Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Just one more second in your arms

Aller en bas 
AuteurMessage
Brandon Castair
Étudiant de 5e | Préfet
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 21/04/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique:

MessageSujet: Just one more second in your arms   Sam 02 Déc 2017, 22:07

J'avais toujours respecté les règlements à la lettre. On me disait même que j'étais un peu trop sévère comme préfet. Les filles dormaient dans leur dortoir et les mec dans le leur, pas d'exception. On ne se promenait pas la nuit. Je connaissais les putains de règles par coeur et pouvais même les réciter. Qui étais-je un papi? Il fallait croire que oui. Pourtant, au contact d'Alexa, je m'étais assoupli un peu, jusqu'à ce qu'elle me brise le coeur... Je redoublai de sévérité. Et maintenant?



Bethany haussa un sourcil, un peu surprise. Comme je disais, j'étais tout sauf le type à me ramener des filles. J'avais ma petite routine et tout allait bien. Mais la belle lionne était venue chambouler ma routine et ça m'allait comme cela. Car je me sentais mieux dans ses bras et je voulais y rester, pour encore longtemps.



- Tu veux enfreindre les règles pour moi? demanda-t-elle, taquine.



Si elle savait ce que je voulais faire pour elle. Elle finirait par le savoir. Beth finit par se relever, avant de me tirer avec elle dans la salle de classe de Musique. Elle prit son sac d'école, qu'elle y avait lancé, avant de le mettre sur son épaule. Ma nouvelle amie se tourna vers moi, avec un sourire.



- J'te suis!



Je souris, avant de lui piquer son sac et le mettre sur mon épaule, on m'avait bien éduqué. Je pris sa main dans la mienne et l'entraînai hors de la salle. Nous descendîmes l'escalier principal vers le Hall. Derrière nous, j'entendis les portes de l'école s'ouvrir, je poussai la belle Gryffondor derrière un gros pilier, lui faisant signe de rester silencieuse. Je sortis ma baguette et sortis de derrière le pylône, je vis Mason, le préfet de Poufsouffle.



- Je croyais que c'était mon heure de ronde, Castair, dit-il, en baillant.



- J'y allais justement, bonne ronde, dis-je.



Je souris, en rangeant ma baguette et laissai Mase monter vers les classes. Je retournai vers mon pilier et pris la main de Beth, pour la guider vers la porte de la Salle commune des Préfets. Je soufflai le mot de passe et la porte s'ouvrit. Personne n'était dans le salon commun, je fis donc entrer ma copine. Je repris sa main et montai vers mon dortoir, et m'assis sur mon lit. Je lançai un sort de silence autour de mon lit.



- Bienvenue, dis-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Winter
Étudiante de 6e | Remplaçcante
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Just one more second in your arms   Sam 10 Fév 2018, 13:31

Je ne savais pas ce que je faisais en ce moment. Il fallait dire que je n'enfreignais pas souvent les règles. Et c'était pour des choses mineures. Se promener dans les corridors durant la nuit et dormir dans le dortoir d'un autre, c'était excessivement grave. Et je me surprenais à m'en foutre. Je voulais être avec Brandon cette nuit. Et la nuit prochaine. Et toutes les autres nuits. Je voulais sentir ses bras réconfortants autour de moi, son parfum qui m'enivrait et sa douce voix qui me rassurait. Si Aphrodite me voyait en ce moment, elle dirait qu'elle ne me reconnaissait pas. Mais au contraire. Jamais je ne m'étais sentie aussi moi, aussi vivante. 


Mon nouvel ami me piqua alors mon sac, afin de le mettre sur sa propre épaule, avant de me tendre la main. Je fus surprise de ses manières. J'aimais encore plus cela. Je glissai ma main dans la sienne, avant de le suivre dans les corridors de Poudlard. Je me retrouvai bien rapidement poussée derrière un pilier, Brandon m'intimant au silence. Je restai donc complètement silencieuse, tandis qu'il me quittait, baguette parée. 


- Je croyais que c'était mon heure de ronde, Castair, entendis-je alors d'une voix que je ne connaissais pas. 


- J'y allais justement, bonne ronde, répondis l'aigle. 


Je pus entendre quelqu'un monter des marches, puis Brandon revint, glissant de nouveau sa main dans la mienne. Bien rapidement, je me retrouvai dans la salle commune des préfets, qui s'avérait à être plutôt luxueuse. Puis, mon copain me guida jusqu'à sa chambre, prenant place sur son lit, beaucoup plus grand que le mien, il fallait bien l'avouer. 


- Bienvenue, me dit-il alors. 


Je lui souris, avant de me jeter à ses côtés contre son lit. Je n'osais pas me coller sur lui comme nous l'étions dans le cubicule. En fait, je ne savais pas du tout comment agir. J'avais de nouveau envie d'être dans ses bras et que ses lèvres caressent les miennes. Donc, ne sachant pas trop ce que je faisais, je grimpai à califourchon sur ses cuisses, allant lui voler un long et langoureux baiser. 


- J'ai envie de toi, lui murmurais-je en mettant fin au baiser. 


Je sentis mon visage virer au cramoisi après mes paroles. Venais-je réellement de dire cela ? Je me cachai au creux de son cou, afin que Brandon ne remarque pas la couleur de mon visage. 


- Je eum... Si toi t'as pas envie je... c'est pas grave. En en fait, oublie ce que j'ai dit... 


J'avais tellement peur de me faire jeter à nouveau comme une chaussette... 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandon Castair
Étudiant de 5e | Préfet
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 21/04/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Just one more second in your arms   Sam 17 Mar 2018, 14:11

Briser les règlements n'était simplement dans ma nature, mais depuis que j'avais fait la rencontre de Beth et qu'elle était avec moi, briser les règles semblait facile. J'étais un aigle, je venais d'une famille d'aigles, nous réfléchissions plus que nous agissions. En fait, je venais d'une famille de coincés. Mes parents s'étaient rencontrés à Poudlard et n'avais pas couché ensemble avant de se marier.


Je m'attendais à ce qu'elle s'assoit lentement sur mon lit, mais non, Beth se lança sur mon lit près de moi. Assis, comme deux enfants, sur mon lit, je me voyais mal l'attirer vers moi et l'embrasser. C'est alors que la lionne me pris par surprise et grimpa sur mes cuisses pour m'embrasser passionnément. D'instinct, je répondis au baiser, alors que je sentais mon désir monter en moi.


- J'ai envie de toi, murmura Bethany.


Ses lèvres prirent leur distances des miennes, je vis ses joues devenir toutes rouges. Mais rapidement, elle cacha son visage dans mon cou. J'avais très envie d'elle, plus qu'elle ne le pensait. J'étais tout de même un mec de 16 ans. Et comme tous les mecs de 16 ans, j'avais des envies.


- Je eum...Si toi t'as pas envie je...c'est pas grave. En fait, oublie ce que j'ai dit...


Je relevai son visage au niveau du mien et plantai un regard brûlant dans ses yeux. Sans lui laisser le temps de parler, je repris ses lèvres fiévreusement, avant de la renverser sur mon lit. Une fois sur le dessus, je continuai de l'embrasser en me frayant un chemin de baisers de sa gorge jusqu'au petit décolleté de son uniforme. Mes mains passèrent sous sa chemise, pour caresser sa peau douce.


- Selon toi, est-ce que j'en ai envie, lui demandai-je, en riant.


Je repris ses lèvres amoureusement, avant de retirer mon pull et défaire ma chemise d'uniforme dévoilant mon torse sculpté. Je redressai mon amie contre moi, en position assise, avant de déboutonner lentement sa chemise.


- Si tu ne veux plus ou que tu n'as plus envie, on arrête tout, lui dis-je.


Je posai un petit bisous sur les lèvres, en lançant son vêtement dans ma chambre. Mon regard glissa sur son corps et ses seins recouvert d'une petite brassière rose pâle. Je la soulevai et l'assis sur mes cuisses, en l'embrassant, mes mains jouant dans ses cheveux blonds. Je pouvais sentir mon sexe devenir de plus en plus dur et douloureux dans mon boxer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Winter
Étudiante de 6e | Remplaçcante
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Just one more second in your arms   Lun 16 Avr 2018, 16:07

Jamais je n'avais été aussi gênée de toute ma vie. En fait, si Aphro pouvait me voir en ce moment même, elle aurait honte de moi. Elle qui était si habile avec les hommes et moi... Tellement moi! Pourtant, elle se donnait la peine de m'enseigner comment agir avec eux, et ça ne fonctionnait jamais. J'étais nulle avec les mecs, j'allais devoir m'y faire à l'idée ! Et mon visage bien caché au creux du coup de Brandon le prouvait fortement. J'étais maladroite, je disais tout ce que je pensais, puis ensuite, j'étais incapable de me reprendre. Bien souvent, les mecs riaient de moi. La petite Bethany Winter, la musicienne solitaire, l'amie d'Aphrodite, la belle, grande et séduisante Aphrodite. Moi je n'étais que dans son ombre, ne vivant pas du tout dans le même monde qu'elle. 


Je fus surprise lorsque l'aigle releva mon visage vers le sien. Je pouvais voir une étincelle de désir au creux de ses prunelles. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine, alors qu'il s'emparait à nouveau de mes lèvres, avec la même passion. En fait, tout était beaucoup plus sensuel. Habilement, mon nouvel ami inversa nos positions, afin de prendre le dessus. Tant mieux, je n'aimais pas vraiment dominer. Je fermai alors les yeux sous les frissons que me procuraient les baisers de mon ami qui descendaient lentement contre ma poitrine. Tant qu'à elles, ses mains s'était faufilées sous ma chemise, caressant ma peau. J'en voulais plus, réellement plus. 


- Selon toi, est-ce que j'en ai envie ? se moqua gentiment Brandon. 


Je lui souris, alors que ses lèvres se plaquaient contre les miennes en un baiser que je voulais croire amoureux. Moqueuse et coquine, je regardai l'aigle se défaire de son pull et de sa chemise. J'étais tout de même surprise de voir un torse aussi musclé. Mais bon, je n'allais tout de même pas m'en plaindre, son haut de corps était absolument parfait. Toutes les filles rêvaient que leur homme aient un torse comme ça. Soudainement, Brandon m'aida à me relever contre lui. Son torse frôlait ma poitrine, et nos lèvres étaient tellement proches que je pouvais sentir son souffle chaud. J'avais envie de le dévorer tout cru. Je le regardais amoureusement, alors que je sentais ses mains déboutonner ma chemise. 


- Si tu ne veux plus ou que tu n'as plus envie, on arrête tout, me prévint-il alors. 


Je hochai doucement la tête de haut en bas, alors que ses lèvres venaient se saisirent doucement des miennes. Je fus alors débarrassée de ma chemise, me laissant en soutien-gorge devant Brandon. Je me retrouvai alors assise contre ses cuisses, et je sentais son membre sous ma jupe. Mouais, porter un simple thong sous ma jupe d'uniforme n'était pas la meilleure des idées. Même au travers son pantalon, son membre réussissait à venir titiller mon petit bouton de chair, ce qui avait pour effet d'accélérer ma respiration sous l'excitation. 


Habilement, je retirai mon thong, le passant devant les yeux de Brandon, avant de le laisser tomber à côté de moi, sans jamais quitter son regard. Mes mains défirent alors son pantalon, que je baissai jusqu'à ses cuisses, suivi de son boxer. Je lui volai alors un long et langoureux baiser, alors que son membre chatouillait directement mon intimité. 


- As-tu déjà couché avec quelqu'un ? lui demandais-je en un souffle. 


Ses yeux bien encrés dans les miens, il fit non de la tête, ce qui me surprit au plus haut point. Comment un gars aussi beau et populaire que Brandon pouvait-il encore être puceau? Mais cela ne me dérangea point, au contraire. J'allais être sa première, et je comptais bien être sa seule. Je levai alors doucement mon bassin, m'alignant avec son membre bien tendu. Je me descendis alors contre son sexe, échappant un gémissement de douleur, tandis que sa massivité étirait fortement les parois de mon antre. Cependant, une fois qu'il fut complètement entré, la douleur était déjà disparue. J'entamai alors une timide danse du bassin par-dessus lui, ne sachant pas trop s'il était satisfait. 


- Aimes-tu ça ? murmurais-je tendrement. Car si tu n'aimes pas ça, je devrai te punir. 


Je descendis alors beaucoup plus loin contre son membre, ce qui m'arracha un puissant cri de plaisir. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Just one more second in your arms   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just one more second in your arms
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat arms
» Heavy in your arms [Wyatt] -TERMINÉ
» Right Here in my Arms - V2 [Pv Lun]
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Sabaton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Hall :: Salle Commune des Préfets :: Dortoir des gars-
Sauter vers: