Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maintenant louve, maintenant sorcière ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amandyne Fairley
Bibliothécaire | Loup-Garou
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Maintenant louve, maintenant sorcière ?   Dim 03 Jan 2016, 22:37

Depuis combien de jours étais-je ici? Je n'en avais absolument aucune idée. Tout ce que je savais, c'était que mes moments de lucidité n'étaient pas énormes. Noah était passé me voir quelque fois. Je me souvenais avoir entendu sa voix, mais je n'avais pas pu voir son visage. Angélique ne laissait personne m'approcher, de peur que je les attaque. C'était tout de même comprenable. Après ce que j'avais vécu... Qu'est-ce que j'avais vécu au fait ? Je ne m'en rappelais plus. C'était flou dans ma tête, c'était tellement loin. Je me souvenais simplement d'une panique générale dans le château. Puisque je ne pouvais pas faire de magie, je m'étais enfermée à la bibliothèque et puis... Et puis... plus rien. De la douleur, de la peur, c'était tout ce dont j'étais capable de me souvenir. À mon humble avis, c'était beaucoup mieux pour moi comme ça. Si j'étais à l'infirmerie, c'était qu'il y avait une raison. Maintenant, ça faisait quelques heures que j'étais réveillée. J'avais un pansement sur le cou, mais je ne ressentais plus rien. C'était sans doute grâce aux soins de l'infirmière. Elle était littéralement talentueuse pour guérir les gens et amoindrir leur douleur. Tout autour de mon lit, des panneaux blancs étaient dressés. Je restais silencieuse, ne sachant pas trop si je pouvais me lever, ou pas. Après tout, je me sentais affreusement faible, je ne devais pas avoir mangé depuis plusieurs jours. 


Soudainement, le drap qui m'isolait du reste de la société s'ouvrit sur un petit elfe de maison, qui arrivait avec un petit chariot rempli de victuailles. Je souris faiblement, sentent mon estomac grogner à la simple vue de nourriture. Il me laissa le tout à mes côtés, avant de me quitter. Il ne referma pas pour autant le rideau, ce qui me surprit quelque peu. J'étais isolée depuis tellement longtemps, que je me demandais si je n'étais pas infectée d'une quelconque façon. Je haussai les épaules, avant de me jeter sur la crème de citrouille, qui était ma soupe préférée. Je relevai un sourcil, surprise de ne trouver que mes aliments préférés sur le plateau. Était-ce Noah qui avait supervisé l'opération nourriture pour Amandyne? Probablement, personne ne savait ce que j'aimais manger, excepté lui. J'eus un petit sourire en coin. Même lorsqu'il ne pouvait pas être près de moi, il prenait grand soin de sa petite amie. Mignon, je devais l'avouer.


- Alors Amandyne, tout va bien? me demanda la voix de l'infirmière en entrant dans mon petit domaine.


Je hochai doucement la tête de haut en bas. J'étais faible, mais sinon tout allait plus que bien. Je lui souris, comme pour la rassurer. Je voulais sortir d'ici, et ce n'était pas en faisant la baboune que ça allait arriver. Je la connaissais bien. Si je laissais un seul petit signe qui laissait croire que je n'étais pas bien, j'allais rester ici. 


- Un tantinet fatiguée, mais ça ira mieux lorsque je passerai une bonne nuit de sommeil dans mon propre lit, lui répondis-je de ma douce voix.


Elle me sourit à son tour, mais de manière triste. Je fronçai les sourcils, ne comprenant pas du tout ce qui se passait. C'était comme si j'étais morte. Je savais bien que je ne l'étais pas, mais c'était ce que l'atmosphère laissait croire. C'était vraiment lourd. Mes yeux noisettes se promenèrent alors derrière Angélique, cherchant à voir par les fenêtres quelle heure il était. Le soleil n'était pas encore couché... Pourquoi Noah n'était-il pas à mon chevet? Je me souvenais qu'il m'avait dit qu'il serait là à mon réveil. À moins que j'aille halluciné le tout... Après tout, je ne savais pas ce qui m'était arrivé, peut-être avais-je été empoisonnée... 


- Eva s'en vient, afin de t'aider à... Enfin, tu comprends... ajouta-t-elle, souriant toujours tristement. 


Je haussai un sourcil, regardant l'infirmière quitter les lieux. M'aider à quoi? Nan, je ne comprenais absolument rien. Eva Greene... Elle était sympathique, mais je ne la connaissais pas plus que ça. En fait, je ne connaissais pratiquement aucun enseignant. Par leurs noms, leurs visages, mais jamais je ne leur parlais. Je restais seule, la majorité du temps, le nez plongé dans des bouquins. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Maintenant louve, maintenant sorcière ?   Lun 04 Jan 2016, 16:54

Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis l'attaque de l'École, nous avions subis plusieurs pertes et les cours avaient été annulés, afin de laisser les élèves le voulant; retourner dans leur familles. Je restais disponible pour les jeunes de ma Maison, si ces derniers voulaient parler, mais en dehors de cela, je me faisais discrète. Bien sûr, lors de la bataille, j'avais ressentis la dangereuse présence de l'homme, qui m'avait donné ma malédiction. 



Quelle ne fut pas ma surprise, lorsque j'appris que mon créateur avait encore sévit et cette fois-ci contre la personne la plus douce de Poudlard. Angélique s'était présenté à mon bureau, le regard attristé et quelque peu gêné. 



- Il faut que tu sache...



- Je sais, dis-je. Une autre victime a été transformé



- C'est Amandyne, dit-elle tout bas. 



Mes yeux s'arrondirent, j'en étais muette, avec toute la douceur qui habitait son être, Angélique me demanda d'aider la jeune bibliothécaire à s'habituer à sa nouvelle condition. Toujours muette, je hochai la tête de haut en bas. L'infirmière retourna à sa patiente. Une fois seule, je posai ma tête entre mes mains et soupirai. J'allais devoir tuer cet enfant de chienne avant qu'il ne fasse plus de mal. Je me levai et défroissai mon chemisier vert bouteille et sortis de mon bureau. Je déambulai lentement dans les corridors, en essayant de trouver quelque chose à dire à la jeune femme. Je me retrouvai devant les grandes portes de l'Infirmerie. 



- Eva s'en vient, afin de t'aider à ... Enfin tu comprends... dit Angélique de sa voix douce. 



En entendant cela, une folle envie de transplaner hors de l'école et de me réfugier dans mon petit loft de Londres s'empara de moi. Je fermai les yeux et pris une grande inspiration et pénétrai dans l'antre d'Angélique. La pièce était vaste et éclairée par la lumière du soleil. Je m'avançai dans l'allée entre les lits jusqu'à celui, caché par des paravents. Angélique se tourna vers moi, un sourire triste et me laissa me faufiler près du lit. Je posai mon regard bleu glace sur le doux visage de la jeune bibliothécaire. 



- Bonsoir Amandyne, dis-je de ma douce voix. Je... J'ai su pour toi... 



Mon regard dévia vers le bandage dans son cou. J'avais la même cicatrice sur l'un de mes seins. Je m'assis et pris doucement la main de la jeune femme. 



- Il est difficile d'accepter cette condition, voire même impossible, débutais-je. Mais je veux que tu sache que je ne te laisserai pas toute seule dans cela. Tu remarqueras peut-être des changements étranges au cours des prochaines semaines. Tout comme les vampires, nous, les lycanthropes vivons avec le fait que nos émotions et nos forces  décuplés. La température de ton corps augmentera et tu seras capable de distinguer les vampires et les autres loups des humains. 



Je serrai sa main avec affection, sachant que personne ne m'avait dit ce que je venais de dire, que ces changements m'avaient terrifiés et que j'avais dû apprendre à vivre toute seule avec cette condition. 



- Je sais que tout cela est beaucoup, dis-je. Mais sache que tu n'es pas seule

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amandyne Fairley
Bibliothécaire | Loup-Garou
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Maintenant louve, maintenant sorcière ?   Sam 05 Mar 2016, 11:35

On aurait dit qu'il y avait eu un mort. Bien sûr, il y en avait probablement eu, les Mangemorts étaient tellement des êtres vices et cruels qu'il leur était impossible de ne pas faire de mal à qui que ce soit, même si c'était des jeunes étudiants de deuxième année, tout aussi innocents pouvaient-ils être. J'angoissais, mais en même temps j'avais hâte de savoir ce qui était arrivé. Au moins, les visites de Noah amoindrissaient mes peurs. Il allait bien. C'était moi le problème. Même si je n'avais absolument aucune idée de ce qui m'avait emmenée ici. Mais bon. J'imagine que la présence d'Eva Greene était supposée m'en informer. Même si je ne comprenais pas en quoi ses capacités étaient supérieures à celles d'Angélique. Il y avait une raison après tout pour laquelle elle faisait chacune leur profession; c'était leur domaine. Je poussai un léger soupir, ne sachant pas du tout à quoi m'attendre. Mais je continuais de me répéter dans ma tête que mieux je me comportais, et plus rapidement j'allais pouvoir sortir d'ici.


- Bonsoir Amandyne, me dit soudainement une voix délicate, me faisant légèrement sursauter. Je... J'ai su pour toi...


Je haussai un sourcil. Savoir quoi sur moi? Même moi je ne le savais pas ! Pourquoi personne ne me parlait directement de ma situation ? Si c'était si catastrophique... Je relevai mes yeux sur elle, afin de suivre son regard qui descendait lentement vers le bandage sur mon cou. Avait-on essayé de me trancher la gorge et j'étais une miraculée qui avait survécu ? Hypothèse étrange, mais tout de même potable. 


- Il est difficile d'accepter cette condition, voire même impossible, commença-t-elle d'une voix qu'elle semblait vouloir douce. Mais je veux que tu saches que je ne te laisserai pas seule dans cela. Tu remarqueras peut-être des changements au cours des prochaines semaines.


Quoi? J'suis enceinte ?


- Tout comme les vampires, nous les lycanthropes...


Je n'écoutais plus. J'étais un loup-garou? C'est alors que les souvenirs me revinrent. Ce Mangemort me violant, en me mordant le cou par la même occasion. Je me rappelais la douleur, le désespoir... Et Noah. Mes yeux se remplirent de larmes, alors que l'événement me revenait détail par détail en mémoire. Qu'est-ce que j'avais fait pour mériter cela ? Personne ne méritait de se faire mordre par un connard afin d'avoir sa malédiction. Il ne devait probablement pas savoir que j'étais une cracmolle et que me transformer en lycanthrope afin que je rejoigne leurs rangs était totalement inutile...


La main d'Eva se posa contre la mienne, me sortant de mes pensées. En fait, elles s'étaient dirigées vers un seul et même endroit: Noah. Ça expliquait le fait de son absence à mon réveil. Il avait peur de moi, et allait aller se trouver une autre fille, c'était évident. Qui voulait d'une louve dans son lit?


- Je sais que tout cela est beaucoup, mais sache que tu n'es pas seule, ajouta Greene.


Je hochai doucement la tête de haut en bas. La prochaine pleine lune n'était pas pour tout de suite, alors j'avais amplement le temps de faire des recherches sur le sujet, et préparer les potions nécessaires afin d'éviter ma transformation. Je savais que c'était possible. Simplement, c'était me procurer les ingrédients qui était un peu moins évident. Heureusement, l'enseignant des potions, Cedric Elgort était plutôt conciliant et compréhensif. 


- J'veux voir Noah, murmurais-je d'une voix enrouée. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Greene
Enseignante de Métamorphose | Directrice de Serdaigle
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Bouleau • Poil de Loup-Garou • 22cm

MessageSujet: Re: Maintenant louve, maintenant sorcière ?   Dim 06 Mar 2016, 11:49

La pauvre bibliothécaire sembla se mettre à pleurer et hocha la tête lentement. Son esprit semblait tourner à cent milles à l'heure. La jeune femme était brillante, elle savait que la prochaine lune n'arriverait pas avant deux semaines. La connaissant, elle irait supplier Cedric de lui faire une potion pour éviter sa transformation.


- J'veux voir Noah, chuchota-t-elle. 


Noah? Noah Pratt? Noah Bryant? Ou Noah Weasley? Les deux premiers étaient en première et troisième années. Le dernier passait presque tout son temps à la bibliothèque... Je compris. J'eus un petit sourire triste et posai ma main sur l'épaule d'Amandyne. 


- Noah Weasley est en cours, ma belle, que lui veux-tu? dis-je, tout doucement. 


Je sortis de ma poche, un petit journal de cuir marine et le tendis à Amandyne. 


- Tiens, lui offris-je. C'est mon journal des transformations. J'y ai écris en détails ce que je me rappelle de mes changements. Je sais que tu veux prendre cette potion qui évite les transformations. C'est une mauvaise idée, tu devrais laisser passer au moins la première et tu verras après


Je vis bien que cette dernière phrase ne lui fis pas plaisir. Je poussai un doux soupir et serrai sa main dans la mienne. Mon regard restait triste. Je ne savais quoi lui dire. 


- Si tu prends cette potion avant ta première transformation, ajoutais-je. Si tu l'oublie, une fois, ta transformation sera cent fois plus souffrante que si tu l'avais vécus. Tu n'es pas la seule lycanthrope, Amy Eddison et moi, le sommes aussi. Laisse-moi t'apprendre à contrôler un peu les transformations





Je sortis ma baguette de ma poche et lançai un patronus louve.



- Noah Weasley, dis-je lentement. Vous êtes demandé à l'infirmerie. Immédiatement

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Weasley
Étudiant de 7e | Batteur | Champion de Poudlard
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 11/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Maintenant louve, maintenant sorcière ?   Ven 06 Mai 2016, 23:17

Lorsque la lueur de l'aube vint éclairer la petite chambre de ma copine, elle était déjà en proie à une énorme fièvre. Malgré toutes ses protestations, je la pris dans mes bras et fonçai vers l'infirmerie, sans m'arrêter.


Lorsque l'infirmière installa Amandyne sur un petit lit, cette dernière attrapa mon poignet et me regarda avec un regard apeuré. J'eus un doux sourire, que je voulais rassurant.


- J'vais être là à ton réveil, lui dis-je tout bas. Promis.


Avant de me rendre à ma salle commune, je fis promettre à Miss Castair, de me faire demander si Amandyne se réveillait. Je posai un baiser discret sur le front de ma copine et me dirigeai vers la tour des Lions.



***


Quelques jours avaient passé et pendant chacun d'eux, j'avais pris le temps de me rendre à l'infirmerie et m'étais tenu derrière un paravent, devant le lit de ma copine. J'avais aussi payé un elfe de maison, travaillant aux cuisines, afin qu'il ne lui apporte que ses mets préférés.


J'étais en cours de Botanique, mes oreilles bourdonnant à écouter Miss Bishop déblatérer son information sur le Géranium Dentu. Je ne faisais maintenant qu'acte de présence à mes cours, mon esprit tourné vers Amandyne. Je ne prenais aucune note, ne faisais aucun devoir et me fichais complétement des tests. Alors que je poussais mon treizième soupir en une heure, une louve argentée pénétra dans la serre et ouvrit la bouche.


- Noah Weasley, fit la voix du Professeur Greene. Vous êtes demandé à l'infirmerie. Immédiatement.


Immédiatement... Mon coeur remonta dans ma gorge. Je me levai d'un bond, aggripai mon sac et sortis de la serre au pas de course. J'étais à bout de souffle en arrivant devant les grandes portes, ouvertes, de l'infirmerie. Je vis ma professeure de métamorphose assise sur le lit près de ma copine. Les paravents avaient été retirés. Je repris un semblant de contenance et marchai lentement vers Amandyne. Miss Greene se retourna vers moi, comme si elle m'avait senti arriver.


- Vous arrivez juste à temps, Mr Weasley.


Mes joues prirent une teinte cramoisie. Mes noisettes se posèrent sur Amandyne, elle était magnifique malgré le gros pansement sur sa gorge et ses cernes sous ses yeux. Je ne savais plus si je devais rester à une distance respectueuse ou me jeter sur la femme de ma vie.


- Je... Euh... Comment tu vas? demandais-je maladroitement.


Je fis quelques pas vers le lit, où reposait ma petite amie. Je posai une main douce sur so épaule et baisai sa tête avec amour. Merde! Qu'est-ce-que je venais de faire?! De côté, je vis le regard perçant de la directrice de Serdaigle. Glacé, perçant et analysant la situation, le poids de son regard se faisait lourd... très lourd. Un élève de dernière année, embrassant un membre du personnel... Embarassant. Je poussai un long soupir et attirai Amandyne contre moi, je plongeai en même temps, mon regard dans celui d'Eva Greene.


- Je sais que ça peut avoir l'air de ce que vous pouvez penser, dis-je, fermement. Mais c'est moi qui l'aie aborder, c'est ma faute. Si il faut renvoyer quelqu'un, c'est moi. Je l'aime, rajoutais-je durement.


Miss Greene haussa les épaules et eut un petit sourire.


- Je n'ai que faire de cela. En fait, c'est la meilleure chose pour Amadyne, d'aimer et d'être aimée.


Je souris en serrant ma douce contre moi.


- Je t'aime, lui soufflais-je tout bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amandyne Fairley
Bibliothécaire | Loup-Garou
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Maintenant louve, maintenant sorcière ?   Mer 20 Juil 2016, 21:41

Les larmes aux yeux, j'écoutais Eva tenter de me donner des conseils sur ma nouvelle situation. Je n'en avais rien à faire de tout ça. Je n'avais jamais demandé ça. Mais il semblait que ça s'acharnait tout de même sur moi. Je fermai les yeux, revoyant la scène de ce géant me violant. Une larme coula instantanément le long de ma joue, alors que je ressentais toujours la douleur de cet homme en moi. Il n'y avait eu qu'une seule et unique personne qui était allée à cet endroit avant lui, et c'était mon petit copain. Maintenant, je me sentais souillée. J'avais l'impression d'avoir trahi Noah, même si je savais bien que ce n'était pas de ma faute, que j'avais été totalement sans défense. Et maintenant, j'avais peur. Peur que sa semence aie eu le temps de se rendre en moi. Je serais incapable de mettre au monde l'enfant d'un Mangemort. J'aimerais beaucoup mieux mettre fin à mes jours que d'avoir à vivre cela. En fait, c'était la seule et unique chose qui me venait en tête en ce moment. Mettre un terme à ma vie. 


J'étais tellement absorbée par mes pensées macabres que je n'entendais même plus ce que la jeune enseignante tentait de me dire. Je ne voulais pas avoir à vivre ça. Pas du tout. Je me fichais bien que je ne sois pas la seule lycanthrope de cette école. Je ne voulais pas faire du mal à des gens et ne pas m'en souvenir. Il n'y avait rien de plus atroce pour moi que cela. C'était une situation à laquelle je ne voulais pas avoir à m'adapter. Pour moi, c'était aussi simple que cela. 


Je sursautai vivement lorsqu'une main se posa contre mon épaule et des lèvres sur le dessus de ma tête. J'ouvris aussitôt les yeux afin de poser mon regard sur mon petit copain. Je voulus sauter dans ses bras, mais j'étais encore trop faible pour bouger. Je me contentai donc d'afficher un petit sourire triste, alors qu'Eva nous regardait.


- Je sais que ça peut avoir l'air de ce que vous pouvez penser, commença alors Noah. Mais c'est moi qui l'aie abordée, c'est ma faute. S'il faut renvoyer quelqu'un, c'est moi. Je l'aime.


Je voulus le rassurer, lui disant que nous pouvions toujours nous défendre en parlant d'Amy et Alexander, mais l'enseignante haussa les épaules, tentant de prouver qu'elle s'en fichait totalement. Tant mieux. De toute façon, cette relation ne durerait plus longtemps maintenant. J'allais me rendre jusqu'à la prochaine pleine lune et par la suite, je mettrais fin à mes jours. Il n'était pas question que je me transforme une seule fois dans ma vie en louve. 


- Je n'ai que faire de cela, répondit soudainement Eva. En fait, c'est la meilleure chose pour Amandyne. Aimer et être aimée.


Je haussai un sourcil, alors que mon amoureux me serrait contre lui. Ce n'était pas lui qui allait m'empêcher de faire du mal à de pauvres innocents. Je baissai la tête, honteuse de mes propres pensées. Jamais je n'aurais cru en venir à cela, j'avais toujours été déterminée dans la vie à atteindre mes buts, mais cette fois, je me sentais plus qu'impuissante. Il n'y avait aucune solution à ce problème, et je le savais très bien. J'avais lu tous les livres de la bibliothèque, alors je connaissais très bien les loup-garous.


- Je t'aime, me souffla alors Noah.


- On peut être seuls? demandais-je d'un ton brusque à Greene.


Mon amoureux sembla surpris de mon ton. Jamais je ne parlais ainsi à quiconque. Mais Eva comprit le message. Elle quitta les lieux, alors que je tournais ma tête vers Noah. J'avalai de travers, avant d'aller embrasser délicatement ses lèvres.


- Je... Je veux que tu vérifies que je suis pas enceinte de... de... 


Les mots s'étouffèrent dans ma gorge. En fait, je ne savais même pas comment l'appeler. Je savais simplement qu'il m'avait fait terriblement mal, et qu'il avait gagné. Il avait réussi à mettre fin à ma vie, même s'il ne l'avait pas fait directement. Je me mordis la lèvre inférieure, avant d'exploser en sanglots amers. Il y avait tellement de questions dans ma tête, toutes sans réponse, que je ne savais pas quoi faire. 


- Tue-moi, soufflais-je alors.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Weasley
Étudiant de 7e | Batteur | Champion de Poudlard
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 11/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Maintenant louve, maintenant sorcière ?   Mer 05 Avr 2017, 23:02

Bravo Noah, tu viens de révéler au monde entier ta relation amoureuse avec la bibliothécaire de ton école! Plus con que ça, on meurt. Mais c'était fait et il n'y avait pas de retour en arrière. C'était sûr que je pouvais révéler que je n'étais pas le seul à me faire un membre de la faculté enseignante. Amy et l'assistant-directeur, faisait la même chose que nous. Je pouvais tout révéler, il faudrait dire que je perdrais l'amitié de la Serdaigle et je l'aimais bien.


La professeur de métamorphose haussa les épaules, Amandyne était blottie contre moi. Ma copine baissa la tête, je savais que sa nouvelle condition la troublait et que je ne saurais pas toujours capable de contenir la louve en elle. Bon, j'avais pris soins aux créatures magiques en troisième année, mais je ne l'avais pas réussis.


- On peut être seuls? demanda rudement mon amoureuse.


Je sursautai, Amandyne ne criait jamais. Elle était d'une douceur infinie et sa voix était aussi douce que son caractère. Miss Greene comprit ce qu'il se passait et s'en alla doucement. Ma belle bibliothécaire releva son visage vers le mien, son visage affichait un drôle d'air. Elle posa tout de même ses lèvres contre les miennes.


- Je... Je veux que tu vérifie que je ne suis pas enceinte de... de...


Mon amante ne finit jamais sa phrase, mais je comprenais exactement ce qu'elle voulait. Mon coeur remonta dans ma gorge, je n'avais pas vu ce qui s'était passé, mais Amandyne m'en avait parlé. Tout de suite après son aveux, je l'avais emmené à l'infirmerie. Soudainement, mon amoureuse éclata en sanglots et cela me sortit de mes pensées.


- Tue-moi, pleura Amandyne.


Je reculai, apeuré. La femme de ma vie perdait la tête, je ne pouvais pas la laisser me demander cela. Si il fallait que je rompe, je le ferais. Je m'agenouillai devant elle, prenant son visage dans mes mains et plantai mon regard dans le sien. Quelque chose avait brisé en moi, lorsqu'elle avait sortit ses mots.


- Non, dis-je, tout bas. Et si tu me redemande cela, je crie, après t'avoir attaché.


Je me relevai et mordis ma lèvre inférieure, avant de briser une fiole au sol. Je me retournai vers elle et l'embrassai avec amour. Mes mains prirent les siennes, alors que je replongeai un regard amoureux dans le sien. Mon autre main alla caresser sa joue, essuyant ses larmes avec amour. Je replaçai une mèche derrière son oreille.


- Je t'aime, Amandyne Fairley, murmurais-je. Plus que tout, on va passer au travers ensemble. Jamais, tu ne seras seule, je vais toujours rester à tes côtés. Malgré tout ce qui s'est passé, si tu es vraiment enceinte, on va élever cet enfant avec amour, même si il a été créer avec le contraire.


Sur ces mots, je sortis ma baguette, l'agitai et un petit anneau d'argent orné d'un rubis apparu dans ma main. J'embrassai Amandyne avec tendresse, avant de lui tendre le bijou.


- Amandyne Fairley, soufflai-je. Épouse-moi, dès que je gradue, on s'en va et on va vivre en campagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amandyne Fairley
Bibliothécaire | Loup-Garou
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Maintenant louve, maintenant sorcière ?   Mar 18 Avr 2017, 14:26

Je ne pouvais m'empêcher de pleurer, encore et encore. Je n'arrivais pas à croire que je m'étais fait violer, et qu'en plus, je m'étais fait mordre par un loup-garou. J'étais maintenant maudite à jamais. Et puis, j'étais peut-être enceinte de ce connard de mangemort. J'avais peur. Je ne voulais plus être. Mais en même temps, une petite partie de moi me demandait de mettre au monde cet enfant. Après tout, il n'avait pas demandé à naître d'une relation à l'opposé de l'amour. Comme tous les humains, il méritait la vie. Cependant, j'avais peur que cet homme revienne le chercher. J'avais peur qu'il le réclame et qu'il gâche sa vie. En fait, j'avais peur de tout, d'absolument tout en ce moment. Même si je savais que j'étais très bien entourée dans cette école. Je connaissais tous les lycanthropes de l'établissement, car j'étais celle qui détenait le plus d'informations à leur égard. Je pouvais donc les aider, de paire avec Miss Skellington. Maintenant que c'était moi, par contre, je ne savais pas du tout ce que je devais faire. Et puis... mon amoureux. Il était clair qu'il partirait. Il pouvait avoir toutes les femmes de ce château, alors pourquoi rester avec moi maintenant ? 


Je sentis deux mains se saisir de mon visage. J'ouvris mes yeux mouillés, pour les plonger dans le regard sévère de mon petit copain. Noah n'avait pas l'air d'approuver mes paroles. Bien sûr, c'était le désespoir qui avait parlé, je comprenais sa colère. Au moins, il ne s'était pas encore enfui. 


- Non, murmura-t-il en guise de réponse à ma demande. Et si tu me redemandes cela, je crie, après t'avoir attachée.


J'avalai de travers. Je savais que j'avais mal fait de dire ça. En fait, je ne le pensais même pas. Je ne voulais pas mourir. J'étais simplement totalement effrayée. Ses lèvres vinrent embrasser les miennes avec tendresse, tandis que ses doigts venaient sécher mes larmes. Je me sentais tellement bien avec lui. Si bien, si rassurée, que les larmes arrêtèrent d'affluer d'elles-mêmes contre mes joues. Il savait comment apaiser mes peines et mes douleurs. Décidément, il était l'homme de ma vie. L'homme avec qui je devais passer le restant de mes jours. Même s'il était beaucoup plus jeune que moi. Il fallait dire que physiquement, c'était lui qui avait l'air plus vieux, donc il n'y aurait jamais de jugement quelconque à l'extérieur de cette école. Ce qui était bien, puisque je détestais le jugement. 


- Je t'aime, Amandyne Fairley, me souffla Noah. Plus que tout, on va passer au travers ensemble. Jamais, tu ne seras seule, je vais toujours rester à tes côtés. Malgré tout ce qui s'est passé, si tu es vraiment enceinte, on va élever cet enfant avec amour, même s'il a été créé avec le contraire. 


Je hochai doucement la tête de haut en bas, tandis que mon amoureux sortait sa baguette de sa poche arrière. Que faisait-il? Puis, je vis une magnifique bague en argent apparaître dans sa main. Je ne connaissais pas beaucoup les pierres précieuses, mais je savais tout de même les reconnaître. Ce bijou était orné d'un magnifique diamant. Noah m'embrassa de nouveau, ce qui me fit rougir. 


- Amandyne Fairley, épouse-moi, dès que je gradue, on s'en va et on va vivre en campagne.


Souriante, je ne pus m'empêcher de mordre ma lèvre inférieure afin de m'empêcher de pleurer de nouveau. Il ne lui restait que quelques mois d'école. Si j'étais réellement enceinte, je n'aurais pas à mettre cet enfant au monde à Poudlard. Ce qui était tout de même bien. Et puis, j'irais voir Miss Lakimov. Elle était une sorcière très brillante. Sans doute saurait-elle guérir mon enfant de la malédiction de la lune. Elle avait l'habitude de trouver de nouvelles formes de magie. J'avais toujours été impressionnée qu'elle soit restée aussi humble et humaine malgré tous les pouvoirs qu'elle pouvait posséder. 


- Oui, soufflais-je alors. Je veux t'épouser. 


Je tendis ma main à mon amoureux, qui glissa la magnifique bague à mon annulaire. Je savais que Audrey était prête à prendre la bibliothèque. Il me restait encore quelques mois pour lui montrer le fonctionnement de tout. Et elle serait la plus jeune bibliothécaire de Poudlard ! 


- Sors-moi de cette infirmerie, demandais-je alors à mon amoureux. 


Je m'assied alors contre le matelas, avant d'attirer le visage de Noah vers le mien et de l'embrasser avec amour. La première lune n'était pas proche, donc j'avais du temps pour me préparer. Je savais qu'Eva et Amy seraient là pour m'aider. Elles étaient le genre de personne à qui j'aimais bien faire confiance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Weasley
Étudiant de 7e | Batteur | Champion de Poudlard
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 11/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Maintenant louve, maintenant sorcière ?   Ven 19 Mai 2017, 21:16

Marié à 18 ans, mes parents allaient vraiment me déshériter, mais j'en avais rien à foutre. J'allais épouser Amandyne et vivre enfin la vie dont je rêvais. Cette vie allait être, moi et ma fiancée, notre enfant et du simple bonheur; sans complication. C'était tout ce que je voulais et rien de plus. L'idée d'être joueur de Quiditch professionnel n'existait plus.


Ma belle amante sourit, un sourire brillant, elle finit par se mordre la lèvre. Il y avait de fortes chances que mon amoureuse soit enceinte, il me restait aussi que quelques mois d'école, ensuite je serais libre. Avec l'argent que mes parents mettaient dans un fond à mon nom, je pourrais nous acheter une petite maison en campagne. Et puis, si l'enfant avait la malédiction du loup-garou, je l'aimerais tout de même. Sans aucune condition.


- Oui, je veux t'épouser, dit Amandyne, d'un souffle.


Ma douce me tendit sa petite main et je glissai la bague à son annulaire, cette dernière lui faisait à merveille. Mon coeur se débattait, j'étais fiancé à la plus belle femme du monde. Je la protégerais de tout et ne la quitterais jamais.


- Sors-moi de cette infirmerie, m'intima doucement Amandyne.


Elle se releva, en position assise dans le lit, ses petites mains attirant mon visage vers le sien. Ses lèvres entrèrent en contact avec les miennes, je pouvais ressentir tout son amour et cela me fit tourner la tête. Mes mains se glissèrent dans ses cheveux comme je répondais à son baiser avec passion. Personne ne pouvait me faire sentir aussi complet et fort comme elle.


- Rhabille-toi, soufflai-je. Je vais te ramener à ta chambre.


Je tirai le paravent devant Amandyne, posai une pile de vêtements, dont une robe de nuit et une robe de chambre grise. Je me tournai vers le bout du lit, pris la paire de pantoufles grises et les posai sous le paravent. Je finis par me diriger vers le bureau de Miss Castair, elle n'y était pas. Je pris donc un parchemin et une plume, pour y laisser un mémo, l'informant que je ramenais Amandyne chez elle.


Je retournai, quelques secondes plus tard, vers le lit de ma fiancée et la trouvai debout et habillée. J'attirai ma future femme contre moi et l'embrassai amoureusement. Je pris sa main dans la mienne, nous entraînant doucement dans les corridors déserts de l'école. Après de longues minutes, à déambuler dans Poudlard, évitant les préfets et leurs rondes, nous nous retrouvâmes devant les grandes portes de la bibliothèque. Je sortis ma baguette et la pointai sur les portes et les ouvris magiquement.


Je fis entrer Amandyne dans sa chambre, la débarrassai de sa robe de chambre et l'aidai à se coucher dans le lit. Je m'étendis à côté d'elle et la serrai contre moi, avant d'embrasser sa nuque avec amour.


- Je t'aime Amandyne Fairley et j'ai plus que hâte de t'épouser, murmurai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amandyne Fairley
Bibliothécaire | Loup-Garou
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Maintenant louve, maintenant sorcière ?   Lun 29 Mai 2017, 14:33

Qui aurait cru que ce petit amour futile se transformerait en une histoire vraie, qui se dirigeait lentement vers le mariage ? J'aurais bien été la dernière à y croire. On s'était toujours moqué de moi puisque j'étais incapable de faire de la magie. Et voilà que j'allais épouser un très puissant sorcier, qui me faisait sentir entière. J'étais prête. Je le savais. Ce que j'avais cherché toute ma vie, je comprenais maintenant que je n'en avais pas besoin. Car la magie n'était pas plus puissante que cet amour véritable. J'étais finalement complète. Détruite, en ce moment, mais c'était passager. Je savais que mon fiancé serait toujours là pour moi, et qu'il m'aiderait à passer au travers ce calvaire. 


Mon baiser amoureux se retrouva bien rapidement en un baiser très langoureux et passionné, qui me donnait envie d'aller plus loin. Bien quoi? Maintenant que j'avais perdu ma virginité, je n'avais plus peur de faire l'amour avec mon amoureux. Loin de là. J'avais été blessée, mais je n'étais pas quelqu'un qui vivait dans le passé. 


- Rhabille-toi, me murmura-t-il avec douceur. Je vais te ramener à ta chambre. 


Je me mordis la lèvre inférieure, le laissant quitter mes bras. Bien rapidement, le paravent fut tiré devant moi et mon amant avait posé une pile de mes vêtements sur le bord du lit. Je revêtis la petite nuisette noire, et la robe de chambre très chaude par-dessus. Je vis mes pantoufles assorties. Oui, j'assortissais mes pyjamas. Il ne fallait pas juger. Une fois que le tout fut mis, je mis le paravent de côté. Noah revint alors. Ma main se glissa instantanément dans la sienne, tandis qu'il m'entraînait loin d'ici. 


Notre marche dans les corridors se fit dans un silence des plus complets. Une fois rendus devant les portes de mon antre, je ne pus m'empêcher de mordre ma lèvre inférieure. C'était ici que tout s'était passé... Je pris une grande inspiration. Noah débarra les portes. Bien rapidement je fus rendue dans ma chambre, en petite nuisette. Bien calée dans les bras de mon amoureux dans mon lit, je fermai les yeux de bonheur. Sa bouche se posa contre ma nuque, me faisant frissonner. Je n'avais pas du tout envie de dormir. Je voulais célébrer nos fiançailles. 


- Je t'aime Amandyne Fairley, et j'ai plus que hâte de t'épouser, souffla mon lion.


Je souris, avant de me retourner vers lui. J'étais tellement minuscule à côté de lui ! Je posai mes mains contre ses joues, afin de l'embrasser langoureusement. Je ne pus empêcher un petit gémissement de désir. Je grimpai alors par-dessus mon amoureux, continuant à l'embrasser avec passion. 


- Et si on essayait d'avoir des jumeaux, murmurais-je d'une voix sensuelle.


Des jumeaux de deux pères différents, pourquoi pas ? Après tout, ce serait Noah qui les élèverait avec moi. Ils auraient le même père, au final. Qu'était un père biologique, sauf une semence ? Absolument rien. Un père était quelqu'un présent pour l'enfant. Toute sa vie. 


Afin de donner envie à mon amoureux, je me débarrassai de ma robe de nuit, me retrouvant ainsi nue devant lui. 

HJ/ On est rendus ailleurs HEIN, je le poste aux deux places.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maintenant louve, maintenant sorcière ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maintenant louve, maintenant sorcière ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» Haiti a maintenant un premier ministre ...
» 2064 - 207? : Crash2.0 et... maintenant? (Epoque SR3 - SR4)
» SOPA, PIPA? A la poubelle: maintenant ils ont ACTA!
» Allez, tous ensemble... On se motive... Et maintenant, on va regarder la pub.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Infirmerie-
Sauter vers: