Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Courrier ouvert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Courrier ouvert   Lun 15 Aoû 2016, 20:45

Je courais dans les rues de Florence, impossible de lui échapper. J'avais beau essayer de faire tous les détours possibles, il me retrouvait toujours. Pourquoi moi? Je n'avais jamais demandé cela! Ma robe de nuit tachée de sang m'empêchait de courir plus vite. Une ruelle, elle était assez sombre, peut-être ne me retrouverait-il pas. Je tourne et tente de me cacher parmi les poubelles. Trop tard, il est sur moi, m'écrasant de tout son poids. Ses mains fermes et dégoûtantes relèvent ma robe de nuit, alors qu'il presse son membre tendu contre mon intimité. Ses lèvres caressent ma gorge et ses dents transpercent ma peau. Je crie.



***


Je me redressai dans mon lit, hurlant de tous mes poumons. Mon corps est en sueur, ma robe de nuit collant à ce dernier. Mon coeur se débattant dans ma poitrine, je finis par me rendre compte que je rêvais. Je rêvais à l'été de mes 16 ans, ce fameux été, où j'étais devenue la bête, que j'étais. Je secouai la tête, avant de jeter un coup d'oeil  sur l'horloge sur le mur. 7h00 am. Je ne donnais pas de cours ce matin, mais l'idée de me rendormir suite à cela, me répugnait. Je me levai donc, avant de retirer ma nuisette et la lancer dans mon panier de lessive. J'ouvris ma comode, y sortis une brassière noire et une culotte assortie. Je pris un pull marine et un jean cigarette noir. Je revêtis le tout, avant d'enfiler une paire de bottes à semelles compensées et de prendre ma baguette. Comme j'allais sortir, un hibou cogna à ma fenêtre, je reconnus ce hibou noir aux yeux rouges. J'ouvris la fenêtre, pris la missive attachée à sa patte, le regardant partir. « Tu me manques toujours. xx O» Voilà ce que cette lettre renfermait, mon passé. L'homme qui m'avait transformé m'écrivait toutes les semaines, simplement pour me rappeler que je lui appartenais. Je rangeai la missive sur la pile de travaux, que je me devais de corriger. Je me dirigeai, encore, vers ma porte, un hibou frappa de nouveau à ma fenêtre, je répétai mon manège. Je lus simplement les premiers mots « Austin, c'est fini. » Les yeux ronds, je me rendis compte que la lettre n'était pas pour moi, je la plaçai avec l'autre et sortis de ma chambre et de mon bureau.


Voila une heure, que je corrigeais des travaux dans la salle des professeurs. Entre deux topos, je sirotais un café noir, près de ma pile de travaux corrigés, se tenaient les deux missives. L'une était de mon passé, l'autre pour mon collègue. Un jour, il passerait par le salon des enseignants et je la lui remmettrais. Je poussai un soupir et finit par attacher mes longs cheveux noirs en une longue queue de cheval. La porte de la salle des professeurs s'ouvrit et le nouvel enseignant de Runes entra. Je savais qu'il était bel homme, selon Allana, mais je ne le savais pas magnifique à ce point. Je rougis, lorsqu'il me fit un signe de tête. Je me levai et agrippai une lettre, avant de m'approcher de lui.


- Euh... Austin, j'ai reçu ton courrier par erreur. Je... Jel'ai ouvert pensant que c'était pour moi, mais je n'ai rien lu, dis-je, tout bas.


Je lui tendis la lettre et retournai m'asseoir. Une fois à ma place, je me rendis compte, que je venais de lui donner la lettre que mon tourmenteur m'avait envoyé et lorsque je levai les yeux, le bel enseignant me dévisageait drôlement. Je rougis, alors que mon coeur remontait dans ma gorge.


- Ce... Ce n'est pas la bonne, dis-je rapidement, en lui donnant l'autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mar 16 Aoû 2016, 10:25

Brianna venait de sortir de ma classe en hurlant et je me sentais terriblement mal. J'avais peur pour mon poste d'enseignant, mais j'avais aussi peur qu'elle le prenne trop mal. Connaissant Brianna elle pouvait faire quelque chose de grave. Je sortis de la classe en la barrant derrière moi. Je n'allais pas essayer de la suivre pour savoir ce qu'elle allait faire. J'essayais de me convaincre qu'elle n'allait rien faire de stupide et que je devais arrêter de paranoyer avec ça. Je me dirigeai vers mon dortoir ou je corrigeai quelques copies de devoir avant de me coucher. Toute la nuit j'avais rêver de Sofia, je devais me résigner à divorcer, mais en même temps j'avais fait du progrès. Brianna et moi n'avions pas coucher ensemble et je l'avais fait pour elle. Je devais lui écrire aujourd'hui pour lui donner de mes nouvelles. Je me réveillai le lendemain et décidai d'enfiler un jean troué, une camisole blanche et une chemise à carreaux rouge. Je me dirigeai ensuite vers la salle des professeurs en oubliant surtout pas ma baguette. La journée s'annonçait bonne, il faisait beau et chaud à l'extérieur et j'étais d'une humeur excellente. J'entrai dans la salle et je vis Miss Greene, professeure de métamorphose, qui corrigeait des devoirs religieusement. Je la saluai d'un hochement de tête. J'entrepris de me faire un café, quand elle se leva et s'approcha de moi. Je levai mon regard sur elle, alors qu'elle me tendait une lettre. Ça y est, la mésaventure d'hier venait de s'ébruiter, j'étais littéralement dans la merde.


- Euh... Austin, j'ai reçu ton courrier par erreur. Je... Jel'ai ouvert pensant que c'était pour moi, mais je n'ai rien lu,
dit-elle tout bas. 


Eva retourna s'asseoir et je la remerciai d'un sourire, ce que j'avais eu chaud. J'ouvris la lettre et y lut le message
« Tu me manques toujours. xx O». Je jetai un coup d'oeil à Eva ce devait être une erreur.  Eva revint me voir en rougissant et me donna la lettre qui m'étais destiné.


- Ce... Ce n'est pas la bonne, dit-elle rapidement.





J'ouvris l'autre lettre en riant, mais mon rire stoppa net dans ma gorge, alors que je lisais la demande de divorce de ma bien aimée. Je m'accostai au mur avant de me laisser choir sur le sol et je me mit à pleurer. Je croyais qu'on aurait pu se sortir de tout ça, mais elle en avait décidé autrement. Je l'aimais tellement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mar 16 Aoû 2016, 11:11

Sa main tattouée se referma sur l'enveloppe ouverte, qu'il ouvrit en riant. Je rougis un peu, le regardant lire la lettre. Son rire cessa rapidement, alors qu'il posait son dos au mur, qu'il se laissait glisser au sol et se mettait à pleurer toutes les larmes de son corps. Mon coeur se serra, alors que je laissais tomber la lettre de mon agresseur et me lançais sur Austin. Je me mis à genoux devant lui, le serrant dans mes bras.


- Chuuuut, dis-je doucement. Austin... Qu'est-ce-qui s'est passé?


Je relevai son visage vers le mien, plongeant mes yeux bleus pâles dans ses noisettes. Du pouce, j'essuyai doucement ses larmes, le serrant toujours contre moi. Je lui pris sa lettre et en lu le contenu. Sa femme le laissait et éventuellement pour quelqu'un d'autre. Je continuai de le bercer contre moi, ne sachant quoi lui dire, ni quoi faire pour lui remonter le moral. J'étais une personne plutôt mélancolique, donc je ne savais pas comment faire rire quelqu'un. Je le vis lever son visage humide vers le mien, je posai mes lèvres sur son front, pour le rassurer.


- On m'a toujours dit que lorsqu'une porte se fermait, une autre finirait par s'ouvrir, chuchotais-je.


Ma main alla caresser ses cheveux, alors que je le gardais contre moi. De chaque côtés de nous, nos lettres reposaient sur le plancher. La mienne pleine de menaces et de sous-entendus et la sienne remplie de mauvaises nouvelles. Décidément ce n'était pas notre journée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mar 16 Aoû 2016, 12:00

Je vis Eva laisser tomber la lettre qu'elle tenait dans sa main et courir vers moi. Elle se mit à genoux devant moi pour me serrer dans ses bras. Au moins je n'étais pas seul pour affronter ça, Eva était là. Elle ne faisait pas grand chose, mais sa simple présence me réconfortait. Juste de la voir tout abandonner pour venir me consoler me toucha profondément. 


Chuuuut, dit-elle de sa voix douce et réconfortante. Austin... Qu'est-ce-qui s'est passé?


Elle releva mon visage vers le sien, plongeant son regard dans le mien. J'arrêtai soudainement de pleurer. Je n'avais jamais remarquer, mais les yeux d'Eva était d'un bleu si pâle que ça en était hypnotisant. Elle essuya doucement mes larmes, du revers du pouce, en me serrant toujours contre elle. Je n'étais pas capable de lui répondre alors elle prit la lettre et la lut, maintenant elle savait. Eva me berça document contre elle comme si j'étais un enfant. Je me sentis tout de suite mieux et je la trouvai vraiment doué pour faire cela. Je lui jetai un regard qui voulait dire que je la remerciais du plus profond de mon coeur et elle m'embrassa sur le front. 


On m'a toujours dit que lorsqu'une porte se fermait, une autre finirait par s'ouvrir, me chuchota t'elle à l'oreille.


Sa main alla caresser ma chevelure et je me blottit contre elle. Moi qui croyait que ça allait être une bonne journée et bien tout cela commençait très mal. Cependant Eva m'aidait à ce qu'elle soit moins pénible et je ne savais pas trop comment la remercier. Je levai le regard vers elle et je me sentis minable. Un mec était censé être quelqu'un de fort, un mec se devait de ne pas pleurer, pas en public du moins. Je me levai et tendit la main vers Eva pour l'aider à se relever.



-Je ne sais pas trop comment te remercier...Mais tu m'as vraiment aidé. Je te serai éternellement redevable, lui dis-je.

Je m'asseyai à la table ou Eva corrigeait ses devoirs plus tôt.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mar 16 Aoû 2016, 19:02

Je le sentis se blottir contre moi, mon coeur fit un saut. Austin releva son regard mouillé vers mon visage, je ne savais toujours pas quoi faire... Soudainement, l'enseignant de Runes se releva et prit ma main dans la sienne, afin de m'aider à faire de même. Je ne savais pas quoi faire, ni quoi dire, je ne faisais que le regarder.


- Je ne sais pas trop comment te remercier... Mais tu m'as vraiment aidé. Je te serai éternellement reconnaissant, souffla-t-il.


Sur ces mots, Cooper prit place à la table, où je corrigeais mes travaux. Je me penchai pour ramasser les deux lettres, posant la sienne près de lui et gardant la mienne, chiffonnée dans mon ptit poing. Je serrais ce dernier si fort, que mes jointures étaient blanches. Je m'assis en face de lui, serrant toujours le message de mon passé.


- C'est rien, dis-je, tout bas. Tout va s'arranger, tu verras.


Mon regard était fixé sur mon poing. Tout finirait par s'arranger, oui, quand ce fils de pute de Mangemort serait mort et enterré. Je ravalai un sanglot, sachant que j'aurais l'air d'une menteuse, si je me laissais aller. Je ne croyais même pas à mes propres paroles! Mon autre main alla se poser sur l'avant-bras d'Austin.


- Tu n'aurais pas Brianna Van der Bilt en Rune? demandais-je, sur un autre ton.


Je le vis lever un regard intrigué sur moi, il n'était donc pas au courant. Je mordis ma lèvre inférieure. Lui, qui était incroyablement proche des élèves, contrairement à sa prédécesseure. Je pris une petite inspiration, avant de plonger mon regard inquiet dans le sien.


- Elle ne s'est jamais présenté en cours ce matin, son dortoir est dans un sal état et personne ne sait où elle est, dis-je.


Peut-être mon instinct de louve, qui me poussait à m'inquiéter pour mes élèves. Peut-être que je les prenais tous pour mes louvetaux, mais je n'aimais pas savoir l'un d'eux loin de Poudlard. La main d'Austin se serra sur la mienne, alors que mon autre serrait la lettre. Mes ongles s'enfonçaient dans ma chair, ce qui me fit saigner abondamment.


- Merde, lançais-je, en lâchant la lettre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mar 16 Aoû 2016, 20:27

Eva se pencha pour ramasser nos lettres de malheur et posa la mienne près de moi. Je me demandais ce que voulais dire sa lettre. Peut-être un admirateur secret un peu trop insistant. Cependant ça avait l'air d'être plus que cela et ça m'intriguait au plus haut point. Eva serrait ce petit bout de papier si fort que ses jointures en étaient toutes blanches. Je ne l'avais jamais vu dans cet état normalement Eva gardait toujours son calme peu importe la situation. 


- C'est rien, dit-elle tout bas.Tout va s'arranger, tu verras. 


Son regard était fixé sur son poing et j'avais la forte impression qu'elle avait dit cela plus pour elle que pour moi. Je la vit avaler de travers et je voulu la serrer contre moi comme elle l'avait fait plus tôt pour moi. Eva posa alors sa petite main blanche comme la neige sur mon avant-bras, je la regardai dans les yeux.


Tu n'aurais pas Brianna Van der Bilt en Rune? demanda t'elle.


Mon regard changea, je n'avais pas Brianna dans mon cours, car elle ne l'avait simplement pas choisi. Eva se mordit la lèvre inférieure et je sus instantanément que Brianna avait fait une connerie. Elle inspira profondément avant de m'avouer ce qui c'était passer et de plonger un regard inquiet dans le mien.


Elle ne s'est jamais présenté en cours ce matin, son dortoir est dans un sale état et personne ne sait où elle est, lança t'elle d'un trait.


Mon coeur se serra, c'était entièrement ma faute si Brianna avait quitté Poudlard. Je m'inquiétai immédiatement pour elle et je voulut tout de suite partir à sa recherche. J'avais le bien-être de mes élèves bien plus à coeur que mon poste d'enseignant.Je serrai la main d'Eva et je vis apparaître une tache de sang au plancher. 



Merde, laissa t'elle échapper avant d'échapper sa lettre.




Je la ramassai avant de la mettre au poubelle. Qui que ça ait pu bien être, je voyais qu'il lui faisait peur. Il fallait qu'elle oublie tout ça et qu'elle passe à autre chose.




-Eva nous devons partir à sa recherche, lui dis-je inquiet, il pourrait lui arriver quelque chose de grave. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mar 16 Aoû 2016, 21:30

Une goutte de sang tomba au sol, mes ongles venaient de perforer ma peau. Austin rammassa ma lettre et la lança aux poubelles. Mon coeur se serra, il fallait que je la garde, il fallait que j'entretiennes ma haine envers ce salaud. Mon collègue avait l'air de voir tout l'effet néfaste de cette lettre, mais j'avais besoins de cela.



- Eva, nous devons partir à sa recherche, dit-il ,le ton urgent. Il pourrait lui arriver quelque chose de grave.



Mon regard était collé sur la poubelle. Je secouai la tête, avant de replonger mon regard dans celui d'Austin. Je serrai mon poing blessé et de mon autre main, serrai la sienne. Mon pouce caressa machinalement sa main.



- Alexander et Allana sont déjà partis à sa recherche, dis-je, rassurante. L'assitant-directeur et sa directrice de maison, la retrouveront, de plus, ils ont une petite idée d'où elle pourrait être. Ils vont tous régler.



Je défis mon poing, voyant que le sang n'arrêtait pas de couler. Je sortis ma baguette de ma poche de jean et la pointai sur la plaie. Un vulnera sanientur plus tard, ma paume était ornée d'une vilaine cicatrice. Je relevai un regard gêné, avant de me lever et aller repêcher ma lettre dans la corbeille. Je l'étendis devant lui, la lissant un peu.



- Tu crois sûrement que c'est un admirateur, ein, dis-je, un peu sèche. Eh bien non, c'est le connard qui m'a transmit sa malédiction. Il devait être au courant pour ma lycanthropie. Depuis mes 17 ans, un an après la morsure, qu'il m'envoit de lettres comme celle-là, toutes les semaines. Peut importe où je vais, il me retrouve. Lors de la dernière bataille, il a transformé notre bibliothécaire, ajoutais-je, en furie.



Des larmes s'étaient formées aux coins de mes yeux bleus pâles. Ce n'était pas de la peur, mais de la rage, j'allais tuer ce con. En fait, je savais que j'en serais incapable, simplement parce qu'il était mon alpha, que je ne ferais que courber l'échine devant lui. Je finis par cacher mon visage dans mes mains, laissant aller un sanglot. Je resterais impuissante face à Owen.



- Désolée, dis-je, la gorge sèche.



Je me levai, afin de m'en aller. Je détestais paraître faible comme cela, mais Austin me retint. Je me retournai, le voyant tenir solidement mon poignet dans sa main.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mer 17 Aoû 2016, 14:59

Son regard rivé sur la poubelle ou je venais de jeter sa satané lettre, Eva secoua la tête avant de plonger son regard bleu ciel dans le mien. Sa main indemne serra la mienne avant de caresser le dos de ma main machinalement de son pouce. Un drôle de chimie s'installais entre nous deux tellement qu'elle était palpable dans l'air. 


- Alexander et Allana sont déjà partis à sa recherche, dit-elle d'un ton rassurant et je soupirai, soulagé. L'assitant-directeur et sa directrice de maison, la retrouveront, de plus, ils ont une petite idée d'où elle pourrait être. Ils vont tous régler. 



Eva déplia son poing, puis sortit sa baguette pour cicatriser le tout. Elle leva un regard gêné sur moi surement à cause de la cicatrice qui ornait désormais sa main délicate. La professeure de métamorphose se leva ensuite pour aller chercher, à la poubelle, la lettre que je venais d'y jeter. Elle l'étendit devant moi et je levai un regard intrigué vers elle. Que-ce que tout cela signifiait?



- Tu crois sûrement que c'est un admirateur, ein, dit-elle sèchement. Eh bien non, c'est le connard qui m'a transmit sa malédiction. Il devait être au courant pour ma lycanthropie. Depuis mes 17 ans, un an après la morsure, qu'il m'envoit des lettres comme celle-là, toutes les semaines. Peut importe où je vais, il me retrouve. Lors de la dernière bataille, il a transformé notre bibliothécaire, ajouta Eva visiblement hors d'elle. 



Alors que je voyais des larmes apparaitrent aux coins de ses yeux, je restai impuissant fac à cela. J'aurais voulu me lever pour la prendre dans mes bras, mais au lieu de ça j'étais rester assis. Eva fini par cacher son visage de ses paumes en laissant échapper un sanglot.  



- Désolée, dit-elle. 



Elle se leva pour s'en aller, mais un élan de courage me saisit et j'attrapai son poignet. Je m'approchai d'elle pour la serrer dans mes bras. Un sentiment étrange commençait à naître en moi. Un sentiment que je n'avais éprouvé pour personne auparavant. Lorsque je voyais Eva pleurer, j'avais envie d'effacer la source de son malheur de la surface de la terre. Étrange, puisque normalement lorsque je voyais une femme pleurer je me sentais impuissant. Je relevai son visage vers le mien, son regard bleu ciel m'hypnotisa encore une fois. J'avais envie de l'embrasser, mais quelque chose en moi me disait de patienter. Au lieu de ça, du revers du pouce, je tassai quelques mèches qui était devant son visage et les calai derrière son oreille. Depuis mon arrivée, Eva et moi ne nous étions jamais vraiment adressé la parole et lorsque ce fût le cas une étrange proximité c'était installé. Qu'est-ce que cela voulait-il bien dire? 



-Ne soit pas désolé, alors que c'est moi qui ait commencé en premier, dis-je en riant doucement.



Je faisais référence à mes pleurs de tout à l'heure dû à la lettre de mon ex-femme. JE réalisai soudainement que je ne devais plus de compte à personne. J'étais un homme libre. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Jeu 18 Aoû 2016, 13:01

Impossible de me sauver, Austin tenait solidement mon poignet dans sa main. Je ne voulais pas paraître fragile, mais c'était exactement ce dont j'avais l'air. Faible, fragile, apeurée. Comme si je devais avoir besoins de la présence d'un homme, pour me sentir forte.


Mon collègue, ne me lâchant pas, se dirigea vers moi et me prit dans ses bras musclés. J'eus soudain une forte envie de rester ici, dans ses bras et lui appartenir. Je voulais maintenant, me laisser protéger! Ce n'était pas moi, j'étais forte, entêtée et calculatrice. Voilà, que je me faisais toute petite dans les bras d'Austin. Doucement, il releva mon visage vers le sien, je le laissai se noyer dans le bleu clair de mes yeux. Ses lèvres n'étaient qu'à un ou deux centimètres ds miennes, mais ne les touchèrent pas. Et ce à ma grande peine, ce qui me surpris. Son pouce dégaga quelques mèches rebelles de mon visage et les plaça derrière mon oreille.


Je ne le connaissai pas et le laissais me toucher avec une douceur exquise. Je me laissai aussi tenir contre son torse. Aguicheuse, va! Depuis son arrivée à l'école, j'avais fait tout en mon pouvoir, pour éviter son regard. Et malgré tout, je ressentais une forte chimie entre Austin et moi...


- Ne soit pas désolé, alors que c'est moi qui ait commencé en premier, dit-il en parlant de ses larmes.


Je restai muette, me faisant toute petite contre son torse. Tires-toi de là, Eva, me criait mon esprit. T'ouvrir à quelqu'un ne va t'ammener que du malheur de plus. Je baissai les yeux, avant de poser mes petites mains sur son torse. Elles se refermèrent en serrant le tissus de sa camisole. Je relevai mon regard vers son visage et son expression inquiète, me fit fondre.


-J'suis minable, dis-je tout bas. Mais... Merci.


Mon merci fut presque inaudible. Mes lèvres franchirent la distance qui les séparait de celles de mon collègue, mais se posèrent simplement au coin de sa bouche. Je finis par me défaire de son étreinte, avant de lui tourner le dos. Idiote, un homme marié au bord du divorce, c'est ça que tu veux?!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Jeu 18 Aoû 2016, 14:08

Eva ne me répondit pas et se blottit contre mon torse. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine, alors que je me croyais déplacé. La professeure de métamorphose baissa les yeux avant de poser ses mains sur mon torse agrippant ma camisole au passage. Eva releva son regard bleu ciel vers le mien et je la regardai, inquiet. Je ne voulais pas la voir pleurer à nouveau mon coeur ne le supporterait pas.


-J'suis minable, l'entendis-je dire à voix basse. Mais... Merci.


Je n'entendis pas la dernière partie de sa phrase, mais je la lut sur ses lèvres. Ces dernières se rapprochèrent des miennes et se déposèrent au coin de mes lèvres. Une drôle de sensation me secoua et je la regardai se défaire de mon étreinte, abasourdi.  Elle me tourna le dos et je restai là à me demander ce qu'elle pouvait bien trouver à un type comme moi. Je venais quand même de pleurer devant elle. Je passais pour un faible. Pourtant elle me désirait je venais d'en avoir la preuve. Je la retournai vers moi.





-Tu ne l'es pas, commençai-je, en revanche moi si. Je te trouve trouve très forte d'être capable de vivre avec tout ça. Il y en a beaucoup qui n'y arriverait pas, moi y compris. terminai-je ,caressant sa joue de mon pouce.




Nos regards fusionnèrent et j'approchai mes lèvres des siennes pour l'embrasser doucement. Ma main droite toujours sur sa joue descendit vers sa nuque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Ven 19 Aoû 2016, 00:38

Mais qu'est-ce que tu es en train de faire là?! Embrasser un homme au bord du divorce? Wow, un nouveau record de stupidité, Greene! Veux-tu vraiment être la femme entre son ex et celle qu'il marrira après? Non? Repousse-le! Non! Mes pensées virevoltaient dans ma tête.



- Tu ne l'es pas, dit l'enseignant d'étude des Runes, en me retournant vers lui. En revanche, moi, si. Je te trouve très forte d'être apable de vivre avec tout ça. Il y en a beaucoup qui n'y arriverait pas, moi y compris.



Mon regard se perdit dans le sien, alors que la même chose se passait de son côté Ses lèvres, si près des miennes, s,approchèrent et allèrent caresser ma bouche. Je chavirai dans un tourbillon d'émotions, alors que sa main, qui reposait sur ma joue, passa sur ma nuque.



Prisonnière de son étreinte, je me laissai embrasser. Je me sentis, à ma grande surprise, répondre au baiser, en appliquant ma propre passion. Mes mains glissèrent contre son corps, pour s'accrocher à ses hanches, alors que je me mettais sur la pointe des pieds, pour continuer à l'embrasser. Je me dégagai avec douceur, feignant d'avoir besoins d'air et posai le bout de mes doigts contre ma lèvre inférieure.



- Je... Je sais pas pourquoi j'ai fait ça, soufflais-je. Je... Je ne le regrette pas.



Je levai un regard perdu sur Austin, mes doigts toujours sur ma lèvre du bas. Personne ne m'avait embrassé avec autant de douceur et d'émotions. Les seuls baisers et «marques d'amour» étaient celles que mon créateur m'avait donné avant de me transformer. si les lèvres d'Owen goûtaient le sang et la mort, celles d'Austin goûtaient le café et l'espoir d'une vie meilleure. Je me rapprochai de mon collègue et reposai mes lèvres contre les siennes, tirant sur sa camisole, afin de l'attirer avec moi. Je posai mon dos au mur de la salle des enseignants, m'emprisonnant moi-même entre la pierre et le corps d'Austin. Mes lèvres toujours contre les siennes, mes mains décidèrent de passer sous sa camisole, pour caresser son torse. Je n'avais jamais aimé, je voulais l'être.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Ven 19 Aoû 2016, 16:43

Eva se laissa prendre au jeu et répondit même à mon baiser. J'étais clairement tomber amoureux d'elle, de ses yeux ciel et de sa détermination. Ses mains glissèrent contre mon torse comme si on faisait ça depuis toujours, puis s'arrêtèrent à la hauteur de mes hanches pour se hisser un peu plus haut. J'étais grand c'est vrai et je n'avais pas réaliser à quel point Eva était petite. Peut-être, car je voyais en elle une grande âme. Elle se dégagea doucement de notre étreinte et posa ses doigts contre sa lèvre inférieure, se demandant clairement pourquoi elle avait fait ça. Mon coeur se serra, je ne voulais pas qu'elle me repousse. Je savais qu'avec elle ce serait différent, car je le ressentais au plus profond de mon être. 



- Je... Je sais pas pourquoi j'ai fait ça, l'entendis-je bégayer. Je... Je ne le regrette pas. 



Elle leva un regard perdu vers moi, alors que mon coeur faisait quelques pirouettes dans ma cage thoracique. J'étais heureux qu'elle ne regrette rien. Ses lèvres devenaient petit à petit une sorte de drogue pour moi, elles goutaient si bonnes. Eva se rapprocha de moi pour reposer ses lèvres contre les miennes, tirant sur le tissu de  ma camisole pour m'attirer plus près d'elle. Je sentais déjà que nous ne serions jamais assez près l'un de l'autre. Eva s'adossa au mur alors que ma main droite caressai tendrement sa joue, l'autre fourrageait dans sa chevelure. Jamais je ne m'étais senti ainsi. J'avais peut-être enfin trouver la bonne personne, celle à qui je ne serais jamais infidèle. Alors que notre baiser, s'intensifia, ma belle passa ses mains sous le tissu de ma camisole, caressant mon torse finement musclé. C'est alors qu'un prof fit son entrée. Je rompis notre baiser pour me retourner et voir qui s'était. Cedric Elgort. 





-Euhmm.. désolé de vous déranger, dit-il en riant. 



Je le regardai ne sachant pas trop ce que je devais répondre à cela. Eva allait sûrement lui répondre elle le connaissait sûrement depuis bien plus longtemps que moi. Je jetai un coup d'oeil à cette dernière, j'étais paniqué.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Ven 19 Aoû 2016, 21:00

Jamais je n'avais ressentis quelque chose d'aussi fort dans ma vie, excepté la haine que je portais à Owen, mon créateur. Mes doigts contre sa peau m'envoyaient des décharges électriques, mon désir ne cessait de grimper en moi. Je sentais mon intimité devenir de plus en plus chaude et humide, chose que je n'avais jamais vécue. La porte de la salle des enseignant s'ouvrit rapidement et du coin de l'oeil, je vis Cedric entrer. Les lèvres d'Austin venaient de quitter les miennes, alors qu'il se tournait pour voir qui venait de faire son entrée.


- Euhmm... Désolé de vous déranger, ria Ced.


Le regard de Cooper était fixé sur mon ami et collègue. Austin me lança un regard plus que paniqué. Je rougis immédiatement, avant de baisser le regard au sol, comme une étudiante que l'on venait de surprendre. Je relevai la tête, Ced se dépêchait de prendre une tasse de café.


- Tu... Tu ne dérange pas, chuchotais-je.


Le jeune enseignant de potions sortit aussi rapidement qu'il était rentrée, je reportai mon attention sur Austin. Je mordis ma lèvre inférieure, avant de repasser mes mains sur son torse. Je sortis ma baguette de mon jean noir et la pointai sur la porte. Je lançai silencieusement un sort, afin de barrer la porte et laissai tomber ma baguette au sol. Mes mains glissèrent sur les épaules d'Austin, lui retirant sa chemise à carreaux. Ses bras m'entourèrent de nouveau, alors que mes lèvres reprenaient les siennes. Je remis mes mains contre la peau de son torse, sous sa camisole.


- P... Prends-moi, soufflais-je.


Mes mains allèrent défaire son jean, avec hâte. J'avais besoins de sentir sa peau contre la mienne. Je voulais qu'il me prenne et qu'il me fasse sienne. J'attirai son corps contre le mien, l'embrassant avec l'énergie et la passion du désespoir. J'avais besoins de lui. Ma respiration se faisait rapide et se transformait en petits gémissements, au travers du baiser. Il n'y avait plus de retour vers l'arrière, c'était lui et moi contre le reste du monde. Ses mains fermes me tenaient contre lui, sur son torse solide. Tout en moi, lui criait de me prendre et de m'aimer.


- Aime-moi, suppliais-je entre deux gémissements.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Sam 20 Aoû 2016, 10:59

Eva me regarda en rougissant avant de baisser le regard au sol. Elle était vraiment mignonne comme ça. Alors que Ced se dépêchait à prendre une tasse de café, Eva releva la tête pour lui adresser la parole. La vois sûre d'Eva de la normale laissa place à quelques bégaiements. Je lui lançai un regard étonner.


- Tu... Tu ne dérange pas, l'entendis-je chuchoter. 


Ced sortit tout de suite après avoir pris son café et Eva reporta son attention sur moi. Enfin! La directrice de Serdaigle mordit sa lèvre inférieure reposant ses mains sur mon torse solide. Cette dernière sortit également sa baguette de la poche de son jean avant de la pointer sur la porte. Personne ne nous interromprait désormais. Eva laissa tomber sa baguette sur le sol avant de me retirer ma chemise à carreaux.   Je l'entourai de mes bras, alors que ses lèvres reprenaient possession des miennes. Ma belle passa ses mains délicates sous ma camisole pour caresser mon torse et je soupirai bruyamment. J'avais besoin de cela pour oublier les événements des dernières semaines.


- P... Prends-moi, l'entendis-je me dire d'un soupir. 


Mon coeur s'arrêta, elle ne me rejetais pas loin de là. Je me félicitai intérieurement de cet exploit. Ses mains douces allèrent déboutonner mon jean avec une urgence inné. J'avais besoin de sentir la caresse de sa peau contre les miennes et je savais très bien que c'était son cas aussi. Elle m'attira contre elle encore une fois, m'embrassant désespérément. Je passai cette fois mes mains sous son chandail marine. Caressant son dos avec une douceur extrême.Ce dernier faisait ressortir ses yeux à merveilles. Sa respiration se faisait de plus en plus rapide et bruyante. Elle ne mentait pas quand elle m'avait dit de la prendre. Je la fit se hisser contre moi, alors que mon jean tombait sur le sol. J'adossai Eva contre le mur avant d'enlever ma camisole, lui révélant mon torse. 


- Aime-moi, l'entendis-je me supplier, alors qu'elle gémissait tant elle voulait me sentir en elle.


J'étais maintenant en boxer devant Eva et elle avait encore tout ses vêtements. J'entrepris donc de la déshabiller un peu. Je commençai par lui enlever son chandail marine, révélant un soutien gorge noir. Je restai abasourdi devant la beauté de son corps, puis lui défit son jean après l'avoir reposer au sol. La directrice de Serdaigle portait des sous-vêtements assortis et cela eut pour effet de m'exciter encore plus que je ne l'étais déjà. Elle était devant moi à moitié nue et je la désirais plus que n'importe quel femme avec laquelle j'avais baiser jusqu'à présent. C'est à ce moment que je sût que je ne trouverais jamais mieux qu'Eva Greene.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Dim 21 Aoû 2016, 12:59

Ses mains, fortes et douces, passèrent sous mon pull, allant caresser la peau de mon dos. D'un coup, Austin me souleva, me faisant croiser mes jambes autour de lui, mon dos heurta le mur, comme il retirait sa camisole. Son torse finement musclé me fut révélé enfin. Son jean tomba aussi au sol.


Mon collègue était maintenant en boxer devant moi, alors que j'étais encore vêtue! Cela ne prit pas de temps, qu'Austin me retirait mon chandail, révélant ma petite poitrine dans ma brassière noire. Je sentis ses mains aller défaire mon jean, alors qu'il me déposait au sol. Et voilà qu'en l'espace d'une seconde, j'étais quasiment nue devant lui. Mon coeur se débattait de nervosité, je me retins de croiser mes bras contre ma poitrine, alors qu'il promenait un regard brûlant sur moi. Je pouvais voir a quel point, il me voulait et c'était extrêmement réciproque! Je pris sa main dans la mienne, inversant nos positions, avant de me diriger vers la table et de la débarrasser de son contenu, d'un geste brusque. J'y grimpai et m'y étendis, attirant Austin par-dessus moi.


- Prends-moi, le supplais-je, à nouveau.


Je sentais ses mains caresser ma peau frissonnante, avec une douceur incomparable. Je me redressai et me lançai à genoux devant lui. Mes mains remontèrent en douceur, le long de ses jambes, ne s'arrêtant qu'à la ceinture de son boxer. Je relevai mon regard vers le sien, mes sûrement cramoisies par la nervosité. Je finis par baisser son sous-vêtement, libérant son sexe massif. Je laissai échapper une petite inspiration de surprise. Je décidai de faire fi de ma nervosité et entourai son membre de ma petite main. J'entamai un doux va et vien, mon regard toujours perdu dans le sien. Au bout d'un court moment, je passai ma langue contre son gland, avant de le prendre complétement en bouche. J'entamai un lent et fort va et vien. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Dim 21 Aoû 2016, 22:44

Eva prit ma main dans la sienne et inversa nos position pour me diriger vers la table ou elle corrigeait les copies de ses élèves plus tôt. La directrice de Serdaigle débarrassa la table de son contenu d'un geste qui en disait long sur son état. Elle voulait être prise maintenant et sur cette table. Eva y grimpa avant de s'y étendre, puis m'attira par dessus son corps parfait. 


Prends-moi, me supplia t'elle de nouveau.


Je caressai sa peau nue tendrement, calant mon visage dans son cou. Eva se redressa soudainement pour se mettre à genou devant moi. J'aurais menti si je disais que cela ne m'excitait pas. Ses mains remontèrent le long de mes jambes pour s'arrêter à la hauteur de mon boxer. Mon sexe tendu l'attendait patiemment. Eva leva son regard azuré vers le mien et baissa mon sous-vêtement, libérant mon sexe. Eva laissa échapper une petite exclamation de surprise avant de prendre mon sexe dans sa main. Cette dernière paraissait si petite et cela m'excita davantage.  Elle entama un doux va et vien, alors que nos regards fusionnèrent. Après un petit moment de ce traitement divin, Eva passa sa langue contre mon gland avant de le prendre complètement en bouche. Elle continua ce qu'elle avait commencer plus tôt avec sa main, mais cette fois-ci utilisant sa bouche. Je rejetai la tête vers l'arrière, c'était si bon. La professeure de métamorphose continua un petit moment avant que je l'arrête. Je détachai son soutien gorge d'une main experte avant de plonger la main droite dans sa culotte. Je pouvais sentir son désir pour moi au bout de mes doigts et j'entrepris de lui enlever complètement. Elle m'avait fait plaisir, c'était à mon tour de lui rendre la pareil. J'allongeai Eva sur la table, puis descendit de celle-ci, m'agenouillant au sol pour être face à face avec son sexe. J'approchai doucement mon visage avant de le lécher. Je me concentrai ensuite sur son bouton de chair que je léchai avidement. Mon érection devint de plus en plus douloureuse. Je me redressai, puis rapprochai Eva de moi. Doucement j'approchai mon sexe du sien et la pénétrai d'un doux coup de rein. Je ne voulais pas lui faire mal, évidemment. Je soupirai d'aise, alors que je sentais son sexe serrer le mien. Qu'est-ce que c'était bon.




-Est-ce que je te fais mal? demandai-je inquiet, alors qu'elle ne bougeait ni parlait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Lun 22 Aoû 2016, 23:18

Jamais de ma vie, ne m'étais-je laissée aller comme cela. Jamais, je n'avais été avec un homme, à qui je voulais tout donner. Je vis Austin, au travers de mes yeux mi-clos, rejeter sa tête vers l'arrière, une expression de plaisir intense sur son visage. Je fus instantanément fière de moi. Ce traitement dura un petit moment, jusqu'à ce que l'enseignant de Runes m'arrête et m'aide à me redresser. Il défit ma brassière d'une main, plongeant l'autre dans ma petite culotte. Mon intimité se contracta au contact de sa main.


Une seconde seconde plus tard, j'étais complétement nue et à sa merci. Austin me coucha dos contre la surface froide de la table et se mit à genoux devant moi. Mes jambes s'écartèrent d'elles-même, alors qu'il approchait son beau visage de ma féminité. Sa langue se glissa contre mon sexe, avant d'aller chatouiller mon petit bouton de chair. Austin passa sa langue à répétition contre ce dernier, chaque coups de langues, me faisant presque perdre la raison. Au bout d'un moment, juste avant que je ne tombe d'extase, mon amant se redressa et m'attira vers lui. D'un doux coup de reins, il me pénétra, son sexe massif frôlant mes parois internes, j'eus une immense envie de crier, mais me retins.


- Est-ce que je te fais mal? demanda-t-il d'un ton inquiet.


Oui, mais n'arrête pas, criais-je dans ma tête. Je fermai les yeux, alors qu'il entamait un bon va et vien en moi. Au bout d'un moment, j'échappai un gémissement sonore. Mes yeux se rouvrirent et se plongèrent dans les siens, aux battements déments de mon coeur, je compris que mes yeux venaient de prendre une couleur jaune-dorée. Mes yeux de louve. Je les refermai, toujours en gémissant très fot, tentant de me calmer. Je me redressai, croisant mes jambes autour de sa taille, sentant son membre se rendre plus profondément en moi.


- Au...Austin... plus... fort, souffais-je, à son oreille, la voix brûlante de luxure.


Je pris ses lèvres, en un baiser presque violent, avant de cacher mon visage dans son cou. Chaque coups de hanches m'arrachaient un cri de passion, alors que je m'accrochais à lui. Mon coeur allait exploser dans ma poitrine. J'en voulais plus. Chaque va et vien faisait que mon petit bouton de chair effleurait sa peau douce.


C'est à ce moment, que je me rendis compte, que j'étais en train de tomber amoureuse d'Austin Cooper. Et ce, littéralement quelques semaines après l'avoir rencontré et une petite heure après lui avoir parlé pour la première fois.


- J'ai mal, murmurais-je. Ne t'arrête pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mar 23 Aoû 2016, 12:40

Eva ferma les yeux sans me répondre j'en déduis que sa réponse était négative. J'entamai un va et viens régulier et après un petit moment Eva laissa échapper un gémissement un peu trop fort. J'étais sur la bonne voie. Ses yeux bleu azur laissèrent place à un jaune dorée. La louve en elle voulait prendre le dessus, oops.  C'était peut-être pas si bien que ça finalement .. Je ne voulais pas finir dévorée par la femme que j'aie le plus désiré de mon existence. Voyant sûrement que cela me troublait, Eva referma les yeux toujours en gémissant assez fort pour que la moitié de l'école l'entende. Je levai les yeux au ciel, puis elle se redressa croisant ses jambes autour de ma taille. mon sexe se rendant encore plus loin en elle, je laissai échapper un soupir d'aisance. 


Au...Austin... plus... fort, souffla t'elle à mon oreille, d'un voix étonnement suave. 


Elle m'embrassa sauvagement avant de cacher son visage dans mon cou, alors que j'exécutais sa demande. Eva s'accrochait à moi tel un Koala, alors que je lui donnais ce qu'elle m'avait demander. Mon coeur battait à la chamade alors que quelques perles de sueur commençait à se former sur mon front. À chaque fois que je la voyais décanter je lui en donnais plus. 


J'ai mal, murmura t'elle. Ne t'arrête pas.






Cette confession me perturba, elle venait de se contredire dans la même phrase. Eva avait peut-être perdu la raison ? Bientôt l'orgasme me frappa de plein fouet et je me retirai juste au bon moment. Ma semence s'étala un peu partout et je levai un regard gêné sur Eva.




-Désolé, dis-je tout bas, alors que j'essayais de tout nettoyer. 






Bon et bien voilà je venais de baiser la prof de métamorphose. Une autre à ajouter à ton tableau de chasse Cooper me disait ma conscience, tandis que mon coeur me disait le contraire. Je me rapprochai doucement d'Eva, alors que j'avais terminé de nettoyer. Je la serrai dans mes bras, puis plongeai mon regard dans le sien. 




-J'espère que ça voulait dire quelque chose pour toi. Parce que de mon côté je n'ai pas envie que ce ne soit quelque chose que l'on ai fait qu'une seule fois, lançai-je la mine basse.




J'étais réellement amoureux d'Eva et je voulais que ça continue, je ne voulais pas me faire rejeter. J'avais peur, la dernière fois que j'avais offert mon coeur à une fille sur un plateau d'argent, cette dernière l'avait détruit de sa propre main. C'est pour cela que je trompais mes copines depuis ce temps-là. Je sentais qu'avec Eva ce serrait différent. Son simple sourire suffisait à remettre de la joie dans mon coeur. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mar 23 Aoû 2016, 23:40

Tout mon corps ruisselait de sueur, je me sentais de plus en plus proche de l'orgasme. Tout mon être brûlait pour lui, alors qu'il accélérait son mouvement en moi. L'orgasme finit par le frapper, en même temps que moi. Austin se retira, répandant sa semence un peu partout sur la table.


- Désolé, dit-il tout bas, en essayant de nettoyer le tout.


Je le laissai ramasser, restant muette. Je finis par le laisser s'approcher de moi, me prendre dans ses bras musclés. Ses yeux se plongèrent dans les miens. Le contact de sa peau nue contre la mienne m'électrisa. Je me surpris à penser et à avoir peur qu'il parte. Si il me laissait seule, que ferais-je? Serais-je capable de le croiser dans les couloirs?


- J'espère que ça voulait dire quelque chose pour toi. Parce que de mon côté, je n'ai pas envie que ce soit quelque chose que l'on ai fait qu'une seule fois, murmura-t-il, la tête basse.


Je connaissais sa réputation de tombeur, je savais aussi qu'il tait TOUJOURS marrié, mais près du divorce. Ma tête me criait de partir, mon coeur me hurlait de rester et de l'aimer et la louve ne faisait que le désirer. Je fermai mes paupières sur mes iris dorées, tentant de mon mieux de me calmer. Ma peau sensible frissonnait contre la sienne, n'aidant pas le processus. Mon coeur finit par se calmer, je rouvris les yeux et les replongai dans les siens.


- Je... J'ai pas envie, non plus, d'en rester là, soufflais-je. Mais, repris-je d'une voix plus claire. Divorce...


Me rendant compte du poids, assez lourd, de mes paroles, je baissai la tête, me décollant de lui. Ce n'était pas ma place de lui ordonner cela. D'un autre coté, je ne le voulais que pour moi et personne d'autre. Je ne voulais pas avoir a le partager. Je ne voulais pas, non plus, être une maîtresse.


- Si tu me promets, que dorénavant, il n'y aura que moi, lui chuchotais-je. Je dis oui...


Je relevai mon regard vers Austin, je savais que j'étais amoureuse de lui, mais étais-je prête à tout lui donner? Et si Owen l'apprenait, Austin courait un grand danger, puisque mon créateur éétait l'un des mangemorts les plus craints d'Angleterre. Surtout qu'il me voyait comme sa propriété... Oui, j'étais prête à tout donner, même ma vie pour la sienne. Je tuerais ce connard de mangemort si il osait toucher à un seul cheveux de l'homme de ma vie.


J'attirai le beau visage de mon amoureux vers le mien, afin de poser mes lèvres sur les siennes. Mon corps nu se pressa, de nouveau, contre le sien, alors que je faisais descendre mes baisers dans son cou; son torse; ne m'arrêtant qu'à son bas ventre. Maintenant à genoux devant lui, je levai un regard adorateur sur Austin.


- Je... Je n'ai jamais fait l'amour à quelqu'un, dis-je amoureusement. Tu m'as appris ce qu'est aimer. Je ne vais jamais cesser de t'aimer, Austin Cooper, je veux que ce soit la même chose pour toi.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mer 24 Aoû 2016, 00:41

Eva ferma les yeux, un frisson la parcourut et elle les rouvrit par la suite. Je sentais déjà son refus, mon corps réagissait mal. Mon coeur battait à tout rompre et je ne voulais que partir d'ici. Elle plongea son regard dans le mien et je le baissai instinctivement. Je ne voulais pas qu'elle voit que cela me blesserait. 


Je... J'ai pas envie, non plus, d'en rester là, Mais Divorce..., m'ordonna t'elle.


Je soupirai de satisfaction, j'étais si heureux. C'était claire que j'allais continuer les procédures de divorce de mon côté. J'avais trop de respect pour Sofia, je me devais de lui donner cela au moins. Eva baissa la tête et recula pour s'éloigner de moi. Je lui lançai un regard paniqué. 


Si tu me promets, que dorénavant, il n'y aura que moiJe dis oui..., l'entendis-je chuchoter.


Je la repris dans mes bras en souriant comme un enfant de 5 ans. Elle me rendait si heureux. Eva releva un regard amoureux vers moi et je ne pu m'empêcher de prendre ses lèvres contre les miennes. J'étais prêt à tout pour elle, je lui aurais même laisser ma vie volontier. Elle attira mon visage vers le sien, notre baiser fût doux, mais emplit d'émotions. Son corps nu se pressa contre le mien et je frissonnai alors qu'elle embrassait mon corps tout entier.  Eva se mit à genoux devant moi et je lui lançai un regard interrogateur. 


Je... Je n'ai jamais fait l'amour à quelqu'un, dit-elle amoureusement. Tu m'as appris ce qu'est aimer. Je ne vais jamais cesser de t'aimer, Austin Cooper, je veux que ce soit la même chose pour toi. 




Un frisson me traversa, il était donc vrai qu'Eva n'avait jamais connu ce qu'était l'amour. 




-Je te promets que je te serrai toujours fidèle. Je te promets que je commencerai les procédures de divorce. Finalement, je te promets de t'aimer et te protéger jusqu'à ce que mon coeur cesse de battre. Peut importe la difficulté, nous la surmonterons. Je ne suis pas un homme qui abandonne facilement, n'oublie jamais cela. dis-je sérieusement.




Je la fit se relever pour la prendre dans mes bras. Il est vrai que j'avais promis les même chose à Sofia lors de notre mariage, mais maintenant c'était différent et je le sentait dans toute mon âme. Eva Greene était la femme de ma vie et serait la mère de mes enfants, si elle en voulait bien sûre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Dim 28 Aoû 2016, 21:59

Amoureuse, damnée, prise au piège; voilà ce que j'étais. Quand on se laissait aller, on finit par tomber amoureux. Je n'avais pas le droit d'aimer, mon créateur ne me le permettrait jamais et finirait par s'en prendre à Austin. Je ne pouvais pas me permettre de le mettre en danger. Je voulais qu'il me protège, mias c'était à moi de le protéger, c'était à moi de tuer Owen...


Un frisson puissant parcourut le corps de mon amour, alors que je lui apprenais, que je n'avais jamais connu l'amour. Je n'avais connu que la violence et le viol. Mes parents m'aimaient, mais ils étaient effrayés par ma condition.


- Je te promets, que je te serrai toujours fidèle. Je te promets que je commencerai les procédures du divorce. Finalement, je te promets de t'aimer et de te protéger, jusqu'à ce que mon coeur cesse de battre. Peut importe la difficulté, nous la surmonterons. Je ne suis pas un homme qui abandonne facilement, n'oublie jamais cela, dit Austin, très sérieux.


Ses mains prirent les miennes, pour me relever et me serrer contre son torse. Mon coeur se remit à se débattre, je me surpris à me demander si il avait déjà promis cela à son ex-femme. Lui avait-il chuchoté tous ces mots d'amour à l'oreille? Lui avait-il fait l'amour aussi tendrement qu'à moi? Probablement. Et alors? Je sentis mon désir remonter en moi, alors que je pressais mon corps nu contre le sien.


- Je t'aime, Austin, râlais-je, amoureuse.


Ma voix débordait de désir. Je voulais qu'il me reprenne, qu'il me fasse de nouveau sentir comme la plus parfaite femme au monde. Je levai mon regard vers le sien, avant de presser mes lèvres contre les siennes, mordre sa lèvre inférieure et grafigner doucement la peau de son dos avec mes ongles.


- J'ai envie de toi, minaudais-je.


Mes mains se remirent à caresser son corps musclé, avant d'aller empoigner son sexe et d'entamer un lent va et vien. Mes yeux se plongèrent dans les siens, alors que mes lèvres se pressaient au siennes. Je ne pouvais m'empêcher de gémir au travers de nos baisers, ma langue allant danser avec la sienne. Je sentais mon intimité devenir de plus en plus humide, je pris sa main et la plaquai contre ma féminité. Je guidai ses doigts sur mon petit bouton de chair, tout en lui offrant un doux traitement de mon autre main.


- Refais-moi l'amour, dis-je, la voix chaude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Ven 02 Sep 2016, 13:40

 Eva pressa son corps toujours nu contre le mien et une vague de désir remonta en moi. Encore une fois ? Serait-ce possible ? Jamais, moi et mon ex-femme n'avions fait l'amour deux fois de suite.  


Je t'aime, Austin, me dit-elle, alors que je caressais son dos nu de ma main.


Par le ton de sa voix je savais qu'elle en voulait encore. Son regard croisa le mien. Ses yeux azurés avaient toujours eut un effet fou sur moi. Eva pressa ses lèvres contre les miennes, avant de mordre doucement ma lèvre inférieure. Sa main droite passa dans mon dos pour le griffer au passage. Ma tigresse en voulait encore, eh bien c'est ce qu'elle allait avoir. 


J'ai envie de toi
, me susurra t'elle à l'oreille. 


Ses mains se mirent à caresser mon corps et mon sex réagit instinctivement à ses caresses en se dressant. Eva entama un long va et viens sur ce dernier et je rejetai la tête vers l'arrière. Comment se pouvait-il qu'une femme qui n'ait jamais connu l'amour soit aussi bonne ? Son regard couleur ciel plongea dans le mien avant de presser ses lèvres contre les miennes. Eva ne pouvait s'empêcher de gémir entre nos baisers et cela m'excita davantage. Sa main prit la mienne et la plaqua directement au bon endroit. Elle guida mes doigts de sa main sur son sexe, alors qu'elle continua les va et viens sur mon sexe de l'autre. Mon érection n'avait jamais été aussi douloureuse.


Refais-moi l'amour, me susurra t'elle à l'oreille.




Que vos voeux soit éxaucer ma chère demoiselle. Je la fit grimper sur moi, ses jambes entourant mes hanches. Je plongeai mon regard dans le sien, caressant son dos tendrement de mes deux mains. Je la trouvais si belle, cette femme m'ensorcelait. Je la fis descendre doucement sur mon sexe et commençai un doux va et viens en elle. Ma respiration se faisait de plus en plus bruyante et rapide, elle m'excitait carrément. Mes lèvres se mêlèrent au sienne alors que j'accélérais le rythme. Je ne pouvais m'empêcher de gémir c'était si bon. Peut-être même meilleur que la première. 




-Je t'aime tant Eva, chuchotai-je entre deux gémissements.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Ven 02 Sep 2016, 20:28

Son sexe se faisait de plus en plus volumineux dans ma petite main. Ses doigts caressaient mon petit bouton de chair, m'hypnotisant dans cette luxure. Mon amoureux me souleva de terre, me faisant croiser mes jambes autour de sa taille. Son regard perçant se plongea dans le mien, alors que ses mains caressaient la courbe de mon dos nu. Chaque contact de sa peau contre la mienne suffisaient à me faire gémir.


Avec douceur, il me fit descendre contre son sexe, avant d'entamer un lent va et vien en moi. Cette fois, je poussai un cri, un cri de passion mêlée à la douleur. Sa respiration devint de plus en plus bruyante et saccadée. Ses lèvres, au goût de café, se plaquèrent contre les miennes, alors qu'il accélérait le mouvement en moi. Ses gémissements m'excitaient de plus en plus.


- Je t'aime tant, Eva, râla Austin, entre deux coups de bassins.


Je rejetai ma tête vers l'arrière, tout en gémissant fortement. Mes mains allèrent éraffler la peau de son dos, avant de s'enfoncer dans la peau de sa nuque. Je dûs fermer mes yeux, afin de calmer la louve en moi. Je finis par faire glisser mes lèvres dans son cou. Mes gémissements ne cessaient de devenir plus en plus fort, alors que je forçais mon pelvix contre son sexe.


- Austin... gémis-je dans son oreille. Oh....


Mes lèvres remontèrent sur sa gorge, avant d'aller mordiller son lobe d'oreille. Mes jambes se resserrèrent contre sa taille, je sentais mon petit bouton de chair effleurer la peau humide et douce de son torse. Mon intimité devint extrêmement engourdi par tout le plaisir que mon amant me procurait. J'allai étouffer mes cris en plaquant mes lèvres sur celles d'Austin. Je rouvris mes yeux azurs sur lui, allant les plonger dans son regard amoureux. Je commençai à faire danser mon bassin, synchronisant mon mouvement avec ceux de mon amant.


- Je t'aime, râlais-je. Aime-moi, fais-moi tienne.


Je mordis ma lèvre inférieure jusqu'au sang, alors que des larmes coulaient de mes yeux. L'amour, c'était cela, c'était sentir son corps fusionner avec celui de l'autre. Sentir que chaque mouvements, chaque caresses est tant attendu, comme si c'était la dernière chose au monde. C'est à ce moment que je me sentis devenir complète. Que je me sentis heureuse pour la première fois. Je fus frappée par un orgasme massif, me faisant crier de plaisir, avant que je me mette à trembler dans les bras d'Austin.


- Je veux t'épouser, murmurais-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Austin Cooper
Enseignant d'études des runes
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/07/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Lun 05 Sep 2016, 22:48

Eva rejeta la tête vers l'arrière un puissant gémissement la secoua. Ses mains allèrent griffer mon dos sensuellement, avant de planter ses ongles dans ma nuque. Ma déesse ferma les yeux et ses gémissements devinrent de plus en plus puissant. Ses lèvres allèrent caresser la peau sensible de mon cou et un frisson me parcourut.

-Austin..., l'entendis-je gémir au creux de mon cou. Oh...


Ses lèvres remontèrent jusqu'à mon lobe qu'elle mordilla doucement. Les douces jambes de mon amante se resserrèrent autour de ma taille. Je sentais son sexe effleurer mon torse à chaque coup de rein que je lui donnais et cela m'excitait davantage. Eva plaqua ses lèvres contre les miennes en gémissant. J'adorais savoir que je lui procurais autant de plaisir. Ma chérie rouvrit ses belles prunelles azurs et je ne pu m'empêcher de lui jeter un regard amoureux. Ma louve synchronisa son mouvement de bassin au mien, y mettant plus de profondeur et de force.


-Je t'aime, aime-moi, fais-moi tienne, l'entendis-je gémir sa voix pleine de désir.


Eva se mordit la lèvre si fort qu'une goutte de sang y apparut. Des larmes roulèrent sur ses joues et je pensai immédiatement que je l'avais blesser. Quelques secondes plus tard, l'orgasme la frappa et je me sentis instantanément moins coupable. Eva se mit à trembler tellement son orgasme était violent. Je la serrai dans mes bras, alors que le mien frappa sans prévenir. Je n'eus aucunement le temps de me retirer. Je devais dire aussi que je n'en avais eu aucunement envie. Le sexe humide et chaud d'Eva enserrant le mien, il n'y avait rien de meilleur que ça. Enserrer dans les bras de l'autre, nous étions au paradis. Jamais pour rien au monde je ne voulais être séparé de ma belle louve.


-Je veux t'épouser, l'entendis-je chuchoter.


Je figeai. Étais-je vraiment près à m'embarquer dans un nouveau mariage ? Je n'étais même pas encore divorcé de ma première femme. J'aimais Eva de tout mon coeur, mais j'avais besoin de temps pour réfléchir à tout cela. L'idée ne me repoussait pas, cependant je devais divorcer en premier.


-Eva, ma chérie, il est encore tôt pour parler mariage. Tu ne crois pas ? dis-je tendrement en la serrant dans mes bras.


Nous venions de faire l'amour une deuxième fois de suite et j'étais combler de bonheur. J'en oubliais même le fait que je venais de répandre ma semence en elle...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Courrier ouvert   Mer 07 Sep 2016, 23:24

Toujours pressée contre moi, Austin figea suite à ma folle déclaration. Malgré cela, je sentis un violent orgasme prendre posession de son être. Ses bras musclés tenaient mon corps prisonnier entre le mur et lui. Son membre ramollit en moi. Mon coeur se débattait dans ma poitrine. Je débordais soudainement d'amour pour lui.


- Eva, ma chérie, il est encore tôt pour parler mariage. Tu ne crois pas? demanda-t-il doucement.


Oui, il l'était! Mais j'avais tellement peur de le perdre, que mon esprit me poussait à l'enfermer dans un mariage! J'tais horrible! Mais attendez... il... Oh non! Austin avait oublié de se retirer et maintenant, sa semence m'emplissait. J'allais tomber enceinte et mes enfants seraient loups. J'éclatai en sanglots amers. Franchement,Greene, t'es pathétique! Je plaquai ma main contre ma bouche, tentant de camouffler mes pleurs. Je me mis à secouer la tête sans arrêt. Mon regard croisa la lueur d'inquiétude dans les yeux de mon amant. Je retirai ma main et souris.


- Je... Je vais tomber... enceinte, pleurais-je.


L'idée d'être mère me remplissait de joie, mais l'idée de donner mon gène de lycanthrope à mes enfants, me tuait. Mon sourire s'effaça et me remis à pleurer. Je cachai mon visage dans son cou, je ne pouvais pas donner ma propre malédiction à mes enfants. Je posai mes mains sur les épaules de mon amoureux, avant de le repousser et me laissai choir au sol. Je me couchai en boule, tenant mon ventre, en sanglotant.


- Non, non, non, non, paniquais-je. Je... Je peux pas... Je peux pas avoir d'enfants, ils vont souffrir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Courrier ouvert   

Revenir en haut Aller en bas
 
Courrier ouvert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?
» A coeur ouvert => Pierrick !
» Un entrainement au sabre ( ouvert )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Hall :: Salle des Profs-
Sauter vers: