Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Témoin | PV Brooklyn

Aller en bas 
AuteurMessage
Raïna England
Étudiante de 6e | Poursuiveuse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 04/10/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Soins aux créatures Magiques
Deuxième Cours: Divination

MessageSujet: Témoin | PV Brooklyn   Dim 02 Sep 2018, 13:44

J'avais peur. De quoi ? Eh bien de tout ce qui se dressait devant moi. Je n'avais jamais eu à me rendre au Ministère de la Magie, donc il fallait dire que c'était très impressionnant. Flanquée de mes deux parents, je me rendais à mon audience. M'ouais. Malgré tout ce que Miss Lakimov avait bien pu faire, j'étais accusée d'avoir utilisé une potion interdite. Le pire dans tout ça ? C'était que ma mère était celle qui avait créé cette potion. N'était pas un prototype terminé, car les gens aimaient mieux rajeunir plutôt que vieillir, elle ne l'avait jamais mise sur le marché. Elle était donc accusée de négligence. Quoi de mieux demander ? Pourquoi pas envoyer mère et fille à Azkaban ? Surtout que je n'avais pas délibérément pris cette potion, et que je n'étais pas allée chez moi depuis un bail. Et puis, le labo de ma mère était scellé par un sort qui demandait son sang, ou celui de mon père. Clairement, quelqu'un cherchait à nous nuire, mais nous étions incapables de le prouver. 

« Reste ici, nous revenons Raï, me dit mon père, m'embrassant le dessus de la tête. »

J’acquiesçai, poussant un profond soupir. Je pris place sur un petit banc, alors que mes parents se rendaient je ne sais trop où. Si seulement Blake avait pu venir avec moi... Il était témoin pourtant ! C'était comme s'ils tentaient d'éliminer toute chance de nous en sortir innocentes. Le Ministère avait peur de mon frère, donc par conséquent, de son entourage. Ça me rendait folle, mais je comprenais que ce n'était pas de la faute de Liam. Miss Lakimov avait dit qu'elle viendrait avec Alexander. Avec chance, elle ferait pencher la balance. 

« Toi aussi? entendis-je alors, ce qui me fit sursauter. »

Je mis ma main sur ma poche arrière, afin de prendre ma baguette, mais elle m'avait été confisquée à mon arrivée. Je me retournai, un air féroce sur le visage, mais je me détendis en voyant Brooklyn. Au début, je croyais qu'elle s'était faite vieillir pour me copier, mais avec tous les malheurs que je rencontrais, je comprenais que ce n'était qu'un accident son truc. Cependant, comme je me tenais toujours avec Emily et Blake, je n'avais pas su trouver les mots pour lui reparler. 

« Brook... soufflais-je, me levant de mon banc. Ils t'envoient comme témoin, j'imagine... »

Si c'était le cas, je me retrouverais à Azkaban, car elle me détestait depuis que j'avais seize ans. Je la comprenais, j'avais été méchante avec elle, alors que nous nous trouvions dans la même situation. En fait, j'avais été une vraie bitch avec tout le monde. Blake trouvait ça drôle, donc j'avais continué, pour le garder. Mais je me demandais s'il m'aimait réellement...

« J'suis désolée, murmurais-je en fixant mes pieds. Je pensais pas tout ce que je t'ai dit... J'ai vu une chance d'être enfin populaire, et je l'ai saisie. Me pardonnes-tu? »

Je relevai mon regard bleu dans le sien, plutôt mordoré. Depuis qu'elle avait vieilli, je ne l'avais pas regardée, car j'avais peur qu'elle soit plus belle que moi. Il fallait dire, c'était le cas. Avec sa longue chevelure rousse... Moi j'avais préféré couper mes cheveux aux épaules. Nous avions toujours été très différente physiquement. Même dans notre style vestimentaire. En effet, alors que je portais des jeans délavés taille haute, avec un t-shirt gris un peu lousse et une veste de cuir noire, mon amie avait une belle robe noire, avec un col blanc et des petits souliers bien propres. J'avais des vieux Converses de mon frère. Ses magnifiques cheveux étaient relevés en une très haute queue de cheval, et elle portait un maquillage léger et doré, ce qui la rendait très humble. J'avais gardé mes cheveux raides lousses, et je n'avais aucun maquillage. J'avais bien fait de ne pas la regarder avant aujourd'hui. Elle était vraiment plus belle que moi. 

« Et puis, nos petits copains sont meilleurs amis, donc... Pourquoi pas nous? tentais-je sur un ton sympa. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brooklyn Pierce
Étudiante de 5e année
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 23/09/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Chêne • Patte de Lapin Géant • 19cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Arithmancie

MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   Lun 03 Sep 2018, 15:37

À côté de Mr Martin, je me sentais trembler comme une feuille. Lui et Miss Lakimov m'avait emmené au Ministère comme témoin. Nous étions deux petites filles, qui avaient subi un vieillissement anormale. Raïna et moi. Il y avait si longtemps que je ne l'avais pas vu, que je ne lui avais adressé la parole ou même reconnu son existence dans ma vie. J'avais confié ma baguette à mon tuteur, l'assistant-directeur, puisque mes parents n'avaient jamais répondu à mes missives. Je tenais dans mes mains, mon témoignage. 


Mr Martin et moi tournâmes dans un corridor menant à la salle d'audience. Je passai un doigt dans mon col de robe, style chemise. Je commençais à manquer d'air. Ethan me manquait, mais étant dans la famille de Raï, il ne pouvait m'accompagner. Une fois devant la salle, l'assistant-directeur de mon école, me fit un sourire, avant de poser une main amie sur mon épaule et rentrer. Je devrais attendre que l'on appelle mon nom. Je me tournai et vis Raïna England dos à moi. Elle ne portait pas de robe, ayant opté pour un jean taille haute et un t shirt gris. Plutôt casual. 


- Toi aussi, dis-je. 


Mon ancienne meilleure amie, mis sa main dans sa poche, mais ne trouvant pas sa baguette; elle se retourna vers moi. Son air furieux me faisant presque reculer, mais depuis qu'Ethan m'apprenait à me défendre, je n'avais plus peur de tout. J'avais eu vent qu'elle se tenait avec les Summers et Emily, alors que je me tenais avec Ethan et Bethany. 


- Brook, dit-elle en se levant vers moi. Ils t'envoient comme témoin, j'imagine...


Je serrai mon témoignage entre mes mains. En fait, ils voulaient savoir ce que j'avais fait pour vieillir. Et pourquoi. Bien sûr, j'avais nommé l'intimidation incessante de Raï, comme raison. Et le fait que personne ne faisait attention à moi. Mais ce n'était plus moi. J'en avais plus rien à faire avec cette connerie. 


- Je suis désolée, dit-elle en baissant la tête.  Je pensais pas tout ce que je t'ai dit.. J'ai vue une chance d'être enfin populaire, et je l'ai saisie. Me pardonne-tu?


Non. Mais je serais prête à passer outre cela et avancer. Elle leva deux yeux bleus-gris pâles dans les miens, bronze. Elle ne ressemblait plus à la petite fille tête brûlée que je connaissais. Elle était magnifique, mature et pure. Je me mis à haïr mes longs cheveux roux emmêlés, mes courbes et mes yeux de bronze. Je regrettai ma petite robe sobre, mes petits souliers talons, mon maquillage pur et cette vilaine queue de cheval. J'avais l'air d'une carte de mode, plutôt qu'une jeune fille un peu perdue. 


- Et puis, nos petits copains sont meilleurs amis, donc... Pourquoi pas nous? demanda-t-elle plus enjouée. 


Je baissai la tête sur les quatre pages roulés dans mes mains, celles où je jetais Raïna, la fille qui m'avait toujours secouru en dessous du bus. Elle que je connaissais depuis ma tendre enfance. Je fermai les yeux, revoyant notre parcours et à quel point je l'adorais. Je les rouvris, ils étaient chargés de larmes, je franchis la distance qui me séparait d'elle et la serrai dans mes bras en pleurant. 


- Tu ne sais pas comment tu m'as manqué, sanglotai-je. Oh Raï...


Je me défis de notre étreinte et déchirai mon témoignage en mille et un morceaux. Je n'enverrais personne en prison, j'avais décidé que toute cette merde se finirait sur une bonne note. Je ne pouvais pas faire cela à mon amie, à sa famille et à Ethan. Je fourrai les morceaux dans un mouchoir, que je cachai dans la poche de ma petite sacoche. Je dirais ce que je ressentais et rien d'autre. Je sauverais Raïna England, parce qu'elle m'avait sauvé un bon nombre de fois. 


- Je te promets que rien ne t'arriveras, lui dis-je, en la reserrant dans mes bras. Tu n'iras nulle part d'autre qu'à Poudlard et on se fera une soirée de filles!


- Brooklyn Estelle Pierce, veuillez entrer dans la salle d'audience et prendre place au banc des témoins, fit une voix dure. 


Je me mis à trembler de tous mes membres, alors que les Grandes Portes ouvraient sur une salle remplie de sorciers et sorcières arborant un air sévère. Je croisai le regard de Mr Martin, qui s'approchait de moi, pour m'accompagner. 


- NE t'en fais pas, ne fait que dire la vérité, souffla-t-il. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raïna England
Étudiante de 6e | Poursuiveuse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 04/10/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Soins aux créatures Magiques
Deuxième Cours: Divination

MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   Lun 03 Sep 2018, 17:08

Brookie avait baissé la tête. Je n'avais pas voulu lui faire de peine, loin de là. Cependant, c'était terrifiant de voir à quel point nous n'étions plus les mêmes personnes. Moi qui donnait toujours des ordres à ma meilleure amie, maintenant je lui proposais des choses. Il fut un temps où je l'aurais obligée à me pardonner en lui criant après, et elle l'aurait fait en pleurnichant. Mais je n'étais plus cette petite peste. Bien sûr, j'avais sans doute été pire au début de mon vieillissement, mais je ne voulais pas être cette personne. Je ne voulais plus l'être. Car en fait, j'étais une bonne personne, et je le savais. C'était les autres autour de moi qui ne le savaient pas. Sauf Brooklyn. Derrière mes airs autoritaires, se cachait une petite fille qui s'amusait toujours avec sa meilleure amie. Elle avait longtemps été la seule personne dans ma vie. Je ne voulais plus lui faire du mal. 

À ma plus grande surprise, Brook marcha jusqu'à moi afin de me prendre dans ses bras, me serrant contre son coeur. Je refermai mes bras sur elle, trouvant ça drôle qu'elle soit subitement plus grande que moi. Ça avait toujours été l'inverse. 

« Tu ne sais pas comment tu m'as manquée, souffla mon amie au travers ses larmes. Oh Raï... »

Je lui souris avec tendresse, alors qu'elle s'éloignait de moi. Puis, elle déchira son témoignage. Je ne savais pas ce qu'elle avait écrit là-dedans, mais clairement ce n'était pas pour me mettre en valeur. J'étais tout de même soulagée de voir qu'elle ne tenterait pas de me nuire. Par contre, je devais tout de même convaincre tout le monde que je n'avais pas volontairement pris cette potion, et que ce n'était pas de la faute de ma mère. S'il s'agissait d'un accident pour Brooklyn, pour ma part, c'était totalement inconnu. Pourquoi étais-je rendue ainsi?

« Je te promets que rien ne t'arrivera, me souffla la rouquine en me serrant de nouveau dans ses bras. Tu n'iras nulle part d'autre qu'à Poudlard et on se fera une soirée de filles ! »

J'avais envie de croire à ses paroles. Mais je ne lui fis pas part de mes angoisses, afin de ne pas l'inquiéter inutilement. Elle croyait probablement que j'étais un témoin, et non un accusée. C'était mieux pour elle. Elle ne stresserait pas pour moi. C'est alors qu'elle se fit appeler, et je la regardai entrer dans la pièce. Je poussai alors un petit soupir, comme pour m'encourager. Je repris place sur le banc, avant de suivre des yeux un gars qui passait par là. 

« Qu'est-ce qu'une jolie fille comme toi a fait pour se retrouver ici? laissa-t-il tomber en prenant place près de moi. 

- Et toi? répliquais-je, moqueuse. »

Après tout, rien ne prouvait que j'avais fait quelque chose. J'étais peut-être témoin. 

« Raïna England, veuillez entrer dans la salle d'audience et prendre place au banc des accusés, tonna la voix. »

Bah maintenant, j'avais l'air coupable. Il me regarda moqueusement, et mon coeur fit un bond dans ma poitrine. J'avalai de travers, avant de me lever d'un bond et de me diriger dans la salle. Curieusement, je ne pus m'empêcher de jeter un dernier regard à ce mec trop beau, et trop charmeur. Je me rendis au centre de la salle d'audience, et vis mes parents dans l'assemblée. Ma mère serait probablement appelée plus tard. Je vis Brooklyn à ma droite, avec M. Martin. 

« Miss England, niez-vous avoir bu une potion visant à vous faire vieillir, potion inventée par Kendall England, votre mère ? pesta subitement le Ministre. 

- Oui, je le nie, affirmais-je fermement. »

J'entendis la porte ouvrir, et je me retournai vivement. Le mec que j'avais croisé avant d'entrer s'était faufilé dans l'assemblée. Je fronçai les sourcils. Mais pour qui se prenait-il ? 

« Saviez-vous que ce genre de magie est interdit chez les sorciers de moins de 17 ans ? continua le Ministre. 

- Oui, je suis au courant, répondis-je, cinglante. 

- Alors pourquoi l'avez-vous fait ? 

- Je ne l'ai pas fait, sifflais-je entre mes dents. 

- Si vous ne l'aviez pas fait, vous ne seriez pas ici, Miss England, railla le juge. 

- Donnez-moi du véritasérum, le narguais-je alors. »

J'entendis un rire. Je n'eus même pas à me retourner pour savoir que c'était l'inconnu sexy que j'avais rencontré dans le corridor. Je commençais à être nerveuse. Je savais très bien que le Ministre me croyait coupable, et clairement ce n'était pas ma propre défense qui allait m'aider. Je jetai un regard suppliant envers Brooklyn. 

« Ce n'est pas ainsi que nous procédons, m'apostropha le Ministre. Veuillez vous rasseoir, miss England. Nous appelons Miss Brooklyn Estelle Pierce comme témoin à la couronne. »

Je fixai d'un regard dur le Ministre, avant de me diriger vers le banc qui m'était réservé. Il allait être bien surpris par son témoin à la couronne. C'était plutôt un témoin à la défense, et il aurait du s'en informer. Je croisai le regard de Brook, complice. Assise ainsi, j'avais une belle vue sur l'inconnu, qui me fixait moqueusement. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brooklyn Pierce
Étudiante de 5e année
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 23/09/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Chêne • Patte de Lapin Géant • 19cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Arithmancie

MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   Lun 10 Sep 2018, 00:12

Je m,étais laissée diriger vers le banc des témoins, une expression neutre sur mon visage. C'était Ethan qui m'avait appris à ne pas laisser mes émotions me trahir. Alexander reprit sa place dans l'audience. Je voulais hurler, me sauver et me cacher dans les bras rassurants de mon petit copain, qui n'était malheureusement pas présent. Probablement parce qu'il était trop proche de Raï ou parce que ce problème ne le concernait pas.


- Raïna England, veuillez entrer dans la salle d'audience et prendre place au banc des accusés, dit le juge.


Je savais que sa voix serait portée à l'extérieur et mon amie l'entendrait. Les portes s'ouvrirent sur ma meilleure amie, qui entra dans la salle. Son regard croisa le mien, je me sentais soudainement encore plus mal. Elle finit par s'asseoir et regarder le juge.


- Miss England, niez-vous avoir bue une potion visant à vous faire vieillir, potion inventée par Kendall England, votre mère? cracha le Ministre.


Sûre d'elle, parce qu'elle était innocente, mon amie répondit qu'elle niait. La porte s'ouvrit, personne ne devait déranger une audience en cours. Un magnifique jeune homme entra, avec un sourire moqueur, alla s'asseoir au premier rang du public. On aurait dit que sa présence avait remplie Raï d’aplomb.


- Saviez-vous que ce genre de magie est interdit chez les sorciers de moins de 17 ans?


Mentalement, je criais à Raïna de faire l'innocente et de dire non. Cela pourrait nous éviter bien des problèmes.


- Oui, je suis au courant, bava mon amie.


Merde! Il lui aurait été facile de paraître innocente, pourquoi ne le faisait-elle pas. Je ne voulais pas témoigner. Si seulement, je pouvais transplaner sans perdre de membre! Le magistrat demanda, comme je m'y attendais, pourquoi l'avait-elle fait. Fâchée, elle rétorqua son innocence. Non, non, pourquoi répondait-elle?


- Si vous ne l'aviez pas fait, vous ne seriez pas ici, Miss England, répondit le juge.


- Donnez-moi du véritaserum!


Le mec qui était entré dans la pièce, au beau milieu de notre audience, éclata de rire. Je le foudroyai du regard. Mais quel manque de classe! Le regard désespéré de Raïna se darda sur moi, alors que je me sentais si mal pour elle. Ni, elle, ni Kendall méritait cela.


- Ce n'est pas ainsi que nous procédons, répondit le Ministre. Veuillez vous rasseoir, Miss England. Nous appelons Miss Brooklyn Estelle Pierce, comme témoin de la couronne.


Une belle boule de bile remonta dans ma gorge. Je me sentis pâlir, mon visage gardait tout de même son masque neutre. Je lançai un regard complice à Raï. Je pris place sur la chaise que Raïna avait laissée vacante et levai mes yeux de bronze sur le juge. Si il pensait que je serais le bourreau de mon ami, il se mettait le doigt dans l'oeil.


- Miss Pierce, dit le juge, plus doucement. D'où connaissez-vous l'accusée?


Pour lui, Raï était coupable. Je fronçai les sourcils, mais quelle question stupide et hors sujet! Je ne me laisserais pas faire.


- Je connais Raï, depuis le jardin d'enfant, dis-je. Elle vivait à Paris avec Kendall, Madame England. Cette dernière faisait des recherche sur sa potion.


J'évitais le regard des gens et celui de Raï, en particulier, je devais avoir toute ma concentration contre cet idiot de juge.


- Quelle potion?


Je haussai les épaules. J'avais 4 ans à l'époque. Je n'avais que faire des potions de Kendall. Je me souciais de garder mon amie et d'avoir une vie normale, malgré mes pouvoirs naissants.


- Quelle potion? répéta le juge, plus durement.


-Aucune idée, votre Honneur, je n'avais que 4 ans, répondis-je. Je ne saurais me rappeler, puisque je ne savais même pas que j'étais une sorcière.


- Votre témoignage, ordonna-t-il.


Je haussai un sourcil. C'était tout? Les questions s'arrêtaient là? On aurait dit que le but de cet homme était de ruiner les England. Pourtant, ils étaient l'une des familles les plus importantes et puissantes de notre monde. De plus, ces derniers avaient toujours été gentils avec moi. Il était injuste qu'on m'utilise pour les ruiner!Je fronçai les sourcils et me retournai vers les jurés.


- Non, dis-je.


Le juge releva un sourcil, il ne devait pas s'attendre à de la résistance de ma part. Normalement, j'aurais dû témoigner de l'intimidation de Raï... Je ne le ferai pas. J'étais une Poufsouffle, je ne croyais pas en l'injustice et la déloyauté.


- Miss Pierce, dit le juge. Veuillez présenter le témoignage sur Miss England, que vous m'avez fait part.


Je secouai la tête, de toute façon, j'avais la seule copie. Je croisai mes bras contre ma poitrine. S'il fallait que l'on me torture, pour me faire parler, ils pouvaient bien essayer. Je m'entraînais à résister à la torture, avec Ethan. Je relevai un regard sur Raï.


- Vous voulez que je parle, dis-je, calmement. Je vais parler. Raï n'y est pour rien. Kendall aussi. Je suis la seule à blâmer pour ma situation.


Le juge me regardait, hors de lui et j'affrontai le poids de son regard. Mes jointures étaient blanches à force de serrer les poings et mes paumes me faisaient mal, alors que mes ongles s'enfonçaient dans ces dernières. Je ne flancherais pas. Et pour une fois, je serais celle qui sauverait Raïna.


- Je suis la seule à blâmer, parce que j'ai forcé la serrure de la réserve de mon professeur de potion, Cedric Elgort, déballai-je. J'ai avalé le contient d'une dizaine de fioles. C'est le résultat.


Sur ces mots, je me levai, afin de montrer à la cour ma transformation. Raï n'y était pour rien. Je ne laisserais pas tomber ma belle-famille, non plus. Les England étaient tout pour moi.


- Je ne peux pas expliquer la transformation de Raïna, dis-je. Ce que je sais, c'est que Raïna ne volerait jamais une potion, non sécuritaire ou quelque chose comme j'ai fait. Et Kendall, Madame England, prends toujours toutes les précautions, pour ne pas que de telles situation arrivent. Si Raïna England a subit la même transformation que moi, c'est à cause quelqu'un en veut à sa famille!


J'avais crié la dernière phrase, avant de me rasseoir.


- Arrêtez-moi, si vous voulez condamner quelqu'un.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 548
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   Sam 22 Sep 2018, 10:59

Ce qu'il est bon d'être chez soi !
J'étais bien calé sur mon banc, derrière mes parents. Je n'étais pas arrivé en même temps qu'eux, puisque je ne voulais pas que ma soeur me voit. Je ne voulais pas qu'elle devienne nerveuse et qu'elle se mette les pieds dans les plats. Ma famille était déjà assez dans le trouble pour cela. Et puis, même si mes différends avec Raï faisaient en sorte que nous ne nous adressions plus la parole, je ne voulais tout de même pas qu'elle se retrouve à Sainte-Mangouste, ou à Azkaban. Je ne la détestais pas, tout de même. Je ne savais pas ce qu'elle avait fait, ou alors ce qui lui était arrivé, mais une chose était sûre; elle ne l'avait pas fait de son propre gré. 

Mon regard se promenait sur l'assemblée et se posa sur Brooklyn Pierce. La meilleure amie de ma soeur. Du moins, avant leurs transformations. J'avais peur qu'elle tente de caler ma soeur, puisqu'elles ne se parlaient plus. Je voulais lui faire confiance. Après tout, elle était la copine de mon cousin. Elle ne voulait pas nuire à notre famille. Cependant, à bien y penser, je n'étais pas en meilleure position qu'elle. En effet, la cour m'avait appelé comme témoin à la Couronne. Sans doute pensaient-ils que j'allais parler contre ma mère et ma soeur, puisque je ne leur adressais plus la parole. Ça, c'était la preuve qu'ils ne connaissaient absolument rien aux valeurs des England. 

Une main se posa alors contre ma cuisse, me faisant sursauter. Je me retournai vivement, surpris de voir Declan. Je lui avais mentionné dans une lettre que je devais venir ici. Était-il venu seulement pour moi?

« Qu'est-ce que tu fais ici? lui soufflais-je. »

Pour toute réponse, il glissa sa main dans la mienne. Je lui souris, avant d'aller lui voler un baiser. Je me fichais bien maintenant d'être vu par les autres. Même si mon père avait de la difficulté à accepter la situation, je savais qu'il ne voulait que mon bien. 

L'interrogatoire de ma soeur prit fin, et Brook fut appelée. J'étais le prochain, je le savais bien. Je n'avais pas du tout envie de me rendre au milieu de tous ces gens qui me craignaient et qui tentaient de discriminer ma famille. Tout ça parce que j'étais l'élu, supposément. Foutue prophétie. 

« ... Si Raïna England a subi la même transformation que moi, c'est à cause que quelqu'un en veut à sa famille ! lança alors Brook. »

Je me redressai subitement, écarquillant les yeux. Brooklyn voyait toujours les choses différemment des autres. Et ce qu'elle venait de dire, ce n'était pas du tout faux. Après tout, Victoria s'était cherché un corps pour revivre. Avait-elle tenté de s'emparer de ma soeur ? J'étais curieux de savoir si ma soeur reconnaîtrait le visage de Nicklaus. Elle ne l'avait jamais vue, techniquement, mais si ce que je pensais était vrai... Cette pouffiasse lui avait probablement donné cette potion afin de procurer un corps à sa chef. Ce serait une enquête à mener. Si Raï acceptait de ma parler, évidemment. 

« Arrêtez-moi, si vous voulez condamner quelqu'un, boucla Brooky. 

- Ce ne sera pas nécessaire, mademoiselle Pierce, pesta le Ministre. Monsieur Liam England, vous êtes appelé au banc des témoins. »

À ma nomination, je vis ma soeur se redresser sur son siège, visiblement plus anxieuse. Je me levai, et je descendis au centre de la place, provoquant plusieurs murmures. Je me retins fortement de ne pas rouler des yeux. Parfois, je détestais être la personne que j'étais, et ce, depuis que quelqu'un avait eu la brillante idée de me proclamer l'élu. Mes yeux parcoururent rapidement la salle. Brooklyn me souriait, réconfortante, comme à son habitude. Miss Lakimov et Monsieur Martin semblaient prêts à intervenir, alors que ma soeur semblait sur le bord des larmes. Mes parents semblaient retenir leur souffle, et les lèvres de Declan formaient silencieusement les mots « Je t'aime ». 

« Monsieur England, commença le Ministre, attirant mes émeraudes sur lui. Des murmures nous sont venus aux oreilles que vous n'adressiez plus la parole à votre soeur. Nous aurions donc de bonnes raisons de croire que vous êtes la cause de sa transformation. »

Pardon? Je n'étais pas un témoin, j'étais un accusé ! Je fronçai les sourcils, tandis que Miss Lakimov se levait de son banc, l'air menaçant. Le Ministre souriait de satisfaction. Tout ça était un piège pour me faire disparaître, il semblerait. 

« En fait, monsieur le Ministre, si vous aviez des sources plus sûres, vous seriez au courant que ma soeur a arrêté de me parler de son propre gré après sa transformation, lançais-je, défensif. 

- Tout cela est faux, monsieur England. Nous avons le témoignage de plusieurs étudiants, ici. »

De pauvres cons qui ont peur de moi et qui veulent me faire quitter l'école, grommelais-je intérieurement. 

« Donnez-moi du véritasérum, clamais-je du même ton cinglant que ma soeur. »

Un rire sonore éclata subitement. Et ce n'était pas celui du Ministre, même si sa bouche était ouverte. Nan. Il était beaucoup trop féminin pour cela. Des murmures parcoururent l'assemblée, alors que plusieurs personnes s'étaient levées. Soudain, un sortilège sortit de nulle part me frappa de plein fouet, m'envoyant choir à l'autre bout de la salle. Je mis ma main sur la poche de mon jeans, poussant un juron lorsque je constatai que je l'avais pas. Ils me l'avaient confisquée lorsque j'étais arrivé au Ministère. 

« Merci de me l'offrir ainsi sur un plateau d'argent, pesta une voix que je reconnaissais. Je peux pas entrer à Poudlard, mais ici... »

Ingrid Core apparut soudainement devant moi, me saisissant par le cou pour me forcer à me relever. Mon père apparut alors derrière elle, lui balançant son poing au visage. Elle me lâcha sur le champs, en grognant de mécontentement. Puis, des Mangemorts apparurent partout dans la salle d'audience. J'écarquillai les yeux. 

« Sors d'ici ! me cria mon père. »

Je ne l'écoutai pas, cherchant Declan du regard. Je sautai par-dessus le petit muret qui séparait les bancs du centre de la pièce, évitant les sorts. C'est alors que je le vis, qui venait à ma rencontre. C'est alors qu'un sortilège le frappa de plein fouet, le projetant au sol. Son corps était parcouru de spasmes. 

« NON ! hurlais-je. »

Je me jetai sur lui, heureux de constater que le sortilège de torture avait à peine durer quelques secondes. Je protégeai son corps du mien, le cachant derrière un banc, couchant son dos au sol. Je plantai mon regard dans ses yeux pâles, soulagé de voir qu'il allait bien et que le sort ne lui avait causé aucune séquelles. Je lui arrachai un long et langoureux baiser, et je lui volai sa baguette. Comme il n'était ni témoin ni accusé, personne ne lui avait confisquée. J'aidai alors Declan à se relever, puis j'essayai de transplaner, le gardant dans mes bras. Impossible. 

« Protego ! lançais-je, évitant ainsi une attaque. »

Je fronçai les sourcils, devant la faiblesse de l'arme de mon amoureux. Après ça, il aurait une baguette beaucoup plus forte. C'est alors que plusieurs personnes apparurent dans une belle lumière blanche. Je reconnus certains membres de l'Ordre, et certains aurores. Mes yeux cherchèrent alors ma mère, qui se défendait de son mieux malgré son gros ventre. Caitlyn allait à sa rencontre. Mon père continuait de frapper tout ce qui bougeait. Raïna n'était plus là. 

« SORS D'ICI MERDE ! hurla alors mon père en se tournant vers moi. »

Je me saisis de la main tremblante de Declan, tentant une nouvelle fois de quitter les lieux. J'en fus incapable. J'allais donc devoir traverser toute la pièce, ne sachant même pas ce qui nous attendait à l'extérieur. Alors que je faisais un pas vers la porte, je remarquai que j'étais entouré de quatre Mangemorts, dont cette foutue Nicklaus. De peur qu'ils s'en prennent à mon amoureux, je n'osais plus bouger. 

« T'as un nouveau jouet ? se moqua alors Naomi, observant Declan. Il est mignon. Parfait pour Owen. »

Comme si j'allais laisser ce fichu loup-garou violer mon copain ! Je lançai un accio silencieux sur ma propre baguette, espérant qu'elle se rendrait jusqu'ici. 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Johanna Bilson
Mangemort
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 10/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   Dim 30 Sep 2018, 21:21

Assise dans le public, même si cette audience aurait dû être à huit clos, je me forçais à ne pas sourire. Je me trahirais. Je portais le visage de la pauvre Jolene Maxwell, une simple employée du Ministère, qui avait terminée sa journée de travail. En fait, Jolene gisait dans son sang, dans un placard à balais. Mais je portais son visage et «Jolene» était curieuse de savoir le sort des England, une famille qu'elle aimait particulièrement puisqu'elle travaillait comme secrétaire pour Mr Jeffrey England.

Donc, portant le charmant petit tailleur rose pâle de la douce et inoffensive secrétaire, j'étais assise dans la rangée derrière Mr et Mme England, je me devais de résister à l'envie d'éventrer la pauvre Kendy. Cette dernière était très enceinte et caressait son petit bedon (gros) d'une manière tellement maternelle, que même Naomi aurait pu être émue. Mon désir de voir mon frère dévorer le foetus devant les deux parents fous de tristesse, me rendait folle. Je serrais donc le petit sac à main assortis à mon tailleur, contenant une jolie petite dague argent et ma baguette.

Tout se déroulait comme Ingrid aurait pu l'imaginer, le Ministre ne croyait pas la petite England, que notre Chef avait fait vieillir, mais cerise sur le gâteau, il ne croyait pas non plus le témoignage hilarant de la petite Brooklyn Pierce. Elle aussi avait vieilli et se retrouvait en plein dans la palette préférée d'Owen. Belle comme un coeur, douce, soumise. Je me voyais déjà jouir sous ses cris de souffrance, alors que mon frérot adoré la défonçait. Mais rien ne vint encore plus me rendre excité que d'entendre le Ministre appeler Liam England, l'élu. «Celui qui détruirait le mal en ce monde» . « Le nouveau Harry Potter». Le jeune England, à qui j'avais enseigné, monta bravement sur le banc des témoins. Son regard vert glissant sur l'audience, il était à croquer. Je me sentais déjà toute humide.

Le Ministre accusa le petit lion, d'être la cause de la transformation de sa soeur. Ce qui eut pour effet de révéler la présence de Miss Judy Lakimov, qui se leva, insultée qu'on accuse l'un de ses chouchou. Le Ministre souriait et je me permis un petit sourire, en replaçant ma chemise dans ma jupe trop grande. Par chance, je portais mes propres vêtements sous ce costume de merde, qui tomberait lorsque je révèlerais mon visage.

- Tout cela est faux Monsieur England, rétorqua le Ministre, merde, j'avais cessé d'écouter. Nous avons le témoignage de plusieurs étudiants, ici.

Les fameux témoignages remplis par Cameron, Justin, Ben, Brianna et de nombreux élèves détestant Liam England. Il fallait dire que le petit était de moins en moins populaire. Celui de Brianna était particulièrement magique, puisqu'elle avait laissé quelques larmes tacher le papier. La pauvre était terrorisée par le lion. Je posai une main sur ma bouche, afin de camoufler un sourire si large, que ça en était impoli.

- Donnez-moi du véritaserum, ordonna le petit England.

Je faillis éclater de rire, clairement, lui et sa soeur étaient pareils. Comme Mr le Ministre allait répondre, mon signal de me révéler arriva, un rire. Le rire victorieux d'Ingrid, je me levai, révélant mon visage sadique et mes vêtements, un peu trop pornographiques. Je levai ma baguette et lançai un stupéfix sur Liam qui revola plus loin dans la pièce. Ce faisant, Ingrid apparut devant lui, l'agrippant par sa petite gorge, pour le relever à sa hauteur.

- Merci de me l'offrir sur un plateau d'argent, dit-elle. Je peux pas entrer à Poudlard, mais ici...

Elle ne termina jamais sa phrase, David England transplana derrière elle et lui enfonça son poing au visage. Salaud. Liam comprit dans quelle merde, il était, mais semblait un peu trop fêlé pour agir. Mes minis Mangemorts et le reste de nos troupes se révèlèrent. Ingrid était au prise avec David, de nombreux cracs retentirent, l'Ordre et les aurores. Je tirai les cheveux de Kendall, pour la retourner vers moi, mais reçu un petit sort brûlant d'une femme de l'Ordre. Clark.

Je me retournai vers elle, le regard noir de colère, alors que j'entendais Naomi railler Liam au loin. Je penchai la tête sur le côté, avant de resaisir la femme du leader de l'Ordre par les cheveux et la placer en bouclier humain.

- Alors Caitlyn, t'as une seule chance, rigolai-je. Moi et England, et son bébé. OU toi.

La belle Australienne avait trop de respect pour la vie, pour tuer son amie et moi, son poing enserrait sa baguette, alors que je voyais son mari au prise avec Mike. Je la voyais trembler et cela me remplissait de joie. Je lançai un doloris vers elle, mais la femme se tassa au bon moment, le sort atteint un membre du Magenmagot. C'était un 10 ans de plus à Azkaban, si ils réussissaient à me capturer vivante. Je fronçai les yeux, alors que je tenais Kendall contre moi.

- Je peux te faciliter la vie, Cait, dis-je, d'un ton plus doux, le même que j'avais utilisé avec elle lorsque son fils avait tabassé Mathéo et que j'avais dû la rencontrer. Donne-moi, Liam et laisse-nous partir. C'est pas ton fils, il n'est qu'une menace pour Jared. Je te promets que tes enfants vont rester en sécurité, si tu nous donne Liam.

Des larmes sortirent de ses yeux bruns, alors que j'avais parlé de ses enfants. Je plissai les yeux et vis la silhouette d'un petit ventre rond. Je laissai échapper un rire sonore, elle portait un autre enfant! Ils avaient le don de mettre des morveux au monde en même temps, ces deux familles. Je sortis ma dague et l'envoyai choir dans le ventre de la jeune femme, qui poussa un cri de mort, alors que je reculais avec Kendall.

- Appelle-le, soufflai-je à son oreille. Appelle David, si tu veux que ton bébé vive.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Greene

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 03/09/2018

MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   Lun 08 Oct 2018, 17:44

J'habitais chez ma soeur, pour le moment. Comme elle était à Poudlard, son appartement était vide, donc elle m'avait proposé d'habiter là quelques temps. En fait, le temps que je fasse moi-même mon entrée à Poudlard en tant qu'enseignant. Ça me stressait au plus haut point. Je savais bien que j'y allais afin d'assurer la sécurité des étudiants plus que pour enseigner, mais je me voyais mal donner des cours de musique alors que je n'avais jamais touché à un instrument de ma vie. J'avais lu tous les livres sur le sujet, plusieurs fois même. Eva continuait de me répéter que tout irait bien, mais j'en doutais. 


Alors que je fermais le bouquin que je venais de terminer, je sentis ma marque de l'Ordre du Phénix chauffer. Je me saisis rapidement de ma baguette et je transplanai, suivant les ondes. Je fus surpris d'apparaître au beau milieu d'une salle d'audience du ministère. C'était le fouillis total. J'entendis une femme crier. Je me précipitai en sa direction sans me poser de questions, c'était Caitlyn. De son ventre ruisselait beaucoup de sang. Je la pris dans mes bras, avant de la transporter à l'extérieur, bloquant plusieurs sorts au passage. Je retirai doucement le couteau de son ventre, avant de la guérir. Je pouvais refermer la plaie, mais je ne pouvais garantir l'état du bébé. 


« Va à Ste-Mangouste Cait. Je peux rien faire de plus, lui soufflais-je. »


Elle hocha la tête. Voyant qu'elle était hors danger, je retournai dans la salle. Mon regard se posa alors sur un homme seul, devant deux Mangemorts. Les rivaux se fixaient, mais personne n'attaquait. L'homme n'était pas dans l'Ordre, sinon je le connaîtrais. J'arrivai à ses côtés au moment où les deux Mangemorts attaquaient. Alors qu'il parait un sort, je parai l'autre. Son regard croisa alors le mien. Mon coeur eut un raté. Ces yeux... ils étaient absolument magnifiques. Je me secouai la tête, bloquant un autre sort. 


« Levicorpus ! lançais-je, projetant un Mangemort au loin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Abberline
Enseignant d'histoire de la magie
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 15/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique: Saule Pleureur • Cheveu de Géant • 27cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   Mer 10 Oct 2018, 18:06

Je n'étais que l'ombre de ma personne depuis ma rupture avec Liam. Cette relation n'aurait jamais dû arriver, car non seulement je ne me voyais plus lui enseigner, mais aussi le jeune England pouvait facilement mettre mon autorité en question. Bien que notre rupture ne date que de quelques mois, je n'avais toujours pas le coeur de ramasser ses effets personnels, qu'il avait oublié. Il fallait que je coupe le cordon, que je redevienne le même Andrew qu'avant.


Aujourd'hui, je devais le faire. Je pris une boîte vide et commençai à ramasser sweaters, ancien devoir, livres et petits mots que nous nous écrivions. J'attrapai un marqueur noir et écris le nom de mon ancien amant et pointai ma baguette sur cette dernière et la boîte disparut. Elle allait apparaître sous le lit du Gryffondor. Semi heureux de tout cela, je m'installai dans mon fauteuil pour y lire un classique d'Histoire de la Magie, «l'Histoire de Poudlard».


Quelques heures passèrent, alors que je buvais un thé brûlant, un livre à la main. Soudainement, une énorme brûlure sur mon épaule, me surprit. Mon ancien tatouage d'aurore s'était allumé sur mon épaule, normalement, puisque je ne travaillais plus pour le Ministère, je n'avais pas à me présenter. Mais je savais que Judy, Alexander, Brooklyn Pierce et Raïna England étaient au Ministère; je sautai sur mes pieds, agrippai ma baguette et transplanai.


J'apparus au beau milieu d'une salle d'audience, les sorts et les gens s'entrechoquaient. Je me tournai sur moi-même, à la recherche de mes élèves. Je vis Alexander agripper Brooklyn par la taille et la lancer derrière lui, dans un coin. Où était Raïna? Deux mangemorts apparurent devant moi, des gens de mon passé. Violet Smith et son mari Steven. Les deux pointèrent leurs armes sur moi, mais rien ne se passait. Ils semblaient hésiter, nous avions été amis d'enfance et maintenant, j'étais du côté du bien. Mon poing enserra ma baguette, Violet et Steven lancèrent le même sort de mort, sachant que je ne pourrais que parer un seul, je parais le plus puissant. Quelqu'un arriva sans que je m'en rende compte à mon côté et para le deuxième. Je me tournai et croisai le regard d'un jeune homme que je ne connaissais pas. Quelque chose se passa en moi, ce fut soudainement comme si je le connaissais depuis toujours. Je me noyai dans ses yeux magnifiques et ne voulais plus en ressortir. Il coupa le contact visuel, alors qu'il parait un autre sort.


- Levicorpus! s'exclama-t-il.


Un mangemort fut frappé en pleine poitrine par le sort et fut envoyé vers le fond de la salle. Je me retournai vers l'inconnu, qui retourna son visage vers le mien. Je vis Naomi derrière lui, par-dessus son épaule, elle tenait un petit couteau. Mon ancienne meilleure amie d'enfance lança la lame vers la nuque de l'homme, je voyais la lame s'en venir dangereusement. J'agrippai l'inconnu par les épaules et l'attirai au sol, sur moi. Je lançai un stupéfix sur la mangemort, mais elle l'évita et se lançai vers une autre victime.


- Désolé, soufflai-je, le souffle coupé.


Son visage était à quelques millimètres du mien. Mes mains tenaient toujours ses épaules, que je finis par lâcher et me relevai, avant de lui tendre la main. Je finis par relever, tenant toujours sa main dans la mienne, je continuais de chercher Raïna du regard. Je me tournai vers le jeune homme, mais lui me faisait dos. Je vis la pointe d'une plume d'un phénix d'un tatouage de l'Ordre du Phénix, sur sa nuque.


- Je cherche Raïna England, la fille de David, je dois la ramener à Poudlard, dis-je, en l'attirant vers moi.


Je ne sais pas si il vit l'urgence dans mon regard, mais il me fit un signe de tête. Je fus entraîné dans la salle derrière lui, il tenait encore ma main, je crois qu'il ne s'en était pas rendu compte.


- Andrew, s'écria Alexander, en me voyant passer. Prends Brooklyn et ramène-là à l'école!


Je secouai la tête.


- Faut trouver Raïna!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan Forest

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   Sam 20 Oct 2018, 14:34

Liam était partit depuis un bon moment, je ne voulais pas compter les jours. Je crois que son absence me ferait plus mal, si je savais combien de temps avait passé depuis qu'il n'était plus là. Malgré son absence, je continuais de vivre, ou survivre. Je ne faisais que le strict minimum, me présentant aux cours, mais ne faisant pas le travail demandé. J'évitais le regard de Tobias, parce que ce dernier tentait par tous les moyens de me parler. Le seul qui parvenait à faire sortir quelques mots de ma bouche était Jackson.


J'avais arrêté de suivre les nouvelles du monde magique français et m'étais abonné à la Gazette du Sorcier, un journal anglais. C'est dans l'un de ces articles, que j'avais appris d'une audience contre la Famille England. Le nom de famille de mon copain m'avait sauté aux yeux, puis les noms des membres de sa famille. Le sien n'était pas là. Malgré cela, je savais que, malgré ses problèmes avec sa famille, il serait là. L'audience était demain.


Je sautai sur mes pieds, agrippai un sac et y enfouis un jean noir, une chemise marine et mes effets personnels. Alors que je préparais mon départ, trois petits coups furent frappés à ma fenêtre. Une chouette brune se tenait sur le rebord, avec une enveloppe. J'ouvris ma fenêtre et pris la lettre. Liam. Il m'informait de l'audience et que cela le stressait énormément. Ce qui confirma mon envie d'aller le rejoindre.


***


J'étais assis dans le fond de la salle, je voyais le dos de sa tête. Tout ce que j'avais envie, c'était de me précipiter vers lui et le prendre dans mes bras. Je ne pouvais pas. Je ne savais pas si lui voulait que l'on nous voit en public. Je ne connaissais pas du tout les autres personnes dans l'audience et j'avais l'air d'un cheveux sur la soupe. Comme l'audience allait commencer, je me sentis me lever et me diriger vers le banc où Liam était assis. Je pris place près de lui et posai une main sur sa cuisse. Mon copain se retourna, surpris, je souris.


- Qu'est-ce que tu fais ici? demanda Liam.


Je ne dis rien, je glissai simplement ma main dans la sienne. Un sourire apparu sur le visage magnifique de mon amant. Ses lèvres vinrent caresser les miennes, dans un petit baiser tout simple. Puis l'audiance commença, main dans la main, nous allions passer au travers de cela. On appela une petite rousse à la barre, selon le juge, elle était la meilleure amie de la petite soeur de Liam. Elle avait subi une magnifique transformation, originalement, elle avait 13 ans. Mais la dite Brooklyn semblait avoir 16 ans.


Le témoignage de la jeune femme dura pendant de longues minutes, où elle tentait par tous les moyens d'expliquer que sa transformation n'était pas dû à la mère de Liam.


- Si Raïna a subi la même transformation, c'est à cause que quelqu'un en veut à sa famille! cria la jeune femme


Je serrai la main de Liam dans la mienne, le sentant se tendre. Le juge envoya la jeune Brooklyn s'asseoir entre deux personnes, un homme et une autre jeune fille. Brooklyn pleurait dans les bras de la petite fille.


- Monsieur England, vous êtes appelé au banc des témoins.


Liam finit par se lever, mais je voulais le retenir. Les gens autour de nous se mirent à chuchoter, Liam lâcha ma main. Il se dirigea vers le banc des témoins, la tête haute. Instinctivement, je portais mon index à ma bouche, pour en ronger l’ongle. Une fois assis, Liam promena son regard dans la salle. Je sentis cela sur moi et lui soufflai un «je t'aime» . Puis l'interrogatoire commença. Le magistrat accusa mon copain d'être la cause des transformation de sa soeur et de Brooklyn. Liam s'opposa à l'accusation, l'homme répondit avec une foulée de témoignages contre Liam. Tout allait mal.


Après de longues minutes de procédures et de témoignages, un rire sonore résonna dans la place. Un murmure de peur voyagea dans la salle, alors que je me levais pour me rendre à Liam. D'autres c'était levés aussi. Puis un stupéfix sortit de nul part pour frapper mon copain en pleine poitrine, mon amant revola contre le mur .


- Merci de me l'offrir sur un plateau d'argent, fit une voix féminine. Je peux pas rentrer à Poudlard, mais ici...


Une femme apparut devant mon copain. Elle se pencha sur lui et l'agrippa par la gorge, derrière moi, j'entendis un nom. Ingrid Core. Au moment, où la femme serrait la gorge de mon amant, un homme apparut derrière elle et la frappa à la tête. Elle tomba au sol, libérant Liam. Ce dernier se releva, alors que des cris se mettaient à résonner autour de nous. Des mangemorts avaient apparus de tous les côtés et s'attaquaient à tout le monde. Je restai paralysé un instant. Liam se dirigeait vers moi, je me lançai à sa rencontre. Son regard s'arrondit, je ne compris pas ce qui se passait. Puis je compris, lorsqu'un doloris me frappa de dos. Je m'effondrai au sol, en douleur, secoué de spasme.


- NON, fit la voix de Liam en écho.


La douleur me brûlait presque vivant. Je ne pouvais rien faire d'autre que d'être secoué de spasme. Je sentis la présence de Liam sur moi, alors qu'il me cachait au sol derrière un banc. Je levai mon regard vers ses émeraudes, il semblait inquiet. Mise à part quelques maux partout dans mon corps, je n'avais aucune séquelle. Ses lèvres attaquèrent les miennes avec amour, alors que je le sentais fouiller dans ma poche pour ma baguette. Trop de bruit, ma tête me faisait mal. Puis de magnifiques lumières blanches apparurent, l'Ordre du Phénix et les aurores. Liam finit par prendre ma main, me remettant sur pied. Nous ne fîmes que quelques pas, que nous étions entourés de Mangemorts. Ils souriaient moqueusement.


- T'as un nouveau jouet? demanda la femme. Il est mignon. Parfait pour Owen.


La main de Liam enserrait ma baguette. Comme si j'allais me laisser faire. Le dénommé Owen me regardait et son regard passait du jaune doré au vert pâle. Un loup-garou, un alpha probablement, puisque ces derniers pouvaient se transformer à volonté. Je pris ma baguette des mains de Liam et la pointai d'un coup du poignet vers la porte. Les deux mangemorts furent projetés sur les côtés, alors que des aurores se jetaient sur eux. Je tirai Liam vers la porte, que j'ouvris et le poussai dehors. Je le suivis en refermant magiquement les portes et sautai dans ses bras.


- Sors nous d'ici, pleurai-je.


Deux personnes sortirent de la salle, Brooklyn et l'homme qui l'accompagnait. Elle pleurait et se débattait dans ses bras. Je me lançai vers eux, mais mon copain me retint. L'homme était un allié. Brooklyn lança un regard bronze sur Liam et pointa la salle.


- Raïna, elle est encore en dedans!


Je me tournai vers Liam, sa soeur. Son regard semblait vide, comme si cela venait de le frapper encore plus fortement que le sort d'Ingrid Core. Je posai mes mains sur ses joues, le forçant à me regarder. J'étais plus grand que lui et je n'allais certainement pas le laisser passer.


- N'y pense même pas, tu es l'élu, tu te sauve, dis-je. Tes parents vont la ramener chez toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raïna England
Étudiante de 6e | Poursuiveuse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 04/10/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Soins aux créatures Magiques
Deuxième Cours: Divination

MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   Dim 21 Oct 2018, 11:55

Tout s'était passé si rapidement. Je n'en croyais pas mes yeux. Tout cela, ça avait été un coup monté. Pour prendre mon frère. Pour le rendre coupable d'un truc qu'il n'avait pas fait. Parce qu'il était l'élu. Parce que tout le monde avait peur de lui, particulièrement le ministère. Les larmes aux yeux, j'assistais à l'interrogatoire de Liam, impuissante. Je n'avais pas été très gentille avec lui récemment, je le savais bien, je n'avais pas été très gentille avec bien des gens en fait. J'avais complètement laissé tomber mon frère alors qu'il avait besoin de moi. Maintenant, c'était moi la grande soeur, non? J'étais désormais plus vieille que lui, je devais donc veiller. Et j'avais fait le contraire. Il était seul, très seul à Poudlard, et j'avais ri de lui. J'étais stupide. Pourtant, je l'aimais. Tout comme j'aimais Brooklyn. Mais j'avais tellement voulu bien paraître et devenir populaire que j'avais mis les gens que j'aimais de côté. Maintenant, je le regrettais. Par ma faute, mon frère était malmené par le Ministre. Je n'avais jamais voulu tout cela. Je levai un regard désespéré sur ma mère, qui semblait dans le même état que moi. Mon père, à ses côtés, me disait silencieusement de me calmer, que ce n'était pas de ma faute. Je me mordis la lèvre inférieure, nerveuse. Mes yeux se posèrent alors sur un garçon blond, celui qui était assis derrière mes parents, aux côtés de Liam. Selon les rumeurs récentes, il sortirait avec un mec de Beauxbâtons. Était-ce lui? 


Je n'eus pas le temps de penser davantage, qu'un rire glacial me fit sursauter. Je fronçai les sourcils, en voyant apparaître une jeune femme blonde. Son visage me rappelait quelqu'un. 


« Merci de me l'offrir sur un plateau d'argent, dit-elle alors, pointant son arme vers mon frère. Je ne peux pas entrer à Poudlard, mais ici... »


J'écarquillai les yeux, alors qu'elle jetait un sort à Liam. Je me levai, afin de me lancer sur elle, mais je me heurtai à un torse qui venait d'apparaître devant moi. Sans baguette, je ne pouvais pas faire grand chose. Je fronçai les sourcils, voyant la marque des Mangemorts sur son avant-bras. Déjà, partout autour de nous, les combats faisaient rage. Sans crier garde, je relevai puissamment mon genou dans les parties génitales de l'homme, avant de me faufiler sous son bras. Je sautai habilement par-dessus la rambarde, afin d'atterrir au centre de la pièce. En me penchant, je réussissais à passer sous les sorts. Dans cette mêlée de gens, je n'arrivais pas à trouver ma mère ou mon père, et encore moins mon frère. 


Je poussai un cri de terreur lorsqu'une main agrippa fortement ma chevelure, la tirant vers l'arrière. Une baguette s'enfonça alors dans ma joue. Féroce, je me débattais, mais ça ne donnait rien. J'étais trop petite. Et vraiment pas assez forte. Et surtout, pas armée. Un éclair blanc passa près de mon visage, projetant mon opposant au loin. Je n'eus même pas le temps de trouver mon sauveteur du regard que je fus hissée sur une épaule, puis emmenée à l'extérieur de la pièce. Puis, la personne me tenant transplana. 


Ce fut la chaleur des lieux qui me prit par surprise. Puis, on me déposa au sol. Je reculai vivement, prête à me défendre contre celui qui m'avait enlevée, mais je fus surprise de retrouver le mec qui m'avait draguée avant que j'entre dans la salle d'audience. 


« Pourquoi tu m'as emmenée ici ? demandais-je alors, hors de moi. Tu travailles pour les Mangemorts, c'est ça ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwardo Rodriguez

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 16/11/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   Lun 29 Oct 2018, 21:14

J'avais suivis la fille. Son attitude et son regard avaient piqués ma curiosité. Alors qu'elle avait pris place sur la chaise des accusés ou quelque chose comme ça; j'avais continué de la fixer avec un sourire en coin. J'avais laissé Sabrina en plan, pour quitter l'école et fuguer en Europe. Puis pour survivre, j'avais dépouillé quelques sorcières, qui avaient porté plainte contre moi. C'était la raison de ma présence ici, je m'étais fait prendre.


Mon regard n'avait pas lâché la jolie brunette, alors qu'elle répondait avec la même verve qu'elle avait utilisé avec moi. Je savais maintenant son nom. Raïna, Raïna England. Je ne savais simplement pas le pourquoi que sa famille était visée. La barrière linguistique était un bon obstacle, même si j'étais complétement bilingue, je manquais de pratique. Ces gens avaient aussi un accent horrible.


Je finis par perdre le fil des choses, je savais que Raïna n'était plus sur le banc des accusés. On avait appelé un jeune homme, qui ressemblait à la fille que j'avais dragué. Je compris après quelques questions du juge, que le mec sur le banc des témoins, était le frère de Raïna. Je compris une autre chose, leur famille était l'une des grandes familles magiques du Royaume-Uni. Donc les gens avaient peur d'eux.


Puis au beau milieu de son interrogatoire, un rire sonore résonna dans la salle. À voir les visages apeurés des gens autour de nous, je compris que cela ne devait pas arriver. Puis un éclair rouge provenant du fond de la salle, frappa Liam, le frère de Raïna. Je sortis ma baguette, qu'on m'avait redonné puisque j'avais été reconnu non coupable. Puis une femme apparut devant le jeune homme et le releva en l'étranglant. C'est tout de suite après que l'enfer commença.


Une foule de sorciers du mal déferla sur la salle attaquant homme, femme ou enfant. Je sautai par dessus la barrière séparant la cour et le public, tentant de me diriger vers la fille que j'avais dragué. Je finis par la voir, au beau milieu de la salle, perdue dans la bataille. Puis comme elle se lançai vers la sortie, un homme d'une bonne stature attrapa sa chevelure et la tira vers l'arrière. Il enfonça la pointe de sa baguette dans sa joue, alors qu'il riait avec une lueur dégoûtante dans son regard. D'un mouvement de poignet, je lançai un sort de vent, une lueur blanche entraîna l'homme au fond de la salle. Je me lançai vers Raïna et la hissai sur mon épaule, avant de foncer vers la porte. Une fois hors de la salle, je transplanai vers le seul endroit que je savais sécuritaire.


Je déposai doucement Raïna au sol, la laissant reculer pour me faire face. Son visage se leva vers le mien et elle me reconnut. Son regard s'assombrit.


- Pourquoi m'as-tu emmené ici? grogna-t-elle. Tu travailles pour les Mangemorts, c'est ça?


Je baissai la tête sur le côté. Les Mangequoi? Je compris qu'elle parlait des sorciers maléfiques. J'éclatai d'un rire clair, on m'avait approché pour me battre pour le mal. J'avais dit non, je n'étais ni bon ni mauvais. Le monde devait garder une balance. Trop de bien donnait une utopie ennuyeuse. Trop de mal, donnait l'enfer.


- Non, je ne voulais pas qu'on te fasse du mal, donc je t'ai emmené dans une clairière près de mon école, dis-je. Tu es au Brésil. Je suis Edwardo, je suis finissant à Castelobruxo.


Je ne savais pas ce qui m'avait pris, de la kidnapper ainsi. Je ne voulais pas qu'elle croit que je lui voulais du mal. Je lui tendis une main amie et pris la sienne doucement. Chez nous, on nous apprenait à montrer une partie de notre âme et nos vraies intentions à l'aide d'un petit rituel. J'attirai la belle fille près de moi et pressai mon front contre elle.


- Deixa eu te mostrar quem eu sou, soufflai-je, en portuguais.


Puis je sentis que cela fonctionnait. Normalement, le spectateur ressentait une chaleur douce dans son coeur, puis il voyait tout. La nature de celui qui se mettait à nu. Ses souvenirs et ses intentions. De mon côté, je me devais d'attendre que le rituel finisse. Je sentis son front se séparer du mien, je rouvris les yeux et son regard bleu se plongea dans le mien.


- Tout ce que je voulais c'était te sauver, dis-je. Désolé...


HJ: on est partis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 548
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 24
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   Mer 14 Nov 2018, 15:19

La rage m'emplissait juste à penser que mon copain puisse se faire violer par cet ignoble loup-garou. Ça n'arriverait pas. Pas tant que j'allais respirer. Mon regard se durcit, alors que mes sourcils se froncèrent. Cela eut pour effet de faire rire Nicklaus. Elle me regardait comme un enfant regardait son jouet préféré. Décidément, j'étais un jeu pour elle. Le jouet trop cher dans le magasin, que les parents n'avaient pas les moyens d'acheter mais que les petits convoitaient. Mais je n'étais pas un objet. Elle ne m'aurait pas, pas plus que sa foutue maîtresse. Je tentais de rester calme, afin de ne pas faire de bêtise. Dans la mêlée comme ça, avec une baguette pour deux sorciers, la moindre erreur pourrait nous être fatale. Et tous les Mangemorts gardaient les membres de l'Ordre ou les aurores occupés, assez qu'aucun ne pouvait se rendre à nous, malgré leurs efforts. Avais-je condamné Declan en allant à sa rencontre ? 


Alors que j'allais passer à l'offensive, mon amoureux m'arracha sa baguette, et projeta les Mangemorts au loin. Surpris de son initiative, je ne fis rien pour me débattre lorsqu'il m'entraîna par la main vers la sortie. Nous fûmes rapidement dehors, et les portes se refermèrent derrière nous. Je reçus un Declan en panique dans les bras. Son côté insécure... C'était quelque chose que mes exs n'avaient pas. Je trouvais ça franchement mignon.


« Sors-nous d'ici ! geignit mon copain, avec son bel accent français. »


Il se défit brusquement de moi, lorsqu'il vit Brooklyn et Alexander sortir de la pièce. Il la retenait fermement, alors qu'elle tentait de se débattre. Voyant Declan s'élancer vers mon assistant-directeur, je le retins d'une main ferme. Au même moment, ma baguette arriva dans mes mains. Mon sort avait fonctionné. 


« Raïna, elle est encore en dedans ! lança Brook, désespérée. »


J'écarquillai les yeux. Je savais bien que mon père ne laisserait jamais rien arriver à ma soeur, mais il était incapable de se défaire de ses ennemis, selon ce que j'avais vu. Ma soeur n'avait aucune chance. Elle semblait avoir 16 ans, mais elle avait l'éducation magique d'une fille de 13 ans ! Et puis, elle n'avait même pas de baguette. Un frisson me parcourut alors que j'imaginais tout ce qu'ils pourraient lui faire subir pour m'atteindre. Ma petite soeur... 


Je fis un pas en direction de la porte, mais Declan se saisit fermement de mon visage, plantant son regard au creux du mien. 


« N'y pense même pas. Tu es l'élu, tu te sauves, m'ordonna Declan. Tes parents vont la ramener chez toi. »


Je secouai négativement la tête. Mes parents en avaient déjà plein les bras. Je me défis de l'emprise de mon amoureux, mais il se saisit de mon bras, l'empoignant solidement. Je haussai un sourcil. Je n'avais aucun idée qui était le plus fort entre nous deux. Et ce n'était pas le moment de le tester. Ma famille était de l'autre côté de ses portes, en danger. 


Le cri strident de Brooklyn attira mon attention. Je me retournai vers elle, baguette parée, mais je fus surpris de voir mon cousin arriver. Visiblement soulagé, il serra fortement Brook contre lui. Je ne savais pas que ces deux là étaient ensemble... Mais bon, si ça rendait Ethan heureux, c'était bien. Il remit une baguette de Brooklyn, il en avait encore une entre les mains. Je reconnus celle de ma soeur. 


« On part, me dit-il d'un ton neutre. 


- C'est quoi t'es mon gardien ? le narguais-je d'un ton sarcastique. 


- Yep. »


Son ton et son attitude ne lui ressemblaient pas. Pas de ce que je connaissais d'Ethan. J'avais toujours su qu'il travaillait pour le ministère, mais pas au point de penser qu'il serait en charge de ma protection à mon insu. En même temps, qui de mieux placé que mon propre cousin à qui je ne parlais pas vraiment... Il était normal qu'il me parle, même si nous n'avions pas beaucoup de trucs en commun. 


« Raïna est encore là-dedans ! protestais-je lorsqu'il me saisit par le bras.


- Ma priorité, c'est toi, laissa-t-il tomber. Je vais revenir pour Raï, une fois que tu seras en sûreté. »


Sans rien ajouter, il transplana. Comme Declan tenait mon bras, il se retrouva avec nous dans ma chambre de l'auberge. Ethan me fit un petit clin d'oeil, avant de s'évaporer de nouveau. Si on m'avait apporté ici, c'était parce que cette pièce avait été scellée avec de la magie. Je me défis brusquement de l'emprise de mon copain, en poussant un juron. 


« Bienvenue chez moi, maugréais-je, le visage bien enfoncé dans l'un de mes oreillers. »


HJ/ Ethan contrôlé à sa demande ! Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Thomas Greene

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 03/09/2018

MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   Mer 14 Nov 2018, 16:45

Machinalement, mon regard se tourna vers celui qui se tenait à mes côtés. Mon regard croisa le sien, et j'eus un petit moment de panique. Je pris une grande inspiration, afin de me calmer, mais j'étais complètement figé et hypnotisé. C'était comme si tout était au ralenti. Ses mains vinrent lentement vers moi, pour se saisir de mes épaules. Allait-il m'embrasser? Ma respiration était entrecoupée, alors qu'une douce chaleur envahissait tout mon être. Le coup de foudre. Littéralement. Je ne savais pas qui il était, mais je n'allais pas le laisser partir aussi facilement. J'en oubliais que j'étais sur un champ de bataille. Il m'attira à lui, mais le choc au sol me ramena à la réalité. Mon visage était si près du sien, que je pouvais sentir son souffle chaud contre mes lèvres. Je vis un couteau atterrir quelques centimètres derrière sa tête. Il venait de me sauver la vie... 


L'homme se releva, brisant la magie que je ressentais en moi. Il se saisit de ma main, pour m'entraîner à sa suite, mais ne la lâcha jamais. Mes yeux scrutaient la pièce, alors que mon coeur se débattait dans ma poitrine. Un léger coup sur mon bras me ramena vers l'homme qui faisait désormais battre mon coeur, et son regard pâle se planta dans le mien. Il semblait paniqué, ou alarmé. 


« Je cherche Raïna, la fille de David, je dois la ramener à Poudlard, me lança-t-il, alarmé. »


Je hochai sèchement la tête, avant de me diriger vers la sortie. J'avais vu la jeune England se faire attirer ici par un mec. Comme il l'avait sauvée d'un sort, j'en avais déduis qu'il n'était pas un Mangemort. 


« Andrew ! entendis-je à ma droite. »


L'homme qui tenait ma main releva la tête vers son interlocuteur. Andrew...


« Prends Brooklyn et ramène-la à l'école ! 


- Faut trouver Raïna. »


Je fronçai les sourcils. L'absence de Raïna ici ne signifiait qu'une chose; le jeune homme l'avait emportée ailleurs. Je pris ma baguette et la passai silencieusement dans toute la place.


« Elle a transplané, dis-je alors. »


Sur ces mots, je vis apparaître Ethan England. Il me salua d'un bref mouvement de tête, et je lui répondis de même. 


« Liam est en sûreté, dit-il. »


Il prit la jeune rousse par le bras, la prénommée Brooklyn, et transplana. Le dernier homme retourna alors dans la salle, me laissant complètement seul avec Andrew. J'avalai de travers, sentant mon coeur se débattre fortement dans ma poitrine. Réalisant que je tenais toujours sa main, je m'en défis, me sentant rougir jusqu'aux oreilles. 


« Je eum... Raïna est au Brésil, lui dis-je alors, lui révélant ce que ma baguette m'avait appris. Je ne connais pas la personne qui l'a emmenée là, mais je l'ai vu la sauver d'un Mangemort. On devrait aider les autres là-dedans. »


Je pointai les portes, mais j'étais incapable de détacher mon regard de ses lèvres. Elles m'attiraient tellement... Sans même que je m'en rende compte, mon visage franchissait la distance qui me séparait du sien, le regard hypnotique. Mes lèvres se posèrent alors contre les siennes, si douces... 


« Je euh... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Abberline
Enseignant d'histoire de la magie
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 15/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique: Saule Pleureur • Cheveu de Géant • 27cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   Sam 01 Déc 2018, 20:08

Tout allait trop vite, je devais retrouver deux de mes élèves. La fille des England était un brin plus importante, la soeur de l'Élu était un outil utile pour les forces du mal. Je ne pouvais pas permettre cela, Liam ne me pardonnerait jamais. Au moins, il était présentement en sûreté, mais je devais lui ramener Raïna.


À mes côtés, l'homme, dont je ne savais toujours pas le nom, fronça les sourcils et passa sa baguette sur la salle. Je n'avais aucune idée de ce qu'il faisait. Si cela pouvait aider, alors pourquoi pas. Il n'avait pas l'air aussi dans l'urgence que nous. Qui était-il? D'où venait-il?


- Elle a transplané, dit-il, sûr de lui.


Comment pouvait-il savoir cela. Alexander hocha la tête, il avait même l'air de savoir ce que l'inconnu avait fait et qui il était. Est-ce que j'étais le seul à ne pas savoir à qui j'avais sauvé la vie? Un craquement sonore se fit entendre et Ethan England apparut, il fit un petit signe de tête à mon voisin, qui lui répondit de même. QUI ÉTAIT CE MEC QUE TOUT LE MONDE CONNAISSAIT?


- Liam est en sûreté, dit-il, avant de prendre la main de Brooklyn Pierce.


Ethan transplana de nouveau, me laissant seul avec l'inconnu. La main de l'inconnu était toujours dans la mienne, mais je venais à peine de m'en rendre compte, qu'il la lâchait. Je me retournai et il était tout rouge. Timide, le mec.


- Je eum.. Raïna est au Brésil, dit-il. Je ne connais pas  la personne qui l'a emmené là, mais je l'ai vu la sauver d'un Mangemort. On devrait aider les autres là-dedans.


Il pointa les portes, mais son regard ne se détachait pas de moi. Je piquai un fard. Puis son visage s'avança vers le mien, son regard semblait profond et il avançait lentement. Puis ses lèvres se posèrent sur les miennes, mon coeur eut un raté. Puis ce petit salaud de coeur se mit à se débattre comme un fou en cage.


- Je euh...


Le charme se brisa, je baissai mon regard, les joues profondément rouges. J'avais adoré sentir ses lèvres contre les miennes, je voudrais même qu'il recommence. Je relevai un regard timide sur lui, il semblait tout aussi perdu que moi. Je secouai la tête. Je me retournai vers les portes et tentai de les ouvrir... impossible. Les portes étaient barrées. Magiquement barrées, seule la personne ayant lancé le sortilège pourrait les rouvrir, soit avec le contre sort ou avec sa mort. Mais cela prévenait les gens d'entrer, mais de sortir aussi.


- Euhm... Dis... Ton nom, dis-je avec urgence. Les portes sont barrées magiquement.


Je me retournai vers l'homme magnifique. Une immense tendresse et douceur d'âme émanait de lui, cela me rappelait une personne. Je m'approchai de ce dernier, j'avais l'impression d'être sous hypnose. C'était comme si je ne pouvais pas m'empêcher d'être proche de lui. Comme... un coup de foudre. Ma main se posa sur sa joue. Mes lèvres se pressèrent sur les siennes.


- Je pouvais pas... m'empêcher? murmurai-je. Désolé?


Pourtant, je ne l'étais pas. Je voulais plus. Je voulais aller plus loin avec lui, je voulais tomber amoureux. Oublier Liam et refaire ma vie. Je voulais qu'on m'aime à ma juste valeur.


- Quel est ton nom?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Greene

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 03/09/2018

MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   Lun 03 Déc 2018, 17:05

Pourquoi? Pourquoi venais-je d'embrasser un pur inconnu au beau milieu d'une guerre ? Ce n'était pas moi, mais pas du tout. Oui, j'étais un grand romantique dans l'âme, mais je ne me donnais pas à quelqu'un à cause d'une pure attirance physique. J'aimais apprendre à connaître les gens, avant de les embrasser. En fait, il était très rare que mes relations se rendaient à ce stade, car les mecs se lassaient de moi bien avant. J'étais beaucoup trop passif, et il me fallait plusieurs rendez-vous galants avant d'accepter qu'on me prenne la main ou qu'on m'embrasse. Et puis, les seuls hommes qui s'étaient rendus jusque là avaient tout de suite tenté de me baiser, chose que j'avais refusée. Mon idéal serait de me marier avant de faire l'amour, mais ça, ça n'existait plus. Alors pourquoi avais-je embrassé ce mec ? La réponse me semblait simple, mais je n'avais pas envie d'y croire. Oui, je croyais au coup de foudre, mais jamais j'aurais cru que cela puisse m'arriver. Pourtant, lorsque mes lèvres s'étaient décollées des siennes, j'étais dans un état de transe. J'étais complètement hébété, et son manque de réaction n'aidait pas à ma cause. 


Après quelques secondes qui me semblèrent une éternité, l'inconnu se retourna afin de tenter d'ouvrir les portes. N'obtenant aucun résultat, autant physiquement que magiquement, il me fit de nouveau face. Ses joues étaient rosées, et moi j'étais affreusement malaisé. Il m'avait sauvé la vie. Sans doute était-ce ma façon de le remercier ? Non, c'était stupide, et uniquement dans les films ou les romans savon que ce genre de truc arrivait. 


« Euhm... Dis... Ton nom, me pressa alors l'homme. Les portes sont barrées magiquement. »


Son visage. Il était tellement beau, tellement parfait, la réponse à toutes mes prières. Je devais me calmer, arrêter de m'emporter pour lui, mais sa simple proximité suffisait à me faire perdre mes moyens. Je me surprenais à vouloir me donner à lui, là, maintenant, alors que c'était absolument contre mes principes. Sans m'en rendre compte, j'avais commencé à serrer fortement ma baguette dans ma main alors qu'il s'approchait de moi. Tellement fort, que je ne la sentais plus. Mon coeur eut un raté, alors que sa main se posait contre ma joue. Elle était tellement douce... Puis, ce fut à son tour de m'embrasser. Avec tendresse et délicatesse. C'était la première fois que quelqu'un m'embrassait ainsi. Avec autant de répartie. Il n'y avait aucune presse dans son baiser, simplement de la douceur. C'était comme si je venais d'embrasser mon reflet dans le miroir. Je me sentais affreusement bien. 


« Je pouvais pas... m'empêcher? s'excusa-t-il alors. »


Ses lèvres continuèrent de bouger, mais je n'entendis point ce qu'il me disait. J'étais trop absorbé par les traits de son visage, ses lèvres volontaires et ses yeux qui reflétaient son âme. Jamais je n'avais ressenti quelque chose de la sorte auparavant. Jamais. Et j'étais bien content d'avoir pratiqué l'abstinence toutes ces années, car j'avais la nette impression que je n'avais pas fait cela pour rien. J'avais l'impression de trouver devant moi l'homme qui allait partager ma vie, celui que j'allais épouser. 


« Quel est ton nom? me demanda-t-il alors. »


J'écarquillai légèrement les yeux, alors que je me rendais compte que je faisais la statue et le muet depuis plusieurs longues minutes déjà. Depuis que j'avais osé poser mes lèvres contre les siennes. 


« Tomate, débitais-je rapidement. Euh... Thomas. Mon nom est Thomas Greene. »


Idiot, pensais-je. Je sentais mes joues chauffer alors qu'un sourire moqueur se dessinait sur ses lèvres si parfaites. Je m'étais réellement présenté comme étant un fruit. « Baise-la, cette salope, entendis-je dans mon esprit. » « Achève-le. » Je déglutis avec difficulté, en tentant de taire toutes les voix que j'entendais en moi. Je tressaillis bien malgré moi, et je vis l'inquiétude de l'homme devant moi. Andrew. Il s'appelait Andrew. Et il était bien malheureux. 


« Il faut... Il faut vraiment aller les aider, lui dis-je alors, brisant la magie du moment. Ils ont besoin de nous... »


Je m'approchai de la porte, glissant ma main le long du verrou. Je me connectai à la personne dont cette magie émanait. Être Legilimen avait certains avantages, mais comme la plupart avait peur de leurs propres pouvoirs, ils ne prenaient pas le temps de bien les développer. Même si j'avais passé ma vie à cacher qui j'étais, pour ne pas effrayer les autres, j'avais tout de même explorer chaque parcelle de ma magie. Restant connecté à l'esprit de Naomi Nicklaus, je parvins à déverrouiller la porte. Je jetai un oeil vers Andrew, qui me fixait, ébahi. Il avait entendu le petit déclic. 


« Un jour je t'expliquerai comment je fais ça, lui promis-je devant son air interrogateur. »


Je lui fis un petit sourire timide, puis j'ouvrir magiquement les portes. J'entrai dans la salle, baguette parée, et je fus surpris de voir tous nos alliés prisonniers des Mangemorts. Certains étaient en bien piètre état. Je vis alors leur Chef s'avancer vers nous, sourire sadique aux lèvres. 


« Andrew Abberline... lança-t-elle. Heureuse de te revoir. Et un Legilimen... Intéressant. »


Salope. Elle avait dit ces derniers mots en me fixant directement dans les yeux. Sans broncher, je fis tournoyer ma baguette autour de ma tête, libérant de ce fait Edward et David de leurs adversaires, puis mon sortilège s'abattit sur la blondasse devant moi, la projetant à l'autre bout de la pièce. Je franchis la distance qui me séparait de son petit corps meurtri et je m'accroupis près d'elle.  


« Comment tu sais ce que je suis, murmurais-je d'un ton dur. 


- Tu transpires ce que tu es, espèce de con. »


Alors que j'allais la saisir par la gorge, elle s'évanouit dans un nuage de fumée noire, son rire sadique résonnant dans la pièce. Je me retournai vivement, pour voir tous les Mangemorts quitter la pièce de la même façon. Ils avaient probablement réalisé que l'élu n'était plus ici. Déjà, les gens meurtris recevaient des soins de ceux en meilleur état. Mon regard croisa alors celui d'Andrew, mais je l'évitai rapidement. J'enfouis mes mains dans mes poches, baissant mes yeux mordorés au sol. J'allais étriper cette fille des mes propres mains, ça c'était certain. Pas même mes parents ne savaient ce que j'étais, et elle, elle venait de le révéler à tous ces gens. J'aurais pu nier, mais la réaction que j'avais eue n'avait que confirmer ses paroles. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Témoin | PV Brooklyn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Témoin | PV Brooklyn
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Brooklyn Hospital Center.
» Basement Vodou: Haitian Spirituality in Brooklyn
» Mademoiselle Brooklyn ...(FINI)
» Témoin de préchauffage
» Lampe témoin de charge F2L612

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Ministère de la Magie :: Département de la justice magique-
Sauter vers: