Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Courrier ouvert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Jeu 08 Sep 2016, 00:20

Eva éclata en sanglot et je réalisai que j'avais merder. Bravo Cooper, comment te faire aimer de la femme qui te fais le plus bander? En la mettant enceinte! Wow belle stratégie. Eva plaqua sa main contre sa bouche tentant de camoufler le bruit de ses pleurs. Je la serrai contre moi en essayant de la rassurer. Elle secoua la tête sans arrêt et mon regard se remplit de larmes. Je ne voulais pas la perdre pour rien au monde et je venais de faire la pire merde de débutant. Son regard croisa le mien, inquiet. Elle retira sa main de son visage pour me sourire. Décidément, elle était sous le choc et ne savais pas comment réagir et moi non plus d'ailleurs.


- Je... Je vais tomber... enceinte, l'entendis-je sangloter. 


Son sourire s'effaça et elle se remit à pleurer. Eva cacha son visage dans mon cou, alors que je la serrais davantage contre moi. Mon âme soeur posa ses mains sur mes épaules avant de me repousser pour s'affaisser sur le sol. Mon coeur se brisa en mille miettes, je ne voulais pas lui faire de mal. Ironiquement je lui en avait fait sans le vouloir et il était déjà trop tard pour reculer. Eva et moi aurions peut-être un enfant. Eva se roula en boule serrant son ventre contre elle et les larmes roulèrent sur mes joues. Je ne méritais pas d'avoir ma place sur cette terre. Tout ce que je voulais en cet instant c'est disparaître et n'avoir jamais exister.


Non, non, non, non, l'entendis paniquer. Je... Je peux pas... Je peux pas avoir d'enfants, ils vont souffrir.


J'enfilai en vitesse mon boxer et mon jean avant de me baisser à sa hauteur, lui caressant le dos en douceur. J'avais l'impression d'être déplacé et qu'elle me repousserait. J'attendis que ce moment vienne, mais il ne vint pas. Eva se contenta simplement de pleurer laissant sortir ses émotions. 


-Je ne m'y connais pas trop en lycanthropie, ma chérie, héstai-je, mais est-ce certain à 100 pourcent que ta descendance héritera de ton gêne ? terminai-je d'une voix encore moins sûre.


Je la laissai tranquille en allant m'asseoir à une table. Je ne savais pas si notre descendance hériterais du gêne de ma bien aimée, mais ce que je savais c'est que je l'aimerais de tout mon coeur. L'idée d'être père ne m'avait jamais traversé l'esprit, jusqu'à ce que je rencontre Eva. Je ne voulais pas avoir d'enfants avec qui que ce soit d'autre qu'elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mar 13 Sep 2016, 22:40

J'étais vraiment maudite, je venais de me permettre de tomber amoureuse et j'étais très probablement enceinte de l'homme, que j'aimais. Comme je ne croyais pas en l'interruption d'une grossesse, je venais donc de condamner un enfant innocent à une condition de vie horrible. Bravo, Eva!


Tout autour de moi venait de disparaître, il n'y avait plus que moi et le plancher, sans oublier mon déesespoir! Je ne pris même pas connaissance, qu'Austin s'était rhabillé, jusqu'à ce que je sente sa main caresser mon dos nu. Je le laissai tenter de me rassurer, alors que je pleurais toutes les larmes de mon corps.


- Je ne m'y connais pas trop en lycanthropie, ma chérie, fit la voix douce d'Austin d'un ton hésitant. Mais est-ce certain à 100% que ta descendance héritera de ton gène? demanda-t-il.


Son ton avait perdu de son assurance, ce qui m'inquiéta rapidement. Devrais-je lui mentir? Allait-il me laisser si je répondais honnêtement? Je relevai mon visage et vis mon amour, assis à une table, son visage plein de questions. J'essuyai maladroitement mes larmes. Je me dirigeai vers mes vêtements, que je remis en tentant de contenir mes larmes. Comme je replaçais mon pull marine, jeme retournai vers Austin et plongeai mon regard dans le sien. Je pris place sur une chaise à côté de lui et pris sa main dans la mienne.


- C'est sûr, dis-je, la voix rauque. Le gène du loup-garou va se transmettre à mes enfants et leur enfants et ceux de leur enfants. Jusqu'à ce que ma lignée disparaisse.


Je passai une main dans mes cheveux, alorsque je laissai sa main et posai la mienne au contre mon ventre. Je savais très bien, que j'étais déjà enceinte de mon amoureux. Je repris sa main dans la mienne, caressant sa main de mon pouce.


- Désolée, soufflais-je, avant de me lever et me diriger vers la porte.


Ma main se posa sur la poignée, mais elle était barrée. Je me retournai vers mon amant.


- Je le garde, dis-je entre deux sanglots.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mer 14 Sep 2016, 00:32

Eva releva la tête vers moi et je lui lançai un regard paniqué. Ma douce essuya ses larmes, avant de se diriger vers ses vêtements. Elle essaya de les revêtir maladroitement épuisé par tout cela. Ma chérie se retourna ensuite vers moi avant de plonger son regard de glace dans le mien. Je figeai, alors qu'elle prenait place à la table en face de moi. Eva prit ma main dans la sienne, je compris que la réponse était positive. Nos enfants seraient lycanthrope, je ne m'en souciais guère je les aimeraient d'autant plus.


C'est sûr,
dit-elle, la voix grave. Le gène du loup-garou va se transmettre à mes enfants et leur enfants et ceux de leur enfants. Jusqu'à ce que ma lignée disparaisse


J'en restai abasourdi, alors qu'Eva passait une main dans ma chevelure. Ma bien aimée délaissa ma main pour caresser son ventre. Elle sentait déjà que quelque chose avait changé en elle. Ma chérie repris ma main dans la sienne, je voulais tant lui dire que je l'aimais et que tout ça ne me faisait pas peur. Cependant, toute ces belles paroles restèrent coincer dans ma gorge. 

Désolée, souffla t'elle avant de se lever et se diriger vers la porte. 


Sa main se posa sur la poignée de la porte et elle marmonna qu'elle allait le garder. Comme si j'aurais accepter qu'elle fasse autrement franchement. Nous n'avions plus 16 ans nous étions aisément capable de nous occuper de cet enfant, alors pourquoi le condamner. J'entendis ma chérie sangloter et je me levai pour la rejoindre. Je la serrai dans mes bras, posant ma tête contre son épaule avant de l'embrasser tendrement dans le cou.


-Comme si j'allais accepter que tu fasses autrement. J'ai envie de cet enfant, ma chérie et je suis impatient de le rencontrer, dis-je avant de caresser tendrement son ventre.


Pour la première fois de ma vie j'étais certain d'une chose. J'allais aimé cet enfant plus que n'importe quoi sur cette terre et je lui donnerais ma vie s'il le fallait. 


-Je t'aime, ma belle ne soit pas désolée. C'est moi qui le suit de te faire endurer tout cela. dis-je tendrement avant de la retourner vers moi pour l'embrasser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Dim 18 Sep 2016, 22:15

Je m'attendais tellement à ce que Austin pète un plomb. J'étais sûre qu'il me crirait que j'étais la pire salope naïve de l'histoire, qu'il me quitte. Je devais être idiote si il acceptait un enfant loup-garou, qui aurait par la suite une descendance lycanthrope. Si il n'avait pas accepté ma proposition de mariage, il ne voulait pas d'enfants!


Les bras musclés d'Austin m'entourèrent, son front se posa sur mon épaule, comme ses lèvres caressaient mon cou. Mon corps frissonna de plaisir, simplement parce que j'étais amoureuse de lui et que sentir ses lèvres contre ma peau me faisait en demander plus.


- Comme si j'allais accepter, que tu fasse autrement. J'ai envie de cet enfant, ma chérie et je suis impatient de le rencontrer, dit mon amour, ses mains caressant mon ventre plat.


Quoi? Il ne voulait pas m'épouser, mais il voulait avoir mon enfant. J'étais totalement perdue, je ne savais même pas comment réagir. Devais-je lui sauter au cou en pleurant de joie, qu'il m'aimait toujours? Ou devais-je lui crier de me détester? Je voulais qu'il m'aime, qu'il me rassure. Je voulais quitter cette école de malheur et partir loin avec lui et mon enfant.


- Je t'aime, ma belle, ne sois pas désolée. C'est moi qui le suis, de te faire endurer tout cela, dit-il avec une douceur infinie.


Austin me retourna et posa ses lèvres contre les miennes. Mon être s'électrisa de nouveau, je voulais qu'il me garde dans ses bras, ainsi, qu'il m'emmène loin d'ici. Un éclair de fatalité me frappa. Owen allait savoir que j'étais enceinte, les mangemorts avient encore une taupe à Poudlard. Personne ne savait qui, mais Owen savait toujours ce qui se passait avec moi. J'éclatai en sanglots, dans les bras de mon amant. Je venais de mettre deux vies innocentes en danger, celle de mon enfant et surtout celle de l'homme que j'aimais.


- Faut interrompre cette grossesse, pleurais-je. Il... va l'apprendre et cela va te mettre en danger et la sienne aussi. Je ne peux pas avoir d'enfants, je lui appartiens.


Je cachai mon visage contre son épaule en pleurant de tout mon soul. J'étais idiote, idiote de m'être laissée tomber amoureuse d'un homme aussi extraordinaire qu'Austin. Idiote de m'être laissée engrosser par ce dernier. Je levai un regard chargé de larmes sur mon amour. Pressant mes lèvres contre les siennes, pour le faire pencher de mon côté.


- Abandonne-moi, tu vas être sain et sauf sans moi, l'implorais-je.


Je le repoussai doucement, me laissant choir au sol.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mer 21 Sep 2016, 00:28

Eva éclata en sanglots, je la serrai donc plus fort contre moi. Je comprenais que ça faisait beaucoup à encaisser et aussi beaucoup de responsabilités, mais je serais là pour l'aider. Quoi qu'il advienne, j'aimais Eva plus que tout.


- Faut interrompre cette grossesse, l'entendis-je pleurer.  Il... va l'apprendre et cela va te mettre en danger et la sienne aussi. Je ne peux pas avoir d'enfants, je lui appartiens. 


Eva cacha son visage dans mon cou pleurant toute les larmes de son petit corps. Ce '' Owen '' ne me faisait pas peur qu'il vienne pour voir à qui il a affaire. Nous étions en sécurité à Poudlard et je n'en doutais pas une seule seconde. Je caressai le dos de ma chérie essayant de la calmer du mieux que je pus. Ma belle leva le regard vers moi, ce dernier était rougis par les larmes. Eva pressa ses lèvres contre les miennes, alors que je la serrais contre moi pour essayer encore une fois de la rassurer. La voir ainsi me brisait le coeur, littéralement.



- Abandonne-moi, tu vas être sain et sauf sans moi, m'implora t'elle.



Ma bien aimée me repoussa doucement se laissant choir au sol. J'étais furieux, pour qui me prenait-elle ? J'avais ma réponse. Le salaud qui avait trompé sa femme, elle n'avait pas confiance en moi. 


-Eva, les promesses que je t'ai faites plus tôt tiennent toujours, tu ferais mieux de t'y habituer. Le jour ou j'arrêterai de les honorer, je serai six pieds sous terre. dis-je d'un ton las.


Soudainement, je me mit à tousser. Ce n'était pas une petite toux de rhume, loin de là. Je ne pouvais plus respirer, je me retrouvai à genoux au sol alors que ces derniers me lâchaient. Je ne voyais plus clair tout était embrouillé. Tout ce que j'eus la certitude de voir, c'est Eva se ruant vers moi en criant mon nom avant que je perde conscience.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mar 27 Sep 2016, 01:28

Je n'osais même plus le regarder, je savais que mon amant serait enragé par ce que je venais de dire. J'avais beau regretter mes paroles, je ne pouvais simplement pas exposer Austin et mon futur enfant à tout le danger qu'être dans ma vie allait leur apporter! Je les aimais beaucoup trop pour leur imposer cela, leur imposer une vie comme la mienne.


- Eva, les promesses que je t'ai fait plus tôt tiennent toujours, tu ferais mieux de t'y habituer. Le jour où j'arrêterai de les honorer, je serai six pieds sous terre, dit Austin, d'un ton égal, mais épuisé.


Je savais qu'il ferait tout en son pouvoir pour me protéger, moi et mon enfant, mais je ne pouvais pas me permettre de mettre Austin en danger. Je ne pouvais pas laisser l'homme de ma vie se mettre en moi et mon créateur. Si Owen découvrait que quelqu'un m'avait mit enceinte, le pèrede mon enfant se ferait probablement tuer dans les pires souffrances et mon enfant aurait la pire existence au monde: le fait d'être élevé par Owen.


Mon amour se mit à tousser. Ce n'était pas un simple éternument, c'était une toux creuse et grave. Ce qui me fis lever le regard vers lui. Austin tomba sur ses genoux, avant de s'effondrer au sol. Mon coeur remonta dans ma gorge.


- Austin! criais-je.


Je me lançai vers lui, ses yeux s'était fermés, mon amour venait de perdre conscience. Je réussis à le redresser et le coller contre moi. Les larmes m'aveuglaient, je me mis à bercer l'homme de ma vie, mon coeur battant à triple vitesse. Je sortis de ma baguette de ma poche de derrière et fis apparaître mon patronus. Ma louve argentée sortis de la pointe de mon arme et alla frotter son museau contre la joue d'Austin.


- J'ai... J'ai besoins d'aide, Austin Cooper s'est effondré, dis-je, en pleurant. Va chercher Angélique, dis-je à ma louve.


Cette dernière leva le regard vers moi, frotta son museau contre moi et disparut au travers de la porte. Quelques longues minutes, la porte s'ouvrit sur Angélique Castair, l'infirmière,. Elle sortit sa baguette et fit flotter le corps d'Austin dans les airs et me fis signe de la suivre. Ce que je fis jusqu'à l'infirmerie. Ma douce collègue fit coucher mon amant sur un lit, alors que je prenais place près de lui, je pris sa main dans la mienne et la serrai, avant de presser mes lèvres contre cette dernière.



***


Austin finit par rouvrir ses yeux, je plongeai mes yeux rougis dans les siens. J'éclatai en sanglots, avant de grimper sur lui et me blottir contre son torse. Je pressai mes lèvres contre les siennes, en pleurant. Je me redressai doucement et plongeai mon regard dans le sien.


- Pourquoi ne m'as-tu jamais dit que ton coeur était malade? demandais-je doucement.


HJ: on est dans l'infirmerie, tu peux poster là Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Courrier ouvert   

Revenir en haut Aller en bas
 
Courrier ouvert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?
» A coeur ouvert => Pierrick !
» Un entrainement au sabre ( ouvert )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Hall :: Salle des Profs-
Sauter vers: