Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Baby it's cold outside

Aller en bas 
AuteurMessage
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Baby it's cold outside   Lun 02 Jan 2017, 22:20

Je reniflai, pour au moins la 40e fois depuis que nous avions débarqué de l'avion. Je détestais déjà ce pays de merde! Qui pouvait vivre dans une température et un climat aussi dur? Non seulement, l'avion n'avait pas pu atterrir à la barrière, mais nous avions dû descendre de cette canne de conserve en plein dans l'hiver. Je serrai mon écharpe et mon manteau autour de mon pauvre corps humain, Saejin, elle ne ressentant pas le froid, marchait devant moi d'un pas rapide. Les pans de son manteau virevoltaient dans le vent. Je frissonnai pour elle, j'allais aussi attraper une pneumonie pour elle.



Comme nous entrions dans l'aéroport de Vancouver, je suivis ma copine, ou ma femme; du moins c'était ce que disaient nos passeports de contrebande. Je nous avais fait adopter l'identité de deux nouveaux mariés, Chace et Seajin Smith. Il y avait tellement de Smith, il était facile de disparaître. J'avais tenu à garder nos prénoms, histoire de ne pas perdre qui on était et parce que j'adorais le prénom de mon amoureuse. En arrivant à l'arrivée des baggages, je posai une main protectrice sur la hanche de ma coréenne,  me remémorant les évennements qui nous avaient fait partir de Poudlard. J'avais remis le coeur de Saejin en place et elle était maintenant une espèce d'hybride vampire et humaine. Avec sa nouvelle «condition», elle s'était mis en tête d'en découvrir plus. Ne pouvant me voir seul sans elle, je l'avais supplié de la suivre. Comme première destination, Saejin avait choisi le Canada.



- Je déteste déjà ce climat de merde, chuchotais-je à l'oreille de ma copine, en riant.



En voyant nos valises descendre sur le tourniquet, je me plaçai et les agrippai les deux, pour les poser devant ma douce. Voyant que les gens dévisageaient ma copine, son charme de vampire lui attirait l'attention de tout le monde, je posai mes lèvres contre les siennes. Eh oui, j'étais quelque peu possessif. Je serrai ma copine contre moi, en renvoyant un regard noir à un très bel homme, qui se dirigeait vers nous. J'enfonçai ma main dans ma poche de manteau, agrippant ma baguette, si il s'apporchait plus de nous, il se mangerait un stupéfix en plein visage.



- On devrait bouger, murmurais-je, en agrippant la poignée de ma valise sur roulette d'une main et celle de Saejin de l'autre.



Je nous escortai en dehors de l'aéroport, avant de jeter un coup d'oeil autour de moi. Vancouver ne ressemblait pas du tout à Londres, il me faudrait un peu plus de temps pour me créer des repères. Je tirai sur la main de ma copine, l'entraînant vers un taxi. Le vieux chauffeur insista pour que Saejin aille tout de suite s'asseoir au chaud, pendant qu'il chargeait les valises dans le coffre. Une fois prêts à partir, l'homme se retourna vers moi et me demanda dans un anglais bizzare notre destination.



- Summit Lodge, Whistler, dis-je, en lui tendant une carte de crédit.



Je me retournai vers mon «épouse» et plongeai un regard amoureux dans le sien. Ma main serrait la sienne et mon autre serrait ma baguette, au cas ou... Le vieil homme se mit à parler de sa famille, nous posant un tas de questions, auxquelles je répondis gentiment. J'avais mis au point un mensonge parfait et si quelque chose se passait, Saejin pouvait toujours hypnotiser les humains.



- Je t'aime, soufflais-je à l'oreille de ma copine, avant de m'étouffer dans une quinte de toux. Climat de merde!



Ma gorge commençait déjà à chauffer et je me sentais en sueur. Je reniflai une fois de plus, avant de me remettre à tousser. Décidément, le froid et moi, ça faisait six...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Lun 23 Jan 2017, 22:03

Pourquoi avais-je dit oui? Pourquoi avais-je accepté qu'il parte avec moi? Je n'en savais rien. Jusqu'à présent, cependant, il avait été utile. En effet, c'était grâce à lui si nous avions de nouvelles identités et que nous étions maintenant des Canadiens. Moi, Canadienne? Évidemment, j'avais été adoptée. Du moins, c'était ce que mon certificat de naissance disait. Nous étions sortis directement sur la piste, et je marchais d'un pas décidé vers l'aéroport. Je voyais bien qu'il faisait froid, mais je ne pouvais pas réchauffer Chace. Mon corps ne dégageait absolument aucune chaleur. Je savais qu'il me suivait de près. J'entendais son coeur battre. Et oui. J'écoutais les battements de son coeur afin d'être sûre qu'il soit toujours à portée. 


J'attendais devant le courvoyeur nos valises. Je sentis la main de Chace se poser contre ma hanche. Nos liens s'étaient resserrés depuis notre départ de Poudlard. Je le considérais maintenant comme mon petit ami, même si rien de tout ça n'avait été confirmé de vive voix. Mais nous le savions tous les deux. Pas besoin de mots pour comprendre notre amour.


- Je déteste déjà ce climat de merde, maugréa mon copain en riant. 


J'eus envie de le foudroyer du regard, mais nos bagages arrivèrent au même instant. Mon blaireau débarqua les valises, tandis que je regardais autour de moi. Tout le monde me fixait, mais j'en avais l'habitude. Chace, non. Je pus l'entendre à son soupir. Il posa ses lèvres contre les miennes, avant de me prendre dans ses bras. Je restai blottie contre lui, sachant qu'il serait rassuré que je préfère son corps à tous les autres inconnus nous entourant. Je posai un bec au creux de son cou, avant de me décoller de lui, le fixant dans les yeux, sourire aux lèvres.


- On devrait bouger, me dit-il sur un ton qui n'offrait aucune réplique. 


Il m'attrapa par la main et je le suivis, traînant ma valise derrière moi. Arrivés devant un taxi, l'homme m'ouvrit la porte. Je pris place sur la banquette arrière, attendant quelques minutes avant que mon amoureux ne me rejoigne. Je regardais les paysages tandis que Chace répondait aux paroles du chauffeur de taxi. J'en avais marre d'entendre les gens parler. À l'aéroport, dans l'avion, ici. 


- Je t'aime, me chuchota mon amoureux, me faisant sursauter. 


Je me retournai vers lui, tandis qu'il commençait à tousser. Merde. L'une des conditions était qu'il boive mon sang à tous les jours, et jusqu'à maintenant, il avait refusé. Mais là, il n'aurait pu le choix. Il commençait à être réellement malade et je m'inquiétais pour son état de santé. 


- Climat de merde ! 


Je me blottis contre lui, déposant un tendre baiser contre sa joue. J'avais faim, mais j'allais attendre d'être à l'hôtel avant de me nourrir. Et de le soigner. 


- Nouveaux mariés? demandant le chauffeur, nous regardant par son rétroviseur. Votre femme ne semble pas parler anglais, vous l'avez importée ?


L'homme éclata de rire, et je plantai mon regard dans le sien au travers le miroir. 


- Maintenant, vous allez la fermer, dis-je en l'hypnotisant. Vous allez nous faire cette route gratuite puisque vous nous avez importunés.


Aussitôt que je lâchai son regard, nous arrivâmes devant l'hôtel. Je sortis en trombe du taxi, lançai furieusement les bagages au sol, puis, deux bras vinrent entourer ma taille. 


- Non, je vais pas m'excuser, fulminais-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Ven 03 Fév 2017, 00:00

Littéralement depuis que j'avais mis les pieds dans ce pays de merde, je toussais mes poumons. Le pire, c'était que je n'avais aucune idée que j'avais une pauvre santé. Silencieusement, je priais que Saejin nous force à rebrousser chemin, afin que je puisse retrouver Poudlard et ma patrie. Par amour pour ma copine, je forçais à taire le fait que mon chez moi me manquait incroyablement.


La route jusqu'à l'hôtel serait longue. Saejin se lova contre moi, avant de m'embrasser sur la joue. Cela faisait plus de seize heures que mon «épouse» ne s'était pas nourri. Je savais aussi qu'elle avait faim et que ses habilités étaient moins puissantes lorsqu'elle était affamée. Je m'inquiétais plus pour elle que pour moi-même. C'était pour cette raison, que j'avais été placé chez les Blaireaux.


- Nouveaux mariés? demanda le chauffeur. Votre femme ne semble pas parler anglais, vous l'avez importée?


Le monsieur éclata de rire, normalement, j'aurais fait de même et aurais même blagué avec ce dernier. Le problème, c'est que je n'étais pas du tout dans mon assiette. Dans ma vision périphérique, je vis Saejin bouillir de rage. Ma copine planta son regard dans celui du chauffeur, grâce au miroir.


- Maintenant, vous allez la fermer, fit ma copine. Vous allez nous faire cette route gratuite, puisque vous nous avez importuné!


Saejin rompit le contact hypnotique, comme nous arrivions à l'hôtel. Mon amoureuse sortit de la voiture, agrippa les bagages et les lança furieusement au sol. Je souris timidement au chauffeur, lui tendant 40 $ comptant. Je sortis de la voiture et alla passer mes bras autour de la fine taille de mon amante.


- Non, je vais pas m'excuser, grogna Saejin.


Je poussai un soupir, avant de retourner ma copine vers moi. Je posai une main aimante sur sa joue. Mon regard se fondit dans le sien. Je pressai mes lèvres contre les siennes. Je pris les bagages et entraînai Saejin vers la réception.



***


J'ouvris la porte de notre chalet, eh oui, j'avais loué le chalet des nouveaux mariés. C'était le plus intime! Je laissai tomber les sacs et me remis à tousser, je tournai le dos à ma belle, tentant de camoufler ma quinte de toux. Une fois cela derrière moi, je pris un canif dans mon sac et m'ouvris le poignet, avant de me tourner vers mon amoureuse. Je lui tendis mon poignet.


- Tu dois avoir faim, dis-je, Mange.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Mar 21 Fév 2017, 12:27

Ouais, j'étais Coréenne, mais ce n'était pas une raison pour me traiter d'importée ? Rah, je détestais le Canada finalement. En ce moment, je rêvais simplement d'aller dans un autre pays. Mais tout de même, je n'allais pas dire ça à Chace. Déjà que j'avais prévu vivre dans les bois. Il ne pouvait pas supporter un tantinet de froid sans tomber malade. Alors je me retrouvais dans un chalet. Il était mignon, je devais l'avouer, mais ce n'était pas ce à quoi j'avais pensé en quittant Poudlard. Je voulais tester mes nouvelles limites et mes capacités, et non vivre une petite lune de miel avec mon blaireau. Bon, je pouvais comprendre qu'il était malade. Mais il me ralentissait. Je ne comprenais même pas pourquoi j'avais accepté qu'il vienne avec moi. Même si je me doutais bien de la réponse. J'étais amoureuse de lui. Jamais je n'aurais cru pouvoir ressentir cela à nouveau. Mais c'était bien le cas. 


Je fermai la porte du chalet derrière moi, restant dans l'entrée. Chace me faisait dos, et déposait les sacs contre le sol. Il tentait de cacher sa toux, mais il ne pouvait pas. Mon ouïe était beaucoup trop fine pour cela. Je fronçai les sourcils, alors qu'il se retournait vers moi, le poignet en sang. Il me prenait vraiment pour une idiote?


- Tu dois avoir faim, me dit Chace d'un ton neutre. Mange.


Je pris une grande inspiration, avant de marcher jusqu'à lui. Je perçai mon doigt de mes crocs avant de le passer contre sa blessure, afin de la refermer. Je ne comprenais vraiment pas à quoi il jouait, et ça m'énervait vraiment. Nous avions passé un accord lorsque j'avais accepté qu'il vienne avec moi. Pour le moment, il ne le respectait pas. Je lui avais dit qu'il devait boire une goutte de mon sang par jour afin d'éviter que je ne le tue accidentellement. Il aurait ainsi le choix de mourir, ou alors de devenir vampire. Au moins, il avait un choix. De toute façon, il connaissait les dangers. 


- Tu sais que je peux manger de la nourriture humaine, maintenant, dis-je. 


Mes yeux arrivaient au nez de Chace. Je me penchai afin de retirer mes petites bottines à talons. Eh oui j'étais excessivement petite. Il fallait dire que la population humaine était grandissante. Avant, j'étais de taille normale en Corée. Maintenant, j'étais minuscule. Mais ça ne me dérangeait pas. J'étais plus forte que tous les humains réunis contre moi. Je lançai mon manteau contre un banc, puis je m'affairai à vider nos bagages. Je pouvais entendre les bronches de Chace respirer avec difficulté. Je me retournai, des veines ressortant sur le bord de mes yeux. Là, j'étais fâchée.


- On avait passé un accord, crachais-je en criant. Si tu ne bois pas mon sang par toi-même, je vais t'y forcer. 


Ça me faisait tellement mal de l'entendre respirer avec autant de difficulté. Mais je ne savais plus comment aimer, donc voilà comment mon inquiétude sortait. Au travers une colère qui faisait peur. Bon, Chace n'avait plus peur de moi, mais il savait que lorsque mes crocs sortaient, il devait peser ses mots. Je poussai un cri de rage, avant d'aller m'enfermer dans la salle de bain, porte barrée. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Sam 18 Mar 2017, 13:43

Je savais que suivre Saejin serait un choix difficile, mais j'étais incroyablement amoureux d'elle. Mais l'idée d'être loin de mon école, de mon équipe de Quiditch (que je considérais comme une famille) et ma mère; me pesait beaucoup. J'étais fatigué et malade, je voulais rebrousser chemin et retourner vers les miens et surtout, il était hors de question que je laisse ma copine me donner encore plus de son sang que ce qu'elle me donnait chaque matin. Je tenais à ce qu'elle garde toutes ses énergies.


Saejin poussa un long soupir et s'avança vers moi. Elle perça le bout de son doigt avec ses crocs, laissant une goutte de sang tomber sur mon poignet, qui se referma de lui-même. Ma gorge se serra, je savais qu'elle était enragée, j'allais devoir encore faire chambre à part avec elle.


- Tu sais que je peux manger de la nourriture humaine, maintenant, dit-elle, sèchement.


Ma copine retira ses bottes, ce qui la rendit encore plus petite qu'avant. Sans rien ajouter, elle lança son manteau sur une chaise et entrepris de défaire ses bagages. Je savais, mon amoureuse était fâchée. Mon regard toujours fixé sur son dos, mes bronches commençaient à se faire de plus en plus difficile et ma respiration de plus en plus ardue. Et puis, d'un coup, Saejin se retourna vers moi, ses veines dans ses yeux plus en évidence que d’habitude. Et voila, mon amoureuse était hors d'elle.


- On avait passé un accord, hurla ma belle amoureuse. Si tu ne bois pas mon sang par toi-même, je vais t'y forcer.


Je ne voulais pas boire son sang, parce que si je devais mourir, c'était parce que mon destin le voulait et rien ne pourrait l'en empêcher. Saejin ne me faisait pas peur, parce que je l'aimais de tout mon coeur. Ses crocs étaient sortis et normalement, n'importe quel humain aurait reculé et baisser le regard en soumission. Ce que je ne fis pas. Mon amoureuse poussa un cri de rage et alla s'enfermer dans la salle de bain. Je poussai un lourd soupir, avant de prendre une des valises et de la jeter contre le mur. Une nouvelle quinte de toux prit possession de moi, mais cette fois-ci, elle était beaucoup plus violente que les dernières.


Plusieurs minutes plus tard, mes jambes avaient cédé sous moi et je me tenais à quatres pattes contre le plancher. Je lâchai un dernier toussotement et un flot de sang s'étala autour de mes mains. Soudainement ma tête se mit à tourner et je m'étalai dans ma flaque de sang.



***


Je rouvris les yeux, je me trouvais dans le grand lit et la femme de ma vie posait un regard inquiet dans le mien. Je baissai la tête et je ne me sentais pas vraiment mieux. Le froid et le temps trop aride était trop difficile pour mon petit organisme. Je levai mon bras, j'étais toujours faible, et caressai doucement la joue de satin de Saejin. Doucement, je l'approchai vers moi et posai mes lèvres contre les siennes.


- Désolé, soufflai-je, de ma voix enrouée. Mais notre accord ne peut pas fonctionner. J'ai confiance en toi, mais tu n'as aucunement confiance en moi. Si je dois mourir, c'est parce que c'est mon destin, Saejin et me transformer en vampire n'aidera pas.


Sur ces mots, je l'embrassai avec passion.


- Je t'aime Saejin Yon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Lun 29 Mai 2017, 12:51

Je pouvais entendre chaque son qu'il faisait, donc l'objet qu'il lança contre le mur ne passa pas dans le vide. Pour ma part, je me fixais dans le miroir. Qu'est-ce qui ne fonctionnait pas avec moi? Je me demandais si j'avais fait les bons choix. Peut-être aurais-je du laisser mon coeur où il était. Après tout, la seule chose que je faisais depuis que je l'avais récupéré, c'était crier après mon supposé amoureux. Ce n'était pas une vie de couple. Je voyais bien que ce pays ne lui faisait pas, mais il était tellement obstiné et avait tellement peur de mon sang qu'il n'en voulait même pas une petite goutte pour se remettre sur pieds. Et ça me fâchait. Littéralement. Premièrement, il me ralentissait dans mes buts. Et en plus, il s'en fichait totalement. Furieuse, j'assénai bruyamment mon poing dans le miroir, qui éclata en plusieurs morceaux. Puis, c'est à ce moment que j'entendis mon copain vomir en s'étouffant. En une fraction de seconde je fus à ses côtés, mais il était déjà évanoui. 


- Chace? demandais-je, inquiète. 


Je le secouai quelque peu, mais il n'y avait absolument rien à faire. Je ne savais pas comment soigner un humain, sauf lui donner mon sang. Et c'était exactement ce que j'allais faire. Il ne voulait pas avoir mon sang dans son système, de peur de devenir comme moi. Alors j'allais simplement viser la zone concernée, ainsi, mon sang ne coulerait pas en lui. 


Je le pris dans mes bras avec tendresse, le couchant contre le lit. Je pouvais l'entendre respirer, même si c'était avec difficulté. J'entrepris de nettoyer le sang contre son corps, puis, je piquai mon doigt avec l'un de mes crocs. Avec l'aide de ma baguette, je fis entrer la gouttelette dans sa gorge, et je me concentrai afin d'aller la déposer contre ses poumons. Aussitôt, la magie s'opéra. Tout ce qui était brisé à ce niveau se répara, et je pus entendre sa respiration redevenir régulière. Je poussai un soupir de soulagement, mais clairement, nous allions devoir aller dans un autre pays. Un endroit beaucoup plus chaud. Pourquoi pas la Californie? 


Je le veillai pendant près d'une heure. Il ouvrit alors les yeux, et sa main se dirigea vers ma joue afin de la caresser. Je ne voulais pas lui sourire. J'étais encore en colère contre lui. Malgré tout, je le laissai embrasser mes lèvres avec tendresse.


- Désolé, murmura-t-il d'une voix qui me fit mal. Mais notre accord ne peut pas fonctionner. J'ai confiance en toi, mais tu n'as aucunement confiance en moi. Si je dois mourir, c'est parce que c'est mon destin, Saejin et me transformer en vampire n'aidera pas. 


Je haussai un sourcil. Était-il aussi dédaigné de ma race que cela? J'étais tellement stupéfaite de ses mots que je ne réagis même pas lorsqu'il m'embrassa. Je l'entendis me dire qu'il m'aimait, mais je le repoussai brusquement. Je me levai d'un bond, lui faisant dos afin qu'il ne voit pas mes larmes de sang qui coulaient le long de mes joues. 


- Retourne à Poudlard, Chace, dis-je d'un ton plus que sec. Ta place n'est pas avec moi. 


Je me saisis de mon manteau, de ma valise et je me dirigeai vers la porte. À la vitesse que j'allais, il ne pouvait pas me rattraper. 


- Passe une belle vie, humain, lui lançais-je alors, cinglante. 


Ma main se posa contre la poignée de porte. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Ven 23 Juin 2017, 16:21

Ses humeurs étaient changeantes depuis que nous avions quitté l'école. Depuis que j'avais promis à contrecœur de la laisser me nourrir de son sang à tous les jours. La race des vampires ne me répugnait pas, mais l'idée de mourrir avec une goutte de leur sang en moi m'effrayait. Je verrais tous  les gens que j'aime mourrir, sans pouvoir rien faire pour les garder auprès de moi, sauf les transformer à leur tour. Ma vie d'humain m'était extrêmement précieuse, mais Saejin l'était aussi pour moi.


Ma copine me repoussa durement, alors que mon dos heurtait les oreiller, Saejin se leva et me fit dos. Bravo, Chace, encore une fois tu as tout ruiné. Je ravalai ma salive avec difficulté, sachant que je l'avais peut-être, en fait, fort bien froissée. En fait, pas froissée, mais blessée. Mon coeur se serra, je voulus retirer tout ce que je venais de dire.


- Retourne à Poudlard, Chace, lâcha-t-elle, son ton sec. Ta place n'est pas avec moi.


Ma place n'était pas avec elle? Faux, c'était moi qui lui avais remis son coeur. C'était moi qui l'aimais. J'allais vomir, je ne voulais pas qu'elle parte. Saejin prit son manteau, sa valise et se dirigea vers la porte d'un pas rapide. Trop rapide, pour n'importe quel humain.


- Passe une belle vie, humain, cracha mon amoureuse.


Sa main se posa sur la poignée, je sautai du lit et agrippai ma baguette. D'un petit mouvement du poignet, je barrai la porte et fis chauffer la poignée, pour que Saejin la lâche. Je laissai tomber mon arme et me lançai vers elle. Je relevai son visage vers le mien, pâle, mais sérieux.


- Ne t'en vas pas, râlai-je. Ne me laisse pas, soufflai-je. J'ai besoins de toi...


Et c'était vrai, j'avais besoins d'elle. Je l'aimais, je voulais l'aider, mais je ne voulais pas être qu'un simple fardeau. Je voulais être son allié. Je pris la main de ma copine dans la mienne, avant de la lever vers mon visage. J'embrassai la main, avant d'attirer son visage vers le mien et l'embrassai passionnément . ET je finis par faire ce que j'ai toujours refusé de faire, je pris le canif dans ma poche et entaillai légèrement la main de ma belle. Lorsqu'une goutte de sang perla dans sa paume, je la suçai doucement, plantant mon regard bleu intense dans le sien.


- Reste, murmurai-je. Parce que jt'aime, Saejin Yon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Sam 22 Juil 2017, 17:46

J'écarquillai les yeux, en sentant la poignée de porter brûler ma main. Je poussai un gémissement de douleur, avant de lâcher le tout. Je me retournai vivement, visiblement en colère, mais la douceur du visage de Chace me calma instantanément. Sa main glissa tendrement contre ma joue, ce qui me donna envie de pleurer. Cependant, comme c'était légèrement dégoûtant lorsque je pleurais, je me retins. Je pris une grande « inspiration » afin de prendre mon courage à deux mains. Je devais me retourner et quitter. Je ne devais pas laisser un humain me dévier de mes buts. Même si cet humain, je l'aimais bien. En fait, je l'aimais plus que bien. J'étais totalement amoureuse de lui. Et c'était ça le problème. Je ne pouvais pas me permettre d'aimer dans ma condition. J'étais la mort. En fait, en ce moment, j'étais entre la vie et la mort, j'étais un zombie plus que autre chose. 


- Ne t'en va pas, râla Chace de sa voix rauque. Ne me laisse pas... J'ai besoin de toi...


Je retins un sanglots, baissant mon regard au sol. Je ne voulais pas le laisser derrière, mais je n'avais pas le choix. Ça avait été une stupide idée que de le laisser venir avec moi. Il se fichait éperdument de mes conditions. Il ne comprenait pas que c'était simplement pour le protéger. 


Je sentis sa main se faufiler dans la mienne, ce qui m'électrisa. J'avais besoin de lui. J'avais besoin de Chace dans ma vie. Mon coeur humain le réclamait. Ses lèvres entrèrent alors en contact avec mes doigts, ce qui me fit relever la tête. C'est alors qu'il s'empara de ma bouche, comme si c'était la dernière fois qu'il pouvait le faire. Puis, je sentis une douleur percer ma main. Je mis donc fin au baiser, surprise de voir qu'il venait de me couper. Il s'abreuva de mon sang avant que je ne commence à guérir, son regard bien ancré au creux du mien. 


- Reste, parce que je t'aime, Saejin Yon, murmura-t-il. 


Je hochai doucement la tête de haut en bas, laissant finalement des larmes de sang couler le long de mes joues. Je m'emparai à nouveau de ses lèvres, grimpant dans ses bras afin d'encercler sa taille de mes jambes. Aucune relation physique n'avait eu lieu entre nous depuis l'épisode de la forêt interdite. En là, j'avais terriblement envie de lui. Je lui retirai donc son chandail, parsemant son cou et ses épaules de baisers fiévreux et pressants. J'en voulais plus, toujours plus. 


- Prends-moi, le pressais-je. 


Je réussis à le faire basculer sur le lit, plongeant alors mon regard amande au creux du sien. Il était beau, et il m'aimait. Jamais personne ne m'avait aimée. Je ne savais pas comment le faire, d'ailleurs. Je n'avais jamais été la meilleure. J'étais habituée de tuer des humains, et de les baiser pour ensuite les laisser en plan. Jamais je n'aurais cru un jour être en couple avec l'un d'eux, encore moins avec un blaireau. 


- Je t'aime Chace, minaudais-je finalement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Dim 27 Aoû 2017, 18:03

Saejin finit par relever un visage taché de larmes vers le mien. Elle hocha la tête, avant de m'embrasser avec passion. Mon amoureuse sauta dans mes bras et enroula ses longues jambes autour de ma taille. Depuis notre première fois dans la Forêt Interdite, nous avions à peine échangé un seul baiser, ce qui commençait à nous peser grandement. Mon amante me retira mon chandail, avant de laisser ses baisers courir dans mon cou et contre mes épaules.


- Prends-moi, ronronna Saejin.


Elle finit par me faire bousculer contre notre lit, avant de grimper à califourchon sur moi. Son regard amande se planta dans le mien. J'avais aimé Evelyne, mais jamais à un degré aussi fort que Saejin. Elle était tout ce que je voulais de cette vie, de l'aventure, du danger et surtout de la passion. Mais combien de fois, je devrais lui prouver à quel point, je l'aimais?


- Je t'aime Chace, murmura-t-elle.


Je lui souris amoureusement, avant de la renverser sur le lie et l'embrasser sauvagement. Une de mes mains prit la sienne, alors que l'autre la pressait contre mon corps. Mes baisers glissèrent dans son cou, que je mordillai coquinement. Je finis par redresser mon amante contre moi, en position assise, lui enlevai son chandail. J'embrassai la gorge pâle de Saejin, tout en lui retirant son soutien-gorge, et fit courir mes lèvres entre ses seins jusqu'à son bas ventre. Je relevai mon visage vers le sien, pour l'embrasser avec amour.


- Je t'aime tellement plus que tu ne le pense, Saejin Yon, lui chuchotais-je.


Je défis son pantalon et lui enlevai sa culotte aussi. J'écartai ses jambes en douceur, pour embrasser doucement le dedans de sa cuisse. Mes mains glissèrent sur ses jambes, jusqu'à sa taille de guêpe. J'embrassai son intimité, avant d'effleurer son petit bouton de chair du bout de ma langue.


- Vas-tu me dire d'arrêter? la taquinais-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Dim 08 Oct 2017, 13:50

Bien rapidement, mon amoureux inversa nos positions, afin d'être par-dessus moi. Je pouvais sentir mon coeur se débattre dans ma poitrine. Jamais je n'avais ressenti cela auparavant, et je ne voulais pas que ça s'arrête. Je savais bien que Chace était humain, et qu'il vieillirait, et que notre avenir ensemble était tout simplement impossible. Mais sans doute un jour arriverais-je à le convaincre de devenir un vampire. Pas tout de suite. Un jour où son amour serait tellement grand, qu'il comprendrait que c'était la seule issue possible pour nous deux. Mais je ne le forcerais pas, et je ne le ferais pas dans son dos. Je voulais que la décision vienne de lui. Je voulais qu'il choisisse l'éternité avec moi, pas que je le force. 


Ses baisers devenaient de plus en plus ardents, se promenant contre ma peau. Je me retrouvai assise sur lui, tandis qu'il me retirait mon chandail, puis mon soutien-gorge. Je me cambrai, tandis que sa ligne de baisers descendait lentement entre mes seins, puis contre mon bas-ventre. Chace releva son visage vers le mien, s'emparant de mes lèvres avec tendresse. 


- Je t'aime tellement plus que tu ne le penses, Saejin Yon, me murmura mon amant d'une voix douce. 


Je me mordis la lèvre inférieure, laissant tomber un petit gémissement sous ses paroles. Je me retrouvai alors complètement nue, mon petit copain entre mes cuisses. Ses lèvres rencontrèrent mon intimité, ce qui me fit gémir encore plus fort. Je voulais qu'il me prenne tout de suite. Qu'il me fasse mal. Mais Chace était un romantique. 


- Vas-tu me dire d'arrêter, souffla-t-il alors, se moquant de moi. 


J'inversai alors brusquement nos positions, afin de me retrouver par-dessus lui. Je jetai un regard sévère dans le sien, qui était moqueur. Il était tellement beau, tellement parfait, et je ne l'avais que pour moi. Je me réjouissais déjà à l'envie d'arracher le coeur de celle qui s'approcherait de lui et de le broyer afin de lui montrer à quel point il était mien. 


- Lorsque je te dis prends-moi, tu obéis, lui râlais-je alors au creux de l'oreille. 


Je le débarrassai de son pantalon, puis de son boxer, avant de descendre lentement, mon regard toujours plongé au creux du sien. Je le pris alors en bouche, sans cesser de le fixer. Je le sentais durcir bien rapidement. Bientôt, il pourrait être en moi. Lorsque je sentis son coeur commencer à battre la chamade, je me relevai, afin d'aller m'asseoir contre son membre. Aussitôt, mes crocs firent leur apparition. Ainsi en moi, j'avais envie de le mordre. J'avais envie de le vider de son sang et de le tuer. Je devais résister. Des veines commencèrent à apparaître au coin de mes yeux. 


- J'ai... J'ai envie de te mordre... haletais-je alors. 


Incapable de résister à l'envie plus longtemps, j'attaquai sauvagement le cou de Chace, plantant mes crocs brusquement en lui. Je me surpris moi-même à être capable de contrôler ce que je buvais de lui. Après quelques secondes, je retirai mes crocs de sa peau, et je plantai mon regard amande dans le sien. Ayant toujours de son sang dans ma bouche, je l'embrassai langoureusement, gémissant fortement tandis qu'il s'agitait en moi. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Lun 13 Nov 2017, 23:50

Être amoureux d'une humaine est plus facile que d'être amoureux d'une vampire. Avec la première, vous vieillissez tous les deux en même temps et passez tous les moments possibles ensemble. Avec la dernière, elle ne vieillit pas, comme si la vie l'avait oublié et ce n'est que lorsqu'elle vous rattrape que vous regrettez de ne pas l'avoir laissé vous transformer. Je sais tout ça, mais j'en ai rien à foutre, je vais aimer ma belle vampire tout au long de ma vie et lorsque la vie me prendra, je n'aurai aucun regret.



Rapidement, Saejin échangea nos positions, se retrouvant au-dessus. Elle me regarda d'un air sévère, auquel, je répondis avec un regard moqueur. Elle était parfaite, aucun défaut, et elle pouvait me faire faire ce qu'elle voulait. Je l'aimais.



- Lorsque je te dis prends-moi, tu obéis, grogna ma belle amante, sa voix remplie de désir.



En une seconde, mon «épouse» m'avair retiré pantalon et boxer. Ses amandes toujours plongées dans mon regard bleu océan, elle descendit lentement le long de mon corps. Toujours en me regardant, Saejin me prit en bouche, entamant un va et vien hâtif. Ce qui eut l'effet escompté de faire durcir mon membre. Je poussai un râle et mon coeur se mit à se débattre. Mon amoureuse retira sa bouche, se redressa et finit par s'asseoir sur mon sexe tendu. Je poussai un long gémissement de luxure, alors que ses crocs faisaient leur apparition.



- J'ai... J'ai envie de te mordre... dit-elle, entre deux respirations rapides.



Sans que j'aie le temps de lui dire oui ou non, Saejin planta ses crocs dans la chair de mon cou. La réponse aurait été oui. Je sursautai en sentant ses dents percer ma peau et me laissai emporter par la succion de ses lèvres. À peine une minute plus tard, ma belle se relevait et me regardait avec ses deux amandes. Elle se pencha sur moi, mais au lieu d'attaquer ma gorge, ce fut ma bouche. Elle m'embrassa en gémissant fortement. Je me réactivais en elle, alors que mon sang passait de sa bouche à la mienne et ainsi de suite. Je le sentais couler contre mon menton et dans les draps autour de moi. Je me relevais en position assise, tenant toujours Saejin contre moi. Mes mains serrèrent sa taille de guêpe et dirigeaient le rythme effréné de son bassin contre mon membre.



- Refais-le, grognai-je.



Je fixais son visage barbouillé de sang, le mien devait l'être aussi, mais je ne pus m'empêcher de la trouver encore plus belle. J'inversai nos positions, une dernière fois, m'activant encore plus fort et rapidement en elle. Ce fut extrêmement facile de laisser l'orgasme prendre possession de moi, mais me prenant par surprise, je n'eus point le temps de me retirer. Je laissai ma semence couler en Saejin en poussant un dernier râle.



- Merde, dis-je en me couchant près d'elle. Je suis venu trop tôt.



Je l'embrassai avec amour, pour me faire pardonner. J'étais tellement amoureux d'elle, j'étais presque prêt à abandonner ma vie humaine. Je plongeai un regard plus qu'amoureux dans le sien et caressai sa joue doucement.



- On pourrait vraiment se marrier aussi?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Lun 25 Déc 2017, 21:21

Il ne m'avait pas donné la permission, je me l'étais donné. J'avais envie de boire son sang, donc il me laisserait boire son sang. Je n'avais pas perdu mes charmes de vampire. Je pouvais me servir de l'hypnose, mais je savais bien qu'avec Chace, je n'en avais plus besoin. Il m'aimait réellement et désormais, nous étions sur la même longueur d'ondes. Nous n'avions pas le choix, si nous voulions que ce couple et ces expériences fonctionnent. 


Nos baisers étaient passionnés, et le goût du sang ne faisait qu'augmenter ma libido. Les mains de mon amant aidaient fortement mon bassin à s'activer, ce qui me faisait gémir de plus en plus fort. Si fort, que les voisins devaient probablement nous entendre, mais je m'en fichais. Je voulais que tous entendent le plaisir que eux n'avaient pas. 


- Refais-le, gémis mon amoureux, son regard bien encré dans le mien. 


Il était si beau, barbouillé de sang. Je ne pouvais que l'imaginer vampire, s'abreuvant d'être humains avec moi. Tout serait tellement parfait. Il serait parfait. Ainsi couvert de sang. Juste à imaginer les choses sexuelles que nous pourrions faire avec un cadavre ensemble était assez pour me donner un orgasme. Il n'était pas encore rendu là, cependant. 


Je me retrouvai alors sur le dos, Chace donnant le meilleur de lui-même afin de me faire crier encore plus fort. Je sentis alors son membre ramollir en moi, puis sa semence couler. Je ne pus m'empêcher de hausser un sourcil. Depuis quand était-il précoce ? Avait-il aimé le goût du sang...?


- Merde, je suis venu trop tôt, avoua le blaireau en se laissant tomber à mes côtés. 


Je ne fis aucun commentaire, même si ça m'insultait quelque peu. Malgré son baiser et ses tendres caresses, je restais de glace. Je détestais ne pas avoir mon orgasme. 


- On pourrait vraiment se marier aussi? demanda-t-il avec trop de joie dans le ton.


Je me retrouvai au-dessus de lui instantanément, les crocs sortis et le regard sévère. Était-ce ainsi qu'il demandait une femme en mariage ? 


- On t'a jamais appris les bonnes manières ? sifflais-je entre mes dents. 


Je me relevai d'un bond, rentrant mes crocs. Je passai mon doigt près de mon antre, ramassant un peu de sperme qui y coulait. Je lançai un regard provoquateur à Chace, portant mon doigt à ma bouche. Puis, tout bonnement, je me rendis dans la douche, afin de retirer ce dit sperme de mon être. Il n'y avait aucune chance que la semence de mon amoureux fasse un bébé Evans, puisque j'étais morte, mais je me sentais tout de même souillée. 


Après plusieurs minutes sous l'eau chaude, je sentis un corps se coller contre le mien, et des lèvres se poser avec délicatesse contre ma nuque. Mes crocs sortirent aussitôt, tandis que des mains se baladaient contre mes courbes. Lorsque je sentis un doigt contre mon bouton de chair, je me retournai afin d'embrasser Chace à pleine bouche, mais j'écarquillai les yeux lorsque je reconnus le chauffeur de taxi. Je poussai un cri de surprise, avant de planter mes crocs dans son cou et de le mordre si fort que je le vidai de son sang en quelques secondes à peine. Le corps tomba dans la douche, alors que Chace ouvrait la porte, alarmé par mon cri. Il ouvrit alors le rideau, et fixa le cadavre avec stupeur.


- Je je... Je suis désolée, tentais-je malgré le dégoût que je pouvais voir dans ses yeux. Je pensais que c'... que c'était toi... Je... J'ai été prise par surprise.


C'était la première fois que je m'excusais d'avoir tué quelqu'un. Sans doute étais-je vraiment amoureuse de ce Chace Evans.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Lun 01 Jan 2018, 16:28

Je savais que mon impulsivité rendait Saejin folle. Mais ce que je disais était sérieux, tant qu'à être en cavale avec elle, autant se marier pour vrai. De plus, je ne me voyais pas du tout avec quelqu'un d'autre que ma belle coréenne. Et j'étais prêt aussi à passer le reste de mes jours à ses côtés, afin d'en apprendre plus sur ce qu'elle était, mi-vampire, mi-humaine.



J'avais à peine finit ma phrase que ma copine était assise sur moi, crocs sortis et un regard noir. Elle ne me faisait aucunement peur ainsi, même je la trouvais encore plus belle. Je dus m'empêcher de rire et surtout de l'attirer à moi pour l'embrasser, car cela la mettrait encore plus hors d'elle.



- On t'as jamais appris les bonnes manières? cracha ma bien-aimée.



Si seulement elle savait, ma mère avait essayé de faire de moi un gentleman et n'avait jamais réussis. De un, parce que je la détestais et de deux, parce que j'étais une tête dure et je voulais faire comme bon me semble. Soudainement, Saejin sauta hors du lit. Je me relevai, pour la voir passer un doigt en elle et retirer un peu de ma semence. Avec un regard chaud comme la braise et planté dans le mien, elle porta son index à sa bouche. Je pus me sentir devenir dur comme un roc, mais je savais qu'elle n'en avait rien à cirer. Je la laissai donc entrer dans la salle de bain et entendis le bruit de la douche. Je fermai les yeux.



Après de longues minutes de sieste, j'entendis un cri, qui me réveilla assez vite. Saejin. Je sautai hors du lit et revêtis mon jean, avant de foncer vers la salle de bain. Lorsque j'ouvris la porte à la volée, je vis un corps s'affaler devant moi. C'était le chauffeur de taxi, en train de se mourir, sur le parquet. Dégoûtant. Je relevai le regard sur ma copine.



- Je je... Je suis désolée, balbutia Saejin. Je pensais que c'... que c'était toi... Je... J'ai été prise par surprise.



Sans le savoir, j'avais gardé la lueur de dégoût dans mes yeux, mais mon amante ne me dégoûtait pas, c'était le cadavre qui tachait la salle de bain qui me révulsait. Je passai par-dessus la carcasse et pris ma copine dans mes bras et la serrai contre moi. J'agrippai le plus grand drap de bain et l'entourai de se dernier, avant de la sortir de la salle de bain. Je l'assis sur le lit et l'embrassai sur le front.



- T'en fais pas, je m'occupe de ça, lui chuchotai-je.



Je me dirigeai vers le téléphone et demandai du service d'étage. Près de deux minutes plus tard, on cognait à notre porte, je sortis ma baguette et ouvris la porte sur une dame mi-quarantaine. Je lui lançai un impero et lui demandai de mettre le cadavre dans une autre chambre vide. Je la suivis en tenant mon arme sur elle, pendant qu'elle faisait ce que je lui demandais et une fois qu'elle eut finit je retirai mon sort.



Nous étions de nouveau dans la chambre des mariés et elle leva un regard sur moi, apeuré.



- Oubliette, dis-je tout bas.



La pauvre dame oublia ce qui venait de se passer me souhaita une excellente soirée et sortit. Je me retournai sur Saejin et la pris de nouveau dans mes bras. Je la frictionnai pour la tenir au chaud, avant de sortir un de mes pull de ma valise et lui enfiler.



- C'est pas grave, mon amour, lui dis-je. Je partirai pas sans toi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Sam 20 Jan 2018, 23:16

Le regard de dégoût de mon copain pesait sur moi. Je savais bien que ma nature était répugnante, mais je ne croyais jamais voir cela dans les yeux de Chace. Jamais. J'espérais au plus profond de moi que ce soit la surprise, et non ce qu'il pensait réellement de moi qui faisait surface. Il fallait dire que me prendre par surprise dans un moment de ma vie où je ne savais plus qui j'étais réellement, ce que j'étais ou ce que j'étais capable de faire... Ce n'était pas une bonne idée. Habituellement, mon odorat était bien développé. J'aurais du le sentir. Mais ainsi sous la douche, trop d'odeurs parvenaient à mon nez. 


Je fus surprise lorsque le blaireau passa par-dessus le cadavre, afin de venir me serrer dans ses bras. C'était la première fois qu'on tentait de me réconforter après un meurtre. Il fallait croire que ce Chace Evans aussi, était amoureux de moi. Beaucoup plus que je ne le croyais. J'avais toujours de la difficulté à croire que quelqu'un puisse aimer une créature comme moi, mais je devais cesser de penser à cela. On m'avait donné une chance, et je devais la saisir. 


Bien rapidement, mon amoureux m'enroula dans un drap de bain, me faisant passer par-dessus le cadavre afin de me mener jusqu'au lit. J'y pris place, tandis qu'il déposait un baiser visant à me rassurer contre mon front. Malgré tout, je ne pouvais m'empêcher d'avoir peur. 


- T'en fais pas, je m'occupe de ça, me murmura-t-il alors d'une voix étonnement douce, vu la situation. 


Je repliai mes jambes contre mon corps, fermant les yeux. Je ne voulais plus voir son cadavre. Je ne voulais pas voir les atrocités dont j'étais encore capable, même si j'avais un corps. 


Plusieurs minutes passèrent, avant que je n'entende la porte fermer et une dame souhaiter une bonne soirée à Chace. Je relevai alors la tête, plongeant mon regard dans le sien. Je me sentais tellement coupable. En même temps, c'était ce pourquoi nous étions venu ici. Afin de découvrir la nouvelle créature que j'étais devenue. Je glissai mes cheveux mouillés derrière mon oreille, tandis que mon copain m'enfilait l'un de ses pulls. 


- C'est pas grave mon amour, me dit-il avec une tendresse inégalée. Je partirai pas sans toi. 


Je retins mes larmes, afin de ne pas tacher les lieux encore plus de sang. Je me blottis dans les bras de Chace, fermant les yeux. J'avais peur de moi-même. Peur de ce que je pouvais faire à l'homme que j'aimais. Je restai ainsi quelques minutes, ne sachant pas quoi dire. En fait, il n'y avait rien à dire. Je venais de tuer un homme. Il avait probablement une famille, et je venais de leur enlever un père, un mari, un ami. Ce que j'avais fait, c'était impardonnable. Même si je savais très bien que si j'avais été une mortelle, cet homme m'aurait violée, puisque c'était clairement l'intention qu'il avait à mon égard. 


- Chace... tentais-je alors d'une voix faible. Et si c'était toi le prochain... ? On sait maintenant de quoi je suis capable... Lorsque j'ai croqué cet homme pour me défendre, je n'ai jamais eu autant peu le contrôle. Il m'était impossible d'arrêter. J'étais comme un animal. Je... Je veux pas que ça arrive à toi. 


Je savais très bien qu'il allait refuser de me quitter. Et je ne voulais pas qu'il me quitte. Je voulais simplement qu'il soit prudent. 


- Si je devais t'attaquer, tu dois me promettre que tu me planteras un pieu dans le coeur. Tu dois vivre, pas moi. Je... Je suis une abomination de la nature, dis-je d'une voix sombre. 


Je pris une grande inspiration, avant de me décoller de mon amoureux. Je me glissai alors sous les couvertures, ne sachant pas quoi dire de plus. En fait, j'avais dit la vérité. Après tout, j'avais vécu beaucoup plus longtemps que lui, donc si un de nous deux devait mourir, c'était moi. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Dim 18 Mar 2018, 22:18

Vivre avec une fille mi-vampire, mi-humaine était plutôt complexe. Ses émotions étaient amplifiés de mille fois, elle était physiquement plus forte que moi, beaucoup plus rapide que moi et surtout beaucoup plus dangereuse. Alors comment la protéger des autres et d'elle-même? C'en était assez émasculant... Mais la voir aussi confuse et anxieuse, me rappelait qu'elle n'était pas un monstre, mais bien une jeune femme plus que particulière et que c'était ainsi que je l'aimais.


Saejin se glissa dans mes bras, je sentais qu'elle se sentait mal par rapport au meurtre qu'elle venait de commettre. Cet homme s'était glisser dans la douche, d'une suite privée, pour essayer de violer «l'épouse» d'un autre. Et je n'avais même pas été capable de protéger mon amoureuse.


- Chace... souffla-t-elle. Et si c'était toi le prochain? On sait maintenant de quoi je suis capable... Lorsque j'ai croqué cet homme pour me défendre, je n'ai jamais autant eu peu de contrôle. Il m'était impossible d'arrêter. J'étais comme un animal. Je... Je veux pas que ça arrive à toi.


Et alors? Je ne serai pas plus effrayé. Je ne la quitterais pas. J'étais amoureux.


- Si je devais t'attaquer, tu dois me promettre que tu planteras un pieu dans le coeur. Tu dois vivre, pas moi. Je... Je suis une abomination de la nature, grogna-t-elle.


Je l'entendis prendre une grande inspiration, avant de se décoller, avant de se coucher dans le lit. Je continuai de ne rien dire et la moutarde me monta au nez. Elle venait de me dire qu'elle ne méritait de vivre et c'était faux. Je lui tournai le dos, avant de serrer les poings. Je détestais qu'elle se rabaisse ainsi, ou me prenne pour un précieux bibelot.


- Quand vas-tu arrêter de me prendre comme un truc fragile? demandais-je exaspéré. Saejin, y'a aucune chance que je te foute un pieu dans le coeur, aucune, t'entends?! Et si c'est pour être comme cela à chaque fois que tu fais une erreur, je préfère rentrer, car je n'accepterai pas de t'entendre dire que je mérite de vivre et pas toi.


Étonnement, des larmes étaient nées dans le coin de mes yeux, je pleurais rarement. Pas parce que c'était supposément mal vu chez les hommes, mais parce qu'il n'y avait pas grand chose qui me touchait. Je me retournai vers mon amante, les yeux vitreux.


- Je t'aime et rien ne viendra changer cela, chuchotai-je, en baissant la tête. Si tu meurs, je meurs. Si tu vis, je vis, point.


Sur ces mots, je plongeai vers elle et l'embrassai amoureusement. Je nous renversai aisément, pour qu'elle soit sur le dessus et continuai de caresser ses lèvres des miennes. Mes mains glissèrent sur sa peau, l'une se posant sur sa hanche et l'autre contre sa nuque. Je mordis doucement sa lèvre, laissant son sang couler dans ma bouche et barbouillant nos visages.


- Ne redis, plus jamais, un truc comme ça, râlai-je. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Sam 21 Avr 2018, 12:54

Mon ouïe étant très fine, j'avais pu entendre Chace se retourner sous les couvertures, me faisant de ce fait dos. Je sentais sa colère, et je la comprenais. Je serais dans le même état si les situations étaient inversées. Cependant, ma vision de moi-même était fort différente depuis que mon copain avait remis mon coeur en place. Je devais vivre avec cela, et il le devait aussi. Nous n'étions que nous deux contre le monde, nous ne pouvions nous permettre un manque de confiance en l'autre ou alors des conflits constants. Il fallait trouver un terrain d'entente. J'allais donc prendre sur moi-même et cesser cette guerre inutile. Je me retournai donc vers Chace, avec la ferme intention de régler le tout, mais je n'en eus pas le temps. 


- Quand vas-tu arrêter de me prendre comme un truc fragile ? éclata-t-il alors. Saejin, y'a aucune chance que je te foute un pieu dans le coeur, aucune, t'entends ? Et si c'est pour être comme cela à chaque fois que tu fais une erreur, je préfère rentrer, car je n'accepterai pas de t'entendre dire que je mérite de vivre et pas toi. 


J'étais incapable de répondre quoi que ce soit. J'étais totalement bouche bée, tellement il m'avait prise au dépourvu. Et cela prit de l'ampleur lorsque l'ex blaireau se retourna vers moi, les yeux complètement mouillés. Je me mordis la lèvre inférieure, visiblement mal à l'aise. Il fut un temps durant lequel je me serais foutue des émotions de Chace, mais ce temps était révolu. 


- Je t'aime, et rien ne viendra changer cela, avoua mon copain, piteux. Si tu meurs, je meurs. Si tu vies, je vie, point. 


Il avait raison. J'obtempérai, alors qu'il se saisissait avidement de mes lèvres. Je pouvais sentir mon coeur s'animer dans ma poitrine, alors que je me retrouvais à califourchon sur mon amoureux. Soudainement, Chace mordit ma lèvre au sang, ce qui me surprit énormément. De ce fait, il buvait de mon sang. 


- Ne redis, plus jamais, un truc comme ça, dit-il d'une voix enjôleuse. 


Bien malgré moi, mes crocs sortirent vivement, mais je ne stoppai pas pour autant les baisers. Habituellement, je savais les contrôler, mais lorsque Chace était dans les parages, c'était une toute autre chose. Au bout de longues minutes de caresses, je sentis que le membre de mon amant était bien dur. Je relevai donc le bassin, et toujours enroulée dans ma serviette, je me laissai descendre, son sexe m'emplissant totalement. 


- Qu'est-ce que tu penses d'ajouter une partenaire ? lui susurrais-je. 


Voyant qu'il ne comprenait pas vraiment, je fis appel à ce nouveau pouvoir que j'avais découvert. Non seulement je pouvais hypnotiser les gens lorsque mon regard était encré dans le leur, mais en plus, je pouvais le faire à distance, je n'avais qu'à imaginer que je le faisais. J'appelai donc mentalement une jeune femme que nous avions croisée dans le hall, qui était fort jolie. De toute façon, elle devait s'emmerder ici avec ses parents. 


- Elle s'appelle Alysa, grognais-je à mon amant, alors que je m'activais toujours sur lui. 


La porte s'ouvrit alors sur une magnifique Canadienne à la peau immaculée. Ses yeux étaient bleus comme la nuit et ses cheveux, d'un blond-roux. Ils descendaient en cascade jusqu'à sa taille. De petites tâches de rousseur parsemaient son visage, la rendant encore plus unique. Cependant, ce qui la rendait fort attrayante, c'était son corps de rêve. Elle avait une forte poitrine, bien contrairement à moi, et ses hanches étaient fortes. Elle avait de petites fesses rebondies, dans une minceur sublime. 


- Viens ici, ordonnais-je d'une voix douce à Alysa, qui s'exécuta. 


Je me retirai de Chace, afin de me lever à la rencontre de la jeune femme. Un simple regard et elle retira ses vêtements, révélant son corps à couper le souffle. Je m'emparai alors de ses lèvres, laissant mes mains parcourir son corps, jusqu'à son intimité. Elle poussa un petit cri de plaisir. Je la poussai brusquement contre le lit, légèrement par-dessus mon copain. J'allai voler un long et langoureux baiser à mon blaireau, avant de descendre le long du corps de la jeune femme, posant ma bouche contre son intimité, la faisant frémir. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Sam 19 Mai 2018, 23:46

Être au lit avec Saejin était quelque chose d'unique. J'étais incapable de lui résister, cette fille était comme une drogue pour moi. Je ne serais point capable de lui dire non, elle savait comment me faire découvrir de nouvelles choses et faire comme si c'était moi qui avait amené l'idée. De plus, il était facile pour n'importe qui de tomber amoureux d'elle. Même un mec aussi difficile à saisir ou tombeur que moi était sensible aux charmes de la coréenne.



Les crocs de mon amoureuse sortirent sous l'excitation que j'avais provoqué. Cela n'arrêta point nos baisers, alors que nos mains exploraient nos corps. Cela ne prit pas de temps, que je sentis une puissante érection se manifester entre mes jambes. Sentant cela, mon amante, toute nue  dans sa serviette, releva son bassin et se laissa descendre contre mon sexe. Je me sentis entrer complétement en elle, l'emplissant au complet et étirant les parois étroites de son intimité.



- Qu'est-ce que tu pense d'ajouter une partenaire? demanda Saejin d'un ton envoûtant.



Quoi? Une partenaire? Mais mes questions se perdirent dans mon esprit, alors que Saejin commença à s'activer contre moi.



- Elle s'appelle Alysa, ronronna Saejin.



Quelques secondes plus tard, alors que mon amoureuse continuait son mouvement de hanches contre moi; la porte de notre chambre s'ouvrit sur une magnifique rousse. Sa peau était blanche et ses cheveux blonds roux descendaient dans le milieu de son dos. Ses yeux bleus foncés étaient perçants. Au travers de ses vêtements plutôt serrés, je pouvais me délecter de chaque courbes de son magnifique corps.



- Viens ici, ordonna ma copine à la moldue.



Alysa avança, sans un mot, alors que Saejin se retirait de moi. Mon amoureuse la regarda et la belle se mit à se déshabiller. Mon sexe sembla se tendre encore plus, lorsque Saejin s'empara des lèvres de la jeune fille, ses mains descendant sur la peau laiteuse de la moldue. Les doigts fins de mon amante se posèrent sur l'intimité de la jeune fille, qui poussa un petit cri de surprise. Rapidement, la canadienne fut poussé sur le lit, par mon amoureuse, la jeune rousse était couchée sur moi. Saejin m'embrassa profondément, avant de faire glisser ses lèvres contre le corps d'Alysa et les posa sur l'intimité de la jeune femme. Je rougis, sentant mon érection se faire de plus en plus douloureuse.



- Saejin....



Je voulais tout arrêter, car je ne voulais pas donner que de mon attention plus à une qu'à l'autre. Mais mes pulsions eurent raison de mon cerveau et je me penchai sur Alysa pour l'embrasser à pleine bouche. Ma main se posa sur son sein, alors que je pinçais son mamelon ferme entre mon pouce et mon index. Cela lui fit pousser un petit cri. Mon autre main alla se poser dans le creux du dos de mon amoureuse, qui continuait de se délecter de l'intimité de la jeune rousse. Je relevai le visage de Saejin vers le mien, pour embrasser ses lèvres et goûter l'intimité de la belle. Je guidai le visage de mon amante vers mon membre tendu, alors que je massais les seins de la moldue.



Après quelques minutes de ce délicieux traitement, je repoussai doucement Saejin, pour prendre Alysa sur moi et enfoncer mon sexe en elle, la faisant gémir. J'approchai Saejin de moi et posai mes lèvres sur les siennes, pendant que je faisais activer la belle contre mon sexe. Mes lèvres descendirent dans le cou de mon amoureuse, puis vers ses seins, que je titillai du bout de ma langue.  Je guidai le visage d'Alysa vers celui de Saejin, afin qu'elles s'embrassent devant moi, alors que je guidais le mouvement de hanches de la première. L'une de mes mains glissa vers l'intimité de la coréenne et se mit à caresser son petit bouton de chair.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun

MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   Sam 28 Juil 2018, 19:55


Pure jalousie

J'étais surprise de la réaction de Chace. À dire vrai, j'étais certaine qu'il repousserait la Canadienne pour se concentrer uniquement sur moi. J'étais déçue, mais en même temps, j'appréhendais ce qui allait arriver. L'important, c'était qu'il ne la pénètre pas. Il restait mon homme, mon copain, et je n'allais certainement pas le partager avec une connasse du Canada. 

Malheureusement pour moi, Chace prit la jeune Alyssa avec beaucoup de ferveur. Je sentais la jalousie prendre possession de mon être. Ça devait être moi le centre de l'attention. Mes crocs sortirent bien malgré moi, et je les plantai dans la gorge de la jeune rousse. Aussitôt, mon sort d'hypnose fut rompu, et elle hurla de peur. 

« Qui êtes-vous? demanda-t-elle, visiblement horrifiée. »

Je l'envoyai choir à l'autre bout de la pièce, avant de lancer un regard sauvage à Chace. 

« On part, pestais-je. Je suis pas sûre d'aimer le Canada en fin de compte. »

J'essuyai le filet de sang qui coulait le long de mon menton, ignorant les pleurs de la fille. Je revêtis rapidement mes vêtements, regardant Chace avec le même regard rempli de haine. Il n'était pas supposé baiser l'autre fille. Il n'avait pas compris ? 

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baby it's cold outside   

Revenir en haut Aller en bas
 
Baby it's cold outside
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baby it's cold outside | Pv Gold
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Autres contrées :: Canada-
Sauter vers: