Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bal masqué

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Alicia Dumbledore

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 14/08/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Re: Bal masqué   Sam 17 Mar 2018, 16:28

Il était à moi. J'allais me faire ce mec et ensuite l'oublier. Parce que si je ne couchais pas avec lui, il me trotterait dans la tête, jusqu'à ce que je le fasse. Et maintenant que Logan était sain et sauf, je pouvais me concentrer sur mon petit français. J'allais littéralement le rendre fou de moi et le laisser en plan. C'était un peu ma spécialité et un hobby pour moi.


Ma nouvelle victime me pris la bouteille des mains, avant de la lever au-dessus de sa tête, l'agiter un peu et prendre une gorgée. Mon regard ne quittait pas le sien, les sourcil froncés. Il allait me répondre. Je ne ferais rien pour lui si il ne le faisait pas.


- J'ai pas de secret... En fait, les gens connaissent mes secrets bien avant moi, dit-il, d'un drôle de ton.


Je levai un sourcil. Le mec se mit à avoir un drôle d'air, comme si il allait se mettre à pleurer. Comme pour cacher cet air bizarre, il cala le reste de la bouteille, je lui piquai cette dernière. Je la lançai brusquement contre le mur derrière moi. Ses yeux s'arrondirent devant ma violence.


- Écoute, tu es très belle, dit-il. Mais je...


Mais quoi? J'étais prête et j'allais lui donner le meilleur moment de sa vie. Quelque chose me poussa à ressentir un peu d'émotions pour lui. Comme si je le comprenais.


- Qu'est-ce que tu veux? demanda-t-il, tristounet.


Mon regard s'adoucit, ne comprenant pas ce qui me prenait, je posai une main sur sa joue. Qu'est-ce que je voulais? Vivre une histoire d'amour. Être réunie avec mes soeurs, pour le reste de ma vie. Ressentir un peu de respect pour la vie. Toi.


- Je... Je sais ... Je sais pas trop, soupirai-je. Désolée...
 

Je lui fis dos, pour partir rejoindre ma soeur, mais une main s'empara de mon poignet. Je me retournai et c'était lui. Ses yeux bleus me transpercèrent, mon coeur chavira. Je fus attiré contre lui et l'embrassai avec passion. Je m'accrochai à sa chemise et reculai vers le mur, m'emprisonnai entre ce dernier et le mec. Je me mis à rire au travers du baiser.


- Je sais même pas ton nom, dis-je, timidement.


Je n'avais jamais été timide avec qui que ce soit. Et pourtant ce mec me rendait extrêmement timide et presque normale. Comme n'importe quelle fille de 16 devant un garçon qu'elle trouvait mignon, je me mis à rougir et glousser. Je ne me reconnaissais plus. Je reposai mes lèvres contre les siennes.


- J'aimerais ... je sais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soraya Laveau

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 23/10/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Re: Bal masqué   Mer 21 Mar 2018, 22:17

Debout devant un miroir plein pied en train de remonter mes longs cheveux roses pâles. Je poussai un long soupir. Je portais une longue robe, deux morceaux, le haut arrêtant sous ma poitrine à manche longue était noir en dentelle et garni de petites broderies en fil d'or. Le bas était une longue jupe coulant sur mes courbes, en satin avec les mêmes broderies. Je me retournai vers ma table de nuit, un carton d'invitation y traînait. Le bal de Beauxbâtons, Xander, le seul mec qui osait m'approcher, non pas pour mon cul, mais pour qui j'étais m'avait demandé de l'accompagner.



Après une bonne heure de coiffure, je finis par laisser mes longs cheveux tomber dans mon dos, accrochai deux créoles d'or à mes lobes, me fit un maquillage doré et posai un masque d'or avec des broderies noires dessus. Trois coups furent frappés à ma porte de chambre, j'ouvris cette dernière et je vis Xander se tenir devant moi. Il était plus qu'élégant dans son complet noir aux broderies d'or, ce petit détail me fit sourire. Sa chemise blanche au col froufrou lui donnait l'allure d'un prince. Mon cavalier me fit une petite révérence et me tendit un bras. Je le pris.



-Tu es ravissante, So, me souffla Xander.


Je souris, en me laissant guider au travers des couloirs de l'école vers notre point de rencontre. Tout le monde avait trouvé étrange que j'accepte d'accompagner mon ami au bal. Les gens avaient peur de Xander, de son animagus, que je trouvais plutôt mignon. Je n'avais peur de rien, sauf de la mort et de perdre ma famille. Nous transplanèrent.



***


Nous apparûmes devant les grandes portes de l'Académie française. Je voulus me mettre à rire, mais me retins par classe. Ce que les français manquaient. Mon ami me lançait un regard complice, partageant les mêmes opinions que moi sur les Européens. Je baissai la tête, afin qu'il ne voit pas mes joues rosissantes. Autour de nous, les autres élèves commençaient à entrer dans le palace.


- Prête à te lancer dans la gueule du loup? blagua Xander.


Je repris son bras et le suivis dans l'école. Cette dernière était beaucoup trop décorée. Tout était trop, trop ravissant, trop décoré, trop français.


- Bienvenue à l'académie Beauxbâtons, dis Xander, avec un accent français exagéré.


J'éclatai de rire, mais m’interrompis en entrant dans la salle. Je rougis en voyant la centaine de sorciers et sorcières habillés richement. Je mordis ma lèvre inférieure en serrant le bras de Xander, un peu plus serré contre moi. Je ne m'étais jamais rendu compte que j'étais timide. Je suivis Xander en bas des marches et me laissai guider vers le buffet. Je pris deux coupes de champagne et en tendis une à Xander.


- Autant boire afin que la soirée ne soit pas aussi ... ennuyeuse? dis-je timidement.


Merde So, tu pourrais avoir un peu de maîtrise de toi. Je levai un regard sur Xander, comment faisait-il pour être aussi calme dans ces situations? C'était mon premier bal, simplement parce que ma protectrice de mère ne voulait pas que j'y aille avant mes seize ans. Et voilà que j'étais ici, au bras de l'élève le plus haï de mon école.


- Et... alors... on fait quoi


Je calai mon verre de champagne avant d'en prendre un autre sur le bar. Il fallait croire que j'étais nerveuse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan Forest

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Re: Bal masqué   Mar 27 Mar 2018, 20:43

Bref ma fausse supplication ne fut point entendue, il faut dire que je ne m'étais pas forcé. Mais merde, j'avais envie moi aussi qu'on me prenne. Tobi n'avait jamais voulu de moi, maintenant ce pauvre petit anglais n'était pas plus à ma hauteur. Et puis quoi encore, j'allais devoir me trouver un mec de Dumstrang, pour avoir un vrai mâle? Ou est-ce que quelqu'un allait comprendre à quel point, j'étais seul? 



Moi qui pensait que ce Liam comprendrait, mais non, il me repoussa agressivement. Il ramena ses jambes contre son torse. Je continuai à le regarder, le regard vide, je pus voir des larmes remonter dans ses yeux. Couard. Il croyait avoir l'air attendrissant, mais non, car c'était lui qui m'avait emmené ici. C'était sa faute. 



- Je peux pas faire ça, râla le mec. 



Ah non? Parce que le mec que tu aime te déteste? Moi aussi. Oh et je l'ai violé, par deux fois. Mon coeur se serra, je pensai une fois de plus à Tobias. Liam sauta du lit, en évitant mon regard, pour cacher ses larmes. Il remit son boxer, je ne pouvais pas le laisser partir. Il m'avait fait oublier qui j'étais pendant quelques heures. Liam pris sa chemise, je sautai du lit et agrippai ses poignets. 



- Je dois partir, souffla-t-il. 



Non, me quitte pas, voulais-je lui dire. Mais j'en étais incapable. Je me dégoûtais, mais je passai mes deux bras autour de sa taille et pressai mon torse contre son dos. Je cachai mon visage en pleurs dans le creux de son cou. 



- Pars pas, hoquetai-je. 



Je le retournai vers moi, mon regard se noyant dans le sien et dans ses larmes. Je passai une main douce contre sa joue, en essuyant ses larmes. Tout en moi se radoucit. Je pris Liam dans mes bras, le berçant doucement contre moi. Je finis par lever son visage vers le mien et l'embrassai doucement, comme si il était mon copain. Je reculai vers le lit, attirant Liam à moi, avant de l'asseoir sur moi. Mes lèvres ne quittèrent jamais les siennes. Mes mains tenaient sa taille, l'empêchant de m'échapper. 



- Et si on essayait d'oublier, chuchotai-je. 



Je nous renversai, grimpant par-dessus lui, continuant de l'embrasser fiévreusement, mes mains caressant chaque centimètre de son corps. Mes lèvres descendirent dans son cou, à son torse et son bas ventre. Je m'arrêtai et remontai vers ses lèvres. 



- Reste avec moi, dis-je si bas que j'eu peur qu'il ne m'entende pas. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 524
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 23
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

MessageSujet: Re: Bal masqué   Lun 02 Avr 2018, 18:12

Maintenant qu'il avait saisi mes deux poignets, c'était comme si le temps s'était arrêté. Il n'avait pas fait ça afin que je reste et que je baise avec lui. Je sentais quelque chose de plus profond. Comme s'il ne voulait pas être seul. Il était comme moi. Si seul, tellement seul, qu'il rejetait toute personne pouvant bien s'intéresser à lui. Pire encore, il blessait les gens autour de lui qui l'aimaient. J'osais à peine respirer. Je ne savais pas ce que je devais faire. Devais-je partir et être à nouveau seul? Ou devais-je rester avec Declan, dans une relation pas très saine ? Je ne le savais plus. Je ne savais plus quoi penser, ni quoi faire. De toute évidence, je repoussais tous les hommes que j'avais aimés. Ma vie était tellement plus simple lorsque je couchais avec des femmes. Et maintenant, le fait d'être déclaré comme étant l'élu ne m'aidait absolument pas. Soit que les autres avaient peur de moi et ne voulaient pas être près de moi, ou alors j'étais comme une fascination, un objet à leurs yeux. 


Tout doucement, dans le même silence, les bras du jeune Français se glissèrent le long de ma taille, et je sentis rapidement son torse bien calé contre mon dos. Puis, tandis qu'il faufilait son visage dans mes cheveux, puis contre ma nuque, je pus sentir les larmes chaudes contre ma peau. Je ne pouvais pas partir. Il avait besoin de moi, tout comme j'avais besoin de lui. Peut-être cette relation serait malsaine, mais elle nous permettrait d'oublier notre solitude pour le temps que ça allait durer. 


- Pars pas, marmonna Declan, un sanglot dans la voix. 


Je recommençai enfin à respirer. J'avais besoin de m'évader, de me sentir libre. J'avais besoin de me sentir comme si j'étais un gars normal. Je ne l'étais plus désormais, j'étais la cible numéro un de l'ennemi, mais je n'étais pas obligé de n'être que ça. 


Alors que Declan me retournait, nos regards fusionnèrent. Dans ses larmes, je voyais les miennes. J'étais incapable de lui dire quoi que ce soit. Je ne voulais pas parler. Je voulais simplement qu'il comprenne. Je voulais qu'il m'écoute sans que je ne lui parle. Je voulais qu'il apaise mes peurs sans même les connaître. Tendrement, ses doigts vinrent essuyer mes larmes, effaçant tous mes cauchemars, une goutte à la fois. À ce moment précis, je sentis que quelque chose changeait. En moi, en lui. Je me retrouvai dans ses bras, humant le doux parfum de sa peau. Je ne me souvenais pas de la dernière fois où je m'étais senti aussi bien, aussi à ma place. Doucement, le Français se saisit de mon visage, afin que nos lèvres se croisent en un baiser. Si seulement il pouvait être capable de m'aimer... 


Tellement absorbé par son baiser, je me laissai totalement manipuler jusqu'à être assis par-dessus ses cuisses. Il m'embrassait fiévreusement, et je ne pouvais que répondre. Ce n'était qu'une question de temps avant que mon désir ne reprenne le dessus. Et comme j'étais incapable de dire non à une partie de jambes en l'air, je me laissais complètement enivrer. Sa poigne sur mes hanches étaient fortes, comme s'il craignait que je ne le quitte à nouveau. Mais je ne pouvais pas. Plus maintenant. Maintenant, je voulais rester avec lui, je voulais m'occuper de lui et qu'il s'occupe de moi. Mais par-dessus tout, je souhaitais qu'il tombe éperdument amoureux de moi. Je ne voulais plus être seul. 


- Et si on essayait d'oublier, me lança-t-il en un murmure. 


Je hochai doucement la tête de haut en bas, le laissant inverser nos positions, le laissant en total contrôle des ébats. Ses mains dévorant chaque parcelle de ma peau, bientôt suivies par ses lèvres me faisaient frissonner à un tel point, que je ne pensais à rien d'autre que lui. Lui et moi. Nous, ensemble. Pour l'instant, c'était tout ce qui comptait. 


- Reste avec moi, réclama-t-il alors en un souffle, si bas, mais si clair à la fois. 


Du revers de ma main, je caressai sa joue avec tendresse, plantant mon regard dans le sien. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine. Je ne savais pas pourquoi j'avais tant d'espoirs à son égard, et encore moins pourquoi mon corps craquait déjà autant pour lui. Mais il serait mien. Et pour avoir cela, j'allais lui donner ce que lui voulait. J'allais le prendre, tout simplement. Ses douces caresses et ses baisers ayant déjà bien durci mon membre, j'inversai nos positions, afin de me retrouver entre ses cuisses, mon torse frôlant le sien. Je l'embrassai langoureusement, et je glissai ensuite deux de mes doigts dans sa bouche, mon regard fusionnant avec le sien. Comme un bon garçon, il suça mes doigts, que je retirai une fois bien mouillés. Doucement, je les dirigeai vers son intimité, et je les entrai. Sur le coup, je le sentis se crisper. Était-ce sa première fois? 


- Ne t'en fais pas, je reste, lui chuchotais-je afin de le détendre. 


Je sentis alors un relâchement de la part de ses muscles, et mes doigts enduits de salive firent leur travail préparatoire. Une fois que je le sentis prêt, je me débarrassai de mon boxer, et mes doigts laissèrent place à mon membre. Je le pénétrai d'un bon coup de hanches, ce qui nous fit gémir tous les deux. Le beau blond détourna alors le regard, les joues rouges de timidité. Je le forçai alors à me regarder, commençant à m'activer en lui. J'allai lui voler un premier baiser, puis un second. 


- T'es sûr que le face à face c'est pas ton truc ? lui demandais-je d'un ton doux, mais légèrement moqueur. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Re: Bal masqué   Ven 13 Avr 2018, 23:36

Je n'avais aimé quelqu'un d'autre que le mec qui me servait de meilleur ami, personne ne m'avait touché sauf Tobi. Mais Liam m'avait fait essayé quelque chose de nouveau. Mais je ruinais toujours toutes mes relations, celle avec Tobias, probablement celle avec sa famille et surtout celle avec la mienne. Je me faisais peur à moi-même, parce que j'avais incroyablement fait de mal à mon meilleur ami et j'avais peur de faire mal à Liam.



La main du jeune anglais passa contre ma joue, alors que je me noyais dans les émeraudes de ses yeux. Je ne savais pas à quel point, Liam deviendrait incroyablement important pour moi. Je savais simplement que j'étais accro à son corps et ses baisers. Je n'avais même pas à baisser les yeux, pour savoir que le sexe de Liam était déjà bien tendu. Mon amant changea nos positions, se plaçant entre mes jambes, pressant son torse contre le mien. Ses lèvres vinrent caresser les miennes avec fièvre, avant de glisser deux doigts dans ma bouche, son regard soutenant le mien avec désir. Je suçai tendrement ses doigts, avant de les retirer et les diriger vers mon antre. Tout mon corps se tendit lorsque l'anglais inséra ses doigts en moi.



- Ne t'en fais pas, je reste, souffla Liam, alors que son souffle chaud caressait ma peau sensible.



Je me détendis d'un seul coup, alors que ses doigts se frayaient un chemin en moi. Mon amant enleva son boxer, pour révéler un majestueux sexe, avant de se positionner à l'entrée de mon antre à la place de ses doigts. D'un seul coup de hanches, Liam me pénétra, nous faisant pousser un violent gémissement à tous les deux. Ne pouvant soutenir son regard intense, sans être capable de ne pas me faire frapper l'orgasme trop vite, je détournai le regard. Liam rammena mon regard vers le sien, alors qu'il commençait à se mouvoir en moi. Il m'embrassa une fois et la deuxième fois fut plus sensuelle que la première.



- T'es sûr que le face à face c'est pas ton truc? se moqua Liam, mais en gardant un ton doux.



Pour ne pas répondre, je l'embrassai avec passion, tout en commençant à faire danser mon bassin contre son sexe massif. J'accrochai fortement mes mains contre ses épaules musclées, tout en continuant de l'embrasser sauvagement. Je croisai mes jambes autour de sa taille, tout en me donnant de plus en plus d'élan, pour que son membre aille de plus en plus profondément en moi. Je poussai un gémissement chaque va et vien.



- Plus fort, soufflai-je, d'une voix rauque. Plus fort Liammm...



L'une de mes mains glissa de son épaule à sa nuque, pour aller agripper une poignée de ses boucles foncées. Je cachai mon visage dans son coup, pour y déposer une tonne de petits baisers. Jamais de ma vie, je n'avais ressentis autant de plaisir et de douleur. Je me sentis devenir tout chaud, mais frissonner en même temps, quelque chose en moi changea. Je poussai un puissant râle. Était-ce mon premier orgasme de prostate. Je me dégageai de Liam, avant de me laisser choir sur le dos. Je n'avais certainement pas duré assez longtemps. Je rougis et cachai mon visage avec mes mains.



- Trop court? dis-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackson Ombrage

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 04/12/2017

MessageSujet: Re: Bal masqué   Sam 14 Avr 2018, 15:50

Comme tous les élèves de Beauxbâtons, j'avais été obligé de participer au bal de la Collaboration Magique. Le Tournoi des Trois Sorciers avait changé beaucoup de ses traditions, gardant son nom d'origine, il pouvait accueillir un champion pour chaque école de magie du monde. Pour célébrer la diversité et la collaboration, la saison du Tournoi s'amorçait avec le bal. Beauxbâtons avait eu le dernier Tournoi donc nous avions le bal, pendant lequel nous donnerions la Coupe de Feux à l'école hôte du prochain tournoi.


Je poussai un soupir devant mon miroir, je n'aimais pas me montrer dans des évènements, car on finissait par deviner mon nom de famille et cela ne finissait jamais bien. Je finis par boutonner ma veste grise, avant de remonter mon col de chemise noire et nouer un noeud papillon autour de mon col. J'ébouriffai mes cheveux frisés et enfilai mon veston. Je décidai de garder mes vans noires, car je détestais les chaussures qui venaient avec mon tuxedo. Je finis par mettre un petit masque noir sur mes yeux.


Lorsque j'entrai dans la salle bal, j'eus un petit sourire, le personnel de l'école en avait mis beaucoup. Je descendis les marches et commençai à déambuler dans la salle de bal, à la recherche de Tobias et Declan. Je vis le premier se laisser entraîner dans le labyrinthe par une jolie fille et ne réussis pas à trouver le deuxième. Je croisai Celia Smith, une de mes amies qui dansait avec un mec que je ne connaissais pas. Je fus pris d'une pointe de jalousie, Celia était la seule fille qui était gentille avec moi et surtout la plus jolie fille de Beauxbâtons. Elle me reconnut tout de suite et me fis un grand sourire, avant de se retourner vers son cavalier. Je poussai un soupir, avant de m'en aller vers le bar et de piquer une bouteille de vin blanc. Je me lançai vers le grand balcon et n'y trouvai personne, sauf une fille. Son teint foncé allait fortement bien avec sa longue robe verte.


- Sa...Salut, soufflai-je.


Elle me lança un regard noir, mais se radoucit en voyant que je lui tendais la bouteille de vin. J'allai m'asseoir près d'elle et débouchai la bouteille, avant de lui donner.


- Moi c'est Jackson, dis-je, timidement

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Zikov

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 09/02/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique: Rosier • Plume de Cygne • 23cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Bal masqué   Lun 16 Avr 2018, 13:50

J'avais attiré son attention, car son regard s'était immédiatement porté sur moi. Je jetai un regard furtif vers ma soeur, qui se contentait de rouler des yeux. Elle n'était pas d'accord que je danse avec ce mec. Eh bien, tant pis pour elle, les autres dans la place étaient beaucoup trop jeunes pour moi. Il n'y avait que ce Zach qui avait la prestance et la beauté que je recherchais. Il se tenait très droit. Il savait qui il était et il s'affirmait. J'adorais cela. C'est alors qu'il me tendit son bras et je m'y accrochai gracieusement, avant de le suivre sur la piste de danse. L'orchestre entama alors une chanson plutôt lente et langoureuse, la valse était donc de mise. Je suivais mon cavalier avec habilité. Je souriais. Il était un très bon danseur. J'avais le dos bien droit et suivais tous ses mouvements. Je connaissais l'importance d'une première danse avec un homme. Ses premières impressions de moi ne viendraient pas de notre première discussion, mais bien de cette danse et de mon attitude dans cette dernière. 


Zach me fit alors tourner, et lorsque je revins près de lui, son pied écrasa alors le mien, ce qui me prit par surprise. Je haussai alors un sourcil, tandis que son regard se posait dans le mien. Je poussai alors un soupir d'impatience. 


- Navré... Je... Je ne suis pas un très bon danseur, dit-il alors qu'il venait de démontrer le contraire. Je vais nous chercher un verre. 


Je n'eus même pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il m'abandonna au beau milieu de la piste de danse. Je me tournai, mais ma soeur avait disparu. J'allai donc m'asseoir sur un petit banc, attendant le retour de mon cavalier improvisé. Cependant, plusieurs longues minutes passèrent, et il ne revenait pas. Je me levai donc, afin de partir à sa recherche. Je me rendis près du bar vers lequel il s'était dirigé, et mon oreille entendit alors des sanglots. Je fronçai les sourcils, avant de me rendre vers la source de ce bruit. Mes pas me menèrent derrière une statue, et quelle ne fut pas ma surprise de trouver ce fameux Zach en pleurs !


- J'espère que ce n'est pas moi qui vous ai fait pleurer ? demandais-je alors, hésitante. 


N'obtenant aucune réponse ni aucun contact visuel, je me saisis de la bouteille de whisky qu'il avait en main et la débouchai. J'en pris une gorgée, avant de la porter à sa bouche afin d'attirer son attention. L'odeur sous son nez eut l'effet escompté. Il releva alors un regard humide sur moi. 


- Vous voulez en parler ? tentais-je, d'une voix que je tentais douce. Ou vous préférez que je vous fasse oublier?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Rivero

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 21/12/2016

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Re: Bal masqué   Lun 16 Avr 2018, 14:29

Mouais. Cette partie de poker avait été de la merde. Même si elles savaient que je voulais Dereck, mes amies m'avaient bien rapidement oubliée lorsqu'elles avaient remarqué qu'il ne me portait aucune attention. Ouais. Gigi et Oli étaient beaucoup mieux foutues que moi, et j'étais une femme de race noire, elles de belles blondinettes. Je m'étais sauvée lorsqu'Oli avait commencé à masturber notre prof tout en embrassant Gigi. J'avais repris mes vêtements et j'étais retournée dans ma salle commune, le visage en larmes. Évidemment, comme je n'avais pas d'autres amies, personne n'avait eu pitié de moi et j'étais restée seule, complètement seule. Elles avaient essayé de me reparler, mais je les avais complètement ignorées. Décidément, ça avait été la pire soirée de ma vie. 


Je poussai un soupir, jetant un bref regard à mon reflet dans le miroir. Mon cousin m'avait envoyé une invitation au bal de Beauxbâtons. Ma demie-soeur était également. La seule raison pourquoi je m'y présentais, c'était parce que je savais que Zaëlle Daghostini accompagnait Kyle, et je rêvais de les voir se rencontrer. IDENTIQUES. Ce n'était pas pour rien que je ne parlais pas vraiment à la jeune serpent. J'avais l'impression de voir ma soeur. J'avais coiffé mes cheveux en deux tresses françaises, afin de ne pas avoir mon habituelle boule sur ma tête. Je n'avais pas trop mis de maquillage, simplement un peu de mascara afin de faire ressortir mes yeux. Puis, la robe que ma soeur avait choisi pour moi. D'un magnifique vert émeraude, le haut était fait de dentelle. On pouvait voir ma peau au travers. Pour accompagner le tout, j'avais des talons noirs, serrés au niveau de la cheville. 


Je sortis alors de la chambre de ma soeur, qui avait déjà quitté les lieux depuis longtemps, puisqu'elle aidait à l'organisation de ce bal. Cependant, je ne restai pas vraiment dans la salle. Je me dirigeai plutôt sur le balcon, afin de respirer l'air frais de la France. Je pris place sur un petit banc qui surplombait la magnifique forêt. 


- Sa... Salut... fit une voix masculine à côté de moi, me faisant sursauter.


Je lui lançai aussitôt un regard noir, puisque je détestais me faire surprendre. Cependant, je fus surprise de voir qu'il me tendait une bouteille de vin. Je poussai donc un petit soupir afin de me calmer, ce qui l'incita à prendre place à mes côtés. Il me donna alors la bouteille. 


- Moi c'est Jackson, fit-il d'une petite voix. 


Je haussai un sourcil, avant de caler la moitié de la bouteille de vin d'un seul coup. Ouais, j'en avais besoin pour oublier ce connard de professeur qui s'était tapé mes amies plutôt que de tomber amoureux de moi. Mes amies ? Pouvais-je réellement les appeler comme cela ? J'avais envie de leur balancer mon poing au visage et détruire leur minois de princesse de merde. 


- Juliette, dis-je alors dans un français impeccable, ce qui le prit par surprise. 


Je lui souris moqueusement. Ouais, je venais de la France. C'était sans doute la raison pourquoi j'étais venue sur ce balcon. Je voulais sentir l'air frais de mon pays natal. 


- Tobias c'est mon cousin, et Élisa, ma demie-soeur ! ajoutais-je alors. 


Je pris une autre grosse gorgée de la bouteille. Je n'avais jamais su boire. Je lui redonnai donc la bouteille, pratiquement finie, et je rougis instantanément. Je me levai rapidement, mais je me sentie étourdie. Je sentis deux mains sur mes hanches, qui m'empêchèrent de tomber. 


- Je... C'était ta bouteille, dis-je. Je vais aller t'en chercher une. 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 524
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 23
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

MessageSujet: Re: Bal masqué   Lun 16 Avr 2018, 15:39

Je ne pus m'empêcher de sourire au travers nos baisers lorsque je me rendis compte qu'il évitait de répondre. Il pouvait bien dire que c'était pas son truc alors qu'il l'avait pas essayé. De toute manière, depuis qu'il avait prononcé ces paroles, des choses s'étaient passées et j'avais l'impression qu'il avait changé. En fait, j'avais l'impression qu'il se permettait d'être plus lui-même, plutôt qu'une fausse personne. Ses baisers étaient de plus en plus passionnés, tandis que ses cuisses s'ouvraient d'elles-mêmes, me permettant de me rendre beaucoup plus loin en lui. À son tour, il donnait des coups de bassin, et bientôt mon paquet frappait contre son derrière musclé. Il était excessivement intense. Je fus alors surpris de le voir croiser ses jambes autour de ma taille, et de s'élancer encore plus. Mes coups étaient tellement forts et rapides, que je ne poussais plus des gémissements séparés, mais bien un très long gémissement. Son antre était tellement serré en plus. Je sentais que j'allais littéralement exploser en lui lorsque je serai à ma fin. 


- Plus fort, gémit mon amant, visiblement incapable de se contrôler. Plus fort Liammmm...


Plus fort ? Plus fort, réellement ? Je ne savais pas comment je pouvais aller plus fort que cela en ce moment. Mes couilles résonnaient plus que fortement contre ses fesses, et j'étais plus qu'essoufflé. Je ne savais pas encore combien de temps j'allais tenir. J'avais juste envie de venir en lui, là, maintenant. Mais je ne voulais pas sembler précoce. Je voulais qu'il me voit comme son amant parfait, et non comme le petit con incapable de finir sa job. Mais bien rapidement, je sentis Declan faiblir alors qu'il poussait un long gémissement. Il s'écarta alors de moi, ce qui me surprit. Il est pas capable d'en prendre plus? L'avantage des orgasmes de la prostate était que tu pouvais en prendre encore de ton partenaire. 


- Trop court ? me demanda-t-il, visiblement gêné. 


- Un peu, lui soufflais-je, légèrement moqueur. 


J'allai lui voler un petit baiser sur les lèvres, puis un second, avant de m'asseoir et de le faire grimper sur mes cuisses. Doucement, je soulevai alors son bassin, entrant de ce fait de nouveau en lui. Je poussai un puissant gémissement, tandis que je le sentais descendre jusqu'à la base de mon membre. Mes mains se posèrent sur ses hanches, afin de guider la danse. Mes baisers se faisaient de plus en plus pressants, et mon plaisir tellement élevé que je ne me rendis pas compte que je lui avais mordu la lèvre inférieure jusqu'au sang. Ce fut le goût salé qui me le fit savoir. L'une de mes mains glissa le long de son corps, afin d'aller se nicher dans ses cheveux, tandis que l'autre s'occupait toujours du va-et-vient. 


Après plusieurs minutes ainsi, à avoir un Declan tremblant d'orgasme à gérer dans mes bras, je finis par exploser en lui. En fait, ça faisait une éternité que mon plaisir n'avait pas été aussi élevé. Je laissai ma semence se déverser en lui, alors que mon membre se ramollissait. J'avais crié si fort, que j'étais certain que toute l'école m'avait entendu. J'embrassai une dernière fois Declan, avant de me laisser tomber sur le lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Declan Forest

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Re: Bal masqué   Sam 12 Mai 2018, 22:25

Et voila, je venais littéralement de m'humilier devant ce mec trop canon. Lui devait se taper un max de mecs et lorsqu'il arrivait à moi, je durais aussi longtemps qu'un puceau?! Wow... À vrai dire, j'étais puceau, ma virginité venait de me quitter il n'y avait que quelques minutes... Et pourquoi étais-je aussi dur avec moi-même? Dur... comme son sexe, toujours tendu... Ne pique pas de fard, Declan, tu vas te trahir!



- Un peu, murmura le bel anglais.



Il posa un tout petit bisous sur mes lèvres, puis un autre, avant de s'asseoir et m'agrippa, pour me faire grimper sur lui. Je me sentis tout léger dans ses bras, alors qu'il soulevait mon bassin et s'inséra en moi. Liam poussa un long gémissement sonore, alors qu'il m'attirait vers la base de son sexe. Mes mains agrippèrent mes hanches, alors que je poussais un cri de douleur, mais de jouissance par la même occasion. Ses mains guidaient le mouvement de mon bassin contre lui, alors que ses baisers se faisaient de plus en plus voraces. J'eus soudainement un goût salé dans ma bouche et me rendis compte que j'avais de mon propre sang dans la bouche. Liam venait de me mordre la lèvre et nos visages devaient être barbouillés de sang. L'une ses mains se glissa dans mes cheveux blonds, alors que l'autre guidait mes hanches. Chaque coup de hanches contre moi, me rapprochait d'un autre violent orgasme. Je sentais que j'allais sortir de mon propre corps.



Ce qui arriva devait arriver. Je ne cessai de pousser des gémissements, sous son mouvement fort et rapide en moi. Puis de longues minutes plus tard, je sentis sa semence éclater en moi, alors que mon amant poussait un violent râle, alors que je tremblais d'orgasme dans ses bras. Je pouvais sentir son sexe se ramollir en moi, son cri résonnait encore dans la chambre. Liam m'embrassa une dernière fois, avant de se laisser tomber sur le dos. Je basculai à côté de lui, me retournant vers lui, je remarquai ma semence sur son bas ventre. Je me blottis contre lui.



- Wow... murmurai-je.



Je retournai le visage de mon amant vers lui et l'embrassai tendrement. Je le savais incroyablement fatigué, je me fis donc tout petit et me couchai contre lui. Je laissai lentement le sommeil me prendre et m'endormis sur mon nouvel amant.



Je finis par me réveiller en sursaut, quelques heures plus tard. C'était le beau milieu de la nuit, Liam n'était plus à côté de moi, mais devant la grande fenêtre donnant sur un petit balcon. Je repoussai les couvertures et sautai du lit, m'approchant de lui à petits pas. Une fois à sa hauteur, je passai mes bras autour de lui et me collai dans son dos. Mes lèvres allèrent se poser sur sa nuque, avant de le retourner vers moi.



- Tu reviens pas te coucher? demandai-je, timidement.



Mes lèvres prirent les siennes, sentant mon désir pour lui remonter en moi. Mes mains glissèrent contre son torse sculté, alors que je posais mes lèvres contre son cou, sachant que je pourrais gagner ainsi. Je fis glisser mes baisers sur chaque parcelle de son corps parfait, ne m'arrêtant qu'à son bas ventre. Je m'agenouillai devant lui et relevai un regard presque amoureux sur Liam. Mes mains glissèrent vers ses cuisses, alors que je voyais son membre se tendre vers mon visage.



- Ou je peux m'occuper de toi, ici, soufflai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 524
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 23
Localisation : Poudi-Poudilard

Feuille de personnage
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination

MessageSujet: Re: Bal masqué   Sam 12 Mai 2018, 23:27

Je ne savais pas ce que je ressentais en ce moment. Était-ce de l'amour, ou alors simplement de la passion? Je souhaitais qu'il m'aime. Je voulais qu'il tombe amoureux de moi. J'en avais besoin. J'avais besoin de bras réconfortants et d'un mec qui allait m'aimer. J'en avais marre d'avoir mal à chacune de mes relations. Je voulais quelque chose de stable, quelque chose qui allait durer. Quelqu'un qui allait m'aimer pour qui j'étais réellement, et non quelqu'un qui m'aimait pour qui il voulait que je sois. Comme Andrew. Comme Jared. Comme Emily. 


Tandis que je fixais le plafond, je pus sentir Declan se blottir contre moi. Le petit « wow » qu'il murmura me fit comprendre qu'il avait grandement apprécié notre partie de jambes en l'air. Tant mieux. Maintenant, je voulais qu'il m'apprécie, moi. Doucement, le Français tourna mon visage vers le sien, et fit quelque chose qui me surprit au plus haut point. Il embrassa mes lèvres avec une tendresse infinie, une tendresse dont personne n'avait jamais fait preuve à mon égard. Le genre de baiser que l'on donne à la personne qu'on aime avant de se dire bonne nuit. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine, tandis qu'il se recouchait contre moi. Et ce simple baiser m'empêcha complètement de dormir. Que signifiait-il pour lui? 


Lorsque je sentis que Declan était complètement endormi, je me défis de son étreinte doucement, et me levai afin de me rendre jusqu'à la fenêtre, fixant la lune. L'alcool s'était maintenant dissipée de mon corps. J'étais effrayé de la suite des choses. J'avais peur de n'avoir été qu'un coup d'un soir. Habituellement, j'adorais les coups d'un soir. Mais là, ce n'était pas ce que je voulais. Je le connaissais à peine, mais déjà mon coeur battait la chamade pour lui. Il était la réponse à toutes mes prières. Étais-je la sienne ? 


Soudain, deux bras se glissèrent contre mes hanches, alors qu'un corps chaud se collait contre mon dos. Je souris, alors que mon coeur eut un raté. Declan posa ses lèvres contre ma nuque, ce qui me fit frissonner, avant de me faire pivoter vers lui. Ses cheveux en bataille et ses yeux fatigués le rendaient encore plus mignon. 


- Tu reviens pas te coucher ? me demanda-t-il d'un ton excessivement doux, qui n'avait rien à voir avec le ton qu'il employait plus tôt. 


Je prolongeai le baiser qu'il entama, alors que mon coeur s'accélérait fortement dans ma poitrine. J'avais la nette impression que j'avais eu un coup de foudre pour ce gars. Je ne croyais pas à ces conneries, mais maintenant que je le vivais... Je poussai un petit gémissement, alors que ses lèvres chatouillaient la peau sensible de mon cou. Heureusement, il ne s'y attarda pas trop longtemps, sinon j'aurais facilement flanché. Lentement, ses baisers descendaient le long de mon corps. Mon membre sentant ce qui l'attendait, il se durcit plutôt rapidement. Ce fut le regard innocent qu'il me lança à ce moment qui me fit comprendre que j'étais réellement déjà amoureux de Declan. 


- Ou je peux m'occuper de toi ici, dit-il en un souffle. 


Je me mordis la lèvre inférieure, totalement hésitant. Je ne savais pas ce que je devais faire pour lui plaire. Ce que je ressentais là, en ce moment, je voulais qu'il le ressente aussi. Je l'aidai donc à se relever, plongeant un regard amoureux dans le sien. Puis, je me saisis de ses lèvres avec avidité et passion, le faisant reculer jusqu'à son lit. Je le fis tomber contre le matelas, grimpant aussitôt par-dessus lui. Ma bouche ne lâchait pas la sienne, tandis que mes mains caressaient sa peau avec une tendresse infinie. Je voulais qu'il ressente mon amour. Je ne voulais pas lui donner l'impression que je voulais seulement baiser. Ma main trouva naturellement son chemin jusqu'à son membre et entama un délicieux va-et-vient. 


- Si tu veux réellement t'occuper de moi, prends-moi, râlais-je au creux de son oreille. 


Mes lèvres lâchèrent alors les siennes, afin de descendre et de se poser rapidement contre son gland. Je relevai mes émeraudes dans la prunelle de ses yeux et je le pris aussitôt en bouche. Après plusieurs minutes à m'affairer ainsi, je relevai mon visage au niveau du sien, lui volant un doux baiser. 


- Je sais pas pourquoi, mais je suis fou de toi, lui soufflais-je en soutenant son regard. 


Je vis alors ses joues se teinter de rose, et je compris qu'il ressentait la même chose que moi. Je regrettai aussitôt la fellation que je venais de lui faire, ainsi que ma demande qu'il me prenne. Sa gêne me laissait fortement croire qu'il n'avait jamais fait l'amour. Notre première baise était empreinte de violence. Celle-ci serait tendre, douce, et remplie d'amour. 


- Oublie ce que je t'ai demandé, lui murmurais-je alors. Je préfère que tu me fasses l'amour. 


Je ne pus m'empêcher de sourire devant sa gêne qui ne cessait de croître. Je me saisis de ses mains, et je l'aidai à se redresser. Lentement, je me couchai sur le dos, l'entraînant par-dessus moi. Jamais je ne quittai ses yeux, et je fus surpris que lui-même ne détourne pas le regard. Une fois nos positions inversées, je caressai sa joue du revers de la main, avant d'aller cueillir un premier baiser contre ses lèvres, puis un second. 


- Dis-moi ce que tu ressens, le pressais-je gentiment. 


Décidément, un Declan sans alcool était beaucoup plus timide. Et ça me plaisait. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Jackson Ombrage

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 04/12/2017

MessageSujet: Re: Bal masqué   Dim 20 Mai 2018, 23:49

J'étais et avais toujours été timide. Et les filles de tête étaient ma faiblesse. J'adorais les filles intelligentes et qui savaient ce qu'elles voulaient. Ma dernière petite copine était comme cela, mais comme j'étais presqu'un fantôme et extrêmement timide, Jess m'avait trompé. Et pourtant, je n'apprenais jamais de mes erreurs. Pourtant, la fille devant moi semblait avoir quelque chose de plus. Elle semblait blessée, dans son orgueil ou comme si on l'avait trahi. Et c'était cela qui m'avait attiré vers elle.



La belle haussa un sourcil, comme si je la dérangeais. Ce que je devais être en train de faire en ce moment. Elle leva la bouteille et se mit à boire le vin, le calant jusqu'à la moitié. Cela m'impressionna, car il n'y avait pas grand monde qui savait caler du vin rouge de ce cru sans être malade.



- Juliette, dit-elle, en un français parfait.



Mes yeux s'arrondirent, alors qu'elle me lançait un regard moqueur. Personne ne pouvait avoir un français aussi parfait avec un accent aussi... Juliette devait venir de France, où ses parents devaient être d'ici. Pourtant, elle ne pouvait pas être de cette école, car je la connaîtrais et elle se ferait un plaisir de me dire que je n'étais qu'un loser.



- Tobias c'est mon cousin, et Élisa, ma demie-soeur! s'exclama-t-elle.



Juliette reprit une gorgée de vin, finissant presque ma bouteille, avant de me la tendre à nouveau. Les joues foncées de la belle se mirent à rougir. Je repris ma bouteille, alors que Juliette se relevait, un brin trop vite. Je posai la bouteille sur le banc, juste avant qu'elle ne se mette à perdre l'équilibre. Je posai mes mains sur ses hanches, l'empêchant de s'écraser au sol.



- Je... C'était ta bouteille, marmonna-t-elle. Je vais aller t'en chercher une.



Comme elle levait le pied pour se diriger vers la salle, Juliette perdit de nouveau l'équilibre, je la rattrapai à temps, avant de la rasseoir sur le banc. Je m'assis près d'elle et sortis ma baguette de ma poche de pantalon. Je fis apparaître deux verres de jus de citrouille et lui tendis un des deux. Je pris une gorgée de mon propre verre.



- Pas besoins d'une autre, dis-je. Je crois que tu en avais plus besoins que moi...



Je croisai le regard brun de Juliette et lui fis un petit sourire timide.



- On dirait que quelqu'un t'as trahi, dis-je tout bas, je baissai le regard en croisant le sien. Désolé... Je peux comprendre. Le monde se fiche de moi à cause de mon nom de famille. C'est Ombrage... murmurai-je.



Je rougis de honte. Je croyais que le dire tout haut m'aiderais à ce que je puisse réduire l'effet que ce nom avait sur moi. Mais non. Tout cette honte, ces moqueries et cette haine; c'était la faute de mon arrière-grand-mère. Celle qui avait torturé Harry Potter, celle qui avait tenté de faire salir la réputation d'Albus Dumbledore. Et maintenant, moi, son arrière-petit-fils, j'étais une honte. Je fermai les yeux et les serrai. Je tentai de retenir des larmes.



- Désolé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zach Fitzgerald

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 04/04/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Re: Bal masqué   Lun 21 Mai 2018, 15:27

Ingrid me manquait... Personne ne savait où elle était, mais mon épouse avait trouvé le moyen de me divorcer malgré cela. Pourtant, nous étions un couple que les gens considéraient parfait, nous n'avions aucun conflit et nous étions heureux. Et un jour, Ingrid disparut, me laissant tout seul dans mon calvaire. Je ne voulais plus être heureux, car le bonheur ne durait jamais et je ne le méritais pas.



- J'espère que ce n'est pas moi qui vous a fait pleurer, fit la voix douce d'Irina.



La belle m'avait retrouvé, elle était maintenant assise à côté de moi. Malgré cela, j'évitais son regard. Irina m'arracha la bouteille de whisky de mes mains et j'entendis le pop de la bouteille, alors qu'elle la débouchait. Puis le goulot apparut dans mon champ de vision, l'odeur puissante de l'alcool me fis lever la tête. Je me retournai vers elle.



- Vous voulez en parler? demanda Irina, son ton doux. Ou vous préférez que je vous fasse oublier?



Je ne voulais pas oublier. Je secouai la tête, avant de prendre la bouteille de whisky et en caler de la moitié. Je lui tendis la bouteille, en toussant. Je pris ma tête entre mes mains, serrant les dents. Je poussai un autre soupir.



- Je ne veux pas oublier, dis-je. Je peux en parler... Ma femme... Je viens de divorcer. Elle m'a laissé après avoir disparut de la carte, sans aucune raison autre qu'elle a cessé de m'aimer.



Je rebaissai les yeux, avant de reprendre ma bouteille et la finir. Je me retournai vers la belle russe et lui faire un sourire triste. J'essuyai mes larmes de manière maladroite, en poussant reniflement sonore. Je me relevai, avant d'aider la belle à se remettre sur pied, avant de poser une main respectueuse sur sa hanche et pris l'autre dans la mienne.



- Puis-je vous réinviter à danser, Miss Irina? demandai-je.



Nous étions à l'écart de la piste de danse, mais je n'avais pas envie d'être au beau milieu de tous ces gens. Je voulais vivre un moment, sans que le regard ou quoique ce soit ne vienne le gâcher. Je voulais avancer et je crois qu'être heureux avec elle pourrait m'aider à avancer.



- Donc?, la taquinai-je
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan Forest

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 06/09/2017

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours:
Deuxième Cours:

MessageSujet: Re: Bal masqué   Mer 23 Mai 2018, 21:18

Je l'aimais bien, Liam avait déjà pas mal d'importance à mes yeux. Étais-je amoureux de lui? Nan. On ne tombait pas amoureux en un claquement de doigts, j'étais gay pas débile. Tomber amoureux de Tobias avait été un long processus, mais cesser de l'aimer avait prit deux petites secondes. Je ne savais qu'une chose, avant que je ne retombe amoureux d'un autre mec, j'allais prendre mon temps et protéger mon pauvre petit coeur à peine réparé.


Une fois de plus, je sus que mes avances avaient porté fruit. Liam se mordit la lèvre inférieure, signe qu'il se demandait comment répondre. Je commençais à savoir lire certains de ses tics, mais il restait encore tellement de place pour une tonne de surprise. Ses mains prirent les miennes, alors qu'il me remettait sur pied, chose à laquelle je ne m'attendais pas vraiment. Son regard ne quitta pas le mien pour autant, ses lèvres attaquèrent les miennes avec une passion brûlante, alors qu'il me faisait reculer. Liam finit par me pousser sur le lit et grimper par-dessus moi. Ses baisers continuaient de se faire de plus en plus pressants, alors que ses mains caressaient mon corps, comme si elles le découvraient pour la première fois. L'une de ses mains finit par s'enrouler autour de mon membre et commença une douce caresse contre ce dernier.


- Si tu veux réellement t'occuper de moi, prends-moi, murmura Liam.


Mon sexe était rapidement devenu dur entre ses mains, mon amant cessa de m'embrasser, pour faire glisser sa bouche vers mon sexe tendu. Ses lèvres se posèrent sur mon gland, ce qui m'électrisa tellement que je dus retenir un gémissement sonore. Mais mon petit anglais ne me laissa point le temps de le faire, il me prit en bouche et entama un mouvement de la tête. Rien n'était plus hypnotisant, que de sentir ses lèvres chaudes contre mon sexe. Je rejetai ma tête vers l'arrière, en gémissant de plus en plus fort. Mais après de longues minutes de ce doux traitement, avant de remonter vers mon visage et m'embrasser avec amour.


- Je sais pas pourquoi, mais je suis fou de toi, ronronna Liam, en plongeant son regard dans le mien.


Mes joues devinrent toutes chaudes, ce qui voulait dire qu'elles étaient devenus toutes roses. Je n'étais pas amoureux, je n'étais pas fou de lui, mais je commençais à devenir attiré envers lui. Je ne savais pas quoi lui répondre, je ne voulais pas le blesser, mais je devais me protéger aussi.


- Oublie ce que je t'ai demandé, souffla-t-il. Je préfère que tu me fasse l'amour.


Je restais silencieux, je ne savais quoi dire ni quoi faire. Ce que Liam devait trouver drôle, car ma réaction le fit sourire. Il prit mes mains et me releva, avant de lui se coucher sur le dos, pour me faire grimper sur lui. Nos regards restèrent fusionnés l'un dans l'autre. Sa main caressa doucement ma joue de son revers, alors qu'il m'embrassait tendrement, une fois puis une autre.


- Dis-moi ce que tu ressens, me pressa Liam.


Je piquai un fard, avant de détacher mon regard du sien. Je fermai les yeux et l'embrassai tendrement, mes mains glissant tendrement contre son torse, mon doigt glissant contre son v vers son membre tendu. Je me penchai vers ce dernier, mais au dernier moment, j'embrassai le dedans de sa cuisse. Mais sentant que mon amant ne répondait pas à mes avances, je poussai un soupir et relevai mon visage vers le sien. Je grimpai à califourchon sur lui et plantai mon regard sérieux dans le sien.


- Écoute, dis-je d'un ton prudent. On se connaît depuis maximum 4 heures et demi, la dernière fois que je suis tombé amoureux, ça m'a prit 5 ans à ce que cela se concrétise. Je peux te dire avec assurance une chose, tu m'attire fortement et que si j'avais l'occasion, je t'empêcherais de partir après le bal.


Mon anglais ne bougea pas d'un poil, je penchai la tête sur le côté avec un petit sourire timide. Je le relevai en position assise, avant de l'embrasser fiévreusement, y mettant toute mon attirance pour lui. Mes mains se mirent à jouer dans ses boucles, mes baisers devenant de plus en plus pressants.


- Je ne veux pas juste baiser, Liam, dis-je d'un ton rassurant. Je veux apprendre à te connaître et que l'on devienne de plus en plus proche. Je veux que tu reste.


Mes lèvres glissèrent dans son cou, mon visage s'y cachant. Ma main s'enroula autour de son sexe, que je caressai tendrement, dans ma main chaude. Je voulais qu'il comprenne et qu'il sache que je ne jouerais jamais avec ses sentiments. Je finis par le faire grimper sur moi, mon gland effleurant l'entrée de son intimité. Je finis par donner un tout petit coup de hanche, entrant doucement en Liam.


- Je crois que tu commence vraiment à me rendre fou, rigolai-je à son oreille.


J'entamai un bon va et vien, mes mains agrippant solidement ses petites fesses musclées. Chaque coup de hanche que je donnais venait avec un petit gémissement de ma part. Je sentais mon sexe étirer les parois serrées de son antre, alors que je l'embrassai avec passion. Rien n'était aussi parfait, rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau Magique

avatar

Messages : 293
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Bal masqué   Dim 27 Mai 2018, 10:46

Le bal masqué célébrant la coopération magique de tous les sorciers du monde s'étira jusqu'aux petites heures du matin. Vers 3 heures du matin, la plupart des élèves s'étaient retirés vers leurs appartements, le personnel de l'école de Beauxbâtons avaient déjà activer les sorts de ménage sur leur magnifique salle de bal...

(( Mot de l'administration: Merci pour la participation de tous et chacun. Simple rappel que les événements requiert la participation de tous les membres du Forum. Veuillez copier coller vos derniers post dans un autre topic, si vous voulez continuer ces derniers! ))

BAL FERMÉ!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal masqué   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bal masqué
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué
» [EVENEMENT] Bal masqué de Serpentard
» [Flashback 2012] Bal masqué de la Saint Valentin. [Anja & Lauren]
» Herbert Trottenouille, Le Vengeur Masqué.
» Un bal masqué des plus attendus [Aristocrates + Julia] [27/09/41]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Autres contrées :: France :: Beauxbâtons-
Sauter vers: