Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je vais là où mes pieds me mènent...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Je vais là où mes pieds me mènent...   Jeu 25 Juin 2015, 18:51

Je me redressai brusquement dans mon lit, les cheveux plaqués sur le crâne par la sueur. Ma respiration était excessivement rapide, et mon coeur battait la chamade. Eh oui. Depuis que cette Mangemort m'avait torturé, j'étais incapable de faire une nuit complète sans cauchemars. Évidemment, cette information avait fait le tour de l'école, et j'avais passé ma dernière semaine à éviter tout le monde, mais particulièrement Jake Bolton. Je vous laisse deviner pourquoi. Mais bon, c'était pas comme si c'était pas dans mes habitudes de fuir les gens. Sauf que là, c'était fait exprès. J'veux dire, vraiment, exprès. 


- Timmy ? murmura quelqu'un près de moi.


Je me saisis délicatement de ma baguette, avant d'en allumer le bout. Je vis le petit visage endormi de Brandon, qui semblait me fixer avec inquiétude. Eh oui. Je dormais dans mon dortoir des Serdaigle, et non dans celui des préfets. Car en fait, je détestais être préfet. 


- Est-ce que ça va ? ajouta-t-il alors.


- T'inquiètes pas pour moi, lui soufflais-je en éteignant ma baguette.


Je me levai lentement, saisissant les premiers vêtements dans ma valise. Je me retrouvai donc à enfiler un pantalon skinny d'un turquoise foncé, ainsi qu'un t-shirt léger noir. Je me saisis de ma veste de jeans, au cas où ce serait frisquet dans l'école, et je fonçai pieds nus vers la salle commune. Elle était évidemment déserte, puisqu'il devait être le milieu de la nuit. Eh oui, le préfet que j'étais allait enfreindre les règlements. Sauf que techniquement, c'était autorisé... Pour surprendre d'autres élèves. Bref. Lentement, mes pas me menèrent je-ne-sais-trop-où. Il faisait si noir dans les corridors qu'il m'était impossible de voir où je mettais mes pieds. 


- Lumos, murmurais-je après plusieurs minutes.


Je sursautai vivement et hurlai de frayeur en tombant nez à nez avec le fantôme de Mimi Geignarde. J'entendis alors du bruit dans le corridor. Afin de ne pas me faire surprendre par un enseignant, j'allai me cacher dans l'une des cabines des toilettes. De toute façon, aucune fille ne venait jamais ici. Mais à mon plus grand malheur, les pas entrèrent dans la pièce. J'éteignis ma baguette et ralentit ma respiration.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Dim 28 Juin 2015, 23:05

Cela faisait une semaine exactement, une semaine, que les Mangemorts avaient pénétré notre école. Moi, je n'avais pas été témoin de l'invasion, j'en avais entendus parler. Il fallait dire aussi, que j'étais ami avec la pie de l'école, Amber, qui malgré le fait qu'elle avait été à mes côtés toutes cette nuit là, en savait plus que moi sur ce qui était arrivé. C'était de sa bouche à elle, que j'avais appris ce qui était arrivé à Timmy, cette nuit là. Le pauvre s'était sauvé de son dortoir et avait croisé une de ces monstres. La Mangemort l'avait torturé et s'était sauvé par la suite. Je me retournai sur le dos dans mon lit et soupirai. Depuis cette nuit là, je n'avais pas eu le courage d'aller voir mon Serdaigle, pour lui apporter mon support. Moi qui lui avais promis de le protéger, j'avais faillis à ma promesse. Je me redressai sur mes coudes et regardai autour de moi. Tous les autres garçons dormaient à points fermés. Je soupirai, avant de m'asseoir dans mon lit et de poser mes pieds nus sur le sol froid. Je me levais et pris une paire de jean et un tshirt bleu nuit. Je me vêtis, pris ma baguette et descendis les marches de mon dortoir. Je traversai la salle commune d'un pas rapide et sortis dans le corridor sombre.




Cela faisait un petit moment, que je déambulais dans l'école, ne cherchant rien en particulier. Je birfurquai dans un corridor plus sombre et sentis mes pieds glisser dans une flaque. Tentant de repousser une haut le coeur, je pointai la flaque de ma baguette.



Lumos, murmurais-je.



Une douce lueur blanche apparut sur la pointe de ma baguette et illumina le corridor au complet. Je constatai que ce n'était qu'une flaque d'eau innocente. Je continuai ma marche et tournai vers une porte. L'eau venait de là, je me trouvais sur l'étage des Toilettes de Mimi Geignarde. J'entrai et vis une lueur magique s'éteindre. Ne pensant que ce n'était qu'une fille qui faisait ses besoins, je me tournai, pour repartir d'où je venais et tombai nezà nez avec le fantôme de Mimi. Elle me regardait avec un air renfrogné. Je lui fis un sourire charmeur.



C'est quoi votre problème à vous, les garçons, d'envahir mes toilettes?,
dit-elle en se plaignant. Ce sont des toilettes pour FILLES. J'ai dû subir le premier Potter et maintenant le deuxième?!




Bon sang, Timmy était ici? Je n'écoutais plus le fantôme, trop occupé à penser à mon Serdaigle. Je me retournai vers elle, agacé.



C'est bon, Mimi, cesse de geindre et dis-moi dans laquelle des stalles se trouve Timmy
,ordonnais-je.



Elle soupira et pointa le dernier cabinet du fond. Je marchai doucement vers la porte et posai ma main sur la porte, qui s'ouvrit sur un Timmy Potter apeuré. Je soupirai doucement, avant de l'attirer contre mon torse et le serrer contre moi.



Je sais pas quoi te dire
, dis-je doucement. J'ai appris pour toi, je me sens si coupable. J'aurais dû t'emmener dans mon dortoir avec moi.



Je gardais le Serdaigle contre moi, par dessus son épaule, je vis Mimi feindre de vomir. Je lui jetai un regard meurtrier et embrassai doucement Timmy sur la joue.




Je te quitterai plus d'un poil
, dis-je en caressant sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Lun 29 Juin 2015, 12:28

Si je me faisais coincer ici avec un professeur, il était clair et net que j'écopais d'une retenue. Malheureusement, le fait d'être préfet ne nous donnait pas tous les droits. Et celui d'aller dans les toilettes des filles n'en faisait pas partie. Maintenant que ma respiration était calmée, je pouvais écouter tout ce qui se passait. Ma baguette était toujours parée, au cas. Je ne m'étais toujours pas remis de cette torture, et si ça devait à nouveau arriver, je voulais être prêt à me défendre. Les pas se stoppèrent soudainement, et je ne pus m'empêcher de retenir ma respiration. Malheureusement pour moi, Mimi brisa ce silence.


- C'est quoi votre problème à vous, les garçons, d'envahir mes toilettes ? s'exclama-t-elle soudainement.


Au moins, je savais que c'était un garçon. 


- Ce sont des toilettes pour FILLES. J'ai dû subir le premier Potter, et maintenant le deuxième ? continua-t-elle en révélant ma présence.


Je retins un juron entre mes dents. Non mais ça pouvait être n'importe qui, et elle s'amusait à dire que j'étais là ? Elle avait vraiment un problème celle-là !


- C'est bon, Mimi ! fit une voix que j'aurais préféré ne pas entendre. Cesse de geindre et dis-moi dans laquelle des stalles se trouve Timmy.


Je pourrais ouvrir la porte et m'enfuir à toutes jambes afin de l'éviter, mais j'étais totalement paralysé. Jake poussa doucement la porte et m'attira aussitôt contre son torse. Sans m'en rendre compte, ma main laissa tomber ma baguette sur le sol. J'étais incapable de faire le moindre geste afin de me blottir dans ses bras, mais sa présence me réconforta grandement. 


- Je sais pas quoi te dire, me murmura-t-il d'une voix douce. J'ai appris pour toi, je me sens si coupable. J'aurais dû t'emmener dans mon dortoir avec moi. 


Rien n'arrivait jamais pour rien. C'était bien le seul proverbe en lequel je croyais. Ses lèvres se posèrent alors avec une douceur infinie contre ma joue, ce qui me fit fondre sur place.


- Je te quitterai plus d'un poil. 


Je souris légèrement, avant de me défaire de son étreinte. Je relevai doucement mon visage vers le sien, puis je me hissai sur la pointe des pieds afin de poser mes lèvres contre les siennes. Je ne savais pas ce qui m'avait pris, mais mon visage se teinta de rouge. Je poussai brusquement Jake afin de pouvoir sortir du cabinet. Je m'arrêtai net, et sans crier gare, je me retournai et courut me jeter dans les bras du lion. Je me fis tout petit contre son torse, et je cachai mon visage dans son cou. 


- Moi non plus, lui soufflais-je d'une voix tremblante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Jeu 16 Juil 2015, 18:46

Timmy me fit un petit sourire, avant de se dégager de mon étreinte. Il leva la tête vers moi, se hissa sur la pointe des orteils et posa tendrement ses lèvres sur les miennes. Cela me surprit de la part du serdaigle, je vis que cela le surprenait plus que moi. Son visage prit une teinte cramoisie, alors qu'il me repoussait brusquement pour sortir de la stalle et faire quelques pas dans la salle. Timmy n'alla pas très loin, il se retourna, couru et se jeta dans mes bras. Je faillis tomber au sol, lorsque j'attrapai mon ami. Il cacha son visage dans mon cou et se pressa contre mon torse.



Moi non plus
, dit Timmy de sa voix tremblante.



Je serrai mes bras plus fort contre lui, comme si je pouvais le protéger de tous les dangers que le monde extérieur regorgait. Je relevai le visage de Timmy vers le mien et plongeai mon regard brun dans le sien, bleu foncé. Rapidement, je hissai mon ami dans mes bras, le tenant par la taille, l'aidant à croiser ses jambes autour de ma taille. Je retournai dans le cabinet et fermai la porte derrière moi et accotai le dos de Timmy sur le mur de pierres. Je posai mes lèvres sur les siennes.



Je peux vous voir, vous savez, dit la voix trainante de Mimi.



Je retournai la tête, pour voir celle de Mimi qui traversait la cloison de la porte. Je roulai des yeux.



T'es nuisible, là, Mimi
, dis-je brusquement. On peut être seuls s'il te plaît?



Même si je savais qu'elle ne m'aimait pas beaucoup, j'espérais que l'esprit acquière à ma demande. Je fus surpris de voir la tête de Mimi disparaître et l'entendis plonger dans une toilette. Je me retournai vers Timmy avec un petit sourire, j'embrassai le bout de son nez. Et le remit sur ses pieds, le dos toujours accoté sur le mur, je posai ma main sur sa taille et l'autre alla farfouiller dans ses cheveux. Je posai mes lèvres sur les siennes, le pressant contre moi. Depuis que j'étais sortis du placard, que je voulais Timmy. Et j'avais failli le perdre aux mains d'une salope de Mangemort. Je fermai les yeux et me concentrai sur notre étreinte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Ven 17 Juil 2015, 14:22

Après avoir halluciné un mec qui m'avait réconforté du viol de mon enseignant, il allait sans dire que j'étais totalement sous le choc de me jeter moi-même dans les bras d'un autre garçon. Pourtant, lui aussi pouvait s'avérer être une hallucination. Même si certaines personnes l'avaient vu en ma présence, ça se signifiait pas qu'en ce moment, il était réellement ici. Je me secouai discrètement la tête, tentant d'éloigner ses sombres pensées. Non. Jake était réel. Il n'en avait même pas le choix. Le seul fait qu'il resserre ainsi son étreinte sur mon corps éploré suffisait à me redonner confiance. Il m'offrait quelque chose que personne n'avait osé m'offrir auparavant, excepté ma petite famille. Il m'offrait la chance d'aimer et d'être aimé. Je n'étais pas amoureux de lui, puisque je ne le connaissais pas, mais j'allais m'arranger pour que ça arrive. Déjà, mon coeur battait la chamade lorsqu'il était à proximité. À mes yeux, c'était plutôt un bon début.


Mon coeur se resserra dans ma poitrine tandis que Bolton remontait doucement mon visage vers le sien. Habituellement, j'aurais tout fait afin de détourner mon regard du sien, mais je l'affrontai avec un courage qui n'était pas le mien. Comme si une force inconnue m'aidait. J'étais tellement perdu dans ses noisettes que je me rendis à peine compte qu'il me hissait dans ses bras, mes jambes encerclées autour de sa taille. Ce ne fut que lorsque mon dos heurta le mur de pierre que je le réalisai. Mais je n'eus pas le temps de me pencher sur la situation. En effet, Jake posa avidement ses lèvres contre les miennes, faisant battre mon coeur à chamade. Ma main alla empoigner sa chevelure au niveau de sa nuque, tandis que je prolongeais le baiser langoureusement. Si mon frère me voyait...


- Je peux vous voir, vous savez, couina soudainement Mimi.


Je sursautai vivement, mais mon amant me tenait fermement, donc je ne finis heureusement pas dans la cuvette de la toilette. Je regardai par-dessus l'épaule de Jake, mais je baissai aussitôt le regard en voyant le fantôme traverser la porte. Déjà que je n'étais pas très à l'aise avec le fait de devenir intime avec quelqu'un, je ne voulais pas en plus que Mimi Geignarde regarde la scène ! Heureusement pour nous deux que Bolton avait une personnalité beaucoup plus forte que la mienne, sinon notre relation se serait probablement éteinte à ce moment. 


- T'es nuisible la Mimi, lui lança-t-il d'un ton dur. On peut être seuls s'il-te-plaît?


Ayant la tête basse, je ne pus pas voir le fantôme quitter la place, mais je pus l'entendre aller se noyer dans l'une des toilettes. C'est à ce moment que mon nouvel amant se tourna vers moi, un léger sourire aux lèvres. Mes joues prirent une teinte légèrement rosée, tandis que ses lèvres parfaites se déposaient en un baiser sur le bout de mon nez. Lentement, mes pieds terminèrent sur le plancher plutôt froid de la salle de bains. Il ne fallait pas oublier que je me promenais pieds nus. Mais les baisers et les caresses de Jake eurent raison de mes frissons. Bien rapidement, une chaleur qui m'était totalement inconnue s'empara de mon corps, tandis que mes mains glissaient sur son torse pour aller se nicher derrière son cou. 


Après plusieurs minutes de tendresse, je mis prématurément fin à notre étreinte pour poser mes yeux foncés dans ses yeux noisettes. Insoucient et lunatique, je savais également me montrer prompt et colérique. 


- M'aimes-tu ? demandais-je bien malgré moi.


Je relâchai mon étreinte pour plaquer mes deux mains contre ma bouche. Merde merde merde. Ce que je pouvais être con parfois ! J'aurais bien voulu m'enfuir pour faire taire ma honte, mais j'étais coincé entre un mur de pierres et un gars ma foi trop beau pour moi. Je baissai honteusement la tête, cherchant une piètre excuse au fond de mon esprit. 


- J'aurais pas du te demander ça, j'suis désolé, murmurais-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Mer 22 Juil 2015, 13:11

Les mains de mon nouvel ami glissèrent sur mon torse en une douce caresse, pour aller se croiser dans mon cou. Notre étreinte ne dura que quelques minutes, mais j'aurais voulus qu'elle dure des heures. Timmy se sépara de moi, pour poser son regard bleu nuit dans le mien. Depuis que je le connaissais, je le savais assez timide, mais colérique.



M'aimes-tu? demanda-t-il.



Ses mains me lâchèrent et allèrent se plaquer sur ses lèvres. Il baissa les yeux au sol, avait-il honte de ce qu'il venait de me demander? Je me retins de lui remonter le visage vers moi et de l'embrasser. Ça le gênerait beaucoup plus de toute façon.



J'aurais pas dû te demander ça, j'suis désolé, chuchota mon Timmy.



Je souris, en m'approchant de sa personne. J'attirai mon amant contre moi et le serrai bien fort dans mes bras. Avec l'aide de mon index, je remontai le visage de Timmy vers le mien. Nos lèvres étaient si proches, je les effleurai en parlant.



Bien sûr, que je t'aime, râlais-je doucement. Je peux te le répéter autant de fois qu'il le faudra pour que tu me crois.



Mes lèvres se posèrent sur les siennes et y restèrent pour un instant, avant d'aller taquiner son cou et son lobe d'oreille.



Je t'aime, murmurais-je à son oreille.



Mes mains se joignirent aux siennes, alors que mes lèvres continuaient d'explorer son cou. L'une de mes mains lâcha sa main, pour aller retirer son tshirt noir. L'autre main alla caresser son torse pâle, alors que l'autre tenait toujours Timmy contre moi. Mes lèvres allèrent se promener sur son torse, je pouvais sentir que chaque baisers le faisait frémir. Je me relevai et plongeai mon regard dans le sien.



Je t'aime
, chuchotais-je. Et toi, m'aimes-tu?


Je posai un regard rieur sur lui, avant de plaquer mes lèvres sur les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Mer 05 Aoû 2015, 14:42

Je n'aurais vraiment pas du lui demander cela. Mais c'était sorti de ma bouche bien malgré moi. J'allais probablement en payer le prix. Soit sa fuite assez prématurée. Étrangement, je le sentis rapprocher mon corps du sien afin de me serrer fortement dans ses bras. Je pris une grande inspiration et je fermai les yeux, profitant de la sécurité que me procurait son être. Doucement, Jake remonta mon visage vers le sien, si parfait. J'ouvris lentement les yeux, me perdant instantanément dans son regard. Je ne pus m'empêcher de frissonner tandis qu'il jouait avec le danger. En effet, ses lèvres étaient si près des miennes qu'elles les frôlaient, éveillant mon excitation. 


- Bien sûr que je t'aime, me chuchota-t-il d'une voix infiniment douce. Je peux te le répéter autant de fois qu'il le faudra pour que tu me crois.


Je fronçai les sourcils, sentant qu'il cherchait à se moquer de moi. Mais je n'eus pas le temps d'y songer davantage puisqu'il s'empara tendrement de mes lèvres. Je ne cherchai pas à éviter ce baiser, au contraire. Je fis absolument tout ce qui était en mon pouvoir afin qu'il dure le plus longtemps possible. Je ne pouvais pas dire que j'étais amoureux de Jake, puisque je ne le connaissais pas vraiment, même si lui semblait savoir qui j'étais. Mais je n'étais évidemment pas indifférent à ses avances. Sa bouche lâcha la mienne afin d'aller se poser au creux de mon cou, ce qui me fit frissonner bien malgré moi. C'est alors que son souffle chaud remonta près de mon oreille.


- Je t'aime, râla-t-il de nouveau.


J'eus envie de lui balancer mon poing sur l'épaule pour lui faire connaître ma façon de penser, mais il se saisit doucement de mes mains, continuant d'embrasser mon cou avec une tendresse infinie. Sans que je tente de l'en empêcher, Bolton retira mon chandail, pour ensuite caresser mon torse légèrement musclé. Mon visage prit rapidement une teinte rosée, signifiant ma gêne de me retrouver ainsi dévêtu devant lui. Mais je ne devais plus prendre la fuite. Je me laissai donc enivrer par les sensations qui prenaient possession de mon être, me délectant de chacun des baisers qu'il pouvait bien déposer contre la peau blanche de ma poitrine. 


- Je t'aime, répéta-t-il. Et toi m'aimes-tu?


J'écarquillai le regard à ses paroles, incapable d'y répondre. Heureusement pour moi qu'il s'emparait de nouveau de mes lèvres, car j'étais incapable de lui dire que je l'aimais. En fait, je ne savais même pas ce que c'était qu'aimer. Mais j'espérais fortement le découvrir sous peu. Mes mains se posèrent sur son torse toujours vêtu, et descendirent lentement jusqu'au bouton de son pantalon. Maladroitement, je le détachai, avant de retirer aussitôt mes mains de l'endroit. Je ne savais vraiment pas comment réagir ni quoi faire en pareilles circonstances. Je prolongeai avidement le baiser, afin d'éviter qu'il aperçoive mon visage rouge de timidité. 


- Si on fait l'amour, murmurais-je en baissant la tête. Ça doit signifier que tu es prêt à t'engager avec moi... 


Afin de masquer mon nouveau malaise, je lui retirai son chandail, et je me blottis contre son torse nu, baissant son pantalon. 


- Jure le moi, soufflais-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Dim 16 Aoû 2015, 22:46

Les mains pâles de Timmy se posèrent sur mon torse, elles glissèrent doucement vers la ceinture et le bouton de mon pantalon. Avec sa maladresse connue, mon nouvel amant détacha mon jean, avant de retirer ses mains. Il allongea notre baiser de quelques instant, avant de retirer ses lèvres des miennes.


Si on fait l'amour, chuchota Timmy, en baissant le regard, Ça doit signifier que tu es prêt à t'engager avec moi...


Je vis bien, qu'il s'empêtrait de plus en plus dans sa gêne. Je n'eus pas le temps de lancer une blague, que mon ami Serdaigle me débarrassait de mon chandail. Se blottissant contre moi, Timmy baissa mon pantalon.


Jure le moi, dit-il tout bas.


Ainsi dénudé, je rougis quelque peu. Je ne m'attendais pas à ce que le timide et doux Timmy Potter me déshabille dans une stalle de la toilette des filles. Le contact de sa peau contre la mienne, me fit frissonner. Je relevai le visage de mon petit aigle vers le mien, avec mon index et posai mes lèvres contre les siennes.


Je te le jure
, râlais-je doucement.


D'un coup de pied, je retirai mon pantalon de mes chevilles et pris mon amant, croisant ses jambes contre ma taille. Je fis glisser mes lèvres de sa bouche, à son cou, à son torse. Ma main caressa sa joue avec douceur, plongeant un regard tendre dans le sien.


Timmy Potter, dis-je sérieusement. Je t'aime, j'attends ce moment depuis longtemps. Tu es le seul avec qui je veux m'engager.


Sur ces mots, je plaquai mes lèvres contre les siennes. L'embrassant avec passion et ferveur. Ma main glissa de sa joue à son torse. Doucement, elle effleura son bas ventre. Je frémis de plaisir, me sentant pour la première fois avec la bonne personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Mar 25 Aoû 2015, 15:28

Un bel idiot, voilà de quoi je devais avoir l'air en ce moment. Comme si on pouvait cacher sa gêne en déshabillant un être humain. En fait, je me demandais pourquoi j'avais fait ça. Car au fond, je ne savais pas si j'étais prêt. Bon, il était totalement vrai que je n'étais plus vierge, mais ça n'avait pas été par choix. J'avais tu cette information le plus possible, afin d'éviter que ça se rende à mon frère. Je n'osais même pas imaginer sa réaction s'il savait qu'un professeur m'avait violé. La seule chose que je savais, c'était qu'il essayerait de lui arracher la tête, c'était plus qu'évident. Je me collai encore plus contre Jake, le sentant frissonner. Était-ce moi qui lui procurait ces sensations, ou alors était-ce seulement un courant d'air ? Il m'était totalement impossible de le déterminer. Mais le temps de réaction de mon nouvel amant était long, ou alors faisait-il seulement me paraître long ? je n'en avais aucune idée, mais j'avais réellement hâte qu'il fasse ou dise quelque chose. Disons simplement que ça diminuerait mon niveau de stress. 


Comme s'il avait lu dans mes pensées au plus profond de mon être, Jake remonta tendrement mon visage vers le sien, avec une infinie douceur. Tout le contraire du professeur qui m'avait pris la chose que j'avais de plus précieux. Ses lèvres se posèrent contre les miennes, me faisant fondre. Il était probablement trop bien pour moi. Mais bon, j'étais idiot, et j'allais embarquer dans son jeu, ou dans le mien. Était-il réellement possible d'aimer quelqu'un, et d'aimer en retour ? Est-ce que cela existait réellement ? 


- Je te le jure, chuchota-t-il, son regard plongé dans le mien. 


Je lui souris doucement, tandis que je le sentais retirer son pantalon. Bah du moins, ce qui lui restait à retirer. Aussitôt que ce fut fait, il me hissa dans ses bras, et je dus croiser mes jambes autour de sa taille afin de ne pas tomber. Il était beaucoup plus fort que moi, ça c'était certain. Ses lèvres se posèrent de nouveau contre les miennes, avant de descendre dans le creux de mon cou et terminer son voyage contre la peau chaude et fiévreuse de mon torse. Il était tellement doux avec moi, que ça en était quasiment inhumain. Sa main caressa du revers ma joue, tandis que ses prunelles se perdaient de nouveau dans les miennes. Je devais probablement avoir les joues rouges de timidité, mais je tentais de n'en laisser rien paraître. Et pour ce faire, je me devais de cacher mon visage, chose que je ne pouvais pas faire tandis qu'il le tenait entre ses doigts.


- Timmy Potter, énonça-t-il, comme s'il s'apprêtait à me déclarer la mort d'un de mes proches. Je t'aime, j'attends ce moment depuis longtemps. Tu es le seul avec qui je veux m'engager.


Je ne pus m'empêcher d'écarquiller les yeux à ses paroles. Heureusement qu'il s'avança vers moi afin d'embrasser mes lèvres, car cela évita le malaise de mon malaise. Malgré tout, je me laissai enivrer par son baiser rempli de passion et d'amour. Je ne savais pas si j'étais amoureux de Jake Bolton, car je ne connaissais pas du tout l'amour. Cependant, une chose était sûre, c'était que j'étais terriblement bien dans ses bras. 


Doucement, sa main commença à caresser chaque parcelle de ma peau, passant de ma joue à mon torse, pour terminer contre mon bas ventre. Je me raidis dans ses bras, effrayé à l'idée de la suite des choses. Mais je devais passer par-dessus mes peurs. Je devais cesser d'imaginer ce professeur chaque fois que Bolton m'approchait. L'une de mes mains alla se nicher dans sa chevelure en bataille, tandis que l'autre était dans le haut de son dos, afin de me retenir. Il devait se dépêcher de me prendre, sinon je fuirais. La peur s'était déjà éprise de tout mon être, ce n'était qu'une question de minute maintenant avant que je ne m'échappe. Mais je ne devais pas faire ça. Afin de le provoquer, ma main qui caressait sa chevelure se dirigea sensuellement vers son entre-jambes, pénétrant dans le seul vêtement qui lui restait: son boxer. 


- Prend-moi, lui soufflais-je entre deux baisers. 


Ma main se saisit subitement de son membre, entamant un léger va-et-vient. Comme tout homme, je m'étais déjà touché, et je savais comment m'y prendre. Seulement, ma gêne et mon malaise faisait en sorte que j'étais incapable d'y aller avec assurance. Ce fut donc avec délicatesse que j'entamai nos caresses, la main tremblante. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Sam 05 Sep 2015, 16:12

Tout le corps de Timmy se raidit dans mes bras, alors qu'une de ses mains se fourrait dans mes cheveux en emmêlés. Son autre main glissa dans le haut de mon dos, me retenant contre lui. Sa main quitta ma chevelure, pour glisser doucement vers mon bas ventre et mon boxer. Elle y entra et caressa mon sexe.


Prends-moi, souffla Timmy.



Sa main s'enroula sur mon membre, entamant un doux va et vien. Je sentais qu'il tremblait, que la gêne l'emportait. Mes lèvres se posèrent contre son cou. Je pris doucement sa main de mon boxer et l'autre dans mon dos et les posai sur mes épaules. Je le forçai doucement à poser une douce pression sur mes épaules, alors que je m'agenouillais devant lui. Je défis doucement le bouton de son pantalon, me débarrassai de son boxer. Je posai mes lèvres sur l'intérieur de sa cuisse.



N'aie pas peur, soufflai-je en prenant sa main. Si tu veux arrêter, arrête-moi.



Mon autre se main se posa sur sa cuisse, alors que j'embrassais son gland avec douceur. Ma main lâcha sa cuisse et s'enroula autour de son sexe, entamant un doux va et vien. Sentant son sexe durcir dans ma main, je laissai ma langue glisser contre son membre. Je le pris doucement en bouche et commençai un lent va et vien, ma main était toujours dans la sienne. Je levai mon regard vers le sien.


Tout va bien
? demandais-je entre deux va et vien.
 


Alors que je le reprenais en bouche, je laissai échapper un long gémissement. Ma main serra la sienne avec affection. J'aimais Timmy, je ne pouvais lui prouver ainsi. Se revoyait-il de son viol? Se revoyait-il en présence de Masters? Je me relevai et posai mes prunelles brunes dans ses les siennes.



Est-ce vraiment ce que tu veux
? demandais-je inquiet. Je t'aime Timmy.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Mer 09 Sep 2015, 15:00

C'était uniquement la peur qui m'envahissait en ce moment. Je ne savais pas ce qui m'avait pris de lui demander une telle chose obscène. Surtout après ce qui m'était arrivé. Je ne parlais pas uniquement de ce satané vampire, mais également de ce mec trop parfait pour moi que j'avais halluciné. Tout ça, c'était trop pour mon petit cerveau incompétent. J'avais envie d'aimer, et j'avais besoin d'être aimé. Le seul hic était que j'en étais totalement incapable. C'était comme si mon corps ne pouvait pas le supporter. Comme s'il décidait pour moi ce connard. Il fallait que je le batte et que je reprenne le dessus. Car si je ne le faisais pas, c'était Jake que j'allais perdre. Et ça, je n'en avais pas du tout envie. Pour la première fois de ma vie, une autre personne qu'un membre de ma famille s'intéressait à moi. Mais ce n'était pas que ça. J'en avais marre d'être prisonnier de moi-même.


Merde Timmy ! Arrête de penser juste à toi! Ce n'était pas parce que moi j'étais incapable de me laisser aller et de mettre mon passé derrière moi que je devais brimer le désir et l'envie du gars dont j'étais en train de tomber follement amoureux. C'était pourquoi je continuais d'agiter ma main contre son membre bien dur. Je sentis ses lèvres chaudes contre la peau fiévreuse de mon cou, augmentant ma peur. Ses gestes étaient tellement emplis d'un amour réel que j'étais certain de ne pas être à la hauteur. Même plus que certain.


Doucement, ses mains se posèrent contre les miennes, afin de les guider contre ses épaules. Mes prunelles croisèrent les siennes momentanément, rosissant aussitôt mes joues. Heureusement pour moi, il décida de s'agenouiller à ce même moment, juste devant moi. Était-ce réellement un heureusement, ou alors était-ce un malheureusement ? Je n'en étais pas certain, puisque le moindre de ses contacts contre ma peau me rendait complètement fou. Fou, et ce dans tous les sens du terme. Fou d'un amour grandissant pour Jake, fou d'une peur sans borne vis-à-vis l'idée d'avoir de nouveau une relation sexuelle, fou d'absolument tout. Car au fond, tout ça m'était totalement inconnu. De près ou de loin, tout ça était relié à l'amour. Et l'amour, je n'en connaissais absolument rien. 


La bouche de Bolton contre l'intérieur de ma cuisse me ramena à la réalité, puisque je fus pris d'un intense frisson. Je pouvais sentir que j'étais complètement nu, ce qui me paniqua au plus haut point. Je n'étais pas du tout prêt à ça. Bah enfin si, puisqu'au fond, je l'avais déjà fait. Cependant, ça avait été contre ma volonté. Et chacun des gestes posé en cette direction était associé à l'horreur de ce soir avec Marsters. Et tout ça était bien malgré moi. Sa main se glissa dans la mienne, et je baissai le regard pour croiser ses iris brillants.


- N'aie pas peur, me chuchota-t-il comme s'il ressentait la moindre de mes émotions. Si tu veux arrêter, arrête-moi. 


Je déglutis avec difficulté, sentant mes jambes fléchir sous mon poids. Merde j'étais rendu à seize années de vie, ce n'était pas normal de craindre autant le sexe, surtout pas entre les bras d'un gars aussi sexy que Jake ! Je fermai les yeux, tentant de me concentrer sur ce qu'il y avait de bon dans tout ça. Je ne devais pas craquer. Mais c'était dur, tandis que sa bouche se posait tendrement contre mon gland. Je baissai le regard, tandis que ses lèvres laissaient place à sa main. Je ne pus m'empêcher de voir le visage de William à la place du sien. J'écarquillai les yeux, pris d'une horreur sans borne. Si j'avais pu reculer, il était clair que je l'aurais fait. Mais mon dos était déjà contre un mur, et Jake en avant, m'empêchant de faire un quelconque mouvement. Sa main s'activa alors contre mon membre, mais j'étais incapable de produire le moindre son. Je continuais de le fixer d'un air effrayé, cherchant à contrôler mon imagination. 


- Tout va bien ? me demanda-t-il d'une douce voix en relevant ses yeux marrons vers les miens.


Je hochai lentement la tête de haut en bas, totalement l'inverse de ce que je ressentais au plus profond de mon être. Rien n'allait bien ! Je voyais la tête de mon prof au lieu de voir celle du gars que j'aimais ! Même ses caresses avaient cessé de me faire du bien ! Je ne revoyais que cette terrible scène, de moi penché contre le bureau de Marsters, en train de me faire voler ma virginité à une vitesse effarante. À cette simple vision, mes yeux se remplirent de larmes. Non merde ! Je devais lutter, pour Jake, et même pour moi au fond ! Il ne fallait pas qu'il s'en rende compte. 


C'est alors qu'il me reprit doucement en bouche, faisant couler instantanément les larmes de mes yeux. Mais ses gémissements m'empêchaient de mettre fin à la douleur mentale qui me prenait. Ce que je pouvais être égoïste parfois ! Sa main se resserra dans la mienne, tandis que mon autre allait se poser devant ma bouche afin de m'empêcher d'émettre des sanglots. J'étais vraiment pas normal, rien d'autre qu'un putain de raté. 


- Est-ce vraiment ce que tu veux ? s'inquiéta alors Jake, relevant son visage vers moi. Je t'aime Timmy. 


Je tentai un mince sourire, mais ce ne fut qu'une foule de sanglots qui sortirent de ma bouche. Idiot, j'étais vraiment un bel idiot. J'avais tout ce dont j'avais besoin devant moi, et je réussissais à tout gâcher, par simple peur. M'enfin, pouvais-je réellement la qualifier de simple ? Car après tout, tout ce qui se bousculait dans ma tête en ce moment n'était pas du tout simple. C'était absolument le contraire. 


Soudain, je me saisis la tête entre les mains, avant de me laisser tomber contre le mur des toilettes. Je ne savais pas s'il fallait que je soit désolé de toute la merde que je faisais, ou pas. J'étais totalement perdu, perdu entre deux univers qui n'allaient pas du tout ensemble. La fiction et le réel. Mais qui étais-je pour les empêcher de se faire la guerre. 


- Je... Je t'aime mais je suis pas capable, sanglotais-je lorsque mon postérieur toucha le sol froid. 


Je relevai mon visage rempli de larmes vers celui de Bolton, qui s'était accroupi à ma hauteur. Il était inquiet, c'était plus qu'évident, et ça me brisait le coeur. Car c'était de ma faute s'il se faisait tout ce souci. Je devais mettre un terme à tout ça. Et à mes yeux il n'y avait qu'une seule solution. 


- Prend-moi, murmurais-je avec difficulté. T'occupe pas de ce que je ressens. Fais comme Marsters m'a fait.


Euh... Ouais. Quel être normalement normal demanderait une telle chose au seul homme qui pouvait bien l'aimer. Je me le demandais...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Sam 03 Oct 2015, 23:23

Un torrent de sanglots s'échappa de la bouche de Timmy, il prit sa tête entre ses mains, avant de se laisser glisser contre le mur des toilettes. Je ne savais plus quoi faire pour le rammener à la réalité. Avais-je fait le bon choix de me porter à son secours dans la tour de Serdaigle.


Je...Je t'aime mais je suis pas capable
, pleura-t-il, alors que ses fesses tombaient sur le sol froid.


Je m'agenouillai près de lui, alors qu'il levait un visage mouillé vers moi. Le pauvre souffrait tellement, je ne pouvais que m'en faire pour lui. Était-il complétement fou ou simplement traumatisé?


Prends-moi, souffla Timmy. T'occupe pas de ce que je ressens. Fais comme Masters m'a fait


Sa dernière phrase me fit tomber sur le derrière, comme un énorme coup de poing dans l'estomac. Je levai un regard surpris, mais aussi effrayé par ce que le jeune homme, dont j'étais amoureux, venait de me dire. Je ne pouvais pas lui faire ça. Comment pouvait-il me demander de faire cela. Une étincelle de colère se mit à briller dans mes yeux. Mentalement, je me promis de tuer Masters dans les plus grosses souffrances. Ce connard avait brisé Timmy, il méritait de souffrir comme jamais.


Timmy... Je peux pas... Non, bégayais-je. Je peux pas te faire ça.


Je me relevai, sortit du cabinet et allai m’accoter contre le lavabo. Je fus pris d'une incroyable nausée et me vidai de tout ce que j'avais dans l'estomac. Je m’étouffai d'un sanglot.


Pourquoi, criais-je. Pourquoi Timmy? Je vais l'tuer, j'te jure!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Jeu 08 Oct 2015, 15:48

Je continuais de fixer Jake de mes yeux remplis de larmes, surpris de voir que mes paroles le firent tomber en position assise. Ce n'était pourtant pas compliqué. Il me prenait, et ça finissait là. J'allais associer ces gestes à quelqu'un d'autre que Marsters. J'allais associer tout cela à un mec qui m'aimait. C'était totalement différent. Du moins, à mes yeux. Il fallait croire que Jake ne pensait pas du tout comme moi. Bah de toute façon, personne ne pensait comme moi. Pas même mon frère aîné. J'avais toujours été un mystère pour tout le monde, et je ne savais même pas pourquoi. Qu'est-ce qui ne clochait pas chez moi? Nan c'est vrai. Je n'étais pas du tout normal. Personne de censé ne demanderait de telles choses au gars qu'il aimait. 


Soudain, je vis une étincelle de colère illuminer le regard de Bolton. J'avalai de travers, me demandant si cette colère était dirigée vers moi. Après tout, je la méritais entièrement. 


- Timmy... Je peux pas... Non... chuchota-t-il avec difficulté. Je peux pas te faire ça. 


Impuissant, je le regardai se lever afin de sortir du cabinet. S'en allait-il, me laissant totalement seul ? Il n'avait pas intérêt à me faire ça. Je gardai l'oreille tendue, afin d'écouter le bruit de la porte. Mais je ne l'entendis jamais. En fait, ce bruit fut remplacé par celui de Jake qui rendait son dernier repas. Je cachai aussitôt mon visage contre mes genoux, que je serrais contre mon torse. Tout ça, c'était de ma faute. 


- Pourquoi? cria soudainement Bolton. Pourquoi Timmy ? Je vais l'tuer, j'te jure!


J'écarquillai les yeux, relevant vivement la tête. Je me levai, afin de partir à sa suite. Je le vis, accroupi par-dessus un des lavabos. Pieds nus, je marchai vers lui. Arrivé à sa hauteur, je glissai mes bras autour de sa taille, afin de le serrer doucement contre mon torse. 


- Tu vas pas le tuer, murmurais-je alors. C'est pas bien tuer des gens, peu importe ce qu'ils ont fait.


Je posai tendrement mes lèvres contre la peau tiède de son cou, attendant qu'il réagisse. J'avais séché mes larmes, afin de m'occuper de lui. Il avait le même manque que moi, c'était évident. Il manquait d'amour. 


- Prend-moi, lui chuchotais-je d'une voix à peine audible. J'te jure, tout va bien aller. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Jeu 15 Oct 2015, 13:28

Je ne pouvais simplement pas croire qu'il voulait que je le traite ainsi. Les bras de Timmy s'enroulèrent autour de ma taille, alors qu'il m'attirait contre lui. Je ne pouvais même pas regarder le Serdaigle dans les yeux.



Tu vas pas le tuer, dit-il tout bas. C'est pas bien tuer des gens, peut importe ce qu'ils ont fait.



Ses lèvres se posèrent contre mon cou. Mais je ne voulais plus simplement coucher avec lui, je voulais le réparer, l'aimer comme il le faut. Je ne voulais plus servir de pute de service pour les autres, je voulais être l'amant d'un seul homme.



Prends-moi, fit la voix de Timmy. J'te jure, tout va bien aller.



Ce n'était pas l'envie qui manquait, mais ce n'était pas ainsi que je voulais que ça se passe. Je repoussai, un air désolé dans mon regard. Le pire était que je le voulais, tellement, plus que tout! Mais je ne pouvais pas lui faire cela maintenant. Je ne pouvais le prendre comme ce connard de Masters l'avait prit.



Non
, dis-je doucement. Timmy, je ne sais pas si tu veux essayer de remplacer le souvenir de ton viol par Masters, mais ça ne fonctionnera pas ainsi. Je ne peux pas.


Je baissai un regard honteux au sol. Ce n'était pas un comportement digne de Jake Bolton, j'étais connu pour jamais avoir honte et être extrêmement ouvert sexuellement. Je tournai le dos à Timmy, alors que je sombrais dans un torrent de souvenirs. Je savais que Timmy comptait remplacer le souvenir de Masters par moi. C'était exactement ce que j'essayais de faire depuis mes douze ans. Depuis que ce sorcier, qui travaillait avec mes parents, avait lâchement abusé de moi. Je me retournai vers Timmy, les yeux remplis de larmes.



Ne m'oblige pas à te faire ça, dis-je. J'ai déjà essayé cette façon d'oublier, on oublie pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Lun 02 Nov 2015, 00:59

Je ne comprenais pas moi-même ce qui me poussait à dire ça. Je n'arrêtais pas de le fuir sexuellement, et voilà que je lui demandais clairement et nettement de me prendre. La seule chose que je savais en fait, c'était que mon coeur battait la chamade, ainsi dans ses bras. Mais je souhaitais quelqu'un qui allait m'aimer pour la vie, qui allait prendre soin de moi comme j'allais prendre soin de lui. J'avais besoin de ce genre de relation de confiance. Mais je restais timide et discret. Je n'étais pas très à l'aise avec l'idée d'une relation mise au public, et je savais que Jake ne se cachait rien. Sur ce point-là, nos idées différaient fortement. Et ça me faisait quelque peu peur. Mais bon, un couple c'était deux personnes... Mais je ne voulais pas m'engager avec n'importe qui. Oui Jake me plaisait fortement, et j'avais une terrible envie de lui. Mais... BON SUFFIT LES MAIS TIMMY. Fais un homme de toi, dis-lui que tu l'aimes, turn le on, et voilà ! Bon sang que je devrais m'écouter parfois... Ouais exact. J'vais l'embrasser et le mener lentement vers la baise. Je savais qu'il ne pourrait pas refuser.


- Non, dit-il avant même que je puisse entamer mon plan diabolique. Timmy, je ne sais pas si tu veux essayer de remplacer ton souvenir de ton viol par Marsters, mais ça ne fonctionnera pas ainsi. Je ne peux pas. 


Je haussai un sourcil, incrédule. Bon okay, il avait sans doute raison. Je cherchais quelque peu à remplacer cet affreux souvenir. En fait, ce n'était pas exactement ça. Je souhaitais seulement pouvoir associer le sexe à quelque chose de beau, de magique. Pas à un acte violent. Et c'était avec Jake que je voulais vivre ça, personne d'autre. Mais je voyais bien que j'avais dit quelque chose qui ne fallait pas. Il avait baissé les yeux au sol, et je me sentais affreusement coupable de son malaise. Il me fit soudainement dos. Je ne savais plus quoi faire, ni ce que j'avais fait. J'avalai de travers, faisant un léger pas vers l'arrière, prêt à me sauver. Jake se retourna alors vivement, me fixant d'un regard rempli de larmes.


- Ne m'oblige pas à te faire ça... murmura-t-il d'une voix brisée. J'ai déjà essayé cette façon d'oublier, on oublie pas.


J'ouvris la bouche, incapable de répondre quoi que ce soit. Je n'avais pas voulu lui raviver un vieux souvenir douloureux. Je souhaitais seulement être heureux, avec lui. 


Doucement, je glissai mes bras sous ses aisselles afin de me blottir fortement contre lui. J'humai le doux parfum de son chandail, cherchant le courage de dire quelque chose. J'étais loin d'être le plus habile dans les relations humaines... 


- J'veux rien remplacer, chuchotais-je le visage enfoui contre son torse. Je veux juste... Je... Je t'aime.


Ces derniers mots avaient à peine été audibles. 


- Je veux faire l'amour avec toi, parce que je suis amoureux de toi, lançais-je avec plus de confiance.


Je relevai lentement la tête, plongeant mes yeux dans les siens. Je posai un timide baiser contre ses lèvres si chaudes, espérant sincèrement qu'il y réponde. Doucement, l'une de mes mains descendit au niveau de sa ceinture, cherchant à la défaire. Je continuais de le fixer dans les yeux, afin de lui transmettre la passion qui m'animait à son égard.


- Je t'aime Jake, répétais-je afin que le message se grave à tout jamais dans son esprit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Mer 09 Déc 2015, 14:35

Timmy glissa ses bras sous mes aisselles avec douceur, en se blottissant contre mon torse. Il cacha son visage contre mon chandail, me laissant un peu perplexe, jusqu'ici c'était moi qui engageait les contacts physiques, pourquoi lorsque c'était lui, je me refusais? 



-J'veux rien remplacer, dit-il tout bas, contre mon torse. Je veux juste... Je... Je t'aime



Les derniers mots furent dit d'une voix presque inaudible, que je faillis ne pas les entendre. Mes yeux s'arrondirent ne sachant pas très bien si j'avais bien entendu ou pas. Timmy m'aimait? 



-Je veux faire l'amour avec toi, parce que je suis amoureux de toi, dit-il avec un peu plus d'assurance. 



Son visage se releva vers moi, son regard dans le mien. Ses lèvres froides se posèrent doucement contre les miennes. Je sentis la main de Tim sur ma ceinture, il cherchait à la défaire! Pourtant mon regard maintenait le sien, empli de passion. Une passion que je ne pouvais lui retourner, je voulais l'embrasser à pleine bouche, le plaquer au mur et le prendre avec passion, mais je ne pouvais pas. J'avais peur que ce soit malsain pour lui.



-Je t'aime Jake, répéta mon amant. 



Ces mots résonnèrent dans mon esprit " Je t'aime". Je devais lui dire aussi, je me devais de lui répondre, mais les mots restèrent pris dans ma gorge. Mes mains se posèrent sur la taille de Timmy, mon regard toujours plongé dans le sien, je posai un doux baiser contre son front. Son front?! Putain, Jake, c'est le mec que tu aime pas ton fils! Mes mains grimpèrent sur ses épaules et le plaquèrent contre le mur. Mes lèvres attaquèrent les siennes. 



-Ne m'aime pas, dis-je en râlant. Je ne suis qu'une pute dans cette merde d'école. 



Ma main délogea celle de Timmy, contre ma ceinture, la défis et poussai doucement contre les épaules de mon amant. Doucement, l'une de mes mains glissa dans ses cheveux. Alors que je fixais le mur. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Lun 28 Déc 2015, 15:01

Je voulais qu'il comprenne, qu'il sache ce qu'il était pour moi. Je n'étais pas le plus habile dans les relations humaines, mais je savais que mes yeux en révélaient beaucoup. On me l'avait tellement dit dans mon enfance, que je ne pouvais pas l'oublier. Alors, mes prunelles dans le creux des siennes, j'espérais simplement qu'il y voit la passion, l'amour que je ressentais à son égard. Je ne saurais expliquer pourquoi, ni le comment, mais c'était comme ça. Je le sentais au plus profond de mon être, et je ne voulais pas que ça s'arrête. Je voulais l'aimer, et je voulais qu'il m'aime, et ce jusqu'à la fin des temps. C'était sans doute des pensées trop intenses pour quelqu'un qui n'avait absolument aucune idée de ce que c'était l'amour. Malgré tout, je savais que ce que je ressentais, c'était réel. 


Doucement, les mains de Jake se posèrent sur mes hanches, et mon coeur fit un bond dans ma poitrine. Avait-il compris? Allait-il me faire l'amour? C'est alors que ses lèvres allèrent se poser contre mon front, me faisant perdre tout espoir. Il ne m'aimait pas. Jake Bolton ne m'aimait pas. Il n'avait voulu que me baiser. J'aurais dû me fier à mes premières impressions. Elles étaient vraiment les meilleures. C'était ce que mon père me répétait sans cesse. Sentant probablement mon découragement, les mains de Bolton remontèrent le long de mon coeur afin d'aller se poser sur mes épaules. Il inversa brusquement nos positions, tandis que ses lèvres s'attaquèrent aux miennes avec frénésie, j'irais jusqu'à dire avec violence. 


- Ne m'aime pas, haleta-t-il entre deux baisers. Je ne suis qu'une pute dans cette merde d'école. 


Il repoussa ma main qui était toujours contre sa ceinture, afin de la défaire lui-même. Je ne comprenais pas. Je n'arrivais pas à le suivre. Et pour une des rares fois de ma vie, je pouvais sentir la colère monter en moi. Sa main glissa alors tendrement dans mes cheveux, tandis que son regard se posait dans le vide, derrière moi. 


- REGARDE-MOI! hurlais-je, chose que je ne faisais jamais. 


Je repoussai brusquement son étreinte, le poussant vraiment plus fort que je ne l'aurais voulu. Je reculai lentement vers la sortie, cherchant à mettre le plus d'espace possible entre nous deux. 


- C'est ta seule et unique chance, lançais-je à Jake, un pincement dans la voix. Je me fiche de ce que tu penses de toi-même. Moi je t'aime, tel que tu es. Alors tu me prouves que tu m'aimes MAINTENANT, ou je m'en vais et tu m'oublies. Pour toujours.


Les larmes étaient montées dans mes yeux. Je n'avais pas du tout confiance en moi, alors j'étais certain qu'il allait me laisser partir. C'était évident. En fait, je ne savais pas pourquoi je lui avais laissé ce choix, alors que je savais pertinemment ce qu'il allait faire. 


- Aime-moi Jake... murmurais-je d'un ton à peine audible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Dim 24 Jan 2016, 18:28

- REGARDE-MOI, hurla Timmy, ce qui me tira de ma "rêverie".

Brusquement, mon dos heurta le mur durement, alors que Timmy se relevait et tentait de mettre le plus de distance entre nous. Mon coeur se serra en voyant mon amant reculer. Je voulais l'aggriper et le plaquer au mur et l'aimer du plus fort que je le pouvais.


- C'est ta seule et unique chance, dit Tim. Je me fiche de ce que tu pense de toi-même. Moi, je t'aime tel que tu es. Alors prouve-moi que tu m'aime MAINTENANT, ou je m'en vais et tu m'oublie. Pour toujours.


Ce n'était pas le "maintenant" crié qui me prit par la gorge, mais le "toujours". La certitude que je le perdrais si je le laissais filer entre mes doigts. Je vis des larmes naîtrent dans les yeux de mon amour. Je le voyais partir et redevenir le jeune homme solitaire qu'il était.


- Aime-moi Jake... murmura-t-il tout bas.


Je fermai les yeux et franchis la distance, qui me séparait de Timmy. J'aggripai la taille de mon amant et posai mes lèvres sur les siennes avec violence. Mes lèvres glissèrent dans son cou et de plus en plus bas, alors que mes mains défaisaient sa ceinture et que je me mettais à genoux devant lui.


- Je t'aime... je t'aime tant, râlais-je.


Je relevai les yeux vers Timmy, une larme tomba de mon oeil et posai mes lèvres sur son bas-ventre. Je baissai son patalon et libérai son membre de son boxeur. Je posai un doux baiser sur le gland et le pris complétement en bouche. J'entamai un long et doux va et vien.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Dim 24 Jan 2016, 20:30

Honteux, je baissai la tête, ne me reconnaissant pas du tout. Jamais je n'haussais le ton, jamais je ne parlais avec autant de fermeté. Et surtout, jamais je ne supplie quelqu'un de m'aimer. Mais je l'avais fait. Je l'avais fait, parce que moi-même j'étais totalement amoureux. Et sans son amour, je ne savais pas ce que j'allais devenir. Jamais je n'aurais cru cela possible, mais j'avais besoin de quelqu'un dans ma vie. Et ce quelqu'un, c'était Jake. La tête toujours basse, je commençai à reculer de quelques pas, me préparant à me retourner et à m'enfuir. J'avais compris. Plus jamais je ne me laisserai emporter par un homme. Car toute relation avec moi semblait inévitablement vouée à l'échec. 


Soudainement, deux mains se posèrent contre ma taille, faisant bondir mon coeur dans ma poitrine. Je n'eus même pas le temps de relever la tête que les lèvres de Jake s'emparaient des miennes avec violence et passion, me faisant complètement fondre. Sa réaction était tellement inespérée pour moi, que je savais même pas comment moi-même réagir. Mon coeur s'animait de plus en plus rapidement dans ma poitrine, tandis que sa bouche descendait lentement dans mon cou, pour se traîner le long de mon torse. Je me mordis la lèvre inférieure, totalement sous le charme de ses caresses. Je le sentais. C'était le moment. C'était le moment de faire l'amour pour la première fois, en était aimé et en aimant. Lentement, il défit ma ceinture, mais je ne me raidis pas. J'étais prêt. 


- Je t'aime... Je t'aime tant, murmura Jake d'une voix rauque après s'être agenouillé devant moi.


Je pouvais me sentir à l'étroit dans mon boxer, et ce en même pas une seule minute. Jake Bolton était mon homme, c'était clair et net. Je lui souris tendrement alors qu'il relevait le regard vers moi. Il embrassa alors tendrement mon bas-ventre, me retirant aussitôt mon pantalon, suivi rapidement par mon boxer. Mon membre se tenait bien droitement devant son visage, ce qui me mit quelque peu mal-à-l'aise. Je n'étais pas habitué de montrer mon corps nu à un autre humain, encore moins quand mon sexe était dans un tel état. Malgré tout, je pouvais sentir le désir grimper vivement en moi, heureusement il ne me fit pas attendre plus longtemps. Ses lèvres s'attaquèrent à mon gland, me faisant gémir aussitôt. Puis, il me prit complètement en bouche, et je ne pouvais m'empêcher de laisser tomber des petits cris de plaisir à chacun de ses aller-retour. 


- Je t'aime aussi Jake, haletais-je entre deux gémissements. 


Je profitai pendant quelques minutes de sa bouche divine, mais je le repoussai doucement, le relevant avec tendresse. Je posai mon regard dans le sien, tandis que ma main aller se poser contre sa joue. Je l'embrassai avec amour, tandis que ma main se faufilait coquinement dans son boxer, se posant contre son membre. J'entamai un doux va-et-vient, prolongeant du même coup le baiser langoureusement. 


- Prends-moi, réclamais-je alors. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Dim 24 Jan 2016, 23:15

Je pouvais entendre les petits cris de jouissance, que Timmy poussait à chaque va et vien que je donnais. Je le sentais frémir sous mes caresses, je l'entendais gémir, ce qui ne me laissait aucunement froid. Je ressentais une bosse douloureuse dans mon boxer et elle formait une tente dans mon pantalon.


- Je t'aime aussi Jake, balbutia Timmy, entre deux gémisssements.


Après quelques minutes, Tim me repoussa et me releva doucement. Son regard pâle se plongea dans mes yeux bruns, alors que sa main se posa sur ma joue. Doucement, Timmy m'embrassa avec amour, je sentis sa main se faufiler dans mon pantalon et mon boxer. Sa main se posa contre mon sexe. Mon amant entamant un doux va et vien, tout en m'embrassant. Je pouvais sentir mon membre devenir de plus en plus douloureux sous la douce caresse de Tim.


- Prends-moi, me supplia mon amant.


Je fermai les yeux sous ses caresses, avant d'aggriper son visage à deux mains et de l'embrasser avec passion. Avec douceur, je renversai de côté, afin qu'il soit dos à moi. Je me mis à genoux et positionnai mon sexe près de son intimité. Je posai un doux baiser son dos et d'un petit coup de hanches, je pénétrai mon amant. Au moment où  mon membre entrait en lui, je laissai échapper un long râle de plaisir. J'entamai un rapide, mais doux va et vien avec mes hanches.


- Je t'aime, chuchotais-je à l'oreille de Timmy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Ven 29 Jan 2016, 14:12

Je mis doucement fin au baiser, plongeant mes yeux dans les siens. Cependant, je ne pus admirer longtemps ses prunelles, puisqu'il ferma les yeux, visiblement sous le charme de mes caresses. C'était la première fois que je faisais ce genre de trucs volontairement avec un homme, et je ne savais pas si je m'y prenais bien. Mon insécurité me faisait penser à plusieurs choses. Et s'il feignait d'aimer ça en ce moment? Je me secouai doucement la tête. Il avait clairement dit qu'il m'aimait. Je devais arrêter de m'en faire avec ce genre de choses. Sinon, jamais je ne serais capable de lui faire confiance, et c'était une vertu importante dans un couple. Je me devais de croire en lui, en son amour, en notre amour. 


Soudain, ses paupières laissèrent place à ses iris remplies de désir, ce qui me fit frissonner. Ses mains se saisirent doucement de mon visage afin d'aller embrasser mes lèvres avec amour. Je tentai de prolonger le baiser, sachant très bien ce qui allait s'ensuivre. J'étais prêt. Je le savais. Simplement, je ne pouvais m'empêcher d'avoir peur. Et si moi, je n'aimais pas ça ? Si j'avais mal? Après tout, ma main était toujours active sur son membre, qui n'était pas de fine taille. Malgré tout, je laissai Jake mettre fin à nos caresses, et le laissai également me manipuler de façon à ce que je sois à quatre pattes sur le sol des toilettes des filles. En quelques secondes à peine, je sentis son membre frôler mon intimité, et je ne pus m'empêcher de fermer mes yeux, anxieux. C'est alors que mon amoureux? - je ne savais pas si je pouvais l'appeler ainsi - me pénétra d'un simple et net coup de hanches. Un long râle de plaisir de sa part s'ensuivit, tandis que je retenais un cri de douleur. Je ne voulais pas qu'il sente que j'avais mal. 


Après plusieurs coups de hanches rapides, mais délicats en moi, mon amant se pencha près de mon oreille. Je pouvais sentir son souffle chaud et net qui suivait ses va-et-vient.


- Je t'aime, ronchonna alors Jake.


C'était comme si ses paroles avaient soudainement retiré toute la douleur de mon être, laissant subitement place au plaisir. Je poussai à mon tour un long gémissement, ne sachant pas du tout si je devais inverser éventuellement nos positions, ou simplement rester comme ça à me faire mettre. Totalement stupide, je le savais bien, mais je ne pouvais faire penser mon cerveau autrement. C'était en fait totalement impossible. J'étais ainsi programmé, et j'allais toujours l'être. Car ce n'était pas à moi que je voulais plaire, c'était à Jake Bolton. 


Eh merde. Je m'avançai légèrement, afin que son membre se retire de mon intimité. Je me retournai en le poussant amoureusement, le faisant s'asseoir. Je grimpai par-dessus lui, m'emparant de ses lèvres avec passion. J'enlignai le tout, afin qu'il entre de nouveau en moi, ce qui me fit gémir un peu trop fortement au travers le baiser. Je rougis instantanément, et j'enfouis mon visage dans le creux de son cou, entamant une danse du bassin timide, mais tout de même agréable. Je me doutais bien que je n'étais pas le meilleur qu'il avait baisé, et que je ne le serais jamais, mais j'allais tout de même m'assurer qu'il aie un des meilleurs orgasmes de sa vie. Je voulais que notre première fois, il s'en souvienne à jamais. Dans les moindres détails. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Mar 09 Fév 2016, 16:38

Timmy lâcha un long gémissement de plaisir, eh oui, j'étais en train de me faire le mec; que je voulais depuis ma première année. Je ne savais pas si je faisais cela comme il fallait. Il ne disait rien et ne bougeait pas. Étais-je trop dur ou trop doux?


Tim s'avança, se défaisant de l'étreinte, me retirant par la même occasion. Il se retourna vers moi et me poussa doucement contre le mur, en position assise. Mon doux Serdaigle grimpa à califourchon sur moi, m'embrassa avec passion et positionna l'entrée de son intimité avec mon membre tendu. Lorsque mon sexe le pénétra de nouveau, Timmy lâcha un fort gémissement. Ce dernier résonna dans la pièce. Son visage prit une teinte cramoisie, alors qu'il entamait une légère danse du bassin contre mon sexe. Son visage alla se cacher dans le creux de mon cou. Je connaissais cette position par coeur; moi en dessous, le jeune homo timide sur le dessus, un doux va et vien et les yeux cachés dans mon cou. Timmy n'était pas mon premier, mais quelque chose le distinguait des autres. Moi aussi, j'étais devenu gêné, j'avais soudainment peur de lui faire mal ou de le brusquer. Mes mains se posèrent avec une grande douceur sur ses hanches et régularisèrent son va et vien maladroit. Mes lèvres allèrent caresser son épaule.


- T... Timmy, balbutiais-je, la voix emplie de passion.


Je ne pus rien rajouter, puisqu'un gémissement de plaisir assez sonore, s'échappa de ma bouche. Je sentis soudainement un violent orgasme s'approcher en moi, je décidai d'accélérer un peu la cadence. Mes mains soulevèrent Timmy un peu plus rapidement et le rammenèrent contre mon membre avec un peu plus de violence. Mon bassin entama une danse plus rapide en lui, me faisant râler de plus en plus fort. Ma bouche, toujours collée contre son épaule, caressait cette dernière avec un peu plus d'intensité. Mes dents effleurèrent sa peau blanche et je sentais l'orgasme se rapprcher dangereusement. L'image de ma première fois me revint en tête, le collègue et ami de mon paternel me prenait avec une telle violence et une passion si torride. Je me rappelai cet orgasme et le sanglot de plaisir que j'avais poussé. Mon érection se faisait de plus en plus douloureuse et je repoussai Timmy avec douceur, lorsqu'un violent orgasme me frappa de plein fouet et que ma semence se répandit sur moi. Je ne pus rearder mon amant et cachai mon visage entre mes mains.


- Désolé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Ven 19 Fév 2016, 13:32

Je détestais avoir l'air stupide à ce point, et particulièrement devant Jake. Je ne savais pas ce qui avait poussé mon être à l'aimer et à le désirer à ce point, mais il n'y avait plus de retour en arrière. Mais il était trop tard. Je l'aimais déjà violemment et éperdument. Même lui ne pouvait pas savoir à quel point. Le simple fait de sentir son corps à proximité du mien, sa chaleur affrontant ma tiédeur, je ne pouvais qu'en perdre mes moyens. C'était sans doute pour ça que mon visage était toujours au creux de sa clavicule, tandis que ses mains se posaient sur mes hanches et qu'il me prenait avec ferveur et passion. Je continuais de gémir contre sa peau si chaude et douce, mais j'étais incapable de lui faire de nouveau face. Ce cri puissant que j'avais poussé, cette maladresse que j'avais en couchant avec lui, c'était trop idiot. J'étais trop idiot. Il était clair qu'après cette baise, il ne voudrait plus jamais faire l'amour avec moi. Il y avait des biens meilleurs coups que moi dans cette école de merde, comme mon frère, par exemple. 


Doucement, mon amant posa ses lèvres contre mon épaule, ce qui me fit frissonner jusqu'au plus profond de mon être. Jamais personne n'avait fait preuve d'autant de tendresse à mon égard, pas même mes parents, même si je savais qu'ils m'aimaient profondément. Simplement, les marques d'affection dans ma famille, ce n'était pas leur fort. 


T... Timmy... haleta mon amoureux - pouvais-je l'appeler ainsi? - sensuellement.


Je voulus lui répondre quelque chose. Je voulais lui dire que je l'aimais, ou peu importe quel truc romantique, mais j'étais totalement muet, bouche cousue par la gêne. C'était totalement le contraire pour Jake. En effet, il semblait en total contrôle, et ses gémissements ne semblaient pas le rendre timide, au contraire, il en semblait fier. Mal de mon mal, je me mordis la lèvre inférieure, ne sachant pas que faire afin qu'il m'apprécie au lit. Je ne voulais pas mimer quelqu'un que je n'étais pas. J'en serais incapable. 


Soudainement, mon amant commença à mettre plus d'ardeur dans nos ébats. Non seulement de l'ardeur, mais également de la vitesse et de la violence. Je restai donc caché contre son épaule, me laissant totalement manipuler. Bien rapidement, la douleur reprit place sur le plaisir et je fermai les yeux, tentant de me concentrer sur quelque chose de joyeux dans mon esprit. Un objet. Voilà ce que j'étais encore. Je voyais Marsters, me prenant avec la même violence, la même avidité. La douceur avait totalement disparue. Je me mordis la lèvre inférieure afin de retenir mes cris, je la mordis tellement fort qu'un goût salé commença à emplir ma bouche. J'avais mal, ne le voyait-il pas? Bien sûr que non, puisque je faisais de mon mieux pour lui cacher.


Soudainement, Jake me repoussa de son emprise, et je me laissai choir sur le sol, tandis qu'il exclamait son orgasme à haute voix. Mes yeux se remplirent de larmes, tandis que je songeais seulement à récupérer mes vêtements et à m'enfuir. Tout était parfait. Tout l'était avant qu'il commence à s'actionner en moi avec violence. 


Désolé... murmura-t-il.


Je secouai négativement la tête, cherchant mes vêtements des yeux. Je rampai jusqu'à eux, enfilant rapidement mon chandail, puis je me tournai vers celui que je croyais être le bon. Je ne pouvais m'empêcher de l'aimer malgré tout, mais je ne pouvais pas vivre de cette façon. J'étais l'opposé de la violence, mon être entier respirait la douceur. 


T'as tout gâché, murmurais-je d'une voix à peine audible. 


Je revêtis rapidement le reste de mes vêtements, tentant d'oublier la douleur qui parcourait chaque parcelle de mon être. Il m'avait blessé, et avait ravivé des souvenirs que j'avais tenté d'éteindre. Il semblait que tout le chemin que j'avais parcouru depuis ce moment n'était plus. J'étais de retour à la case départ, et tout ça, c'était de sa faute. Et de la mienne aussi. Je lui avais fait confiance. Je l'avais laissé me prendre, faire semblant de m'aimer.


- T'avises plus de me parler, ajoutais-je d'une voix terriblement brisée.


Je me relevai avec difficulté, avec la ferme intention de quitter cet endroit de malheur et ne plus jamais y revenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Bolton
Étudiant de 6e année
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Baguette Magique: Figuier • Ongle de Troll • 30cm
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Ven 19 Fév 2016, 15:33

Eh oui, je venais de tout gâcher. Je vis Timmy secouer la tête de gauche à droite. Il agrippa ses vêtements avec hâte et revêtis son chandail. Son visage se retourna vers moi. Merde, merde, merde; j'étais un con. Comment avais-je pu devenir aussi violent avec un mec aussi doux que lui?



- T'as tout gâché, dit-il, tout bas. 



Je faillis ne pas l'entendre. Timmy remit tous ses vêtements, avec une certaine hâte. Je pouvais bien voir que je venais de lui faire mal. Non, il ne devait pas se rappeler de cela, il ne devait même pas se rappeler de mon existence de pourri. 



- T'avise plus de me parler, murmura Timmy. 



Je vis, avec la plus grande horreur, mon ancien amant se relever avec difficulté et se diriger vers la sortie. En grande vitesse, je remis mon boxer et mon pantalon, pris ma baguette et la pointai vers lui. 



- Oubliettes, chuchotais-je, complètement brisé. 



Je me relevai et revêtis mon chandail. Je marchai vers lui, le contournai et lui souris gentiment. Son regard perdu me fit comprendre que mon sort avait fonctionné. Je posai un main amicale sur son épaule. 



- T'es perdu? dis-je, doucement. Je descendais au toilettes, quand je t'ai vu entrer chez Mimi. Ça va?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timmy Potter
Étudiant de 6e | Remplaçant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Baguette Magique:
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques

MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   Mer 02 Mar 2016, 12:14

Je tremblais de tous mes membres. Je tentais de garder la tête haute, en vain. Tout mon univers s'était écroulé. En ce moment, je ne pensais qu'à m'enfuir à la course dans le bureau de mon frère aîné. Mais ça, cette détresse, je ne voulais pas que Jake la voie. Je ne voulais pas qu'il se rende compte à quel point il venait à nouveau de ruiner ma vie, alors que moi, je lui avais fait aveuglément confiance. Il ne savait pas ce que c'était que d'être Timmy Potter. Il ne savait pas ce que c'était que d'être constamment associé à l'élu, ou alors évité par les autres élèves à cause que Jason était enseignant. Il ne savait pas ce que c'était d'être le mouton noir d'une école entière et de n'avoir aucun ami. Je m'en étais toujours foutu. La solitude m'avait toujours bien sied, mais plus maintenant. J'avais réalisé que j'avais besoin de quelqu'un dans ma vie, et ce quelqu'un était Bolton. Malheureusement, il avait manqué sa chance. En fait, c'était un total échec pour la première fois dans sa vie. Et j'allais faire en sorte de le lui rappeler à chaque moment de son existence. 


Je réussis finalement à faire quelques pas en direction de la porte. Subtilement, je mis ma main sur ma baguette, me jetant un sort silencieusement. « Protego, pensais-je. » Je n'avais aucune idée si ça allait fonctionner, j'avais simplement peur. Peur qu'il soit un lâche et qu'il tente de me jeter un sort pendant que j'avais le dos tourné. Je retenais mon souffle, mes pas me faisant avancer vers la sortie de ces toilettes de malheur. À chaque pas que je faisais, j'avais l'impression que la porte s'éloignait de moi, qu'elle rapetissait, qu'elle n'existait plus. 


- Oubliettes, lança alors Jake.


Je me raidis brusquement, tandis que le sort me frappa de plein fouet. Je déglutis avec difficulté. Si ce sort N'était pas bien maîtrisé, c'était à Ste-Mangouste qu'on allait me retrouver. Mais rien ne se produisit. Je me rappelais chaque moment passé avec cet imbécile. Malgré tout, je m'étais arrêté. Par peur, sans doute, mais ça me donna le temps de réfléchir. J'allais feindre. J'étais excellent pour cela. J'allais enfin pouvoir m'en servir. 


Je pris une grande inspiration. Je sentais chaque pas qu'il faisait, il se dirigeait vers moi, je le savais. Je gardai donc mon air perdu, quelque peu effrayé. Rapidement, son corps apparut en face de moi, et il posa sa main sur mon épaule. Comment osait-il me faire une chose pareille ? Il ne savait pas aimer, c'était évident. 


- T'es perdu? me demanda-t-il d'une douce voix. Je descendais aux toilettes, quand je t'ai vu entrer chez Mimi. Ça va ?


Je hochai doucement la tête de haut en bas, affichant toujours le même air. Tu m'as vu entrer aux toilettes ? Mais quel connard. Tu m'y avais fait entrer pour me baiser, ouais. Tu m'avais fait mal, tu t'étais servi de moi. Tu m'avais blessé, et tu allais le payer. 


Je passai une main rapide dans mes cheveux, avant de lui offrir un petit sourire idiot et gêné. Le Timmy que tout le monde connaissait, quoi? Pas celui que Jake avait connu en intimité. Un autre. 


- Ouais je... J'suis bête, murmurais-je d'un ton à peine audible. Je devais trop regarder mes pieds.


Je baissai la tête vers ceux-ci, qui étaient nus, comme à leur fidèle habitude. Je joignis nerveusement mes mains ensemble, chose que je faisais habituellement. Je me râclai quelque peu la gorge.


- Je cherchais juste le bureau de mon frère... Je crois. Je ne me rappelle plus, ajoutais-je. Désolé de t'avoir dérangé.


Je me défis alors de son étreinte, avant de me diriger vers la sortie, toujours aussi lunatique. J'allais trouver mon frère. Et j'allais avoir ma vengeance. 

Hj / Gone Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je vais là où mes pieds me mènent...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je vais là où mes pieds me mènent...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» QUID DU PREMIER MINISTRE PIEDS SENTI ??????
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Saut de 361 pieds en motoneige
» # Un guitariste sans bras qui joue avec les pieds
» Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Toilettes :: Toilettes de Mimi Geignarde-
Sauter vers: