de quelqu'un qui met de la cannelle dans son coco...


Toujours avec son sourire timide, Emma me fit un petit clin d'oeil, alors qu'un bâton de cannelle apparaissait dans ma tasse. Sans attendre, la jolie blonde prit une bonne gorgée de son breuvage, fermant les yeux, se délectant de la chaleur et du réconfort du chocolat chaud. Je tenais la tasse dans mes mains, toujours triste. Les yeux de la belle aigle se rouvrirent sur moi.


- Tu veux en parler? demanda Emma, gentiment.


Non, car je ne voulais pas qu'on me dise que j'étais gâtée. Ou que je ne méritais pas ce que j'avais. Je savais qu'Emma Fueco était extrêmement différente de son frère, Mathéo, mais je ne la connaissais pas. Bien des gens décrivaient la soeur du Serpentard, comme une jeune femme douce et ouverte d'esprit. Peut-être comprendrait-elle? Ou serait-elle dégoûtée par mon idiotie.


- Pas vraiment, dis-je, d'une petite voix. C'est stupide...


Je reniflai bruyamment, chose qu'on ne s'attendait pas d'une personne délicate comme moi. Je sortis ma baguette de ma poche, avant de la pointer vers l'enveloppe, pour la faire flotter vers la belle Serdaigle. Je pris l'enveloppe jaune, avant de l'ouvrir et de montrer mes clichés trop sexuels à mon goût. Je ris tristement.


- C'est ça, mon problème, dis-je. Ces photos, cette carrière. Je suis devenue une adulte trop vite, parce qu'un connard à promis la richesse à mes parents! Parce que ce connard m'a violé, mais que mon contrat m'oblige à travailler pour lui, sinon, mes parents perdent tous ce qu'ils ont. Leur maison, leur argent, tout, ils ont tous donné pour que j'aie cette carrière.


Merde que c'était médiéval. Et complétement stupide, pourquoi est-ce que j'avais dit cela tout haut. C'en était risible. Je passai une main nerveuse dans mes longs cheveux blonds cendrés. Je ne savais pas quoi dire. Je relevai un regard dépassé sur Emma, je baissai les yeux, un peu honteuse. Je laissai échapper un autre rire nerveux.


- Je sais que cela sonne presque tiré d'un roman, dis-je. Mais plus je continue dans cette voie, plus j'ai l’impression de ne plus être moi.


Je pris une gorgée de mon chocolat, savourant le petit piquant que la cannelle lui donnait. Je fermai les yeux, juste quelques secondes, le temps de me laisser rassurer par la chaleur du breuvage chaud. Je rouvris les yeux, revenant à la réalité. Je ne savais pas pourquoi on m'avait placé à Gryffondor si je n'avais pas le courage de me défaire d'un contrat qui ruinerait ma famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Fueco
Étudiante de 7ième année | Préfète en chef
Emma Fueco

Messages : 9
Date d'inscription : 18/09/2016

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé Empty
MessageSujet: Re: Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé   Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé Icon_minitimeDim 10 Mar 2019, 15:21

J'étais très patiente. Même si elle prenait une heure avant de parler, ça ne me dérangeait pas du tout. De toute façon, aider quelqu'un en peine m'aidait à me changer les idées, et puis j'aimais bien avoir l'impression de changer positivement la vie de gens. Je faisais toujours cela avant d'être avec Jen, mais mon ex petite amie avait grugé beaucoup de mon temps, et je n'avais plus été moi-même pour un long moment. Mon amie Lexie me l'avait reproché, pas méchamment, évidemment. 


« Pas vraiment, me répondit Érika, à ma plus grande surprise. C'est stupide... »


Elle ne voulait pas en parler, mais elle allait le faire. Cela voulait dire qu'elle avait besoin d'en parler. Heureusement, elle venait de me tirer de mes pensées, car elles s'en allaient inévitablement vers Jennifer. D'un simple coup de baguette, la lionne fit voler l'enveloppe vers moi. Elle en sortit quelques photos. Je fus surprise de voir des clichés plutôt sexuels d'elle. Je ne la jugeais pas, car je n'étais pas comme ça, mais jamais je ne m'étais imaginé qu'Erika Reed faisait cela en dehors de l'école. Je ne dis rien. J'attendis plutôt qu'elle se livre à moi. Après tout, je ne pouvais pas me prononcer sans connaître son histoire et son problème. 


« C'est ça, mon problème, laissa-t-elle tomber. Ces photos, cette carrière. Je suis devenue une adulte trop vite, parce qu'un connard a promis la richesse à mes parents ! Parce que ce connard m'a violée, mais que mon contrat m'oblige à travailler pour lui, sinon, mes parents perdent tout ce qu'ils ont. Leur maison, leur argent, tout, ils ont tout donné pour que j'aie cette carrière. »


Elle se contredisait beaucoup. Mais je sentis qu'elle n'avait pas terminé. Je me contentai donc de la regarder avec compassion, attendant qu'elle ait complètement terminé de se livrer. Si je pouvais l'aider, je le ferais. Et je savais que je pouvais l'aider. 


« Je sais que cela sonne presque tiré d'un roman, ajouta Reed. Mais plus je continue dans cette voie, plus j'ai l'impression de ne plus être moi. »


Aliénation. La pauvre. Elle était prise à être quelqu'un qu'elle n'était pas à cause de problèmes matérialistes. Je n'étais pas philosophe, mais être aliénée était la pire chose à mon amie. Devenir quelqu'un que nous n'étions pas pour quelqu'un d'autre... C'était complètement à l'opposé de mes principes, et pourtant je l'avais fait pour Jen... Mais je ne voulais pas laisser quelqu'un d'autre tomber dans ce piège. J'allais aider Erika. J'allais la sortir de là. Je voulais qu'elle soit elle-même, et personne d'autre. Je voulais qu'elle s'aime et qu'elle aime sa vie. Je posai doucement ma main contre sa cuisse, avant de lui faire un petit sourire. 


« Tu sais, je peux t'aider, lui dis-je avec tendresse. Disons que ma famille est très influente. Ton contrat, je peux le défaire en claquant des doigts, et ce, sans que ça affecte tes parents. Je n'utilise pas mon nom habituellement, mais si ça peut t'aider, je vais le faire sans hésiter. »


En fait, elle était terriblement jolie. Jen avait tord. Elle disait toujours que j'étais plus belle qu'Erika, mais elle avait tout faux. La jeune Reed était la plus belle créature qui m'avait été donné de voir sur cette planète. 


« Tes photos sont très bonnes, lui dis-je sérieusement. Mais si tu ne te sens pas à l'aise, si tu n'es plus toi-même en faisant cela, alors tu dois cesser. Fais-moi confiance, être quelqu'un d'autre pour plaire ne mène à rien dans la vie. Tu n'en seras que malheureuse. »


Je lui fis un petit sourire triste, avant de remettre les clichés dans l'enveloppe. Je posai un doux baiser sur la joue d'Erika, avant de boire une bonne gorgée de coco. Si elle en avait besoin pour se remettre sur pied, et bien moi aussi. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Reed

Erika Reed

Messages : 4
Date d'inscription : 29/10/2018

Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé Empty
MessageSujet: Re: Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé   Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé Icon_minitimeDim 17 Mar 2019, 16:49

Si au début, j'avais aimé ce que je faisais. Peu à peu, ce job avait prit trop de place dans ma vie, au point tel où je devais souvent partir de l'école pour me rendre à Londres. Non seulement cela attirait la jalousie des autres étudiants, mais cela tapait un peu sur les nerfs de mes professeurs. Plus je grandissais, plus les photographes me faisaient faire des choses innapropriées. Et lorsque je revenais à l'école, mes clichés étaient dans les magazines que les jeunes lisaient. Rapidement, je devenais la source de moquerie.


Mon histoire sonnait comme un appel à l'aide et une demande de pitié. Je ne voulais pas de la pitié d'un autre, je voulais m'en sortir et laisser cette carrière derrière moi. Mon rêve était d'être magicomage, aider les gens. La main d'Emma se posa contre ma cuisse, tout en douceur, et elle me fit un petit sourire tout gentil. C'était étrange, je ne sentais pas qu'elle se forçait pour me faire sentir un peu mieux.


- Tu sais, je peux t'aider, dit la Serdaigle, du ton le plus doux au monde. Disons que ma famille est très influente. Ton contrat, je peux le défaire en claquant des doigts, et ce, sans que ça affecte tes parents. Je n'utilise pas mon nom habituellement, mais si ça peut t'aider, je vais le faire sans hésiter.


Elle était trop gentille, trop belle. Tout de la belle aigle reflétait l'authenticité. Emma n'avait pas une once de malice, je ne savais qu'un humain aussi bon existait.  Son nom, Fueco, était un nom puissant, tout le monde le savait. Ils étaient aussi importants que les Potter, les Weasley ou même les Malefoy. Pourtant, elle semblait se foutre complétement de cela, pas comme son frère.


- Tes photos sont très bonnes, dit-elle, d'un ton professionnel. Mais si tu ne te sens pas à l'aise, si tu n'es plus toi-même en faisant cela, alors tu dois cesser. Fais-moi confiance, être quelqu'un d'autre pour plaire ne mène à rien dans la vie. Tu n'en seras que malheureuse.


Je l'étais déjà, juste un peu moins, lorsqu'elle me souriait. Emma remit mes photos dans l'enveloppe,  je me sentis beaucoup mieux. Je n'aimais pas me voir aussi légèrement habillée, en train de prendre des poses ultra suggestives. Ses lèvres se posèrent contre ma joue, juste avant qu'elle prenne une gorgée de son chocolat. Je poussai un soupir, avant de faire comme elle et prendre une bonne gorgée. Je me laissai rassurer par la chaleur du breuvage, tenant ma tasse à deux mains. La chaleur du coco m'entourait et je me sentais un peu moins stupide.


Je baissai les yeux sur sa main, qui reposait sur ma cuisse. L'une de mes mains se détacha de ma tasse, pour aller se poser contre la sienne. Elle devait avoir ses propres problèmes, si elle passait outre ses problèmes pour se préoccuper des miens, Emma Fueco était vraiment l'ange que tout le monde parlait. Mes doigts se nouèrent avec les siens, simplement tenir sa main, je sentais que je pouvais tout faire.


- Merci, murmurai-je. Je ne voulais pas demander de l'aide, parce que je ne veux pas devoir quelque chose à qui que ce soit. Merci de m'avoir laissé me confier... Je ne sais pas trop comment te remercier...


On avait tellement abusé de ma personne, que je m'accrochais à sa main comme à une bouée de sauvetage. Pour une fille, dont on pouvait voir la face partout, je me sentais incroyablement seule. Je n'avais jamais eu d'amis, ni de copine. J'étais seule et devais le rester «pour donner une illusion inaccessibilité». Je levai un regard reconnaissant sur Emma, comment on pouvait bien penser que j'étais plus belle que les filles ici? Emma était une beauté naturelle. Je posai ma tête contre son épaule.


- Merci, murmurai-je.


Je me positionnai à genoux à son côté. Ma main se posa sur sa joue, retournant son visage vers le mien. Mon regard vert pâle dans le sien, bleu comme le ciel. Je mordis ma lèvre inférieure, je l'avais toujours trouvé magnifique, mais aussi tellement douce et intelligente. J’avais toujours jalousé Jennifer, qui la prenait pour acquis. Emma méritait d'être aimée, voir vénérée. Je posai doucement mes lèvres contre les siennes, en un baiser tout doux, tellement innocent. C'était mon premier baiser. Mes joues rosirent de gênes, je gloussai, avant de me relever et faire disparaître la tasse.


-Désolée, dis-je en me retournant vers la Serdaigle.


Je l'étais vraiment, et je ne l'étais pas. J'avais fait ce que je voulais depuis que j'avais posé les yeux sur Emma Fueco en première année. Je soutenais son regard prête à prendre toute insulte ou éclat de rage. Pourtant, je m'avançai vers elle, pris ses mains dans les miennes et attirai la belle blonde dans mes bras. Je posai une main douce contre sa nuque et l'embrassai un peu plus sûre de moi. Je n'étais plus désolée, j'étais bien dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé Empty
MessageSujet: Re: Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé   Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne savais pas que je te cherchais.... mais je t'ai trouvé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ah, Brice... si tu savais
» Team trophy papy brixhe
» « Si tu savais comme j'ai envie de manger des nems ! » | Psychalya l. Nàrwen
» 02. Temptation's making circles around us.
» J'ai demandé à la lune ... ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Extérieur-
Sauter vers: