Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Changed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brooklyn Pierce
Étudiante de 5e année
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 23/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Arithmancie
Baguette Magique: Chêne • Patte de Lapin Géant • 19cm

MessageSujet: Changed   Jeu 05 Jan 2017, 20:30

Lorsque la vie avait décidé de faire de moi une sorcière, elle devait avoir éclaté de rire. La pauvre Brooklyn, en plus de ne pas avoir une once de caractère et de ne pas savoir se défendre, donnons lui des pouvoirs qu'elle ne sait pas et ne saura jamais se servir. De toute façon avec sa trop grande gentillesse et son absence de colone vertébrale, elle finirait par lâcher l'école et retourner auprès de ses parents moldus.


Aujourd'hui était le 30e jour depuis la transformation de Raî. Elle s'était encore moqué de moi, avant de faire tomber mes livres dans l'escalier. Tout le monde avait ri et moi, humiliée, j'avais ramassé mes choses et m'étais sauvé vers les cachots. Je courais en pleurant vers le bureau de mon directeur de maison. Au lieu de cogner frénétiquement sur la porte, je posai ma petite main dessus, elle était entreouverte. Je poussai donc dessus.


- Professeur Elgort? demandais-je, insécure.


Personne ne répondit. J'entrai dans le bureau, refermai la porte derrière moi et allai m'asseoir au bureau de mon professeur. J'éclatai en sanglots amers. Je détestais ma vie, je n'en pouvais plus d'être seule, Raïna était ma seule alliée et maintenant c'était elle qui pourrissait ma vie. Mon existence était tellement merdique, que je n'avais plus envie de vivre. Je ne voyais plus de solution à mes problèmes. Je me levai d'un bond et me précipitai vers l'armoire du Professeur Elgort. Je l'ouvris à la volée, avant de déboucher et caler une multitude de fioles. Ce n'est qu'en avalant une dernière potion de couleur dorée, que je m'évanouis.



***


Je finis par me réveiller dans l'infirmerie. Ma bouche était incroyablement sèche et pâteuse. Miss Castair m'apporta un verre d'eau, un drôle de sourire illuminant son visage. Je bus mon verre d'eau, en regardant l'infirmière poser une pile de vêtements sur mon lit. Elle m'annonça sur un ton doux que je pouvais retourner à mon dortoir, en faisant attention de ne pas traîner dans les couloirs. Je tournai mon regard vers les fenêtres, voyant que la nuit venait de tomber. Je haussai les épaules, avant de retirer ma jaquette et d'enfiler un croptop jaune, une jupe ballon noire, une paire de collants noir et une paire de bottes combat. J'agrippai mon sac et ma baguette. Je me mis à examiner mes bottes et remarquai que la jupe tombait juste en bas de mes fesses. Mon regard remonta le long de mes longues jambes, ma jupe était taille haute. Mes longues jambes... QUOI?! Je me tournai vers un mirroir plein pied et croisai mon regard de bronze, mais sur un visage inconnu.



***


Je ne savais plus depuis combien de temps, j'avais quitté l'infirmerie. Mes larmes m'aveuglaient, m'empêchant de bien voir où j'allais. Je poussai deux énormes portes et me retrouvai dans la Grande Salle, sans m'en rendre compte. Je finis par m'effondrer au sol, en pleurant.


- Ça va? fit une voix masculine, mais douce.


- Vas t'en, pleurais-je.


Je n'entendis pas la personne partir, j'essuyai mes yeux, avant de me retouner et de voir le préfet de Gryffondor. Je sautai sur mes pieds, avant de reculer et de trébucher sur un banc. Mon regard ne quittait pas le beau visage de Ethan England.


- Dé... Désolée, j'viens de sortir de l'infirmerie et... je m'interrompis.


Il s'en fichait et me mettrait en retenue et ça finirait là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan England
Étudiant de 6e | Préfet | Aurore
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Changed   Mar 17 Jan 2017, 11:41

J'en avais marre de faire des rondes. J'en avais marre d'être préfet. Marre d'être un aurore à la merci de son père. J'en avais marre de devoir m'occuper de mon stupide cousin qui avait absolument tout pour lui. J'en avais marre de demeurer dans l'ombre de mon meilleur ami. Blake était beaucoup plus beau que moi, tout le monde le savait, particulièrement les jolies filles. Il se tapait maintenant ma cousine, qui était supposée avoir douze ans. Pas normal. Mais pas du tout. Mais bon. Blake étant ce qu'il était, baiser une fille de douze ans ne le dérangeait pas du tout, bien au contraire. Il dirait que c'est plus serré. « Tu devrais essayer, Ethan! m'avait-il lancé à la blague. » Mouais. Comme si j'allais baiser ma cousine. Ouais, elle avait vieilli, mais elle ressemblait encore à une gamine dans son comportement. Si ce genre de chose devait m'arriver...


Je poussai un profond soupir, alors que je me promenais dans les corridors, le bout de ma baguette allumée. La seule chose que je surprenais, c'était des parties de jambes en l'air. La seule chose que moi, je ne faisais pas. Car personne ne voulait de moi. Et surtout, je n'avais pas vraiment le temps à accorder à une demoiselle. Entre le travail, l'école et les problèmes familiaux, j'avais à peine du temps  pour me brosser les dents. 


Je sursautai vivement alors que j'entendais les portes de la Grande Salle s'ouvrir. Aucun élève n'osait faire ça, c'était beaucoup trop bruyant. Plutôt que de courir jusqu'à la salle, je transplanai aussitôt devant les portes. Sur la pointe des pieds, j'entrai dans la pièce sombre. Je pouvais entendre quelqu'un sangloter. Je haussai un sourcil, dirigeant ma baguette au niveau du sol. Je vis seulement une longue tignasse rousse. Zaëlle?


- Ça va? demandais-je d'une voix que je tentais douce. 


Je souhaitais que ce ne soit pas Zaëlle, car je détestais cette peste. Je ne savais pas comment Kyle faisait pour être avec elle. J'avais toujours eu une haute estime de ce mec. Mais plus maintenant...


- Vas-t-en, couina une voix qui n'était certaine pas celle de Zaëlle.


Soulagement. J'aurais bien aimé la punir et enlever des points à sa maison. Bon, les préfets n'avaient pas ce pouvoir, seulement les préfets en chef, mais je pouvais toujours aller voir Emma, qui était de garde avec moi ce soir. 


Je continuais de fixer la jeune femme, qui se retourna lentement vers moi. Je pouvais voir les larmes perler sur son visage, visage que je ne connaissais pas. Une chose était sûre; elle était la plus belle créature de tout l'univers. À ma vue, elle se redressa d'un bond, les yeux écarquillés. Je haussai un sourcil. Comment pouvait-elle me connaître si moi je n'avais absolument aucune idée de qui elle était? Je la vis subitement trébucher, et je tendis une main vers elle afin de l'aider, mais je ne pus jamais. Je lançai donc silencieusement un sort visant à la retenir doucement. 


- Dé... Désolée, j'viens de sortir de l'infirmerie et... entama-t-elle de sa douce voix. 


Je me secouai la tête, afin d'arrêter de fixer son magnifique visage. Revenant subitement sur Terre, je lançai un Lumos Maxima afin d'éclairer toute la pièce, puis je rangeai ma baguette afin de tendre une main amie vers la jeune femme, visiblement apeurée. 


- T'inquiète pas, je vais te ramener à ton dortoir, lui soufflais-je alors. Eum...


En fait, je ne savais pas du tout dans quelle maison elle était. Elle portait simplement une jupe et une chemise, rien qui ne pouvait me donner d'informations sur sa maison. Je ne connaissais pas tous les gens de Gryffondor, mais je me souviendrais d'avoir vu son visage dans mon dortoir si elle y était. Donc, je pouvais éliminer les lions. 


- Eum... T'es dans quelle maison? demandais-je maladroitement.


Ça, c'était exactement la raison pourquoi toutes les filles se tournaient vers Blake et non vers moi. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brooklyn Pierce
Étudiante de 5e année
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 23/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Arithmancie
Baguette Magique: Chêne • Patte de Lapin Géant • 19cm

MessageSujet: Re: Changed   Mar 17 Jan 2017, 22:22

Je n'avais pas le moral, ni la capacité de m'expliquer. Ma vie tranquile venait de basculer, sans que je puisse y faire quoique ce soit. J'étais prise dans un corps, que je ne reconnaissais pas, qui n'était pas mien. J'avais treize ans, je n'avais même pas encore eu mes règles! Et voila que je portais une enveloppe d'une jeune femme d'environ deux ans de plus que moi! Tout ce que j'avais envie de faire, c'était me rouler en boule et pleurer.


Clairement rien ne tournait rond, vu la manière que le préfet me regardait. Son regard était dardé sur moi, sur mon visage, ce qui fit battre mon coeur encore plus vite qu'avant. Sincèrement, j'avais la vive impression que si Ethan ne cessait pas de me regarder, mon coeur allait défoncer ma poitrine. Loués soient les Dieux, le lion finit par secouer la tête, coupant son contact visuel avec moi, avant d'illuminer magiquement la Grande Salle. Il finit par me tendre une main amicale, après avoir rangé son arme, c'est dans cette lumière, que je me rendis compte à quel point il était beau.


- T'inquiète pas, je vais te ramener à ton dortoir, murmura le Gryffondor. Eum...


Je compris tout de suite qu'il n'avait aucune idée de qui j'étais. Qui étais-je? Un fantôme, mais encore en vie. Je remarquai Ethan, m'examinant afin d'essayer de déterminer ma maison. Je ne savais même plus qui j'étais, comment pouvais-je savoir si j'appartenais encore à Poufsouffle.


- Eum... T'es dans quelle maison, demanda-t-il, incertain.


Bonne question. Je baissai la tête, avant de prendre sa main et le laisser me remettre sur pieds. Je baissai la tête, afin d'éviter son regard, si je lui disais de quelle maison j'étais; bien vite il déterminerait qui j'étais. Je ne pouvais pas lui dire que j'étais à Serpentard, parce que je n'avais rien du caractère des serpents. Gryffondor était hors de question aussi, non seulement c'était sa maison, mais je n'avais pas leur verve et leur courage. Il ne me restait qu'une maison.


- Ser... Serdaigle, mentis-je, d'un ton si bas, que ça m'étonnerais qu'il m'entende.


Wow, Brooklyn, comment peux-tu aussi mal mentir?! Clairement, je ne méritais d'être dans aucune maison. Et aussi clairement, il ne me croirait pas. Je gardai mon regard au sol, tirant nerveusement sur ma jupe, trop courte à mon goût. J'étouffai un sanglot remontant dans ma gorge,  je ne devais pas pleurer. Du coup, j'allumai, j'avais dit Serdaigle. Ethan me ramènerait chez les Aigles, où mon ancienne meilleure amie vivait. Je ne pouvais pas me présenter là-bas!


- J'veux pas retourner à mon dortoir, chuchotais-je.


Je levai un regard rempli de larmes sur le lion. Je voulais qu'on me fiche la paix, qu'on me laisse toute seule. Je voulais pleurer pour le restant de mes jours et essayer d'oublier ma transformation. N'importe quelle fille aurait sauté de joie, mais mon physique imparfait passé m'avait toujours permis de passer inaperçue. Maintenant, je serais la cible de regards.


- Laisse-moi, s'il-te-plaît, pleurais-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan England
Étudiant de 6e | Préfet | Aurore
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Changed   Dim 29 Jan 2017, 01:16

Maladroit. Malhabile. Quel était le mot pour me décrire le mieux avec les femmes? Sûrement tout ce qui était de négatif. J'enviais Blake d'avoir tout de ce côté. Ouais, j'avais certaines compétences qu'il n'avait pas, mais il aurait su charmer cette belle rousse en quelques secondes à peine alors que moi... J'allais clairement la faire fuir. Bon, vu dans l'état dans lequel elle était... Il était clair qu'elle n'allait pas me fuir. Elle avait littéralement besoin de support. 


Elle prit ma main, mais je la vis tout de même hésitante. Elle fut rapidement sur ses deux pattes, et je devais me forcer afin de ne pas la fixer. Idiot, je regardais le mur derrière elle.


- Ser... Serdaigle, murmura la jeune fille d'un ton à peine audible.


Je ne pus m'empêcher de pousser un soupir. Elle mentait, c'était évident, mais je ne dis rien. Je ne voulais pas la mettre encore plus dans ses états. Je n'avais pas le choix, cependant, j'allais devoir sévir.


- J'veux pas retourner à mon dortoir.


Quelque chose de plus qui prouvait son mensonge. En fait, je me demandais si elle était tout simplement dans cette école ou non. 


- Laisse-moi, s'il-te-plaît, me demanda-t-elle alors.


Hors de question. J'envoyai d'un coup de baguette des petites étincelles qui se rendraient jusqu'au deuxième préfet en ronde: ma soeur. Ces étincelles la mèneraient jusqu'ici. Si moi je ne connaissais pas cette élève, elle la reconnaîtrait sans doute. 


- Écoute, j'ai absolument aucune idée de qui tu es, dis-je sur un ton plus dur que mes paroles précédentes. Mais je ne peux pas te laisser seule ici. Rien ne me dit que tu es réellement une étudiante. 


Je me mordis la lèvre inférieure, me sentant mal de ce que je m'apprêtais à faire.


- Windgardium Leviosa, murmurais-je.


Sa baguette sortit de sa jupe afin de voler jusqu'à mes mains. Ouais. Je venais de désarmer une pauvre fille. Mais j'avais vraiment pas le choix.


- C'est par précaution, dis-je alors. Jusqu'à ce que Béatrice arrive.


Je lui fis signe de s'asseoir sur un des bancs. De toute façon, il lui était absolument impossible de quitter l'endroit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brooklyn Pierce
Étudiante de 5e année
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 23/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Arithmancie
Baguette Magique: Chêne • Patte de Lapin Géant • 19cm

MessageSujet: Re: Changed   Dim 29 Jan 2017, 13:43

Dans mes pauvres treize années d'existence, je n'avais jamais ressentis d'attirance pour qui que ce soit. Je ne vivais que pour survivre, passer au travers les jours et l'intimidation à Poudlard. Mes parents, eux, ne vivaient que pour le fait que je sois capable de faire de la magie, mais j'étais absolument mauvaise à cela aussi! Soit mes sorts étaient trop puissants ou il n'y avait aucun effet.


Je voyais bien qu'il ne croyait pas un mot de ce que je venais de dire. J'ai toujours été une mauvaise menteuse, Raïna me l'avait toujours dit. Je vis le préfet agiter sa baguette, qui projeta une gerbe d'étincelles. Je serrai ma baguette dans ma main, je pourrais essayer de le désarmer, mais rien n'était garanti. Je rangeai donc mon arme dans ma jupe.


- Écoute, j'ai absolument aucune idée de qui tu es, dit-il, d'un ton dur. Mais je ne peux pas te laisser seule ici. Rien ne me dit que tu es réellement une étudiante.


Son ton venimeux me donna envie d'éclater en sanglot, mais je ne devais pas. Je devais résister, simplement parce que je ne savais pas ce qui se passait en moi, j'avais besoins de me sentir protégée, qu'il me prenne dans ses bras et me dise que tout irait bien. Ethan se mordit la lèvre inférieure.


- Wingardium Leviosa, souffla-t-il.


Ma baguette glissa de ma poche de jupe et vola doucement jusqu'à lui. Pour la première fois, je me sentis nue sans ma baguette, pour la première je souhaitais qu'il me la rende.


- C'est par précaution, ajouta le lion. Jusqu'à ce que Béatrice arrive.


Non, je ne voulais pas la voir. Elle me faisait peur avec sa perfection. Le Gryffondor me pointa un banc, où m'asseoir, j'obéis, sachant que c'était sans issue. Je levai un regard mouillé sur lui, avant de me lever lentement.


- J'vais tout te dire, mais je ne veux pas que ta soeur soit là, soufflais-je. Je pris une grande inspiration. Je suis à Poufsouffle, je suis en troisième année.


Je vis clairement que ma dernière révélation l'étonnait grandement. Je poussai un long soupir, avant de cacher mon visage dans mes petites mains. Je me rassis, avant d'éclater en sanglots. Je n'en pouvais plus, je n'avais pas de temps pour vivre avec des conneries. Je voulais qu'on me foute la paix ou que l'on m'écoute.


- Mon nom est... B... Brooklyn, chuchotais-je, si bas. J'ai... J'ai pris un tas de potions dans la réserve  de Mr Elgort. Et ... j'me suis réveillée comme ça, ajoutais-je, en pointant mon corps.


Je levai un regard suppliant sur lui, j'espérais qu'il ne me rapporte pas à sa soeur, qui elle me rapporterait à Miss Judy. Je n'avais pas le droit de fouiller dans les réserves des professeurs. Je me jettai dans ses bras, en pleurant. Je voulais simplement qu'on me dise que tout irait bien, était-ce si difficile!?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Béatrice England
Étudiante de 5e | Préfète
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 03/03/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours:
Deuxième Cours:
Baguette Magique: Chêne Rouge • Poil de Lion • 26cm

MessageSujet: Re: Changed   Lun 06 Fév 2017, 16:56

Je ne savais pas ce qu'il y avait dans l'air aujourd'hui, mais on aurait dit que tous désiraient d'une façon ou d'une autre écoper d'une bonne vieille retenue. Si c'était la journée mondiale des problèmes, elle portait bien son nom. 


23 retenues, c'était le nombres que j'avais donner depuis le matin. Tout les raisons semblait bonne pour se disputez aussi folle soit-elle, mais aucune n'avait pus battre la bagarre entre ma cousine et ma soeur. Parce que Lexie, jalouse du clin d'oeil que le séduisant Blake Summer avait lancer à Raïna, c'était mise à lui tirer les cheveux. Bien que le jeune homme tenta de séparer les lionnes, mais leur poigne une sur l'autre était bien trop forte. 


J'étais en route pour aller rédiger mon rapport de ronde pour ma directrice lorsqu'une trainée de petite étincelles rouge m'encercla.


Dans quel bourde tu t'es encore plongé Ethan, pensais-je.


Je me mis à suivre les petites bluettes d'un pas décidé. Les corridors étaient désert à cette heure, du moins ceux que j'empruntais, car je savais bien que certain étudiants furetait quelque part dans le château. C'était inévitable. Je me retrouvai bien assez tôt devant la grande salle où une jeune fille sanglotait assise sur un banc. 


—Mon nom est... B... Brooklyn, entendis-je difficilement. J'ai pris un tas de potions dans la réserve de Mr. Elgort. Et... j'me suis réveillée comme ça, conclua-t-elle en pointant son corps.


Brooklyn... Brooklyn... Ce nom me disait quelque chose, mais pourquoi.


Aller réfléchis Béa, me motivais-je intérieurement.


Oui! Ça y est. C'était l'ancienne meilleure amie de Raïna.


La Poufsouffle se jeta dans les bras de mon frère. Je m'approchai doucement avant de signaler mon arrivé.


—Mhmm, Mhmm, fis-je sérieusement.


Ethan sursauta violemment avant de se lever d'un bon.


—Brooklyn Pierce, dis-je sévèrement. J'espère que tu es consciente que ton effraction et ton vol sont passible d'expulsion.


Je jetai un regard désapprobateur à mon frère. Je savais qu'il tenterait de défendre la jeune fille face à l'autorité, mais ce n'était pas ce qui me fâchait le plus dans les temps qui court. Il avait baissé sa garde alors qu'il était en fonction. Depuis l'attaque des mangemorts on nous avait tant demander de doubler notre vigilance. Il avait eu de la chance qu'il ne s'agissent qu'une stupide enfant jalouse de l'attention qu'avait son amie et non l'un d'entre eux. 


Lèves-toi, ordonnais-je à la rousse. Direction le bureau de Miss Lakimov ! 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan England
Étudiant de 6e | Préfet | Aurore
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Changed   Jeu 09 Fév 2017, 14:45

J'avais rangé sa baguette dans ma poche arrière, et je la regardais pleurer. Était-ce la nouvelle façon des Mangemorts d'intégrer l'école? Ils se faisaient passer pour des étudiants en essayant d'utiliser nos points faibles? L'empathie et la pitié? Je devais rester sur mes gardes. Après tout, j'étais responsable de cette école. Mon père - même si je le détestais - comptait sur moi pour protéger Poudlard. Si je voulais garder mon poste d'Aurore, je devais être prudent et à la hauteur des attentes. Et surtout, je devais garder mon cousin en vie. Je ne voulais pas lancer l'alarme trop rapidement, mais j'étais prêt à appeler les Aurores en cas d'intrusion ennemie dans le château. Avec ma soeur, je serais capable d'analyser des détails que je ne pouvais pas en ce moment. Toute mon attention était portée sur la jeune rousse. Je ne pouvais pas sortir la carte du maraudeur en sa présence. Si elle était réellement ennemie, j'étais mort. Oui, j'avais sa baguette sur moi, mais rien ne me disait qu'elle était la sienne, et qu'elle n'en avait pas une autre en ce moment. Tout était possible.


J'étais tellement concentré dans mon boulot d'aurore que je sursautai lorsque je sentis la jeune fille dans mes bras. Que s'était-il passé pour qu'elle soit ainsi? Je me mordis la lèvre inférieure, tandis que ma soeur faisait sentir sa présence.


- Brooklyn Pierce, s'exclama subitement Béa.


Brooklyn Pierce... Comme la meilleure amie de ma cousine? Impossible. La personne devait se servir de l'incident de Raïna pour s'en sortir. 


- J'espère que tu es consciente que ton effraction et ton vol sont passibles d'expulsion.


La voix de ma soeur était sévère. Je repoussai doucement la jeune femme, avant de lancer un regard désapprobateur à Béatrice. Elle ne suivait aucunement le protocole des préfets. Il fallait dire que c'était sa première année dans ce rôle, elle ne pouvait pas être parfaite non plus.


- Lève toi ! dit-elle à « Brooklyn ». Direction le bureau de Miss Lakimov.


La tête basse, la jeune femme se releva. Cependant, je lui bloquai le chemin. J'avais des choses plus importantes que les pacotilles des préfets à vérifier. Je lançai un sortilège à ma soeur, la figeant sur place. Elle ne pouvait plus intervenir. Je souris malicieusement à la dite Poufsouffle, avant de lui tendre une petite fiole. 


- Impero, murmurais-je. 


Je l'obligeai à boire le contenu de la potion. Du Veritaserum. Eh oui. En tant de guerre, les Aurores avaient le droit d'utiliser certains sortilèges impardonnables. En fait, un seul. Et c'était purement par mesure de sécurité. 


- Es-tu réellement Brooklyn Pierce? demandais alors.


La réponse fut positive. 


- Les Mangemorts t'ont forcée à boire toutes ces potions?


Elle fit non de la tête.


Je lui souris, avant de relâcher l'emprise du Impero. Je relâchai également ma soeur.


- Avant d'aller voir Miss Lakimov, tu dois la mener à son directeur de maison, dis-je d'une voix plate. Si tu as des questions sur ce que je viens de faire, adresse-toi à ton magnifique papa.


Il y avait une pointe de rage dans ma voix. Je me laissai tomber contre un banc, avant d'indiquer la porte aux deux jeunes femmes. 


- Direction bureau de Mr.Elgort, ordonnais-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brooklyn Pierce
Étudiante de 5e année
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 23/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Arithmancie
Baguette Magique: Chêne • Patte de Lapin Géant • 19cm

MessageSujet: Re: Changed   Sam 11 Fév 2017, 22:06

J'avais toujours passé inaperçue, personne ne voulait être mon ami, sauf Raï. Puisque nous nous connaissions depuis la petite école. Dans mon monde et dans celui de ma meilleure amie, ma douce n'avait pas sa place, on prenait cela comme un signe de faiblesse et on utilisait cela contre moi. Maintenant que Raïna avait une apparence différente, elle faisait comme les autres et se prenait pour ce qu'elle n'était pas. Tout cela, pour essayer de sortir de l'ombre de son frère.


Idiote, te lancer dans les bras d'un autre, peux-tu être plus stupide? Je vis ma baguette, en fait le voyais la poigne aux motifs de lune et d'étoiles de ma baguette, dépassant de sa poche de derrière. Si j'étirais ma main, je pourrais peut-être l'attraper. Une série de petits pas attira mon attention, quelqu'un venait, le tout fut suivit d'un toussotement. Je me retournai et vis à mon grand regret, Béatrice England, la préfète et la soeur du préfet. Ce dernier se releva et ses bras me laissèrent, étrangement, je m'y sentais en sécurité.


- Brooklyn Pierce, dit la lionne.


Je ravalai ma salive. Je ne l'aimais pas puisque tout semblait lui réussir, mais elle n'avait jamais été méchante avec moi. Je restai silencieuse sachant que si je répliquais, elle trouverait une façon de me détruire.


- J'espère que tu es consciente que ton infraction et ton vol sont passible d'expulsion, dit-elle d'un ton sévère. 


Oh oui, je savais, c'était ce que Miss Angélique avait dit, mais elle m'avait aussi assuré qu'elle interviendrait en ma faveur. Je fus repoussée par Ethan. Ce dernier lança un drôle de regard à sa soeur.


- Lève-toi, dit-elle, trop fort. Direction, le bureau de Miss Lakimov.


Je me levai doucement, mais je sentais ma colère bouillir en moi. J'aurais bien aimé lui dire que je n'avais pas fait exprès. Que je ne voulais pas de cette apparence et que Mr Elgort, me laissait toujours aller dans son bureau comme je voulais, tant que ce dernier n'était pas barré. Mon chemin fut bloqué par le lion, une lueur malicieuse dans son regard. Ethan me tendit une petite fiole, que je pris.


- Impero, dit-il.


Je perdis toute volonté, ne voulant que lui plaire. Lorsqu'il me dit de boire, je bus le contenu de la fiole.


- Es-tu réellement Brooklyn Pierce, demanda-t-il


Je hochai la tête.


- Les Mangemorts t'ont-ils obligés à boire toutes ces potions?


Je secouai la tête. Son sourire fit battre mon coeur, alors qu'il effaçait son maléfice et libérait sa soeur du sien. Je l'entendis dire à Béatrice de m’emmener au bureau d'Elgort. Que si elle se questionnait sur ses méthodes de parler à leur père.


- Direction le bureau de Mr Elgort, dit-il.


Je levai les mains, ne voulant pas être aggripée et reculai vers le banc. Je vis l'étiquette sur la bouteille «Veritaserum». Je pouvais me tirer de là, je pouvais simplement leur dire la vérité. En fait, je devrais leur dire cela.


- Attendez, dis-je rapidement. Si je suis comme ça, c'est seulement parce que j'en avais assez de vivre et j'ai essayé d'me tuer. Je ne voulais pas essayer d'avoir l'air de ce que j'ai l'air. Je dis la vérité.


Je tournai le côté de la bouteille où l'on voyait l'étiquette vers les deux préfets. Je reculai et m'assis sur le banc.


- Mr Elgort m'a toujours laissé aller dans son bureau, si la porte n'était pas barrée, comme je le voulais, pleurais-je. Miss Angélique m'a dit que je devais retourner à mon dortoir, je... je me suis juste perdue.... parce que je suis une bonne à rien. Parce que ma seule alliée dans cette école de merde est devenue ma seule raison de mourrir. Mr Elgort doit déjà savoir ce qui se passe de toute façon.


Je tournai mon regard plein de larmes vers Ethan. Je ne voulais pas faire pitié, je voulais juste qu'il comprenne que je ne voulais plus être ici.


- Me renvoyer chez moi ne serait pas une punition de toute façon, dis-je. Tu... Peux-tu me rammener à ma tour, demandais-je à Ethan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Béatrice England
Étudiante de 5e | Préfète
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 03/03/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours:
Deuxième Cours:
Baguette Magique: Chêne Rouge • Poil de Lion • 26cm

MessageSujet: Re: Changed   Lun 03 Avr 2017, 10:54

La tête basse. la Poufsouffle se leva. Ethan se glissa alors brusquement devant elle, l'empêchant de passer. J'allais dire à mon frère de s'écarter, mais subitement je perdis le contrôle de tous mes membres.


—Impero, murmura mon frère aîné.


Je devenais simple témoin de la scène, ne pouvant intervenir d'aucune façon, un simple regard noir sur mon frère était la seule chose que je pouvais faire. 


Tout ce qui se passais devant mes yeux m'offusquait. Jamais je n'avais vue mon frère enfreindre le règlement et juste en dix secondes, il enfreignait la loi ! La Blaireau vida alors le contenu d'une fiole dans sa bouche, le liquide translucide, quitta rapidement le contenant de verre. 


Le reste se passa très vite, mon cerveau suivant plus ou moins ce qui se passais puisqu'il essayait de comprendre le comportement d'Ethan. Je connaissais très bien les raisons d'utilisation du sortilège d'impero ainsi que les personne autorisée à l'utiliser (en cas d'urgence seulement), mais je ne voyais pas ce que cela venait faire avec mon grand frère.


Tranquillement mes doigts recommençaient à bouger et bientôt se fût mon corps tout entier. Je regardai mon frère qui semblait satisfait.


Avant d'aller voir Miss Lakimov, tu dois la mener à son directeur de maison. Si tu as des questions sur ce que je viens de faire, adresse-toi à ton magnifique papa, dit-il la rage au coeur.


Je le dévisageai le regard questionnant ses propos. Qu'est ce que notre père venait faire là dedans. 


—Direction bureau de Mr. Elgort, m'ordonna alors mon frère.


Je voulu foudroyer du regard Ethan, mais la jeune Brooklyn s'éloigna alors brusquement de moi. 


Attendez, si je suis comme ça, c'est seulement parce que j'en avais assez de vivre et j'ai essayé d'me tuer. Je ne voulais pas essayer d'avoir l'air de ce que j'ai l'air. Je dis la vérité, s'empressa-t-elle alors de dire.


Pour couronner le tout, elle nous faisait perdre notre temps. Si c'était vraiment ce qu'elle voulait, sa pouvais toujours s'arranger, pensais-je hargneuse.


— Mr Elgort m'a toujours laissé aller dans son bureau, si la porte n'était pas barrée, comme je le voulais, pleurnicha-t-elle. Miss Angélique m'a dit que je devais retourner à mon dortoir, je... je me suis juste perdue.... parce que je suis une bonne à rien. Parce que ma seule alliée dans cette école de merde est devenue ma seule raison de mourrir. Mr Elgort doit déjà savoir ce qui se passe de toute façon, sanglota-t-elle.


Pleurer comme ça n'aidait en rien sa cause. Ses larmes de crocodile me laissait de marbre. 


Me renvoyer chez moi ne serait pas une punition de toute façon, finit-elle. Tu... Peux-tu me rammener à ma tour, supplia-t-elle mon grand frère.


J'allais lui apprendre à accepter l'autorité et les conséquences à ses actes. Elle ne pouvait point manipuler des préfets comme elle tentait de le faire et ça... elle allait rapidement le comprendre.


—Cesse tes pleurnicheries, dis-je durement alors que ma main se posait sur son frêle bras, mes doigts s'emparant alors de ce dernier dans une poigne incassable.


Je la tirai vers moi brusquement alors que je lançai un regard mauvais à Ethan. Il me décevais énormément. Il avait toujours été celui qu'on prenais en exemple pour sa facilité à se faire respecter et à imposer ses conséquences, c'était lui d'ailleurs qui m'avais motiver à vouloir devenir préfète et que j'avais pris pour modèle, mais aujourd'hui... sa garde se brisait peu à peu.


—Avance, ordonnais-je alors à la blaireau en resserrant mon emprise sur son bras, la poussant à avancer. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan England
Étudiant de 6e | Préfet | Aurore
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Changed   Lun 03 Avr 2017, 15:40

Je poussai un bruyant soupir, tandis que la jeune fille commençait à protester. J'avais vraiment pas envie de commencer à m'obstiner, pas ce soir, ni jamais. Et puis, son physique me déstabilisait tellement, elle était tellement belle, tellement pure, tellement mon... genre... Je savais que si je la regardais et que je l'écoutais, j'allais perdre la maîtrise de mes émotions et lui demander de m'épouser sur-le-champ. Bon, sans doute étais-je en train d'exagérer, mais j'adorais son tout. J'étais atrocement attiré vers elle. J'avais envie de la connaître et de lui redonner la joie de vivre, mais avec ma soeur dans les parages, je ne pouvais pas vraiment le faire. Et puis, je ne faisais que penser ce genre de choses. Je ne passais jamais à l'action. Je me contentais de regarder les femmes de loin, c'était ce qui me représentait le plus. Le romantique incapable d'avoir sa propre femme à aimer. Ethan England tout craché. Blake me disait souvent de ne pas décourager, que mon esprit attendait simplement de trouver la bonne. Mais je me disais que je devais lui faire terriblement honte. Alors qu'il se tapait toutes les filles de l'école, moi j'étais à peine capable d'en approcher une et de lui dire bonjour. Pourtant, je dégageais une aura entièrement différente. 


- Tu... Peux-tu me ramener à mon dortoir? me demanda subitement Brooklyn, me faisant sursauter. 


Je levai mon regard vers elle, mais elle était tellement magnifique, malgré les larmes qui roulaient le long de ses joues, que j'avais juste envie d'acquiescer à sa demande. Mais je savais que je ne pouvais pas. Mon devoir de préfet était de sévir. Et c'était ce que je devais faire. J'ouvris la bouche pour lui répondre, mais ma soeur prit les devants.


- Cesse tes pleurnicheries, dit-elle d'un ton dur, qui me fit froncer les sourcils.


Béa se saisit de manière brusque du bras de la jeune blaireau, et je me levai instantanément. Elle avait beau être préfète. elle n'avait pas le droit de malmener les élèves ainsi. Je ne l'accepterais jamais de la part d'un préfet, et encore moins de ma soeur. Nous n'avions pas été élevés dans la violence à la maison. Et Béatrice n'était pas violente de nature. Elle était probablement en train de perdre patience, mais ça ne justifiait pas son geste. 


- Avance, pesta-t-elle à Brooklyn.


Je tirai subitement sur la chemise de ma soeur, de façon à la retourner vers moi. Mon regard était noir, et ma baguette parée. Pas que je voulais attaquer ma soeur, loin de là, j'étais seulement devenu habitué à être sur mes gardes. 


- Être préfète ne te donne pas le droit de lui faire du mal, dis-je d'un ton qui ne demandait aucune réplique. T'es pas ici pour faire une dictature, mais simplement pour respecter les règlements. Elle fait seulement errer dans les corridors la nuit, elle n'est pas en train de voler Miss Lakimov. 


Je relâchai l'étreinte que j'avais sur elle, et jetai un regard derrière son épaule. Je vis Brooklyn tenter de s'enfuir, donc je levai ma baguette et lui lançai un sortilège silencieux du saucisson. Je me dirigeai vers elle, mis fin à mon maléfice et l'aider à se remettre sur pied. Je jetai un dernier regard à ma petite soeur.


- Va te coucher Béa, t'as passé une mauvaise journée, râlais-je. Je m'occupe du reste.


Puis, sans rien dire, je disparus dans une lumière blanche, réapparaissant  des tonneaux menant à la salle commune des Poufsouffles. Habituellement, je n'avais pas le droit d'user des privilèges d'Aurore en tant que préfet, mais cette fois, j'étais simplement à bout. Je ne comprenais pas les agissements de ma petite soeur. Et encore moins ce qui se passait dernièrement. Je devais me creuser la tête. Ces vieillissements étranges, ils devaient sûrement avoir un lien avec les Mangemorts. Ils planifiaient quelque chose, j'en étais certain, mais quoi... 


- Va à ton dortoir, murmurais-je alors à la blaireau. Je t'enlève 15 points pour t'être promenée dans les corridors la nuit, 5 pour avoir désobéi à Miss Castair, et 5 autres pour t'être obstinée avec un préfet. Désolé...


Tout le long, j'avais regardé mes pieds. Je pointai les tonneaux en silence. Une fois qu'elle fut entrée, je retournai lentement à ma salle commune, laissant traîner mes pieds au sol. Comme je m'y attendais, Béa m'attendait près du feu, les bras croisés et tapant du pied.


- Pas envie Béa, lui dis-je d'une voix lasse.


Je montai les marches quatre à quatre jusqu'à mon dortoir. Blake me jeta un coup d'oeil, mais je ne lui dis rien. Je n'avais rien à lui dire. Je me jetai sur mon lit, fermant mes rideaux. Ainsi, il comprendrait que je n'avais pas envie de parler, que je voulais simplement être seul.

HJ/ Sujet terminé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Changed   

Revenir en haut Aller en bas
 
Changed
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» You've changed [Anastasia] -Abandon
» ▌■▪Times have changed !▪■▐ → Rushia Ryûzaki VS Mizuno Same [ Combat Terminé ]
» 02. Because I knew you I have been changed for good.
» Cynydd ▬ And then her heart changed, or at least she understood it. The winter passed, and the sun shone upon her. [WIP]
» You say that your life has changed but it is you who has changed ours. • Dylan O'Brien présentation •

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Grande Salle-
Sauter vers: