Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!

Aller en bas 
AuteurMessage
Declan Forest

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Mer 14 Nov 2018, 23:05

Il était hors de question que Liam se relance dans la mêlée, je n'allais pas le laisser faire. Je n'allais pas perdre mon copain, surtout que c'était lui que les sorciers du mal voulaient. Sa soeur comprendrait que si ces gens mettaient la main sur Liam, notre monde serait au bord de l'anéantissement. Si je pouvais, je l’assommerais et si je pouvais transplaner, je le ramenerais vers Beauxbâtons. Mais Liam avait plus de volonté que moi, je savais qu'il finirait par me gagner.


Liam secoua la tête, il était plus qu'entêté. En se secouant assez, mon amant réussit à se défaire de mon emprise, mais rapidement, j'agrippai son bras encore plus solidement. Je le vis hausser un sourcil, j'étais à peine plus grand que lui, mais il était un peu plus bâti que moi. Le temps n'était pas à se mesurer l'un à l'autre en force. Le moment était venu de partir. Nous n'eûmes pas le temps de nous engueuler, qu'un cri strident se fit entendre. Liam et moi, nous retournâmes et vîmes la rouquine sauter des bras de l'homme qui la tenait et sauter dans ceux d'un jeune homme. Il leva un regard vers mon copain et moi, avant de tendre une baguette à la rousse.


- On part, dit l'inconnu à mon amoureux.


- C'est quoi t'es mon gardien? railla Liam


Je voulais soupirer et lui enfoncer mon coude dans les côtes. Son côté railleur et baveux allait le perdre. Une chance, l'autre semblait habitué à Liam et acquiesça. Comme je le connaissais, Liam allait répondre, mais non. Il resta silencieux, presque surpris. Clairement les deux semblaient se connaître assez, pour se mesurer du regard. Je vis une lueur de rébellion dans le regard de mon copain.


- Raïna est encore là-dedans! s'exclama-t-il.


- Ma priorité, c'est toi, dit le mec, platement. Je vais revenir pour Raï, une fois que tu seras en sûreté.


Un fort picotement pris possession de mon être, puis je me retrouvai dans une pièce que je ne connaissais pas. L'homme de tout à l'heure fit un clin d'oeil à mon amant, je compris que j'étais chez Liam. Pas à Poudlard, mais chez lui. À Bristol... Liam se défit de moi et poussa un mot que je ne répéterais pas. Dos à lui, j'examinais la chambre où mon amoureux avait grandit.


- Bienvenue chez moi, grommela Liam, la voix étouffée dans des oreillers.


Je me retournai vers lui, rigolant. Je grimpai sur le lit et m'assis avec lui. Mon regard glissait sur les murs et les meubles. Je me retournai vers lui, avant de lui arracher l'oreiller et lui donner un petit coup avec. Je l'aidai à s'asseoir sur le lit et posai ma tête sur son épaule.


- C'est comment grandir à Bristol, dis-je, avec un faux accent britannique.


Je vis un petit sourire apparaître sur son visage. Je me blottis contre lui, avant de le serrer contre moi et relever mon visage vers lui. Je posai un petit baiser sur son menton. Ma main caressait tendrement son torse au travers de son pull. Je le savais plus que nerveux pour sa famille. Mais il m'avait parlé à quel point ses parents étaient puissants et je n'étais pas du tout inquiet.


- Tes parents vont ramener Raïna, j'en ai aucun doute, murmurai-je.


Je le tirai vers moi, l'attirant par-dessus moi, avant de l'embrasser amoureusement. Je l'emprisonnai dans mes bras,bien confortablement dans son lit. Je passai une main amoureuse sur sa joue, avant de l'embrasser doucement sur le bout du nez. Mon regard se noya dans ses émeraudes et je lui soufflai un «je t'aime».


- T'as envie de tuer le temps? lui demandai-je, avec un regard brillant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 548
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Sam 17 Nov 2018, 13:11

J'avais enfin trouvé la chose qui m'énervait le plus dans la vie et non, ce n'était pas la voix de ma petite soeur, comme je l'avais si longtemps cru. Je détestais être écarté des combats. Alors que j'étais en sécurité dans ma chambre avec mon petit copain, ma famille était en danger. Mes parents risquaient leur vie pour moi, et Raïna était absolument introuvable. Et puis, y'avait mon fichu cousin qui se prenait subitement pour un Aurore alors qu'il avait à peine seize ans. Pourquoi lui il pouvait se battre, et pas moi? Je savais bien qu'il était le meilleur duelliste de Poudlard, mais il restait un étudiant de 6e année que je considérais bien moins puissant que moi, et ce n'était pas pour me vanter. Mon titre d'élu devrait pouvoir me servir à me battre, et non à fuir. Ce n'était pas en me cachant que j'allais réussir à détruire les forces du mal. 


Mon oreiller me fut arraché, et je fus même frappé avec. Je grognai, mais laissai tout de même Declan me relever à ses côtés. Il m'avait tellement manqué. J'avais juste envie de me jeter sur lui. La simple pensée de sa peau contre la mienne me faisait frémir. La peur que j'avais ressenti toute à l'heure lorsqu'un mangemort s'en était pris à lui c'était indescriptible. Jamais je n'avais ressenti quelque chose d'aussi puissant. J'avais compris que je l'aimais réellement. Plus profondément que je n'aurais pu me l'imaginer. 


« C'est comment grandir à Bristol ? me demanda alors mon amoureux, me sortant de mes pensées. »


Je ne pus m'empêcher de sourire devant son petit accent britannique. Très charmant, mais surtout très raté. Je ne parlais pas comme ça. Du moins, je l'espérais. Declan me prit alors dans ses bras, me serrant contre lui. Ses lèvres déposèrent un doux baiser contre mon menton. J'étais tellement bien avec lui... Ses doigts électrifiaient la peau de mon torse sous mon chandail. J'avais terriblement envie d'en sentir plus. Mais ce serait totalement égoïste de ma part de me faire des petits plaisirs avec mon copain alors que ma famille était en danger. D'autre part, j'en avais besoin. J'avais besoin de ses caresses et de son amour pour me rassurer. 


« Tes parents vont ramener Raïna, j'en ai aucun doute, souffla mon copain. »


Je souris tristement. S'ils capturaient ma petite soeur, je ne me le pardonnerais jamais. Ne me laissant pas le temps de m'apitoyer sur le sort de Raï, Declan m'attira par-dessus lui pour voler un long et langoureux baiser. Je me mordis la lèvre inférieure, mon regard bien encré dans le sien, alors que sa main parcourait ma joue en une caresse. 


« Je t'aime, minauda mon copain, d'un ton à peine audible. »


Il était tellement beau, tellement parfait. Notre histoire n'avait peut-être pas commencé de la bonne façon, mais elle se déroulait à merveille. Je ne voulais pas qu'elle se termine. Je voulais que ce soit comme un livre inachevé, dont personne ne connaîtrait la fin parce que les auteurs en sont morts. Je voulais vieillir avec lui. Pour la première fois de ma vie, je me sentais moi-même. Et je me sentais compris. Je me sentais aimé. 


« T'as envie de tuer le temps? me demanda Declan, enjôleur. »


Tout le temps passé loin de lui eut raison de moi. Je lui répondis par un baiser passionné. Je sentis mon corps s'enflammer, tandis que ses mains caressaient mon bassin. Avec tendresse et amour, je lui retirai son chandail, l'envoyant valser à l'autre bout de ma chambre. Mes baisers descendirent dans le creux de son cou, où je m'arrêtai pour lui faire un petit suçon. Mes lèvres continuèrent leur chemin, passant par ses pectoraux, pour aller mourir contre le V que son corps formait à l'endroit de son bas-ventre. Je me sentais déjà bien dur, et la température avait monté d'un cran dans la pièce. L'une de mes mains serra sa cuisse, alors que l'autre glissait dans son pantalon pour aller effleurer son membre par-dessus son boxer. Je lui retirai avec plus d'empressement ce qui lui restait de vêtements, laissant son sexe se dresser bien durement devant moi. Je remontai vers le visage de mon amoureux pour lui arracher un baiser passionné, voir même sauvage, puis mes lèvres descendirent à la base de son membre. Je me délectai quelques secondes de son paquet, glissant mon doigt contre son intimité. Ses muscles se contractaient sous mes caresses, et je l'entendais retenir des gémissements. Je le pris alors en bouche, laissant parfois mes dents effleurer sa peau sa sensible. 


Après plusieurs minutes à m'affairer ainsi sous ses gémissements, je relevai mon visage vers le sien, me noyant dans ses yeux si pâles. 


« Je t'aime tellement, râlais-je. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Sam 24 Nov 2018, 13:34

Le temps avait été si long sans lui, si ennuyeux, il ne valait pas la peine d'être vécu. Liam rendait tout plus beau dans ma vie. Je ne voulais plus être séparé de lui, je voulais qu'il revienne en France avec moi et qu'il soit élève à Beauxbâtons. Mais entre ce que je voulais, les besoins de l'Ordre et cette prophécie idiote, mes désirs ou mes besoins ne seraient jamais écoutés.


Ses lèvres vinrent prendre les miennes avec passion. Une fièvre intense prit possession de moi, alors que je me sentais m'embraser dans ses bras. Mes mains se pressait contre son corps, alors que je sentais ma respiration s'agiter. Liam me retira mon chandail, avant de le lancer à l'autre bout de la pièce. Ses baisers, de plus en plus fiévreux, descendirent dans mon cou, où il suça doucement contre ma peau sensible. Puis sa bouche descendit contre mon torse, pour mourrir contre mon bas ventre. Mon sexe devait déjà être tendu, sa main se glissa dans mon pantalon, pour lui toucher au travers de mon sous-vêtement.


En une seconde, je fus complétement nu, devant mon amant, son visage revint vers le mien. Alors qu'il m'embrassait encore plus sauvagement qu'avant. Je n'eus même pas le temps de pousser un gémissement, qu'il redescendait vers mon membre douloureux. Liam posa ses lèvres contre la base de mon sexe, ses lèvres chaudes caressant mon paquet. Je sursautai un peu, en sentant son doigt caresser mon intimité, j'avais envie de lui, mais de quelques chose d'encore plus chaud qu'avant. Au même moment, mon tendre amant me pris complétement en bouche. Je chavirai.


Liam avait un talent particulier avec sa bouche. Il devenait addictif. Ses lèvres appliquaient la pression parfaite contre mon membre et parfois, ses dents venaient effleurer la peau sensible de mon sexe. Je poussais gémissements sur gémissements sous ce délicieux traitement. Puis après de longues minutes parfaites, son regard croisa le mien.


- Je t'aime tellement, murmura Liam.


À bout de souffle, je fus incapable de pousser un mot. J'attirai son visage vers le mien, avant de l'embrasser avec chaleur, je nous renversai, avant de mordiller son lobe d'oreille. Je déchirai sa chemise, alors que mes lèvres descendirent contre son torse musclé et s'arrêtèrent à la ceinture de son pantalon. Avec mes dents, je défis le bouton de son pantalon, avant de lui retirer, avec ses boxers. Son membre se dressa devant et je le pris tout entier en bouche. Je levai les yeux sur mon amant, avant d'appliquer une bonne pression et d'entamer un bon mouvement.


Après un bon moment à me délecter de son sexe, je plaquai Liam dos contre le matelas, avant de grimper à califourchon et de me laisser descendre contre son membre. Je poussai un long râle, avant de me déhancher de haut en bas. Je tirai sur les épaules de mon amant, le ramenant contre moi, je l'embrassai à pleine bouche. D'ici quelques bonnes minutes, ce serait son tour.


- Je t'aime Liam England, râlai-je.


Sous le coup du plaisir, je relançai la tête vers l'arrière, mon corps fut envahi de frissons. Un orgasme de la prostate, je me laissai tomber à côté de Liam, avant de me retourner vers lui. Mon regard brillait d'amour et de luxure, je voulais le prendre, plus que tout.


- Ton tour, murmurai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 548
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Dim 25 Nov 2018, 16:42

Mon regard se noyait dans le sien, dans son amour. La première fois que j'avais rencontré Declan, jamais je n'aurais cru pouvoir tomber amoureux de lui. J'avais juste voulu m'amuser à ses dépens, mais j'avais fini par tomber complètement sous son charme. Sans lui, je ne savais plus ce que j'étais. Avec lui, j'étais entier. Jamais je n'aurais cru être capable d'écrire des lettres d'amour. Mais deux fois par semaine, lorsque je recevais les lettres de Declan, j'étais capable de l'imaginer à mes côtés, de sentir sa main fourrager dans mes cheveux et ses lèvres caresser les miennes. 


La main de mon amoureux glissa contre ma nuque, afin d'attirer mon visage vers le sien. Il m'embrassa avec tendresse et passion, et je me laissai faire lorsqu'il donna un coup de bassin pour inverser nos positions. Je laissai aller un petit gémissement alors qu'il mordillait mon oreille. Il déchira subitement ma chemise. Heureusement que j'en avais plusieurs... Chaque baiser contre la peau de mon corps me faisait frissonner d'envie et de désir. Bien rapidement, sa bouche atterrit contre mon membre, et un long râle s'échappa de ma bouche alors qu'il entamait un bon va-et-vient. Declan était encore un petit peu maladroit parfois lors de nos ébats. Honnêtement, je trouvais cela très mignon. 


Plusieurs minutes passèrent alors que je tentais de lutter contre mon envie de lui exploser dans la bouche. C'était quelque chose que je n'avais pas encore expérimenté, mais je ne voulais pas manquer de respect à mon copain. Le jour où je le ferais, ce serait parce que Declan me l'avait demandé. 


Subitement, Declan cessa son traitement divin, fort heureusement pour lui, et il grimpa par-dessus moi à califourchon. Je fus surpris de le voir soulever le bassin pour se laisser tomber contre mon membre. Je poussai un long gémissement, alors que j'entrais complètement en lui. D'un mouvement maladroit, mon petit Français entama une danse du bassin. Il me ramena contre lui, nos torses se frôlaient. Il s'empara de mes lèvres avec passion, et je prolongeai le baiser. Mes mains allèrent se poser contre les hanches de Declan pour accélérer son mouvement et le synchroniser avec moi. 


« Je t'aime Liam England, me souffla-t-il en un rauque. »


Aussitôt dit, Declan commença à trembler dans mes bras, saisit d'un violent orgasme. Je continuai tout de même à m'activer en lui, jusqu'à ce qu'il ne puisse plus en prendre et qu'il se laisse tomber sur le côté. Je le regardai, moqueur. Il était incapable de durer longtemps en tant que bottom, et ça me faisait franchement rire. 


« Ton tour, murmura-t-il.


- Pas le choix, me moquais-je. Sinon on ferait l'amour seulement cinq minutes. »


Son air offusqué me fit éclater de rire. J'allai cueillir un premier baiser contre ses lèvres, puis un second, mais il faisait toujours la moue. Je grimpai donc contre ses cuisses, nouant mes mains contre sa nuque. Je plongeai un regard amoureux dans le sien. L'anglais de Declan était très bon, mais il avait parfois de la difficulté à saisir les blagues dans mon ton de voix. 


« C'est une blague, mon amour, soufflais-je. Tu es parfait. »


Mon amour? Je venais vraiment de l'appeler mon amour? Je n'avais jamais appelé personne ainsi. Declan me changeait réellement. Je l'embrassai langoureusement et avec passion, et je le sentis sourire au travers nos baisers. Je soulevai alors mon bassin, pour me laisser tomber contre son membre. Je cachai mon visage au creux de son cou afin qu'il ne remarque pas la douleur que j'éprouvais alors qu'il entrait en moi. Premier choc passé, je commençai à m'activer sur lui, ce qui me fit gémir contre la peau de son cou. Le plaisir ne prenait pas le dessus sur la douleur. Jamais ça ne m'était arrivé. Après quelques minutes, je me soulevai afin que le membre de Declan sorte de mon intimité. J'étais trop stressé. Je gardai mon visage bien calé dans le cou de mon copain, mais il le releva bien rapidement vers le sien. Il me fixait, inquiet. Je lui fis un faux sourire, avant de me laisser tomber sur le dos et l'entraîner par-dessus moi. J'encerclai ses hanches de mes jambes pour me soulever, et d'un simple coup de bassin je le fis de nouveau entrer en moi. Je tentais de me détendre, mais c'était tout simplement impossible avec ma famille en danger. 


« Je t'aime, lui soufflais-je au creux de l'oreille pour endormir ses soupçons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Sam 01 Déc 2018, 22:48

- Pas le choix, se moqua Liam. Sinon on ferait l'amour seulement cinq minutes.


QUOI? Il venait vraiment de dire cela? Ça ne faisait pas longtemps que je n'étais plus puceau, en fait que l'on m'avait pris. Devant mon air fâché, Liam éclata de rire. Il posa un premier baiser contre mes lèvres, puis en voyant mon air toujours boudeur, il posa un autre baiser sur mes lèvres. Mais son regard émeraude et amoureux se plongea dans le mien, je ne comprenais pas bien le sarcasme anglais en plus de cela.


- C'est une blague, mon amour, ronronna Liam. Tu es parfait.


M'avais-t-il appeler mon amour? Cela sonnait bizarre sortant de sa bouche. Je voyais la même surprise dans son regard, mais elle changea en une espèce de joie. Mon copain posa ses lèvres sur les miennes, en un baiser passionné. Je ne pouvais m'empêcher de sourire au travers de mon baiser. Liam finit par lever son bassin, avant de se laisser tomber contre mon sexe tendu. Son visage alla directement se cacher dans le creux de mon cou, alors qu'il faisait bouger son bassin contre moi. Je pouvais sentir son souffle chaud contre mon cou, alors qu'il gémissait.


Quelques minutes passaient et Liam ne semblait pas avoir de plaisir. Il finit par relever son bassin, pour me faire sortir de lui. Son visage était caché dans mon cou, mais je le relevai vers le mien. Mon regard était inquiet. Pour me rassurer, Liam me sourit, un drôle de sourire, presque trop grand. Mon amoureux se laissa tomber sur le dos, m'entraînant par-dessus lui. Ses jambes emprisonnèrent ma taille, il bougea un peu et mon sexe entra de nouveau en lui.


- Je t'aime, murmura-t-il.


J'entamai un va et vien en lui, mais cela ne semblait pas du tout lui plaire. Je me retirai rapidement, en secouant la tête. Je descendis du lit et revêtis mes vêtements. Je continuais de secouer la tête. Quelque chose clochait. Je pris les vêtements de Liam et lui tendis.


- Tu vas te rhabiller et me dire ce qui se passe, murmurai-je. Crache le morceau, Liam, tu ne sais pas mentir.


Je me mis à parcourir la chambre de mon amant. Il y avait un autre lit, la tête de lit était décorée aux couleurs de Poufsouffle. Liam était à Gryffondor. Je m'approchai du côté jaune et noir de la chambre, le mur était décoré d'affiches de Quidditch, la bibliothèque remplit de livres sur les soins aux créatures magiques. Puis une photo, Liam serrait un jeune homme magnifique dans ses bras. Une autre où ces deux étaient plus jeunes et chevauchaient des balais. La dernière était Liam et l'autre qui se regardaient, un regard profond rempli de désir. Je pris le dernier cadre.


- C'est qui? demandai-je. Ma compétition? rigolai-je.


Voyant son regard devenir presque paniqué, je m'assis devant lui. Et lorsqu'il tenta d'éviter mon regard, j'agrippai son menton et retournai son regard vers le mien. Si il tentait de cacher quelque chose, ce devait être grave.


- Liam! dis-je en haussant le ton. C'est qui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 548
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Dim 02 Déc 2018, 15:25

Je ne savais pas pourquoi je faisais semblant. C'était Declan, et non Jared. Si j'arrêtais nos ébats parce que je ne me sentais pas bien, il ne serait pas insulté, bien au contraire. Mais j'avais tellement peur de lui déplaire, peur qu'il ne m'aime plus, que je le laissais me faire mal, comme un con. J'étais le seul à blâmer. Cependant, Declan mit rapidement fin à nos petits jeux amoureux en se retirant vivement de moi. Son hochement négatif de tête de m'échappa pas, tandis qu'il se défaisait de mon étreinte. Penaud, je le regardai descendre du lit pour enfiler rapidement ses vêtements. J'avais honte. En tentant de lui faire plaisir, j'avais fait absolument le contraire. Encore une fois, j'avais merdé. Lorsque j'étais avec Jared, je ne faisais que merder, et maintenant que j'étais avec son parfait opposé, je merdais encore. C'était à croire que j'adorais merder. Je me redressai lentement, passant une main nerveuse dans mes cheveux bouclés. C'est alors que je reçus mes vêtements en plein visage. 


« Tu vas te rhabiller et me dire ce qui se passe, exigea subitement mon copain. Crache le morceau Liam, tu ne sais pas mentir. »


Je ne pus m'empêcher de rouler des yeux. Non, je ne savais pas mentir. Je n'avais jamais su mentir. Et habituellement, je ne tentais pas de mentir. Mais il y avait tellement de choses que je gardais en moi, que je ne voulais pas avouer à Declan. J'avais déjà une vie assez dangereuse et mouvementée sans qu'il connaisse mon drama. Lentement, je remis mes vêtements. Étais-je prêt ? Prêt à lui avouer toute ma vie ? Après tout, côté amoureux, je connaissais absolument toute la vie de Declan. Il méritait de connaître la mienne. En même temps, je voulais garder Jared pour moi. Je n'avais pas envie de le partager avec personne d'autre, même si cette relation était terminée pour de bon. 


« C'est qui ? me demanda alors Declan. Ma compétition? »


Je fronçai les sourcils, avant de relever le regard sur mon amoureux. Dans ses mains, il tenait un cadre de... NON ! J'écarquillai les yeux, sentant la panique me gagner. Non non non non non. Declan prit place devant moi, mais je détournai le regard. Avec patience et douceur, il se saisit de mon menton afin que je le regarde. J'avalai de travers, posant mon regard sur la photo. Cette photo remontait au début de l'année scolaire, quelques jours avant notre rentrée. À cette époque, j'étais loin de me douter des sentiments de mon meilleur ami à mon égard. Pourtant, c'était si évident sur cette photo. Maintenant que je le regardais, je pouvais voir le désir au travers ses yeux. Je déglutis avec difficulté. J'avais encore de la misère à oublier Jared. Tout aurait pu se passer différemment, si seulement j'avais su. Anita n'aurait jamais interférer dans notre relation, et ma sortie du placard se serait faite beaucoup plus en douceur que devant Poudlard au complet. 


« Liam ! s'impatienta Declan, un crin plus haut. C'est qui? »


Incapable de répondre, je lui arrachai tout simplement le cadre des mains, avant de me lever d'un bond. Je me dirigeai vers le lit de Jared, et incapable de supporter la vue de ces photos où nous étions encore amis, je les projetai toutes au sol. J'entendis la porte s'ouvrir et je me retournai vivement, pour y voir Lilia, notre Elfe de maison. Non, elle n'était pas maltraitée. Elle était même payée et complètement libre. 


« Maître ! s'exclama-t-elle, avant de se saisir de mes poignets pour m'empêcher de faire plus de dommages. Calmez-vous. »


Je me défis de son étreinte en grognant. Magiquement, elle répara le tout et les replaça, puis elle posa les mains contre ses petites hanches, le regard sévère. J'étais né et Lilia travaillait déjà pour mes parents. Elle m'avait vu grandir, elle m'avait gardé, et s'était occupée de moi lorsque mes parents étaient trop absorbés par leur travail. 


« Vous allez vous calmer, puis vous allez descendre dans le petit salon. Je vais préparer du thé pour vous et votre invité, m'ordonna-t-elle. »


Je pris une grande inspiration, avant de hocher la tête. Elle quitta la chambre, laissant la porte ouverte. Je me tournai vers Declan, un air coupable sur mon visage. Il ne semblait pas furieux, mais plutôt impatient. 


« Il s'appelle Jared, soufflais-je alors, détournant mon regard au sol. C'est... C'était mon meilleur ami, il était comme un frère. Il m'a avoué son amour, puis tout a changé. J'ai fait le con, exactement comme je fais avec toi, puis je l'ai perdu. Satisfait ? »


Je relevai la tête sur Declan. J'étais incapable de savoir ce qu'il ressentait en ce moment. Je franchis la distance qui nous séparait, et je pris la main de mon amoureux dans la mienne. Je transplanai dans le petit salon et à notre arrivée, Lilia sursauta. 


« IL Y A DES MARCHES POUR L'AMOUR DU CIEL ! s'exclama-t-elle. »


Je pris place sur le divan, tandis que Lilia me servait ma tasse de thé comme je l'aimais. Puis, elle fit de même avec Declan avant de quitter la pièce et de refermer la porte derrière elle. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Dim 02 Déc 2018, 17:18

Je voulais juste savoir qui était le mec qui regardait mon mec avec autant de désir. Si c'était son ex, ce serait un peu étrange, puisqu'ils vivent ensemble. Je n'aimais pas qu'on me mente et Liam semblait prêt à faire cela. En peu de temps, j'avais réussi à saisir et connaître ses tics. Lorsqu'il devenait silencieux, Liam cachait quelque chose. Dans ces cas là, je n'avais qu'une seule envie, le secouer et l'assommer.


Liam finit par se lever, pour m'arracher le cadre des mains. Il agrippa les autres et les lança au sol. Cela me prit grandement par surprise. La porte s'ouvrit sur une petite elfe de maison femelle. Elle fonça vers mon copain et se mit à déblatérer en anglais. Elle tenait ses poignets, l'empêchant de bouger plus.


Quelques secondes plus tard, il se défaisait de son étreinte. L'Elfe fit un petit geste de la main et tous les cadres se réparèrent par magie. La petite créature se retourna sur Liam et mit ses petits poings sur ses petites hanches. Elle ne semblait pas la plus douce des créatures.


- Vous allez calmer... petit salon...,disait-elle. Je vais vous préparer thé...


Je ne comprenais absolument rien. L'Elfe parlait trop vite et avec un drôle d'accent. Liam faisait attention lorsqu’il me parlait. Elle finit par partir, en laissant la porte ouverte. Liam se retourna vers moi, il avait l'air coupable, je n'avais pas le temps pour cela.


- Il s,appelle Jared, murmura Liam. C'est... C'était mon meilleur ami, il était comme un frère. Il m'a avoué son amour, puis tout a changé. J'ai fait le con, exactement comme je fais avec toi, puis je l'ai perdu. Satisfait?


Il leva son regard vers moi. Je le vis franchir la distance qui nous séparait, avant de prendre ma main. Puis un picotement me parcourut. Nous apparûmes dans le salon de la maison des England. L'elfe de maison de mit à hurler. Je ne comprenais pas vraiment ce qui se passait, mais il y avait le mot escalier... Je crois? La petite dame vint nous porter le thé et nous enferma dans la pièce.


- Étrangement, je suis pas satisfait, dis-je. Pourquoi tu fais le «con» avec moi et tu sais que c'est cela qui t'a fait perdre ton ex?


Je crois que c'était une question valable. Même si à son expression, ma question était une mauvaise question. Je posai ma tasse sur la table à café. Je croisai les bras sur ma poitrine. Si il ne répondait pas à ma question, je partirais. Ce n'était pas moi qu'on voulait protéger, je n'étais rien pour les Mangemorts, juste un p'tit français de rien du tout.


- Tu peux répondre, dis-je tout bas. Ou tu peux ne rien dire, mais si c'est cela, je m'en vais.


Je plongeai un regard sérieux dans celui de mon ami. Je l'aimais, mais je ne me referais pas laisser, une fois de plus. J'allais partir avant de perdre la face. Je tenais à mon couple, mais je ne perdrais pas la face. Je tenais à lui, mais je n'acceptais pas qu'on me cache des choses. Je devais être une mauvaise personne.


- Je t'aime Liam, mais tu cache trop de chose, soit j'ai la vérité, soit je m'en vais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 548
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Dim 09 Déc 2018, 12:16

« Étrangement, je suis pas satisfait, fit Declan aussitôt que la porte se referma. Pourquoi tu fais le 'con' avec moi et tu sais que c'est cela qui t'a fait perdre ton ex? »


Je fronçai les sourcils. Ce n'était pas exactement ça l'histoire, et je détestais lorsque quelqu'un tentait de déterrer mes vieux souvenirs enfouis, mon jardin secret à moi. Pourtant, je n'avais eu aucune difficulté à le faire avec Andrew, mais Declan, c'était une toute autre affaire. J'avais tellement peur qu'il me juge et qu'il lève les pattes... Si mon prof était un livre ouvert, mon Français restait parfois un réel mystère. Ses émotions n'étaient pas toujours faciles à déceler sur son visage. Et encore une fois, je me trompais. Avec Abberline, tout avait été si simple. Notre relation n'avait pas débuté sur une baise, mais bien sur la confidence. D'ailleurs, nous n'avions jamais couché ensemble. Je n'avais jamais pensé qu'il me voulait uniquement pour mon physique. Avec mon petit copain, tout avait débuté sur une baise. 


Declan posa sa tasse sur la table basse, avant de croiser ses bras contre sa poitrine. Son regard bleu pâle me transperça. Il était très très sérieux. Je tentais de rester de marbre, mais j'avais terriblement peur qu'il parte. Et moi qui croyais que tout allait bien... 


« Tu peux répondre, ou tu peux ne rien dire, mais si c'est cela, je m'en vais, murmura Declan. »


Un pieu s'enfonça dans mon coeur. J'avalai de travers. Je soutins le regard de mon copain, tentant de ne pas laisser les larmes envahir mes yeux. Je ne devais pas céder à la panique, ça n'arrangerait rien. J'aurais simplement l'air de quelqu'un qui tentait de le prendre par les sentiments pour le garder à mes côtés. Ce n'était pas ce que je voulais. 


« Je t'aime Liam, mais tu caches trop de choses, laissa tomber mon amoureux. Soit j'ai la vérité, soit je m'en vais. »


Je me levai d'un bond, croisant nerveusement mes bras contre ma poitrine. Je marchai jusqu'à la fenêtre la plus près, regardant au loin. Tristement, la pluie tombait averse, et le gris du ciel assombrissait les rues. Je me sentais exactement comme cette température. Je fermai les yeux l'espace d'un moment, tentant de trouver par où commencer. 


« Je sais pas ce que tu veux savoir, Declan, soufflais-je en me retournant. Ma vie amoureuse ? Alors la voilà. J'ai eu deux copines, Emily et Anita. La première, j'ai été avec elle plus d'un an. Elle m'a trompé, ça m'a mis hors de moi, et j'ai tabassé son nouveau copain au point de l'envoyer à Ste-Mangouste. »


Je vis le regard de Declan s'arrondir de surprise. J'étais beaucoup moins violent que je ne l'étais avant. Je le devenais surtout lorsque mes relations amoureuses tournaient mal. J'étais incapable de survivre sans amour. Et ma réaction dans la chambre quelques minutes plus tôt en était la preuve. 


Je poussai un soupir, avant de continuer : 


« J'ai été suspendu de l'école pour la fin de ma quatrième année, j'ai passé mes examens au Ministère. À mon retour en 5e, j'ai commencé à fréquenter une Serpentard que j'avais toujours détestée. Tout allait bien, jusqu'à ce que Jared m'arrive avec sa foutue déclaration d'amour. Donc voilà, j'ai couché avec lui, j'ai trompé Anita, elle a utilisé je-ne-sais-trop quel sort pour que toute l'école nous entende baiser Jared et moi, je n'ai jamais pu comprendre moi-même que j'étais gay. »


Je marchai jusqu'à mon petit sofa, avant d'y prendre place de nouveau. Je terminai ma tasse de thé, qui se remplit magiquement de nouveau. Je souris, imaginant Lilia attendre derrière la porte que nos tasses soient vides. 


« Je... Je ne sais même pas si j'ai été en couple avec Jared, soupirais-je. C'était... passionné. Je couchais avec lui, mais on s'engueulait tout le temps, chose qui n'arrivait jamais avant. Et puis, j'ai commencé à avoir certains épisodes de... noir. En fait, par la faute d'Anita, qui cherchait à se venger, j'ai été capturé par les Mangemorts. Je ne me rappelle même plus ce qui s'est passé là-bas. Je sais seulement que j'étais très mal par la suite... Parfois, je perdais complètement la carte, c'était comme si je devenais tout petit au fond de ma propre tête et que quelqu'un prenait le dessus. C'était souvent violent... Bref. Au lit, Jared était agressif. Au début, je ne m'en plaignais pas, parce qu'on faisait seulement baiser. Sauf qu'un jour, j'ai commencé à vouloir quelque chose de plus. J'ai demandé à ce qu'il soit plus doux, et ça a été la fin. »


Je plantai mon regard émeraude dans celui de glace de mon amant. Je fus agacé de voir qu'il attendait la suite. La suite allait gâter le tout... 


« J'étais triste, je me suis réfugié dans les serres, et mon pire ennemi m'a trouvé, soufflais-je. Celui que j'ai envoyé à Ste-Mangouste. Et bah... J'ai couché avec lui exactement où il m'a trouvé. J'étais littéralement un objet de plaisir pour lui mais ça m'allait... Je voulais oublier Jar. Mais bon, c'était au beau milieu de la nuit, et un prof qui faisait sa ronde nous a trouvés. Il a renvoyé ce serpent dans sa salle commune, et il a filé sans même me jeter un regard. Puis, le prof m'a ramené dans son bureau. Je devais lui faire pitié avec mes yeux bouffis. Et puis, j'avais beaucoup maigri depuis les épisodes de noir, je n'étais plus le même. Je n'étais plus le petit Liam populaire qui était l'ami de tout le monde. Je n'étais qu'une ombre. Il... Il m'a donné des vêtements, de la compréhension et beaucoup d'amour et j'ai sorti avec lui en cachette. Au bal... »


Je baissai la tête, honteux. Je ne pouvais pas continuer. Je ne voulais pas continuer. J'avais menti à Declan, j'avais menti à Andrew. Moi qui ne mentais jamais. 


« Je veux pas que tu sois fâché, murmurais-je d'un râle à peine audible. »


Je passai une main tremblante dans mes cheveux bouclés, avant de relever mon regard vers celui de Declan. Il était tellement beau... Je l'aimais tellement... Et j'allais le perdre, comme je perdais absolument tout le monde. 


« Au bal, je m'étais chicané avec Andrew, laissais-je finalement tomber. Je... Disons simplement que nous étions incompatibles sexuellement parlant. Je commençais à en avoir marre, et... Je suis tombé sur toi ! »


Mon ton était rendu beaucoup plus paniqué. Et je voyais le regard de Declan se durcir. Il savait déjà la suite des choses.


« J'ai trompé Andrew avec toi, avouais-je, honteux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Mer 12 Déc 2018, 21:41

Je savais une chose, Liam me sortirait le grand jeu. Sa vie semblait tirée d'un roman, je ne pouvais pas vivre dans un roman. Je voulais vivre une vraie vie, je voulais un copain qui saurait simplement dire de ne pas m'en faire. Peut-être que finalement Tobias aurait été cette personne. Non, Tobi était trop doux et trop triste  pour tout et rien.


Liam se leva d'un coup, avant de croiser ses bras contre sa poitrine. Il me tourna le dos, avant de se rendre à la fenêtre. Mignon comme move... Je le regardais regarder la pluie tomber contre la fenêtre. Je voyais ses petits sourcils froncés, je sentais qu'il tentait de garder son calme.


- Je sais pas ce que tu veux savoir, Declan, lâcha mon amant. Ma vie amoureuse? Alors la voilà. J'ai eu deux copines, Emily et Anita. La première, j'ai été avec elle plus d'un an. Elle m'a trompé, ça m'a mis hors de moi, et j'ai tabassé son nouveau copain au point de l'envoyer à Ste-Mangouste.


Mes yeux s'arrondirent, il était si agressif que ça? Je devais croire que oui, à entendre cela et après avoir vu sa réaction dans la chambre. Je ne voulais pas quelqu'un d'agressif, mais de passionné, même si il n'y avait qu'une très fine ligne entre les deux. Liam poussa un long soupir. Il entama un long passage sur sa fin de quatrième année. Il me parla très peu de la dîte Anita, avant de parler du fameux Jared. Ce dernier lui avait fait une grande déclaration, alors Liam avait couché avec lui, en trompant sa copine. Charmant. Puis la fille s'est vengé.


Il finit par s'asseoir dans un sofa, avant de caler le reste de son thé. Je vis que la tasse se remplit magiquement. Je vis son petit sourire, je me sentis fondre. En fait, j'espérais que c'était la fin de l'histoire, que je puisse me glisser dans ses bras.


-
Je... Je ne sais même pas si j'ai été en couple avec Jared, lâcha mon amant.  C'était... passionné. Je couchais avec lui, mais on s'engueulait tout le temps, chose qui n'arrivait jamais avant. Et puis, j'ai commencé à avoir certains épisodes de... noir. En fait, par la faute d'Anita, qui cherchait à se venger, j'ai été capturé par les Mangemorts. Je ne me rappelle même plus ce qui s'est passé là-bas. Je sais seulement que j'étais très mal par la suite... Parfois, je perdais complètement la carte, c'était comme si je devenais tout petit au fond de ma propre tête et que quelqu'un prenait le dessus. C'était souvent violent... Bref. Au lit, Jared était agressif. Au début, je ne m'en plaignais pas, parce qu'on faisait seulement baiser. Sauf qu'un jour, j'ai commencé à vouloir quelque chose de plus. J'ai demandé à ce qu'il soit plus doux, et ça a été la fin.


Son regard émeraude se planta dans les miens. Malgré tout, j'étais curieux de savoir la suite. Je voulais tout savoir de mon amant. Pourtant, lui n'avait pas l'air de vouloir continuer. Je voulais juste qu'il finisse tout, que l'on puisse redevenir aussi proches et s'aimer tranquillement.


-
J'étais triste, je me suis réfugié dans les serres, et mon pire ennemi m'a trouvé, ¸murmura Liam.  Celui que j'ai envoyé à Ste-Mangouste. Et bah... J'ai couché avec lui exactement où il m'a trouvé. J'étais littéralement un objet de plaisir pour lui mais ça m'allait... Je voulais oublier Jar. Mais bon, c'était au beau milieu de la nuit, et un prof qui faisait sa ronde nous a trouvés. Il a renvoyé ce serpent dans sa salle commune, et il a filé sans même me jeter un regard. Puis, le prof m'a ramené dans son bureau. Je devais lui faire pitié avec mes yeux bouffis. Et puis, j'avais beaucoup maigri depuis les épisodes de noir, je n'étais plus le même. Je n'étais plus le petit Liam populaire qui était l'ami de tout le monde. Je n'étais qu'une ombre. Il... Il m'a donné des vêtements, de la compréhension et beaucoup d'amour et j'ai sorti avec lui en cachette. Au bal..


Donc il y avait eu quelqu'un d'autre, après Jared. Un certain Andrew. Un prof. Je vis mon amant baisser les yeux. Il avait l'air de vouloir rentrer dans le sol. Chose impossible. Je voulais le sauver, mais j'avais l'impression qu'on s'était joué de moi.


- Je veux pas que tu sois fâché, chuchota mon lion.


Sa main glissa dans mes cheveux, avant de plonger son regard dans le mien. Mon corps fut pris de frissons, alors que je me perdais dans ses yeux. J'étais amoureux de lui, je ne ressentirais jamais quelque chose d'autre que de l'amour pour Liam England.


- Au bal, je m'étais chicané avec Andrew, dit-il. Je... Disons simplement que nous étions incompatibles sexuellement parlant. Je commençais à en avoir marre, et ... Je suis tombé sur toi!


Ses phrases étaient plus rapides. Je fronçai les sourcils. Il était tombé sur moi. Il était incompatible au lit avec «Andrew». Je sentais que la suite était horrible et je sentais que je savais ce qui s'en venait. Il aurait dû arrêter.


- J'ai trompé Andrew avec toi, lâcha mon amant.


Je poussai un long soupir, avant de poser durement ma tasse sur la table. Cette fois-ci, je lui tournai le dos, mais comme je sentais qu'il se levait à ma suite. Je posai ma main sur son épaule, avant de le rasseoir. Je fis quelques pas, avant de me tourner vers la fenêtre.


- Est-ce que tu invente ça pour concurrencer avec le fait que j'ai essayé de violer mon ami? demandai-je, tout bas.


Mes yeux me piquaient, je sentais que des larmes remontaient dans mes yeux. Elles sortirent et roulèrent sur mes joues. Il avait trompé quelqu'un qui l'aimait pour moi, un échec. Je me retournai vers lui, avant de croiser mes bras contre ma poitrine. Je n'étais pas fâché, juste triste.


- Au moins, tu as été honnête, dis-je, au travers d'un sanglot. L'aime-tu encore?


Je revins vers mon copain, avant de m'asseoir sur le sofa, près de mon Liam. Je nouai mes doigts avec les siens, avant de me retourner vers lui. Mon autre main caressa sa joue, je pleurais. J'avais mal suite à sa révélation, mais je l'aimais plus que tout. Mes lèvres se pressèrent contre les siennes, en un tout petit baiser amoureux.


- Je t'aime, malgré cela, et si on effaçait le passé?


Je plongeai un regard aimant dans le sien, avant de l'embrasser en douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 548
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Dim 16 Déc 2018, 17:04

Le soupir que poussa Declan alla me chercher au plus profond de mon être. Jamais je n'aurais pensé lui avouer ça. Maintenant que je l'avais fait, je me sentais libéré. Par contre, je ne savais pas comment il réagirait. J'avais honte. Honte de ce que j'avais fait. Je ne voulais pas que mon copain pense que j'allais le tromper, puisque je l'avais déjà fait une fois... Il posa durement sa tasse contre la table basse, et ça résonna longuement dans mon coeur. Il se leva. Allait-il partir ? Je me levai à sa suite, pour l'en empêcher, mais il pressa fortement contre mon épaule pour me forcer à me rasseoir. Je fis ce qu'il me demandait, pour ne pas empirer la situation. Je vis son regard se perdre à l'extérieur. La dernière chose que je voulais, c'était de blesser Declan, mais j'avais tout de même réussi, en tentant de faire l'inverse. 


« Est-ce que tu inventes ça pour concurrencer avec le fait que j'ai essayé de violer mon ami? me demanda-t-il. »


Je sentais la détresse dans la voix. Je croyais qu'il avait passé par-dessus ça... C'était ce qu'il laissait croire, mais ça lui faisait encore très mal. Je voulus me lever de nouveau pour le prendre dans mes bras et le rassurer, mais je m'abstins. J'allais le laisser parler et le laisser faire. C'était moi qui était en tords en ce moment. Mon coeur se serra dans ma poitrine, lorsque Declan se retourna vers moi, le visage couvert de larmes. Je détestais le voir comme ça... 


« Au moins, tu as été honnête, avoua-t-il au travers ses larmes. L'aimes-tu encore ? »


Merde. Je ne connaissais pas moi-même la réponse à cette question. Jared, j'allais toujours l'aimer, il était comme mon frère. Andrew... La réponse était oui aussi. J'aimais encore Andrew. Mais je m'en tenais loin. Je l'avais profondément blessé, je le savais bien. Mais nous étions incompatibles. Ou sans doute ne l'aimais-je pas assez ? Malgré tous les sentiments que je pouvais ressentir pour mes ex, j'aimais Declan à la folie, et rien ne changerait ça. J'étais avec lui maintenant, et j'étais bien. Je ne voulais plus rien savoir de Jared ou Andrew dans mon lit. 


Declan revint près de moi contre le sofa. Sa main se glissa dans la mienne avec tendresse, alors qu'il me fixait. Les larmes sur son visage me faisaient affreusement mal. Ses lèvres vinrent caresser les miennes en un timide baiser. Je ne pus m'empêcher de me sentir soulagé. J'avais tellement eu peur qu'il me quitte suite à mes révélations. 


« Je t'aime, malgré cela, souffla-t-il. Et si on effaçait le passé? »


Je lui fis un petit sourire, alors qu'il s'emparait à nouveau de mes lèvres. Je prolongeai longuement le baiser, glissant ma main dans sa chevelure blonde. Mes mains glissèrent le long de son corps, pour se faufiler sous ses petites fesses musclées. Je le soulevai habilement, pour le grimper contre mes cuisses. Mes baisers se firent de plus en plus passionnés et langoureux. 


« Pour répondre à ta question, murmurais-je contre ses lèvres. Oui, je les aime encore. »


Je le sentis se raidir dans mes bras, et je le forçai à me regarder en me saisissant de son menton. 


« Mais je ne les aime pas de la même façon que je t'aime toi, ajoutais-je. Jared, je l'aime comme un frère et Andrew, comme un confident. Toi, tu es ma raison de vivre, mon rayon de soleil dans cette Angleterre pluvieuse, l'humain que j'aime le plus sur cette planète. »


Je lui souris moqueusement, avant de me saisir à nouveau de ses lèvres. Je n'avais jamais autant aimé quelqu'un, et j'étais terriblement heureux qu'il n'ait pas pris la fuite devant mes aveux. Cela prouvait bien des choses. Nous étions forts, et notre force ne cesserait de grandir. 


« Arrête de pleurer maintenant, râlais-je. »


Avec tendresse, j'essuyai chacune de ses larmes, sans jamais lâcher son regard si pâle. Jamais je n'avais été autant heureux, et aucun mot ni en anglais, ni dans toutes les langues du monde ne saurait définir ce que je ressentais pour Declan. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu dois admettre qu’il est possible que dieu ne t’aime pas du tout.
» Le jus de citrouille n'est pas bon pour la santé - Ft Louna
» Ma petite pouliche tu es née, et je t'aime plus que tout au monde
» tu dois admettre qu’il est possible que dieu ne t’aime pas du tout.
» adele + je t'aime parce que tout l'univers a conspiré à me faire arriver jusqu'à toi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Autres contrées :: Londres :: Bristol-
Sauter vers: