Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bouquinerie & Calins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm

MessageSujet: Bouquinerie & Calins   Dim 14 Aoû 2016, 22:04

J'entendis à peine ce que mon copain me dit, je l'entraînai rapidement en dehors des toilettes de Mimi. Je courus, tirant Tim dans un dédale de corridors, évitant toute civilisation possible. Les paroles de mon Timmy résonnaient encore dans mes oreilles et mon esprit. «Je vais où tu veux». J'arrivai devant les grandes portes de la bibliothèque, je tournai la poignée, sachant qu'elles seraient barrées. Eh oui, je sortis ma baguette et pointai la serrure.


- Alohomora, soufflais-je.


Les portes s'ouvrirent et j'entraînai Tim à l'intérieur. Je refermai les portes et les barrai de nouveau. Je repris la main de mon amoureux et nous dirigeâmes vers la Réserve. Un autre alohomora et mon petit coin de tranquilité serait à nous. Je tirai Timmy vers les derniers rayons de la section interdite et y trouvai une petite alcôve. Dans cette dernière, y reposait une grande cause de cuir noir. Je m'assis dedans, en tenant mon copain sur mes cuisse.


- Bienvenue chez moi, dis-je en riant.


J'eus un petit sourire, avant de presser mes lèvres contre les siennes et de le serrer contre moi. J'étais bien, même mieux que bien. J'étais heureux. Je fis pivoter Timmy, afin qu'il me fasse face et continuer de l'embrasser avec amour. L'une de mes mains tenait sa taille, le pressant contre moi et l'autre attirait sa nuque vers moi.
 

- J'ai toujours envie de toi, râlais-je doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Lun 22 Aoû 2016, 09:50

Je ne savais pas si j'avais pris la bonne décision. Revenir vers Jake, aussi facilement, sans aucune réflexion... Ce n'était peut-être pas la bonne idée. Du moins, pas pour moi. Mais le sourire qui fendait le visage de mon nouvel amoureux m'obligeait à me secouer la tête afin de penser à autre chose. Je lui avais donné une seconde chance. Et il allait devoir la saisir. Et non seulement la regarder passer afin de s'amuser avec moi. Si je découvrais que je n'étais que l'un de ses jouets, ma vengeance serait énorme. Et oui. Il n'y avait pas que les Serpentards qui pouvaient penser ainsi. Un petit aigle bien désespéré savait comment le faire également. 


Bien rapidement, Jake m'entraîna hors des toilettes de Mimi Geignarde, et je ne pus m'empêcher de froncer les sourcils devant sa soudaine presse. Nous avions tout le temps du monde, alors pourquoi se sentait-il obligé de courir? Malgré tout, sa soudaine excitation me fit sourire. Je comprenais que c'était sans doute la bonne décision. Car ces sourires ne seraient pas sur nos visages si je n'étais pas revenu vers lui. 


Après plusieurs minutes de course dans les corridors de Poudlard main dans la main, je fus surpris de me retrouver devant les portes de la bibliothèque. Je me tournai vers Jake, mais ses mains tentaient déjà de les ouvrir. Je ne faisais jamais rien d'interdit. La bibliothèque était fermée depuis qu'Amandyne était à l'infirmerie. Personne n'y était allé. Ce qui faisait fortement grimper ma culpabilité en une seule et unique flèche. Mais Jake ne semblait pas être autant perturbé que moi. Ce n'était pas la première fois qu'il brisait les règles, c'était évident. 


- Alohomora, souffla-t-il alors.


QUOI? Depuis quand avait-il sorti sa baguette? Et pourquoi entrait-il dans une pièce barrée? Il y avait une raison pourquoi elle était comme ça. C'ÉTAIT PARCE QU'ELLE DEVAIT ÊTRE BARRÉE! J'ouvris la bouche pour dire quelque chose, mais mon amoureux m'attira rapidement dans la pièce de savoir. Évidemment, comme à chaque fois que j'entrais dans cet endroit, je ne pouvais m'empêcher de sourire devant toutes les piles incalculables de livres se trouvant ainsi. Je fis quelques pas dans la pièce, alors que j'entendais mon lion barrer de nouveau les portes. Je ne comprenais toujours pas ce que Timmy, le petit rejet lunatique de l'école, faisait avec Jake Bolton, l'un des mecs les plus populaires de l'endroit. Mais je n'allais pas poser de question. Je ne voulais pas qu'il commence à se le demander non plus. Après tout, on ne choisissait pas qui on aimait, mais on choisissait avec qui l'on voulait être. Son amour ne me protégeait donc pas de tout. J'allais donc y faire très attention. 


Je sentis la grande main de Jake se faufiler dans la mienne, et aussitôt je me sentis attiré dans la bibliothèque. Et si j'avais une retenue parce qu'on se faisait prendre ? Et si ma retenue était avec Marsters... J'écarquillai les yeux à cette simple pensée. Cependant, mon amoureux la fit envoler de ma tête en m'attirant à lui, alors qu'il était maintenant contre un sofa. Je me blottis contre lui, et tournai ma tête en sa direction. Il en profita aussitôt afin d'embrasser mes lèvres avec tendresses. Et puis fuck Marsters. Mon lion ne me laisserait jamais seul dans la même pièce que lui. Je n'avais pas à avoir peur. Et si... Et si mon frère l'apprenait, alors ce prof à la con était plus que mort. 


Rapidement, Jake me retournai contre lui, et je me retrouvai à califourchon par-dessus sa petite personne. Je n'aimais pas avoir le dessus ainsi. Je ne savais pas quoi faire pour lui plaire. Mais je n'eus pas à faire grand chose. Les lèvres de mon amoureux se saisirent de nouveau des miennes, mais cette fois avec beaucoup plus de passion. Ses mains m'emprisonnaient contre lui, faisant battre mon coeur à la chamade. 


- J'ai toujours envie de toi, me souffla-t-il d'une voix rauque.


Comme un bel idiot, je hochai la tête positivement en gémissant. Mes yeux se fermèrent d'eux-mêmes sous l'intensité des baisers. Moi aussi, j'avais toujours envie de Jake. Et je savais que cette envie n'irait qu'en grimpant. Mais devais-je me laisser faire toujours ainsi aisément à chaque fois? Mais je pouvais déjà sentir la bosse se former dans ses pantalons, sous moi. Je mis fin au baiser, saisissant son visage à deux mains. Je collai mon front au sien, mordant ma lèvre inférieure alors que mes joues rosissaient de timidité. 


- Moi aussi, dis-je d'un ton à peine audible. 


J'embrassai à nouveau ses lèvres, les mains tremblotantes. Lentement, elles descendirent en une caresse le long de ses épaules, puis contre son torse afin de se retrouver à la base de son chandail. Je commençai à le lui retirer, mais mon amoureux stoppa mon geste. Avais-je fait quelque chose de pas correct? Je baissai la tête de honte, mais ses doigts vinrent aussitôt la remonter. Pourquoi me fixait-il avec ce petit sourire en coin? 


- Prends-moi, dis-je soudainement, ne comprenant même pas qui avait ordonné à ces paroles de sortir de ma bouche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Lun 05 Sep 2016, 13:48

J'étais passé l'étape de baiser à droite ou à gauche, depuis un bon 6 mois, j'étais un peu fatigué de me faire des gays refoulés. Je voulais une relation stable et saine, bon on repassera sur saine, mais je me voyais si bien avec Timmy. Je l'aimais et jamais je n'abuserais de lui et si Masters s'approchait de lui, je le tuerais!


La bosse dans mon pantalon me faisait comprendre à quel point, je désirais Tim, regardez-le, c'est facile de tomber sous son charme. Je l'entendis gémir au travers de nos baisers. Ses lèvres laissèrent les miennes, alors que ses mains se posaient sur mes joues et que son front allait se poser contre le mien. Le simple contact de sa peau contre la mienne, l'idée de le savoir dans mes bras et sa présence suffisaient à me rendre heureux. Tim se mordit la lèvre inférieure, alors que son visage rougissait.


- Moi aussi, dit-il, son ton était si doux, que je faillis ne pas l'entendre.


Les lèvres de mon petit aigle se repressèrent contre les miennes, ses mains tremblantes descendirent contre mon corps jusqu'à la base de mon chandail. Ce n'est que lorsqu'il commença à vouloir me déshabiller, que j'interrompis son geste. Ça allait trop vite, je voulais que l'on prenne notre temps! Mon amoureux baissa la tête, mais, je relevai son visage de nouveau vers le mien, deux doigts sous son menton. Mon petit sourire en coin, je le regardais amoureusement.


- Prends-moi, souffla mon Serdaigle.


Je secouai la tête, un sourire moqueur sur mon visage, mes yeux brillaient d'excitation. J'allais embrasser son petit nez, avec amour. Ma main caressa sa joue avec amour, alors que l'autre le tenait contre moi. J'allais embrasser ses lèvres doucement, avant de faire glisser mes lèvres contre sa gorge et sa clavicule.


- Prends-moi dis-je, d'un ton taquin.


Je vis le regard mon amant changer. J'éclatai de rire, avant de reprendre ses lèvres amoureusement. Je le débrassai de sa veste de jean, avant d'enlever son tshirt noir. Mes mains allèrent caresser son torse musclé, avant de laisser la place à mes baisers, qui furent parsemés sur son torse.


- Je t'aime, râlais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Dim 18 Sep 2016, 17:31

Amour? Je ne savais même pas ce que ça voulait dire. Du moins, pas en ce moment. J'étais tellement dans un autre monde, dans une sorte de transe, que mon corps ne tremblait pas. Ce qu'il aurait fait, en temps normal, si les mains d'un homme étaient sur moi. C'était comme si Jake, c'était différent. Au début, j'en ai eu peur. Maintenant, c'était normal. Cependant, la même question revenait en boucle dans ma tête. Allait-il vouloir s'afficher avec moi? Allait-il vouloir montrer qu'il sortait avec Timmy Potter devant tous? Car moi je n'allais pas m'empêcher de l'aimer simplement parce qu'il y avait d'autres élèves autour. Et j'avais peur que cela créé des frictions entre nous. En parler serait probablement la meilleure solution, mais tout le monde savait bien que je n'étais pas le meilleur avec les mots. C'était écrit dans le ciel.


Tandis que son regard éclatait, le mien était terne, neutre. Presque sans émotion. Et ce n'était pas parce que je n'en ressentais pas. Je n'étais pas capable de les afficher sur mon visage. Tout comme j'étais incapable de m'exprimer correctement avec des mots. Ses lèvres allèrent se poser sur le bout de mon nez, et je fermai les yeux sous cette marque de tendresse. Bien sûr, j'avais envie de plus, mais ça faisait du bien de me sentir aimer sous les caresses attentionnées de mon amoureux. Sa main contre ma joue, l'autre au creux de mon dos, son regard plongé dans le mien, j'avais l'impression d'être la seule personne qui comptait pour lui dans cet univers. Ses lèvres s'emparèrent à nouveau des miennes, me faisant frissonner. Puis, lentement et avec tendresse, elles descendirent doucement le long de ma peau, et je dus retenir des râles de désir. 


- Prends-moi, me répondit finalement Jake.


J'écarquillai les yeux. Euh... Moi? Prendre Jake? C'était totalement impossible. Je ne saurais pas quoi faire. Déjà que j'avais de la difficulté à prendre le dessus quand mon amoureux avait le contrôle, j'étais incapable de m'imaginer faire le contraire. Et si c'était ce qu'il voulait? Et si c'était ce que je devais faire pour le satisfaire? La bouche entrouverte, je restai ainsi muet, sans savoir que faire. Puis, Jake éclata d'un rire franc. Je restai avec la même expression, totalement perdu dans ce qui venait de se passer. Pourquoi cherchait-il à rire de moi? Je n'eus pas à m'y attarder bien longtemps puisque mon amoureux s'empara aussitôt de mes lèvres. Je fermai les yeux sous la passion, sentant lentement mes vêtements m'être arrachés. Il ne me restait plus que le bas, et la bouche de mon lion s'affairait déjà à caresser la peau de mon torse. De puissants frissons prenaient possession de mon être. Impossible de les empêcher.


- Je t'aime, souffla-t-il au travers ses baisers. 


Je souris comme un bel idiot, le laissant se promener le long de mon corps. Puis, je remontai lentement son visage vers le mien, haletant. Je repris possession de sa bouche, aveuglément et avec une passion qui m'était étrangement inconnue. Je ne comprenais pas tout simplement les pulsions de mon corps en ce moment. Tout ce que je savais, c'était que j'en voulais plus, toujours plus, encore plus. Mes jambes se resserrèrent d'elles-mêmes autour de la taille de mon amoureux, rapprochant mon membre de son corps. Je lui retirai son chandail à son tour, heureux de finalement pouvoir sentir la chaleur de son corps contre ma peau.


- Pourquoi est-ce que je suis amoureux de toi? minaudais-je au travers nos baisers.


Je n'avais aucune réponse à cette question. Après tout, Jake était le genre de personne que je détestais habituellement. Sans doute était-ce cela la raison. L'effet d'interdit. Peu m'importait au fond. Je l'avais pour moi maintenant. Il était mien. Et il le resterait. Du moins, c'était ce que j'espérais. 


- Je t'aime plus, soufflais-je en plongeant mon regard au creux du sien. 


Je me laissai glisser le long de son corps pour me retrouver agenouillé devant le divan. Ne quittant jamais ses yeux, je lui retirai lentement ses pantalons, puis son boxer. Il était beau, il était parfait. Je le voulais. Son membre bien dressé devant mon visage, je sentis mon visage chauffer. J'étais rouge de timidité, pour faire changement. Je baissai le regard, gêné de la situation. Je n'avais pas l'habitude de faire ça, contrairement à Jake. Et je me sentais affreusement stupide. 


- J'ai l'air con, murmurais-je d'un ton à peine audible. J'suis clairement ton pire coup à vie. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Dim 16 Oct 2016, 12:36

Pourquoi n'étais-je pas né hétérosexuel? Ma vie aurait tellement été plus facile! Je croyais que l'on naissait soit gay, hétéro ou simplement asexuel. Je croyais aussi que l'orientation pouvait changer avec nos expériences de vie. J'étais gay depuis le moment de ma naissance, je l'avais accepter en 3e année.



Mon visage fut remonté vers celui  de Timmy. Ses lèvres prirent les miennes avec une passion, qui me prit par surprise. Enfin! Mon copain se laissait peu à peu aller, ses jambes ressèrent leur étreinte autour de moi. Timmy me retira mon chandail, alors que sa peau si douce frôlait la mienne.



- Pourquoi est-ce que je suis amoureux de toi? chuchota-t-il, entre deux baisers.



Parce que je suis fantastique et un amant parfait? Il était vrai que mon petit aigle et moi n'étions pas le genre de personne à s'entendre naturellement. Nous étions deux antipodes et pourtant, je ne semblais plus être capable de me passer de sa présence.



- Je t'aime plus, soupira Tim.



Son regard bleu vert aspira le mien, qui s'y noya. Mon doux Serdaigle se laissa glisser du sofa et atterit doucement sur ses genoux, devant moi. Ses mains défirent mon pantalon, le baissèrent et retirèrent mon boxer. Ma verge libérée de sa nt, se dressa devant le beau visage de mon amant. Je vis ses joues prendre une couleur cramoisie. Ce dernier baissa la tête. Mon coeur se serra, je voulais sentir sa bouche autour demon sexe, mais l'idée de le forcer me répugnait.



- J'ai l'air con, chuchota-t-il. Je faillis ne pas l'entendre. J'suis clairement ton pire coup à vie.



Oh non. Trey Baker était mon pire coup à vie. Je secouai la tête, en plantant mon regard amoureux dans celui de mon copain. Je me penchai vers mon amoureux et pressai mes lèvres contre les siennes, en un baiser fiévreux. Je finis par caresser le bout de son nez avec le mien.



- Tu es tout le contraire de mon pire coup à vie, râlais-je tout doucement.



Je me redressai et passai une main douce contre sa joue. Ma main glissa contre sa nuque et remonta tout en douceur dans ses cheveux. Je commençai à l'attirer doucement vers mon membre douloureux, mais m'interrompis. J'étais clairement en train de le forcer! Bravo Bolton! Je me fis donc glisser devant lui, au sol, serrai Timmy contre moi et l'embrassai avec amour. Ça aurait été si facile de profiter de lui, mais, le Jake qui se fichait de ce que l'autre ressentait, n'était plus. Je voulais que Timmy me donne ce que je voulais de lui, mais de son plein gré. J'attendrais le temps qu'il faut!



- Je t'aime, Timmy Potter, dis-je. Et je ne te forcerai jamais. Tu n'auras jamais l'air con à mes yeux.



Je rapprochai mon copain de moi, le faisant embarquer à califourchon sur mes cuisses et l'embrassai à pleine bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Mar 18 Oct 2016, 15:43

Je savais que Jake avait besoin de sexe, de bon sexe. Et je me sentais incapable de le lui donner. Je n'étais pas habile avec ça. Je ne l'avais jamais été. La preuve était que j'avais perdu ma virginité dans un viol par un de mes profs. Et maintenant quoi? J'étais effrayé par tout? Je ne pouvais pas y croire. J'étais vraiment le con des cons. Je devais arrêter de manquer de confiance en moi. Mais c'était comme si c'était totalement impossible. Je savais que mon amoureux avait de l'expérience avec tout ça, mais pas moi. Et j'avais tellement peur qu'il me rejette pour ça... J'avais peur qu'il aille voir ailleurs parce que je n'étais pas assez bon, ou assez entreprenant pour lui. 


Lentement, j'osai relever mon regard vers celui de Jake. Il me fixait, en tentant de me rassurer d'un bref sourire. Puis, ses lèvres allèrent se poser en un baiser délicat contre les miennes, me faisant sourire à mon tour. Son nez collé contre le mien, je pouvais sentir son souffle chaud contre mon visage, ce qui me faisait frissonner. J'avais envie de lui, terriblement envie de lui, mais je ne savais pas comment agir pour l'obtenir. 


- Tu es tout le contraire de mon pire coup à vie, me murmura-t-il alors d'une voix tendre.


Je hochai doucement la tête de haut en bas, alors que sa main se promenait sur ma joue, pour atterrir contre ma nuque et remonter dans ma chevelure. Lentement, sa main me força à avancer vers son membre. Je fronçai les sourcils, en tentant de résister. Mais que faisait-il encore? Il s'arrêta nettement, avant de se laisser tomber devant moi. Je le regardais, triste, tandis que se contenta de m'attirer à lui et me serrer dans ses bras avec amour. Il n'avait pas voulu faire ça, ça avait été plus fort que lui. Je fermai les yeux, alors que ses lèvres se posaient à nouveau contre les miennes. Je souris au travers le baiser.


- Je t'aime, Timmy Potter, râla-t-il alors. Et je ne te forcerai jamais. Tu n'auras jamais l'air con à mes yeux.


Je n'eus pas le temps de répondre que je me retrouvai par-dessus mon copain, sa bouche s'emparant à nouveau de la mienne. Mes mains allèrent se saisir d'elles-mêmes de son visage, alors que je sentais son membre dur frotter contre mon intimité. Je grognai d'envie, me surprenant moi-même. Rapidement, je retirai mes vêtements, sans cesser d'embrasser mon copain. Une fois nu, je cachai un visage gêné au creux de son cou. Ma main alla se poser contre son membre afin d'entamer un va-et-vient. Je devais l'avoir pris par surprise... Lorsque je sentis le liquide pré-éjaculatoire lubrifier ma main, je sus qu'il était prêt à me pénétrer sans me faire mal. Je me levai lentement afin d'enligner son membre avec mon intimité, mais Jake me stoppa net. En fait, ses doigts allèrent se glisser sous mon menton afin de me forcer à le regarder au creux des yeux. Je me mordis la lèvre inférieure tandis qu'il me laissait continuer mon mouvement de bassin. Lentement, je le sentis entrer en moi, et je ne pus échapper un râle de plaisir. 


- Fais pas attention à moi, soufflais-je alors avant de poser mes lèvres contre les siennes. Fais-toi plaisir.


Je voulais qu'il me prenne aussi sauvagement qu'il prenait ses autres conquêtes. Je voulais qu'il aime sa sexualité avec moi, comme ça, il n'aurait jamais à aller voir ailleurs. Je commençai à m'agiter de plus en plus rapidement sur lui tandis que je l'embrassai langoureusement. 


- Fais-moi mal, lui soufflais-je au creux de l'oreille. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Dim 04 Déc 2016, 15:49

Je n'ai jamais été d'un naturel timide, tout le contraire, j'étais celui qui parlait haut et fort; qui riait fort; que l'on voyait et j'étais le premier gay affirmer de mon année. Ma pauvre copine (ex) Jolene en avait payé les frais. J'étais qui j'étais et j'affirmais très fort que j'assumais ma personne. On avait jamais osé se moquer de moi, le pauvre Liam England lui mangeait railleries par-dessus railleries. Mais c'était à lui de se bâtir une carapace. Par contre depuis ma première fois avec Timmy, quelque chose en moi avait changé. Je faisais extrêmement attention à mes actes, mes paroles et mon regard. Je voulais le garder auprès de moi le plus longtemps possible. 






Ses petites mains se posèrent de chaque côtés de mon visage, alors que mes lèvres caressaient les siennes. Je l'entendis pousser, à ma grande surprise, un grognement, alors qur mon sexe tendu effleurait son intimité. J'avais très envie de lui, mais l'idée de lui imposer cette partie de jambes en l'air me répugnait. Tout en continuant de m'embrasser et de me surprendre avec une audace nouvelle, Tim retira ses vêtements. Il cacha son petit minois dans mon cou, tout en enroulant mon membre de sa main chaude. Mon copain entama un va et vien, cela ne prit pas de temps que mon sexe expulsait son liquide pré-éjaculatoire sur ses doigts. Mécaniquement, mon petit aigle se releva pour enligner son derrière avec mon sexe, je l'arrêtait rapidement, surpris de son audace. Je ne voulais pas qu'il pense que je ne voulais que ça de lui. Je relevai son menton du bout des doigts, plantant mes yeux noisettes dans les siens. Ainsi, je le laissai compléter son mouvement. Mon membre tendu entra délicatement en lui, alors qu'il laissait partir un long râle. 

- Fais pas attention à moi, chuchota le serdaigle. Ses lèvres reprirent les miennes. Fais-toi plaisir. 

Uh, uh, pas envie. Je n'étais pas le mec le plus doux, mais je voulais l'être avec Timmy. Je serais doux et aimant avec lui et nous pourrions finalement être un couple! Mon petit ami commença à s'agiter de plus en plus rapidement sur moi, comme sa bouche caressait la mienne avec de plus en plus de passion. Je laissais mes lèvres lui répondre avec ardeur. 

- Fais-moi mal, souffla-t-il.

Non. Je repoussai le visage de mon aigle d'amour, plantant un regard sévère dans ses yeux.  Je ne boulais plus être violent. J'en avais assez. Je voulais aimer. 

- Non, dis-je fermement. J'ai pas envie, j'ai plus envie de faire mal. j'ai juste envie de t'aimer. 


Mes mains se posèrent sur ses hanches, avant de ralentir le mouvement de bassin de mon amour. Je plantai mon regard dans le sien, avant d'aller caresser la peau sensible de son cou avec mes lèvres. J'accordai mon propre bassin au nouveau rythme, plus lent et langoureux. Ma bouche laissant échapper un soupir de plaisir entre chaque baiser. L'une de mes mains glissa sur son corps musclé, pour se retrouver à la base de son dos et le pressa contre moi. Chaque parcelle de sa peau qui ellfeurait la mienne m'électrisait. Je relevai mon visage pour l'embrasser de nouveau avec amour.



- Je t'aime, soufflais-je. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Jeu 29 Déc 2016, 21:13

J'agissais littéralement comme un robot en ce moment. Je ne savais pas si j'avais mal ou si j'avais du plaisir. La seule chose qui importait à mon cerveau, c'était que mon copain aime ça. Je ne me rendais même pas compte de la vitesse à laquelle j'allais, ni avec quelle force. Je me laissais aller, tout simplement, en continuant de cacher mon visage au creux de son cou. Je ne voulais pas qu'il voit les changements d'émotions que j'affichais sans même m'en rendre compte. 


Je me raidis brusquement lorsque mon amoureux releva mon visage et stoppa tous mes mouvements. Je devais être rouge, même mauve tellement j'étais gêné de son regard sévère. En ce moment, j'avais simplement envie de m'enfuir et disparaître. Je me sentais tellement ridicule. Bah je l'étais, en fait. J'étais vraiment ridicule. Je n'avais jamais été adroit avec les relations humaines, puisque je ne les comprenais pas réellement. Mais j'avais envie de les comprendre. Pour l'homme qui me tenait dans ses bras en ce moment même. Celui-là qui me regardait, ses prunelles traversant les miennes. Je dus retenir les larmes de monter à mes yeux. Ça c'était bien moi. Je pleurais absolument pour rien. 


- Non, me dit-il d'un ton qui me brusqua. J'ai pas envie, j'ai plus envie de faire mal. J'ai juste envie de t'aimer. 


Je baissai la tête avec honte, mais il m'en empêcha. Ça c'était bien Jake. Lentement, il aida mon bassin à s'agiter par-dessus lui. Je frissonnai et retins un gémissement alors que ses lèvres se posaient contre la peau sensible de mon cou. Lentement, elles vinrent contre ma bouche, et je le laissai m'embrasser avec tendresse. J'avais tellement peur de lui déplaire, j'avais tellement peur qu'il aille voir ailleurs. Mais je le laissai aller. Je gémissais en même temps que lui, au travers nos baisers. Je me sentais enfin fusionner avec Jake. Plus aucune douleur.


- Je t'aime, me dit-il, m'obligeant à sourire. 


Je hochai doucement la tête de haut en bas avant de m'emparer à mon tour de ses lèvres avec amour. Je sentis une larme s'échapper de mon oeil. Pour une fois, ce n'était pas une larme de tristesse ou de colère. Je sentis que Jake pouvait me donner ce qui me manquait dans ma vie. 


- Je t'aime aussi, rajoutais-je alors entre deux baisers. 


Mon bassin s'agitait très lentement, entamant une danse parfaite avec celui de Jake. Jamais je n'aurais pensé que le sentir ainsi en moi me ferait autant de bien, me procurerait autant de plaisir. Ça ne m'avait jamais dérangé d'être seul et sans ami auparavant. Mais maintenant, je le savais. Je ne pourrais plus me passer de la présence de mon lion à mes côtés. En souhaitant simplement qu'il ne refuserait pas de me parler en public. Après tout, personne ne voulait s'afficher à mes côtés dans cette école, pas même mon frère. Il me défendait, oui, mais il ne venait jamais me parler. En fait, je le connaissais à peine. Et jamais il n'avait cherché à me connaître non plus. J'étais trop étrange, trop à l'opposé de ce qu'il était. 


Mes mains glissèrent lentement contre le torse de mon amoureux afin de terminer contre ses homoplates. Je continuai à faire l'amour ainsi avec lui pendant plusieurs minutes, puis, sans le vouloir, j'enfonçai profondément mes ongles dans la chair de Jake. Je poussai un puissant gémissement, cachant instantanément mon visage au creux de son cou. C'était... C'était ça un orgasme? Je commençai à trembler dans ses bras, alors que lui devait très fort probablement se foutre de ma gueule. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Jeu 29 Déc 2016, 22:49

Et voilà, enfin, nous étions au même rythme. Doux, lent, chaud, aimant. La perfection, quoi. Il y avait un temps, où je me serais totalement ennuyé en ce moment, mais ce Jake là n'existait plus. L'ancien Jake se serait contenté de baiser rapidement Timmy Potter, avant de s'en aller baiser un autre mec. L'autre Jake aurait ensuite sortit le pauvre Timmy du placard devant tout le monde. Ce n'était plus moi. J'allais l'attendre, j'allais l'aimer et j'allais surtout le protéger. 



Son bassin s'accordait parfaitement au mien, mon membre frottant doucement contre les parois de son antre. J'étais si bien en ce moment, je ne voulais pas que le temps s'écoule aussi vite. Silencieusement je nous promis de toujours être avec lui. Je me promis de m'afficher avec lui, de le défendre face aux autres et de sonner son connard de frère. Sa peau douce me faisait frissonner. 



Ses mains glissèrent sur mon torse et allèrent se poser contre mon dos. Le chemin que ses mains avaient pris picotait de frissons. Je n'avais jamais ressentis cela auparavant. Son corps comtre le mien, son va et vien, rien n'était plus parfait. Soudainement, ses ongles, pourtant courts, s'enfoncèrent violement dans ma chair. Je dûs retenir un râle de douleur. Mon adorable aigle cacha son visage dans mon cou et poussa un fort gémissement. Un que je reconnus comme un orgasme. Dans mes bras, mon copain se mit à trembler. Douce ent, je me retirai et le serrai comtre moi, avec amour. 



- Ça va? demandais-je tout bas. 



Je me mis à bercer Tim comtre moi, embrassant sa chevelure. Je n'avais pas eu mon orgasme, mais je m'en foutais totalement. Ce qui m'importais c'était Timmy Potter, en l'espace d'une seconde, il était devenu toute ma vie. Je relevai son visage vers le mien. Avec amour, j'embrassai le bout de son nez. 



- Je t'aime. 



Combien de fois allais-je lui répéter? Autant de fois qu'il faudrait. Mes doigts enlacèrent les siens, d'une main, alors que de l'autre, je prenais ma baguette et faisais flotter une large couverture vers nous. Je nous emitoufflai dedans et posai la tête de mon amoureux contre mon épaule. Ma tête se posa contre la sienne et je laissai aller un soupir de bien-être. J'étais enfin heureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Lun 23 Jan 2017, 15:03

Je me mordis la lèvre inférieure afin de retenir un gémissement qui aurait été plus que puissant. Déjà que j'avais l'air totalement ridicule en ce moment, je ne voulais pas que toute l'école l'entende. En fait, je ne voulais même pas que Jake l'entende. Je gardais mon visage caché au creux de son cou, espérant qu'il en finisse vite avec moi pour qu'il me laisse en plan par la suite. C'était probablement ce qui allait arriver de toute façon. J'étais tout simplement trop ridicule pour être le grand amour de Jake Bolton. J'avais toujours été ridicule, et j'allais toujours l'être, c'était aussi simple que ça. Même mes parents ne savaient pas quoi penser de moi. 


Après plusieurs secondes qui me parurent une éternité, je sentis le membre de Jake se retirer de moi, ce qui me fit pousser un gémissement de douleur. Je restai pourtant dans ses bras, caché au creux de son cou, au lieu de me sauver, jambes à mon cou. Je sentis alors les bras du lion se refermer sur moi, me surprenant au plus haut point. 


- Ça va ? me murmura-t-il d'une voix tendre. 


J'étais tellement surpris de sa réaction que je fus incapable de répondre quoi que ce soit. Je me sentais soudainement faible, en fait. Je voulais simplement dormir. Mais la journée avait été longue. Et pleine d'émotions. De longues minutes passèrent tandis que mon amoureux me berçait doucement, faisant attention à chacun de ses mouvements. Sans doute mon silence l'inquiétait-il. Mais je ne savais pas quoi lui dire. Après tout, mon orgasme prématuré l'avait empêché de se faire plaisir lui-même. Je me sentais mal. J'avais l'impression d'être égoïste.


Avec douceur, ses doigts remontèrent mon visage vers le sien. J'étais rouge tomate. Mais il ne semblait même pas le voir. Il se contenta de poser ses lèvres contre le bout de mon nez, ce qui fit faire un bond à mon coeur dans ma poitrine. 


- Je t'aime.


Ces mots résonnèrent dans mon esprit. Il m'aimait... Et il semblait plus que sincère dans ses paroles. Étais-je heureux? Je ne saurai le dire. Après tout, rien ne me disait qu'il était réel. Ste-Mangouste. C'était probablement ma place. Mais pour l'instant, j'étais bien. Ainsi calé dans les bras de Jake, alors qu'une couverture se posait doucement par-dessus nos corps. Je restai bien enfoui dans le creux de son cou, fermant les yeux. Lentement, je sentais le sommeil me gagner.


Je me réveillai en sursaut, et en sueurs. Je pouvais sentir un souffle chaud et régulier contre ma chevelure. Marsters ! Je poussai un cri de terreur en me levant d'un bond, tentant de prendre mes distances avec cet être affreux. Lorsque mon dos toucha une bibliothèque et que plusieurs livres en tombèrent, Je vis un visage me fixer, confus, illuminé par les rayons lunaires. Je poussai un soupir de soulagement en reconnaissant Jake. Foutus cauchemars.


- Désolé... murmurais-je. 


Je passai une main nerveuse dans mes cheveux avant de me pencher et ramasser tous les livres que j'avais fait tomber. Espérant que tout ce vacarme n'avait pas mis un préfet ou un prof en alerte. Une main se posa contre la mienne, m'empêchant de continuer mon petit ménage. Je relevai mon regard afin de croiser celui de Jake. Je voyais bien qu'il voulait que je lui parle, mais je n'avais rien à lui dire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Dim 29 Jan 2017, 01:13

Je suis et serai toujours une personne impulsive. Je disais et faisais toujours ce qui me passait par la tête. Peut-être était-ce pour cela que j'avais été placé chez les lions, parce que je fonçais la tête baissée, sans faire attention aux conséquences. C'était ce que j'avais fait lorsque j'avais décidé de coucher avec Timmy.


Le visage de mon Serdaigle bien caché dans le creux de mon cou, je sentis sa respiration devenir plus régulière, il s'endormait. Je laissai mon amoureux tomber dans un sommeil réparateur, le pauvre avait eu la vie dure pendant les derniers mois. Timmy avait besoins de repos et surtout de comprendre qu'il était aimé. Je fermai les yeux, en pressant mes lèvres contre le dessus de sa tête, avant de laisser le sommeil me gagner.



***


Aussi soudainement que je m'étais endormi, je fus réveillé par un cri, qui me glaça le sang. Timmy me regardait appeuré, reculant vers la bibliothèque, d'où plusieurs livres tombèrent. Mon regard surpris était dardé sur lui, que ce passait-il? Son visage était pâle, en sueur et surtout affichant un air effrayé. Mon aigle sembla retrouver la réalité, poussa un soupir et sembla enfin me reconnaître.


- Désolé... souffla mon amant.


Mon amoureux passa une main dans ses cheveux, un geste qui était difficile pour moi à résister. Tim se pencha et commença à ramasser les livres. Je me levai et me lançai à genoux près de lui, je voulais comprendre ce qui était arrivé. Comme je connaissais mon copain, il ne parlerait pas volontairement. Je posai ma main sur la sienne et son regard croisa le mien.


- Parle-moi, soufflai-je.


Je piquai les livres des mains de Timmy, avant de les poser sur la tablette du bas. Je pris les mains de mon copain, avant de nous relever et l'entraîner vers la causeuse, où je pris place, avant de le prendre sur moi. Je posai mes lèvres contre les siennes. Je plongeai mon regard noisette dans les siens.


- Si on est pour être ensemble, pas de secret, dis-je d'un ton ferme, mais doux. Parle-moi, s'il-te-plaît, Timmy.


Je levai mon regard sur Timmy. Je l'aimais, plus que tout dans cette vie. Je crois toujours l'avoir aimé. J'avais besoins, dans une relation, qu'il n'y ai aucun secret. Les secrets ruinaient tout. Je reposai mes lèvres sur les siennes, le serrant contre moi.


- Promets-moi, de tout me dire, parce que je t'aime, chuchotais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Jeu 09 Fév 2017, 15:15

Évidemment, il me demanda de parler. Mais je n'avais pas envie de parler de Marsters. Pas encore. Il ne méritait pas que je lui accorde autant d'attention. Du moins, pas de cette façon-là. Je ne voulais pas parler de lui. Je ne voulais pas avoir à lui donner la satisfaction de m'avoir blessé. Pourtant, c'était exactement ce qui était arrivé. J'étais blessé. Plus que blessé. Jake le savait. Je ne voulais plus en parler maintenant. Je dus retenir les larmes qui avaient vachement envie de couler le long de mes joues.


Bien rapidement, tous les livres furent remis à leur place et j'étais assis contre les genoux de mon amoureux, ses lèvres embrassant les miennes avec tendresse. Ce simple contact me réconforta un peu.


- Si on est pour être ensemble, pas de secret, exigea alors Jake. Parle-moi, s'il-te-plaît, Timmy.


Je me mordis la lèvre inférieure. J'avais envie de tout lui dire, mais j'avais peur que tous mes secrets le fassent fuir. Je ne voulais pas le perdre. Cependant, je savais qu'il aurait peur de ce qui se cachait sous ma carapace. Ses lèvres caressèrent de nouveau les miennes. Je fermai les yeux, sentant une puissante chaleur m'envahir. J'avais littéralement besoin de Jake dans ma vie. 


- Promets-moi de tout me dire, parce que je t'aime, me dit mon amant d'une délicatesse infinie.


Incapable de dire quoi que ce soit, je me contentai de hocher positivement la tête. Étant dans le creux de son cou, je commençai à y poser des baisers fiévreux. Je ne voulais rien lui dire en ce moment. Alors peut-être que je saurai lui faire oublier ce qui venait de se passer avec le sexe. Cependant, mon lion n'était pas dupe. Il remarqua aussitôt ma feinte et arrêta tous mes mouvements. Je baissai honteusement la tête.


- Marsters, lâchais-je alors.


Je ne voulais pas en dire plus. Je savais qu'il comprendrait de quoi je parlais. Il n'avait pas besoin de tous les détails. Il était assez intelligent pour savoir de quoi il s'agissait. 


- Désolé, ajoutais-je aussitôt.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Mar 21 Mar 2017, 00:15

Qui aurait pu m'avertir que d'aimer et de tomber amoureux de quelqu'un d'aussi brisé que Timmy Potter, serait aussi compliqué? Juste tout le monde! Le pauvre aigle vivait dans l'ombre de sa famille, alors que moi, ma famille vivait dans mon ombre. Mais mon amoureux, aussi brisé qu'il était, n'avait pas besoins de pitié. Il avait besoins de moi, de ma tendresse et de ma tête brûlée.


Timmy, caché dans le creux de mon cou, finit par hocher la tête. Et pourtant, mon beau Serdaigle n'ajouta rien et se contenta de parsemer la peau de mon cou, de doux baisers. Je compris immédiatement ce que mon petit copain cherchait à faire. Timmy essayait d'instiguer une partie de jambes en l'air, pour éviter de parler sérieusement. Cela me fâcha un peu, alors j'arrêtai mon amoureux dans son élan. Honteux, mon petit aigle baissa les yeux.


- Masters, dit simplement Timmy.


J'eus presque envie de lever le regard au ciel. Je comprenais ce que mon amant vivait, mais il ne devait pas laisser ce putain de professeur ruiner sa vie! Il ne devait pas laisser cet événement le définir!


- Désolé, fit-il.


Non, je n'allais pas accepter que le mec que j'aiamis, s'excuse pour avoir été blessé par quelqu'un en qui il aurait dû avoir confiance! Je pris mon amoureux dans mes bras, le soulevant délicatement et l'assis dans la causeuse, comme je me levais. Je m'agenouillai devant lui, plantant mon regard aimant dans le sien. Une petite lueur de frustration devait y briller.


- J'vais faire renvoyer cet enfant de chienne, soufflai-je, en furie. J'vais lui faire regretter ce qu'il t'a fait!


Comment un prof pouvait-il violer et abuser d'un élève, dont il avait fait le voeu d'éduquer et protéger? Surtout un élève aussi doux et gentil que Timmy Potter? Cela me dépassait! Miss Lakimov ne surveillait-elle pas son personnel? Si elle ne faisait rien après ce que j'allais lui dire, eh bien, le Ministère entendrait parler de tout ce qui se passe à Poudlard. Pas question que Timmy ne vive avec une peur constante que son agresseur ne s'attaque de nouveau à lui. Je repris ma baguette dans ma poche de jean et embrassai mon amoureux.


- Reste ici, dis-je doucement. Il ne te trouvera pas ici, j'vais aller voir Miss Lakimov et faire regretter à cet idiot d'être vivant!


J'enveloppai Tim dans la couverture, caressai son visage, avant de l'embrasser passionnément. Je ne voulais pas qu'il m'empêche de dénoncer le professeur, je devais le protéger. Il était mon amour et rien ne lui arriverait!


- Si je ne suis pas revenu dans trois heures, enferme-toi dans ton dortoir. Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Mar 28 Mar 2017, 14:51

Je voulais l'aimer. Je voulais être à la hauteur de ses attentes. Je ne voulais pas passer mon temps à me plaindre que je m'étais fait violer par William Marters, notre prof. Bon, il était vrai que ce n'était pas sain de ne pas en parler et de garder tout ça à l'intérieur de moi, mais je ne savais pas quoi faire pour que ça sorte. Je devrais sans doute aller voir mon frère, après tout, il aurait de l'influence d'une certaine façon et pourrait peut-être faire renvoyer ce con de cette école. Mais en même temps, je ne voulais pas qu'il sache ce qui m'était arrivé. Je ne voulais pas qu'il sache que j'aimais les hommes non plus, même s'il devait fort probablement s'en douter. Il devait avoir tellement honte que je sois dans sa famille... Je ne voulais pas lui donner une raison de plus. Disons que j'étais loin de représenter la famille Potter. Mon grand-père m'avait toujours dit de ne pas m'en faire avec ça, qu'un nom n'était qu'un nom et que je pouvais l'interpréter à ma façon, je savais que je ne faisais plaisir à personne avec ma simple existence. Alors pourquoi les embêter avec un viol?


Je sentis alors les mains de Jake me soulever avec aisance, afin de me déposer contre le sofa, la couverture me recouvrant. Je voyais quelque chose dans son regard. Il était décidé, et je ne savais pas pour quoi. Il s'agenouilla devant moi, et je regrettai aussitôt d'avoir parlé. 


- J'vais faire renvoyer cet enfant de chienne, proclama alors mon amoureux. J'vais lui faire regretter ce qu'il t'a fait ! 


Euh non ! Il ne me laissait pas seul ici, marchant vers ce qui pouvait être sa mort ! Il ne savait pas ce dont ce prof était capable. Il avait beau être très bon en magie, jamais il n'arriverait à le vaincre. Il allait devoir se faire à l'idée qu'il était impuissant contre cette situation. Il n'était pas un lion pour rien, ça, je devais lui donner. Ses lèvres se posèrent contre les miennes rapidement.


- Reste ici, dit Jake d'un ton doux. Il ne te trouvera pas ici, j'vais aller voir Miss Lakimov et faire regretter à cet idiot d'être vivant.


Je voulus me lever pour l'empêcher, mais il m'enroula avec tendresse dans la couverture de laine. Ses lèvres se posèrent à nouveau contre les miennes et je fermai les yeux de bonheur. Malheureusement, le contact prit fin, et je posai un regard sévère dans celui de mon amant. 


- Si je ne suis pas revenu dans trois heures, enferme-toi dans ton dortoir. Je t'aime.


Il me tourna dos afin de quitter les lieux, et je fus sur pieds en un bond. Mes bras encerclèrent la taille de Jake d'eux-mêmes, tandis que je me blottissais dans son dos. Je ne voulais pas qu'il parte. Il y avait plusieurs façons de gagner, et ce n'était pas toujours en allant au front. Malgré tout, je saluais son courage, et ce qu'il était prêt à faire pour moi. Mais je n'avais pas besoin de toute cette extravagance. Le simple fait d'être avec lui, de me sentir aimé pouvait faire disparaître ce prof de mon esprit. Et puis, en classe, je réussissais à l'ignorer en partant dans mon petit monde. J'allais y survivre, il me fallait juste du temps.


- Je veux pas que tu partes, murmurais-je. 


Je le forçai à se retourner vers moi, avant de me hisser sur la pointe des pieds afin de prendre ses lèvres avec passion et ardeur. Doucement, je lui pris sa baguette des mains, afin d'aller la remettre dans sa poche arrière. Je mis fin à notre étreinte, caressant sa joue du revers de la main. Mon regard planté dans le sien, je voyais bien que ma condition le faisait souffrir. 


- J'ai plus besoin de toi, que du départ de ce con, soufflais-je. Reste.


Je sautai dans ses bras et encerclai sa taille de mes jambes, avant de l'embrasser de plus belle. Vraiment, je n'avais pas besoin qu'il se donne tout ce mal pour moi. Il ne devait pas à affronter des dangers. En fait, sa perte serait beaucoup plus douloureuse que ce que ce prof m'avait fait endurer. Et puis, si je voulais, il y avait toujours le sortilège d'Oubliettes. Mais je ne voulais pas oublier. C'était une expérience négative de la vie qui allait déterminer ce que j'allais être, ce que j'allais devenir. Et pour rien au monde je ne voulais entraver cela. 


- Je t'aime Jake Bolton, ajoutais-je avec tendresse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Mer 05 Avr 2017, 12:45

Timmy était passif, il laissait les choses aller et ignorait le problème, lorsque ce dernier se présentait. Je fonçais dans le problème et le détruisais. Je savais que mon copain ne voudrait pas que j'aille me pointer chez Lakimov et que je déballe mon sac, mais ma décision était prise. Si ce n'était pas maintenant, ce serait demain. Personne ne viendrait faire du mal à mon aigle, pas sans avoir à passer par-dessus moi!


Comme je m'en allais, à la guerre contre un prof de merde, je sentis les bras de mon timide amoureux s'enrouler autour de ma taille. Sans avoir autant de force que moi, mon amant réussissait toujours à me garder auprès de lui. Timmy se pressa dans mon dos, je ne bougeais même plus d'un poil.


- Je veux pas que tu partes, murmura mon adorable Serdaigle.


Doucement, Tim me fit pivoter, pour que je lui fasse face. Je le dépassais presque d'une tête, alors il se mit sur la pointe des pieds et m'embrassa passionnément. Ce qui me surprit. Sa petite main prit ma baguette et la rangea dans dans ma poche de jean. Mon amant brisa notre étreinte, sa main allant caresser ma joue, il gagnait. Son regard croisa le mien.


- J'ai plus besoins de toi, que du départ de ce con, ajouta Tim, du même ton. Reste.


Pour m’empêcher de bouger, le Serdaigle sauta et enroula ses jambes autour de ma taille. Ses lèvres attaquèrent les miennes de nouveau. Il me serrait si fort contre lui, on aurait dit qu'il avait peur pour moi, mais je savais contre qui j'allais me battre. Je n'avais pas peur de Masters, même si il détenait les pires pouvoirs, je n'aurais pas peur. Je faisais cela pour Timmy.


- Je t'aime, Jake Bolton, chuchota mon amoureux.


Je l'aimais aussi, plus que tout. Je n'allais pas laisser un membre de l'ecole s'en prendre aux gens moins forts psychologiquement. Je repondis avec amour aux baisers que mon Timmy me donnait, j'allais le protéger et faire de Masters de la bouillie ou le faire renvoyer, parce qu'il ne méritait pas une bonne position. Je déposai mon amoureux au sol, plongeant mon regard dans le sien et lui souris avec amour.
 

- Je t'aime aussi, Timmy, râlais-je. Mais je ne peux pas laisser un danger public comme Master, faire la loi ici. C'est peut-être pas mon travail, mais personne ne le fait! T'es peut-être pas la première ni le dernière victime de cet imbécile.


C'etait pour cette raison que je voulais etre Aurore, pour arreter les gens qui causaient le mal. J'allais simplement commencer plus tôt. Je relevai le visage de mon aigle vers le mien, avant de l'embrasser avec amour. Une idée complétement folle me frappa. Je pourrais emmener Tim avec moi, il serait en sécurité et il pourrait identifier Masters devant Lakimov. Ma main se noua avec la sienne.


- Viens avec moi, pointe-le du doigt et ruinons-le, dis-je. Rien ne va t'arriver, j'vais te protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   Ven 19 Mai 2017, 20:11

Je pouvais ressentir tout l'amour et toute la tendresse de mon copain au travers ses baisers. Il fallait dire que ce n'était pas du tout une sensation à laquelle j'étais habitué. Aimer, être aimé... Je ne savais pas vraiment comment faire. Jake, lui, était en parfait contrôle de ses gestes. Tout était bien ainsi. Je n'avais pas à guider rien. Je n'étais pas un leader, loin de là. Notre couple s'harmonisait très bien de cette façon. Il dirigeait, je le suivais. J'étais bien, calé dans ses bras, ses lèvres s'emparant des miennes avec une frénésie qui en était presqu'inhumaine. J'avais envie d'aller au plus profond de ses pensées pour voir comment lui se sentait de son côté. Comment il me voyait ? Si seulement j'avais accès à ça, je pourrais tout comprendre. Comme à mon habitude, j'avais la tête dans les nuages et je rêvais de choses totalement impossibles... 


Doucement, mon amoureux me reposa sur mes deux petits pieds nus, me fixant au creux des yeux, le sourire aux lèvres. Instantanément, mon propre regard se posa au sol. Je savais que je n'avais pas réussi à le convaincre de rester ici, avec moi. 


- Je t'aime aussi, Timmy, me murmura-t-il d'une voix rauque, et atrocement sexy. Mais je ne peux pas laisser un danger public comme Marsters, faire la loi ici. C'est peut-être pas mon travail, mais personne ne le fait ! T'es peut-être pas la première ni la dernière victime de cet imbécile.


Et voilà. Le lion en lui parlait et prenait le dessus. Le courage, et l'idée de faire justice par lui-même. Mais je ne voulais pas. S'il ne m'avait pas connu, rien de tout ça ne lui serait venu à l'esprit. Je mordais l'intérieur de ma joue, faisant aller mes orteils de haut en bas. Tout ça me stressait. Je ne voulais pas que mon amoureux ait mal. 


Les doigts de Jake se glissèrent sous mon menton, afin de relever mon visage de nouveau vers le sien. Aussitôt, ses lèvres se posèrent contre les miennes, et une intense chaleur s'empara de tout mon être. Je voulais rester avec lui. Ici. Ou ailleurs. Juste lui et moi. 


- Viens avec moi, pointe-le du doigt, et ruinons-le. Rien ne va t'arriver, j'vais te protéger.


Je me mordis la lèvre inférieure. Je détestais faire du mal à des gens, même si les autres croyaient que ces gens le méritaient. Je ne pouvais pas aller contre Marsters, même si je devais souffrir pour le reste de ma vie. 


- J'ai une meilleure idée, soufflais-je alors. Tu restes ici, avec moi, et je te fais passer le plus beau moment de ta vie.


Ma voix était aguichante, tandis que mes mains se délectaient de ses muscles abdominaux, pour ensuite montrer contre ses pectoraux. 


- Je vais faire tout ce que tu veux, lui murmurais-je. Mais pas ça. Je peux pas. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bouquinerie & Calins   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bouquinerie & Calins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une soirée entre filles {Alexis}
» Bae Li Woo ft Kan [F.CUZ] & Bae Sa Ran ft Lunde Lauren.
» Dis, tu veux me faire un câlin ? [P.V Shiki]
» Lénore aime les bonhommes de neige, ils sont calins eux au moins !
» ABBY PETITE MAMIE X RATIERE - APPA EQUIDES ADOPTEE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Bibliothèque-
Sauter vers: