Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Affamée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm

MessageSujet: Re: Affamée   Mar 08 Mar 2016, 16:34

Saejin hocha doucement la tête et se repencha contre moi, afin de planter ses crocs dans mon cou. Je dus retenir un cri de douleur, sentant ses crocs percer ma peau, mais rapidement la douleur laissa la place à une drôle de sensation. Ce n'était pas désagréable, au contraire. Mon corps devenait de plus en plus engourdit, comme lorsque je fumais l'un des pétards de Skyler. Soudainement la jolie serpentard me libéra et planta son regard intense dans le mien.


- Si tu n'es pas capable, tu ne peux pas, dit-elle.


Je vis ses lèvres, gorgées de sang, se rapprcher de moi. Ces dernières prirent possession des miennes, avec la même passion, que notre premier baiser. Saejin me poussa le dos contre un arbre, aussi rapidement que l'éclair. Ma nouvelle... amie? Enfin, elle grimpa dans mes bras et croisa ses jambes parfaites autour de ma taille.


- Prends-moi, minauda-t-elle, à mon oreille.


Son souffle me fit frissonner. Si j'étais le même Chace, qu'avant, je ne me serais pas fait prier. Maintenant, je portais attention aux sentiments des filles et je devais de plus en plus fidèle à une seule personne. Même lorsque j'étais avec Evelyn, jamais je n'avais regardé une autre fille.


Je repris les lèvres de la belle coréenne, avec douceur, avant de les faire glisser dans son cou.


- Je... Je, haletais-je.


Ouais, je ne savais pas trop quoi dire. Je décidai de me taire et de la faire descendre de mes bras. J'échangeai violemment nos positions, la plaquant contre le tronc d'arbre et m'agenouillai devant elle. D'un geste rapide, je relevai sa jupe et frayai un chemin de baisers vers l'intérieur de sa cuisse de satin. Mes lèvres effleurèrent son sexe humide et chaud. Ma langue alla chatouiller son petit bouton de chair et ce pendant un petit moment. Je la repris dans mes bras et d'une main, libérai mon membre douloureux de sa prison. D'un bon coup de hanche, je pris la belle serpentard et entamai un rapide va et vien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm

MessageSujet: Re: Affamée   Mar 08 Mar 2016, 23:32

J'espérais simplement le posséder avec mon propre charme. Sans mon hypnose. C'était sans doute probable, j'étais tout de même une belle femme, et il m'avait volontairement laissée boire son sang, ce qui prouvait bien des choses, à mon avis. Je voulais Chace simplement pour moi, pour toujours. Momentanément, l'idée de le transformer me traversa l'esprit. Je dus rapidement l'éliminer. C'était impossible. En fait, c'était très possible. J'avais juste à lui donner de mon sang et à lui casser le cou, et le tour était joué. Mais j'étais incapable. Incapable de faire vivre à quelqu'un d'autre la même chose que moi j'avais vécue. Mes lèvres restèrent tout de même près de son oreille, mon souffle chaud tentant de le séduire. Je voulais simplement qu'il me prenne, comme il avait pris bien des filles dans cette école. Cependant, je voulais que cette fois-ci soit différente. Je voulais qu'il comprenne ce que c'était que le vrai sexe. Je voulais qu'il soit incapable de se passer de moi. Je voulais le faire tomber sous mon charme, complètement. 


Je n'eus même pas le temps de planter de nouveau mes yeux dans les siens qu'il s'empara à son tour de mes lèvres. C'était déjà une première victoire. De plus, son geste était rempli d'une douceur infinie, ce qui pourrait laisser croire qu'il ne voulait pas juste une baise d'un soir, mais bien une véritable histoire. Tant mieux. Une autre arme afin de m'aider à me venger.


- Je... Je... gémit alors Chace.


Je souris moqueusement. Je faisais cet effet à bien des gens. La majorité était incapable de dire quoi que ce soit. Rapidement, ils ne faisaient que me baiser, pour eux c'était suffisant. Et moi, ça me plaisait. Une bonne dose de plaisir, sans aucun attachement. Étrangement, j'étais déjà attachée au blaireau. J'allais faire en sorte que ce soit la même chose de son côté. Je ne comprenais pas vraiment ce qui me prenait, mais je souhaitais faire parler. Je souhaitais me promener à son bras, faire chier Elena et Evelyn, et avoir un homme afin de satisfaire le moindre de mes désirs. 


À ce moment, Evans inversa brusquement nos positions, me plaquant contre l'arbre. Il fallait dire que je ne détestais pas du tout la violence dans l'amour, et ça me plaisait excessivement que ce soit réciproque. 


Rapidement, il se mit à genoux devant moi, embrassant ma jambe et relevant ma jupe, dévoilant de nouveau mon intimité. Sa bouche remonta lentement jusqu'à mon entre-jambes duquel il s'empara avidement. Impossible de ne pas gémir avec son habileté. Je m'en étais longuement doutée, mais il était au-delà de mes attentes, ce qui était une chose rare, il fallait bien l'avouer. Il se releva alors, me prenant dans la même position qu'il y a quelques minutes. Je pouvais le sentir bouger sous moi, et je pus deviner qu'il retirait son pantalon. Son membre chatouilla alors quelque peu mon antre, avant d'y pénétrer avec force. Je ne pus retenir un gémissement sonore et mes crocs sortirent instantanément. Je les plantai aussitôt dans la chair tendre de son cou, m'y abreuvant tout doucement. 


Brusquement, et à la vitesse de l'éclair, Chace se retrouva couché sur le dos, au milieu de la clairière, ma bouche se délectant de son sexe gonflé. Après quelques minutes à le traiter aussi divinement, je remontai en une série de baisers, pour ensuite m'asseoir contre son membre. Je pouvais me mouvoir beaucoup plus rapidement que toutes les filles, ce qui était une première pour lui, c'était évident. Mais je voyais bien qu'il aimait ça. Un peu trop, même. 


- Aime-moi, réclamais-je d'une voix sensuelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm

MessageSujet: Re: Affamée   Mer 25 Mai 2016, 21:46

Saejin poussa un fort gémissement, avant de planter ses crocs dans mon cou. S'abreuvant de mon sang avec douceur, une sensation de plaisir intense s'empara de moi. Rien ne me faisait plus plaisir que de sentir ses lèvres contre ma gorge et cette douce sensation de succion.


Soudainement, je me retrouvai sur mon dos, au beau milieu de la clairière, Saejin par-dessus moi; en train de sucer mon membre tendu. À chaque va et vien de sa part, je ne pouvais pas m'empêcher de pousser un râle puissant. Après quelques minutes de ce délicieux traitement, ma belle coréenne remonta son visage vers le mien, en une série de baisers. À une certaine hauteur, elle cessa de m'embrasser et s'assit violement contre mon sexe. Comme elle pouvait se mouvoir beaucoup plus rapidement que les autres filles, je commençais à sentir l'orgasme s'approcher à grands pas.


- Aime-moi, demanda-t-elle.


- C'est exactement ce que je fais, beauté, murmurais-je, doucement.


Mes mains se posèrent sur ses hanches, la faisant ralentir le mouvement. Je fis glisser mes mains contre son corps, vers ses seins rebondis, pour les presser. Je me relevai, en position assise, la pressant contre moi. Je posai mes lèvres contre les siennes, en un baiser fiévreux et passionné. Mes lèvres voyagèrent dans son cou et alla titiller ce petit point sensible derrière son lobe d'oreille.


- Tu es... c'est la première fois que je vis une... que


Je ne savais pas comment décrire ce que je vivais et comment la décrire elle. Je vis, au coin de ses lèvres, une petite tache de mon sang séché. J'embrassai ses lèvres, avant d'aller lécher doucement le sang séché et reprendre les lèvres de Saejin.


- Remords-moi, réclamais-je.


Je tournai ma tête de côté, afin de lui laisser la voie libre sur ma jugulaire. Ma main glissa sur le dos de Saejin, puis sa cuisse et alla caresser son petit bouton de chair.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm

MessageSujet: Re: Affamée   Mar 07 Juin 2016, 11:23

Un va-et-vient constant et rapide, il n'en fallait pas plus afin de plaire à l'homme. Mais surtout, lui donner un orgasme. Et j'étais franchement experte pour ça. Même si ici je ne baisais pas à moins d'hypnotiser après. Chace, j'avais réellement envie qu'il m'aime. Je voulais qu'il ne voit que moi et qu'il oublie sa connasse d'Evelyn. Elle était laide, elle était vierge, et elle était conne. Tout le contraire de moi. 


- C'est exactement ce que je fais, beauté, me susurra alors Chace.


À ce moment, j'eus une brève envie de redevenir humaine. Mais je ne laissai pas cette envie prendre le dessus. Je me concentrai plutôt sur le plaisir que le blaireau me procurait. Ses mains se posèrent sur mes hanches alors que je fermai les yeux de bonheur. Je ralentis la cadence alors qu'il m'y incitait. Ça pouvait être excessivement difficile pour un homme de ne pas avoir d'orgasme avec un talent sexuel comme le mien. Cependant, je n'étais pas habituée à ce que le sexe soit aussi doux et aussi... amoureux. Habituellement, j'hypnotisais afin d'obtenir exactement ce que je voulais. J'étais incapable de faire la même chose avec Chace. Ses mains passèrent de mes hanches jusqu'à ma poitrine avec douceur afin de s'en saisir et de la masser. Habituellement, je ne laissai aucune main se poser à cet endroit. Car c'était là que devait se trouver mon coeur. C'était là que cet homme avait mis sa main afin de me l'arracher et d'ainsi m'enlever la vie. Je ne le laissai pas paraître à Evans, afin de ne pas gâcher le moment. 


Il se releva soudainement vers moi, et nos deux corps furent tellement près l'un de l'autre qu'ils devaient paraître en fusion. Sa bouche s'empara de la mienne, et je participai aussitôt activement au baiser, y mettant passion, plaisir et étrangement, amour. Ses lèvres délaissèrent alors les miennes pour s'attaquer cette fois-ci à mon oreille. Je gémis sous les pulsions. 


- Tu es... C'est la première fois que je vis une... que... bégaya-t-il alors.


Je dus m'empêcher de ne pas éclater de rire devant sa réaction. Rares étaient ceux qui avaient déjà couché avec une vampire de ma trempe. Nan c'est vrai. J'étais la seule. Et j'étais excessivement sélective. Il m'embrassa de nouveau, avant de lécher sous ma lèvre inférieure. Y avait-il du sang? Eh oui. Je le goûtai lorsque ses lèvres s'emparèrent une autre fois des miennes. C'était délicieux. 


- Remords-moi, dit-il alors d'une voix sensuelle. 


Non. Je ne pouvais pas. Si je commençais, il me serait impossible d'arrêter. Je le savais. Surtout maintenant que son membre était en moi. Trop de sensations à la fois. Et j'en connaissais les résultats. Habituellement, je l'aurais mordu sans même y penser. Tuer? Ça ne m'avait jamais affectée. Mais là, je ne pouvais tout simplement pas. Pas Chace. Pas un élève de Poudlard. Sinon, il me serait impossible d'exister assez longtemps pour assouvir ma vengeance. Et avec un peu d'aide, elle était certainement gagnée. J'avais réussi à mettre Elena de mon bord, même si elle n'avait pas aimé l'intérêt d'Evans à mon égard. Mon histoire l'avait touchée. Et naïve comme elle était, si je lui demandais une quelconque aide, elle le ferait. Ouais. Elle était tellement naïve qu'elle était retournée vers Liam England et s'était fait complètement avoir. Elle était stupide. Mais bon, il était vrai qu'elle n'avait pas autant de vécu que moi. Mais je l'avais lu en elle. Elle était amoureuse de Liam. Elle était brisée en mille miettes. Si j'étais dans sa situation, moi aussi je serais probablement amoureuse de Liam England. Mais l'amour n'existait pas. Et elle s'en rendait compte petit à petit. Elle s'était fait avoir. Exactement comme moi.


Je poussai un puissant cri de plaisir lorsque le doigt de Chace me prit par surprise, s'attaquant à mon point le plus sensible. Il n'était peut-être pas vampire, mais il savait fortement comment s'y prendre. Il était beau, son corps était parfait, ses manières, son regard, ses lèvres, son sourire, son désir, sa passion... Non Saejin. L'amour n'existe pas. Il allait me trahir, comme tous les hommes. Il allait prendre un pieux en bois et me l'enfoncer en plein coeur, c'était évident. 


Je gémis en me retirant rapidement de Chace. Je disparus rapidement derrière un arbre, des larmes de sang commençant à perler au coin de mes yeux. Je n'aurais pas dû. Jamais. Ça avait été une grosse erreur. J'étais incapable de le prendre comme un jouet, ce que je faisais habituellement. J'y prenais mon plaisir et lorsque je me lassais, je ne faisais que l'éliminer. Avec chance, il n'avait pas remarqué où je m'étais enfuie. J'étais partie tellement vite... Je laissai tomber mon dos contre le tronc de l'arbre, avant de me laisser choir contre le sol. Je cachai mon visage contre mes genoux, laissant les larmes couler le long de mon visage, pour ensuite tomber au sol, colorant ainsi le sol.


- Saejin? murmura la voix masculine de Chace après quelques minutes.


Je ne relevai pas mon visage. Il n'était pas question qu'il me voit ainsi. Il voudrait me poser des questions, avoir des réponses, connaître mon histoire, et lui révéler tout ça signifiait que je lui faisais confiance. 


- Vas-t-en, soufflais-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm

MessageSujet: Re: Affamée   Mar 07 Juin 2016, 12:07

Aimer, c'était ça, finalement. Alors, je n'avais jamais aimé Evelyn, car si aimer c'était sentir la fusion de ton corps contre celui de ta bien-aimée, frissonner sous ses caresses et fondre devant son sourire; eh bien, rien de cela ne c'était produit avec mon ex. C'était exactement ce qui se passait avc Saejin. Surprenant, puisque je ne pensais jamais qu'elle allait s'intéresser à moi.


Elle poussa un fort cri de plaisir, lorsque mon doigt se mit à jouer avec son petit bouton de chair. Tout en elle était beau, sa peau, ses yeux, sa personnalité ( quétaine, Chace, très quétaine) sa voix. Elle m'enchantait petit à petit. Saejin poussa un doux gémissement, en se retirant de moi. Puis, plus rien. Je rouvris les yeux, que j'avais fermé de plaisir et me rendis compte que j'étais seul dans la clairière. Je me relevai, en position assise et inspectai mes alentours. Saejin était nulle part.


- Saejin? chuchotais-je.


J'aggripai mon boxer et mes pantalons, les revêtis et pris ma chemise. Comme j'allais quitter la clairière, j'entendis un sanglot. Je me retournai vers un coin isolé de la clairière et me dirigeai vers la provenance des pleurs. J'arrivai devant ma jolie coréeene, son doux visage caché dans ses genoux.


- Vas-t-en, souffla-t-elle.


- Non.


Je m'accroupis devant celle que j'aimais. Je posai une main sur son genoux et avec deux doigts, de mon autre main, relevai son visage vers le mien. Je vis ses larmes de sang couler contre la porcelaine de son visage. Je posai mes lèvres sur les siennes, avec une grande douceur.


- Je t'ai fait mal?, demandais-je, plein d'insécurité. Dis-moi ce qui te fait pleurer, Saejin. Je t'aime.


J'avais laissé échapper le "je t'aime", mais tôt ou tard, cela serait arrivé. Avec la même douceur, je posai ma chemise sur ses épaules nues et replaçai une mèche derrière son oreille. Avec mon pouce, j'essuyai ses larmes. Mon regard ne quittait pas le sien.


- Je t'aime, répétais-je, tout bas.


Aimer, c'était vouloir essuyer des larmes de sang, c'était vouloir effacer un passé sombre, c'était vouloir arracher son propre coeur; afin de le donner à l'être aimé. Ce que je ressentais? Toutes ces réponses. Je voulais simplement lui enlever sa méfiance, effacer son passé, être avec elle jusqu'à la fin de mes jours! Je pris Saejin dans mes bras, en princesse et la rammenai vers la clairière, où le feux brûlait toujours. Je m'assis devant ce dernier, tenant toujours ma serpentard dans mes bras et la berçant doucement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm

MessageSujet: Re: Affamée   Mar 28 Juin 2016, 13:40

- Non.


Son ton résonnait dans mon esprit. Pourquoi? Pourquoi ne voulait-il pas quitter? Une fille qui pleurait, et lui voulait affronter ça? Pas n'importe quelle fille, en plus. Une vampire. Une fille qui pouvait le tuer à tout moment s'il ne faisait pas ce qu'elle voulait. Pourtant, il restait là, accroupi devant moi. Je ne le voyais pas, puisque je gardais la tête baissée, mais je sentais sa présence. Plus particulièrement, son odeur. Et le sang qui continuait de couler le long de son cou. J'entendais son coeur battre. Toutes ces choses m'incitaient à le mordre, le dévorer, le tuer. Mais je restais là, en petite boule, à pleurer pour des raisons toutes plus stupides les unes que les autres. Mon passé, mon présent, mon futur. Ma vie avait toujours été remplie d'action, de choses excitantes, mais jamais je n'avais été heureuse. C'était un autre sentiment en lequel je ne croyais pas. Pourtant, je le voyais à tous les jours sur les visages des élèves de Poudlard et du personnel enseignant. Pourquoi? Pourquoi pas moi? La vengeance prenait-elle tellement de place en moi que j'étais incapable de vivre, tout simplement? Était-ce la solution? Me laisser aller, vivre comme une humaine le ferait? Était-ce ce qui m'apporterait vengeance? De lui prouver que ce qu'il m'avait fait, ça ne m'affectait pas?


Je dus me retenir de ne pas gémir de honte lorsque Chace posa sa main contre l'un de mes genoux, pour ensuite venir relever mon visage vers le sien. Je pouvais lire l'inquiétude dans ses yeux, alors que des miens tombaient des larmes de sang. Il devait trouver ça vraiment dégoûtant. Cependant, je fus surprise lorsqu'il posa ses lèvres contre les miennes. Si j'avais encore eu un coeur, il aurait probablement fait un bond dans ma poitrine. 


- Je t'ai fait mal? me demanda subitement le blaireau d'une voix tendre. 


Me faire mal? Impossible. La seule façon, c'était en retirant le bijou qui me permettait d'aller sous le soleil, ou alors en m'enfonçant un pieu en bois dans le coeur. Malgré tout, sa question restait affreusement mignonne. 


- Dis-moi ce qui te fait pleurer Saejin. Je t'aime, ajouta-t-il.


J'écarquillai soudainement les yeux. Je t'aime? Avait-il vraiment dit ça ? Je croyais qu'il avait compris que l'amour n'était qu'une supercherie avec Evelyn. De plus, comment pouvait-il aimer une fille comme moi. J'étais cruelle, sans émotion, égoïste. Il ne devait sans doute pas comprendre l'enjeu et la signification de ses paroles. Sinon, il ne les aurait jamais dites. Malgré tout, j'avais envie d'y croire. Envie de croire que quelqu'un puisse réellement m'aimer. Pas pour m'arracher le coeur ensuite devant tout le monde. Simplement pour passer le reste de sa vie à m'aimer. Était-ce possible? Malgré toutes les horreurs que j'avais commises, avais-je le droit d'être aimée? De connaître le bonheur?


Incapable de dire quoi que ce soit, je me contentais de fixer son visage d'ange inquiet. Il retira sa chemise, afin de la poser contre mes épaules. Je ne pouvais pas ressentir le froid, sans doute n'y avait-il pas pensé. Un autre geste mignon, par contre. J'avais affreusement envie de me blottir contre lui et de me laisser aimer. Mais j'étais figée par la peur que ses émotions inexistantes pouvaient apporter. 


C'est alors qu'il fit le geste le plus surprenant au monde. Il essuya mes larmes sanglantes à mains nues. Elles arrêtèrent aussitôt de couler. Jamais personne n'avait usé de tant de tendresse à mon égard. Je ne savais pas du tout comment réagir face à ça. 


- Je t'aime, chuchota Chace à nouveau.


Il m'était impossible de répondre que je l'aimais moi aussi. Après tout, je ne savais pas ce que c'était que l'amour. Je l'avais toujours pensé inexistant. Mais était-ce juste ? Était-ce juste de penser que l'amour n'existait pas simplement parce que lorsque j'avais pensé être aimée, on m'avait trahie? Pensais-je ainsi parce que je n'avais plus de coeur battant dans ma poitrine? 


Je me sentie soulevée du sol. Je savais que c'était Chace, ça ne pouvait pas être autrement. Mais où m'emmenait-il? J'étais complètement nue, et pleine de sang. Je ne pouvais pas retourner au château dans cet état. Il fallait d'ailleurs que je guérisse Chace avant. Je me laissai malgré tout manipuler, jusqu'à ce que je sente que le blaireau s'asseyait. Je tournai légèrement la tête, surprise de me retrouver auprès du feu. Une autre façon de faire souffrir un vampire... 


- Désolée, chuchotais-je alors.


Quoi? Je m'excusais? Pourquoi est-ce que cette clairière me faisait devenir humaine? Je me redressai subitement, afin d'être debout. Quelque chose ne tournait pas rond en ce lieu. Je boutonnai la chemise de Chace, qui couvrait maintenant toutes les parties coquettes de mon corps. Je pouvais maintenant me concentrer à autre chose. Chercher ce qui me faisait agir de la sorte. J'allais ratisser la clairière. Je me doutais bien que le blaireau devait me dévisager, se demander ce que je faisais. Mais je ne voulais pas lui dire ce que je pensais qui arrivait. Il ne me croirait pas de toute façon. 


Ce fut à la gauche de Chace que je ressentis un immense battement dans ma poitrine. Je poussai un cri avant de tomber à genoux au sol. Les mains de l'homme qui disait m'aimer se retrouvèrent bien rapidement contre mes épaules, comme pour me soutenir. Les miennes se retrouvèrent contre la terre, sentant bel et bien un battement. 


- Il faut creuser, dis-je, comme en transe.


Je m'exécutai donc, sentant les battements devenir de plus en plus fort au fur et à mesure où je creusais. Puis, je mis ma main sur quelque chose. C'était évidemment un organe. Un organe qui battait. C'était un coeur. Je le sortis aussitôt de son trou. Je me retournai vers Chace, et dus me retenir de ne pas rire en voyant son visage livide. Il ne devait pas voir des coeurs humains toujours battant enterrés dans la forêt à tous les jours. 


Lorsque mes deux mains se posèrent dessus, je revis tous les moments de ma vie où mon coeur avait battu la chamade. Avant ma mort. Je hurlai, avant de lancer le coeur plus loin. Je me reculai à l'aide de mes mains, jusqu'à ce que je heurte les jambes de Chace.


- C'est... C'est mon coeur... haletais-je. Ce qui veut dire...


Ce qui voulait dire que l'homme qui me l'avait arraché était à Poudlard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm

MessageSujet: Re: Affamée   Mar 05 Juil 2016, 22:49

- Désolée.


Désolée? Mais pourquoi? Pour pleurer à grands flots devant moi? Saejin n'avait pas à s'excuser. C'était à moi et mon discour de naze à m'excuser. Non, mais qui rompait avec sa petite amie, couchait avec une autre fille et sortait à cette dernière qu'il l'aimait? Personne! Sauf moi...


Ma jolie Serpentard se redressa rapidement, se levant par la même occasion et attacha les boutons de ma chemise, couvrant son beau corps. Dans son regard, je vis que quelque chose la troublait. Saejin se mit à examiner chaque recoins de notre clairière, mon regard intrigué la suivant pas à pas. Ce n'est que lorsqu'elle fut à ma gauche, que ma jolie compagne poussa un cri de surprise, avant de tomber à genoux. Je sautai sur pied et allai me porter à son secour. Mes mains se posèrent sur ses épaules. Les siennes se retrouvèrent dans la terre meuble.


- Il faut creuser, chuchota-t-elle, presque en transe.


Creuser? Pour? Saejin se mit à creuser, comme si elle cherchait quelque chose de vital. Après un moment à tasser de la terre, la main de Saejin se referma sur quelque chose. J'entendis un battement, oh non, ne me dîtes pas que c'est... La serpentard se retourna vers moi, tenant un coeur battant dans sa petite main. Mon visage perdit toute couleur. Mon sang se glaça lorsqu'elle se mit à hurler, pour balancer le coeur plus loin. Saejin se mit à reculer sur ses mains, avant de heurter mes jambes.


- C'est... C'est mon coeur... paniqua mon petit serpent. Cequi veut dire...


Ce qui voulait dire qu'elle n'avait pas de coeur dans son petit corps. Il ne devait pas avoir d'autres fins à sa phrase. Je pris une grande inspiration, avant de contourner la belle coréenne et me diriger vers l'organe. Ma main se referma sur le coeur, son battement régulier me fit sursauter, je me retournai vers Saejin et marchai vers elle. Je m'agenouillai devant elle, une fois à sa hauteur, je pris sa main et y déposai le coeur, avant de poser mes lèvres sur son front.


- Il doit y avoir une raison, pour que tu l'aie retrouvé, soufflai-je. Mais ne le rejette pas.


Je remontai son visage vers le mien et lui offris un sourire rassurant.


- Ce n'est pas un coeur battant dans une clairière, qui va m'éloigner de toi, je t'aime, un point c'est tout.


Je posai mes lèvres sur les siennes. Je replaçai une mèche rebelle, qui reposait devant ses yeux en amandes. Mes yeux se posèrent sur le coeur de la personne, que j'aimais. Elle ne pouvait pas promener avec un coeur battant dans les mains, elle attirait toutes sortes d'attentions, y comprit les mauvaises.


- Comment... Euhm... Tu vas en faire quoi?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm

MessageSujet: Re: Affamée   Sam 16 Juil 2016, 00:21

Je fixais mon coeur, à l'autre bout de la clairière, le regard béant. Je ne comprenais pas ce qu'il faisait à Poudlard. Jamais je n'étais venue ici de ma vie. Je ne l'avais pas apporté ici. C'était l'homme qui me l'avait arraché qui avait fait ça. Je ne comprenais pas pourquoi il l'avait traîné partout avec lui. Après tout, mon coeur n'avait aucune valeur. Du moins, pas pour lui. À moins que la raison pour laquelle il le traînait, c'était pour que je le retrouve. Mais il n'aurait pas fait cela par pure gentillesse. Il y avait quelque chose de caché derrière cela. C'était louche, je le savais. Mais même temps, j'avais envie de croire que c'était un hasard. 


J'aperçus alors Chace se saisir de mon coeur, avant de marcher lentement vers moi. J'étais aussi figée. Je ne comprenais absolument pas. Je le laissai donc se saisir de ma main afin d'y déposer l'organe qui m'avait fait perdre la vie. Il embrassa mon front avec tendresse.


- Il doit y avoir une raison, pour que tu l'aies retrouvé, me dit-il d'une voix délicate. Mais ne le rejette pas.


Je tentai de hocher la tête de haut en bas, mais j'étais incapable de faire le moindre mouvement. Chace s'en occupa en remontant doucement mon visage. Je plongeai mon regard vide dans le sien, rassurant. 


- Ce n'est pas un coeur battant dans une clairière, qui va m'éloigner de toi, je t'aime, un point c'est tout, me murmura-t-il. 


Je fus surprise par ses paroles, mais je fus tout de même incapable de réagir. Je le laissai donc faire lorsqu'il posa ses lèvres contre les miennes et qu'il replaça une mèche de ma chevelure qui était tombée devant mes yeux. Je me contentais de fixer mon coeur, ne sachant pas réellement ce que j'allais en faire. 


- Comment... Euhm... Tu vas en faire quoi? me demanda alors Chace.


Je haussai les épaules, puis un éclair de génie me traversa l'esprit. Je me saisis de ma baguette et fis apparaître un couteau. Je le mis dans les mains de Chace, qui me regardait, visiblement il ne comprenait pas ce que je voulais qu'il fasse.


- Tu vas m'ouvrir la poitrine du côté gauche, lui dis-je alors. T'inquiète, je ne ressens pas la douleur comme toi. 


Je lui souris afin de le rassurer.


- Ensuite, tu mettras mon coeur à sa place, ajoutais-je. Mais tu devrais le faire vite, puisque ma peau guérit d'elle-même.


Voyant qu'il hésitait, j'embrassai tendrement ses lèvres, comme pour l'inciter à le faire. Avec mon coeur à proximité, j'avais l'impression que la petite lycéenne de Corée était de retour. Étrangement, cela me faisait plaisir. Comme si je m'ennuyais de l'adolescente que j'étais avant. 


- Fais-le Chace.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm

MessageSujet: Re: Affamée   Sam 13 Aoû 2016, 09:42

Essayer de ne pas gerber, essayer de ne pas gerber, essayer de ne pas gerber. C'était plus facile à dire qu'à faire, lorsqu'on avait un coeur battant à quelques centimètres de soi. Suite à ma stupide question, Saejin haussa ses petites épaules. Une étrange lueur brilla dans ses yeux, alors qu'elle agitait sa baguette pour faire apparaître un couteau. Mon amante plaça son coeur dans ma main, je dus retenir un haut le coeur. Puis elle plaça l'arme dans la mienne. Je ne comprenais pas ce que la coréenne voulait que je fasse.


- Tu vas m'ouvrir la poitrine du côté gauche, dit-elle. T'inquiète, je ne ressens pas la douleur comme toi.


Euhm non? Disons que charcuter une fille de 16 ans n'était pas dans mes compétences. Pourtant Saejin me sourit, elle semblait tout à fait à l'aise avec ce qu'elle me demandait de lui faire.


- Ensuite, tu mettras mon coeur à sa place, continua-t-elle. Mais tu devras le faire vite, puisque ma peau guérit d'elle-même.


Je ne pouvais pas faire ça! Et si je mettais son coeur à l'envers! Nope, trop de responsabilité. Soudainement les lèvres de ma jolie amie se posèrent sur les miennes, tuant mes inquiétudes d'un seul baiser.


- Fais-le, Chace, souffla-t-elle.


Je pris une grande inspiration, avant d'attirer son visage vers le mien, ma main contre sa nuque. Je pressai mes lèvres contre les siennes, avant de planter mon couteau dans la chair tendre de sa poitrine. Je finis par réussir à l'ouvrir et agrippai son coeur battant dans ma main. Je plaçai le coeur à la bonne place et à l'endroit. Je laissai l'organe et vis les tissus se réparer d'eux-même. Je finis par lancer le couteau, au loin, avant de bercer Saejin dans mes bras, attendant qu'elle se réveille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm

MessageSujet: Re: Affamée   Lun 05 Sep 2016, 00:01

J'avais peur. C'était nouveau pour moi. Je n'avais pas ressenti la peur depuis des années déjà. C'était comme une nouvelle sensation. Et ça m'avait manqué. En fait, toutes les émotions humaines m'avait manquées. Je n'avais jamais pu me l'avouer, puisque j'avais été incapable de ressentir quoi que ce soit depuis trop longtemps. Je tremblais. Car j'étais terrifiée. Et pour plusieurs raisons. Et si le fait de remettre mon coeur à sa place me tuait? C'était une possibilité. Je ne l'avais pas dit à Chace, car je ne connaissais personne qui avait tenté l'expérience auparavant. Et je voulais qu'il le fasse. Je me fichais de perdre la vie devant lui. En fait, j'avais vécu beaucoup plus longtemps que ce que j'aurais du. J'avais traversé plusieurs époques, vécu plusieurs expériences. Si je devais mourir, ce serait avec aucun regret. Pas même celui de n'avoir jamais pu me venger. Avec mon coeur si près de moi, je savais que la vengeance était totalement inutile. 


Mes amandes plongées dans ses yeux bleus, je pouvais sentir la nervosité de Chace. Mais je pouvais également sentir qu'il prenait son courage à deux mains afin de faire ce que je lui demandais. Avec tendresse, sa main se glissa derrière ma nuque afin d'attirer mon visage au sien et de m'embrasser. Je fermai les yeux sous sa douceur, tandis que la lame pénétrait la chair tendre de ma poitrine. Je dus me retenir de ne pas planter mes crocs dans le cou de Chace et lui arracher la gorge. Après plusieurs secondes, un noir total m'envahit, me laissant dans un néant intense.


- Saejin. Saejin ! parvint une voix lointaine à mes oreilles.


Je me redressai sur mes coudes, quelque peu étourdie. Cette voix, je la connaissais. C'était celle de ma mère. Mais elle était morte depuis longtemps... Je fronçai les sourcils, avant de me lever. Il y avait tellement de lumière dans cet endroit que j'avais de la difficulté à ouvrir les yeux au complet. Que s'était-il passé ? Pourquoi étais-je ici? Je n'avais absolument aucun souvenir de ce qui s'était passé... 


- Maman? demandais-je d'une douce voix.


- Ici, chérie !


Je me retournai, pour voir ma mère exactement comme elle était le jour de ses funérailles. Mes yeux se remplirent de larmes, alors que je courais me jeter dans ses bras. Elle me serra contre elle, et j'en profitai pour humer le doux parfum de son habit traditionnel coréen. C'était moi qui l'avait choisi... Elle me repoussa avec délicatesse, me regardant avec son magnifique sourire. Elle était si belle... Alors, si j'étais ici, est-ce que ça voulait dire que j'étais morte ? Avec sa tendresse de mère, elle vint essuyer une larme qui coulait le long de ma joue. 


- Où suis-je? demandais-je alors en coréen.


- Entre deux mondes, me souffla-t-elle de sa voix douce.


Je haussai un sourcil, ne comprenant pas du tout ce qu'elle voulait dire. Elle-même était morte. Était-ce là que nous nous retrouvions lorsque nous étions morts ? Entre deux mondes? 


- Tu es morte. Mais tu es également vivante. Cela fait plusieurs décennies que je vois ton corps inerte ici. J'ai tenté de te réveiller à plusieurs reprises, sans résultat, m'expliqua alors ma mère. J'ai alors compris qu'il t'était arrivé un malheur pire que la mort. Je ne savais pas ce que c'était exactement. Si tu es ici, c'est que ce malheur est terminé.


- Mais si je suis vivante maman, je peux retourner sur terre, c'est ça? insistais-je.


- Tu DOIS y retourner, me dit-elle d'un ton sans réplique. Sinon tu seras coincée ici, comme moi. 


Je haussai un sourcil, ouvrant la bouche pour répondre, pour la question, mais elle murmura des paroles dans une langue inconnue, et elle disparut de ma vue. J'écarquillai les yeux, voulant rester avec elle plus longtemps, la serrer dans mes bras, lui dire à quel point je l'aimais, mais je n'en avais pas eu l'occasion.


- MAMAN! hurlais-je en me défaisant de l'étreinte de je-ne-sais-pas-qui. MAMAN?


- Hey, murmura l'homme d'une voix rauque. Ça va, t'es avec moi.


Je le repoussai brusquement, ne comprenant pas où j'étais, ni avec qui j'étais. Le dernier souvenir que j'avais, c'était que j'étais dans la salle avec tous les autres étudiants. Je fuyais mon professeur et... et... un gros blanc. Je m'étais réveillée près de ma mère, et j'étais maintenant ici, et je n'étais clairement pas en Corée. Je reculai sur mes mains, jusqu'à ce que je heurte l'arbre le plus proche. Je regardais autour de moi comme un petit animal effrayé. Puis, je levai mon regard sur un homme qui n'était visiblement pas Coréen. Un homme de l'Occident, probablement. Et la forêt dans laquelle je me trouvais... Je ne savais pas du tout dans quel pays elle se trouvait. 


- Qui êtes-vous? demandais-je en Coréen.


Voyant que l'homme me dévisageait, je fis revenir mon anglais à la surface. Tout le monde parlait anglais, non?


- Qui êtes-vous? répétais-je en anglais.


Décidément, je ne reconnaissais rien de ce qui se trouvait autour de moi. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm

MessageSujet: Re: Affamée   Lun 05 Sep 2016, 13:18

Le temps passait trop vite, mais Saejin ne se réveillait pas assez vite. Je sentais son coeur se débattre dans sa poitrine, mais ses yeux ne se rouvraient pas. L'inquiétude, le doute et la panique grimpaient rapidement en moi. Et si je l'avais tué? Et si elle me crevait dans les bras? Je ne le reverrais jamais et serait probablement accusé de meutre! Merde! Laisse-la, Evans, va-t'en! Mon esprit me criait de m'en aller, alors que mon coeur me pressait de rester avec elle.


- EOMMA! fit la voix fine de saejin, me prenant en sursaut. EOMMA!


Mon amie se défit de mes bras, en criant dans une langue que je ne connaissai pas, probablement sa langue maternelle. Je tentai de la garder dans mes bras.


- Hey, chuchotais-je. Ça va, t'es avec moi.


Je fus repoussé avec une force, alors que Saejin me regardait avec une certaine frayeur. La Serpentard recula sur ses mains, s,éloignant rapidement de moi, ne s'arrêtant que lorsque son dos heurta le tronc d'un arbre. Mon coeur se serrai de nouveau, pourquoi ne me reconnaissait-elle pas? La jolie coréene se mit à déblaterrer en coréen, langue que je connaissais pas et certainement, ne parlais pas. Je ne pouvais que la regarder, u peu perdu et surtour dépassé par les évennements.


- Qui êtes-vous? finit-elle par demander en anglais.


Je poussai un soupir de soulagement, voyant qu'elle parlait touours ma langue. J'aurais eu l'air d'un bel idiot, sinon. Je m'approchai de Saejin, à genoux, mais m'arrêtai à une distance respectueuse. Je tendis une main amie vers elle.


- Mon nom est Chace, Chace Evans, dis-je amicalement. Je tentais de sourire, mais je m'inquiétais réellement pour Saejin. Je t'ai trouvé ici, évanouie, mentis-je.


Je vis ses yeux s'arrondir. Merde, Evans, rassure-la! Je pris ma baguette et fis apparaître une couverture de laine, me rendis près d'elle, pour lui mettre sur ses épaules et retourner à une distance respectueuse.


- Tu es à Poudlard, en fait tu étudies ici, tu es à Serpentard, en 6e année, tentais-je de lui rappeler. Tu es attrappeuse, dans ton équipe de Quidditch.


Mentalement, je priais qu'elle finisse ar se rappeler de tout! Mon coeur menaçait de me défoncer la poitrne, tant il battait trop fort. Je gardais un sourire rassurant, afin de ne pas lui communiquer ma propre panique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm

MessageSujet: Re: Affamée   Lun 19 Sep 2016, 09:28

Pourquoi étais-je ici? Impossible à déterminer. Évidemment, c'était un Anglais, et si je me fiais à mes cours de géographie, j'étais en Grande-Bretagne. Du moins, c'était ce que les arbres laissaient présager. Était-ce mon enseignant qui m'avait fait transplaner ici? Si oui, pourquoi m'avait-il laissé seul avec cet inconnu? Il me fixait, mon son regard était doux, attentionné. Et je ne comprenais pas pourquoi, mais j'avais envie de croquer sa gorge et de m'abreuver de son sang. Je fermai les yeux quelques instants, tentant de me concentrer sur ce que je ressentais. Je respirais, mon coeur battait et je ressentais la peur. Je n'étais donc pas une vampire. J'avais étudié ces créatures en classe. Alors pourquoi avais-je envie de boire du sang? Et d'un brownie en même temps? Je ne savais pas quoi penser. Et les vêtements de cet homme... Ils étaient... Inexistants. En Corée, jamais un homme ne se promènerait ainsi dévêtu dans la forêt. C'était tout simplement inacceptable. 


Je restai méfiante alors que le jeune homme s'avançait vers moi. Voulait-il me violer? Était-ce pour ça que j'étais ici, avec lui? Je fronçai les sourcils alors qu'il s'arrêtait, tendant une main qui semblait amicale envers moi. Décidément, je n'étais pas en Corée du Sud. Les Coréens n'agissaient pas du tout ainsi. J'avalai de travers, ne sachant pas ce qu'allait être la suite des choses.


- Mon nom est Chace, Chace Evans, commença-t-il alors. Je t'ai trouvée ici, évanouie.


Ben oui. Et comme par hasard tu étais nu par la suite? J'écarquillai les yeux, tentant vraiment de me souvenir ce qui s'était passé. Mais c'était le néant total. Et ça m'énervait royalement. Je sursautai vivement lorsque le garçon posa une couverture contre mes épaules. Je fronçai un sourcil, baissant mon regard sur mon propre corps. EUH POURQUOI ÉTAIS-JE NUE? Je resserrai aussitôt la laine sur moi afin de ne plus être à vue. C'était vraiment indécent, et ça m'énervait de ne pas connaître la vérité. 


- Tu es à Poudlard, en fait tu étudies ici, continua le dit Chace.


Nan. J'étudiais en Corée, je n'étais tout de même pas assez stupide pour croire ce qu'il me disait.


- Tu es à Serpentard, en sixième année. 


Moi? À Serpentard? Je savais que cet Anglais n'était pas la meilleure des personnes. Je savais aussi qu'il était l'un des fondateurs de Poudlard. Ma personnalité n'allait pas du tout avec la sienne. Alors pourquoi serais-je dans cette maison de monstres?


- Tu es attrapeuse, dans ton équipe de Quidditch.


Ah! Ça oui. Je me reconnaissais un peu mieux là-dedans. J'étais attrapeuse aussi à mon école, en Corée. Cependant, je gardai le silence, alors que Chace souriait bêtement. Il ne savait pas quoi me dire, c'était évident. Je fronçai les sourcils, regardant dans la clairière afin de chercher du regard ma baguette. Je la vis à quelques mètres de là. Je m'y rendis brièvement à quatre pattes. Lorsque ma main se posa dessus, je poussai un puissant cri de douleur, avant de tomber au sol. J'entendis le garçon me crier mon nom. J'avais l'impression que des milliers de couteaux pénétraient mon corps. La douleur était tout simplement atroce. Puis, ce fut de nouveau le noir. 


- CHACE ! hurlais-je en me redressant vivement. CHACE?


Je me retournai, et je poussai un soupir de soulagement en voyant qu'il était toujours là. Je sautai aussitôt dans ses bras, y cherchant un certain réconfort. Je ne comprenais pas tout ce qui venait de se passer, je savais simplement que j'étais changée. J'étais désormais un mélange des deux Saejin que j'avais été. 


- Ma baguette m'a ramené mes souvenirs, soufflais-je contre son cou. Je suis désolée de t'avoir inquiété.


Et oui. Je venais de m'excuser à l'instant. Et ce n'était pas la vampire en moi qui avait fait ça. C'était l'humaine. C'était comme si maintenant, j'étais mi-humaine, mi-vampire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm

MessageSujet: Re: Affamée   Mar 20 Sep 2016, 00:39

Clairement, Saejin ne me croyait pas. Mon absence de vêtements n'aidait pas du tout mon amie amnésique à me faire confiance! Malgré tout, elle ne poussait pas un son. Ouais, Evans, pour ce qui est de rassurer une fille, t'es pathétique!


Après quelques secondes, trop longues pour moi, de silence, Saejin fronça les sourcils tout en examinant la clairière. Elle semblait chercher quelque chose. La jolie coréenne repéra sa baguette et se dirigea vers son arme, à quatres pattes. Charmant, j'allais manger un sort en pleine gueule et je ne pouvais me défendre, puisque j'avais laissé tomber ma baguette au sol. Mon coeur remonta dans ma gorge, lorsque Saejin poussa un violent cri de douleur en posant sa main sur sa baguette.

- SAEJIN, hurlais-je.


- CHACE! cria mon amie. CHACE?


Mon coeur se mit à se débattre furieusement dans ma poitrine, son ton était différent. Saejin se retourna ver moi, se lançant dans mes bras. J'étais encore plus perdu, que tout à l'heure. Je la laissai me serrer contre elle, abasourdi.


- Ma baguette m'a rammené mes souvenirs, s'expliqua-t-elle. Je suis désolée de t'avoir inquiété.


Pardon? Saejin Yon venait de s'excuser?! Ça n'arrivait jamais! Décidément, elle avait changé. Je levai son visage vers le mien. Mon regard inquiet se plongea dans le sien. Je ne savais pas quoi lui dire. Je ne savais pas si elle avait récupérée tous ses souvenirs.


- Tu... Tout va bien? Je ne savais pas vraiment comment lui demander. Qu'... Qu'est-ce qui s'est passé?


Mes bras l'entourèrent, mes mains se posèrent sur ses hanches. Je voulais comprendre ce qui venait d'arriver. Je ne voulais plus la laisser partir, Je cachai mon visage dans son cou, prenant une grande inspiration. Je mordis ma lèvre inférieure.


- Ne me refais plus une peur pareille, j'ai cru te perdre, râlais-je.


Je relevai mon visage et pressai mes lèvres contre les siennes. Ma main droite se posa sur l'endroit, où  j'avais placé son coeur, un petit battment me fit sursauter. Elle... Elle était ... humaine.


- Tu... Tu es humaine, à nouveau? demandais-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm

MessageSujet: Re: Affamée   Mer 21 Sep 2016, 12:39

Était-ce possible? Après tout, je n'avais jamais rien entendu à ce sujet. Et si ça n'existait pas? Et si j'étais la première à qui ça arrivait ? Et si mon créateur avait tout fait pour que ça en soit ainsi? Après tout, peut-être n'étais-je qu'une expérience. Cette simple idée me frustrait. Après tout, j'aurais pu en mourir. Mais cette personne s'en fichait carrément. J'avais simplement envie de la retrouver et de lui arracher la tête. Je pris une grande inspiration, tentant de calmer mes nerfs. Mon humanité, probablement. Et dire que je l'avais perdue depuis tant d'années. Toutes les horreurs que j'avais faites me revenaient en tête, et la seule chose que j'avais envie de faire c'était de m'enlever la vie. J'avais tué tellement de gens, fait tellement de mal, je ne pouvais tout simplement pas y croire. Comment la petite lycéenne que j'étais avant avait-elle pu devenir comme ça? Je savais que les vampires étaient des êtres abjects, mais jamais je n'aurais cru que moi, je pouvais être ainsi. Je dus retenir mes larmes tellement ma culpabilité était élevée. 


Doucement, je sentis les doigts de Chace se glisser sous mon menton. Et dire que je m'étais servie de lui pour me nourrir et avoir du plaisir... Une autre raison de me sentir affreuse et coupable. Je ne résistai pas, mon regard croisa rapidement le sien, qui semblait interrogé. Il semblait inquiet, c'était évident. Et en fait, il avait des raisons de l'être. Qu'est-ce que j'allais faire maintenant que j'étais mi-humaine, mi-vampire? Je pouvais sauter sur n'importe qui, les tuer n'importe quand et ce, sans même m'en rendre compte. J'étais beaucoup trop dangereuse et imprévisible pour retourner à Poudlard. J'allais devoir vivre dans un endroit isolé pendant quelques temps afin de comprendre ma nouvelle nature et ainsi ne plus jamais faire de mal à personne. Je devais me faire une promesse à moi-même. Si jamais je faisais du mal à un autre être humain, je devais m'enlever la vie. J'avais le droit de me donner une chance. Mais cette chance serait courte.


- Tu... Tout va bien? me demanda alors Chace. Qu'... Qu'est-ce qui s'est passé?


Je n'avais pas réponse à ses questions. Eh bien, clairement, je n'allais pas bien. Même si j'étais capable de le cacher, intérieurement, je ne savais plus quoi penser de l'être que j'avais été au cours des dernières décennies. Mais en même temps, j'étais certaine que j'étais capable de reprendre sur moi-même. Je n'étais pas une battante pour rien. Je l'avais toujours été, et je le serai pour le reste de ma vie. 


Je frissonnai alors que les mains de Chace commencèrent à parcourir la peau nue de mon corps afin de me coller contre lui. Sentir sa chaleur contre mes hanches, c'était tellement réconfortant... Sa chaleur?? Je ne pouvais pas la sentir avant ! Une autre sensation qui m'avait terriblement manqué. Je pouvais enfin pouvoir avoir un homme à moi, rien qu'à moi, et ressentir tout ce qu'il pouvait bien m'apporter. Et secrètement, je me surpris à espérer que cet homme, ce soit Chace. Il en avait fait beaucoup pour moi durant ces dernières heures, et je voulais qu'il en fasse plus. Je voulais qu'il soit à moi, rien qu'à moi. Qu'il soit mien, pour l'éternité. Pour cela, je savais bien que j'allais devoir le transformer éventuellement, mais ce sujet ne pressait pas. Bien qu'il allait venir très rapidement, puisqu'il ne devait pas dépasser le cap des trente ans. Après ça, c'était bien dommage, mais son physique serait rendu trop vieux pour que mon propre corps soit capable de le désirer. 


- Ne me refais plus une peur pareille, j'ai cru te perdre, souffla le blaireau en cachant son visage au creux de mon cou.


Je souris devant sa marque de tendresse. Je savais qu'il était honnête. Un blaireau ne mentait jamais afin d'arriver à ses fins, contrairement aux serpents, comme moi. Mais je ne le ferai plus. Le mélange des deux Saejin ressemblait beaucoup plus à une lionne qu'à un serpent. Ses lèvres s'emparèrent alors des miennes, et le contact m'électrisa. Oui, je pouvais embrasser lorsque j'étais vampire, mais je ne pouvais pas le ressentir comme un humain le ressentait. Une autre sensation qui m'avait terriblement manquée. (Panne d'inspi. J'sais pu quoi écrire. Pis criss que ça me fait chier pu savoir quoi écrire.) Les mains de Chace continuèrent leur chemin contre mon petit corps, jusqu'à terminer contre ma poitrine, à l'endroit exact où était mon coeur.


- Tu... Tu es humaine, à nouveau? me demanda subitement le blaireau, évidemment surpris.


Je me mordis la lèvre inférieure, avant de baisser mon regard au sol. Je ne savais pas quoi répondre à sa question. Car je n'avais aucune réponse. Moi-même je ne savais pas ce que j'étais. Je sentis de nouveau des larmes emplirent mes yeux, et je ne pus empêcher ma main d'aller en recueillir une. Je la regardai; elles étaient toujours fait de sang.


- Je... Je crois que non, murmurais-je avec difficulté. Je... Je crois que je suis un mélange des deux.


Je me défis de l'étreinte de Chace, essuyant maladroitement mes larmes. Je cherchai mes vêtements dans la clairière, les revêtissant rapidement. Je devais m'en aller le plus rapidement possible et me trouver un nouvel endroit pour vivre loin des humains, afin d'expérimenter ma nouvelle moi. Je sentais que le regard du blaireau pesait sur moi. Je me tournai donc vers lui alors que je boutonnais ma chemise.


- Je ne sais pas de quoi je suis capable, tentais-je de lui expliquer. J'ai assez tué dans ma vie, je ne dois plus le faire. Encore moi si c'est toi.


Je penchai de nouveau ma tête afin de terminer de boutonner ma chemise. Je vis rapidement le torse de Chace dans ma mire. Je relevai donc mon visage vers le sien, triste. Il ne voulait pas que je m'en aille. Moi non plus, mais c'était la seule et unique option que j'avais en ce moment.


- Je vais revenir, lui soufflais en tentant d'être rassurante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm

MessageSujet: Re: Affamée   Lun 17 Oct 2016, 23:39

Décidément, je n'étais pas près d'oublier cette nuit! Qui baisait avec l'une des plus belles filles de l'école, avant de la découper et lui, littéralement, remmettre le coeur en place? Personne!


Saejin, devant moi, se mordit la lèvre inférieure. Je dûs me retenir de ne pas la prendre dans mes bras et l'embrasser! Elle finit par darder ses yeux amandes au sol. Ouais, je compris, qu'elle non plus n'avait aucune espèce d'idée de sa nouvelle condition. Ses yeux noisettes se remplirent de larmes de sang. Ma nouvelle amie y porta sa petite main et y ceuillis une goutte. Je ne pouvais rien faire d'autre que de l'observer avec la plus grande des curiosité.


-Je... Je crois que non, dit-elle, incertaine et surtout d'un ton bas. Je... Je crois que je suis une mélanges des deux.


Un zombie alors! Ne dis rien, Evans, tu vas la vexer. Ma jolie coréennese sépara de moi, elle se mit en quête de ses vêtements, qu'elle finit par revêtir. Mon regard attristé ne la quittait pas d'une seconde. Je sentais qu,elle voulait se sauver, qu'elle allait me laisser seul ici. Je voulais qu'elle reste. Saejin finit par se retourner vers moi.


- Je ne sais pas de quoi je suis capable, souffla-t-elle. J'ai assez tué dansma vie, je ne dois plus le faire.Encore moins si c'est toi.


Je n'étais pas sûr de tout comprendre. Mais une chose était claire, elle voulait partir. Saejin termina de boutonner sa veste, comme son regard se plongeait dans le mien. Mon coeur eut un raté, avant de se briser en mille morceaux.


- Je vais revenir, tenta-t-elle de me convaincre.


Je poussai un long soupir, comme mon coeur remontait dans ma gorge. Je ne voulais pas qu'elle s'en aille. Elle devait rester! La savoir loin de moi, me rendrait malade. Je passai une main nerveuse dans mes cheveux, avant de ravaler un sanglot. T'es minable, Evans!


- Ne pars pas, râlais-je. Reste avec moi, on va... Je vais t'aider. On va essayer de comprendre tout cela ensemble, Saejin. Ou si tu pars, je sais que tu ne reviendras pas.


Des larmes perlaient aux coins de mes yeux bleus. J'étais désespéré et surtout en train de tomber inexplicablement amoureux de Saejin Yon. Je savais une chose, il était hors de question que je la laisse me filer entre les doigts!Je fis rapidement le tour de la clairière, trouvant mes vêtements éparpillés et les revêtant rapidement. Je revins vers ma belle amie, les larmes coulaient le long de mon visage.


- Emmènes-moi avec toi, soufflais-je.


Sur ces mots, j'attirai ma belle coréenne contre moi et l'embrassai à pleine bouche. Mon baiser désespéré et amoureux goûtait le sel de mes larmes et le fer des siennes.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm

MessageSujet: Re: Affamée   Mar 18 Oct 2016, 23:02

Je continuais de fixer Chace, mais visiblement, il n'allait pas bien. Je fronçai les sourcils. Après tout, nous ne nous étions jamais réellement parlé avant aujourd'hui. Bon, il s'était passé beaucoup de choses depuis. Nous avions baisé ensemble, puis il avait remis mon coeur à sa place, et puis beaucoup beaucoup de choses très complexe pour une relation qui était à notre stade. À quel stade étions-nous de toute façon? Clairement, le blaireau s'intéressait à moi. Il fallait dire que je le trouvais sexy, et son air inquiet pour moi me faisait complètement fondre. Mais au fond de moi, je savais que bien rapidement il prendrait la fuite et serait dégoûté de moi. Toutes les belles paroles qu'il pouvait dire, je savais qu'elles pouvaient s'envoler facilement. Et c'était ce qui me faisait mal dans tout ça. Je savais que je méritais de souffrir, je le savais maintenant. Je devais vivre avec le poids de tout le mal que j'avais bien pu faire en tant que vampire, et je le ressentais maintenant de manière humaine. J'aimerais tant retourner dans le passé afin d'effacer tout ça, mais je savais que c'était impossible. 


Je continuais de l'observer, tandis que sa main tremblante se glissait dans ses cheveux. Avec mon ouïe développée, je pus entendre un sanglot qu'il tentait de cacher. Mal à l'aise, je me mordis la lèvre inférieure. Comment pouvait-il s'en faire pour une créature comme moi? Une meurtrière au sang froid? Je ne pouvais pas comprendre. Mais étrangement, je souhaitais que ses sentiments restent. 


- Ne pars pas, murmura-t-il d'une voix brisée. Reste avec moi, on va... Je vais t'aider. On va essayer de comprendre tout cela ensemble, Saejin. Ou si tu pars, je sais que tu ne reviendras pas.


Pardon? J'avais sans doute menti dans le passé, mais je ne le faisais plus maintenant. Du moins, je ne pensais plus être capable de le faire. J'étais quelque peu insultée par ses propos, mais je ne le laissai pas voir sur mon visage. J'avais envie de partir tout de suite, en un éclair, comme ça je n'aurais pas à l'affronter, mais la partie humaine de moi m'obligeait à rester. Même si sa tête était baissée, je pouvais voir que des larmes perlaient à ses yeux. Je poussai un soupir nerveux, tandis qu'il me faisait dos pour aller chercher ses vêtements et les revêtir. Je le regardai faire, dans un silence total. Je ne savais pas quoi lui dire à part adieu. Après tout, je ne savais pas combien de temps cela me prendrait pour contrôler ma nouvelle condition. Chace pourrait être mort de vieillesse lorsque ça allait arriver. 


Je reniflai un petit coup, avant d'essuyer mes larmes de sang du revers de la main. Mais tout comme lui, je ne pouvais pas m'empêcher de pleurer. Jamais je n'avais pleuré pour un humain. Du moins, pas depuis des siècles. Il revint vers moi, son visage baigné de larmes. Je me sentais mal de devoir lui infliger cette douleur. Je pouvais toujours user de mes pouvoirs et modifier sa mémoire, mais j'étais égoïste. Je ne voulais pas qu'il m'oublie.


- Emmène-moi avec toi, râla-t-il, désespéré.


Je voulus répondre un non catégorique, mais j'en fus incapable. Je savais qu'un peu de compagnie ne me ferait pas de tord. Mais en même temps, j'avais peur des réactions que je pouvais avoir. J'avais peur de lui faire du mal. J'avais peur de le tuer. Je me retrouvai bien rapidement contre le torse de Chace, tandis qu'il s'emparait de mes lèvres comme si c'était la dernière fois que je pouvais le faire. Je devais le faire. Je devais effacer sa mémoire. Je mis tristement fin au baiser, alors que les larmes qui affluaient sur mes joues se faisaient de plus en plus nombreuses. Je plongeai mon regard au creux du sien, activant mon pouvoir.


- Tu... Tu ne te rappelleras pas de ce que je suis, murmurais-je. Je... Laisse tomber. Je... Tu... 


Je poussai un cri de rage en mettant fin à l'hypnose. Je fis dos à Chace, croisant mes bras contre ma poitrine. Je lui avais dit de laisser tomber, donc sa mémoire restait intacte. Je pris une grande inspiration, tandis que je commençais à avoir faim. Je me retournai vivement vers le blaireau, me saisissant brusquement de son poignet. J'y plantai doucement mes crocs afin de me nourrir. Une fois ma faim satisfaite, je perçai l'un de mes doigts avec mon croc afin de laisser mon sang couler contre sa plaie, qui se guérit aussitôt.


- Désolée, soufflais-je. Je... J'avais faim.


Je commençai alors à faire les cents pas, ne sachant pas du tout quoi faire. Pouvais-je réellement l'emmener avec moi sans mettre sa vie en danger? Je ne pouvais pas le confirmer, mais il ne semblait pas avoir peur de moi... Donc il ne devait pas avoir peur de la mort. Et puis, si je lui faisais boire de mon sang à tous les jours, s'il mourrait par ma faute, il reviendrait, en vampire. Et puis je pourrais à mon tour l'aider. Après tout, un vampire qui avait son coeur était capable de ressentir de l'humanité. 


- Voilà ce que je t'offre, dis-je en me retournant vivement vers Chace. Je t'emmène avec moi. Tu boiras de mon sang à tous les jours. Comme ça, je ne pourrai pas te tuer. Du moins, pas définitivement. Et puis, si je vois que ça dégénère, j'ai le droit de t'hypnotiser pour te faire partir. 


Je lui offris un sourire rassurant, avant d'essuyer ses larmes avec tendresse. Je me saisis de son visage à deux mains avant de poser un baiser contre ses lèvres. Ma main remonta dans sa chevelure, alors que je posais mon regard amande dans ses yeux aussi bleu que la mer Caspienne. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine. Je me mordis la lèvre inférieure, avant de l'embrasser de nouveau, mais de manière beaucoup plus passionnée et... amoureuse. 


- T'es prêt à quitter Poudlard? lui soufflais-je entre deux baisers.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace Evans
Vagabond
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Chêne • Feuille d'Argent • 22cm

MessageSujet: Re: Affamée   Mar 27 Déc 2016, 19:54

J'espérais tant qu'elle plie, qu'elle me laisse la gagner. Je ne saurais pas quoi faire sans elle. Je savais aussi que si elle partait, je ne la reverrais jamais de mon vivant. Et m'imaginer vivre ma vie sans Saejin était devenu impossible. J'avais besoins d'être avec elle, à ses côtés, de la protéger et l'aimer. La connaissant un peu mieux, je savais aussi qu'elle ne me laisserait pas la suivre. Pour me protéger. Comme nous étions mal faits. 



Les lèvres de ma belle Serpentard quittèrent les miennes, mon coeur se brisant par la même occasion. Ses yeux se plongèrent dans les miens, d'un seul coup, ma tête remplie de pensées paniquantes se vida. Plus rien n'existait, hormis elle et ce qu'elle voulait. 



- Tu... Tu ne te rappelleras pas de qui je suis, dit-elle, de sa voix ensorcelante. Je... Laisse tomber... Je... Tu...



Comme je commençais à l'oublier, mes souvenirs si récents de Saejin me revinrent en un flash. La belle coréenne poussa un grand cri, en me tournant le dos. Mon coeur se serra, je voulus l'agripper et la retourner vers moi. Mais elle le fit d'elle-même, avant d'agripper mon poignet et d'y planter ses crocs dans ma chair tendre. La morsure ne fit même pas mal, elle me fit même du bien. Je la laissai s'abreuver, la regardant amoureusement. Une fois qu'elle eut terminé, Saejin perça la chair d'un de ses doigts et laissa couler son sang sur ma plaie, qui se referma aussitôt. 



- Désolée, chuchota la belle. Je... J'avais faim. 



Comme si ça me dérangeait. Je pouvais tout lui donner, sans rien vouloir en retour. Elle avait déjà mon coeur. Je la regardai se mettre à faire les cents pas devant moi, impuissant. Comment avais-je pu oublier mon ex d'un seul coup et donner ce qui restait de mon coeur à Saejin? Aucune idée, j'en avais rien à foutre, je voulais juste rester avec ma copine. Saejin se retourna vers moi. 



- Voilà ce que je t'offre, commença Saejin. Je t'emmène avec moi. Tu boiras de mon sang tous les jours. Comme ça, je ne pourrai pas te tuer. Du moins pas définitivement. Et puis si je vois que ça dégénère, j'ai le droit de t'hypnotiser pour te faire partir. 



Vendu. Le beau visage de mon amie s'illumina d'un sourire, alors qu'elle essuyait mes larmes en douceur. Ses petites mains encadrèrent mon visage, alors que ses lèvres retournaient caresser les miennes. L'une de ses mains alla fourrager dans mes cheveux emmêlés, alors que nos regards fusionnaient. Ma belle se mordit la lèvre inférieure, avant de reprendre notre baiser de manière beaucoup plus passionnée. 



- T'es prêt à quitter Poudlard? demanda-t-elle. 



Je hochai la tête, avant de la serrer plus fort contre mon torse solide. J'en avais que faire de mon éducation, du moment que j'étais avec elle. L'une de mes mains alla caresser le satin de sa joue. Doucement, je replaçai une mèche rebelle derrière son oreille, avant de l'embrasser fiévreusement. J'avais réussi mon examen de transplanage, je pouvais nous emmener où elle voulait, du moins dans un bon nombre de pays d'Europe, en Amérique et en Chine. 



- On commence par où, demandais-je en un souffle. 



Je me retournai vers le château, agitai ma baguette et fis apparaître deux sac à dos contenant le strict nécessaire. Je sortis un petit trench coat noir de l'un des sac et le posai sur les épaules de mon amoureuse. Je sortis un manteau de cuir et le revêtis. Je tendis la main à Saejin. 



- Si on peut se rendre à Pré-au-Lard, je peux nous transplaner à Londres, dis-je, en souriant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saejin Yon
Vagabonde | Vampire
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 17/12/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Cerisier • Plume d'Hypogriffe • 37cm

MessageSujet: Re: Affamée   Jeu 29 Déc 2016, 21:36

En fait, l'offre était non négociable. Il avait le choix de venir ou non avec moi. Il n'avait pas le choix des conditions s'il me suivait par contre. Tout devait être calculé, et je devais éliminer tous les risques potentiels de le tuer. Lui donner mon sang à tous les jours était donc très important. Oui, il pouvait ainsi devenir comme moi, un tueur sans merci, mais au moins je serais là pour lui apprendre à contrôler ses pulsions. De toute façon, je savais qu'il allait finir par me demander de le transformer. C'était une éventualité à considérer fortement. Non, je ne lui souhaitais pas une vie comme la mienne, bien qu'il y aie plusieurs avantages à être la créature que j'étais. Heureusement pour lui, il n'avait pas seulement vu les côtés sombres de tout ça. Il ne serait donc pas effrayé à l'idée de revenir à la vie, en étant mort. Il n'était peut-être pas un lion et ne possédait peut-être pas leur courage, mais il avait certainement la loyauté accordée au blaireau, et la sienne était littéralement sans faille. Je savais qu'en le prenant à mes côtés, je ne pourrais pas dévier de mon chemin, de mon but. 


Je dus me retenir de glousser en le voyant hocher la tête de haut en bas. Il était tellement fasciné par moi, et je ressentais la même chose à son égard. Moi, mes sentiments pouvaient s'expliquer. Je n'en avais pas eu depuis longtemps, donc peut-être étais-je amoureuse de Chace depuis longtemps et que je n'en avais jamais été consciente. Ses sentiments, par contre, je ne les comprenais pas. Même sans utiliser mes pouvoirs charismatiques, il était prêt à me suivre à l'autre bout du monde afin de me satisfaire et d'être avec moi. Je me mordis la lèvre inférieure alors que sa main entrait en contact avec mon visage. C'était bon de pouvoir enfin sentir la chaleur d'un humain contre moi, réellement. Mes yeux d'abord plantés au creux des siens, je répondis à son baiser avec ardeur. Je me sentais enfin bien, enfin à ma place. 


- On commence par où? me demanda soudainement le blaireau.


Je n'avais aucune réponse à cette question. Le pays possédant les plus vastes forêts était sans nul doute le Canada. Ce serait une bonne place à me rendre. Et puis, je savais que les paysages dans l'ouest canadien étaient à couper le souffle. Ce serait génial comme première « maison » en amoureux. Je regardai Chace faire apparaître le nécessaire pour quitter les lieux, soit deux sacs à dos. Un manteau fut rapidement posé sur mes épaules, et je le boutonnai rapidement. Je mis les deux bretelles de mon sac contre mes épaules, et me saisis de la main que mon « amoureux » me tendait. 


- Si on peut se rendre à Pré-au-Lard, je peux nous transplaner à Londres, affirma-t-il alors. 


Ça, c'était quelque chose que mon corps de vampire ne me permettait pas de faire. Mais, je pouvais nous emmener sans problème à Pré-au-Lard. Sans crier gare, je fis grimper le blaireau sur mon dos et courrai à une vitesse inhumaine jusqu'à la Cabane Hurlante. rendu à cet endroit, je le déposai contre le sol, et lui souris en croisant mes bras contre ma poitrine.


- Que penses-tu d'un petit village canadien? demandais-je avec un air moqueur.

HJ/ ADMIN, on a besoin d'un nouveau lieu, genre ailleurs dans le monde ou whatever, Chace, tu continueras là !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Affamée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Affamée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La presse haïtienne mal formée et affamée
» Préval finira par partir avec ces scènes de pillage des magasins par des affamés
» Un président découragé, une population affamée, une diaspora inutile
» Riggs Vs Goldberg
» Les Limbes, ou, comme quoi, faire des erreurs peuvent engendrer de mauvaises surprises [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Forêt Interdite-
Sauter vers: