Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deux Parfaits Étrangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Deux Parfaits Étrangers   Mar 11 Aoû 2015, 04:44

Pauvre tuba, pensais-je, passant un linge sec sur l'instrument. Le petit avait vraiment essayé. Je suis certain qu'il est plein de potentiel, mais... bref. Je pense qu'on va essayer le clavier la semaine prochaine. Il avait l'air de quelqu'un qui pourrait possiblement être un relativement bon pianiste, pas vrai? Bien sûr que oui. 

Satisfait de la réflexion sur le petit Stanley, je passai à l'instrument suivant, le nettoyant légèrement, comme j'avais pris l'habitude de le faire à la fin de chaque journée. Alors que je me déplaçais autour de la salle, je me mis à chanter une chanson, tout bas malgré le fait que la porte était fermée. 

Même si je devais encore m'ajuster à mon nouveau travail, la journée avait été bonne. Déjà, je m'attachais aux élèves, après même pas deux semaines. Je pense que je pourrais me voir ici, trouver ma place et juste être heureux à nouveau. Certes, j'étais généralement joyeux, et la plupart des journées étaient bonnes. Je savais par contre par expérience que je pouvais être encore plus heureux. 

Je m'arrêtai après le deuxième refrain pour baîller et rire un peu. La journée avait été longue et je m'habituais encore à devoir interragir avec autant de gens. Je dois aussi apprendre à enseigner, habileté que je suis pas sûre de comprendre totalement (désolé Miss Lakimov...).

Après un moment, j'arrivai au fond de la salle. Je replaçai les symbales et les sièges. J'essuyai les touches des xylophones. J'étais confiant qu'il y existait quelque part un sort qui pourrais faire tout ça pour moi, mais je ne pouvais me pousser à le chercher. J'aimais trop ce petit contact que j'avais avec chaque instrument. C'était long, mais ça avait probablement à faire avec le fait que je m'arrêtais quelques instants pour jouer quelques notes sur ceux que je préférais. Ce qui était à vrai dire plus de la moitié des instruments.

Quand je me préparai à travailler sur la dernière section, je devais avoir passé à travers un album complet de mon groupe préféré. 

Je me retournai donc pour me diriger vers l'avant de la salle. Mes mouvements furent interrompus par mon sursaut. Je n'avais jamais entendu la porte s'ouvrir, mais voilà que quelqu'un m'observait du cadre de la porte. Faute de savoir quoi dire, je ne fis que le regarder, un peu embarrassé.
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Abberline
Enseignant d'histoire de la magie
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 15/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Saule Pleureur • Cheveu de Géant • 27cm

MessageSujet: Re: Deux Parfaits Étrangers   Sam 05 Sep 2015, 17:24

Mon cours venait de finir, tous mes élèves de quatrième années ramassèrent leur travaux et les posèrent sur mon bureau. Le troupeau se sauva par la porte, pour courir à son prochain cours. Je n'avais pas de cours prévu pour les deux prochaines heures. Je pris donc la pile d'essais et mon sac, pour me diriger vers mon bureau. Lorsque je sortis dans le corridor, je fus intercepté par Brandon Castair me tendant son travail de semestre.


Mr Castair, dis-je gentiment. Vous me donnerez votre travail en même temps que les autres. J'ai assez de correction à faire.


L'élève se renfrogna et fit demi tour avant de se diriger vers sa tour. Je montai l'escalier lentement arrivant près du local des cours de Musique, mon bureau se trouvait un peu plus loin. Je passai devant la porte entrouverte du local, entendis le doux son du piano. Aggripant mon fardeau d'une main, j'ouvris la porte, pour écouter le jeune homme jouer. Ce ne fut que lorsqu'il se retourna rapidement vers moi, que j'échappai la pile de cahiers que je tenais.



Désolé, soufflai-je.


Je me jetai à genoux, pour rammasser mes cahiers à corriger. Je pris soins de ne pas poser mon regard sur le nouveau professeur. Depuis son arrivé, je l'avais trouvé immensément magnifique, mais je le savais incroyablement gêné.


Navré de t'avoir dérangé, dis-je tout bas. Je ne voulais pas de te déranger. J'ai entendue ta musique. C'est vraiment joli.


Je relevai mon visage vers lui, lui fis un petit sourire. Je finis par reprendre ma pile de travaux et la collai contre mon torse, toujours en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux Parfaits Étrangers   Mar 10 Nov 2015, 04:16

(HJ: Woahhh je suis désolé. Je jure, j'update tous mes posts. Je m'étais promis de faire un certain autre avant celui-ci, et j'ai trainé, faute de savoir quoi écrire. Pourras-tu un jour me pardonner ma procrastination?)


Peut-être 'un peu embarrassé' n'était-il qu'euphémisme à la gravité de la situation. Ou devrais-je dire à la condition de mon visage... Je me sentais comme lorsqu'on a froid l'hiver (ce qui pour moi est souvent, parce que j'ai toujours froid...) et qu'on décide d'aller s'asseoir sur le bord de la cheminée, mais qu'on s'approche un peu trop du feu. J'étais si rouge que je pouvais sentir mon poul dans le cartilage de mes oreilles. 


Je n'avais jamais eu de problème avec le fait de jouer de la musique pour un auditoire. Ce qui est plutôt une bonne chose, puisque mon emploi présent en dépendait. Par contre, pour ce qui était de chanter, c'était une toute autre histoire. 

J'avais, pour une raison que j'ignore, toujours eu une peur irrationelle de m'exprimer oralement, d'où le choix de la musique et de l'écriture comme étant mes méthodes d'expression de préférence. 

Le bruit sourd d'un objet lourd heurtant le sol me sortit de mes pensées. Je relevai brusquement la tête d'où mes yeux s'étaient fixés sur mes chaussures et je sentis un vertige me venir. Je dûs fermer les yeux un moment, laissant la voix nouvellement familière d'Andrew m'accrocher à la réalité. Je ne l'avais pas souvent croisé, mais le souvenir de son courage pendant la bataille me suffisait pour l'associer à un semblant de sécurité. 

"Désolé," avait-il murmuré.

Ash. Ashton. ASHTON. Arrête de paniquer pour rien. Ouvre les yeux, ça en devient pathétique. 


C'est donc ce que je fis. Je risquai un regard vers l'autre enseignant juste à temps pour le voir se pencher pour ramasser ses cahiers. Je me précipitai pour l'aider, mais perdit encore l'équilibre et dû m'asseoir par terre à côté du banc de piano. 

Est-ce que j'ai bu aujourd'hui? Bien sûr que oui... En fait probablement pas depuis ce matin. J'ai peut-être dû porter meilleure attention à l'heure et mettre dîner sur ma liste de priorités... Car voilà qu'un ami potentiel se pointe à ma porte, sans dire qu'il est un très bel homme, et je ne fais que m'embarrasser. 



"Navré de t'avoir dérangé," murmura-t-il se sa position sur le sol. "Je ne voulais pas de te déranger. J'ai entendu ta musique. C'est vraiment joli."

J'ouvris à nouveau les yeux pour le voir devant moi, une pile de cahiers serrée contre son torse, me souriant gentillement comme si je n'étais pas la personne la plus gênante sur la planète. 

"Je... merci?" tentai-je, évitant un peu son regard. Puis je m'empressai d'ajouter: "pas que vous dérangiez. J'étais seulement entrain de replacer les instruments.Une heure après la fin des cours. En chantant et en jouant du piano. Oui, Ahston. 
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Abberline
Enseignant d'histoire de la magie
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 15/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Saule Pleureur • Cheveu de Géant • 27cm

MessageSujet: Re: Deux Parfaits Étrangers   Ven 11 Déc 2015, 15:42

Bien sûr comme un idiot, je venais de déranger le prof le plus timide de l'école. Ashton, que je ne connaissais pas très bien, se précipita pour m'aider, perdit pied et s'assit près du banc de piano. Je voulus sourire, mais je ne pus pas, mes mains étaient moites et mon coeur se débattait. 



-Je... merci?, dit timidement le professeur de Musique. Pas que vous dérangiez. J'étais seulement entrain de replacer les instruments



Je me relevai promptement et posai mes cahiers sur une table, avant de m'approcher du jeune homme et lui prendre la main, afin de le remettre sur pied. Le contact de sa peau contre la mienne me fit frissonner un peu. Je lâchai doucement sa main et reculai de quelques pas, en souriant. 



-Je n'ai pas eu l'occasion de te reparler après la bataille, dis-je, en le tutoyant. Comment vas-tu?



Je posai mon derrière sur un tabouret en face de lui et l'admirai dans la pâle lumière du matin. S'il était mignon dans la pénombre, Ashton était magnifique dans la lumière. Ne sachant quoi rajouter, je me mis à ronger l'ongle de mon pouce, en attendant qu'il daigne dire quelque chose. Pourtant, je n'étais pas du type timide, tout le contraire, je devais être le professeur le plus flamboyant de cette école et maintenant que j'étais devant Ashton, c'était comme se retrouver tout nu devant une foule. Je fermai les yeux et pris une grande inspiration. 



-Ça te dirait devenir prendre un thé ou une Bièrraubeurre un de ces quatres? demandais-je tout bas. 







(SHIT JE SUIS TELLEMENT EN RETARD!!!! SO FREAKING SORRY !!! ET PARDON POUR LE MANQUE DE CONTENU JE SUIS UN PEU ROUILLÉE) 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux Parfaits Étrangers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux Parfaits Étrangers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Salles de cours :: Arts et Musique-
Sauter vers: