Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Moment Père-Fils (Liam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
David England
Chef de l'ordre du Phoenix | Père des England | Propriétaire de l'auberge Aux Trois Baguettes
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 23/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Moment Père-Fils (Liam)   Lun 02 Nov 2015, 00:40

Bien sûr, il avait fallut qu'après que mon fils soit partit, Kendall m'intercepta dans l'escalier, je compris rapidement à son air joyeux que j'allais passer l'après-midi à cuisiner avec elle. Je soupirai, je ne pouvais rien lui refuser. Kendy m'entraîna dans la cuisine, me tenant solidement par la main, afin que je ne me sauve pas. Je vis le visage d'Ed afficher un air moqueur, alors que Cait se mit à rire tout bas. Je me retournai vers ma conjointe et vis qu'elle me tendit un tablier fleuri.


Kendy
, soupirais-je. Pitié ...


Voyant qu'elle secouait la tête, avec un grand sourire, j'affichai un air renfermé et nouai le foutu tablier autour de mes hanches. D'un air renfogné, je me mis à casser des oeufs, avant de les verser dans un grand bol, pendant que ma femme faisait fondre le beurre dans un petit bol. Alors qu'elle transversait le beurre fondu dans le grand bol, rempli de farine et d'oeufs, j'entendis le crac sonore typique d'un transplanage. Je me retournai et vis Liam, au beau milieu de la cuisine. La moutarde me prit au nez, je lui avais montré cela qu'en ULTIME urgence, je lui avais aussi interdit de le faire par caprice.


-JE T'INTERDIS DE FAIRE ÇA, hurlais-je à mon fils.


-M'en fiche, répondit-il platement, en grimpant les premières marches d'escaliers.


Ah non, il n'allait pas me répondre ainsi! D'une seule main, je détachai mon stupide tablier fleuri et le lançai sur le comptoir, avant de suivre mon fils aîné dans l'escalier. Il n'allait pas encore s'enfermer, pour se vautrer.


-LIAM ALFRED ENGLAND, tonnais-je. TU NE ME RÉPONDRAS PAS AINSI! CESSE DE FAIRE TON ENFANT GÂTÉ ET REDESCEND T'EXCUSER.


Voyant que mon aîné continuait de gravir les marches, je transplanai derrière lui, l'agrippai par le collet et le retournai dos au mur. Mon bras musclé l'empêchant de se défaire, je remarquai le nez cassé de mon enfant.


-Qui t'as fait ça?


Je sortis ma baguette de ma poche de derrière et la pointai contre le nez de mon fils.


-Episkey, murmurais-je.


Le nez de Liam se replaça de lui-même en un craquement sonore.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 489
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: Moment Père-Fils (Liam)   Jeu 05 Nov 2015, 12:19

Je savais qu'il ne supporterait pas mon attitude. Il n'aimait pas que j'agisse comme ça, mais en ce moment je me fichais de tout. Littéralement. Je voulais seulement aller chercher la pensine, y verser le souvenir de Jared et finalement en avoir le coeur net. Non. Je n'allais pas faire ça. C'était violer son intimité. Mais d'un sens, c'était lui qui me l'avait donné. Alors il voulait que je le voie. Ou du moins, il sentait que c'était pour le mieux pour nous deux. Me connaissant, je savais que je ne pourrais pas dormir sans y avoir jeté un oeil. C'était plus fort que moi, même si je n'arrivais pas à déterminer si c'était bien ou mal. Je savais que je devrais sans doute demander conseil à ma mère ou alors à mon père, mais j'en étais incapable. Je n'étais pas encore à l'aise avec le fait de parler de ma relation avec Jared devant mes parents. Même si eux l'acceptaient, moi je n'étais pas encore rendu là. 


Lentement, mes pieds gravissaient les marches sans même que je m'en rende compte. Je me saisis de la petite fiole contenant le souvenir, comme si toute ma vie y était rattachée. Je ne me comprenais plus, mais plus du tout. 


- LIAM ALFRED ENGLAND ! hurla mon père, visiblement hors de lui. TU NE ME RÉPONDRAS PAS AINSI! CESSE DE FAIRE TON ENFANT GÂTÉ ET REDESCEND T'EXCUSER.


Je haussai un sourcil, tentant de grimper les dernières marches au plus vite. Je voulais me sauver dans ma chambre le plus vite possible afin d'éviter mes parents et une crise de larmes de ma part. J'avais réussi à l'éviter jusqu'à maintenant, et c'était ce que j'allais faire jusqu'à ce que je retourne à Poudlard. Je ne voulais vraiment pas perdre la maîtrise de mes émotions, surtout pas devant mon paternel. Je voulais qu'il soit fier de moi, pas qu'il me voit dans mes pires moments. 


Soudain, un crac sonore se fit entendre juste derrière moi. J'écarquillai les yeux, commençant à courir. Mais je ne fus pas assez rapide et mon père m'attrapa par le chandail, me retournant et m'accotant dans le mur. Je ne fus même pas tenté de me défaire de son emprise; je savais que c'était totalement inutile. Je le confrontai du regard, surpris de voir lui-même afficher un air plus que surpris.


- Qui t'as fait ça? demanda-t-il d'un ton neutre.


Hey merde. J'étais tellement absorbé dans mes pensées que j'en avais oublié la fracture de mon nez. Je fronçai les sourcils en baissant légèrement la tête. Je détestais devoir m'avouer faible, encore plus devant mon père. Il n'avait de yeux tellement que pour Raïna, la petite fille parfaite, que j'avais l'impression de n'être qu'une ombre à ses yeux. Une ombre qu'il réprimandait une fois de temps en temps, mais de qui il n'était jamais fier. Et il avait raison. Je ne faisais rien qui puisse faire de moi une fierté. J'avais d'excellentes notes, mais je gâchais tout en ayant sans cesse des ennuis et des retenues. 


Je sentis quelque chose contre le bout de mon nez, donc je remontai la tête afin de voir qu'est-ce qu'il mijotait encore. J'écarquillai les yeux en y voyant sa baguette. Non... Il n'allait pas faire...


- Episkey, chantonna mon père d'une voix à peine audible.


Eh oui. Il avait osé. On entendit un craquement, ensuivi d'un cri de douleur. À mon avis, c'était pire le replacer que le casser. Au moins, la douleur partait directement après. J'essuyai le sang avec le revers de ma main, toujours coincé entre mon père et le mur. Merde, il n'allait vraiment pas me foutre la paix !


- Qu'est-ce que tu veux? crachais-je sur un ton irrespectueux.


Le voyant surpris de mon attitude, j'en profitai pour le pousser violemment. Je me fichais bien qu'on soit dans des marches. S'il avait à les débouler, je savais que ma mère arrêterait sa chute. Elle était toujours en train d'écouter les conversations qui ne la concernaient pas, alors il était clair et net qu'elle était en bas. Je grimpai rapidement les quelques dernières marches qui me restait à franchir, mais je ne pus aller plus loin. Tous mes membres se figèrent d'un seul coup pour aller se coller le long de mon corps. Je m'écrasai ainsi dans le corridor, probablement victime d'un putain de sortilège du saucisson. 


- LAISSE-MOI! hurlais-je, rempli de rage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
David England
Chef de l'ordre du Phoenix | Père des England | Propriétaire de l'auberge Aux Trois Baguettes
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 23/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Moment Père-Fils (Liam)   Ven 06 Nov 2015, 15:59

Bien sûr, mon fils poussa un cri de douleur, alors que son nez reprenait sa place originale. Liam essuya le sang du revers de sa main, je pouvais bien voir qu'il ne me portait pas dans son coeur en ce moment. Nous étions des parents très égalitaires, mais comme Kendy avait une préférence pour son aîné, je portais ma benjamine sur un petit piédestal. J'adorais Liam, je m'attendais à ce qu'il me rende fier, mais ces derniers temps, il se mettait les pieds dans les plats. 



-Qu'est-ce que tu veux? me ragea mon aîné. 



Pardon? Si Kendy avait été à ma place, elle se serait mise à pleurer. Profitant de ma surprise, mon fils me poussa violemment me propulsant dans l'escalier, je réussis à me rattraper alors que Liam se sauvait comme un voleur. Une fois stable, je pointai ma baguette sur mon fils, lançant le sortilège du saucisson, silencieusement. En entendant le sourd boom du corps de Liam tombant sur le sol, je commençai à monter l'escalier lentement. 



-LAISSE-MOI, s’époumona Liam.



Je pouvais bien voir qu'il était absolument hors de lui. Je voyais bien que si je le libérais, il me sauterait dessus et referais une crise comme le soir de l'attaque. Je m'avançai vers lui lentement, je m'agenouillai près de lui. 



-David?, fit la voix de ma femme de la cuisine. Tout va bien? Liam va bien



Je fis signe à mon fils de ne rien dire, avant de le soulever sur mon épaule. J'eus soudainement un flashback de notre vie, il y a quelques années. Liam avait deux ans et je lui apprenais le Quiditch. Lorsque nous rentrions, je le soulevais ainsi dans mes bras. Je me dirigeai vers la chambre de Liam et Jared, fermant et barrant magiquement la porte derrière moi. Je déposai délicatement Liam sur son lit. Je pointai ma baguette sur lui, le libérant du sortilège. Je levai mon bras, qui ne tenait pas ma baguette, devant moi. 



-Avant que tu ne me saute dessus et que ta mère s'en mêle, dis-je lentement. Tu vas te calmer et m'expliquer ce qui t'es arriver. Je ne t'ai pas élevé comme ça, on ne se cache rien en famille



Je marchai lentement vers lui et m'assis à ses côtés. 



-Je sais que tu pense que je préfères ta soeur à toi, ce n'est pas vrai. Je vous adore tous les deux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 489
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: Moment Père-Fils (Liam)   Ven 06 Nov 2015, 17:23

Je savais bien que je devais me calmer, sinon mon père ne me libérerait jamais de son emprise. Mais j'en étais totalement incapable. Et cette fois, ça ne venait pas de nulle part. C'était réellement moi qui était en colère. J'avais un mauvais pressentiment à l'égard de Jared, et ça déteignait sur mon état. Mon père avait seulement eu le malheur de se retrouver sur mon chemin à ce moment là. Malgré tout, je continuais de me débattre avec fureur. Je détestais être prisonnier, et il le savait. Il était supposé me connaître. À moins que son obsession pour Raïna était tellement grande qu'il ne me connaissait pas du tout. C'était une option, en fait. Il ne me parlait que pour me réprimander. On aurait dit que c'était son seul et unique but dans la vie. Et quand c'était question de ma soeur... C'était louanges par-dessus louages. Pourtant, s'il savait ce qu'elle faisait à l'école, elle aurait moins de valeur à ses yeux. Mais elle cachait bien son jeu. Autant à nos enseignants qu'à nos parents. Un jour ou l'autre, ses conneries seraient découvertes... Et j'avais affreusement hâte à ce jour. Le jour où sa véritable personnalité serait mise sur la table.


Je fronçai les sourcils, voyant mon père se diriger lentement vers moi. J'avais l'impression de lui inspirer la peur... Étais-je si effrayant que ça lorsque je perdais le contrôle ? J'avalai de travers, le regardant s'agenouiller à mes côtés. Je plongeai mes émeraudes dans ses prunelles, y cherchant un quelconque amour à l'intérieur. Je comptais énormément pour ma mère, et j'avais peur de n'être qu'un déchet pour mon père. Une erreur, un accident. En ce moment, je devais fortement lutter contre mes larmes afin de ne pas perdre la maîtrise de mes émotions devant mon père. Je ne voulais pas qu'il voit mes faiblesses. Je ne voulais pas qu'il sache qu'il était une de mes faiblesses. J'avais tellement envie de lui plaire... 


- David ? lança la voix inquiète de ma mère. Tout va bien? Liam va bien?


J'ouvris la bouche pour lui hurler de venir me sauver, mais mon père m'intima aussitôt au silence. Étrangement, je l'écoutai. Je ne savais pas pourquoi, mais il n'avait pas envie de ma mère s'immisce entre nous deux en ce moment. Ma curiosité prenait le dessus, je voulais savoir ce qu'il avait à me dire. Mon père me hissa lentement sur son épaule, avec une délicatesse qui ne lui appartenait pas, et il dirigea ses pas vers la chambre de mon amoureux et moi. Je terminai contre mon lit, et je fus rapidement délivré du sortilège que m'avait lancé David. Je me redressai aussitôt en position assise, passant une main nerveuse dans mes cheveux. Je ne savais pas du tout quoi faire en ce moment. Je savais bien que mon père voudrait entendre mon histoire, mais je n'avais aucune envie de la raconter. Ça ne le concernait pas. Bah, une partie si, mais je ne voulais pas qu'il le sache.


Mon paternel leva vivement son bras non armé vers moi, comme pour prévenir quelque chose. J'avais raison, il avait vraiment peur de moi. La honte m'envahit aussitôt, et je baissai la tête pour me cacher. J'avais réussi à terroriser ma famille, et ce bien malgré moi. J'avais attaqué Jared, et bien d'autres gens, sans en avoir le moindre souvenir. Je me mordis la lèvre inférieure, attendant patiemment que mon père ouvre la bouche.


- Avant que tu ne me sautes dessus et que ta mère s'en mêle, commença-t-il d'une voix pacifique, tu vas te calmer et m'expliquer ce qui t'est arrivé. Je ne t'ai pas élevé comme ça, on ne se cache rien en famille.


Les larmes envahirent instantanément mes yeux. Heureusement que j'avais baissé la tête, mon père ne pouvait pas me voir. Je savais que je l'avais déçu, et que j'avais trahi notre famille. Ce sujet, qui avait été trop important pour moi dans le passé, commençait à prendre le bord petit à petit. J'avais même songé à fuguer dans les derniers jours, sachant que j'étais un pur fardeau pour tout le monde ici. 


Soudain, je sentis le matelas s'enfoncer à côté de moi. Merde. Il venait de prendre place sur mon lit. Ce n'était qu'une question de temps maintenant avant qu'il découvre que des larmes silencieuses coulaient sur mes joues.


- Je sais que tu penses que je préfère ta soeur à toi, dit David d'une douce voix, ce n'est pas vrai. Je vous adore tous les deux.


Ça en était trop. J'éclatai en sanglots amers, cachant mon visage bondé de larmes entre mes genoux. Ma vie était un vrai calvaire depuis quelques temps, et un rien m'affectait. Je ne savais pas comment il avait découvert ce que je pensais à son égard vis-à-vis ma soeur, mais il visait juste. Il visait toujours juste. Je ne savais pas si ça faisait de lui un bon père, ou simplement un père qui s’immisçait un peu trop dans la vie de ses enfants. Mais une chose était sûre; il me connaissait mieux que ce que je pensais.


- Vas-t-en... sifflais-je entre deux sanglots. J'veux pas te voir.


Je me cachai sous mes couvertures, reculant sur le coin du lit le plus loin de mon père. Je me roulai en petite boule, continuant à pleurer toutes les larmes de mon corps. J'avais moi-même gâché ma vie, et je savais que je méritais tout ce qui m'arrivait. Malgré tout, je ne pouvais pas m'empêcher de trouver ça terriblement dur. 


- J'VEUX QUE TU T'EN AILLES, m’époumonais-je en sachant très bien qu'il était toujours sur mon lit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
David England
Chef de l'ordre du Phoenix | Père des England | Propriétaire de l'auberge Aux Trois Baguettes
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 23/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Moment Père-Fils (Liam)   Dim 08 Nov 2015, 17:04

Liam éclata en sanglot amers, il cacha son visage humide entre ses genoux. Je pouvais comprendre que sa vie n'était pas rose en ce moment, mais un rien l'affectait. Mais il fallait qu'il se reprenne en main. Je savais que depuis la naissance de Raïna, Liam se sentait de moins en moins aimé par moi. Cela m'affectait beaucoup, car je savais que c'était pour cela qu'il faisait les quatre cents coups. 


-Vas-t-en...dit-il entre deux sanglots. J'veux pas te voir. 


Comme lorsqu'il était enfant et qu'il avait peur, mon fils se cacha sous ses couvertures, se reculant le plus loin possible de moi. Au travers de ses couvertures, je pouvais l'entendre sangloter. Je comprenais qu'en ce moment, il trouvait sa vie extrêmement difficile, mais si il ne nous parlait pas et qu'il gardait tout cela pour lui, nous ne pourrions pas l'aider. 


-J'VEUX QUE TU T'EN AILLES, hurla Liam. 


Je soupirai bruyamment, avant d'arracher les couvertures du lit de mon fils. Je les lançai les couvertures au sol et me dressai de toute ma hauteur devant Liam. 





- Liam Alfred England! criais-je. Tu ne me parleras pas ainsi! J'en ai assez, tu retourne à l'École dès ce soir! 



Sur ces mots, je tournai le dos à mon fils, le laissant à sa peine. Je n'en pouvais plus, il ne m'écoutait pas, il se morfondait et savait que sa mère le garderait auprès d'elle pour toujours si il lui demandait. Je sortis de la chambre, en claquant la porte. Je posai mon dos contre la porte, essuyai une larme avant de me diriger vers l'escalier, où m'attendait Kendall, les mains sur les hanches. 



-Vas-tu me dire ce qui se passe? demanda-t-elle, impatiente. 



Je posai un regard sévère sur elle, avant de soupirer. 



-Il a transplané, il m'a envoyé promener et se morfond, dis-je. Il retourne à Poudlard

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 489
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: Moment Père-Fils (Liam)   Lun 09 Nov 2015, 18:24

Devenant silencieux immédiatement après m'avoir arraché les poumons, je pus distinctement entendre le soupir de mon père. Encore une fois, je le décevais. Mais bon, ce n'était pas comme si c'était grave. Ça faisait seulement s'ajouter à sa liste de déceptions, qui se faisait quelque peu longue depuis quelques temps. J'espérais seulement qu'il savait que c'était entièrement de sa faute tout ça. Si non, il n'était qu'un sale con. Woah, Liam, c'est de ton père que tu parles comme ça ! Je devais me reprendre, MERDE. Je me fis encore plus petit sous mes couvertures, ne sachant plus que penser de moi-même. Je réalisais enfin que j'étais un connard d'une grande envergure. Baon, probablement que des gens comme Anita et son putain de Bulgare le savaient aussi, mais ce n'était pas de leur jugement qu'il s'agissait ici. Il s'agissait de mon paternel, et moi. Il y avait évidemment plusieurs autres éléments en jeu, mais si je commençais à les énumérer maintenant, je n'en finirais plus, alors autant bien passer par-dessus. 


Brusquement, David s'empara de mon bouclier en retirant chacune des couvertures de mon lit, les lançant plus loin afin que je ne les atteigne pas. En ce moment, je ne savais pas si je devais éviter son regard, ou le regarder en face malgré les larmes qui coulaient le long de mes joues. L'orgueil embarquait, évidemment, et je ne savais que faire. Je décidai de relever légèrement le visage, simplement pour voir ce qu'il s'apprêtait à faire. Je ne souhaitais pas me faire lancer de nouveau un sortilège du saucisson... Mais il se tenait là, devant moi, son autorité bien en place.


- Liam Alfred England ! cria-t-il sur un ton dur. Tu ne me parleras pas ainsi ! J'en ai assez, tu retournes à l'école dès ce soir !


J'écarquillai les yeux, visiblement surpris de sa réaction. Il voulait vraiment me renvoyer à l'école dans mon état actuel ? Décidément, il était loin d'être le meilleur père de l'année. Mais je savais que j'allais obtenir ce que je voulais de ma mère. Rapidement mon paternel me tourna le dos, et je compris que je l'avais blessé. Je baissai honteusement la tête, le laissant quitter mon antre et claquer violemment la porte. Ça faisait longtemps que je n'avais pas pu David dans un tel état de colère. Habituellement, j'étais celui qui claquait les portes et qui cassait de la vaisselle. Il fallait croire que j'avais quelque peu déteint sur lui. 


- Vas-tu me dire ce qui se passe ? lança la voix de ma mère, probablement du haut de l'escalier.


Je me redressai vivement dans son lit. S'il y avait bien quelqu'un pour m'empêcher de retourner à l'école, c'était bien elle. Et jamais mon père ne gagnait un point contre ses arguments. J'étais même prêt à parier qu'elle irait jusqu'au divorce pour obtenir ce qu'elle voulait à mon sujet. Quelques fois, j'avais l'impression que j'étais toute sa vie. Je n'avais qu'à sortir, me jeter en pleurant sur elle et tout était gagné... Mais pourtant, quelque chose de plus important attirait mon attention... Sur la commode de Jared, une belle paire de ciseaux étincelante. Les yeux amplement fixé sur eux, je ne me rendais même pas compte que je marchais à leur rencontre, pendant que la voix de mon père retentissait. En fait, je me sentais partir, encore. Mais cette fois, ce n'était pas pour les raisons habituelles... Je n'étais pas dans une colère noire. 


- Le sang par le sang, récitais-je en me saisissant des lames.


Je levai lentement les ciseaux dans les airs, comme si j'étais dans une transe infinie. Puis soudainement, je me les enfonçai brutalement dans la poitrine, et ce très près de mon coeur. À ce moment je repris le contrôle de moi, et je poussai un terrible hurlement. Les mains tremblantes, j'étais incapable de retirer l'arme de mon torse.


- LIAM ! hurla ma mère en se précipitant dans la pièce.


- J'ai mal... murmurais-je en m'écroulant au sol.


Bien sûr, deux bras musclés me rattrapèrent avant même que je ne touche le sol. Je relevai la tête, les yeux mi-clos, pour croiser le regard inquiet de mon père. Il était clair que mes parents allaient penser que je m'étais moi-même infliger cette blessure. Et comment les contredire ? Je n'avais absolument aucune preuve de ce qui prenait possession de mon esprit. Je n'arrivais même pas à dire si c'était moi qui faisait ça, ou si les alter-ego existaient vraiment. 


- C'est pas moi qui a fait ça, soufflais-je dans un demi-murmure.


HJ: Désolé, encore la p'tite victime hihi mais ça fait partie du développement du personnage. J'ai une bonne idée, et pour qu'elle se réalise je dois faire ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
David England
Chef de l'ordre du Phoenix | Père des England | Propriétaire de l'auberge Aux Trois Baguettes
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 23/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Moment Père-Fils (Liam)   Mar 10 Nov 2015, 17:08

Bien sûr, ma femme couvrit sa bouche avec ses deux mains et secoua la tête, ne voulant pas croire que son fils chéri me désobéirait. Je levai les yeux, voyant cela, la plupart de nos conflits gravitaient autour de notre aîné. Kendall avait la mauvaise habitude de couvrir son fils et de laisser sa benjamine à part. C'était pour cela que Raïna et moi étions devenus proches. Alors que je m'apprêtais à entraîner Kendy vers la cuisine, un long cri glaça mes veines. 


-LIAM, hurla Kendall, en se précipitant dans la chambre. 


Je dépassai ma femme, afin de rattraper mon fils, avant qu'il ne heurte le sol. 


-J'ai mal... souffla Liam. 


Son regard émeraude croisa le mien. Était-ce de ma faute? S'était-il poignardé afin de rester à Bristol? Je pouvais entendre Kendall sangloter, alors que je tenais mon fils aîné dans mes bras. Mon coeur se débattait à pleine vitesse. 


-C'est pas moi qui a fait ça, murmura mon fils. 


Kendy empoigna la paire de ciseaux nerveusement, mais au moment où elle les retirait, je l'empêchai. Elle pouvait abîmer encore plus les organes de Liam. Je soulevai mon enfant avec douceur et le posai sur son lit. Rapidement, je sortis ma baguette et me retournai vers Kendall. 


-Quand je te le dirais, tu retiras les ciseaux, dis-je d'un ton urgent. 


Ma femme empoigna la paire de ciseaux, alors que je lançais un Vulnera Sanentur sur la plaie. 


-Maintenant. 


Rapidement, Kendy retira les ciseaux. Je finis par refermer la plaie de mon fils et le pris contre moi et entamai de le bercer lentement. Je vis la colère dans les yeux de Kendall, je savais qu'elle me blâmait pour ce que Liam venait de se faire. 


-Pas maintenant, Kendall, dis-je au travers de sanglots d'inquiétudes. Liam... Liam, je suis tellement désolé


Je continuai de bercer mon aîné avec douceur, le serrant contre mon coeur. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 489
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: Moment Père-Fils (Liam)   Jeu 12 Nov 2015, 15:21

La douleur était atroce. Mais ce qui était le pire, c'était de voir le visage terrifié de mes parents. Leur fils venait de s'enfoncer une paire de ciseaux légèrement trop près du coeur, il avait tenté de se suicider, bien qu'indirectement. Je vis ma mère se pencher sur moi, bien que je sentais mes forces m'abandonner peu à peu. J'avais probablement sectionné une artère, truc du genre. Une chose était sûre, c'était que je m'étais perforé un poumon. Ça n'allait être une question de quelques minutes maintenant avant que je ne puisse plus respirer. Je n'avais jamais vu mes parents dans une telle situation, et j'étais incapable de dire s'ils allaient avoir le calme nécessaire pour me guérir. Après tout, j'étais en train de littéralement mourir dans leurs bras. Ma mère mit sa main sur les ciseaux, m'arrachant une profonde plainte sourde. Ça faisait atrocement mal, tellement mal que je souhaitais mourir rapidement, pour ne plus ressentir cette douleur affreuse. 


Soudainement, mon père bloqua le mouvement de Kendall, qui cherchait à retirer l'arme de mon abdomen. L'un des bras de David se glissa tendrement sous mes genoux, et l'autre sous mes aisselles, et il me souleva avec une lenteur absolue et une douceur infinie. Malgré son attention précieuse, ce geste m'arracha de nouveau une longue plainte. Cependant, je me retrouvai bien rapidement contre le matelas moelleux de mon lit, me sentant quitter cette vie lentement, mais sûrement.


- Quand je te le dirai, tu retireras les ciseaux, entendis-je mon père lointainement. Maintenant, ajouta-il.


Je hurlai de douleur tandis que ma mère arracha les ciseaux de la plaie. Je ne voyais plus rien, mais je pouvais bien me douter du sort que mon père utilisait. Il tentait de refermer ma blessure. Je sentis alors que le tout était refermé, mais j'étais trop faible pour ouvrir les yeux. J'avais perdu trop de sang. Cependant, je pouvais sentir le corps de mon père me serrer, puis me bercer avec douceur. 


- Pas maintenant, Kendall, lança lointainement la voix de mon père au travers d'un sanglot. Liam... Liam, je suis tellement désolé...


Si j'avais pu réagir afin de le rassurer, je l'aurais fait. Mais si j'étais trop faible pour ouvrir un seul oeil, je savais bien que je ne pourrais pas bouger le moindre de mes membres. Je sentis soudainement une petite fiole à mes lèvres, et je me forçai afin d'en boire le contenu. Ma mère avait une armoire complète remplie de potions, servant toutes à différentes choses. Lentement, je sentis mes forces me revenir, et j'ouvris doucement les yeux.


- Papa... murmurais-je d'une voix rauque. 


Je pouvais sentir une main se glisser tendrement dans ma chevelure, probablement celle de ma mère, puisqu'elle était toute fine. Je plantai mes émeraudes dans les prunelles de mon père, surpris de voir une larme s'échapper de son oeil. 


- J'ai faim, ajoutais-je tout bonnement, ce qui fit rire ma mère de stress.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
David England
Chef de l'ordre du Phoenix | Père des England | Propriétaire de l'auberge Aux Trois Baguettes
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 23/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Moment Père-Fils (Liam)   Sam 14 Nov 2015, 00:28

Je savais que je venais de sauver mon fils aîné d'une mort certaine, pourtant, ce dernier n'ouvrait pas les yeux. Liam venait de perdre beaucoup de sang, je le sentais si faible et mou, comme une poupée de chiffon. Je levai un regard implorant sur ma femme, Kendall, celle-ci sortit de la chambre sans dire un seul mot. Cela était assez rare de ne pas entendre Kendy. Ma femme revint dans la pièce, armée d'une petite fiole rempli d'un liquide vert. Elle déboucha la bouteille et l'approcha de la bouche de Liam, qui s'efforça de boire la potion. Soudainement, mon fils ouvrit lentement les yeux, son regard vert profond croisa le mien.


-Papa... murmura-t-il doucement.


Kendy passa doucement une main dans la chevelure de son adoré. Ce fut trop pour moi, surtout lorsque son regard revint se plonger dans le mien. Je ne pus retenir une larme.


-J'ai faim, lança Liam.


Kendall échappa un rire nerveux, alors qu'elle se dirigea vers la cuisine. Voyant ma femme sortir, je serrai Liam contre mon coeur et enfoui mon visage dans ses cheveux. Je me mis à sangloter, l'idée de perdre mon fils me tuait. Après un long moment, je reniflai assez fort, je retournai Liam vers moi. Je plantai un regard sérieux, mais inquiet dans ses prunelles vertes.


-Je ne veux plus que tu nous refasse cela, dis-je. L'idée de te perdre, toi, ta mère ou ta soeur, me brise le coeur. Si tu venais à mourrir avant moi, je n'y survivrais pas.


Sur ces mots, je pris Liam contre moi et le serrai bien fort. Je soupirai avant de briser notre étreinte.


-Allons voir ce que ta mère t'a préparé, dis-je doucement.


Je me levai et pris mon fils dans mes bras, descendis habilement l'escalier et l'assis à la table. Je sortis ma baguette de ma poche et la pointai sur la théière, cette dernière flotta jusqu'à nous suivie de trois tasses. Magiquement, le thé se versa dans les tasses. Je souris à Liam et serrai affectueusement son poignet.


-Bois, dis-je doucement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 489
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: Moment Père-Fils (Liam)   Lun 07 Déc 2015, 12:58

Je n'arrivais moi-même pas à croire ce que je venais de faire. C'était inconscient, bien évidemment, mais je ne pouvais pas comprendre ce qui poussait mon non-moi à faire cela. À la réaction de mes parents, il était clair que j'allais tout faire pour combattre ça. Je n'avais peut-être pas d'enfant encore, mais je n'étais pas stupide. Je savais bien que voir sa progéniture mourir avant soi était la pire chose au monde. Bien sûr, cette réaction de la part de ma mère aurait été presque évidente à deviner, mais c'était mon père qui m'avait surpris. Lui qui ne semblait que vivre pour Raïna, qui ne faisait que me réprimander... Il fallait croire que je m'étais trompé. Il n'aimait pas ma sœur plus qu'il pouvait m'aimer moi. C'était simplement différent, puisque nous étions deux êtres totalement différents, Raï et moi. 


Doucement, mon paternel m'attira contre son coeur, me serrant fortement dans ses bras. Je pouvais l'entendre et le sentir sangloter. Je me mordis la lèvre inférieure, luttant contre mes propres émotions. Il était clair que si je me laissais emporter, il n'y aurait aucune fin, et ce moment deviendrait ce qu'on qualifiait d'«akward». Malgré tout, j'en profitai pour humer le parfum de mon père, le laissant naturellement reprendre le contrôle de lui-même. Doucement, il m'éloigna de son torse et ses iris se plantèrent sérieusement dans les miens.


- Je ne veux plus que tu nous refasses cela, dit-il d'une voix dure, mais brisée. L'idée de te perdre toi, ta mère ou ta soeur, me brise le coeur. Si tu venais à mourir avant moi, je n'y survivrais pas.


Je hochai doucement la tête de haut en bas. Ce n'était pas le temps de lui parler que je ne me contrôlais pas totalement. Il ne semblait pas m'avoir entendu quand j'avais dit que ce n'était pas moi, et tant mieux. J'aurais juste eu l'air dérangé, et je savais que je ne l'étais pas. J'étais persuadé que c'était une forme de magie totalement différente, un peu comme les Horcruxes. Une forme de magie qui faisait appel à une partie plus sombre de l'âme. Une magie que j'avais déclenché involontairement. Je n'allais pas ajouter ce stress à mes parents. Je savais que j'étais capable de découvrir de quoi il s'agissait. David m'attira de nouveau contre son torse, me serrant fortement. J'aurais aimé lui rendre son amour, mais j'en étais incapable. La potion de ma mère m'avait permis de rester en vie, mais j'étais tout de même trop faible pour faire de simples câlins. 


- Allons voir ce que ta mère t'a préparé, me lança-t-il en mettant fin à notre étreinte.


Je lui souris doucement, le laissant me prendre dans ses bras afin de m'emmener à la cuisine. Sans doute aurais-je pu marcher, mais descendre les marches aurait été un enfer sans fin. De toute façon, mon père était tellement maternel en ce moment que je me demandais s'il allait me laisser marcher seul d'ici la fin de l'année. J'aboutis tranquillement sur une chaise de la table de cuisine, laissant les odeurs de l'endroit m’enivrer. Rapidement, une tasse de thé se posa devant moi. Je la fixai stupidement, tandis que la main de mon père serrait tendrement mon poignet.


- Bois, m'ordonna-t-il d'une voix douce.


Je me contentai de le fixer, les yeux brillants d'excuses. J'avançai une main tremblante vers ma petite tasse, afin de la porter à mes lèvres. Je pris une bonne gorgée du breuvage, fermant mes émeraudes de bonheur tandis que je le sentais couler dans ma gorge. Lentement, je me sentais redevenir calme, et sûrement moi-même. Je rouvris mes yeux, au moment où ma mère posait une assiette devant moi, garnie d'un croque-monsieur qui semblait ma foi délicieux. Elle prit ensuite place à la chaise à ma gauche, tandis que David était à ma droite. Les deux me fixaient, comme s'ils attendaient que je mange. 


- Est-ce qu'on a de la moutarde ? demandais-je de ma voix brisée.


Kendall se leva aussitôt afin de se rendre au frigo. En un rien de temps, la moutarde était près de mon assiette et ma maman était de retour à sa place. Il ne fallait pas un doctorat pour comprendre qu'ils étaient les deux très inquiets. Je haussai un sourcil, constatant qu'elle m'avait apporté une cuillère au lieu d'un couteau pour mettre la moutarde dans mon sandwich. Pensait-elle vraiment que j'allais me replanter une arme dans le corps ? Frustré, je poussai un profond soupir, avant de lever le pain du dessus et de le tartiner avec une putain de cuillère. Je pris ensuite une immense bouchée de mon repas. Je fronçai les sourcils, sentant un goût étrange.


- Qui a fait ça? m'attaqua aussitôt ma mère.


- C'est moi... murmurais-je aussi rapidement.


Je mis ma main sur ma bouche, comprenant très vite ce qui se passait. Je me tournai vers mon père, qui ne semblait pas comprendre. Il n'était pas dans le coup ça voulait dire... Ma mère allait passer un sale quart d'heure...


- T'AS MIS DU VÉRITASERUM DANS MON REPAS? hurlais-je en me levant brusquement, balançant ma chaise au sol. 


- Pourquoi as-tu dit que ce n'était pas toi tantôt? continua Kendy sans même sourciller.


- Parce que je n'étais pas conscient, répondis-je sans avoir le choix.




HJ: Mon 400ième message <3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
David England
Chef de l'ordre du Phoenix | Père des England | Propriétaire de l'auberge Aux Trois Baguettes
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 23/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Moment Père-Fils (Liam)   Mer 09 Déc 2015, 16:16

Liam posa son regard émeraude sur moi, les yeux brillants d'excuses, doucement, il tendit la main vers la tasse fumante. Je vis mon fils attirer la tasse à ses lèvres et prendre une grande gorgée du liquide rassurant. Je le vis fermer les yeux de bonheur, alors que je levai un regard vers Kendall, qui me faisait dos et préparait un bon goûter pour notre enfant. Lorsqu'elle se retourna vers la table et posa un croque-monsieur devant Liam, ce dernier rouvrit les yeux. Ma femme prit place à la gauche de notre aîné. 



- Est-ce qu'on a de la mourtarde, demanda Liam. 



Kendall releva et marcha rapidement jusqu'au frigo, prit la moutarde et une cuillère, qu'elle posa devant mon fils. Une fois qu'elle fut assise, je regardai ma femme avec un regard sévère, nous avions des couteaux à beurre tout de même. J'entendis Liam pousser un long soupir, en levant son pain du dessus et appliqua la moutarde avec la cuillère, avant de prendre une grosse bouchée. Je vis mon fils froncer les yeux, pourtant, il adorait la cuisine de Kendall. 



-Qui a fait ça? demanda rapidement Kendall. 



-C'est moi...fis Liam rapidement et machinalement. 



Se rendant compte de ce qui se passait, Liam posa sa main sur sa bouche, se tourna vers moi et voyant mes yeux ronds d'incompréhension se retourna vers sa mère. Je compris aussitôt ce qui se passait. 



-T'AS MIS DU VERITASERUM DANS MON REPAS? hurla-t-il, en balançant sa chaise sur le sol. 



-Pourquoi as-tu dit que ce n'était pas toi tantôt? demanda Kendall, sans sourciller. 



Elle allait m'entendre. 



-Parce que je n'étais pas conscient...



Je pris l'assiette de Liam et la lançai contre le mur. Cette dernière explosa en mille morceaux. Je levai un regard sévère sur ma femme. S'il y avait une chose que je détestais c'était qu'on empoisonne mes enfants avec des potions de vérité. Je posai mes mains sur la table. 



-COMMENT VEUX-TU AVOIR LA CONFIANCE DE TON FILS SI TU LUI EMPOISONNE LA VIE AVEC DU VERITASERUM, KENDY? hurlais-je, hors de moi. 



J'attirai Liam contre moi et le poussai vers le salon, laissant ma femme seule dans la cuisine. J'assis Liam dans la large causeuse de velour noir près de l'âtre et fis apparaître sa tasse de thé et un grilled cheese devant lui. 



-David! fit la voix de ma femme. 



-Liam serait tu capable de me raconter après avoir mangé ce qui s'est passé tout à l'heure? demandais-je sachant que dans le sandwich se trouvait l'antidote au veritaserum. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 489
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: Moment Père-Fils (Liam)   Ven 18 Déc 2015, 15:30

J'étais incapable de bouger un seul de mes membres, tellement j'étais sous le choc. Je n'arrivais pas à croire que ma mère avait osé faire ça. Mon état était-il aussi pire qu'elle le laissait croire? Je baissai la tête, sachant très bien que Kendall n'éprouvait aucun plaisir à me faire ça. Ça voulait donc dire qu'elle n'avait plus le choix. Je n'arrivais tout simplement pas à croire que j'étais tombé si bas, et ce sans même m'en rendre compte. 


Soudainement, je vis la main de mon père se saisir de mon assiette. Je relevai à tête au bon moment pour le voir la balancer dans le mur le plus près. J'avalai de travers en écarquillant le regard. David était vraiment, mais vraiment atrocement hors de lui. Il fixait ma mère avec rage, presque même avec haine. Je me sentais affreusement mal. Après tout, c'était de ma faute si mes parents étaient en rogne l'un contre l'autre. Je les avais poussés à bout, sans même m'en rendre compte. C'était une chose normale, puisque j'étais incapable d'être moi-même. Les mains de mon paternel se posèrent brusquement sur la table, me faisant sursauter.


- COMMENT VEUX-TU AVOIR LA CONFIANCE DE TON FILS SI TU LUI EMPOISONNES LA VIE AVEC DU VÉRISASÉRUM, KENDY? hurla mon père si fort que l'auberge au complet devait l'avoir entendu. 


Je n'eus même pas le temps de dire quoi que ce soit que mon père m'attira à lui afin de me sortir de cette pièce. Du coin de l'oeil, je pus voir que ma mère n'affichait aucun air de remords. Je fronçai les sourcils, me laissant traîner dans le living room. Je pris place sur le sofa sans discuter, sachant très bien qu'il ne fallait pas défier un homme en colère. Encore moins un England. Une petite table vola jusqu'à moi, sur laquelle apparut ma tasse de thé avec un grilled cheese. Je haussai un sourcil. Il n'était pas question que je mange de nouveau la nourriture de mes parents. Surtout pas si elle contenait encore une autre foutue potion. 


- David ! cria alors ma mère de la cuisine.


- Liam, serais-tu capable de me raconter, après avoir mangé, ce qui s'est passé tout à l'heure? demanda mon père sur un ton beaucoup plus calme.


Je hochai négativement la tête, sachant très bien que je ne pouvais expliquer ce qui se passait dans ma tête. Je ne me comprenais même pas moi-même, et je n'avais pas envie qu'on mette plusieurs spécialistes sur mon cas parce que j'avais une espèce de double personnalité violente et suicidaire. Je voulais simplement continuer de vivre une vie entièrement normale. Il était vrai que ce n'était pas moi qui décidait. Mais je ne voulais pas être vu comme le fou. Le gars ne pouvant pas retourner à Poudlard parce qu'il était trop dangereux. Déjà que ma réputation était démolie, après cela, je ne serais plus que le mec bon pour entrer à Azkaban.


Soudainement, Kendall fit irruption dans le salon, les yeux chargés de colère. Elle pensait qu'elle faisait la bonne chose, c'était évident. Je poussai un profond soupir, me demandant si je ne devais pas accepter de répondre à ses questions afin de mettre fin aux tensions. 


- C'est quoi? demanda-t-elle d'une voix criarde. Tu crois que t'es un meilleur parent que moi, c'est ça ? 


Je vis mon père ouvrir la bouche pour répondre, visiblement hors de lui. Mais je le fis taire en me levant d'un seul bond, ce qui sembla les surprendre tous les deux. 


- T'es qu'une pauvre conne, dis-je à ma mère en croisant mes bras contre ma poitrine. Je te déteste. Littéralement. Vous êtes tous les deux des parents médiocres. Oups... La faute du véritasérum.


Je donnai un coup de pied sur la petite table, renversant tout ce qui se trouvait dessus au sol. Ma mère était totalement sidérée, ne sachant pas quoi répondre. Bien sûr, rien ne m'avait obligé à dire ça. Je l'avais décidé. Et c'était sans doute ce qui allait lui faire le plus mal. Je partis à la course vers les escaliers, afin de retourner dans ma chambre. Je claquai la porte, avant de me saisir de ma valise de vacances. J'allais quitter cette maison, et ne plus jamais y revenir. J'en avais marre de tout ça. Je l'ouvris, y lançant le moindre morceau de vêtement que je pouvais bien trouver qui m'appartenait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
David England
Chef de l'ordre du Phoenix | Père des England | Propriétaire de l'auberge Aux Trois Baguettes
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 23/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Moment Père-Fils (Liam)   Lun 28 Déc 2015, 15:47

Liam fit non de la tête, bien sûr qu'il ne parlerait pas, de peur qu'on lui colle une étiquette de débile. De ce côté là, il était comme sa mère, il avait peur du regard des autres. Il avait peur de perdre cette si belle réputation de jeune homme parfait et tombeur qu'il avait à l'École. Les pas rapides de Kendall vers nous, me fis tourner la tête, elle entrait dans le salon, ses yeux étaient chargés d'une fureur noire. Si elle pensait que c'était pour le bien de Liam, de lui mettre la potion de vérité dans sa nourriture, j'en étais fortement opposé. Pour ce qui était de l'éducation de SON garçon, madame avait TOUJOURS raison. C'en était trop. 



-C'est quoi? demanda-t-elle violemment. Tu crois que t'es un meilleur parent que moi, c'est ça?



Je détestais quand elle assumait quelque chose! Oui lorsqu'elle empoisonnait nos enfants avec du Véritaserum, j'étais un meilleur parent.J'ouvris la bouche pour répondre, les yeux noirs de colère, mais Liam me surprit en se levant brusquement. 



- T'es qu'une pauvre conne, lança-t-il à sa mère. Je te déteste. Littéralement.Vous êtes tous les deux des parents médiocres. Oups... La faute du véritaserum



Avec violence, mon fils donna un coup de pied sur la table de salon, renversant ce qu'elle tenait. Kendall en était muette et moi aussi, je vis Liam courir vers l'escalier et se réfugier dans sa chambre. Je me relevai lentement et posai un regard vide sur ma femme. Je sortis ma baguette et la pointai vers la chambre de mon fils, l'empêchant de transplaner et de sortir de cette dernière. 



- Je t'aime, dis-je tendrement à ma femme. 



Je montai l'escalier et entrai dans la chambre de Liam. Je le vis en train de mettre ses vêtements dans sa valise, je tendis le bras et posai ma main sur son épaule. Je le retournai vers moi et posai mon regard dans ses émeraudes. 



- Je t'aime, Liam, dis-je. 



Je transplanai et nous fîmes apparaître dans le Hall de Poudlard. Je serrai mon fils contre moi . 



- Tu es plus en sécurité ici que chez nous, dis-je tristement. Je suis tellement désolé



Sur ces mots, je disparus. 



HJ: Gone. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moment Père-Fils (Liam)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moment Père-Fils (Liam)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ♂ Russel Crowe (libre) ♠ père - fils très compliqué.
» Dracula Père et Fils
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]
» (m ≈ liam payne) petit ami
» Tel père tel fils? [PV Sho][Inachevé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Autres contrées :: Londres :: Londres-
Sauter vers: