Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Declan Forest
Étudiant de Beauxbâtons
Declan Forest

Messages : 37
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeMer 14 Nov 2018, 23:05

Il était hors de question que Liam se relance dans la mêlée, je n'allais pas le laisser faire. Je n'allais pas perdre mon copain, surtout que c'était lui que les sorciers du mal voulaient. Sa soeur comprendrait que si ces gens mettaient la main sur Liam, notre monde serait au bord de l'anéantissement. Si je pouvais, je l’assommerais et si je pouvais transplaner, je le ramenerais vers Beauxbâtons. Mais Liam avait plus de volonté que moi, je savais qu'il finirait par me gagner.


Liam secoua la tête, il était plus qu'entêté. En se secouant assez, mon amant réussit à se défaire de mon emprise, mais rapidement, j'agrippai son bras encore plus solidement. Je le vis hausser un sourcil, j'étais à peine plus grand que lui, mais il était un peu plus bâti que moi. Le temps n'était pas à se mesurer l'un à l'autre en force. Le moment était venu de partir. Nous n'eûmes pas le temps de nous engueuler, qu'un cri strident se fit entendre. Liam et moi, nous retournâmes et vîmes la rouquine sauter des bras de l'homme qui la tenait et sauter dans ceux d'un jeune homme. Il leva un regard vers mon copain et moi, avant de tendre une baguette à la rousse.


- On part, dit l'inconnu à mon amoureux.


- C'est quoi t'es mon gardien? railla Liam


Je voulais soupirer et lui enfoncer mon coude dans les côtes. Son côté railleur et baveux allait le perdre. Une chance, l'autre semblait habitué à Liam et acquiesça. Comme je le connaissais, Liam allait répondre, mais non. Il resta silencieux, presque surpris. Clairement les deux semblaient se connaître assez, pour se mesurer du regard. Je vis une lueur de rébellion dans le regard de mon copain.


- Raïna est encore là-dedans! s'exclama-t-il.


- Ma priorité, c'est toi, dit le mec, platement. Je vais revenir pour Raï, une fois que tu seras en sûreté.


Un fort picotement pris possession de mon être, puis je me retrouvai dans une pièce que je ne connaissais pas. L'homme de tout à l'heure fit un clin d'oeil à mon amant, je compris que j'étais chez Liam. Pas à Poudlard, mais chez lui. À Bristol... Liam se défit de moi et poussa un mot que je ne répéterais pas. Dos à lui, j'examinais la chambre où mon amoureux avait grandit.


- Bienvenue chez moi, grommela Liam, la voix étouffée dans des oreillers.


Je me retournai vers lui, rigolant. Je grimpai sur le lit et m'assis avec lui. Mon regard glissait sur les murs et les meubles. Je me retournai vers lui, avant de lui arracher l'oreiller et lui donner un petit coup avec. Je l'aidai à s'asseoir sur le lit et posai ma tête sur son épaule.


- C'est comment grandir à Bristol, dis-je, avec un faux accent britannique.


Je vis un petit sourire apparaître sur son visage. Je me blottis contre lui, avant de le serrer contre moi et relever mon visage vers lui. Je posai un petit baiser sur son menton. Ma main caressait tendrement son torse au travers de son pull. Je le savais plus que nerveux pour sa famille. Mais il m'avait parlé à quel point ses parents étaient puissants et je n'étais pas du tout inquiet.


- Tes parents vont ramener Raïna, j'en ai aucun doute, murmurai-je.


Je le tirai vers moi, l'attirant par-dessus moi, avant de l'embrasser amoureusement. Je l'emprisonnai dans mes bras,bien confortablement dans son lit. Je passai une main amoureuse sur sa joue, avant de l'embrasser doucement sur le bout du nez. Mon regard se noya dans ses émeraudes et je lui soufflai un «je t'aime».


- T'as envie de tuer le temps? lui demandai-je, avec un regard brillant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
Liam England

Messages : 571
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeSam 17 Nov 2018, 13:11

J'avais enfin trouvé la chose qui m'énervait le plus dans la vie et non, ce n'était pas la voix de ma petite soeur, comme je l'avais si longtemps cru. Je détestais être écarté des combats. Alors que j'étais en sécurité dans ma chambre avec mon petit copain, ma famille était en danger. Mes parents risquaient leur vie pour moi, et Raïna était absolument introuvable. Et puis, y'avait mon fichu cousin qui se prenait subitement pour un Aurore alors qu'il avait à peine seize ans. Pourquoi lui il pouvait se battre, et pas moi? Je savais bien qu'il était le meilleur duelliste de Poudlard, mais il restait un étudiant de 6e année que je considérais bien moins puissant que moi, et ce n'était pas pour me vanter. Mon titre d'élu devrait pouvoir me servir à me battre, et non à fuir. Ce n'était pas en me cachant que j'allais réussir à détruire les forces du mal. 


Mon oreiller me fut arraché, et je fus même frappé avec. Je grognai, mais laissai tout de même Declan me relever à ses côtés. Il m'avait tellement manqué. J'avais juste envie de me jeter sur lui. La simple pensée de sa peau contre la mienne me faisait frémir. La peur que j'avais ressenti toute à l'heure lorsqu'un mangemort s'en était pris à lui c'était indescriptible. Jamais je n'avais ressenti quelque chose d'aussi puissant. J'avais compris que je l'aimais réellement. Plus profondément que je n'aurais pu me l'imaginer. 


« C'est comment grandir à Bristol ? me demanda alors mon amoureux, me sortant de mes pensées. »


Je ne pus m'empêcher de sourire devant son petit accent britannique. Très charmant, mais surtout très raté. Je ne parlais pas comme ça. Du moins, je l'espérais. Declan me prit alors dans ses bras, me serrant contre lui. Ses lèvres déposèrent un doux baiser contre mon menton. J'étais tellement bien avec lui... Ses doigts électrifiaient la peau de mon torse sous mon chandail. J'avais terriblement envie d'en sentir plus. Mais ce serait totalement égoïste de ma part de me faire des petits plaisirs avec mon copain alors que ma famille était en danger. D'autre part, j'en avais besoin. J'avais besoin de ses caresses et de son amour pour me rassurer. 


« Tes parents vont ramener Raïna, j'en ai aucun doute, souffla mon copain. »


Je souris tristement. S'ils capturaient ma petite soeur, je ne me le pardonnerais jamais. Ne me laissant pas le temps de m'apitoyer sur le sort de Raï, Declan m'attira par-dessus lui pour voler un long et langoureux baiser. Je me mordis la lèvre inférieure, mon regard bien encré dans le sien, alors que sa main parcourait ma joue en une caresse. 


« Je t'aime, minauda mon copain, d'un ton à peine audible. »


Il était tellement beau, tellement parfait. Notre histoire n'avait peut-être pas commencé de la bonne façon, mais elle se déroulait à merveille. Je ne voulais pas qu'elle se termine. Je voulais que ce soit comme un livre inachevé, dont personne ne connaîtrait la fin parce que les auteurs en sont morts. Je voulais vieillir avec lui. Pour la première fois de ma vie, je me sentais moi-même. Et je me sentais compris. Je me sentais aimé. 


« T'as envie de tuer le temps? me demanda Declan, enjôleur. »


Tout le temps passé loin de lui eut raison de moi. Je lui répondis par un baiser passionné. Je sentis mon corps s'enflammer, tandis que ses mains caressaient mon bassin. Avec tendresse et amour, je lui retirai son chandail, l'envoyant valser à l'autre bout de ma chambre. Mes baisers descendirent dans le creux de son cou, où je m'arrêtai pour lui faire un petit suçon. Mes lèvres continuèrent leur chemin, passant par ses pectoraux, pour aller mourir contre le V que son corps formait à l'endroit de son bas-ventre. Je me sentais déjà bien dur, et la température avait monté d'un cran dans la pièce. L'une de mes mains serra sa cuisse, alors que l'autre glissait dans son pantalon pour aller effleurer son membre par-dessus son boxer. Je lui retirai avec plus d'empressement ce qui lui restait de vêtements, laissant son sexe se dresser bien durement devant moi. Je remontai vers le visage de mon amoureux pour lui arracher un baiser passionné, voir même sauvage, puis mes lèvres descendirent à la base de son membre. Je me délectai quelques secondes de son paquet, glissant mon doigt contre son intimité. Ses muscles se contractaient sous mes caresses, et je l'entendais retenir des gémissements. Je le pris alors en bouche, laissant parfois mes dents effleurer sa peau sa sensible. 


Après plusieurs minutes à m'affairer ainsi sous ses gémissements, je relevai mon visage vers le sien, me noyant dans ses yeux si pâles. 


« Je t'aime tellement, râlais-je. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest
Étudiant de Beauxbâtons
Declan Forest

Messages : 37
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeSam 24 Nov 2018, 13:34

Le temps avait été si long sans lui, si ennuyeux, il ne valait pas la peine d'être vécu. Liam rendait tout plus beau dans ma vie. Je ne voulais plus être séparé de lui, je voulais qu'il revienne en France avec moi et qu'il soit élève à Beauxbâtons. Mais entre ce que je voulais, les besoins de l'Ordre et cette prophécie idiote, mes désirs ou mes besoins ne seraient jamais écoutés.


Ses lèvres vinrent prendre les miennes avec passion. Une fièvre intense prit possession de moi, alors que je me sentais m'embraser dans ses bras. Mes mains se pressait contre son corps, alors que je sentais ma respiration s'agiter. Liam me retira mon chandail, avant de le lancer à l'autre bout de la pièce. Ses baisers, de plus en plus fiévreux, descendirent dans mon cou, où il suça doucement contre ma peau sensible. Puis sa bouche descendit contre mon torse, pour mourrir contre mon bas ventre. Mon sexe devait déjà être tendu, sa main se glissa dans mon pantalon, pour lui toucher au travers de mon sous-vêtement.


En une seconde, je fus complétement nu, devant mon amant, son visage revint vers le mien. Alors qu'il m'embrassait encore plus sauvagement qu'avant. Je n'eus même pas le temps de pousser un gémissement, qu'il redescendait vers mon membre douloureux. Liam posa ses lèvres contre la base de mon sexe, ses lèvres chaudes caressant mon paquet. Je sursautai un peu, en sentant son doigt caresser mon intimité, j'avais envie de lui, mais de quelques chose d'encore plus chaud qu'avant. Au même moment, mon tendre amant me pris complétement en bouche. Je chavirai.


Liam avait un talent particulier avec sa bouche. Il devenait addictif. Ses lèvres appliquaient la pression parfaite contre mon membre et parfois, ses dents venaient effleurer la peau sensible de mon sexe. Je poussais gémissements sur gémissements sous ce délicieux traitement. Puis après de longues minutes parfaites, son regard croisa le mien.


- Je t'aime tellement, murmura Liam.


À bout de souffle, je fus incapable de pousser un mot. J'attirai son visage vers le mien, avant de l'embrasser avec chaleur, je nous renversai, avant de mordiller son lobe d'oreille. Je déchirai sa chemise, alors que mes lèvres descendirent contre son torse musclé et s'arrêtèrent à la ceinture de son pantalon. Avec mes dents, je défis le bouton de son pantalon, avant de lui retirer, avec ses boxers. Son membre se dressa devant et je le pris tout entier en bouche. Je levai les yeux sur mon amant, avant d'appliquer une bonne pression et d'entamer un bon mouvement.


Après un bon moment à me délecter de son sexe, je plaquai Liam dos contre le matelas, avant de grimper à califourchon et de me laisser descendre contre son membre. Je poussai un long râle, avant de me déhancher de haut en bas. Je tirai sur les épaules de mon amant, le ramenant contre moi, je l'embrassai à pleine bouche. D'ici quelques bonnes minutes, ce serait son tour.


- Je t'aime Liam England, râlai-je.


Sous le coup du plaisir, je relançai la tête vers l'arrière, mon corps fut envahi de frissons. Un orgasme de la prostate, je me laissai tomber à côté de Liam, avant de me retourner vers lui. Mon regard brillait d'amour et de luxure, je voulais le prendre, plus que tout.


- Ton tour, murmurai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
Liam England

Messages : 571
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeDim 25 Nov 2018, 16:42

Mon regard se noyait dans le sien, dans son amour. La première fois que j'avais rencontré Declan, jamais je n'aurais cru pouvoir tomber amoureux de lui. J'avais juste voulu m'amuser à ses dépens, mais j'avais fini par tomber complètement sous son charme. Sans lui, je ne savais plus ce que j'étais. Avec lui, j'étais entier. Jamais je n'aurais cru être capable d'écrire des lettres d'amour. Mais deux fois par semaine, lorsque je recevais les lettres de Declan, j'étais capable de l'imaginer à mes côtés, de sentir sa main fourrager dans mes cheveux et ses lèvres caresser les miennes. 


La main de mon amoureux glissa contre ma nuque, afin d'attirer mon visage vers le sien. Il m'embrassa avec tendresse et passion, et je me laissai faire lorsqu'il donna un coup de bassin pour inverser nos positions. Je laissai aller un petit gémissement alors qu'il mordillait mon oreille. Il déchira subitement ma chemise. Heureusement que j'en avais plusieurs... Chaque baiser contre la peau de mon corps me faisait frissonner d'envie et de désir. Bien rapidement, sa bouche atterrit contre mon membre, et un long râle s'échappa de ma bouche alors qu'il entamait un bon va-et-vient. Declan était encore un petit peu maladroit parfois lors de nos ébats. Honnêtement, je trouvais cela très mignon. 


Plusieurs minutes passèrent alors que je tentais de lutter contre mon envie de lui exploser dans la bouche. C'était quelque chose que je n'avais pas encore expérimenté, mais je ne voulais pas manquer de respect à mon copain. Le jour où je le ferais, ce serait parce que Declan me l'avait demandé. 


Subitement, Declan cessa son traitement divin, fort heureusement pour lui, et il grimpa par-dessus moi à califourchon. Je fus surpris de le voir soulever le bassin pour se laisser tomber contre mon membre. Je poussai un long gémissement, alors que j'entrais complètement en lui. D'un mouvement maladroit, mon petit Français entama une danse du bassin. Il me ramena contre lui, nos torses se frôlaient. Il s'empara de mes lèvres avec passion, et je prolongeai le baiser. Mes mains allèrent se poser contre les hanches de Declan pour accélérer son mouvement et le synchroniser avec moi. 


« Je t'aime Liam England, me souffla-t-il en un rauque. »


Aussitôt dit, Declan commença à trembler dans mes bras, saisit d'un violent orgasme. Je continuai tout de même à m'activer en lui, jusqu'à ce qu'il ne puisse plus en prendre et qu'il se laisse tomber sur le côté. Je le regardai, moqueur. Il était incapable de durer longtemps en tant que bottom, et ça me faisait franchement rire. 


« Ton tour, murmura-t-il.


- Pas le choix, me moquais-je. Sinon on ferait l'amour seulement cinq minutes. »


Son air offusqué me fit éclater de rire. J'allai cueillir un premier baiser contre ses lèvres, puis un second, mais il faisait toujours la moue. Je grimpai donc contre ses cuisses, nouant mes mains contre sa nuque. Je plongeai un regard amoureux dans le sien. L'anglais de Declan était très bon, mais il avait parfois de la difficulté à saisir les blagues dans mon ton de voix. 


« C'est une blague, mon amour, soufflais-je. Tu es parfait. »


Mon amour? Je venais vraiment de l'appeler mon amour? Je n'avais jamais appelé personne ainsi. Declan me changeait réellement. Je l'embrassai langoureusement et avec passion, et je le sentis sourire au travers nos baisers. Je soulevai alors mon bassin, pour me laisser tomber contre son membre. Je cachai mon visage au creux de son cou afin qu'il ne remarque pas la douleur que j'éprouvais alors qu'il entrait en moi. Premier choc passé, je commençai à m'activer sur lui, ce qui me fit gémir contre la peau de son cou. Le plaisir ne prenait pas le dessus sur la douleur. Jamais ça ne m'était arrivé. Après quelques minutes, je me soulevai afin que le membre de Declan sorte de mon intimité. J'étais trop stressé. Je gardai mon visage bien calé dans le cou de mon copain, mais il le releva bien rapidement vers le sien. Il me fixait, inquiet. Je lui fis un faux sourire, avant de me laisser tomber sur le dos et l'entraîner par-dessus moi. J'encerclai ses hanches de mes jambes pour me soulever, et d'un simple coup de bassin je le fis de nouveau entrer en moi. Je tentais de me détendre, mais c'était tout simplement impossible avec ma famille en danger. 


« Je t'aime, lui soufflais-je au creux de l'oreille pour endormir ses soupçons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest
Étudiant de Beauxbâtons
Declan Forest

Messages : 37
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeSam 01 Déc 2018, 22:48

- Pas le choix, se moqua Liam. Sinon on ferait l'amour seulement cinq minutes.


QUOI? Il venait vraiment de dire cela? Ça ne faisait pas longtemps que je n'étais plus puceau, en fait que l'on m'avait pris. Devant mon air fâché, Liam éclata de rire. Il posa un premier baiser contre mes lèvres, puis en voyant mon air toujours boudeur, il posa un autre baiser sur mes lèvres. Mais son regard émeraude et amoureux se plongea dans le mien, je ne comprenais pas bien le sarcasme anglais en plus de cela.


- C'est une blague, mon amour, ronronna Liam. Tu es parfait.


M'avais-t-il appeler mon amour? Cela sonnait bizarre sortant de sa bouche. Je voyais la même surprise dans son regard, mais elle changea en une espèce de joie. Mon copain posa ses lèvres sur les miennes, en un baiser passionné. Je ne pouvais m'empêcher de sourire au travers de mon baiser. Liam finit par lever son bassin, avant de se laisser tomber contre mon sexe tendu. Son visage alla directement se cacher dans le creux de mon cou, alors qu'il faisait bouger son bassin contre moi. Je pouvais sentir son souffle chaud contre mon cou, alors qu'il gémissait.


Quelques minutes passaient et Liam ne semblait pas avoir de plaisir. Il finit par relever son bassin, pour me faire sortir de lui. Son visage était caché dans mon cou, mais je le relevai vers le mien. Mon regard était inquiet. Pour me rassurer, Liam me sourit, un drôle de sourire, presque trop grand. Mon amoureux se laissa tomber sur le dos, m'entraînant par-dessus lui. Ses jambes emprisonnèrent ma taille, il bougea un peu et mon sexe entra de nouveau en lui.


- Je t'aime, murmura-t-il.


J'entamai un va et vien en lui, mais cela ne semblait pas du tout lui plaire. Je me retirai rapidement, en secouant la tête. Je descendis du lit et revêtis mes vêtements. Je continuais de secouer la tête. Quelque chose clochait. Je pris les vêtements de Liam et lui tendis.


- Tu vas te rhabiller et me dire ce qui se passe, murmurai-je. Crache le morceau, Liam, tu ne sais pas mentir.


Je me mis à parcourir la chambre de mon amant. Il y avait un autre lit, la tête de lit était décorée aux couleurs de Poufsouffle. Liam était à Gryffondor. Je m'approchai du côté jaune et noir de la chambre, le mur était décoré d'affiches de Quidditch, la bibliothèque remplit de livres sur les soins aux créatures magiques. Puis une photo, Liam serrait un jeune homme magnifique dans ses bras. Une autre où ces deux étaient plus jeunes et chevauchaient des balais. La dernière était Liam et l'autre qui se regardaient, un regard profond rempli de désir. Je pris le dernier cadre.


- C'est qui? demandai-je. Ma compétition? rigolai-je.


Voyant son regard devenir presque paniqué, je m'assis devant lui. Et lorsqu'il tenta d'éviter mon regard, j'agrippai son menton et retournai son regard vers le mien. Si il tentait de cacher quelque chose, ce devait être grave.


- Liam! dis-je en haussant le ton. C'est qui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
Liam England

Messages : 571
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeDim 02 Déc 2018, 15:25

Je ne savais pas pourquoi je faisais semblant. C'était Declan, et non Jared. Si j'arrêtais nos ébats parce que je ne me sentais pas bien, il ne serait pas insulté, bien au contraire. Mais j'avais tellement peur de lui déplaire, peur qu'il ne m'aime plus, que je le laissais me faire mal, comme un con. J'étais le seul à blâmer. Cependant, Declan mit rapidement fin à nos petits jeux amoureux en se retirant vivement de moi. Son hochement négatif de tête de m'échappa pas, tandis qu'il se défaisait de mon étreinte. Penaud, je le regardai descendre du lit pour enfiler rapidement ses vêtements. J'avais honte. En tentant de lui faire plaisir, j'avais fait absolument le contraire. Encore une fois, j'avais merdé. Lorsque j'étais avec Jared, je ne faisais que merder, et maintenant que j'étais avec son parfait opposé, je merdais encore. C'était à croire que j'adorais merder. Je me redressai lentement, passant une main nerveuse dans mes cheveux bouclés. C'est alors que je reçus mes vêtements en plein visage. 


« Tu vas te rhabiller et me dire ce qui se passe, exigea subitement mon copain. Crache le morceau Liam, tu ne sais pas mentir. »


Je ne pus m'empêcher de rouler des yeux. Non, je ne savais pas mentir. Je n'avais jamais su mentir. Et habituellement, je ne tentais pas de mentir. Mais il y avait tellement de choses que je gardais en moi, que je ne voulais pas avouer à Declan. J'avais déjà une vie assez dangereuse et mouvementée sans qu'il connaisse mon drama. Lentement, je remis mes vêtements. Étais-je prêt ? Prêt à lui avouer toute ma vie ? Après tout, côté amoureux, je connaissais absolument toute la vie de Declan. Il méritait de connaître la mienne. En même temps, je voulais garder Jared pour moi. Je n'avais pas envie de le partager avec personne d'autre, même si cette relation était terminée pour de bon. 


« C'est qui ? me demanda alors Declan. Ma compétition? »


Je fronçai les sourcils, avant de relever le regard sur mon amoureux. Dans ses mains, il tenait un cadre de... NON ! J'écarquillai les yeux, sentant la panique me gagner. Non non non non non. Declan prit place devant moi, mais je détournai le regard. Avec patience et douceur, il se saisit de mon menton afin que je le regarde. J'avalai de travers, posant mon regard sur la photo. Cette photo remontait au début de l'année scolaire, quelques jours avant notre rentrée. À cette époque, j'étais loin de me douter des sentiments de mon meilleur ami à mon égard. Pourtant, c'était si évident sur cette photo. Maintenant que je le regardais, je pouvais voir le désir au travers ses yeux. Je déglutis avec difficulté. J'avais encore de la misère à oublier Jared. Tout aurait pu se passer différemment, si seulement j'avais su. Anita n'aurait jamais interférer dans notre relation, et ma sortie du placard se serait faite beaucoup plus en douceur que devant Poudlard au complet. 


« Liam ! s'impatienta Declan, un crin plus haut. C'est qui? »


Incapable de répondre, je lui arrachai tout simplement le cadre des mains, avant de me lever d'un bond. Je me dirigeai vers le lit de Jared, et incapable de supporter la vue de ces photos où nous étions encore amis, je les projetai toutes au sol. J'entendis la porte s'ouvrir et je me retournai vivement, pour y voir Lilia, notre Elfe de maison. Non, elle n'était pas maltraitée. Elle était même payée et complètement libre. 


« Maître ! s'exclama-t-elle, avant de se saisir de mes poignets pour m'empêcher de faire plus de dommages. Calmez-vous. »


Je me défis de son étreinte en grognant. Magiquement, elle répara le tout et les replaça, puis elle posa les mains contre ses petites hanches, le regard sévère. J'étais né et Lilia travaillait déjà pour mes parents. Elle m'avait vu grandir, elle m'avait gardé, et s'était occupée de moi lorsque mes parents étaient trop absorbés par leur travail. 


« Vous allez vous calmer, puis vous allez descendre dans le petit salon. Je vais préparer du thé pour vous et votre invité, m'ordonna-t-elle. »


Je pris une grande inspiration, avant de hocher la tête. Elle quitta la chambre, laissant la porte ouverte. Je me tournai vers Declan, un air coupable sur mon visage. Il ne semblait pas furieux, mais plutôt impatient. 


« Il s'appelle Jared, soufflais-je alors, détournant mon regard au sol. C'est... C'était mon meilleur ami, il était comme un frère. Il m'a avoué son amour, puis tout a changé. J'ai fait le con, exactement comme je fais avec toi, puis je l'ai perdu. Satisfait ? »


Je relevai la tête sur Declan. J'étais incapable de savoir ce qu'il ressentait en ce moment. Je franchis la distance qui nous séparait, et je pris la main de mon amoureux dans la mienne. Je transplanai dans le petit salon et à notre arrivée, Lilia sursauta. 


« IL Y A DES MARCHES POUR L'AMOUR DU CIEL ! s'exclama-t-elle. »


Je pris place sur le divan, tandis que Lilia me servait ma tasse de thé comme je l'aimais. Puis, elle fit de même avec Declan avant de quitter la pièce et de refermer la porte derrière elle. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest
Étudiant de Beauxbâtons
Declan Forest

Messages : 37
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeDim 02 Déc 2018, 17:18

Je voulais juste savoir qui était le mec qui regardait mon mec avec autant de désir. Si c'était son ex, ce serait un peu étrange, puisqu'ils vivent ensemble. Je n'aimais pas qu'on me mente et Liam semblait prêt à faire cela. En peu de temps, j'avais réussi à saisir et connaître ses tics. Lorsqu'il devenait silencieux, Liam cachait quelque chose. Dans ces cas là, je n'avais qu'une seule envie, le secouer et l'assommer.


Liam finit par se lever, pour m'arracher le cadre des mains. Il agrippa les autres et les lança au sol. Cela me prit grandement par surprise. La porte s'ouvrit sur une petite elfe de maison femelle. Elle fonça vers mon copain et se mit à déblatérer en anglais. Elle tenait ses poignets, l'empêchant de bouger plus.


Quelques secondes plus tard, il se défaisait de son étreinte. L'Elfe fit un petit geste de la main et tous les cadres se réparèrent par magie. La petite créature se retourna sur Liam et mit ses petits poings sur ses petites hanches. Elle ne semblait pas la plus douce des créatures.


- Vous allez calmer... petit salon...,disait-elle. Je vais vous préparer thé...


Je ne comprenais absolument rien. L'Elfe parlait trop vite et avec un drôle d'accent. Liam faisait attention lorsqu’il me parlait. Elle finit par partir, en laissant la porte ouverte. Liam se retourna vers moi, il avait l'air coupable, je n'avais pas le temps pour cela.


- Il s,appelle Jared, murmura Liam. C'est... C'était mon meilleur ami, il était comme un frère. Il m'a avoué son amour, puis tout a changé. J'ai fait le con, exactement comme je fais avec toi, puis je l'ai perdu. Satisfait?


Il leva son regard vers moi. Je le vis franchir la distance qui nous séparait, avant de prendre ma main. Puis un picotement me parcourut. Nous apparûmes dans le salon de la maison des England. L'elfe de maison de mit à hurler. Je ne comprenais pas vraiment ce qui se passait, mais il y avait le mot escalier... Je crois? La petite dame vint nous porter le thé et nous enferma dans la pièce.


- Étrangement, je suis pas satisfait, dis-je. Pourquoi tu fais le «con» avec moi et tu sais que c'est cela qui t'a fait perdre ton ex?


Je crois que c'était une question valable. Même si à son expression, ma question était une mauvaise question. Je posai ma tasse sur la table à café. Je croisai les bras sur ma poitrine. Si il ne répondait pas à ma question, je partirais. Ce n'était pas moi qu'on voulait protéger, je n'étais rien pour les Mangemorts, juste un p'tit français de rien du tout.


- Tu peux répondre, dis-je tout bas. Ou tu peux ne rien dire, mais si c'est cela, je m'en vais.


Je plongeai un regard sérieux dans celui de mon ami. Je l'aimais, mais je ne me referais pas laisser, une fois de plus. J'allais partir avant de perdre la face. Je tenais à mon couple, mais je ne perdrais pas la face. Je tenais à lui, mais je n'acceptais pas qu'on me cache des choses. Je devais être une mauvaise personne.


- Je t'aime Liam, mais tu cache trop de chose, soit j'ai la vérité, soit je m'en vais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
Liam England

Messages : 571
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeDim 09 Déc 2018, 12:16

« Étrangement, je suis pas satisfait, fit Declan aussitôt que la porte se referma. Pourquoi tu fais le 'con' avec moi et tu sais que c'est cela qui t'a fait perdre ton ex? »


Je fronçai les sourcils. Ce n'était pas exactement ça l'histoire, et je détestais lorsque quelqu'un tentait de déterrer mes vieux souvenirs enfouis, mon jardin secret à moi. Pourtant, je n'avais eu aucune difficulté à le faire avec Andrew, mais Declan, c'était une toute autre affaire. J'avais tellement peur qu'il me juge et qu'il lève les pattes... Si mon prof était un livre ouvert, mon Français restait parfois un réel mystère. Ses émotions n'étaient pas toujours faciles à déceler sur son visage. Et encore une fois, je me trompais. Avec Abberline, tout avait été si simple. Notre relation n'avait pas débuté sur une baise, mais bien sur la confidence. D'ailleurs, nous n'avions jamais couché ensemble. Je n'avais jamais pensé qu'il me voulait uniquement pour mon physique. Avec mon petit copain, tout avait débuté sur une baise. 


Declan posa sa tasse sur la table basse, avant de croiser ses bras contre sa poitrine. Son regard bleu pâle me transperça. Il était très très sérieux. Je tentais de rester de marbre, mais j'avais terriblement peur qu'il parte. Et moi qui croyais que tout allait bien... 


« Tu peux répondre, ou tu peux ne rien dire, mais si c'est cela, je m'en vais, murmura Declan. »


Un pieu s'enfonça dans mon coeur. J'avalai de travers. Je soutins le regard de mon copain, tentant de ne pas laisser les larmes envahir mes yeux. Je ne devais pas céder à la panique, ça n'arrangerait rien. J'aurais simplement l'air de quelqu'un qui tentait de le prendre par les sentiments pour le garder à mes côtés. Ce n'était pas ce que je voulais. 


« Je t'aime Liam, mais tu caches trop de choses, laissa tomber mon amoureux. Soit j'ai la vérité, soit je m'en vais. »


Je me levai d'un bond, croisant nerveusement mes bras contre ma poitrine. Je marchai jusqu'à la fenêtre la plus près, regardant au loin. Tristement, la pluie tombait averse, et le gris du ciel assombrissait les rues. Je me sentais exactement comme cette température. Je fermai les yeux l'espace d'un moment, tentant de trouver par où commencer. 


« Je sais pas ce que tu veux savoir, Declan, soufflais-je en me retournant. Ma vie amoureuse ? Alors la voilà. J'ai eu deux copines, Emily et Anita. La première, j'ai été avec elle plus d'un an. Elle m'a trompé, ça m'a mis hors de moi, et j'ai tabassé son nouveau copain au point de l'envoyer à Ste-Mangouste. »


Je vis le regard de Declan s'arrondir de surprise. J'étais beaucoup moins violent que je ne l'étais avant. Je le devenais surtout lorsque mes relations amoureuses tournaient mal. J'étais incapable de survivre sans amour. Et ma réaction dans la chambre quelques minutes plus tôt en était la preuve. 


Je poussai un soupir, avant de continuer : 


« J'ai été suspendu de l'école pour la fin de ma quatrième année, j'ai passé mes examens au Ministère. À mon retour en 5e, j'ai commencé à fréquenter une Serpentard que j'avais toujours détestée. Tout allait bien, jusqu'à ce que Jared m'arrive avec sa foutue déclaration d'amour. Donc voilà, j'ai couché avec lui, j'ai trompé Anita, elle a utilisé je-ne-sais-trop quel sort pour que toute l'école nous entende baiser Jared et moi, je n'ai jamais pu comprendre moi-même que j'étais gay. »


Je marchai jusqu'à mon petit sofa, avant d'y prendre place de nouveau. Je terminai ma tasse de thé, qui se remplit magiquement de nouveau. Je souris, imaginant Lilia attendre derrière la porte que nos tasses soient vides. 


« Je... Je ne sais même pas si j'ai été en couple avec Jared, soupirais-je. C'était... passionné. Je couchais avec lui, mais on s'engueulait tout le temps, chose qui n'arrivait jamais avant. Et puis, j'ai commencé à avoir certains épisodes de... noir. En fait, par la faute d'Anita, qui cherchait à se venger, j'ai été capturé par les Mangemorts. Je ne me rappelle même plus ce qui s'est passé là-bas. Je sais seulement que j'étais très mal par la suite... Parfois, je perdais complètement la carte, c'était comme si je devenais tout petit au fond de ma propre tête et que quelqu'un prenait le dessus. C'était souvent violent... Bref. Au lit, Jared était agressif. Au début, je ne m'en plaignais pas, parce qu'on faisait seulement baiser. Sauf qu'un jour, j'ai commencé à vouloir quelque chose de plus. J'ai demandé à ce qu'il soit plus doux, et ça a été la fin. »


Je plantai mon regard émeraude dans celui de glace de mon amant. Je fus agacé de voir qu'il attendait la suite. La suite allait gâter le tout... 


« J'étais triste, je me suis réfugié dans les serres, et mon pire ennemi m'a trouvé, soufflais-je. Celui que j'ai envoyé à Ste-Mangouste. Et bah... J'ai couché avec lui exactement où il m'a trouvé. J'étais littéralement un objet de plaisir pour lui mais ça m'allait... Je voulais oublier Jar. Mais bon, c'était au beau milieu de la nuit, et un prof qui faisait sa ronde nous a trouvés. Il a renvoyé ce serpent dans sa salle commune, et il a filé sans même me jeter un regard. Puis, le prof m'a ramené dans son bureau. Je devais lui faire pitié avec mes yeux bouffis. Et puis, j'avais beaucoup maigri depuis les épisodes de noir, je n'étais plus le même. Je n'étais plus le petit Liam populaire qui était l'ami de tout le monde. Je n'étais qu'une ombre. Il... Il m'a donné des vêtements, de la compréhension et beaucoup d'amour et j'ai sorti avec lui en cachette. Au bal... »


Je baissai la tête, honteux. Je ne pouvais pas continuer. Je ne voulais pas continuer. J'avais menti à Declan, j'avais menti à Andrew. Moi qui ne mentais jamais. 


« Je veux pas que tu sois fâché, murmurais-je d'un râle à peine audible. »


Je passai une main tremblante dans mes cheveux bouclés, avant de relever mon regard vers celui de Declan. Il était tellement beau... Je l'aimais tellement... Et j'allais le perdre, comme je perdais absolument tout le monde. 


« Au bal, je m'étais chicané avec Andrew, laissais-je finalement tomber. Je... Disons simplement que nous étions incompatibles sexuellement parlant. Je commençais à en avoir marre, et... Je suis tombé sur toi ! »


Mon ton était rendu beaucoup plus paniqué. Et je voyais le regard de Declan se durcir. Il savait déjà la suite des choses.


« J'ai trompé Andrew avec toi, avouais-je, honteux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest
Étudiant de Beauxbâtons
Declan Forest

Messages : 37
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeMer 12 Déc 2018, 21:41

Je savais une chose, Liam me sortirait le grand jeu. Sa vie semblait tirée d'un roman, je ne pouvais pas vivre dans un roman. Je voulais vivre une vraie vie, je voulais un copain qui saurait simplement dire de ne pas m'en faire. Peut-être que finalement Tobias aurait été cette personne. Non, Tobi était trop doux et trop triste  pour tout et rien.


Liam se leva d'un coup, avant de croiser ses bras contre sa poitrine. Il me tourna le dos, avant de se rendre à la fenêtre. Mignon comme move... Je le regardais regarder la pluie tomber contre la fenêtre. Je voyais ses petits sourcils froncés, je sentais qu'il tentait de garder son calme.


- Je sais pas ce que tu veux savoir, Declan, lâcha mon amant. Ma vie amoureuse? Alors la voilà. J'ai eu deux copines, Emily et Anita. La première, j'ai été avec elle plus d'un an. Elle m'a trompé, ça m'a mis hors de moi, et j'ai tabassé son nouveau copain au point de l'envoyer à Ste-Mangouste.


Mes yeux s'arrondirent, il était si agressif que ça? Je devais croire que oui, à entendre cela et après avoir vu sa réaction dans la chambre. Je ne voulais pas quelqu'un d'agressif, mais de passionné, même si il n'y avait qu'une très fine ligne entre les deux. Liam poussa un long soupir. Il entama un long passage sur sa fin de quatrième année. Il me parla très peu de la dîte Anita, avant de parler du fameux Jared. Ce dernier lui avait fait une grande déclaration, alors Liam avait couché avec lui, en trompant sa copine. Charmant. Puis la fille s'est vengé.


Il finit par s'asseoir dans un sofa, avant de caler le reste de son thé. Je vis que la tasse se remplit magiquement. Je vis son petit sourire, je me sentis fondre. En fait, j'espérais que c'était la fin de l'histoire, que je puisse me glisser dans ses bras.


-
Je... Je ne sais même pas si j'ai été en couple avec Jared, lâcha mon amant.  C'était... passionné. Je couchais avec lui, mais on s'engueulait tout le temps, chose qui n'arrivait jamais avant. Et puis, j'ai commencé à avoir certains épisodes de... noir. En fait, par la faute d'Anita, qui cherchait à se venger, j'ai été capturé par les Mangemorts. Je ne me rappelle même plus ce qui s'est passé là-bas. Je sais seulement que j'étais très mal par la suite... Parfois, je perdais complètement la carte, c'était comme si je devenais tout petit au fond de ma propre tête et que quelqu'un prenait le dessus. C'était souvent violent... Bref. Au lit, Jared était agressif. Au début, je ne m'en plaignais pas, parce qu'on faisait seulement baiser. Sauf qu'un jour, j'ai commencé à vouloir quelque chose de plus. J'ai demandé à ce qu'il soit plus doux, et ça a été la fin.


Son regard émeraude se planta dans les miens. Malgré tout, j'étais curieux de savoir la suite. Je voulais tout savoir de mon amant. Pourtant, lui n'avait pas l'air de vouloir continuer. Je voulais juste qu'il finisse tout, que l'on puisse redevenir aussi proches et s'aimer tranquillement.


-
J'étais triste, je me suis réfugié dans les serres, et mon pire ennemi m'a trouvé, ¸murmura Liam.  Celui que j'ai envoyé à Ste-Mangouste. Et bah... J'ai couché avec lui exactement où il m'a trouvé. J'étais littéralement un objet de plaisir pour lui mais ça m'allait... Je voulais oublier Jar. Mais bon, c'était au beau milieu de la nuit, et un prof qui faisait sa ronde nous a trouvés. Il a renvoyé ce serpent dans sa salle commune, et il a filé sans même me jeter un regard. Puis, le prof m'a ramené dans son bureau. Je devais lui faire pitié avec mes yeux bouffis. Et puis, j'avais beaucoup maigri depuis les épisodes de noir, je n'étais plus le même. Je n'étais plus le petit Liam populaire qui était l'ami de tout le monde. Je n'étais qu'une ombre. Il... Il m'a donné des vêtements, de la compréhension et beaucoup d'amour et j'ai sorti avec lui en cachette. Au bal..


Donc il y avait eu quelqu'un d'autre, après Jared. Un certain Andrew. Un prof. Je vis mon amant baisser les yeux. Il avait l'air de vouloir rentrer dans le sol. Chose impossible. Je voulais le sauver, mais j'avais l'impression qu'on s'était joué de moi.


- Je veux pas que tu sois fâché, chuchota mon lion.


Sa main glissa dans mes cheveux, avant de plonger son regard dans le mien. Mon corps fut pris de frissons, alors que je me perdais dans ses yeux. J'étais amoureux de lui, je ne ressentirais jamais quelque chose d'autre que de l'amour pour Liam England.


- Au bal, je m'étais chicané avec Andrew, dit-il. Je... Disons simplement que nous étions incompatibles sexuellement parlant. Je commençais à en avoir marre, et ... Je suis tombé sur toi!


Ses phrases étaient plus rapides. Je fronçai les sourcils. Il était tombé sur moi. Il était incompatible au lit avec «Andrew». Je sentais que la suite était horrible et je sentais que je savais ce qui s'en venait. Il aurait dû arrêter.


- J'ai trompé Andrew avec toi, lâcha mon amant.


Je poussai un long soupir, avant de poser durement ma tasse sur la table. Cette fois-ci, je lui tournai le dos, mais comme je sentais qu'il se levait à ma suite. Je posai ma main sur son épaule, avant de le rasseoir. Je fis quelques pas, avant de me tourner vers la fenêtre.


- Est-ce que tu invente ça pour concurrencer avec le fait que j'ai essayé de violer mon ami? demandai-je, tout bas.


Mes yeux me piquaient, je sentais que des larmes remontaient dans mes yeux. Elles sortirent et roulèrent sur mes joues. Il avait trompé quelqu'un qui l'aimait pour moi, un échec. Je me retournai vers lui, avant de croiser mes bras contre ma poitrine. Je n'étais pas fâché, juste triste.


- Au moins, tu as été honnête, dis-je, au travers d'un sanglot. L'aime-tu encore?


Je revins vers mon copain, avant de m'asseoir sur le sofa, près de mon Liam. Je nouai mes doigts avec les siens, avant de me retourner vers lui. Mon autre main caressa sa joue, je pleurais. J'avais mal suite à sa révélation, mais je l'aimais plus que tout. Mes lèvres se pressèrent contre les siennes, en un tout petit baiser amoureux.


- Je t'aime, malgré cela, et si on effaçait le passé?


Je plongeai un regard aimant dans le sien, avant de l'embrasser en douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
Liam England

Messages : 571
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeDim 16 Déc 2018, 17:04

Le soupir que poussa Declan alla me chercher au plus profond de mon être. Jamais je n'aurais pensé lui avouer ça. Maintenant que je l'avais fait, je me sentais libéré. Par contre, je ne savais pas comment il réagirait. J'avais honte. Honte de ce que j'avais fait. Je ne voulais pas que mon copain pense que j'allais le tromper, puisque je l'avais déjà fait une fois... Il posa durement sa tasse contre la table basse, et ça résonna longuement dans mon coeur. Il se leva. Allait-il partir ? Je me levai à sa suite, pour l'en empêcher, mais il pressa fortement contre mon épaule pour me forcer à me rasseoir. Je fis ce qu'il me demandait, pour ne pas empirer la situation. Je vis son regard se perdre à l'extérieur. La dernière chose que je voulais, c'était de blesser Declan, mais j'avais tout de même réussi, en tentant de faire l'inverse. 


« Est-ce que tu inventes ça pour concurrencer avec le fait que j'ai essayé de violer mon ami? me demanda-t-il. »


Je sentais la détresse dans la voix. Je croyais qu'il avait passé par-dessus ça... C'était ce qu'il laissait croire, mais ça lui faisait encore très mal. Je voulus me lever de nouveau pour le prendre dans mes bras et le rassurer, mais je m'abstins. J'allais le laisser parler et le laisser faire. C'était moi qui était en tords en ce moment. Mon coeur se serra dans ma poitrine, lorsque Declan se retourna vers moi, le visage couvert de larmes. Je détestais le voir comme ça... 


« Au moins, tu as été honnête, avoua-t-il au travers ses larmes. L'aimes-tu encore ? »


Merde. Je ne connaissais pas moi-même la réponse à cette question. Jared, j'allais toujours l'aimer, il était comme mon frère. Andrew... La réponse était oui aussi. J'aimais encore Andrew. Mais je m'en tenais loin. Je l'avais profondément blessé, je le savais bien. Mais nous étions incompatibles. Ou sans doute ne l'aimais-je pas assez ? Malgré tous les sentiments que je pouvais ressentir pour mes ex, j'aimais Declan à la folie, et rien ne changerait ça. J'étais avec lui maintenant, et j'étais bien. Je ne voulais plus rien savoir de Jared ou Andrew dans mon lit. 


Declan revint près de moi contre le sofa. Sa main se glissa dans la mienne avec tendresse, alors qu'il me fixait. Les larmes sur son visage me faisaient affreusement mal. Ses lèvres vinrent caresser les miennes en un timide baiser. Je ne pus m'empêcher de me sentir soulagé. J'avais tellement eu peur qu'il me quitte suite à mes révélations. 


« Je t'aime, malgré cela, souffla-t-il. Et si on effaçait le passé? »


Je lui fis un petit sourire, alors qu'il s'emparait à nouveau de mes lèvres. Je prolongeai longuement le baiser, glissant ma main dans sa chevelure blonde. Mes mains glissèrent le long de son corps, pour se faufiler sous ses petites fesses musclées. Je le soulevai habilement, pour le grimper contre mes cuisses. Mes baisers se firent de plus en plus passionnés et langoureux. 


« Pour répondre à ta question, murmurais-je contre ses lèvres. Oui, je les aime encore. »


Je le sentis se raidir dans mes bras, et je le forçai à me regarder en me saisissant de son menton. 


« Mais je ne les aime pas de la même façon que je t'aime toi, ajoutais-je. Jared, je l'aime comme un frère et Andrew, comme un confident. Toi, tu es ma raison de vivre, mon rayon de soleil dans cette Angleterre pluvieuse, l'humain que j'aime le plus sur cette planète. »


Je lui souris moqueusement, avant de me saisir à nouveau de ses lèvres. Je n'avais jamais autant aimé quelqu'un, et j'étais terriblement heureux qu'il n'ait pas pris la fuite devant mes aveux. Cela prouvait bien des choses. Nous étions forts, et notre force ne cesserait de grandir. 


« Arrête de pleurer maintenant, râlais-je. »


Avec tendresse, j'essuyai chacune de ses larmes, sans jamais lâcher son regard si pâle. Jamais je n'avais été autant heureux, et aucun mot ni en anglais, ni dans toutes les langues du monde ne saurait définir ce que je ressentais pour Declan. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest
Étudiant de Beauxbâtons
Declan Forest

Messages : 37
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeVen 28 Déc 2018, 00:15

Il fallait dire qu'en ce moment, je ne savais pas du tout comment être ou quoi dire. Je ne connaissais Liam que depuis maximum un mois, comment être en compétition avec des gens qui le connaissait depuis des années. Certains de ses ex, les hommes surtout, m'intimidaient. Jared, le magnifique joueur de Quidditch, bien musclé, qui connaissait et prenais soin de Liam depuis leur tendre enfance. Andrew, le professeur, le taboo, l'interdit que mon amant avait franchi. Je n'étais rien comparé à ces hommes qui avaient aimés et été aimés par Liam.


Je ne pouvais pas savoir si Liam avait prolongé notre baiser simplement pour éviter la question. Ma réponse vint avec ses mains qui descendirent sur mon corps pour se poser sur mes fesses, rapidement je fus soulevé puis posé sur les cuisses de l'homme que j'aimais. Ses baisers devinrent plus passionnés, je me laissai emporter, juste pour quelques secondes. Mais mes doutes ne partirent pas.


- Pour répondre à ta question, chuchota mon amoureux, ses lèvres frôlant les miennes. Oui, je les aime encore.


Les? J'avais dit l'aime tu encore. En fait, je n'avais pas dit de nom, en espérant qu'il balais ma question avec un non. Au contraire, il m'avait répondu qu'il LES aimait encore. LES. Jared, Andrew, même Anita ou Emily. Je me sentis de raidir, parce que cette réponse me dégoûtait. Mon amant dû capter ma réaction, parce qu'il attrapa mon menton et me força à soutenir son regard vert émeraude.


- Mais je ne les aime pas de la même façon que je t'aime toi, dit-il. Jared, je l'aime comme un frère et Andrew, comme un confident. Toi, tu es ma raison de vivre, mon rayon de soleil dans cette Angleterre pluvieuse, l'humain que j'aime le plus sur cette planète.


Mon coeur fondit, mais je devais rester un peu de glace. Je ne voulais pas perdre aussi facilement. La réaction qu'il avait eu devant la photo de Jared avait été trop puissante pour qu'il ne l'aime comme un simple frère. Son sourire moqueur arriva dans mon champ de vision, puis ses lèvres se pressèrent aux mienne. Je ne savais simplement pas quoi dire maintenant. J'avais l'impression de chercher des poux à ma relation ou il n'y en avait pas.


- Arrête de pleurer maintenant, fit Liam.


Doucement, comme il savait s'y prendre pour me séduire, Liam essuya mes larmes. Son regard ne lâchant pas le mien. Je le voyais tout heureux, alors que moi, dans ses bras, je ne l'étais pas. C'était quoi mon problème? Je compris, je cherchais des poux parce que j'avais peur de le perdre! Je baissai enfin le regard. Je finis par le lever, plein de larmes, clairement je n'avais pas écouté sa dernière demande.


- J'aimerais bien, dis-je en riant jaune. J'suis pas capable... J'arrête pas de penser que tu vas me laisser pour l'un d'eux. Ils ont l'air si extraordinaires, si fort et je suis presque rien comparé à eux... C'est bête, je sais...


Je n'avais rien, je voulais juste être rassuré. Je reniflai, avant de poser mes lèvres contre les siennes. Mes mains se nouèrent contre sa nuque, alors que je me donnais plus que d'habitude dans nos baisers. L'intensité de nos baisers et de notre étreinte monta. Lentement, mon bassin se mit à bouger de avant vers l'arrière. Ma main glissa sur son corps vers son bas ventre


- Montre-moi combien tu m'aime, murmurai-je.


Ma main défit le bouton de son jean, alors que mes baisers descendirent dans son cou. Je descendis des cuisses de mon amoureux, avant descendre ses pantalons et son boxer. Son sexe s'était tendu vers mon visage, alors que je me faufilais entre ses cuisses. Je posai un doux baiser dans l'intérieur de sa cuisse, puis sur son gland. Je levai un regard amoureux sur Liam.


- Je t'aime, murmurai-je.


C'est à ce moment, que je le pris complétement en bouche. Entamant un lent et langoureux va et vien. Ma main suivait ma tête, alors que mes lèvres posaient une bonne pression sur son membre.Je relevai mon regard sur Liam, je ne savais quoi faire d'autre que de l'aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
Liam England

Messages : 571
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeLun 31 Déc 2018, 14:16

Patience Liam, patience. C'était un truc que je ne possédais pas. Mais je me devais de l'être. Car si je m'impatientais et que je levais la voix, Declan paniquerait, et ce serait fini. Je tenais un petit être fragile dans mes bras. Aussi fragile que moi je pouvais l'être. Il ne se remettait toujours pas de ce qu'il avait fait à son meilleur ami, et je sentais qu'il avait peur de ne pas avoir pris les bonnes décisions. Parfois, je me demandais s'il remettait notre relation en question. Avec amour et tendresse, je continuai d'essuyer chacune de ses larmes, jusqu'à ce qu'il baisse la tête. Je me retins de pousser un petit soupir. Il releva alors son visage vers le mien, et ses yeux étaient baignés de larmes. Mon coeur fendit. Ces larmes, elles étaient de ma faute. Je ne savais pas quoi faire pour qu'elles disparaissent de son visage. J'étais à court de mot. De toute façon, m'exprimer verbalement n'avait jamais été mon fort. 


« J'aimerais bien, rigola faussement Declan. J'suis pas capable... J'arrête pas de penser que tu vas me laisser pour l'un d'eux. Ils ont l'air si extraordinaires, si forts et je suis presque rien comparé à eux... C'est bête, je sais... »


Cette fois, je ne pus m'empêcher de pousser un soupir. Ne venait-il pas d'écouter ce que je lui avais dit? C'était lui que j'aimais maintenant. Et ce n'était pas mes exs qui allaient changer ça. Ses lèvres se posèrent alors contre les miennes tandis que ses mains allaient se nouer contre ma nuque. Instinctivement, mes mains allèrent se placer contre ses hanches, répondant à ses baisers langoureux. J'aurais bien aimé qu'il ait cessé de pleurer et qu'il ait compris, mais j'étais incapable de refuser des avances. Ça en avait toujours été ainsi. Ses mains commencèrent alors à voyager contre mon corps, pour aller mourir contre mon bas-ventre. Je fermai les yeux un instant, pour tenter de résister à la tentation. 


« Montre-moi combien tu m'aimes, me chuchota mon amoureux d'une voix timide que je ne lui connaissais pas. »


Je voulus dire non, le repousser, me faire violence et arrêter tout car faire l'amour n'était pas la solution, mais ses baisers descendirent contre la peau chaude de mon cou, ce qui me fit totalement flancher. Il savait obtenir ce qu'il voulait, un peu comme moi. Lentement, Declan descendit de mes cuisses pour me retirer pantalon et boxer. Mon membre s'était déjà bien durci sous nos embrassades. Ses lèvres vinrent titiller ma cuisse avec tendresse puis se posèrent contre mon gland en un baiser empreint d'amour. Mon coeur fit un saut dans ma poitrine, alors que le regard de mon copain se posait dans le mien. Au moins, il avait cessé de pleurer. 


« Je t'aime, souffla Declan. »


Je souris à ses paroles alors qu'il me prenait en bouche, ce qui me fit gémir doucement. Il était tellement passionné, empli de tendresse et d'amour, que je sus qu'il ne regrettait pas sa décision d'être avec moi. Je pouvais absolument lire tous ses sentiments dans un seul regard. Pour la première fois depuis que j'étais avec lui, je le laissai me faire une fellation jusqu'à ce que j'ait un puissant orgasme dans sa bouche. J'avais levé ma main pour repousser sa tête, mais je m'étais arrêté. Lorsqu'il se retira, il n'y avait plus aucune trace de ma semence. Je me penchai pour embrasser doucement ses lèvres et je le relevai vers moi. Je le grimpai de nouveau sur mes cuisses, prolongeant les baisers langoureusement et passionnément. Je l'aimais tellement... Avec une tendresse que je ne me connaissais pas, je lui retirai son chandail, laissant mes mains parcourir son torse. Même s'il n'était pas très musclé, je le considérais comme parfait. Je retirai mon propre chandail, avant de me coucher contre le sofa, entraînant mon amoureux par-dessus moi. Un instant, mon regard se perdit dans le sien, alors que je caressais sa joue du revers de la main. 


« Je t'aime tellement Declan, râlais-je alors. T'as pas idée... »


Je m'emparai à nouveau de ses lèvres mais cette fois, avec une once d'agressivité. En prenant mon temps, je déboutonnai son jean et le lui retirai, l'envoyant choir à l'autre bout de la pièce. Son membre était bien à l'étroit dans son boxer. Mes mains glissèrent contre son postérieur, glissant à l'intérieur de son sous-vêtement. Puis, je m'emparai brusquement de son membre, commençant avec une douce caresse, puis entamant un va-et-vient plutôt rapide. Declan gémissait au travers nos baisers, et ça avait pour effet de durcir à nouveau mon membre. Puis, n'y tenant plus, je lui retirai son boxer, le laissant complètement nu au-dessus de moi, son sexe bien dur frôlant mon bas-ventre. Je me mordis la lèvre inférieure, avant de nouer mes jambes autour de sa taille et mes mains contre sa nuque. Doucement, je me soulevai, allant cueillir un long et langoureux baiser contre les lèvres de mon amoureux. J'enlignai alors son membre avec mon intimité, donnant un petit coup de hanches qui ne fit qu'entrer son gland. Je poussai un petit soupir, me sentant rougir comme une petite fille. Je m'attardai alors à faire un petit suçon contre la clavicule de mon amant, qui poussa pour entrer complètement en moi. Je poussai un petit gémissement de plaisir, me laissant retomber contre le divan. Declan s'activa alors doucement et avec tendresse alors que nos regards fusionnaient. Quelque peu gêné, je tournai ma tête sur le côté, commençant une danse du bassin pour intensifier la pénétration. Mes gémissements étaient de plus en plus sonores ce qui devait bien faire rire mon amoureux. 


Prêt. Je me sentais enfin prêt. J'allais m'afficher avec Declan. Devant ma famille, devant mon école, devant tous. Je voulais montrer au monde entier à quel point je l'aimais. Ce que je n'avais jamais su faire avec Jared ou Andrew. Car je ne les avais jamais aimés comme j'aimais mon petit Français. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest
Étudiant de Beauxbâtons
Declan Forest

Messages : 37
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeLun 14 Jan 2019, 23:12

J'avais envie qu'il me prenne, qu'il me rassure. Le sentir en moi me suffirait pour beaucoup. Je n'avais pas de problème à le prendre, en fait, j'adorais cela; je voulais aussi recevoir. Je voulais donner et recevoir. Je voulais aimer et être aimer. Je voulais que Liam me fasse confiance et je voulais lui faire confiance. Je savais que lui et moi étions faits l'un pour l'autre. Rien ne viendrait nous séparer ou briser notre couple.


Ses gémissements... C'était encore plus excitant. Je sentais mon sexe devenir de plus en plus dur et douloureux. Je me donnais comme jamais. Mes dents frôlant sa peau si sensible de son membre. Je sentais que mon amant aimait ce que je lui faisais, je le confirmai lorsqu'un violent orgasme le saisit. Un jet de son sperme éclata dans ma bouche, contre son sexe. Je n'allais pas le lâcher, tant que son sexe n'était pas complétement propre. Je léchai rapidement sa semence, l'avalant avec appétit. Je laissai son membre, tout propre. Mon amant se baissa vers moi, avant de poser ses lèvres contre les miennes. Liam finit par me relever et me grimper contre ses cuisses. Ses baisers devenaient encore plus chauds. Je ressentais tellement d'amour au travers de ses baisers. Avec une grande douceur, mon joli anglais me retira mon chandail, alors que ses mains glissaient sur mon torse. Son contact était plus qu'électrisant. Il finit par faire de même, avant de se coucher contre le sofa et m'attirer par-dessus lui. C'est à ce moment que nos regards fusionnèrent, son revers de main glissa contre ma joue.


- Je t'aime tellement Declan, dit mon amant. T'as pas idée...


Ses lèvres revinrent se poser contre les miennes avec plus que de la simple passion, un brin d'agressivité. Tout en gardant un brin de suspens, les mains de Liam se mirent à défaire mon jean, avant de me l'enlever et le lancer au loin dans le salon. Mon sexe était coincé dans mon boxer, j'avais besoin qu'il libère mon membre tendu. Ses mains descendirent contre mes fesses, avant de se glisser dans mon sous-vêtement. Sa main agrippa mon membre dans mon boxer, le caressant doucement, avant d'entamer un rapide mouvement du poignet. Rapidement, des gémissements s'échappèrent de ma bouche, pressée contre celle de mon amant. Pressé contre lui, je sentis une bosse contre mon bas ventre, son propre membre s'était retendu. Rapidement, Liam me retira mon boxer, mon sexe alla frôler la peau de son bas ventre. Puis mon copain fit quelque chose qui me rendit fou, il mordait sa lèvre inférieure. Chaque fois qu'il faisait cela, j'avais envie de le prendre, sachant qu'il me récompenserait par la suite. Liam entoura ma taille de ses jambes et ma nuque de ses mains. Il se souleva, après avoir poser un doux baiser contre mes lèvres, il enligna son intimité avec mon sexe, avant de donner un petit coup de bassin. Je poussa un râle, alors que mon gland entra en lui. Liam poussa un soupir, les joues rouges. Ses lèvres se posèrent sur ma clavicule, y posant un petit suçon, sous le coup de la passion, j'entrai complétement en Liam. Ce dernier poussa un petit gémissement, alors qu'il reposait son dos contre le sofa. Il évita mon regard, alors que je commençais un bon va et vien, son bassin se mit à danser au même rythme du mien. Liam gémissait, de plus en plus fort, ce qui m'encourageait à me donner encore plus.


Je retournai son visage vers le mien, alors que je me relevais et l'entraînais avec moi. Je m'installai en position assise, mon regard noyé dans l'émeraude du sien. Mon coeur se débattait dans ma poitrine, alors que je faisais presque sauter mon amant sur mon membre. Ce dernier allait de plus en plus profond en lui. Me sentant près de l'orgasme, je pressai mes lèvres contre les siennes, une de mes mains contre sa nuque et l'autre empoignant solidement l'une de ses fesses musclées.


- Ça faisait pas partie de mon plan, ça, râlai-je. Le but c'était que tu me rassure.


Je lui fis un clin d'oeil, avant de l'embrasser tendrement, mon mouvement de bassin devint plus lent et langoureux. Je me sentis exploser en lui, alors que je poussais un gémissement. Je me retirai, avant d'agripper un mouchoir, et lui tendis. Je posai un petit baiser contre son nez. Alors qu'il se nettoyait, je le regardais avec adoration. Une fois, qu'il eut terminé, je levai son visage vers le mien. Je l'embrassai de nouveau, avec tellement d'amour. Je passai une main dans ses boucles brunes.


- Je t'aime tellement, peut importe ce qui se passera, je vais t'aimer, murmurai-je. Je vais demander à mes parents de me transférer à Poudlard, je veux rester ici avec toi.


Je lui souriais. Je comprenais quelque chose, j'étais amoureux de Liam England. Rien ne viendrait changer cela. Je baissai les yeux sur son sexe tendu, avant de lever un regard brillant vers lui. Ma main s'enroula autour de son membre, alors que je le caressais tendrement. Mes lèvres allèrent effleurer la peau douce de son cou, alors que mon autre main caressait


- Mon tour, murmurai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
Liam England

Messages : 571
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeSam 19 Jan 2019, 14:28

Je ne savais pas pourquoi ça me gênait de prendre autant mon pied lorsqu'on me faisait l'amour. L'inverse, j'étais totalement en confiance, et même un brin moqueur de mon partenaire lorsqu'il gémissait. C'était comme si lorsque je n'avais pas tout le contrôle, je me laissais complètement aller. Je ne comprenais même pas cette partie de moi-même, alors comment demander à quelqu'un. Une chose était sûre, c'était ce que j'aimais de ma vie sexuelle avec Declan. Les deux nous étions versatiles, et tout était si naturel... Dans les bras de Declan, je pouvais me permettre d'être moi-même. Comme si je savais que je ne pouvais pas le décevoir. Évidemment, il n'y avait pas beaucoup de personnes qui étaient passées dans son lit, comparativement à moi. À part Tobias, il avait seulement couché avec moi. Et j'allais m'arranger pour que ce soit ainsi pour toute sa vie. 


Les yeux fermés, je poussai un autre long gémissement, alors que mon amant entrait de plus en plus profondément en moi, et de plus en plus rapidement. C'était tellement bon de le sentir ainsi en moi. Je dus ouvrir les yeux, lorsque mon amoureux tourna mon visage vers le sien. Je sentis mon visage chauffer, tandis que ses yeux se noyaient au creux des miens. Habilement, Declan se releva en position assise, m'emmenant à sa suite. Aussitôt, je me sentis glisser beaucoup plus loin contre le membre de mon amoureux. Le va-et-vient continua alors, avec un brin d'agressivité. En fait, on pouvait entendre mes fesses claquer contre ses cuisses. Mais comme mon Français tenait ma nuque, il était impossible pour moi de me dévier de son regard. Ses lèvres vinrent se poser contre les miennes en un tendre et langoureux, alors que sa main empoignait solidement l'une de mes fesses. Je ne pus m'empêcher de gémir sous la luxure et la passion. 


« Ça faisait pas partie de mon plan, ça, souffla Declan en un râle sensuel. Le but c'était que tu me rassures. »


Je ne dis rien, me contentant de mordre ma lèvre inférieure suite à son clin d'oeil. C'est alors que le rythme ralentit, les mouvements de Declan en moi devenant beaucoup plus sensuels et langoureux. Je m'accrochai à lui tel un koala, alors que je sentais un puissant orgasme me prendre. Je retins mon gémissement, alors que celui de Declan résonnait dans la pièce. Je sentis un liquide chaud emplir mon intimité. Pendant quelques secondes, je n'osai plus bouger. C'était la première fois que j'avais du sperme en moi. Doucement, mon amoureux se retira, avant de me tendre un petit mouchoir. Ses lèvres vinrent se poser en un tendre baiser contre le bout de mon nez. Je me surprenais à être gêné de me nettoyer devant lui. Mais comme il ne se tournait pas ou ne quittait pas la pièce, je le fis rapidement. Étrangement, je n'eus pas de haut-le-coeur. Declan releva alors mon visage vers le sien, afin d'embrasser mes lèvres avec amour. Sa main glissant dans mes cheveux me fit frissonner. 


« Je t'aime tellement, peu importe ce qui se passera, je vais t'aimer, râla mon copain. Je vais demander à mes parents de me transférer à Poudlard, je veux rester ici avec toi. »


Mon coeur eut un raté, devant le petit sourire et les paroles de mon amoureux. Qu'il soit à la même école que moi... Je ne pouvais pas demander mieux. Jamais il ne me manquerait comme il me manquait en ce moment. Plus jamais je n'aurais à vivre de déchirants adieux à chaque fois que nous devions retourner chacun de notre côté. L'avoir pour toujours dans mes bras, c'était exactement ce que je voulais. L'espace d'un instant, le regard de Declan s'attarda à mon membre toujours tendu. Bien rapidement, il s'en empara, entamant une douce caresse. Je retins un gémissement alors que ses lèvres s'attaquaient avec amour à la peau chaude de mon cou. Je rejetai la tête vers l'arrière, les yeux mi-clos. 


« Mon tour, souffla Declan. »


Son souffle chaud contre la peau de mon cou me fit frissonner. Je relevai son visage vers le mien, allant cueillir un langoureux baiser contre sa bouche. Mon coeur battait la chamade, comme il le faisait toujours lorsque mon amoureux était à proximité. Je n'avais littéralement jamais ressenti ça pour personne d'autre avant. Je le sentais au plus profond de mon être. Declan était le bon. Et dire qu'au début de l'année, je ne savais même pas que j'étais homosexuel ! J'avais fait beaucoup de chemin depuis. 


Je couchai lentement mon copain contre le sofa, ne lâchant jamais ses lèvres. Tendrement, je mordillai la peau de son cou, avant de me frayer un chemin jusqu'à son bas-ventre. J'avais envie d'essayer quelque chose de nouveau. Je posai un doux baiser contre son membre, mais j'écartai bien rapidement ses jambes, pour m'y glisser. J'effleurai le paquet de mon amant de mes dents, pour ensuite aller poser ma bouche contre son intimité. Je n'avais jamais fait ça. Et personne ne me l'avait fait. Par contre, je savais très bien que c'était un truc qui se faisait, et ce, même chez les couples hétéros. Je me souvenais qu'Aphrodite me disait sans cesse que ça la rendait complètement folle. J'avais refusé catégoriquement de le faire, car à ce moment, ça m'écoeurait. Mais plus maintenant. Pas avec mon amour. 


Alors que je m'appliquais à me délecter de l'intimité de mon copain, je le sentis se cambrer sous le plaisir. Le sentant trembler légèrement, je relevai l'une de mes mains en une caresse contre sa cuisse pour aller me nouer avec la sienne. Sa respiration rapide fit bientôt place à des gémissements. Je relevai alors mon visage au niveau du sien, mordant ma lèvre inférieure, et emmenant la main que je tenais au-dessus de sa tête. Pendant un instant, je me noyai dans le vert pâle de son regard. 


« Je t'aime Declan, lui soufflais-je en Français. »


D'un doux coup de hanches, je pénétrai mon amoureux plus que facilement, grâce à ma salive. Ne sachant pas trop si je pouvais l'embrasser après ce que j'avais fait de ma bouche, je tentai un premier baiser tout doux. Ne sentant aucun dégoût ou de résistance de sa part, je m'emparai plus langoureusement de ses lèvres, commençant à donner un brin de vitesse dans mon va-et-vient. Après quelques minutes ainsi, je me relevai en position assise, grimpant mon amant sur mes cuisses. Je glissai mes mains sous ses fesses, avant de me lever. Je plaquai son dos contre le mur le plus proche, continuant à m'animer en lui. 


« Rassuré maintenant ? lui demandais-je d'un ton moqueur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest
Étudiant de Beauxbâtons
Declan Forest

Messages : 37
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeDim 03 Fév 2019, 13:12

Comment est-ce que je pouvais décrire ce que je vivais? C'était quelque chose de fort, tellement fort. Quelque chose dont je ne pourrais plus jamais me passer et que personne ne pourrait me donner. Personne d'autre que Liam. Comme si tous les autres que j'avais bien pu désirer n'avaient jamais existé, comme il n'y avait personne d'autre que mon petit Brits. C'était décidé, j'allais lâcher la France, déménager ici et passer le reste de ma vie à me noyer dans son regard.


Mon visage fut attiré vers celui de mon amant, ses lèvres vinrent caresser les miennes, avec amour. Mon coeur faisait des ratés entre chaque baiser. Encore, encore. J'en voulais plus. Je savais que j'avais trouvé ce que je voulais, ce que je désirais. Et en la bonne personne. Liam était tellement différent de Tobi, qui ne serait jamais capable de me donner ce dont j'avais besoin.


Lentement, mon copain me coucha contre le sofa. Ses lèvres toujours pressées contre les miennes, ne les quittant que pour aller titiller la peau de mon cou. J'allais virer complétement fou. Sa bouche glissa contre mon corps descendant dangereusement vers mon bas ventre. Puis Liam posa un baiser contre mon membre, avant d'écarter mes jambes. Il s'y glissa, ses dents effleurant le reste de ma masculinité, avant de se poser contre mon intimité. Je sursautai. Mais que faisait-il là?


Lentement, sa bouche et sa langue se mirent à me titiller l'intimité. Je n'avais jamais ressentis de telles sensations. Plus il continuait, plus j'en voulais encore plus, je me sentis cambrer mon dos. Mon corps frissonnait de toutes ses parcelles. Ma respiration rapide finit par se transformer en de langoureux gémissements de plaisir. Alors que je me perdais dans ce plaisir, la main de Liam se posa sur ma cuisse, la caressant lentement avant d'aller se nouer avec la mienne. Puis soudainement, je ne sentais plus rien, le visage de mon amoureux revint dans mon champ de vision. Il se mordit la lèvre inférieure, hésitant, son regard plongé dans le mien.


- Je t'aime Declan, murmura Liam, dans ma langue natale.


J'étais sous le choc, son français était basique, mais son intention était tellement belle. Puis, je sentis son membre entrer en moi, tout doucement. Doucement, ses lèvres vinrent se poser en un baiser timide contre les miennes. Mon petit coeur se mit à débattre, je ne goûtais rien, je n'étais pas dégoûtée. Liam prolongea le baiser, en entamant un bon va et vien en moi. Au bout de quelques minutes parfaites, Li finit par se redresser en position assise. Je fus hissé assez rapidement sur ses cuisses, ses mains solides se glissèrent sous mes petites fesses. Liam se leva et me plaqua contre le mur du salon. Ses coups de hanches rapides me donnant le plus grand plaisir que j'avais vécu.


- Rassuré maintenant? se moqua gentiment mon amant.


Je plantai un regard de défi dans son regard brillant, avant de secouer la tête. Un sourire moqueur sur mes lèvres, je joignis mon bassin à la danse du sien, je cachai mon visage dans le creux de son cou, apposant un petit suçon contre sa peau sensible. Mes mains posées sur ses épaules voyagèrent dans ses cheveux, pour s'y emmêler. Des gémissements sonores s'échappaient de ma bouche, alors que son membre étirait les parois de mon antre. Mon propre sexe venait de se tendre de nouveau, effleurant son bas ventre au passage.


Je me sentais presque en train de sortir de mon corps, tellement mon plaisir augmentait. Je rejetai la tête vers l'arrière, je pris l'une de ses mains dans la mienne. Nouant mes doigts avec les siens, je portai sa main à ma gorge. Je plongeai un regard rassurant dans le sien, avant de hocher la tête. Je pressai mes lèvres contre les siennes, en un baiser plus que brûlant.


- Étrangle-moi, ronronnai-je. Je vais t'arrêter si j'ai peur...


Je l'embrassai encore et encore. Croisant mes jambes encore plus serrées autour de sa taille, offrant une meilleure pénétration à mon amant, alors que son membre allait encore plus loin en moi.


- Je t'aime...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
Liam England

Messages : 571
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeDim 10 Fév 2019, 12:48

Nos corps étaient tellement fusionnels, tout fonctionnait à merveille. C'était comme s'il était fait pour moi et que j'étais fait pour lui. Je ne pourrais demander mieux. Declan était mon amoureux, mon confident, mon amant, mon meilleur ami. J'irais jusqu'à dire un frère, mais c'était légèrement incestueux. M'enfin. J'aimais et j'étais aimé. C'était tout ce qui comptait. Et puis, maintenant que mon copain connaissait tout sur ma vie amoureuse antérieure, je me sentais beaucoup plus léger. J'avais l'impression que tout était plus passionnel, que l'amour régnait beaucoup plus dans nos ébats. La confiance, la vraie, s'était installée entre nous. 


Mon coeur eut un raté lorsque mon amant posa un regard moqueur au creux du mien. Il était tout simplement parfait. Ses lèvres vinrent chercher les miennes avec amour, tandis qu'il commençait à agiter le bassin. Tellement de sensations prenaient possession de mon corps en même temps, je ne savais plus où donner de la tête. Ses mains caressaient ma peau, pour ensuite aller se noyer dans mes cheveux, alors que sa bouche se promenait de mes lèvres jusqu'à la peau si sensible de mon cou. Mon membre en son intimité me faisait gémir fortement, au même rythme que mon amoureux. Je commençais à avoir très chaud. 


Après plusieurs minutes à lui faire l'amour ainsi, Declan noua sa main avec la mienne, et je ne pus m'empêcher de le trouver trop mignon. À ma grande surprise, il guida ma main jusqu'à son cou. Je lui jetai un regard interrogateur, mais il semblait très consentant à ce que je mette de la pression contre sa gorge. Je ne dis rien. En fait, je ne répondis même pas à son baiser tellement j'étais surpris par sa demande. 


« Étrangle-moi, minauda mon amoureux. Je vais t'arrêter si j'ai peur... »


Non. Il en était hors de question. Ça ne se passerait pas aujourd'hui, ni jamais. Je détestais la violence dans l'amour. C'était la raison pourquoi je n'étais plus avec Jared. Mais j'étais incapable de le dire. 


« Je t'aime... souffla Declan. »


J'arrêtai tout mouvement. En fait, je me retirai même de mon amant, sans pourtant le lâcher. Je le gardai dans mes bras, glissant une main douce dans ses cheveux - la main qu'il avait posé contre sa gorge. Je plantai mes émeraudes au creux de ses prunelles vertes pâles, cherchant mes mots. Je ne voulais pas le décevoir, mais je voulais qu'il comprenne mon point de vue. Je me mordis la lèvre inférieure, légèrement nerveux. Je ne voulais pas avoir à gérer une crise à ce sujet. Honnêtement, je ne savais pas comment réagirait mon amoureux, et ça me faisait peur. 


« Je suis désolé Declan, murmurais-je la gorge serrée. Je serai jamais violent à ton égard. Je t'aime trop pour te faire du mal... »


Je m'attendais à une crise, ou je ne sais trop quoi, mais rien ne vint. Un léger sourire, un petit hochement de tête et ses mains qui vinrent se nouer contre ma nuque. J'étais surpris, mais soulagé. Je posai un doux baiser contre le bout de son nez. Sa demande avait légèrement brisé le rythme et l'intensité du moment. J'avais encore terriblement envie de lui, en fait, j'avais toujours envie de lui. En même temps, j'avais juste envie de l'emmener près du feu et de lui parler tendrement au creux de l'oreille. Il fallait bien dire que l'un n'empêchait pas l'autre. Et puis, j'étais plutôt près de l'orgasme lorsqu'il avait fait sa demande. 


Glissant de nouveau mes mains sous ses petites fesses musclées, je l'emmenai jusqu'à la belle peau d'ours devant le foyer. Je l'y couchai doucement. Oh si mon père me voyait baiser sur sa peau d'ours, j'étais mort. Mais l'idée m'amusait bien. Je volai un tendre baiser à mon amoureux, avant de le tourner sur le côté. Je me fis la grosse cuillère, faufilant mon membre jusqu'à son intimité. Je souris moqueusement, avant de m'approcher de son oreille. 


« Faut tu me laisses de la place, lui soufflais-je, moqueur. »


Ma main glissa alors le long de sa hanche, passant par sa fesse pour ensuite glisser entre ses cuisses. Je soulevai celle sur le dessus et me glissai entre ses jambes, pour le pénétrer doucement. Une fois bien entré en lui, je déposai sa cuisse contre l'autre, resserrant aussitôt les parois de son antre. Je poussai un gémissement de plaisir, avant de m'activer langoureusement en lui. Je tournai sa tête vers la mienne, pour l'embrasser amoureusement au travers mes râles. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest
Étudiant de Beauxbâtons
Declan Forest

Messages : 37
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeMer 13 Fév 2019, 15:27

Je n'avais pas peur, je savais que Liam ne me ferait pas mal pour me mettre en danger. Je voulais juste un petit peu d'épices dans nos relations. Il était la personne en qui j'ai confiance, rien ne tournerait au vinaigre. Je l'aimais, il m'aimait, tout irait bien. Étant plus grand, de quelques centimètres, que lui, je pourrais me défaire de son emprise, si cela allait mal. Je n'avais pas peur.


Liam devint immobile, toutes ses caresses avaient cessées. Je sentis son membre quitter mon antre, mais mon copain me gardait toujours dans ses bras. Il retira sa main de ma gorge, avant de la passer dans mes cheveux. Son regard désolé se planta dans le mien, un peu perdu. Avais-je trop demandé de sa part? Mon amant se mordit la lèvre du bas. Comme si il pensait que je serais fâché à propos. Jamais je ne me fâcherais pour cela.


- Je suis désolé Declan, chuchota mon copain. Je serai jamais violent à ton égard. Je t'aime trop pour te faire mal...


Un petit sourire apparut sur mon visage, avant de hocher la tête. Mes mains revint se nouer contre la nuque solide de mon copain. Ses lèvres se posèrent contre le bout de mon nez. Je trouvais cela étrange qu'il s'attende à ce que je pique une crise. Je ne piquais jamais de crise, sauf si on agissait en idiot avec moi. Il était l'homme pour moi et rien ne viendrait changer cela. Parce que Liam avait une tendresse énorme envers moi. Parce qu'il m'avait sauvé.


Ses mains se glissèrent sous mes fesses, puis mon amant se mit à bouger. Il m'emmena vers une peau d'ours magnifique. En douceur, Liam me coucha contre cette dernière. Son poil soyeux chatouilla mon dos et je souris. Li posa ses lèvres contre les miennes, avant de me coucher sur le côté. Il se pressa dans mon dos, en se faisant une grosse cuillère. Je sentis son sexe chatouiller mon intimité. Sa bouche se posa près de mon oreille.


- Faut tu me laisses de la place, murmura Liam d'un ton taquin.


Sa main voyagea contre ma hanche, avant de glisser vers ma fesse et entre mes cuisses. Doucement, mon amoureux souleva une cuisse, pour se laisser de la place et enfin me prendre en douceur. Il reposa ma cuisse, ce qui resserra les parois de mon antre contre son sexe. Un doux gémissement sortit de sa bouche, alors qu'il recommençait à s'activer en moi. Sa main tourna ma tête vers lui, avant de m'embrasser tendrement, entre ses râles trop mâles. Je poussai un gémissement, alors que ma main caressait son menton, avant de la poser contre sa fesse.


Je resserrais mes fesses contre son sexe, avant de continuer de ronronner sous ses coups de hanches. Ma main agrippa mon sexe, avant de commencer à me caresser. Je voulais avoir un orgasme, autant par l'arrière que par devant. Je pris sa main avant de la poser à la place de la mienne contre mon membre. Quelques minutes plus tard, je me retirai de l'étreinte, avant de tourner Liam sur le dos. Je grimpai sur son bas ventre, à califourchon.


- Je t'aime tellement, murmurai-je.


Je pris son membre, avant de m'asseoir dessus. Son membre m'emplissant complétement, je rejetai la tête vers l'arrière. Mes hanches commencèrent à s'activer de haut en bas rapidement, mes mains se posèrent sur ses épaules musclées. Je sentais que mon copain se donnait aussi, je tirai sur ses épaules, pour le redresser en position assise. Je pressai mon corps contre le sien. Mon regard se planta dans le sien. Mes lèvres prirent les siennes, puis au travers du baiser, je posai un long gémissement, alors que je me mettais à trembler contre mon amant. L'orgasme. Mon sexe s'était vidé contre son bas ventre et chaque sensation était nouvelle pour moi, maintenant. Je m'effondrai contre le corps de mon amant, qui se coucha sur la peau.


- Wow...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
Liam England

Messages : 571
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeLun 18 Fév 2019, 15:33

Je ne savais pas si j'allais dire à mon père que j'avais couché avec mon copain sur sa peau d'ours. Oui. J'allais le faire. La simple idée de le voir hors de lui de tenter de détecter du sperme sur le poil, me donnait envie d'éclater de rire. Avant de lui dire ça, évidemment je me devais de rétablir notre relation, mais j'allais lui dire. Eum, étais-je vraiment en train de penser à mon père alors que je faisais l'amour à Declan? La main de ce dernier me ramena dans le feu de l'action alors qu'elle caressait avec tendresse mon menton. Ses lèvres se posèrent contre les miens en un baiser empli d'amour, si fort que mon coeur fit un bond énorme dans ma poitrine. J'étais avec la bonne personne, enfin, je le sentais. À ma plus grande surprise, Declan serra ses fesses, étouffant encore plus mon membre qui s'activait en lui. Je poussai un plus fort gémissement. Mes yeux se posèrent alors sur la main de mon amoureux, qui commençait à se caresser alors que je le prenais. Sous toute cette luxure, tous ces gémissements, je me sentais complètement fondre. Ma main remplaça bien rapidement celle de mon copain contre son membre.


Après quelques minutes, alors que je me sentais sur le point d'exploser en Declan, mon copain se décolla de mon torse, me retirant de son antre aussitôt. Je me retrouvai sur le dos, un petit Français contre mon bas-ventre. 


« Je t'aime tellement, me souffla mon amoureux. »


Je lui souris tendrement, tandis que Declan soulevait son bassin pour se laisser descendre contre mon membre. Je poussai un long gémissement, alors que mon amant s'activait sur moi. Je mouvais mes hanches langoureusement, afin de me synchroniser à son mouvement. Il m'attira bien rapidement à lui, et je me retrouvai assis contre la peau d'ours. Le torse de mon copain frôlait le mien, et son regard s'était ancré dans le mien. Je souris amoureusement au travers notre baiser, mais ce fut trop. Je me sentis exploser en lui. Au même moment, je devais gérer un Declan tremblant d'orgasme dans mes bras, et sa semence qui s'était déversée sur mon bas-ventre. Je me laissai doucement tomber sur le dos, gardant mon copain dans mes bras. 


« Wow... laissa-t-il tomber. »


Je souris moqueusement, avant d'embrasser le bout de son nez. Je le serrai fortement contre moi, comme si j'avais peur qu'il disparaisse à tout jamais. Je fermai les yeux quelques instants, humant le doux parfum de la peau de mon amoureux. Je savais que ce n'était qu'une question d'heures avant qu'il doive me quitter de nouveau, et je ne savais jamais c'était pour combien de temps. Je ne pus m'empêcher de poser un regard triste dans les yeux pâles de mon amoureux. 


« Je veux pas que tu partes, râlais-je alors. Je veux te garder avec moi. »


Je posai un tendre baiser sur ses lèvres, avant de me lever lentement. Un dernier baiser contre sa tempe, et j'aidai mon amant à se lever, pour ensuite me diriger avec lui vers la salle de bains. J'ouvris l'eau à la hâte, et sans même en vérifier la température, je poussai Declan sous le jet, le plaquant brusquement contre le mur de céramique. L'eau était glaciale. Mes lèvres avaient tout de même agrippé les siennes avec une passion presque sauvage. Il était là, dans mes bras et déjà il me manquait. Je n'avais jamais autant aimé quelqu'un de toute ma vie. Même le visage rouge, les cheveux plaqués sur le crâne et fatigué, il restait la plus belle créature de tout l'univers. Qui aurait cru que Liam England serait un jour avec un Français? Personne, et moi le dernier...


« Trouve un moyen de venir à Poudlard, lui soufflais-je en mettant fin aux baisers. Viens étudier avec moi... Je t'aime trop pour t'avoir loin de moi... »


Mon avant-bras était au-dessus de sa tête, contre la céramique, tandis que mon autre main descendait en une caresse contre sa peau, pour terminer contre sa fesse. Mon regard se noyait dans la verdure du sien. Il n'y avait que lui et moi en ce monde. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest
Étudiant de Beauxbâtons
Declan Forest

Messages : 37
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeDim 24 Fév 2019, 17:55

Qui aurait dit que je tomberais amoureux et que j'oublierais la première personne dont j'étais tombé amoureux. En fait, est-ce que j'avais vraiment aimé Tobias? Ou est-ce que ce n'était pas juste une attirance physique parce que mon meilleur ami était juste trop mignon à regarder et que la puberté avait joué avec ma tête. Je n'avais jamais été brillant avec les jeux de l'amour. Maintenant, je savais une chose, Liam England était l'amour de ma vie.


Son sourire moqueur suffit à me faire fondre, une fois de plus. Ses bras me serrèrent contre lui, rien n'était mieux pour moi que de me lover contre mon amant. Les heures passaient et le moment où mon copain et moi serions séparés, une fois de plus, approchait. Après un moment trop court, le regard intense de mon amant se plongea dans le mien. Personne n'avait des yeux aussi profonds et magiques que Liam England. Son regard triste me brisa le coeur.


- Je veux pas que tu partes, murmura mon tendre amoureux. Je veux te garder avec moi.


Et moi donc. Si je pouvais, je laisserais tout tomber. En rentrant, j'allais presser mes parents de me transférer à Poudlard. Ils n'auraient pas le choix, je ne retournerais pas à Beauxbâtons. Ses lèves se posèrent contre les miennes, Liam finit par se remettre sur pied. Ses lèvres touchèrent ma tempe et mon copain m'aidait à me relever. Nus comme des vers, nous nous dirigeâmes vers une salle de bain. Liam se dirigea vers la douche, avant d'ouvrir l'eau, puis sans vérifier la température, mon copain m'y poussa. L'Eau glacée m'attaqua, alors que Liam me plaquait contre le mur. Il m'embrassa sauvagement, mon coeur sursauta, alors que Liam s'accrochait à mes lèvres comme si elles étaient un dernier recours à quelque chose.


- Trouve un moyen de venir à Poudlard, murmura mon copain. Viens étudier avec moi... Je t'aime trop pour t'avoir loin de moi...


J'étais prisonnier entre le mur de céramique froid et mon copain, son avant-bras contre la céramique au-dessus de ma tête. Son autre main glissait contre ma peau glacée, avant de mourir sur ma fesse. Mon regard pâle se noyait dans le sien, je frissonnai. Ma main se posa contre sa taille, avant de le tirer vers moi. Mon visage se cacha dans son cou, mes lèvres caressèrent doucement sa peau douce. Mon autre main empoigna sa fesse.


- C'était un de mes projets, râlai-je. En attendant, mets l'eau chaude, avant de me perdre d'hypothermie...


Je grelottais déjà et mes lèvres devaient être en train de tourner au mauve. Son regard vert émeraude était plongé dans le mien, je me penchai de côté, avant de tourner le robinet pour l'eau chaude. Je poussai un petit gémissement de bien-être alors que mon être était enveloppé de l'eau chaude. Un nuage de brume se produit autour de nous. J'attirai mon amant à moi, avant de l'embrasser aussi sauvagement qu'il avait fait, j'inversai habilement nos positions, avant de plaquer Liam contre la céramique.


- Arrête de penser au moment où on va être séparé, murmurai-je. Pense à toutes les choses que je vais te faire et que tu me feras. Je t'aime et rien ne va venir changer ça. Embrasse-moi, England.


Mes lèvres quittèrent les siennes, avant de descendre dans son cou, contre son torse et me diriger lentement vers son bas ventre. Je m'agenouillai devant lui, avant d'embrasser doucement le dedans de sa cuisse, j'y apposai un doux suçon. Je pris son membre dans ma main et embrassai doucement son gland. Ma langue glissa contre ce dernier et puis contre la longueur de son sexe.


- Je t'aime...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
Liam England

Messages : 571
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeDim 10 Mar 2019, 14:59

Le regard de Declan bien encré dans le mien, jamais je n'avais vécu de moment aussi intense. Habituellement, les gens fuyaient mon regard, car il les mettait mal à l'aise. Mais pas Declan. Pas mon amoureux. Il n'avait pas peur de me regarder au creux des yeux, et j'adorais ça. En ce moment, il n'y avait que lui et moi. Le monde n'existait plus, l'univers, c'était nous, tout simplement. Cette relation, je la devais étrangement à son ami Tobias. Car s'il ne m'avait pas attaqué, je ne serais jamais resté à Beauxbâtons. Declan n'aurait été qu'un coup d'un soir et je serais reparti vers Poudlard. Le temps semblait complètement figé. J'espérais qu'il le reste, car je redoutais les au revoir. J'avais peur d'être seul, j'avais peur de ne plus le revoir. J'avais peur qu'il se lasse d'une relation à distance et qu'il me jette comme une chaussette. Je lui faisais entièrement confiance, mais un coeur meurtri restait difficile à prédire. Et même si faire mal à mon copain était la dernière chose que je voulais faire, je le faisais à chaque fois que je le quittais. 


Je sentis mon amoureux frissonner légèrement, alors que sa main glissait contre ma taille pour m'attirer contre lui, bassin contre bassin. Son visage fin se faufila au creux de mon cou et je dus retenir un gémissement lorsque ses lèvres baisèrent ma peau avec amour. Il avait rapidement appris qu'il pouvait absolument tout obtenir ce qu'il voulait avec ça et l'utilisait à mes dépens. Il fallait dire que ce n'était pas pour me déplaire. Sa main libre vint se saisir de ma fesse, comme pour la masser. Je ne l'avais pas nécessairement emmené sous la douche avec moi pour faire l'amour, mais s'il continuait à me provoquer ainsi, c'était ce qui allait arriver, et ma peur de le voir partir me rendrait légèrement agressif et passionné.


« C'était un de mes projets, souffla mon amoureux d'une voix rauque. En attendant, mets l'eau chaude, avant de me perdre d'hypothermie... »


J'aimerais bien, mais j'étais complètement figé par la sensation de son souffle chaud contre la peau de mon cou. Mais Declan se chargea de changer la température de l'eau, qui devint brûlante comparativement à la température précédente. Mon amant m'attira brusquement à lui, s'emparant de mes lèvres avec passion. Lui qui était si doux habituellement, ça faisait changement ! Mon dos heurta le mur de céramique, sans que je ne perde les lèvres de Declan. Mon coeur battait la chamade dans ma poitrine. Je n'avais jamais autant aimé quelqu'un. Pourquoi fallait-il qu'il soit si loin de moi?


« Arrête de penser au moment où on va être séparés, souffla mon copain. Pense à toutes les choses que je vais te faire et que tu me feras. Je t'aime et rien ne va venir changer ça. Embrasse-moi, England. »


Je prolongeai le baiser le plus longuement possible, jusqu'à ce que Declan y mette fin pour descendre ses lèvres lentement le long de mon corps. Elles passèrent par mon cou, mon torse pour aller mourir sur mon bas ventre. Avec toute la tendresse que je lui connaissais, mon amoureux embrassa l'intérieur de ma cuisse, avant d'y faire un délicieux suçon qui me fit gémir doucement. Sans que je m'en rende compte, mon membre s'était déjà bien dressé et se retrouvait dans la main de mon amant. Sa bouche se posa contre mon gland, tandis que sa langue m'aguichait. 


« Je t'aime... chuchota Declan. »


Je hochai doucement la tête de haut en bas, incapable de ne pas penser à son départ. Je n'en pouvais plus d'être séparé de lui. Clairement, il gérait bien mieux la situation que moi. Je sentis les larmes envahir mes yeux et je repoussai doucement sa tête. Ma main se glissa dans sa chevelure, avant que je ne l'aide à se relever. Mais rapidement, je tournai la tête pour ne pas qu'il me voit pleurer. J'en avais marre de ne pas pouvoir être avec les personnes que j'aimais. Incapable de retenir plus longtemps mes émotions, je laissai échapper un sanglot. Je quittai aussitôt la douche. Je me saisis d'un drap de bain, l'enroulant autour de ma taille. Je n'eus même pas le temps de poser ma main sur la poignée de la porte que Declan me saisit par l'épaule pour me retourner face à lui et me plaquer contre la porte, ma seule sortie. Je m'attendais à rencontrer un regard dur, mais je croisai plutôt un regard doux et inquiet. La goutte de trop. J'éclatai en sanglots, perdant toute la force qui me tenait sur mes deux jambes. Mon amoureux me retint, et je m'accrochai à lui comme s'il était ma bouée de sauvetage. Ses bras se refermèrent sur moi, tandis que je me blottissais contre lui. 


« J'en peux plus, soufflais-je après plusieurs minutes ainsi. À chaque fois que je te laisse partir, je sais pas c'est pour combien de temps, ou même si je vais te revoir... »


Je ne savais même pas s'il m'avait entendu parler. Bon, habituellement je n'aurais pas éclaté ainsi pour ça, mais avec l'audience, l'attaque, le stress à propos de mes parents, de ma soeur et de mon cousin... Le tout m'avait tout simplement fait exploser. 


« Je t'aime trop, grommelais-je, faussement boudeur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest
Étudiant de Beauxbâtons
Declan Forest

Messages : 37
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeDim 17 Mar 2019, 22:49

La vie était bien étrange. Mon seul échec amoureux m'avait directement dans les bras de la plus belle personne en ce monde. Finalement, je ne changerais rien à tout cela. Liam avait changé ma vie, ma vue du monde et de moi-même. Et rien ne viendrait changer notre relation, pas la distance, pas ses parents, ses exs ou mes parents. Je m'arrangerais pour convaincre mes parents, pour qu'ils me transfèrent à Poudlard et passerais tout mon temps libre avec lui.


Mon copain hocha doucement la tête. Il confirmait que je l'aimais? J'avais la bouche pleine, pour rire, mais je ne pouvais m'empêcher de trouver cela drôle et mignon. Je n'eus pas le temps de me donner, que sa main se posait sur ma tête, qu'il repoussa. Sa main alla jouer dans mes cheveux, alors qu'il m'aide à me relever. Alors que je voulais savoir ce qui se passait avec lui, Liam tourna la tête. Qu'est-ce qui se tramait avec lui? Je ne comprenais pas ce qui se passait, j'étais plus que perdu. Un sanglot sortit de la bouche de mon amoureux. Liam sortit de la douche, avant de s'enrouler dans une serviette. Je fis de même, avant d'agripper Liam, comme il posait sa main contre la poignée. Je retournai mon copain vers moi, avant de le plaquer doucement contre la porte.


Les yeux verts étincelants de Liam se plantèrent dans mon regard doux. J'étais inquiet pour lui. Est-ce que je l'avais blessé? Liam éclata soudainement en sanglots amers. Ses jambes flanchèrent, mais je l'empêchai de s'écraser au sol. Je l'attirai dans mes bras, le pressant contre moi.


- J'en peux plus, pleura Liam. À chaque fois que je te laisse partir je sais pas c'est pour combien de temps, ou même si je vais te revoir...
 
Il avait parlé si bas, mais j'avais tout compris. Je savais qu'il avait vécu beaucoup de choses traumatisantes, mais rien, même la distance me séparerait de lui. Il était tout mon monde. Mais Liam aimait beaucoup trop s'inquiéter du futur. C'en était un peu lourd, mais par amour, je ne disais rien. Il avait trop de vécu pour que je sois dur avec lui.


- Je t'aime trop, marmonna Li.


Je poussai un petit soupir, avant de passer une main sur sa joue, avant de planter un regard sévère, mais aimant dans son regard. Je voulais qu'il comprenne que même si j'étais en France, je pensais à lui et personne d'autre. Je posai un doux baiser sur ses lèvres, alors que ma main allait fourrager dans ses cheveux bouclés. Je posai mon front contre le sien, mon autre main posée sur sa nuque.


- Écoute-moi bien, murmurai-je durement, mais plein d'amour. Peut importe où je serai dans le monde et que nous sommes séparés, rien ne pourrait changer combien je t'aime. Rien ne va m'empêcher de revenir dans tes bras.


Je rouvris les yeux, mon regard noyé dans le sien. Je relevai son visage vers le mien, avant de l'embrasser amoureusement. Je savais que nous étions comme une bouée de sauvetage l'un pour l'autre, mais il fallait que nous apprenions à nous faire confiance et devenir indépendants. Mais pas tout de suite, pour l'instant, je voulais l'aimer. Je fis un petit sourire timide à mon amant. Qui aurait cru que j'aurais trouvé l'amour de ma vie à seize ans? À l'aide de mon pouce, j'essuyai les larmes sur les joues de mon copain.


- On s'aime trop, ajoutai-je. Je n'aime pas te savoir tout seul à Poudlard, j'ai toujours peur que tu retourne vers l'un de tes ex, mais je sais que mes sentiments pour toi sont vrais et que quand je te retrouve, rien n'a changé. Rien ne va changer.


J'attirai mon amoureux contre moi, avant de reprendre ses lèvres avec passion. Je souris moqueusement, avant de tirer sur le drap de bain qui enroulait ses hanches. Mes yeux brillaient de malice, alors que je posais mes lèvres contre la peau chaude de son cou. Ma main glissa dans son dos, avant de se poser contre sa fesse.


- Toi et moi, c'est pour toujours, je te promets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
Liam England

Messages : 571
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeSam 23 Mar 2019, 20:00

J'aimais toujours trop intensément. Ça en avait toujours été ainsi. Et au final, je perdais absolument tout le monde autour de moi. Sans doute étais-je le problème. En fait, c'était ça le problème. Je ne voulais pas perdre Declan comme je les avais tous perdus. Je ne devais pas répéter les mêmes erreurs. Je voulais garder mon Français à mes côtés pour toujours. Sans doute était-ce un peu trop naïf, mais j'étais comme ça. Lorsque j'aimais, j'aimais une seule personne et je l'aimais de tout mon coeur. Ça en était douloureux. Et mes sanglots le prouvaient. Chaque larme qui tombait de mon oeil était le résultat d'une minute passée loin de lui. 


Le soupir de mon amant ne m'échappa pas. J'eus envie de baisser la tête, honteux, mais sa main vint caresser ma joue avec tendresse. Je pris une grande inspiration, réunissant tout mon courage pour l'affronter. Son regard vers pâle légèrement sévère transperça le mien, mais j'y vis de la compassion. Sous les caresses de mon amoureux, mes sanglots cessaient. Ses lèvres chatouillèrent délicieusement les miennes, alors que ses mains glissaient dans ma chevelure. L'une d'entre elles aboutit contre ma nuque, alors que son front se posait tendrement contre le mien. 


« Écoute-moi bien, murmura mon copain sur un faux ton de réprimande. Peu importe où je serai dans le monde et que nous sommes séparés, rien ne pourrait changer combien je t'aime. Rien ne va m'empêcher de revenir dans tes bras. »


La tendresse sans borne de Declan suffisait à me calmer. Déjà, ma respiration se faisait plus régulière et les larmes encore présentes sur mes joues étaient dans le passé. Mon coeur eut un raté, tandis que mon amant m'embrassait avec un amour infini. Je le savais. Jamais je n'aimerais personne d'autre que Declan Forest. Doucement, mon copain essuya les larmes qui perlaient toujours sur mes joues, avant de planter son regard que j'aimais tant au creux de mes émeraudes. 


« On s'aime trop, continua mon amoureux. Je n'aime pas te savoir tout seul à Poudlard, j'ai toujours peur que tu retournes vers l'un de tes ex, mais je sais que mes sentiments pour toi sont vrais et que quand je te retrouve, rien n'a changé. Rien ne va changer. »


Je forçai un léger sourire, tandis que Declan s'emparait de mes lèvres avec ardeur. Le petit air taquin qui régnait sur son visage laissait présager bien des jeux de l'amour. Le drap de bains que je portais tomba alors au sol, alors que je rejetais la tête vers l'arrière à la douce caresse des lèvres de mon amour contre la peau de mon cou. Sa main glissa en une chaude caresse jusqu'à ma fesse, qu'il enserra solidement. 


« Toi et moi, c'est pour toujours, je te promets, me souffla mon amant. »


Je lui souris doucement, avant de nouer mes mains contre sa nuque et de m'emparer de ses lèvres sauvagement. Je le ramenai rapidement vers la douche, qui n'avait pas été éteinte. Je voulais qu'il me rassure. J'avais besoin d'être rassuré. Mais avant, j'allais lui donner la fellation de sa vie. Vous savez, celle à laquelle il penserait lorsqu'il allait se toucher, seul, le soir ? Celle-là. Avec toute la passion et la fougue que je possédais, ma bouche se fraya un chemin jusqu'à son bas-ventre, avant de m'attarder contre l'un de ses mamelons. Il était déjà bien dur. Je lui jetai un petit regard moqueur, avant d'aller dévorer son paquet. Je laissai ma langue glisser vers son intimité, que je titillai légèrement. L'une de mes mains alla empoigner solidement sa fesse, que j'écartai légèrement afin d'agrandir mon terrain de jeu. Je le laissai ainsi sur le bord de l'orgasme, et j'allai aussitôt embrasser son gland. Je le pris bien rapidement en bouche, l'avalant d'un coup. Involontairement, je poussai un long gémissement. Mon propre membre me faisait atrocement souffrir. Je commençai donc des mouvements de va-et-vient sur mon sexe de ma main libre, en dévorant avidement celui de Declan. 


Après plusieurs minutes à me délecter et à me toucher, mon amant repoussa brusquement ma tête. Oh non non non. Je me saisis habilement de ses deux mains, reprenant aussitôt son membre en bouche. Il se ramollit alors en moi, et j'avalai toute la semence qui se déversa dans ma gorge. Une fois son sexe bien propre, je me relevai, plantant mon regard amoureux au creux du sien. Je me mordis la lèvre inférieure alors que je voyais son visage rosé de timidité. Tellement innocent... 


« Tu me rends complètement fou, râlais-je d'une voix presque animale. »


Brusquement, mon amoureux inversa nos positions, et mon dos heurta la céramique de la douche. Je gémis sous l'intensité du moment, laissant ma main glisser jusqu'au membre mou de mon copain. Il ne resta pas dans cet état bien longtemps, sous mes caresses il prit de l'ampleur. Nos baisers étaient brûlants. Je voulais qu'il me prenne. Je voulais qu'il me fasse mal. Je voulais qu'il me possède. 


« Laisse-toi aller, lui soufflais-je au creux de l'oreille. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest
Étudiant de Beauxbâtons
Declan Forest

Messages : 37
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeJeu 28 Mar 2019, 11:02

Je n'aurais jamais cru si l'on m'avait dit que j'aimerais quelqu'un au degré auquel j'aimais Liam. Je n'aurais jamais pensé être prêt à donner tout ce que j'avais pour une personne. Liam avait tout chamboulé dans ma vie. Moi, qui me voyais finir mes études à Beauxbâtons, travailler pour mes élitistes parents, tout ce que je voyais dans mon futur c'était mon petit anglais. J'étais prêt à laisser la France et ma famille derrière moi, pour lui.


Le sourire séduisant de Liam illumina son visage et mon monde. Ses mains se posèrent contre ma nuque alors que ses lèvres se posaient contre les miennes avec passion, un peu trop violemment. Liam m'attira vers la douche, qui coulait toujours, tout finissait en sexe. C'était ce qui allait arriver, pas que je n'aimais pas. Sa bouche glissa lentement, mais avec appétit, contre mon corps. Lentement, ses lèvres s'attardèrent contre mon mamelon, alors que je me sentais faiblir. Sa bouche continua son chemin vers mon bas ventre et mon membre bien tendu. Mon amant releva un regard moqueur sur moi, alors qu'il se penchait vers mon paquet, alors que sa langue glissait dangereusement vers mon intimité. Ses mains écartèrent mes fesses pour me donner une vague de plaisir. Alors que j'allais m'effondrer au sol, au bord de l'orgasme, sa bouche embrassait mon gland. D'un coup, il me prit en bouche.


Alors qu'il suçait avec appétit contre mon sexe, je vis que mon amant s'attaquait à son propre membre de sa main libre. Ce traitement contre moi et sa propre personne dura pendant de longues minutes, c'en était trop. Je repoussai sa tête rapidement, mais mon amant se saisit de mes mains, alors qu'il me reprenait en bouche. Rapidement, je me sentais exploser dans sa bouche, mon membre ramollit dans sa bouche. Mon amoureux se délecta de ma semence, laissant mon sexe tout propre. Liam se remit sur pied, avant de plonger son regard dans le mien, mes joues chauffaient d'excitation et de gêne. Liam se mordit la lèvre inférieure.


- Tu me rends complètement fou, dit-il en un râle.


C'était la même chose pour moi. Je devenais quelqu'un d'autre lorsque nous baisions comme cela. Avec passion, j'inversai nos positions, plaquant Liam contre la céramique. Ce dernier poussa un gémissement de plaisir. Sa main voyagea jusqu'à mon membre mou, qu'il commença à caresser. Rapidement, je me sentis devenir dur. Je plaquai mes lèvres contre les siennes, avec tellement de passion et d'appétit, que je me faisais presque peur.


- Laisse-toi aller, me tenta-t-il.


Je secouai la tête. Non, je ne voulais pas. Chaque fois que je me laissais aller, je ruinais tout. Mon membre dur effleurait son bas ventre, alors que ma main agrippait son paquet. Je massai avec intensité ce dernier, les yeux plongés dans ses siens. Je l'embrassai de nouveau avec une passion animale, alors que mes lèvres descendaient dans le creux de son cou. Mon autre main malaxait sa petite fesse ferme, j'avais tellement envie d'être animal avec lui.


- Je veux pas te faire mal, gémis-je.


Pourtant, je le retournai face au mur, alors que je me positionnais derrière lui. Mon gland effleurait l'entrée de son intimité et d'un coup de bassin assez puissant, je pénétrai Liam. Mes mains agrippèrent son bassin, avant de le tirer vers moi, laissant mon sexe entrer encore plus loin en lui. Je commençai à m'activer violemment en lui, alors que mon paquet frappait fortement contre ses fesses, le bruit provoqué par cela résonnant dans la salle de bain. Mes gémissements devenant des râles animaux, je ne me reconnaissais plus. Mes lèvres glissèrent dans le creux de son cou, y appliquant un suçon.


- Je t'aime, grognai-je.


Mes coups de bassin devenaient encore plus intenses. L'une de mes mains glissa contre son sexe, pour le caresser avec presse. J'avais envie que son orgasme soit si puissant que tout le monde dans l'Auberge l'entende. Je voulais presque les gens soient excités par nous. J'étais dégoûtant, mais j'adorais cela. Je me retirai brusquement. Je le retournai vers moi, avant de le prendre dans mes bras, son dos contre le mur. Mon sexe entra rapidement en lui, alors que je donnais des coups encore plus violents.


- Regarde-moi, exigeai-je.


Je voulais le voir jouir. Je voulais le voir pris d'un orgasme. Je voulais que ce soit si intense. Ma main retourna son visage vers le mien, plongeant mon regard pâle dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
Liam England

Messages : 571
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeMar 09 Avr 2019, 17:40

Je ne savais pas exactement pourquoi je lui avais dit ça. Je ne savais pas ce que je voulais, ou ce qu'il désirait. Je savais simplement que depuis la première fois où j'avais couché avec Declan, j'avais senti une retenue de sa part. Je voulais savoir ce qu'il retenait, ce dont il avait envie, ses fantasmes. Je voulais qu'il se sente autant comblé que moi je pouvais l'être. Même si c'était très mignon, je devais bien l'avouer, le fait qu'il se retienne par une quelconque peur, mais je voulais qu'il soit lui-même. Je voulais qu'il se laisse aller, je voulais qu'il soit qui il était vraiment, et même si cela incluait un peu de violence. J'étais prêt à en prendre. Ce n'était pas comme quand j'étais avec Jared. Je ne savais pas ce que je voulais, et je ne comprenais même pas que j'aimais les hommes encore. Pour Declan, j'étais prêt à n'importe quoi. 


Mon amoureux secoua négativement la tête. Je dus retenir un soupir. Je ne savais pas quoi lui dire, ou quoi lui faire pour qu'il arrête de retenir ses pulsions. Mais je ne voulais pas insister non plus. Mes yeux restèrent un instant perdus dans les siens, et son membre dur contre mon bas-ventre me faisait frissonner. Je mordis fortement ma lèvre inférieure lorsque sa main commença à masser mon paquet. J'avais tellement envie de lui. J'avais toujours envie de lui. Declan s'empara subitement de mes lèvres avec une passion qui m'était inconnue jusqu'ici. Tout était un degré plus violent, et je dus avouer que ça me plaisait bien. Je poussai un long gémissement alors que sa bouche se posait contre la peau mouillée de mon cou. Il était tellement intense, sa main qui agrippait ma fesse me donnait l'impression que j'en aurais une ecchymose. 


« Je veux pas te faire mal, murmura mon copain en un gémissement. »


Mais je m'en fichais ! Comme s'il m'avait entendu, mon amant me retourna brusquement contre le mur de céramique, avant de me pénétrer vivement. J'étais tellement surpris que j'avais retenu mon souffle. Je poussai alors un long gémissement, tandis que je sentais son gland frotter ma prostate. Ses mains agrippèrent mes hanches, tandis que j'apposais les miennes contre le mur pour éviter de me cogner la tête. Declan y allait avec de plus en plus de vitesse, et de plus en plus de force. Heureusement que l'eau offrait un bon lubrifiant naturel... J'entendais les râles animaux de mon copain résonner, et mes gémissements me revenaient aux oreilles. Et puis, il y avait le bruit de son paquet qui frappait mon derrière. M'ouais, clairement, s'il y avait quelqu'un dans la maison en ce moment, il entendait absolument tout. Mais je m'en fichais. Qu'il entende. 


« Je t'aime, ronchonna mon amoureux, après avoir fait un petit suçon contre ma clavicule. »


Je perdais complètement le contrôle de mon corps. Je ne savais plus ce que je ressentais. C'était tellement intense. Je poussai un gémissement de plaisir mêlé à la douleur lorsque mon copain se retira de mon intimité, pour m'obliger à lui faire face. Ses mains glissèrent sous mes fesses pour me soulever rapidement, et Declan me pénétra de nouveau d'un fort coup de hanches. Je ne faisais que gémir stupidement sous ses coups de bassin puissants.


« Regarde-moi, m'ordonna mon copain. »


Non. Je voulus cacher mon visage au creux de son cou, car je savais que ma peau était rosée par la gêne et le plaisir. Je ne voulais pas qu'il me voit. Mais il retourna mon menton vers lui, creusant mon regard de ses yeux pâles. Je me mordis alors la lèvre inférieure, pour m'empêcher de gémir, mais c'était pratiquement impossible. Le plaisir était tellement intense, que je me mordis au sang, pour ensuite abandonner le projet. Je sentais que l'orgasme approchait, mais je ne voulais pas qu'il me voit. Je tentai de me défaire de son étreinte, mais mon petit ami persista. Je rejetai alors la tête vers l'arrière, les yeux mi-clos, tandis qu'un puissant orgasme prenait possession de mon être. Je me sentais trembler dans les bras de Declan, tandis qu'il continuait ses coups de hanches. Bientôt, je fus pris de spasmes. Mon amoureux avait lâché mon visage afin de mieux me retenir dans ses bras. J'en profitai donc pour enfouir mon visage au creux de son cou. Je vis alors mon propre sang couler le long de sa clavicule. 


Une fois que j'eus repris mon souffle, je m'emparai des lèvres de mon amour, barbouillant son visage de sang. Je déposai doucement mes deux pieds au sol, avant de forcer Declan à se retirer de mon antre. Je m'agenouillai alors au sol, attirant mon copain avec moi. Genoux et coudes au sol, je frissonnai sous les mains exploratrices de mon amant, qui se saisirent de mes hanches pour les tirer vers lui d'un coup. Je gémis si fortement, l'écho de ma propre voix me rendit rouge de timidité. Je me relevai lentement, collant mon dos au torse de mon copain. Je pouvais sentir son paquet cogner contre mes petites fesses. Je le forçai à me regarder, avant de m'emparer de ses lèvres avec passion. 


« Je t'aime tellement, murmurais-je entre deux baisers. »


Je m'écroulai alors contre Declan, pris d'un nouvel orgasme. C'était trop. Je n'étais plus capable d'en prendre. Mon corps en entier était rendu tellement sensible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest
Étudiant de Beauxbâtons
Declan Forest

Messages : 37
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitimeJeu 11 Avr 2019, 22:41

Je n'avais jamais vraiment agi ainsi, j'avais toujours été doux et attentionné dans mes rapports sexuels. L'autre avait la priorité, la personne avec qui j'étais, Liam, devait prendre son pied. Moi, je venais si lui venait. Liam était la personne la plus importante pour moi, ce qu'il me demandait, j'allais lui donner. Si les gens pensaient que j'étais comme un esclave, j'étais entièrement consentant à lui donner tout ce que j'avais.


Devant moi, mon amoureux mordit sa lèvre inférieure, chose qui me rendait complétement fou. Ses gémissements étouffés n'aidaient en rien, en fait cela m'encourageait à être encore plus puissant dans mes coups de bassin. Un petit filet de sang coula de sa lèvre. Au même moment, Liam tenta de se défaire de mon étreinte, mais je n'allais pas le laisser faire, je voulais le voir jouir. Soudainement, il rejeta sa tête vers l'arrière, ses yeux verts mi-clos. Le corps de mon amant se mit à trembler, alors que je devinais qu'un bon orgasme le prenait. Pourtant, mes coups de bassin n'arrêtaient pas, son corps tremblait de spasmes, le sentant prêt à s’effondrer, je cessai de tenir son visage, pour le serrer contre moi. Son visage se cacha dans le creux de mon cou.


Après quelques minutes, le regard émeraude de mon amoureux se releva vers moi. Liam posa ses lèvres contre les miennes avec amour, alors que le baiser se mettait à goûter salé. Sa lèvre fendue. Lentement, mon amant posa les pieds au sol, me forçant à me retirer. Mon amant se mit à genoux devant moi, avant de m'attirer avec lui. À genoux derrière mon amant, je posai lentement mes mains contre son bassin, avant de le tirer vers moi. Mon sexe était à nouveau en lui, alors que Liam poussait un gémissement sonore, si fort que le bruit résonna dans toute la salle de bain. Mon copain se releva à genoux, son dos pressé contre mon torse. Mes coups de bassin étaient si puissants que je pouvais entendre mon paquet frapper durement contre ses fesses, il se retourna vers moi, attirant mon regard vers lui. Ses lèvres prirent les miennes avec passion et appétit.


- Je t'aime tellement, ronronna mon amant.


Ce ne fut pas trop long que mon amoureux se remit à trembler et s'affala contre moi. Je le retins, mais je n'avais pas terminé. Je posai un doux baiser contre sa joue, avant de faire glisser mes baisers dans son cou, alors que je recommençais à me mouvoir en lui. Mes coups de bassin étaient lents et langoureux. L'une de mes mains se tenait contre sa taille, l'autre caressait son torse parfait. Sa peau frottait contre la mienne, en une caresse complétement enivrante.


- Je t'aime encore plus, râlai-je à son oreille.


Mes coups devinrent plus intenses, mais tout de même lents. Puis, je me sentis exploser en lui. Je me retirai doucement, avant de me relever et aider mon amant à se relever. Je retournai Liam vers moi, le serrant amoureusement contre ma personne. Il était littéralement la personne pour moi, mon regard se perdit dans les émeraudes de mon amant. Je coupai l'eau, avant de sortir de la douce, tirant mon amant derrière moi, par la main. Toujours aussi tendrement, j'enroulai un drap de bain autour de la taille de mon copain, avant de faire la même chose pour moi.


- Faut contacter tes parents, leur dire que tu vas bien, dis-je sérieusement. Ensuite, j'vais devoir retourner chez moi...


Je baissai les yeux, il fallait revenir à la réalité. Et ce ne serait pas lui qui le ferait. Je relevai un visage souriant sur celui de mon amant. Je passai une main dans ses boucles mouillées et contre sa joue. Je l'embrassai une fois de plus, avant de l'entraîner hors de la salle de bain, vers les escaliers. Une fois à l'étage, je me tournai vers lui.


- On pourrait s'habiller, se câliner un peu et contacter ton père?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Empty
MessageSujet: Re: Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!   Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire! Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Je t'aime, c'est tout ce qu'il y à dire!
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ma petite pouliche tu es née, et je t'aime plus que tout au monde
» Aurore de Maison-Dieu '' Prenez moi tout, mais pas ma fille! ''
» ( Judis ) ▬ j'aurai aimé t'aimer comme on aime le soleil.
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Autres contrées :: Londres :: Bristol-
Sauter vers: