Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eliott Butcher
Enseignant de Sortilèges
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 26/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Mer 12 Aoû 2015, 18:19

Aussitôt que ces stupides Mangemorts avaient quitté l'endroit, j'avais faussé compagnie à ma dite ancêtre. En effet, je n'étais pas très à l'aise avec le fait que l'une de mes étudiantes soit en fait mon arrière-arrière-arrière-je-ne-sais-trop-combien-de-fois-grand-mère. Bon, il était vrai qu'elle était jolie, alors ce n'était pas honteux. Mais c'était le genre d'informations que j'étais totalement incapable de digérer. Allez savoir pourquoi. Peut-être était-ce dû au type de vie que j'avais mené, ou alors à la famille de merde que je possédais. Mes vieux étaient loin d'être les meilleurs parents au monde, mais leur descendance était très importante pour eux. Et ça semblait être la même chose pour Dawn. Du moins, elle, elle semblait vouloir leur bien être, comparativement à mes parents, qui ne voulaient que poursuivre leur lignée pure depuis si longtemps. Mais jamais je n'allais leur donner cette satisfaction. Un jour, j'allais me dresser contre eux. Et étrangement, je voyais Dawn comme une aide. Remettre mes parents à leur place, c'était peut-être à ça qu'elle allait servir ! Si elle voulait mon bonheur, c'était exactement ce que j'allais faire. Du moins, si ce qu'elle me disait était vrai. J'allais devoir retourner à la maison familiale afin de vérifier l'arbre généalogique des Butcher pour la trouver. Pourtant, une longue tapisserie ornait les murs du corridor principal, indiquant tout le monde depuis des générations et des générations. Mais jamais je n'y avais porté attention. 


Cela faisait maintenant trois jours que j'avais quitté le château. Je devais en avoir inquiété plus d'un. Miss Lakimov, la mère de mes futurs enfants, mais particulièrement Cedric. Je n'avais pas dit à personne où est-ce que je m'enfuyais. J'étais parti en catimini, comme un vrai voleur. Je ne savais pas qui me remplaçait pour mes cours, mais je n'y assistais même pas. En fait, j'étais dans la forêt interdite, réfléchissant à tout ça. Absolument tout ce qui m'était arrivé dans ma chienne de vie. Si Dawn disait vrai, elle était comme une porte de sortie pour moi. Sans doute pourrait-elle m'aider à mener une vie meilleure. Bien sûr, Ced m'offrait tout cela. Mais il ne pouvait pas me libérer du fardeau pesant dans ma famille. Il ne pouvait absolument rien faire contre ce qu'ils m'avaient volé, puis obligé. 


Je me laissai tomber contre l'herbe tendre d'une clairière, fixant le soleil qui commençait à montrer ses rayons. Il semblait timide, mais bel et bien chaud. En ce moment, j'étais plus que congelé, et en plus affamé. Je n'avais même pas tenté de me nourrir, seulement de me trouver un abri pour me réchauffer. Mais la forêt n'était pas mon domaine, alors je n'avais absolument rien trouvé. Ma peau bleuissait la nuit à vue d'oeil, pour se réchauffer lentement le jour venu. Les joies de l'automne... Les feuilles avaient depuis longtemps pris des couleurs, pour lentement tapisser la forêt en entier. Jamais je n'aurais pensé me sentir bien dans un tel endroit. Mais loin de tout, je me sentais enfin libéré. Même si mon corps lui, ne supportait plus ce que je lui faisais subir. Probablement que j'allais mourir à la prochaine nuit, car mon corps n'était plus capable de se réchauffer, puisqu'il n'avait aucune énergie pour le faire. 


- Cedric... soufflais-je tandis que mes pensées se dirigeaient vers lui. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Elgort
Enseignant de Potions | Directeur des Poufsouffles
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Ven 14 Aoû 2015, 23:32

Trois jours après l'attaque, je n'ai simplement jamais revu Eliott. Trois jours, que je voyais Joshua donner les cours de Sortilèges en plus des siens. Trois jours à dormir seul. Je fixai le mur dans le fond du cachot, où je donnais mes cours. Une classe classe de troisième année était en pleine préparation d'une potion épilatoire, alors que je prétendais m’occuper de corriger un test sur les effets des philtres d'amour. Je baissai le regard sur le travail de Marilyn Trempt, bien sûr, elle avait énumérés tous les effets "positifs" des philtres d'amour. Je ne voulais d'un travail subjectif, mais un papier sur les deux revers de la médaille. Je soupirai en retirant des points sur son travail, tentant de ne pas la couler à cause de ses propos envers les Moldus ou les Sang-Mêlés. Avant que je puisse terminer avec le travail de la Serpentard, un petit cri me fit lever les yeux.


D...Désolée Professeur, dit la petite voix de Brooklyn Pierce.


Je plissai les yeux, pour mieux voir dans la noirceur du cachot. Le petit visage pâle de la jeune Poufsouffle était taché de noir. Une épaisse fumée verdâtre sortait de son chaudron. Je levai ma baguette et la pointai vers le chaudron de la jeune fille. Son travail disparut, alors que je lui lançai un doux regard rassurant à mon élève.


Allez nettoyez votre visage, Miss Pierce, dis-je gentiment. Vous reprendrez au prochain cours. Vous pouvez verser votre résultat dans une fiole, écrivez votre nom sur votre fiole. Ensuite, vous pouvez partir. Bonne journée.


Sur ces mots, je pris ma pile de travaux, ma baguette et sortis de la classe, la tête basse. Je remontai vers mon bureau, posai mes choses sur ma table de travail, repris ma baguette et sortis vers le Hall. Je donnai un coup de baguette vers les portes, qui s'ouvrirent. Je descendis dans la cour, inspirant profondément. Mon regard fut attiré vers la Forêt Interdite, sans que je comprenne pourquoi, mes pieds s'animèrent en cette direction. Je marchai rapidement, m'enfonçant dans le seul endroit de Poudlard, où je n'avais jamais mis les pieds. Après plusieurs minutes de marches, j'entendis  le vent murmurer mon nom.
Cedric...

Je compris que ce n'était pas le vent, mais bien mon amant. Je marchai rapidement vers la provenance de la voix. Je découvris Eliott, dos contre un arbre, faible et gelé. Je me jetai à genoux devant lui, relevant son visage, pour que ses yeux soient face aux miens.




Eliott, soufflais-je. Qu'est-ce qui t'es arrivé? Pourquoi es-tu parti?



Je serrai mon amoureux contre moi. Posant mes lèvres contre son front. Je le saisis par les aisselles et le relevai sur ses pieds. Je passai son bras autour de mon cou et avançai vers le château. Mes pieds se prirent dans une racine, me faisant trébucher. Je perdis ma prise sur Eliott. Je me traînai vers mon amant, le regardai d'un air attristé.



Pourquoi es-tu parti, soufflais-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliott Butcher
Enseignant de Sortilèges
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 26/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Lun 28 Sep 2015, 13:39

Je me relevai avec difficulté, afin de chercher un abri des intempéries. Il ne pleuvait pas, mais le temps froid de l'automne qui laissait lentement place à l'hiver n'allait pas me permettre de rester couché sur l'herbe très longtemps. Il me fallait un grand arbre, afin de me protéger du vent et des engelures du sol. Je me traînai donc de peine et de misère jusqu'à un géant chêne plus que centenaire, appuyant mon dos contre son tronc. Mes yeux se fermèrent d'eux-mêmes, tandis que le froid continuait de me ronger de l'intérieur. Mourir... Était-ce réellement ça qui allait m'arriver ? Dawn, mon ancêtre et élève, allait-elle me laisser mourir d'une façon aussi stupide ? Je ne le croyais pas, mais pour l'instant personne était parti à ma recherche. Et moi, j'étais totalement incapable de retourner d'où je venais, de retourner chez moi. 


Soudainement, deux mains se posèrent sur mon visage afin de le relever. Je n'aurais pas pris la peine d'ouvrir mes paupières si je n'avais pas reconnu l'odeur de la personne. Mes yeux se posèrent alors dans les prunelles de Cedric. Il semblait tellement inquiet que son attitude me brisa le coeur. C'était de ma faute s'il était dans un tel état. Car moi, même à l'âge adulte, je n'étais pas capable de digérer une information, aussi minime soit-elle.


- Eliott, me chuchota-t-il d'une voix douce, comme pour ne pas me brusquer. Qu'est-ce qui t'est arrivé ? Pourquoi es-tu parti?


Mes yeux se remplirent de larmes, tandis que mon amant me serrait dans ses bras, me ramenant contre son torse et déposant un baiser rempli d'amour contre mon front. Je n'arrivais pas à déterminer s'il était fâché. Même s'il l'était, je savais qu'il allait s'occuper de moi avant de m'engueuler. Ced glissa donc ses bras sous mes aisselles, afin de me soulever. J'aurais aimé l'aider, mais j'étais incapable. Je n'avais absolument plus aucune force en moi. Aussitôt que je fus sur mes pieds, il passa l'un de ses bras autour de mon cou et commença à se diriger vers Poudlard. Ça ne prit pas de temps qu'il trébucha contre une racine au sol. Évidemment, il m'entraîna avec lui, et je m'étalai de tout mon long. Je me cognai la tête contre l'herbe gelée, mais je ne le sentis presque pas tellement je n'étais plus là. Mes yeux se fermèrent de nouveau, tandis que je sentais mes dernières forces m'abandonner. 


- Pourquoi es-tu parti? me souffla-t-il de nouveau.


- Je... Je t'aime... murmurais-je avec difficulté.


Ce fut bien les seuls mots que je fus capable de prononcer avant que le noir ne m'envahisse et que je perdre connaissance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Elgort
Enseignant de Potions | Directeur des Poufsouffles
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Lun 02 Nov 2015, 21:26

Les larmes qui coulèrent des yeux de l'homme de ma vie me transpercèrent le coeur. Eliott n'était pas un homme qui pleurait souvent, il était fort, droit, rationnel. C'était moi, le faible, le pleurnicheur, l'âme sensible. C'était moi, qui restait insécure de le perdre. Je vis que ses yeux se fermèrent d'eux-même, ses forces semblaient le quitter. La panique allait s'emparer de moi, j'allais perdre Eliott. Non.


-Je ... Je t'aime... murmura-t-il faiblement.


Il ne pouvait pas me quitter comme cela, j'allais mourrir si lui mourrait. Je me redressai rapidement, regardant autour de moi, avec urgence. Je me devais de le réchauffer, en premier lieu, ensuite, je me devais de guérir sa blessure. Avec difficulté, je me remis sur pieds, traînant des pieds, je rammassai quelques branches et les déposai près de mon amant. Je sortis ma baguette de ma poche et la pointai sur le tas de branches.


-Incendio, lançais-je rapidement.


De petites flammes embrasèrent les brindilles, procurant une certaine chaleur dans notre petite clairière. Je me rassis près de mon amant, le prenant contre moi, je pointai mon arme contre la tête d'Eliott.


-Vulnera Sanentur, chantonnais-je, en refermant sa blessure.


Une fois la plaie refermée, je posai un doux baiser contre le cuir chevelu de mon amant. Doucement, je commençai à le bercer avec amour. Mon esprit naviguant dans mes pires cauchemars, m'avait-il trompé pendant son séjour au loin? Était-il partit parce qu'il n'en pouvait plus de moi? N'étais-je qu'une simple sécurité? Je le pressai encore plus contre moi, mes lèvres toujours contre sa tête.


-Je t'aime, Eliott Butcher, murmurais-je à son oreille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliott Butcher
Enseignant de Sortilèges
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 26/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Mar 10 Nov 2015, 11:15

Tout était blanc. Autant le sol que le ciel et l'horizon. Au fait, y avait-il vraiment un sol ? Je ne pouvais même pas m'en assurer. Je ne sentais point le contact de ce plancher sur mes pieds, et n'entendait ni le son que mes pas étaient supposés faire. Cet endroit était plus que curieux, mais je n'en étais pas effrayé. Ce n'était pas la première fois que je m'y retrouvais, et il fallait dire que c'était plutôt spécial. Habituellement, je pouvais y apercevoir mon ex amant, ou amoureux, je ne savais même pas comment je me devais de l'appeler. Vous allez plus le reconnaître en fait si je disais mon Majordome. Cet homme qui avait percé mon coeur, et à cause de qui ma vie avait ensuite été un enfer. J'arrivais à me demander la plupart du temps s'il n'avait pas fait exprès pour que notre histoire soit découverte. Après tout, s'il m'avait vraiment aimé, il aurait cherché à me voir par la suite. Enfin, c'était ce que moi, Eliott Butcher, aurais fait. Pensait-il encore à moi? Même ça je ne pouvais l'affirmer. Ça ouvrait une plaie incapable de cicatriser sur mon coeur, bien que Cedric soit capable de la refermer petit à petit. Mais ça prenait du temps. Et énormément d'amour, le vrai. Mais j'étais toujours là pour gâcher, sans même le vouloir. 


- Incendio, entendis-je au loin, comme un écho.


Pourtant, je ne voyais pas de feu nulle part, mais la chaleur commençait doucement à m'envahir. Je ne savais pas qui faisait cela dans cet univers, mais je l'en remerciais fortement. La température était plutôt basse dans cet endroit, et je commençais déjà à ne plus sentir mes membres. Malgré tout, je commençai à avancer afin de trouver le feu, ou peu importe ce que c'était. Je souhaitais simplement me réchauffer. Je pus soudainement sentir une plaie se refermer contre ma tête, mais que se passait-il ? Pourquoi étais-je blessé et que je ne m'en étais pas rendu compte. La question '' où étais-je'' commençait légèrement à m'énerver. Et si j'étais mort ? Personne ne savait ce qu'il y avait après la mort après tout. Alors peut-être m'y trouvais-je ?


- Je t'aime, Eliott Butcher, chuchota une voix que je reconnus bien à mon oreille.


- Ced... murmurais-je en me retournant.


Mais il n'était pas là. J'étais seul, nulle part, et j'étais incapable de retrouver mon amoureux. Je chassai rapidement les larmes de mes yeux; il n'était pas question que je perde espoir aussi tôt. Je fronçai les sourcils, sentant une douce pression chaude contre ma tête. Était-ce... des lèvres ? 


Je sursautai brusquement, revenant de la même façon à la réalité. J'étais dans les bras de Cedric, qui me berçait tendrement et avec toute la douceur que je lui connaissais. Bref, le total opposé de ce que je pouvais bien être. Me sentant toujours faible, je n'osai pas bouger dans ses bras. Je restai donc blotti pendant plusieurs minutes, sachant que lui-même ne voudrait pas empirer mon état. Cependant, je pouvais sentir que je me réchauffais peu à peu, grâce au corps de mon amant et à ce feu. Bien des choses s'expliquaient maintenant... 


- Ced... râlais-je d'une voix rauque. Je t'aime aussi. 


Je relevai la tête avec prudence afin d'aller cueillir un doux baiser contre ses lèvres. Mon corps commença alors à se réchauffer beaucoup plus rapidement, et je pus prolonger notre étreinte en un baiser langoureux et passionné. Je le poussai doucement contre l'herbe, sentant mes forces me revenir d'un seul coup. L'amour... La plus puissante des magies. Je grimpai par-dessus lui, l'embrassant avec ferveur et détermination. Après quelques minutes, je mis doucement fin au baiser, afin de poser mes prunelles dans le creux des siennes.


- C'est pas toi que je fuyais, chantais-je en guise d'excuses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Elgort
Enseignant de Potions | Directeur des Poufsouffles
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Mar 10 Nov 2015, 20:11

-Ced...

Sa voix... Il était conscient! Mes lèvres reposaient toujours sur sa tête. Je le vis essuyer maladroitement les larmes de ses yeux. Soudainement, Eliott sursauta violement revenant totalement à la dure réalité. Je m'attendais à ce qu'il se défasse de mon étreinte, mais ce fut l'inverse qui arriva. Eliott resta blottit dans mes bras.


-Ced... râla-t-il. Je t'aime aussi.


Ses mots se rendirent immédiatement à mon coeur. Le froid cessa de m'atteindre et une douce chaleur m'envahit. Je sentis mon amant bouger un peu contre moi, il releva la tête et posa doucement ses lèvres sur les miennes. Soudainement, Eliott prolongea notre étreinte. Son doux petit baiser devint rapidement passionné et entreprenant. Je me laissai pousser contre l'herbe froide, le laissant grimper à califourchon sur moi. Eliott m'embrassait avec ferveur, ses baisers se faisant de plus en plus fiévreux. Après quelques minutes de pur bonheur, mon amoureux interrompit ses baisers et plongea son regard dans le mien.


-C'est pas toi que je fuyais, dit-il.


Je relevai un sourcil. Je voulais le croire, mais il était partit si vite, sans laisser de note. Je n'avais pus que croire que tout était de ma faute. Je n'avais pus que croire qu'il était repartit vers son ancien amant. Je caressai doucement la joue de mon amant, du revers de ma main. Je tournai la tête, afin de regarder au loin.


-Alors pourquoi n'avoir rien dit? demandais-je.


Je replongeai un regard désolé dans les yeux bleus de mon amour. Je ne voulais pas entendre sa réponse, j'aggripai sa nuque et attirai son visage à moi. Je posai mes lèvres contre les siennes, l'embrassant avec une passion presque violente. Je renversai nos positions, grimpant doucement par-dessus lui. Plongeant mon regard brun pâle dans ses yeux glacés. Je le relevai, mes mains sur ses épaules, nos torses se touchaient. Je repris ses lèvres et prolongeai notre baiser. Mes lèvres laissèrent les siennes à regret.


-Ne me quitte plus, murmurais-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliott Butcher
Enseignant de Sortilèges
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 26/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Jeu 12 Nov 2015, 16:00

À sa réaction, je pouvais bien voir que ma réponse était insatisfaisante, mais je n'avais pas envie de m'étaler sur le sujet pour le moment. En fait, je n'avais simplement pas envie d'en parler. Je savais que j'aurais à affronter Dawn dans un avenir plus que rapproché, et ça m'angoissait déjà suffisamment sans m'en rajouter sur les épaules. Une fois que j'aurais digéré tout ça, je mettrais Cedric au courant de tout. Je lui devais bien ça, après tout. Il était si attentionné à mon égard, que je ne pouvais pas ne pas lui rendre la pareille. Doucement, mon amoureux releva sa main afin de caresser ma joue de son revers. Je continuai de fixer la prunelle de ses yeux, jusqu'à ce qu'il décide d'éviter mon regard et de tourner la tête sur le côté. Je poussai un léger soupir, ne sachant plus que faire pour le convaincre que mon départ ne le concernait pas. Je n'avais pas du tout envie de tout lui révéler, et je voulais qu'il respecte ça. 


- Alors pourquoi n'avoir rien dit ? me demanda Ced d'une voix non confiante.


J'ouvris la bouche pour dire quelque chose, mais rien n'en sortit. Il avait raison. Je savais qu'il avait raison, mais je ne pouvais rien y faire. Ses yeux se replongèrent brusquement dans les miens, qui devaient trahir mon malaise. Mes yeux étaient comme une fenêtre sur mes émotions. Ils passaient leur temps à me trahir. Heureusement, Cedric se saisit de ma tête afin de ramener nos bouches en fusion. Jamais je n'avais ressenti autant de désir venant de lui. Autant de frustration. Mais cette fois, je pouvais le sentir. À cet instant précis, je savais que si on faisait l'amour, ce ne serait pas du tout délicat. 


Brusquement, mon amant inversa nos positions afin de prendre le dessus. Je ne pus m'empêcher de sourire moqueusement devant sa soudaine agressivité. Il fallait dire que ce n'était pas du tout pour me déplaire. Ses yeux se perdirent dans les miens pour un mince moment, puis il me releva lentement vers lui. Il était maintenant assis sur moi, ses jambes autour de ma taille, mon torse frôlant dangereusement le sien. Ses lèvres s'emparèrent alors de nouveau des miennes, et je fis tout pour que ce baiser dure une éternité. Ça m'avait manqué tout ça, aussi loin de lui... Ced se décolla de moi lentement, afin de reconquérir mes prunelles.


- Ne me quitte plus, m'ordonna-t-il d'une voix à peine audible.


Je secouai négativement la tête, avant de reprendre sauvagement possession de ses lèvres. Pendant ce temps, mes mains allaient se balader un peu partout sur son corps, pour finir à la base de son pull. Je le lui retirai lentement, ne lâchant ses lèvres que pour le passer par-dessus sa tête. Malgré le froid de l'automne, Cedric ne portait pas d'autres vêtements recouvrant son torse. Je glissai donc sensuellement un doigt, traçant ses abdominaux et et ses pectoraux. Je restais totalement silencieux, essayant de comprendre mon désir de le prendre au beau milieu de la forêt interdite. Aux côtés de ce feu magique, nous ne risquions pas d'attraper froid... Je devais laisser l'envie me prendre. 


- J'ai envie de toi, râlais-je en m'emparant de nouveau de ses lèvres.


Une bonne bosse commençait déjà à se former dans mes pantalons, et j'avais bien envie de l'utiliser à bon escient. Bien rapidement, mes mains s'attaquèrent au bouton de ses culottes, pour ensuite s'y faufiler et caresser ses fesses sous son sous-vêtement. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Elgort
Enseignant de Potions | Directeur des Poufsouffles
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Jeu 10 Déc 2015, 14:30

Ma demande ressemblait à un ordre. Eliott ne dit rien, mais hocha négativement la tête. Brusquement, ses lèvres attaquèrent les miennes, de nouveau, alors que je continuais de répondre à ce baiser passionné, je sentis ses mains se balader contre mon pull. Les mains d'Eliott aggripèrent la base de mon pull et lentement me le retirèrent, ne laissant mes lèvres, que pour laisser ma tête passer. Avec la plus grande douceur, mon amoureux fit glisser son doigt sur mes abdominaux et pectoraux, le tout me faisant frissonner d'excitation.


-J'ai envie de toi, râla mon amant.


Une bonne bosse s'était formé dans ses pantalons, alors que ses mains défaisaient mes pantalons et allaient caresser mes fesses. Je ne cessais de frissonner sous les caresses enivrantes de mon amant. Une bosse se forma dans mon boxer blanc, menaçant de l'éclater. Mes lèvres attaquèrent les siennes, il ne pouvait savoir à quel point j'avais manqué sa présence et son apétit sexuel. Il ne savait pas le nombre de fois, je m'étais masturbé en pleurant son absence. Mes mains aggripèrent la base de son pull et le retirèrent violement. Mes lèvres se lancèrent dans un long chemin de baiser de ses lèvres à son cou, à la base de son pantalon. Je défis ce dernier avec hâte, déchirai son boxer, libérant le membre en érection d'Eliott. Je fis glisser ma langue le long de son sexe, avant de le prendre complétement en bouche. J'entreprisa  un rapide et violent va et vien.


-Prends moi, suppliais-je. Prends moi.


Je repris son membre en bouche, continuant de sucer et mon va et vien. Ma main aggripa mon membre, sous mon boxer et entrepris le même va et vien. Mes yeux pleins de larmes se plongèrent dans ceux d'Eliott, le suppliant de me prendre le plus rapidement possible. Mon érection devenait de plus en plus douloureuse, alors que mon désir devenait de plus en plus ardent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliott Butcher
Enseignant de Sortilèges
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 26/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Mar 09 Fév 2016, 22:00

Cedric était atrocement facile à avoir, sexuellement parlant. Du moins, c'en était ainsi avec moi. Je ne saurais dire comment il agissait avec ses autres partenaires, puisque je ne les connaissais pas. Il lui avait seulement fallu quelques baisers et quelques caresses pour qu'une tente se forme dans son boxer. Il était plus qu'aisé de le voir au travers son pantalon, qui ne demandait qu'à être descendu. Cependant, mon amant, m'en empêcha, s'emparant vigoureusement de mes lèvres. Je lui avais manqué, il semblait. En pensant cela, un sourire moqueur se dessina sur mon visage, tandis que je continuais d'embrasser Ced avec passion. Enfin, je pouvais penser à autre chose. Dire qu'il ne me fallait que Cedric pour m'envoler, pour oublier.


Rapidement, il me défit de mon pull de laine, ses lèvres se frayant un chemin des miennes, jusqu'à la base de mon pantalon. La simple pensée de sa bouche contre mon membre me faisait frémir. Mon pantalon se retrouva alors au sol, bientôt suivi de mon boxer. J'étais complètement nu dans la forêt interdite, l'homme de ma vie agenouillé devant mon membre bien tendu. Heureusement que les élèves n'avaient pas le droit de se rendre ici...


Ced ne pensa même pas à me titiller. Directement, il lécha longuement mon membre, pour le prendre alors au complet en bouche. Mon premier réflexe fut de pousser un long gémissement de plaisir. 


- Prend-moi, gronda-t-il d'une voix remplie de luxure. Prend-moi.


Il n'avait pas autre chose à dire afin que je le fasse. Mais... Sa bouche contre mon membre était tellement plaisant, que je ne pensais qu'à avoir un orgasme de cette façon. Je baissai donc mon regard vers mon amant, mais je changeai rapidement d'idée. En effet, voir simplement sa main se faufiler dans son propre sous-vêtement afin de se toucher en me faisant une fellation m'excitait au plus au point. Plus violemment que je ne l'aurais voulu, je repoussai sa tête, m'agenouillant en manipulant son corps en même temps. Il se retrouva bien rapidement à quatre pattes, plus aucun vêtement sur le dos. Moi, j'étais à genoux, derrière lui, et je me contentais d'aligner mon membre avec son intimité.


- C'est mieux d'être aussi serré que la dernière fois, râlais-je sans aucune délicatesse.


Aussitôt dit, je pénétrai mon amant d'un puissant coup de hanches, sans aucune préparation. Rien à foutre s'il avait mal. Moi, ça me procurait le bien le plus intense. Son intimité était chaude et serrée, exactement comme je l'avais connue. Je gémissais fortement, sachant que ça ne prendrait pas de temps avant que l'orgasme ne me prenne. Avec Ced, c'était toujours rapide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Elgort
Enseignant de Potions | Directeur des Poufsouffles
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Mar 08 Mar 2016, 18:34

Avec une violence, que je lui reconnaissais, Eliott repoussa mon visage de son membre tendu et tout en s'agenouillant au sol, il dirigea mon corps, afin que ce dernier soit dans la position qu'il voulait. Je me retrouvai à quatres pattes devant mon amant, nu comme un vert. Lui, étant à genoux derrière moi, se contenta de positionner son sexe massif à l'entrée de mon intimité.


-C'est mieux d'être aussi serré que la dernière fois, râla Eliott.


Pourquoi cette réplique m'excitait-elle au plus haut point? Aucune idée. Je n'eus pas même le temps de penser, que mon amoureux me pénétrait avec force. L'absence de lubrification me faisait extrêmement mal et Eliott ne semblait pas s'en faire. Je pouvais l'entendre souffler comme un animal et gémir fortement.


- El...Eliott... J'ai mal, gémis-je, en tentant de retenir un sanglot.


Un torrent de larmes coulaient déjà de mes yeux, je ne pus retenir un petit cri de veau. Je sentais le membre de mon amant, me déchirer et pourtant, je ne souhaitais pas qu'il arrête. Au contraire, je voulais qu'il ne s'arrête jamais, je voulais figer le temps. Je me surpris à presser mon derrière contre son bas ventre et sentant que son orgasme ne tarderait pas à arriver, je synchronisai mon va et vien avec le sien. L'orgasme me frappa avant lui et pourtant mon érection ne dégonfla pas.


- Eliott, arrête, y'a un problème, pleurais-je.


Je m'avançai sur mes quatres membres, me libérant de l'emprise de mon amoureux. Je ne comprenais pas, si j'avais un orgasme, je devais éjaculer... Non? Je me retournai vers le professur de sortilège, un air paniqué sur mon visage. Étais-je normal? Avais-je une condition mystérieuse? Afin de me protéger, je m'assis sur le sol froid, au risque d'avoir une autre de ces horribles pneumonies et cachai mon visage dans mes mains. J'éclatai en sanglots amers.


- J'suis pas normal... putain... Je savais que j'ai jamais été normal, sanglotais-je, misérablement.


Quel idiot, j'étais...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliott Butcher
Enseignant de Sortilèges
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 26/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Dim 17 Avr 2016, 23:40

Putain. Que. C'était. Bon. Son intimité était exactement comme dans mes souvenirs. Même mieux, je dirais. À cette vitesse là, ça ne prendrait pas de temps avant que je jouisse en lui. Je visais l'orgasme le plus puissant que je n'avais jamais eu, et c'était ce que j'aurais. Et ce, même si Cedric saignait comme un porc et qu'il hurlait de douleur. Je m'en fichais totalement. J'étais... J'étais pas normal. J'étais en détresse, et ça paraissait. Bah... Pour personne excepté moi... et mon majordome. Il était la seule et unique personne à m'avoir vu dans un tel état, et il savait très bien comment je réagissais. Pour Ced, c'était différent. Il ne savait pas tout ça. À ses yeux, j'étais probablement en train de le violer. Et je le savais. Mais j'étais tout simplement incapable d'arrêter. J'étais comme un animal dont la faim ne pouvait être comblée. Je me sentais agressif. J'en voulais plus. Toujours plus. Je voulais mon majordome. Je fronçai les sourcils. Qu'est-ce qui me prenait de penser de telles choses ? Je sortais avec Ced maintenant. Je ne pouvais pas tout bonnement penser à mon ancien amant alors que j'étais avec lui, c'était totalement ridicule...


Cedric me ramena bien rapidement sur terre tandis qu'il collait ses magnifiques fesses musclées contre moi. J'en fus surpris, puisque je voyais du sang couler de son antre. Cette vue me donna encore plus d'envies. Je m'en mordis la lèvre inférieure, regardant alors mon amoureux s'activer au même rythme que moi afin d'alimenter la pénétration. Je ne pus qu'en gémir, tandis que j'allais beaucoup plus profondément en lui. 


- El.. Eliott... souffla soudainement mon amant. J'ai mal...


Rien à foutre. Moi, j'avais pas mal. J'étais très bien. Et c'était tout ce qui m'importait. Je continuai donc mon manège, gémissant avec fureur et désir, alors que mon amoureux hurlait de douleur. Awn. Il faisait tellement pitié. Il me donnait simplement envie d'être mieux membré afin de le déchirer encore plus. Je voulais qu'il aie mal. Je voulais qu'il souffre comme j'avais souffert. Après, je voulais qu'il me prenne à son tour. 


- Eliott, arrête, y'a un problème, gémis alors Ced.


Je ne pus m'empêcher de pousser un puissant soupir. Quel problème ? Il ne voyait pas que je me fichais complètement de lui en ce moment? Malgré tout, je cessai de m'activer en lui, alors qu'il s'avançait à quatre pattes, se libérant de mon emprise. Je me laissai tomber quelque peu, alors que Cedric se retournait vers moi, l'air plus qu'apeuré. Je fronçai les sourcils, ne comprenant pas. Était-ce moi le problème ? Je ne comprenais strictement rien. Je me mis en position assise, passant une main découragée dans ma chevelure. Ça, c'était quelque chose que je n'aimais pas de Ced. L'insécurité, ça pouvait être mignon, mais à son âge il y avait certaines limites. 


- J'suis pas normal... commença-t-il en éclatant en sanglots. Putain... Je savais que j'ai jamais été normal.


Je haussai un sourcil, ne comprenant réellement plus ce qui se passait. Et bon. Je n'étais pas le meilleur pour réconforter les autres. Je poussai de nouveau un soupir.


- Tu m'as empêché d'avoir un orgasme parce que soudainement tu penses que t'es pas normal? tonnais-je beaucoup plus fort que je ne l'aurais voulu.


Je me saisis de mes vêtements, avant de les enfiler rapidement. Je lançai ceux de Ced sur son corps recroquevillé, le regardant avec une haine que je n'avais jamais possédée à son égard. En fait, je ne comprenais même pas mon propre comportement. 


- Je vais aller me trouver quelqu'un qui va me les donner mes orgasmes, pestais-je alors. Mon Majordome, pourquoi pas?


Je vis le regard de Ced s'écarquiller, mais je me retournai bien rapidement. Pourquoi? Pourquoi avais-je dit ça ? J'enfonçai mes mains dans les poches de mon pantalon avant de commencer une marche vers l'école. Allais-je vraiment y retourner? Je n'en savais rien. Je poussai un autre soupir, entendant Cedric crier mon nom avec frustration. Il n'avait probablement pas aimé ma façon de lui parler. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Elgort
Enseignant de Potions | Directeur des Poufsouffles
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Jeu 28 Avr 2016, 12:08

S'il y avait une chose, que je détestais Eliott, c'était son indifférence et son absence de sensibilité. Lorsque nous faisions l'amour, il était sauvage, mais faisait attention à moi. Par contre ce que nous faisions maintenant, c'était baiser et lorsque nous faisions cela, il devenait insensible et ne pensait qu'à lui. 

Je vis Eliott lever un sourcil et poussa un profond soupir, cela me donnant un serrement de coeur. Son regard n'était plus rempli de passion, il était froid...

- Tu m'as empêché d'avoir un orgasme parce que soudainement tu pense que t'es pas normal? cracha-t-il.

Non seulement son ton était dur, mais il avait crié. Sa voix résonnait encore dans la Forêt, je voulus m'enfoncer dans le sol et ne jamais ressortir. J'avais aussi une énorme boule dans la gorge, je sentais que j'allais être malade. 

- Je vais aller me trouver quelqu'un qui va me les donner mes orgasmes, dit-il, d'un venimeux. Mon Majordome, pourquoi pas?

Mon regard s’écarquilla d'un seul coup. Il me laissait? Non, il était à moi! Je vis Eliott se retourner et marcher tranquillement vers le sentier. Il se dirigeait vers l'école, les mains dans les poches, comme s'il revenait d'une marche de santé. 

- ELIOTT, hurlais-je. 

Il ne se retourna pas. Je me relevai, aggripai ma baguette et la pointai vers mon amant. Mentalement, je lui criai de se retourner, je voulais qu'il me jette un regard. 

- Eliott, retourne-toi, criais-je. 

Ma main moite se resserra sur mon arme. Je pris une grande inspiration, afin de faire cesser mon tremblement de la main. Mon coeur me remonta dans la gorge, alors que des larmes m'aveuglaient. Je ravalai un sanglot et reniflai fortement. 

- Petrificus Totalus, murmurais-je. 

Je l'avais fait. Les yeux pleins de larmes, je vis l'éclair de mon maléfice frapper Eliott dans le dos. Lorsque mon amour s'effondra, je me rhabillai lentement et me dirigeai vers mon amant. 

- Ce qui cloche avec moi, c'est toi, dis-je d'un ton dur. Ce qui cloche, c'est que je pensais que tu m'aimais. J'ai fait l'erreur de t'aimer

Je lui tournai le dos et marchai plus loin dans la forêt, à l’opposé de l'école. En m'assurant que j'étais hors de porté et que j'étais assez loin de lui, pour ne pas avoir à subir sa colère, je tendis ma baguette en sa direction. Je n'allais pas le laisser là tout de même... Et pourquoi pas? 


- Finite


Je me retournai aussitôt et poursuivis ma route, sans me retourner une autre fois. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliott Butcher
Enseignant de Sortilèges
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 26/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Lun 13 Juin 2016, 23:56

Je marchais. Le faisais-je réellement? Pourtant, je n'avançais pas vite. Je voulais qu'il me retienne. Je voulais qu'il crie mon nom, encore et encore, qu'il m'oblige à revenir vers lui et à m'excuser. Je voulais qu'il me dise sa façon de penser, qu'il m'aime. Je voulais qu'il s'en aille, qu'il m'en veuille, qu'il me jalouse. Je voulais qu'il aie envie de tuer tout le monde sur son passage simplement pour m'atteindre. C'est pourquoi. C'est pourquoi je marchais aussi lentement. Car j'avais espoir. Espoir qu'il soit enfin mien. Qu'il n'y aie plus d'embrouilles. Que je cesse d'être l'être que j'étais simplement pour l'aimer comme il le méritait. Mais c'était impossible. Ça avait toujours été impossible. À chaque fois qu'il pensait réussir, je gâchais tout. J'étais égoïste, il n'y avait rien à faire. Alors pourquoi? Pourquoi mes pas étaient aussi lents s'il n'y avait rien à faire? Je n'avais qu'à me sauver et ne plus jamais lui parler. La solution était simple. Mais j'étais incapable de l'exécuter. Mon coeur me disait de faire totalement autrement, et je ne pouvais que l'écouter, pour une fois. 


- Eliott, retourne-toi, hurla-t-il alors.


Je ne m'arrêtai pas. Je voulais qu'il insiste plus que ça. Je voulais qu'il démontre à quel point il me voulait pour lui. À quel point j'étais le seul et unique homme dans son coeur. En même temps, j'étais heureux. Heureux qu'il tente de me retenir malgré ce que je lui avais dit. Ce serait beaucoup plus simple si je m'arrêtais et m'excusais, mais j'en étais totalement incapable. Ce n'était pas dans ma nature, il ne fallait pas m'en vouloir. Pourtant...


- Petrificus Totalus.


Il l'avait dit en un murmure, mais je l'avais entendu. J'écarquillai les yeux, mais le sort me frappa de plein fouet. Je tombai au sol, incapable de bouger. Je ne savais même pas quoi penser. Au fond, je l'avais mérité. Mais ce n'était pas le genre de Ced d'user de violence afin de régler des conflits. J'étais perdu. 


Après quelques instants, mon amant s'approcha de moi. Je pouvais regarder son visage de bas. Son visage était déformé par la colère et par la tristesse, tandis que des larmes l'envahissaient. C'était de ma faute. Il fallait que je l'assume.


- Ce qui cloche avec moi, c'est toi, scanda-t-il alors. Ce qui cloche, c'est que je pensais que tu m'aimais. J'ai fait l'erreur de t'aimer. 


Je le regardai s'éloigner. Si j'avais pu sourire de satisfaction, je l'aurais fait. Mais j'étais coincé dans cette position. Cette fois, j'allais réellement mourir de froid. Je ne pouvais absolument rien faire afin de me réchauffer. Je ne pouvais pas manger, ni boire. Il allait revenir me chercher. Ced ne me laisserait pas à ma mort de cette façon. Je ne pouvais pas y croire.


Soudainement, je sentis le sortilège se défaire. Je me relevai vivement, avant de transplaner instantanément. J'arrivai ainsi devant Ced, lui bloquant la route. Un sourire victorieux ornait mon visage. Je le poussai jusqu'au tronc d'arbre le plus près, avant de me saisir de ses lèvres avec passion. 


- Il était temps que tu dises ce que tu pensais, grognais-je avec passion. 


Mes lèvres laissèrent les siennes, et mes mains remontèrent le long de son torse, se nouant ainsi derrière sa nuque. Il était si beau, si parfait, que je ne pouvais que me délecter de son visage et de son corps. 


- Et oui je t'aime. J'ai simplement quelques difficultés à le faire, parce que je suis pas habitué, soufflais-je d'une voix beaucoup plus douce. Je t'aime, Cedric Elgort.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Elgort
Enseignant de Potions | Directeur des Poufsouffles
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Lun 20 Juin 2016, 00:30

Je marchais d'un pas décidé, je m'en allais, j'en avais plus rien à faire. Eliott n'avait plus le droit à sa place dans mon coeur et dans ma vie. Je ne devais même pas avoir la mienne dans son coeur depuis le début, je n'étais qu'un trou, qu'un cul à défoncer. Ouais, je devais être qu'un petit cul serré.


Je levai les yeux et vis Eliott dans mon chemin. Un sourire de victoire flottait sur son visage d'ange. Ses mains se posèrent sur mes épaules et mon ancien amant me poussa contre le tronc d'arbre le plus proche. Ses lèvres se plaquèrent sur les miennes avec une passion presque violente.


- Il était temps que tu dises ce que tu pensais, lança-t-il.


C'était presque qu'un grognement, presque passionné. J'avais peur. Ses lèvres libérèrent les miennes et ses mains glissèrent sur mon torse et se nouèrent derrière ma nuque. Son regard brillait de luxure et je sentais qu'il me voulait. Je ne le voulais plus, du moins pas maintenant.


- Et oui je t'aime. J'ai simplement quelques difficultés à le faire, parce que je suis pas habitué, murmura-t-il, sa voix avait prit un ton plus doux. Je t'aime, Cedric Elgort.


Je levai un sourcil, parler et sortir de grands mots, c'était son talent. Je tombais toujours dans le panneau. Mes mains allèrent prendre celle de Butcher et les dénouèrent; brusquement je repoussai mon ancien amant. Je tentai de durcir mon regard.


- J'étais sérieux, Eliott, dis-je. Je sais plus comment t'aimer... Je sais plus comment te comprendre. J'ai l'impression d'être qu'un cul pour toi. C'EST ÇA EIN? J'SUIS UN CUL!?


Je levai un regard rempli de larmes de rage vers Eliott. Putain, je l'aimais, plus que moi-même. J'avais tout enduré lors de mes années à Poudlard, ses remarques méchantes, sa violence, tout!


- Prouve-moi, que tu m'aime vraiment, dis-je, tout bas. Prouve-moi ta valeur, Eliott Butcher, parce que je sais plus quoi faire.


Je posai mes lèvres contre les siennes, en un doux baiser. Un baiser triste, désespéré et rempli d'amour. C'était la seule chose, que je savais faire, l'aimer au point de perdre toute ma sanité.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliott Butcher
Enseignant de Sortilèges
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 26/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Mer 20 Juil 2016, 20:51

Je fus surpris de le voir hausser un sourcil alors que je lui déclarais tout bonnement mon amour. Ce qu'il rêvait depuis des années, je lui offrais, et il le repoussait. Il ne me faisait pas confiance, c'était plus qu'évident, mais était-ce à ce point? Au point de ne plus croire aux mots « je t'aime »? J'eus envie de pousser un soupir, d'insister sur ce que je venais de dire, mais il était déjà trop tard; Ced se débarrassait déjà de mes mains qui entouraient son cou et me repoussait fermement. Habituellement, j'aurais insisté, j'aurais tenté de le prendre de nouveau contre moi, mais cette fois je sentais que je ne devais pas agir de la sorte. 


- J'étais sérieux, Eliott, entama Ced sur un ton que je ne lui reconnaissais pas. Je sais plus comment t'aimer... Je sais plus comment te comprendre. J'ai l'impression d'être un cul pour toi. C'EST ÇA HEIN? J'SUIS UN CUL!?


J'ouvris la bouche pour dire quelque chose et me défendre, mais le regard rempli de larmes que mon amant me lança enfonça un pieu dans mon coeur. Tout ça, c'était à cause de moi. À cause que j'avais peur. Peur de perdre quelqu'un, une fois de plus. Tant qu'à ça, j'aimais mieux être méchant et ne pas être attaché. Mais maintenant, je réalisais. Je réalisais qu'en agissant ainsi, j'allais encore perdre quelqu'un que j'aimais et que cette fois, ce serait réellement de ma faute. Je ne voulais pas de ça. Et je ne voulais pas non plus que Ced souffre. Malheureusement, je ne pouvais pas toujours contrôler mon agressivité. 


- Prouve-moi, que tu m'aimes vraiment, haleta Cedric. Prouve-moi ta valeur, Eliott Butcher, parce que je sais plus quoi faire.


Je tendis ma main vers lui et il s'avança afin d'embrasser mes lèvres avec une délicatesse infinie. C'était un baiser léger, effleuré, mais il représentait absolument tout. Ma main se posa sur sa hanche afin de glisser dans son dos, et je l'attirai à moi. Je l'embrassai avec passion, puis je posai mon regard dans le sien.


- J'suis désolé Ced, soufflais-je alors. Mais je... Je... Je veux pas te perdre. T'es tout ce que j'ai.


Je lui souris tendrement avant de cacher mon visage au creux de son cou et humer son parfum avec délice. J'avais aimé mon Majordome. Mais jamais comme j'aimais Ced en ce moment. J'étais incapable de lui dire, incapable de lui prouver, mais c'était tout de même des sentiments réels. 


- Tu veux qu'on aille se coucher dans mon lit? demandais-je d'une voix à peine audible. Collés, et parler?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Elgort
Enseignant de Potions | Directeur des Poufsouffles
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   Sam 30 Juil 2016, 22:01

J'étais à bout, vous savez quand l'homme que vous aimez n'est pas habitué à la monogamie, eh bien ce dernier ne démontre pas facilement ses sentiments. Moi, je voulais simplement que nous puissions avoir une relation normale. Impossible, avec Eliott Butcher.


Je sentais sa main, alors posée sur ma hanche, monter dans mon dos. Comme pour m'empêcher de m'enfuir. Mon amoureux me colla contre lui, m'embrassant avec passion. Vous savez cette passion brûlante, qui vous enflamme et qui a tout moments, vous fait perdre la tête. Eliott plongea son regard bleu intense dans le mien.


- J'suis désolé Ced, murmura mon amant. Mais je... Je... Je veux pas te perdre. T'es tout ce que j'ai.


Non, tu as une femme, voulais-je répondre. Je ne pouvais simplement pas lui dire cela, je le perdrais pour toujours. C'était ce que je voulais éviter. Eliott me sourit, avant d'aller cacher son visage angélique dans mon cou. Je sentais son souffle chaud dans mon cou, cela me faisant frissonner de désir.


- Tu veux qu'on aille se coucher dans mon lit? demanda-t-il, d'un ton si doux que je faillis ne pas l'entendre. Collés, et parler?.


Comme un enfant en peine, je hochai la tête. Mais au lieu d'ouvrir la marche, je l'attirai à moi et m'accrochai à lui comme un bébé. Mes lèvres trouvèrent les siennes, alors que mes doigts s'entremêlaient aux siens. Mon autre main alla fourrager dans ses cheveux, à la base de sa nuque.


- Je t'aime, soufflai-je. Mais on va chez moi.


Je pris sa main et l'entraînai sur le sentier vers le château. Nous traversâmes la cour de Poudlard, en silence, je posai un doux baiser sur sa joue, avant de l'attirer dans l'école. Je lui fis gravir les escaliers de pierre et ouvris une petite porte de bois. Nous pénétrâmes dans mon bureau et poussai Eliott sur mon lit, avant de me blottir contre lui.


- Tu voulais parler de quoi, demandais-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouvelle à digérer - Cedric Elgort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Forêt Interdite-
Sauter vers: