Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tu comprends pas... JE T'AIME (pv Abi & Marek)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marek Hale
Étudiant de 7e année
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 02/03/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours:
Deuxième Cours:
Baguette Magique: Sapin • Oeil de Cyclope • 19cm

MessageSujet: Tu comprends pas... JE T'AIME (pv Abi & Marek)   Sam 11 Juin 2016, 19:34

- Pas moi.


Sa réponse me frappa comme une gifle. «Pas moi»... Je devais cesser de penser à cela, je devais garder un air indifférent. Je vis les yeux d'Abigail, se remplir de larmes, alors qu'elle me repoussait violemment. Lentement, elle fit glisser mon manteau au sol, l'alcool la rendait bête et méchante. Une boule de bile remonta dans ma gorge, alors qu'elle baissait la tête.


- J'étais allée à Pré-au-Lard afin de baiser, dit-elle, bêtement. Si tu me donne pas ce que je veux, ben je vais y retourner et je vais m'en trouver un autre.


Sur ces mots, Abi se retourna vers le château, gravit deux marches et s'étala de tout son long dans l'escalier. Elle poussa un cri strident, en protégeant sa tête avec ses mains, elle resta au sol à pleurer. Les sanglots secouaient sont petit corps, je la regardais de haut ne sachant quoi faire avec elle. Je l'aimais depuis la première fois, où j'avais posé les yeux sur elle.


- Désolée, souffla-t-elle.


C'était le murmure le plus doux, que j'avais entendu, il était presque inaudible. Je poussai un doux soupir, me dirigeant vers elle. Je pris Abi dans mes bras, en princesse, gravis les marches; ouvris les portes et pénétrai dans le Hall. Une fois à l'intérieur, je posai Turner au sol, debout. Je plongeai mes yeux sombres dans les siens.


- Je sais que tu mens, Abi, soufflais-je. Je sais que tu ressens la même chose pour moi.


Je pressai Abigail contre moi et posai mes lèvres contre les siennes avec passion. Je fis glisser mes mains sur ses hanches, jusqu'à ses cuisses, pour la hisser dans mes bras, croisant ses jambes autour de ma taille. Au travers de notre baiser, je goûtais ses larmes salées. D'une main, je glissai une mèche derrière son oreille, entre deux baisers.


- Je t'aime, tu m'aime, arrête de le nier, râlais-je.


Mes lèvres allèrent chatouiller sa gorge, alors que je la plaquais avec douceur au mur. Avec douceur, je titilai la peau sensible de son cou avec mes dents.


- Aime-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Turner
Étudiante de 7e année
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 19/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Arithmancie
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Tu comprends pas... JE T'AIME (pv Abi & Marek)   Lun 20 Juin 2016, 20:40

J'étais totalement ridicule, et je le savais. Mais étrangement, c'était comme si je ressentais le besoin de fuir, de ne pas aimer. Comme si ma vie allait être beaucoup plus simple. Pourtant, je n'avais jamais eu le coeur brisé. D'où sortait cette façon d'agir? J'étais incapable de le dire moi-même. Si seulement j'avais le courage de dire ces simples trois mots, ma vie serait beaucoup moins compliquée. Mais j'en étais incapable. Totalement et simplement incapable. J'avais peur de Marek. Peur de ce qu'il serait capable de me faire. Aucune relation n'était éternelle. D'une manière ou d'une autre, elle se terminait par la mort de l'un ou de l'autre. Ça n'apportait qu'une vie de souffrance. Je ne voulais pas de ça. Mais en même temps, mon coeur battait tellement fort lorsqu'il était à proximité, que je ne pouvais m'empêcher de m'imaginer en direction de l'autel dans ma petite robe blanche. Il n'y avait pas de juste milieu. En fait, si. C'était de le fuir. Mais en ce moment, fuir m'était totalement impossible. J'avais de la misère à me tenir debout. Foutu alcool. 


Je me sentis soudainement soulevée, et j'ouvris mes yeux sur le visage de Marek. Il avait l'air d'un ange ainsi. Je ne regardais pas où on allait. Je ne faisais que le fixer, totalement sous le charme. C'était justement ça que je détestais de Hale. Le pouvoir qu'il avait sur moi. Mais pourtant, j'avais envie qu'il me possède, que je ne sois qu'à lui. Je devais me décider, arrêter d'agir de la sorte. Mais peu importe ce que je choisirais, il n'y aurait pas de retour en arrière, et je le savais. C'était ce qui m'effrayait le plus. 


Après quelques minutes qui me semblèrent durer à peine une seconde, je me retrouvai sur mes deux pieds, dans ce que je reconnus comme étant le Hall du château. Pourquoi m'avait-il emmenée ici? Je pouvais sentir mes jambes vaciller sous mon poids, tandis que Marek plantait son regard dans le mien. Que me voulait-il encore?


- Je sais que tu mens, Abi, murmura-t-il alors d'une voix sensuelle. Je sais que tu ressens la même chose pour moi. 


Je hochai négativement la tête, mais je n'eus pas le temps de me défendre. Je me retrouvai bien rapidement contre son torse, ses lèvres embrassant les miennes avec ardeur. Marek me hissa alors dans ses bras, encerclant sa taille de mes jambes. Pourquoi étais-je si bien dans ses bras? Pourquoi, pourquoi, pourquoi? Pas envie de terminer en couple moi. Bah... j'pense que j'en ai pas envie. EH MERDE.


- Je t'aime, tu m'aimes, arrête de le nier, gronda le blaireau entre deux baisers.


Je fermai les yeux sous l'impulsion de la luxure. S'il ne voulait pas coucher avec moi, pourquoi faisait-il exprès de me faire mouiller mes sous-vêtements? J'avais envie de lui, ne pouvait-il pas le comprendre? Je gémis alors que ses lèvres se posaient tendrement contre la peau de mon cou. Plus, j'en voulais littéralement plus. 


- Aime-moi.


Je gémis de nouveau, sentant ses dents s'enfoncer dans ma chair. Bien sûr que je voulais l'aimer, là n'était pas la question. J'en étais tout simplement incapable. Je n'avais jamais aimé et je ne le ferais jamais. J'étais bien plus à l'aise avec les relations d'un soir. C'était beaucoup plus simple, sans aucun flafla, et tout le monde en sortait gagnant. Moi, tout particulièrement. Pourquoi ne pouvait-il pas se satisfaire de ce que je lui offrais à l'instant? Moi, mon corps, pour quelques heures? 


- Je t'aime déjà, minaudais-je d'une voix de fille qui avait légèrement trop bu. Tu l'sais. Alors baise-moi, et on en parle plus.


Je posai mes lèvres tendrement contre les siennes, laissant mes mains glisser le long de son torse. Le fait d'être ainsi coincée entre le mur et son corps m'excitait au plus haut point. 


- On fait un marché, soufflais-je. Tu me baises, et moi je sors avec toi. Pour de vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marek Hale
Étudiant de 7e année
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 02/03/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours:
Deuxième Cours:
Baguette Magique: Sapin • Oeil de Cyclope • 19cm

MessageSujet: Re: Tu comprends pas... JE T'AIME (pv Abi & Marek)   Mar 05 Juil 2016, 15:01

Ses gémissements étaient comme une mélodie à mes oreilles. C'était pas vrai que j'allais la baiser et la laisser me filer entre les doigts. Donc oui, j'allais continuer de la tenter, jusqu'à ce que j'aie ce que je voulais. De toute façon, j'étais fils de ministre, j'avais toujours ce que je voulais.


- Je t'aime déjà, minauda-t-elle. Clairement mademoiselle ne tenait pas son alcool. Tu l'sais. Alors baise-moi, et on en parle plus.


Exact, on en parle plus. Ce n'était pas ça que je voulais. Si je la baisais ce soir, je la baiserais demain aussi et dans un an aussi. Je n'avais que faire des histoires d'un soir. Si je voulais une histoire d'un soir, je me ferais Bloodgut ou Blake... Abi, c'était quelqu'un avec qui je voulais passer ma vie.


Ses lèvres se posèrent sur les miennes, alors que ses mains glissaient sur mon torse. Je voyais dans ses yeux et au son de ses gémissements, que le fait d'être prisonnière entre moi et le mur, l'excitait vraiment. Tant mieux.


- On fait un marché, chuchota Abi. Tu me baise, et moi je sors avec toi. Pour de vrai.


Pour de vrai? Euhm ok... Je levai un sourcil, avant d'éclater d'un rire franc. Décidément, elle était plus soûle que je le croyais. Je pressai mon corps contre le sien, avant de me pencher sur elle et de plaquer mes lèvres contre les siennes. Je poussai un soupir, en brisant notre baiser.


- Tu vaux mieux qu'une simple baise, râlais-je.


Brusquement, je soulevai Abigail dans mes bras, lui plaquant le dos au mur. L'une de mes mains était dans son dos, à défaire la fermeture éclair de sa robe, alors que l'autre se tenait sous ses petites fesses. Rapidement, je forçai ses jambes à se croiser autour de ma taille et ses bras autour de mon cou. D'une main, je descendis sa robe, révélant une jolie brassière rouge, retenant une poitrine rebondie. J'allais poser des lèvres dans son cou, les faisant glisser dans la vallée entre ses seins.


À chaque baisers et chaque petits gémissements de sa part, je sentais mon membre gonfler et effleurer son intimité caché par une petite culotte. Ma respiration se faisait de plus en plus rapide, ma main qui la soutenait sous ses fesses, descendit sa petite culotte. Ainsi collée au mur, ses jambes autour de moi, je pouvais faire ce que je voulais de mes mains et elle ne tomberait pas au sol. Une fois débarrassé de sa culotte rouge, je glissai ma main entre ses cuisses et allai titiller son petit bouton de chair. Mes lèvres reprirent les siennes, afin d'étouffer ses gémissements.


- D'une mannière ou d'une autre, Abi, tu va cesser de te mentir à toi-même, soufflais-je.


Après un moment à caresser son intimité, j'inversai nos positions, moi dos au mur et elle dos au corridor. Je la déposai au sol avec douceur, avant d'appliquer une douce pression sur ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Turner
Étudiante de 7e année
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 19/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Arithmancie
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Tu comprends pas... JE T'AIME (pv Abi & Marek)   Ven 15 Juil 2016, 21:54

Avais-je dit ça? Eh oui. Était-ce à cause de l'alcool? Probablement pas. Je voulais seulement coucher avec lui, et ça transparaissait légèrement. Un faux marché? Pourquoi pas? Il ne s'en rendrait probablement pas compte, car le désir prendrait fortement le dessus. Ou pas. Il s'en rendrait compte et se foutrait totalement de ma gueule. Nan mais c'était vrai. Qui proposait à un homme comme Marek de coucher avec lui en échange d'être en couple? Personne. Sauf moi, Abigail Turner, une fille incapable d'aimer et toujours trop en manque de sexe. Eh ouais. C'était moi. Et je savais que cette moi pouvait changer si Marek Hale était trop dans les parages. Et ça, je ne voulais pas que ça arrive. J'avais une réputation à entretenir. 


Comme je m'en doutais, Marek éclata d'un rire plus que sonore. Stupide. J'avais littéralement l'air stupide. Je ne savais pas si je devais le repousser afin de me libérer de son emprise et m'enfuir, ou alors attendre qu'il se calme et qu'il me donne ce que je voulais: son corps. Cependant, je n'eus pas le temps de réagir que ses lèvres s'emparèrent des miennes avec passion et violence. L'excitation en moi augmenta aussitôt. Je ne voulais pas juste l'embrasser merde. Je voulais le sentir en moi. Je voulais hurler de plaisir sous ses caresses.


Alors que je commençai à prolonger le baiser, Hale y mit fin d'un seul coup. Je haussai un sourcil, légèrement insultée de son attitude. À quoi jouait-il? À turner on Abi pour ensuite la laisser en plan? C'était un très mauvais départ s'il voulait sortir avec moi.


- Tu vaux mieux qu'une simple baise, ronronna-t-il.


Bien rapidement, mon corps se retrouva encore plus près de celui de Marek qu'il l'était. En effet, il me souleva dans ses bras, et mon entre-jambes se retrouva plus que bien collé contre son torse. Eh merde. Il faisait littéralement exprès. Il allait sentir l'humidité de mon intimité, c'était clair et net. Mais bien rapidement, ma poitrine fut révélée dans son magnifique soutien-gorge, et la bouche de Marek me fit frissonner alors qu'elle se promenait contre la peau si sensible de mon cou. Je le voulais encore plus maintenant. Comment connaissait-il mes faiblesses? Je n'en avais aucune idée. Je savais simplement que chacun de ses baisers me faisait gémir, et que je pouvais sentir son membre grossir contre moi. Il semblait de bonne taille, ce qui me donnait encore plus envie de l'avoir en moi. Et pas seulement une fois. 


Ma respiration devenait de plus en plus rapide et de plus en plus courte. J'avais simplement envie qu'il me prenne, là, maintenant. Mais je savais que ce ne serait pas aussi simple. J'allais probablement devoir le mériter. 


Bien rapidement je me retrouvai sans petite culotte, la main de Hale commençant à s'attaquer à mon intimité. Je poussai un gémissement puissant alors qu'il toucha mon petit bouton de chair. J'étais déjà amplement excitée, il ne m'en faudrait pas beaucoup pour venir. Mais nous étions tout de même dans le hall du château. Comme pour ne pas attirer les curieux, Marek s'empara de nouveau de ma bouche, comme pour m'empêcher de crier. J'aimais bien le défi de ne pas me faire surprendre ici. C'était encore plus excitant. 


- D'une manière ou d'une autre, Abi, tu vas cesser de te mentir à toi-même, me murmura-t-il d'une voix rauque.


Je haussai un sourcil. Ce n'était pas du tout le moment de me dire quelque chose du genre. Il n'avait qu'à me baiser. La discussion se ferait après. Si elle avait à avoir lieu. Sinon, je n'aurais qu'à me sauver et tout serait beaucoup plus simple.


Marek inversa soudainement nos positions, et me déposa au sol. Je devais être vraiment charmante, la robe à moitié baissée, le string baissé jusqu'à la mi-cuisse. Ses mains se posèrent alors contre mes épaules, comme pour me forcer à m'agenouiller. Simplement, je retirai mon sous-vêtement, le laissant choir à côté de nous, puis je retirai ma robe. Je n'étais maintenant plus qu'en soutien-gorge et talons hauts. J'allai mordiller la lèvre inférieure de Hale, puis je posai un regard sensuel dans le sien. Lentement, je descendis, ne quittant pas ses yeux. Au passage, je descendis son pantalon et son boxer, révélant un membre d'une très bonne grosseur, comme je l'avais senti. Je ne pus m'empêcher de me mordre la lèvre inférieure sous le coup de la luxure. 


Après quelques secondes à me délecter du visuel de son membre, j'allai à la base afin de le lécher jusqu'au gland, pour finalement le prendre en bouche. Eh merde. Il ne rentrait pas au complet. Je m'efforçai tout de même afin de le rendre le plus profondément possible dans ma gorge, mais je ne pouvais pas. Malgré tout, j'apposai la bonne pression et y ajoutai des sensations avec l'aide de ma main. 


- Marek, gémis-je, membre en bouche.


Commençant à goûter le liquide pré-éjaculatoire, je me retirai et me relevai d'un bond, plaquant durement mon blaireau contre le mur de pierres. Je plantai un regard sévère dans le sien, avant de m'emparer de sa bouche langoureusement avec passion. 


- Prends-moi, grognais-je en allant mordre son lobe d'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marek Hale
Étudiant de 7e année
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 02/03/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours:
Deuxième Cours:
Baguette Magique: Sapin • Oeil de Cyclope • 19cm

MessageSujet: Re: Tu comprends pas... JE T'AIME (pv Abi & Marek)   Dim 31 Juil 2016, 00:53

Abi retira son string avant de se mettre à genoux devant moi, elle laissa tomber son sous-vêtement et retira sa robe. N'étant vêtue que de sa brassière et de ses talons hauts, elle mordilla ma lèvre inférieure. Son regard de braise alla brûler le mien. Ne quittant pas mes yeux, elle se mit sur ses genoux, descendant mon pantalon et mon boxer, dévoilant mon sexe tendu. Je la vis se mordre la lèvre, sous la passion.


Après quelques secondes à me regarder, elle lécha mon sexe de la base jusqu'au gland et me pris en bouche. Comme Abi ne pouvait pas me prendre au complet, elle tenta d'enfoncer plus pronfondément mon membre dans sa gorge, mais ne put pas faire plus. Elle se mit appliquer la presser parfaite et usa de sa main. Je fermai sous le doux traitement.


- Marek, gémit-elle.


Je sentis qu'elle retirait sa bouche, pour se relever d'un coup et me plaquer violemment contre le mur. Abi plongea un regard sévère dans le mien, pour plaquer sa bouche sur la mienne, m'embrassant avec passion.


- Prends-moi, grogna-t-elle, en mordillant mon lobe d'oreille.


Compris, mais, elle ne s'en tirerait pas si facilement. J'inversai nos positions rapidement, avant de la prendre dans mes bras, une lueur moqueuse brillant dans mes yeux. Je posai mes lèvres sur les siennes, avant de faire glisser mes baisers dans son cou et la vallée entre ses seins. J'enlignai mon membre avec l'entrée de son intimité et la pénétrai doucement. Je lâchai un doux râle, dans son oreille, avant d'entamer un va et vien en elle.


- Aime-moi, lui chuchotais-je.


L'une de mes mains tenait sa cuisse, l'autre sa taille, alors que mon regard se noya dans le sien. J'accélérai mon mouvement en elle, la sentant frissonner de plaisir. Afin de couvrir nos gémissements, je reposai ma bouche sur la sienne. Sentant l'orgasme s'approcher, après un long moment d'extase, je ralentis mon va vien, la serrant plus contre moi. Je finis par me retirer d'elle, laissant ma semence sortir et couler sur ma cuisse. Je l'essuyai lentement et remontai mes boxer et pantalons. Je gardai Abi coincée entre le mur et moi. Je relevai son visage vers le mien, l'embrassant avec passion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Turner
Étudiante de 7e année
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 19/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Arithmancie
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Tu comprends pas... JE T'AIME (pv Abi & Marek)   Dim 31 Juil 2016, 12:04

Allait-il finalement comprendre que je ne voulais que le sentir en moi? Bon, ce n'était pas vraiment le cas, je voulais plus que ça, j'étais simplement incapable de l'avouer. Pas même à moi-même. J'avais toujours eu un faible pour Marek. Seulement, je n'avais jamais pensé que cela aurait pu être réciproque. Et maintenant je me sentais totalement stupide. Je venais de lui faire une putain de fellation, et j'attendais qu'il veuille bien me prendre. Pourtant, je sentais qu'il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond. Il ne voulait pas baiser avec moi, il avait été clair. Alors je me demandais... Si je me laissais aller, allait-il ensuite prétendre être en couple avec moi? Car si c'était le cas, je me sauverais bien rapidement de Poudlard. Je ne voulais pas succomber comme une belle idiote devant Marek Hale. De toute façon, je ne le méritais pas. J'avais toujours le vagin fourré je-ne-sais-trop-où, passant beaucoup plus de mecs dans mon lit que je pouvais laver de sous-vêtements en une semaine. 


Cependant, je me retrouvai de nouveau entre le blaireau et le mur, complètement prise au dépourvu. Je ne savais plus si je devais me défaire de son étreinte et simplement partir, ou alors faire ce que je voulais faire depuis si longtemps: baiser avec Marek Hale. Il ne me laissa pas y songer davantage qu'il me prit dans ses bras, embrassant de ce fait mes lèvres avec passion. Je me laissai enivrer par le baiser, tandis que je sentais son membre se frotter contre l'entrée de mon intimité. Aucune protection? Ah et puis tant pis !


Après quelques secondes à me tenter de la sorte, Hale entra en moi, me faisant pousser un long râle de plaisir. Depuis le temps que j'en rêvais, j'obtenais enfin ce que je désirais par-dessus tout. Ses gémissements, au creux de mon oreille, il y avait absolument tout pour me rendre complètement folle... de lui. Mon coeur battait la chamade dans ma poitrine, laissant l'amour que j'éprouvais pour lui se mélanger entièrement au plaisir. J'avais l'impression de ne faire qu'un avec lui, comme si nos corps étaient faits pour ainsi s'embrasser l'un et l'autre. 


- Aime-moi, me réclama-t-il soudainement.


Je hochai de nouveau négativement la tête. J'étais capable d'avoir qui je voulais en ce moment, et je ne voulais pas laisser tomber ça afin d'être en couple et de ne coucher qu'avec un seul mec. Même s'il était très bon et qu'il possédait un membre d'une très bonne grosseur. Je ne savais plus quoi faire, je ne savais plus quoi penser. Pour l'instant, je ne voulais que baiser avec lui. Et ne plus jamais le revoir. Si seulement Maybel était là, elle pourrait m'aider à prendre une décision. Mais elle avait quitté Poudlard... 


Lorsque la tête de Marek quitta le creux de mon cou, son regard se retrouva instantanément dans le mien. Je pouvais voir la flamme qui l'animait. Il ne voulait vraiment pas que ça reste à une simple baise. Pourtant, c'était la meilleure chose à faire.


Je poussai un puissant gémissement de plaisir alors qu'il commençait à aller de plus en plus vite en moi. J'avais envie qu'il me mette à quatre pattes, mais je ne dis rien. Ça avait déjà été compliqué pour simplement avoir son membre en moi, je n'allais pas en demander plus. Afin de me faire taire, Marek commença à m'embrasser avec passion. Je fermai mes yeux sous l'émotion, sentant lentement l'orgasme me gagner. Alors que je commençais à trembler dans ses bras, Hale se retira de moi, mais il me garda contre lui. Je me laissai toute molle contre son corps, alors que je le sentais remettre son pantalon. Il releva mon visage, fixa mes yeux un moment, puis s'empara de nouveau de mes lèvres, mais cette fois de manière beaucoup plus amoureuse. Les larmes envahirent aussitôt mes yeux. Je ne voulais pas lui faire de mal. Mais cette relation n'irait pas plus loin.


Lorsque je sentis les larmes couler le long de mes joues, je me défis de son emprise, tombant sur mes deux pieds. Je baissai la tête, afin que Marek ne me voie pas pleurer. Je me penchai afin de ramasser mes vêtements, mais le blaireau s'accroupit à mes côtés, me forçant à le fixer. Il semblait surpris de mes larmes silencieuses. Alors j'éclatai.


- OUI, JE T'AIME! C'EST ÇA QUE TU VEUX M'ENTENDRE DIRE? hurlais-je alors.


Je me laissai tomber assise, reculant jusqu'au mur le plus près afin de m'éloigner de lui. Mais je savais qu'il ne partirait pas. Je lui avais dit exactement ce qu'il voulait entendre. J'étais réellement idiote. 


- J'espère que t'as aimé notre baise, car c'est tout ce que tu auras de moi, pestais-je alors.


Je pris mes vêtements dans mes bras et tentai de me relever en me tenant contre le mur de pierres. Mais ma tête tournait encore beaucoup, et je perdis aussitôt l'équilibre. Évidemment, Marek me retint, et me pris dans ses bras avec tendresse. 


- Je t'aime, soufflais-je en un murmure a peine audible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marek Hale
Étudiant de 7e année
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 02/03/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours:
Deuxième Cours:
Baguette Magique: Sapin • Oeil de Cyclope • 19cm

MessageSujet: Re: Tu comprends pas... JE T'AIME (pv Abi & Marek)   Dim 31 Juil 2016, 22:06

Ses lèvres avaient encore le goût doux et sucré de la bièrraubeurre, avec l'étincelle épicée du Whisky-Pur-Feux. Mes yeux se rouvrirent suite à ce baiser enivrant, je vis des larmes de tristesse, remplir les yeux bleus d'Abi. Ce n'est que lorsque ces dernières commencèrent à couler sur ses joues, qu'elle se dégagea de moi. Ma petite poufsouffle baissa la tête, cherchant à cacher sa tristesse, trop tard. Elle se mit à rammasser promptement ses vêtements. Abigail allait partir sans demander son reste. Je m'accroupis à son côté, la forçant à me regarder. Je ne savais pas comment réagir.


- OUI JE T'AIME! C'EST ÇA QUE TU VEUX M'ENTENDRE DIRE? cria Abi.


Oui, mais pas au travers de larmes, voulais-je répliquer. Mais non, je ne dirais pas ça. Toujours en larmes, Abi se laissa tomber sur ses fesses, avant de reculer sur ses mains, jusqu'au mur le plus proche.


- J'espère que tu as aimé notre baise, car c'est tout ce que tu auras de moi, lança-t-elle, d'un ton agressif.


Abi prit ses vêtements et se releva, en se tenant au mur. Malheureusement, enfin, heureusement pour moi; elle ne se sauva pas. La Poufsouffle perdit l'équilibre, je la rattrapai rapidement, la serrant avec amour dans mes bras. La sentir de nouveau contre moi, m'emplit de bonheur.


- Je t'aime, dit-elle, en un souffle.


Voilà, c'était cela que je voulais. Un «je t'aime», dit en un souffle, un murmure. Je rammassai mon manteau au sol, le posai sur ses épaules nues. Doucement, je caressai sa joue avec tendresse, plongeant mon regard de nuit dans le sien. Mes mains étaient logées sur ses hanches, la tenant contre moi.


- Je t'offre tout ce que j'ai, mon amour, ma loyauté, mon corps, mon âme; qu'est-ce-que je peux te donner de plus, pour t'avoir à mes côtés? demandais-je d'une voix brisée.


Ne lui laissant pas le temps de répondre, je posai mes lèvres contre les siennes, en un baiser fougueux, désespéré et intense. Elle était celle que je voulais. Abigail. Mon coeur brûlait d'amour pour elle, depuis la première année. Je la regarder se faire conquête, après conquête, sans vraiment être complétement satisfaite. Je savais que la fusion de nos deux corps avait été un éveil, pour elle comme moi.


- Reste avec moi, Abi, s'il-te-plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Turner
Étudiante de 7e année
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 19/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Arithmancie
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Tu comprends pas... JE T'AIME (pv Abi & Marek)   Jeu 04 Aoû 2016, 23:24

Je me sentais si minuscule en ce moment, ainsi blottie dans les bras de Marek. Une pure erreur, une gaffe, il fallait bien le dire. Si je n'étais pas tombée, j'aurais pu me sauver et jamais me retrouver dans une telle position. Mais il fallait croire que quelque chose d'invisible souhaitait que Marek et moi soyons ensemble. Car ces trois mots que j'avais prononcés, je ne m'en étais même pas rendue compte sur l'instant. J'avais dit à Marek Hale que je l'aimais. Je me sentais totalement stupide, c'était bien évident, car j'étais désormais sa prisonnière. Il pouvait faire ce qu'il voulait de moi. Je lui avais déclaré mon amour comme une idiote. L'alcool avait parlé. Je ne savais pas s'il avait fait exprès, si tout cela était voulu, mais il avait obtenu ce qu'il désirait le plus: moi. Stupide, je le savais bien, c'était exactement ce que j'étais. Mais il m'avait eue.


La tête basse, je sentie le blaireau déposer sa veste contre mes épaules. Je ne bougeai pas, ne sachant pas comment réagir devant la galanterie. Après tout, je ne faisais que baiser, et après je chassais tous les gars de mon lit. Parfois, je les laissais revenir, mais il fallait très bien le mériter. Sa main caressant ma joue m'obligea à relever mon regard dans le sien, qui semblait si tendre. Pourquoi? Pourquoi fallait-il que ça tombe sur lui. Je n'aurais jamais dû aller dans ce foutu bar avec Maybel aujourd'hui. J'aurais du rester dans mon putain de dortoir à étudier comme une stupide Serdaigle le ferait. 


- Je t'offre tout ce que j'ai, mon amour, ma loyauté, mon corps, mon âme; qu'est-ce que je peux te donner de plus pour t'avoir à mes côtés? me demanda-t-il d'une voix qui vint fendre mon coeur.


L'éternité. C'était ce que j'avais envie de lui répondre. Mais il ne m'en laissa pas le temps. Probablement parce qu'il avait peur de ce que j'avais à dire. Ses lèvres se posèrent violemment contre les miennes, et je me laissai faire. Pour la première fois de ma vie, je me laissai embrasser sans tenter de provoquer l'homme pour une baise (dans ce cas, une deuxième baise). J'avais envie de Marek pour l'éternité, vivre avec lui à ses côtés, mais en même temps, j'étais effrayée par cette simple idée. Je voyais ça comme une prison, comme un empêchement vis-à-vis ma liberté. Ce n'était probablement pas le cas, mais lorsque je regardais certains couples, je ne pouvais m'empêcher de les voir, malheureux. J'étais heureuse à coucher un peu partout. Serait-ce la même chose si j'osais laisser Marek entrer dans mon coeur, dans ma vie?


- Reste avec moi, Abi, s'il-te-plaît, insista-t-il alors.


Mes yeux se remplirent de nouveau de larmes alors que je fixais les siens, sentant tout le poids qui pesait sur mes épaules. J'avais l'impression de devoir prendre la plus grosse décision de toute ma vie. Probablement que c'était le cas. Car si j'étais avec Marek, je ne voulais pas le laisser après quelques temps par ennui. C'était le seul mec auquel je ne me fichais pas de faire du mal. Car oui, je l'aimais. 


- Je vais rester avec toi, soufflais-je alors. Pour toujours.


Les deux derniers mots avaient été à peine audible, et une larme coula de mon oeil afin de descendre le long de ma joue. J'avais tellement pleuré et baisé que mes cheveux et mon maquillage ne devaient plus être dans le meilleur des états. Je me défis de l'étreinte de Marek, avant d'attacher son manteau afin de cacher ma poitrine. Je tentai d'essuyer maladroitement les larmes sur mes joues, puis je tentai un bref sourire à celui que je pouvais désormais appeler mon amoureux. 


- Je vais rester avec toi, si toi tu restes avec moi, ajoutais-je alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marek Hale
Étudiant de 7e année
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 02/03/2016

Feuille de personnage
Choix de Cours:
Deuxième Cours:
Baguette Magique: Sapin • Oeil de Cyclope • 19cm

MessageSujet: Re: Tu comprends pas... JE T'AIME (pv Abi & Marek)   Ven 05 Aoû 2016, 00:00

Ses yeux bleus se remplirent de larmes, mon coeur me remonta dans la gorge. En avais-je trop mit? Je voyais tout le poids, que je mettais sur elle, mais si je faisais cela, c'était pour m'assurer de ne jamais la perdre. Abigail Turner était la seule, pour qui je me sacrifierais. Je voulais qu'elle comprenne, que j'étais prêt à tout pour elle.


- Je vais rester avec toi, souffla-t-elle. Pour toujours.


Ces deux derniers mots furent presque inaudibles. Je vis une larme solitaire couler de son oeil, descendant le long de sa joue douce. Malgré son maquillage presque effacé et ses cheveux défaits, Abi restait la plus belle d'entre-toutes. Elle s'écarta de moi, attachant mon manteau, pour couvrir sa poitrine. Ma petite poufsouffle essuya maladroitement ses larmes, avant de me faire un petit sourire. Je compris qu'elle était mienne et que j'étais sien. Nous étions un couple maintenant.


- Je vais rester avec toi, si toi, tu restes avec moi, dit-elle.


Ce n'était pas une promesse dure à remplir pour moi. Je hochai la tête, plongeant mon regard de nuit dans ses yeux parfaits. Je l'attirai à moi, avant de poser mes lèvres contre les siennes, avec amour. Je repoussai une mèche derrière son oreille, avant de caresser sa joue. Mon autre main prit la sienne, enlaçant ses doigts avec les miens. Je me penchai, enfin pour rammasser sa robe, avant de nous entraîner vers la salle commune.


- Jamais, je ne te quitterai, Abigail Turner, soufflais-je tout bas. Je t'aime.


Nous arrivâmes devant les tonneaux, je me retournai vers ma copine, un sourire brillant aux lèvres. Il fallait dire, qu'il était rare que je souris. Je posai mes lèvres sur les sienne, avant de baiser sa main avec douceur. Je finis par faire face aux barils.


- Boursoufflet, dis-je.


Nous pénétrâmes dans la salle commune, déserte à cette heure. Je m'arrêtai au milieu de la salle, avant de prendre Abi dans mes bras. Je posai mes lèvres sur la peau chaude de son cou, ma main gauche sur sa hanche et la droite caressant son dos.


- J'ai envie de dormir avec toi, soufflais-je.



hj: on est dans la salle commune, mais feel free de poster une suite ou tu veux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu comprends pas... JE T'AIME (pv Abi & Marek)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu comprends pas... JE T'AIME (pv Abi & Marek)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» [Inutile] J'aime / J'aime pas
» Une musique que j'aime bien....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Hall-
Sauter vers: