Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiancés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amandyne Fairley
Bibliothécaire | Loup-Garou
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Fiancés   Lun 29 Mai 2017, 14:34

Qui aurait cru que ce petit amour futile se transformerait en une histoire vraie, qui se dirigeait lentement vers le mariage ? J'aurais bien été la dernière à y croire. On s'était toujours moqué de moi puisque j'étais incapable de faire de la magie. Et voilà que j'allais épouser un très puissant sorcier, qui me faisait sentir entière. J'étais prête. Je le savais. Ce que j'avais cherché toute ma vie, je comprenais maintenant que je n'en avais pas besoin. Car la magie n'était pas plus puissante que cet amour véritable. J'étais finalement complète. Détruite, en ce moment, mais c'était passager. Je savais que mon fiancé serait toujours là pour moi, et qu'il m'aiderait à passer au travers ce calvaire. 


Mon baiser amoureux se retrouva bien rapidement en un baiser très langoureux et passionné, qui me donnait envie d'aller plus loin. Bien quoi? Maintenant que j'avais perdu ma virginité, je n'avais plus peur de faire l'amour avec mon amoureux. Loin de là. J'avais été blessée, mais je n'étais pas quelqu'un qui vivait dans le passé. 


- Rhabille-toi, me murmura-t-il avec douceur. Je vais te ramener à ta chambre. 


Je me mordis la lèvre inférieure, le laissant quitter mes bras. Bien rapidement, le paravent fut tiré devant moi et mon amant avait posé une pile de mes vêtements sur le bord du lit. Je revêtis la petite nuisette noire, et la robe de chambre très chaude par-dessus. Je vis mes pantoufles assorties. Oui, j'assortissais mes pyjamas. Il ne fallait pas juger. Une fois que le tout fut mis, je mis le paravent de côté. Noah revint alors. Ma main se glissa instantanément dans la sienne, tandis qu'il m'entraînait loin d'ici. 


Notre marche dans les corridors se fit dans un silence des plus complets. Une fois rendus devant les portes de mon antre, je ne pus m'empêcher de mordre ma lèvre inférieure. C'était ici que tout s'était passé... Je pris une grande inspiration. Noah débarra les portes. Bien rapidement je fus rendue dans ma chambre, en petite nuisette. Bien calée dans les bras de mon amoureux dans mon lit, je fermai les yeux de bonheur. Sa bouche se posa contre ma nuque, me faisant frissonner. Je n'avais pas du tout envie de dormir. Je voulais célébrer nos fiançailles. 


Je t'aime Amandyne Fairley, et j'ai plus que hâte de t'épouser, souffla mon lion.


Je souris, avant de me retourner vers lui. J'étais tellement minuscule à côté de lui ! Je posai mes mains contre ses joues, afin de l'embrasser langoureusement. Je ne pus empêcher un petit gémissement de désir. Je grimpai alors par-dessus mon amoureux, continuant à l'embrasser avec passion. 


Et si on essayait d'avoir des jumeaux, murmurais-je d'une voix sensuelle.


Des jumeaux de deux pères différents, pourquoi pas ? Après tout, ce serait Noah qui les élèverait avec moi. Ils auraient le même père, au final. Qu'était un père biologique, sauf une semence ? Absolument rien. Un père était quelqu'un présent pour l'enfant. Toute sa vie. 


Afin de donner envie à mon amoureux, je me débarrassai de ma robe de nuit, me retrouvant ainsi nue devant lui. 

HJ/ On est rendus ailleurs HEIN, je le poste aux deux places.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Weasley
Étudiant de 7e | Batteur | Champion de Poudlard
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 11/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Fiancés   Dim 16 Juil 2017, 11:03

J'étais heureux, accompli et surtout près à quitter cette école, pour aller vivre une vraie vie avec Amandyne. Bon la seule chose qui restait était de dire à mes parents que j'étais fiancé. Je n'avais que dix-sept ans et Amandyne avait presque dix ans de plus que moi. Comment verraient-ils cela? Allaient-ils se plaindre à l'école ou au Ministère? La dernière chose que je voulais serait que la femme de ma vie perde son emploi.


Ma fiancée se retourna vers moi, pressant son petit corps contre le mien. Ses petites mains se posèrent contre mes joues et je laissai Amandyne poser ses lèvres contre les miennes. Elle poussa un petit soupir amoureux, avant de grimper à califourchon sur moi. Lorsqu'elle se pencha, mon amoureuse, me vola un second baiser, plus passionné que le premier.


- Et si on essayait d'avoir des jumeaux? demanda-t-elle, d'une voix chaude.


J'aimais bien l'idée, mais je ne crois pas que faire des jumeaux fonctionnait comme cela. Habituellement, ces derniers venaient de la même semence. Plongé dans mes réflexions, je ne vis pas ma belle Amandyne retirer son vêtement de nuit, ce fut que lorsque je sortis de mon cerveau que je pus me délecter de sa nudité. Je me relevai donc en position assise et attirai ma future épouse contre moi. Mes lèvres se pressèrent aux siennes, en un baiser passionné et fiévreux.


- Je crois pas que l'on va faire des jumeaux, mais je compte bien essayer, lui répondis-je, amoureusement.


Je renversai ma copine, afin d'être sur le dessus. Tendrement j'embrassai ses lèvres, son menton, sa gorge, son épaule et descendis en un chemin de petits baisers vers son bas ventre. Mon sexe était déjà bien tendu dans mon boxer. Je m'arrêtai juste au dessus de sa féminité et relevai la tête vers elle. Mon regard se perdit dans le sien, alors que je me confirmais à moi-même que j'allais passer le restant de mes jours avec cette femme magnifique. J'embrassai alors son intimité, la faisant cambrer devant moi.


- Peu importe l'ascendance de ton enfant, Amandyne, je l'aime déjà et l'aimerai toujours, soufflai-je.


À ce moment, je retirai mon boxer, libérant mon sexe de sa prison et me positionnai à l'entrée de son intimité. Je me penchai sur mon amoureuse, pour caresser sa joue de satin et donnai un tout petit coup de hanches. J'entrai en elle en douceur et entamai un fiévreux et doux va vien en elle. Tous mes gestes étaient empreints de l'amour que j'avais pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amandyne Fairley
Bibliothécaire | Loup-Garou
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Fiancés   Dim 23 Juil 2017, 14:40

Mon amoureux était tellement respectueux que même lorsque je me retrouvais totalement nue devant lui, il me fixait au creux des yeux, avec tendresse et passion. Il était réellement l'homme pour moi. Je ne voulais rien savoir de ces relations simplement physiques. Je voulais l'amour, le vrai, celui que Noah m'offrait. Qui aurait pu penser qu'un sorcier de sang-pur aussi puissant puisse être amoureux d'une simple Cracmolle comme moi? Personne. Probablement que ses parents seraient déçus de ses choix, même s'il provenait d'une famille très ouverte d'esprit. J'avais tellement passé toute ma vie à me faire juger parce que j'étais un être non magique, que je ne voulais plus avoir à vivre ça. C'était le pourquoi. C'était pourquoi j'avais passé ma vie dans les livres à chercher une solution pour les Cracmols. Elle devait exister. Peu importait le prix. Elle se devait d'exister. 


Mon lion m'attira contre lui, avant de s'emparer de mes lèvres avec passion. Je souris au travers nos baisers, alors que la chaleur de son torse m'enivrait. 


- Je crois pas que l'on va faire des jumeaux, se moqua mon amant. Mais je compte bien essayer.


Je lui fis une petite grimace, tandis qu'il me renversait contre le lit, grimpant ainsi par-dessus moi. Ses baisers se faisaient de plus en plus pressants et fiévreux. Ma respiration s'accélérait tandis que ses lèvres se promenaient contre ma peau, se frayant un chemin jusqu'à mon bas-ventre. Je me cambrai lorsqu'il embrassa mon intimité, retenant un petit gémissement. 


- Peu importe l'ascendance de ton enfant, Amandyne, je l'aime déjà et l'aimerai toujours, murmura-t-il. 


Je lui souris tendrement, alors qu'il retirait son boxer. Sa main vint caresser tendrement ma joue, et il donna un coup de hanches afin d'entrer en moi. Je poussai un gémissement de douleur, qui se transforma bien rapidement en plaisir. Mes mains glissèrent le long de ses pectoraux musclés afin d'aller se nouer contre sa nuque. Je me relevai doucement afin de m'emparer de ses lèvres. J'accentuai alors la pénétration, haletant contre la bouche de mon amoureux. 


Alors que je poussais un long gémissement, les lumières commencèrent à clignoter. J'arrêtai net de bouger, les sourcils froncés. 


- C'est toi qui fait ça ? lui demandais-je alors.


Cela devait faire des années que Noah contrôlait sa magie et qu'il ne l’extériorisait plus ainsi. Habituellement, c'était les nouveaux sorciers qui faisaient cela. À moins que j'aie surestimé la force de mon amant. Voyant son regard intrigué je me défis de son étreinte afin de me relever en position assise.


- Les lumières. Elles ont clignoté. Comme lorsque les jeunes sorciers ne contrôlent pas tout à fait leurs pulsions, expliquais-je.


J'avais tout lu là-dessus. Je savais de quoi je parlais. Et lui, il devait me comprendre, puisqu'il l'avait forcément vécu lorsqu'il était jeune. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiancés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiancés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Bibliothèque-
Sauter vers: