Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Torture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johanna Bilson
Mangemort
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Torture   Mer 01 Avr 2015, 21:19

Je reconnus tout de suite le patronus de ma chef, Victoria Swift. Je ne pus me retenir de me lever d'un bon. Je savais que les cris faisaient partis du plan, devant moi, William Masters s'était aussi lever. Il était au courant du plan?! Owen ne me l'avait jamais dit. Je n'aimais pas vraiment Masters, il était trop sûr de lui et surtout, il n'était plus un VRAI sorcier de sang pur, mais un stupide vampire... Il me fallait tout de même le respecter. Miss Lakimov, nous envoya "régler" le problème. Je sortis la première, en courant, dans le Hall, je communiquai du regard avec le vampire et pris une course jusqu'à mon bureau, pour y prendre mon manteau, pendant que lui nous ramenait notre victime : Liam England. Les informations de la petite Bloodgut semblaient bonnes, je les avaient communiqués à mon frère, qui l'avait dit à notre leader. Je sortis de mon bureau et me dirigeai vers les escaliers pour revenir dans le Hall. J'arrivai devant les portes, sortis ma baguette; pour les faire ouvrir et m'enfonçai dans la cour. Je ne m'arrêtai qu'à bonne distance du Saule Cogneur. Je pointai mon arme sur l'arbre.



Imobilus! dis-je.



Un éclair bleu frappa le saule de plein fouet, ses branches cessèrent de bouger, je pus me rentre près des racines. Je localisai facilement le trou entre ces dernières. Je me glissai dans l'orrifice et glissai dans un passage secret, qui me mènerait à la Cabane Hurlante. Je me relevai, une fois la glissade terminée, essuyai ma jupe et montai dans l'escalier, qui mènerait à la cache de mon cher frérot. J'arrivai devant une porte de bois, recouverte de griffure, je ne pus m'empêcher de sourire. Mon cher Owen avait oublié de s'attacher lors d'une pleine lune, on dirait. Je tournai la poignée et vis trois visages familiers se retourner vers moi: Victoria, Naomi et Owen. Je sautai dans les bras de mon frère, avant de me retourner vers ma chef et sa copine.



Beau Patronus Victo, dis-je. William est parti chercher le colis.



Je lui lançai un clin d'oeil, avant de me m'asseoir à leur table.



Il a une petite soeur
, dis-je en parlant de Liam England. On pourrait l'utiliser aussi...



Derrière moi Owen étouffa son rire. Il adorait avoir une victime pour jouer avec elle, sous sa forme de loup. Disons que sa première victime ne s'en était toujours pas remis. Je le savais puisque je travaillais avec elle. Je levai un regard malicieux vers les deux autres femmes.



Il a un p'tit copain aussi
, rajoutais-je. Je veux m'amuser avec cela.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Marsters
Enseignant de défense contre les forces du mal | Directeur de Serpentard | Chef des Mangemorts
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 26/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Torture   Mer 01 Avr 2015, 21:53

Nous attendions encore l’arriver d’autres enseignants, bon sang qu’il pouvait être lent des fois. Après tout j’avais d’autre projet moi. J’avais un peu faim, et surtout je devais m’éclipser puisque d’ici quelques heures tout le reste de ma troupe se retrouveraient à l’intérieur du château. J’étais le plus vieux des rangs, le seul à connaître toutes les tactiques de mon prédécesseur. Et bientôt, je serais au pouvoir. Oui j’allais tuer notre chef, elle n’était qu’une flémarde qui ne cherchait jamais à retrouver notre influence de toute façon. Ce soir, Victoria serait morte, et pour ceux à qui ça ne plairait pas... ils pourraient toujours s’essayer chez l’ordre du Phoenix, ces petits fainéants qui n’avaient aucune chance contre moi.


Même caché sous la couverture d’un enseignant sévère et sanguinaire, j’arrivais tout de même à recruter certain étudiants puissants de ma maison au sein de mon groupe. C’est ainsi que j’avais recruté il y a moins de six heures mademoiselle Bloodgut. Cela faisait déjà un bon moment que je me doutais de sa puissance, ce qui m’avait poussé à faire quelques recherches sur sa famille. Ce que je finis par y découvrir me fit sadiquement sourire, Anita serait une très grande arme dans notre combat. La dernière héritière de Salazard Serpentard dans nos rangs. Bien sûr, rien n’était encore officiel, mais dès que je serai au pouvoir, je règlerais son cas et l’initierais, mais elle faisait désormais partie de mon réseau de contact en temps de guère. Ce soir, elle nous serait d’une grande utilité.


Subitement, un patronus arriva au beau millieu de la salle. Des cris retentirent dans les couloirs, me ramenant malheureusement dans les temps présents. Je vis rapidement le visage paniqué de mes collègues, me levant d’un bon. Le signal c’était le signal. Johanna se leva elle aussi brusquement, mais elle pouvait être certaine que je la devancerais et dès que je prendrai le pouvoir, elle serait la première à s’agenouiller devant moi. Elle et cette crétine de lèche-minou de Victoria. Je passai la porte le premier me dirigeant rapidement dans les couloirs. D’un rapide coup de baguette, j’envoyai un message télépathique à ma capitaine. C’était le moment de l’exposer, et j’avais même une idée de ce à quoi elle pourrait nous servir dans cette histoire.


Dans cinq minutes, devant les grandes portes.


Je marchais presser dans les corridors reniflant la puanteur du petit England. Je le localisai rapidement dans toute cette mare d’Étudiants agités. Ils avaient heureusement tous entendus les cris et c’était mis en quête de réponses, tout énervé.
J’arrivai dans les toilettes des garçons, déserte. Seul le bruit agaçant d’urine s’écoulant contre les parois de marbre d’un urinoir sonnait à mes oreilles. Si facile à capturer ce petit Gryffondor, presque autant qu’un rat dans une cage à serpent. Je me positionnai derrière lui, toujours aussi silencieux. Je l’entendis remonter sa braguette.


STUPÉFIX.


Le sortilège le frappa de plein fouet à croire qu’il n’avait même pas compris ce qui venait de lui arriver. Je le gavai alors rapidement d’une potion visant à le faire dormir, avant de le lever sur mon épaule comme un vulgaire sac de patates. Je me dirigeai ensuite rapidement en direction des grandes portes, en prenant bien soins de faire un détour vers l’infirmerie, ainsi on croirait le petit brun en sécurité pendant que nous nous amusions avec lui.


Je passai les portes sans problèmes. La rouquine m’y attendait un regard sévère. Je me contentai de lui faire un rapide signe de la tête lui signifiant de me suivre.


Nous marchions rapidement en direction du saule cogneur, malheureusement tous savais qu’en passant par là nous nous retrouverions dans la cabane hurlante, vielle planque banale, mais heureusement était proche du château. Le saule bougeai tranquillement, au ralentit. Johanna devait y être passée il y a peu de temps. Je laissai Bloodgut y passer sans trop de problème, puis me précipitai à sa suite. Les murmures de mes proches confrères sonnaient déjà à mes oreilles.


Il a un p'tit copain aussi, mentionna Bilson fille. Je veux m'amuser avec cela.


Anita et moi arrivâmes à cet instant pile. La petite ouvrit immédiatement la bouche pour protester contre les paroles de l’enseignante.


Si tu veux t’amuser il faut seulement convaincre England qu’il déteste Jared Clark, que jamais il n’as été avec lui. Automatiquement il reviendra vers moi et je pourrai m’infiltré au sein de sa famille et soutiré des informations. William l’hypnotisera tout de suite après que je lui aurai lancer un oubliette.


Cette gamine était maline je devais l’avouer. Avec l’oubliette, il oublirait notre interrogatoire, nous donnant une bonne longueur d’avance sur ces attarder de l’ordre du Phoenix.


Ainsi on gagne une longueur d’avance sur ses stupides oiseaux, complétais-je en posant brusquement le garçon sur la chaise prévue et en le ligotant sur celle-ci. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam England
Étudiant de 5e année | Capitaine de l'équipe de Gryffondor | Gardien | Administrateur
avatar

Messages : 498
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Charme blanc, plume de vivet doré, 27cm

MessageSujet: Re: Torture   Mar 07 Avr 2015, 12:28

Je battis lentement des paupières, me demandant en même temps pourquoi mes yeux étaient clos. J'étais seulement en train de faire mes besoins au petit coin... Peut-être m'étais-je endormi en même temps ? Mais lorsque j'ouvris finalement les yeux, je fus surpris de constater que j'étais ligoté sur une chaise, et que plusieurs personnes se trouvaient autour d'une table. Je fronçai les sourcils, tentant de reconnaître quelqu'un. Je vis alors Professeur Marsters, ainsi que Professeur Bilson. Mais j'aperçus également leur marque sur leur avant-bras. Non... Des Mangemorts. Aussitôt, je commençai à me débattre, afin de me défaire de mes liens. Évidemment, ils avaient été ensorcelés. Mais que me voulaient-ils ? Qu'est-ce que je faisais ici ? À force de bouger pour me détacher, j'aperçus une chevelure que je connaissais que trop bien. 


Ani ? m'exclamais-je bien malgré moi.


Aussitôt que j'eus prononcé son nom, elle se retourna vivement, plantant ses yeux vairons et sévères dans les miens. Que faisait-elle ici? Les autres Mangemorts daignèrent à peine me donner de l'attention. 


Est-ce que tu vas bien ? lui demandais-je alors qu'elle se dirigeait vers moi. Ils t'ont pas fait de mal au moins? 


Je savais bien qu'elle m'avait surpris avec Jared, et que c'était de sa faute si toute l'école en était au courant, mais je ne pouvais m'empêcher de m'inquiéter pour elle. Car au fond, j'étais encore totalement amoureux de la personne qu'elle était. 


Qu'est-ce qu'on fiche ici ? ajoutais-je, quelque peu paniqué. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-nextgen.forumactif.org
Naomi Jane Nicklaus
Mangemort
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 09/11/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Torture   Mar 07 Avr 2015, 22:06

Je me réveillai dans l'appartement de Vic, l'aube commençait à se lever. La veille, Owen était venu nous trouver, sa soeur Johanna avait eu une information extrêmement intéressante. Une jeune étudiante, Anita Bloodgut, avait informée sa professeur de la possibilité que l'Élu était Liam England. Notre loup-garou, nous a alors transmi l'info et ma chérie avait ordonné son kidnapping. William s'occuperait de neutraliser le jeune et Johanna s'occuperait de nous trouver une cache. Après cette nouvelle, Vic m'avait entraînée dans sa chambre et me sauta dessus. Ce fut l'une des meilleures baises de ma vie. Je me retournai dans le lit et vis le visage endormi de ma petite copine. J'embrassai ses lèvre, avant de grimper sur elle, frottant mon intimité nue sur son estomac, en gémissant. Mon amante ouvrit les yeux, avec un sourire cruel. Aujourd'hui, nous tuerions l'Élu. Je débarquai de ma chérie, je me dirigeai vers la commode, y pris un ensemble de sous-vêtements rouge sang. Je me vêtis d'un pantalon noir moulant et une camisole rouge, au décolleté plongeant. Je mis une veste de cuir, avant de me chausser de bottes hautes à talons hauts. Je me retournai vers ma chérie, elle était déjà habillée, je la pris dans mes bras et l'embrassai avec passion, je mordis fortement sa lèvre.




                                      *****************************




Nous étions assises à la table, dans une chambre de la Cabane Hurlante. Nous attendions impatiemment que Johanna arrive. Owen faisait les cent pas derrière moi, il commençait à sérieusement m'énerver. Je me concentrai sur le décolleté de ma petite copine. Je mordis ma lèvre indérieure, en pensant à ce que je ferais à cette poitrine après que l'on ait tué le jeune England. Comme si elle avait entendue mes pensées, Victoria releva la tête vers moi avec un sourire malicieux. J'allais me lever, pour grimper sur la table, pour embrasser Vic, lorsque Johanna passa la porte. Owen se précipita vers elle, Jo sauta dans les bras de son frère. En lâchant son frère, elle se tourna vers ma Vic et lui souris.




Beau patronus, Vic
, dit-elle. William est parti chercher le colis.



Elle fit un clin d'oeil, avant de s'asseoir près de moi. Elle s'accota sur mes bras, en nous regardant, trépignant de joie.



Il a une petite soeur
, ajouta Jo. On pourrait l'utiliser aussi.



Derrière elle, Owen étouffa d'un rire sonore. Nous savions que le loup-garou adorait jouer avec les jeunes filles. Surtout pour détruire leur existence, en leur transmettant le virus de la lycanthropie. Je souris en voyant le sourire malicieux de ma consœur.



Il a un p'tit copain aussi, lança-t-elle. Je veux m'amuser avec cela.




Quelle bonne idée, je joignis les mains avec joies. J'allais rajouter que je voulais aussi m'amuser, quand ce prétentieux de William entra dans la pièce, tenant sur son épaule, un magnifique jeune homme évanoui. L'Élu! William était accompagné par une jeune fille, je léchai ma lèvre en la voyant. Elle ne semblait pas du monde.




Si tu veux t’amuser il faut seulement convaincre England qu’il déteste Jared Clark, que jamais il n’as été avec lui. Automatiquement il reviendra vers moi et je pourrai m’infiltré au sein de sa famille et soutiré des informations. William l’hypnotisera tout de suite après que je lui aurai lancer un oubliette.




La jeune fille venait de parler d'un ton fier. Elle ne m'impressionnait aucunement. Je me tournai vers le vampire, qui attachait le jeune sur une chaise. Je souris en le voyant se réveiller et interpeller la jeune fille. Elle se tourna vers lui. Il semblait tenir à la petite. Je souris encore plus.



Qu'est-ce qu'on fiche ici, demanda-t-il d'un ton paniqué.



J'éclatai d'un rire sonore.




Ma chérie, dis-je à la petite. Ton idée est mignonne, mais ce n'est pas toi qui décide ici. C'est ma Victoria qui mène. Je ne crois pas que tu veux décevoir Miss Bilson non plus. Alors bé, dis-je à Victoria. Peut-on laisser Jo se défouler sur le ptit garçon?



Je savais qu'elle ne m'aimerait pas, mais cette petite fille n'était rien comparée à moi. J'étais mangemort de naissance. J'étais le mal incarné. J'allais m'amuser avec Johanna et le jeune England. Personne ne m'empêcherait. Si elle voulait son tour, la petite rouquine, n'avait qu'à attendre son tour!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingrid B. Core

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 09/11/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours:
Deuxième Cours:
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Torture   Ven 10 Avr 2015, 13:08

Je poussai un long soupir de découragement. Cela faisait maintenant plus d'une dizaine de minutes que j'avais envoyé mon patronus, qui était le signal. Et dix minutes que j'attendais comme une belle dindes que mes taupes arrivent avec la marchandise. Je n'étais pas encore prête à dire l'élu, car je ne pouvais pas me fier totalement aux dires d'une fillette, encore moins si elle était l'ex petite copine de celui-ci. Mais bon, dans le pire des cas, c'était toujours plaisant de tuer un petit étudiant totalement innocent. Surtout si son nom de famille était England. Depuis la création de l'ordre du Phenix qu'ils en faisaient partie, ce n'était pas un secret pour personne. Et m'amuser avec leur fils aîné ne pouvait que me rendre heureuse. Soudain, je sentis qu'un regard pesait fortement sur ma poitrine. Je relevai le regard, et je ne pus m'empêcher d'offrir un sourire à la femme de ma vie, qui fixait mon décolleté. 


La porte s'ouvrit alors dans un fracas, me faisant sursauter. Je n'eus pas besoin de me retourner pour voir qui arrivait. La personne sautait dans les bras d'Owen: Jo. Mais je ne parlais pas. Comme à ma fidèle habitude lors de ce genre de réunion, je me contentais de rester silencieuse et d'observer. Je trouvais cela beaucoup plus productif. En fait, je n'ouvrais la bouche que lorsque c'était réellement nécessaire. Trop occupée dans mes pensées, je n'entendis pas les dires de mon Mangemort. En fait, je ne refis contact avec la réalité que lorsque William passa à son tour le pas de la porte. Un mince sourire éclaira mon visage lorsque je vis le petit England endormi. Il était vraiment mignon. À leur suite marchait une jeune étudiante, probablement Bloodgut. 


- Si tu veux t'amuser, lança-t-elle sur un ton assuré. Il faut seulement convaincre England qu'il déteste Jared Clark, que jamais il n'a été avec lui.


Je haussai un sourcil, visiblement mal-à-l'aise pour elle. Comme je le pensais, pour l'instant ça ne semblait qu'être une vengeance envers son ex petit copain. Je n'avais franchement rien à faire qu'il déteste ou non ce Clark. Tout ce que je voulais, c'était mettre la main sur l'élu et le tuer le plus rapidement possible. 


- Automatiquement il reviendra vers moi et je pourrai m'infiltrer au sein de sa famille et soutirer des informations, ajouta-t-elle. William l'hypnotisera tout de suite après que je lui aurai lancé un Oubliette. 


Je lui offris un petit sourire. L'idée d'infiltrer la famille du petit n'était pas mauvaise, mais tant qu'à l'avoir entre les mains avec des possibilités qu'il soit réellement l'Élu, je préférais le tuer immédiatement. Si elle s'y refusait, c'était la preuve qu'elle n'était pas fait pour être une Mangemort. Héritière de Salazard Serpentard ou non, elle n'était pas nécessairement faite pour infiltrer les forces des ténèbres. C'était ce que nous allions découvrir sous peu. 


- Ainsi on gagne une longueur d'avance sur ces stupides oiseaux, compléta Marsters en posant England sur la chaise qui lui était destinée. 


Aussitôt, il le ligota magiquement. Ça ne prit pas de temps que la garçon se réveilla, me faisant pousser un long soupir. Moi qui croyait avoir un peu plus de temps devant moi, il semblait que je m'étais fortement trompée. 


- Ani ? lança-t-il aussitôt. Est-ce que tu vas bien ? Ils t'ont pas fait de mal au moins?


Ouais, littéralement il était mignon. Il se souciait d'une fille qui elle, venait de le livrer aux Mangemorts. C'était évidement qu'il était au courant de rien, et c'était beaucoup mieux ainsi. Il mourrait dans le silence des plus complets. Malgré tout, Bloodgut s'était retournée. Je fermai les yeux, me demandant comment manipuler tout ceci. 


- Qu'est-ce qu'on fiche ici ?


Il eut à peine fini sa phrase que mon amante éclata d'un rire sonore. Si seulement je pouvais lire les pensées, je pourrais savoir ce que Anita souhaitait réellement obtenir de nous. Elle était franchement jolie... C'était clair et net qu'elle avait du vélane dans le sang. 


- Alors bé, me sortit Naomi de ma rêverie. Peut-on laisser Jo se défouler sur le p'tit garçon ? 


Je me levai brusquement, faisant sursauter tout le monde autour de la table. Je jetai un coup d'oeil vers William, qui semblait dans la même réflexion que moi. En fait, c'était le seul être réfléchi à part moi dans cette pièce. Les autres n'étaient fait que pour obéir, et tuer. Et ils étaient très bien pour le faire. Cependant, lorsque c'était le temps de lancer des idées, ils l'échappaient. Je fis le tour de la table, m'approchant du supposé élu. Je m'accroupis près de lui, plantant mon regard dans le sien. 


- Ani, paniqua-t-il. Pourquoi...


- NON MAIS TU LA FERMES ? hurlais-je alors.


Je sortis brusquement le petit poignard que je gardais dans ma botte de cuir, l'enfonçant sauvagement dans la cuisse du gamin. Je fus surprise de voir qu'il n'hurlait pas. Non, il préférait plutôt se mordre la lèvre inférieure jusqu'au sang, plantant son regard dans le mien plutôt que de montrer ses faiblesses. S'il n'était pas un oiseau, il pourrait s'avérer intéressant. Il manquait de courage, parmi mes rangs. Je retirai le poignard, avant de le poser sur son torse. Lentement, je fis le tour de la chaise, passant mon arme sur chaque parcelle de son être, le grafignant ainsi partout. Puis, j'arrivai où son cou. Je me penchai doucement à son oreille, fixant la rouquine dans les yeux. 


- Allez-y, ouvrez-moi la gorge, murmura-t-il sur un ton étrangement assuré. C'est pour ça qu'elle m'a emmené ici, dit-il en désignant Anita. 


- Si tu crois qu'on va te tuer sans te faire souffrir, tu te trompes, murmurais-je.


Il m'ignora totalement, dardant toute son attention sur Bloodgut. Un sourire sadique se glissa sur mon visage. Il était clair et net qu'il se passait toujours quelque chose entre eux, bien que la petite était incapable de l'avouer. 


- Vas-y Anita, dit-il. Tortures-moi. Si c'est comme ça que tu souhaites traiter le seul gars qui t'aimera jamais. 


Je haussai les sourcils, amusée. Venait-il vraiment de lui dire qu'il l'aimait encore ? C'était encore plus beau que ce que je m'étais imaginée. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Bilson
Mangemort | Loup-Garou
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 10/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Torture   Sam 11 Avr 2015, 12:03

Le grand jour était arrivé. Ma soeur nous rammènerait celui qu'une de nos source disait être l'Élu. Une source de 16 ans et vraiment mignonne. Elle était l'une des élèves de ma soeur, cette dernière ne l'appréciait guère. Je me tournai vers ma chef, Victoria, elle poussa un long soupir. Elle avait lancé son patronus, il y a de cela une bonne dizaine de minutes. Je faisais les cents pas en attendant Jo depuis notre arrivée à la Cabane Hurlante. Dans un accès de rage et d'impatience, je m'étais attaqué à une porte. L'oreille tendue, j'entendis quelqu'un monter l'escalier. La porte s'ouvrit et ma Johanna me sauta dans les bras. Cela faisait un bail, que je ne l'avais pas vue. Elle était toujours aussi bandante que dans mes souvenirs... Elle se retourna pour parler du jeune England à Vic. Entre temps deux autres personnes firent éruption dans la pièce. William Masters transportait Liam England et notre source, Anita Bloodgut le suivait, le regard fier.



Il a un p'tit copain aussi, dit Johanna Je veux m'amuser avec cela.



La petite Bloodgut ouvrit la bouche, lançant un ordre à ma soeur.



Si tu veux t’amuser il faut seulement convaincre England qu’il déteste Jared Clark, que jamais il n’as été avec lui. Automatiquement il reviendra vers moi et je pourrai m’infiltré au sein de sa famille et soutiré des informations. William l’hypnotisera tout de suite après que je lui aurai lancer un oubliette.



Je levai au ciel. Non mais elle se prenait pour qui cette petite. Elle ne parlerait pas à ma soeur chérie sur ce ton. J'allais me diriger vers elle pour la remmettre à sa place, lorsque Nao se leva et lança un regard moqueur à la petite.



Ma chérie, dit Nao. Ton idée est mignonne, mais ce n'est pas toi qui décide ici. C'est ma Victoria qui mène. Je ne crois pas que tu veux décevoir Miss Bilson non plus. Alors bé, rajouta-t-elle à Victoria. Peut-on laisser Jo se défouler sur le ptit garçon?



Le gamin fut rapidement attaché sur une chaise. Il reprit conscience et vit Anita. Son regard s'arrondit et il se mit à pleurnicher. Naomi éclata d'un rire sonore. Victoria se leva, me faisant sursauter. Elle marcha jusqu'à notre otage et s'accroupit pour être à la hauteur de son regard.



Ani, pleurnicha le jeune, Pourquoi....



NON MAIS TU LA FERMES, hurla notre chef.



Elle sortit un petit couteau de sa botte et le planta dans la cuisse du lion. Pas un son ne sortit de la bouche du gamin, il se mordait la lèvre inférieure au sang. Elle retira le poignard, avant de se lever et de le poser sur le torse d'England. Elle fit le tour de la chaise, tailladant le gamin un peu partout. Je souris à voir le sang couler. Je cessai d'écouter ce qui se disait, pour me diriger vers ma soeur, l'entourer de mes bras muclés et me coller contre son dos. Elle se lova contre mon torse et je pouvais voir un sourire se dessiner sur son beau visage.




Vas-y Anita, dit-il. Tortures-moi. Si c'est comme ça que tu souhaites traiter le seul gars qui t'aimera jamais.



L'adolescent venait de lancer cette réplique à la petite rouquine. Je levai les yeux vers lui et éclatai d'un rire sonore. Il aimait la ptite Bloodgut. J'entraînai ma soeur vers lui et lui fis signe de commencer à s'amuser. Je me retournai pour regarder le visage d'Anita Bloodgut. Je voulais voir comment elle réagirait si l'on torturait, mais également si sa professeur, qu'elle devait détester, violait son copain....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anita Bloodgut
Étudiante de 5e année | Capitaine de l'équipe de Serpentard | Batteuse | Vélane | Modératrice
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 07/05/2014
Age : 21

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Noyer Noir, Crochet de Serpent, 32cm

MessageSujet: Re: Torture   Ven 01 Mai 2015, 12:26

Installer sur cette chaise autour de cette table, je ne faisais qu’angoisser J’étais persuader que ma mère se retournerait dans sa tombe si elle me voyait. Je n’avais qu’une seule envie, fuir. Fuir le plus loin et le plus rapidement possible. Je relevai la tête regardant les visages autour de moi. Je n’en connaissais bien évidement aucun, à l’exception de celui de mes enseignant et de mon ex petit ami. Son visage devant mes yeux, une seule image me restait en tête. Celle de ce connard de Clark et lui en train de s’adonner à une partie de jambe en l’air... alors qu’il n’y a pas moins de dix heures, il venait dormir à mes cotés. Je n’arrivais pas à me sortir le bruit de ses gémissements de la tête, me rappelant pourquoi j’étais ici.


Je vis alors le garçon qui venait de me briser le cœur sortir de son coma improviser. Je tentai, tant bien que mal de me cacher en me servant de la massive silhouette d’un homme que je ne connaissais pas, mais en vain. Sa voix résonna dans la pièce, m’infusant un soupçon de culpabilité.


Ani ?


Je relevai les yeux vers lui avant de rapidement les reposer sur la table.


Est-ce que tu va bien ? Ils t’ont pas fait mal au moins ?


La culpabilité s’infiltrait, grugeant tranquillement chaque parcelle de mon être. Comment ses stupides mangemorts pourraient me faire mal si j’étais la principale raison de leur visite ici. Et sans doute la raison pour laquelle j’allais assister et participer au deuxième meurtre de ma vie.


Qu’est-ce qu’on fiche là ?


Fixer la table, toujours fixer la table, ne jamais croiser son regard.


Un rire démoniaque vînt alors me glacer le dos.


Alors bé, peut-on laisser Jo se défouler sur le p’tit garçon.


J’avalai de travers malgré moi.


Ani... Pourquoi...


Non mais tu la ferme ?


Une femme, que j’identifiai comme étant leur chef sombrait désormais dans une rage. L’envie de m’enfuir d’ici ne se faisait que de plus en plus ressentir. Je me sentais menacer, mais surtout j’essayais de ne rien laisser paraître. J’avais une bien trop belle tête pour que l’on m’enterre et me laisse pourrir.


Cette femme, aux longs cheveux bruns planta alors violement un poignard dans la cuisse du Gryffondor, me faisant sursauter tout en détournant le regard.


Allez-y, ouvrez moi la gorge, pesta Liam de marbre malgré la douleur. C’est pour ça qu’elle m’a emmené ici.


Il me désigna d’un coup de tête rapide, mais voulant tout dire. La déception, la rage, la haine...


Si tu crois qu’on va te tuer sans te faire souffrir, tu te trompes.


Il ne l’écoutait plus, ça se voyait bien. Son regard, brûlant d’un feu nouveau à mon égard était poser sur moi, me détaillant, m’accusant de tout et de rien.


Vas-y Anita. Tortures moi. Si c’est comme ça que tu souhaite traiter le seul gars qui t’aimera jamais.


Je me relevai brusquement, poussant presque la table au sol. Qui m’aimerait, qu’il m’aimerait. Il en avait du culot. Je vis le massif pousser le professeur Bilson vers lui, elle n’eut pas le temps de l’approcher puisque je me précipitai sur le corps sans défense de Liam.


Salazard, Salazard, Salazard, répétais-je en boucle dans ma tête.


J’arrivai enfin devant lui, écrasant violement mon poing contre sa joue. Une vive douleur me traversa la main mais je feignais de ne rien ressentir.


Qui m’aimerait ! S’il m’aimerait vraiment ce fameux garçon, il ne me ferait jamais vivre ce qu’il m’a fait, j’encerclai mes doigts autour de son coup, ajoutant une légère pression dans le but de sembler l’étrangler. Par Salazard, va tu la fermer et arrêter de dire des conneries auxquelles même toi tu ne crois pas !


Tout sombra alors dans un trou noir. L’énergie de Salazard Serpentard, mon ancêtre se faisait ressentir partout autour de moi. Je relâchai le cou de Liam, le regardant paniquée.


Désolée, j’ai rien trouvée de mieux, dis-je en retirant subitement le poignard de sa cuisse et en coupant ses liens.


Je savais que les mangemorts ressentiraient uniquement la présence de Salazard, mais jamais ils ne pourraient savoir ce qui se passait durant cet instant, qui pour eux, ne durerait même pas une seconde étant donné que les manifestations du fondateur de ma maison arrêtait l’espace temps de tout ceux envers qui il ne souhaitait pas se manifesté.


Je levai rapidement le sort retenant Liam à la chaise et lui tendit le poignard tout en lançant un rapide Revigor qui lui permettrait de s’enfuir.


Cours et ne te retourne pas !


Il se leva et déguerpit avec le poignard et ses liens. Je repris alors la même position que j’avais avant que Salazard ne se manifeste.


Gardes tes amis près de toi et tes ennemis encore plus près. Les temps seront durs, ta voie est entièrement tracé, les cartes de ton destin ont été jouées.


Suite à cette prophétie, m’étant destiné, la réalité revînt rapidement à moi et je m’écroulai sur la chaise où se tenait quelques instants plus tôt Liam. Salazard s’éloignait, s’emparant d’une partie de mon énergie. Je perdis alors conscience glissant le long du siège de la chaise.
 

#hors jeu, liam à quitter et je suis sans connaissance. Le noir n’a duré que pour vous un millième de seconde, vous n’avez aucune idée de ce qui c’est passé, ni comment liam à quitter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingrid B. Core

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 09/11/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours:
Deuxième Cours:
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Torture   Dim 10 Mai 2015, 17:17

Je me laissai choir sur ma chaise, en croisant mes bras contre ma poitrine volumineuse. J'étais décidément plus que découragée de la situation. Non seulement je n'étais pas capable de déterminer le camp de la rouquine, mais en plus le putain de petit Gryffondor me tapait royalement sur les nerfs. Une chance pour lui qu'il était vachement mignon, car je lui aurais arraché la mâchoire depuis longtemps. Il parlait légèrement trop, pour un prisonnier. Je jetai un bref regard en direction de ma copine, qui semblait vachement excitée à l'idée de tuer un gamin. Oui, le tuer, mais quelle était la meilleure façon de le faire ? Étant le fils de David et Kendall England, deux membres certains de l'Ordre du Phénix, il se devait de mourir d'une façon terrible, et son corps mutilé envoyé à ses parents. C'était la meilleure façon de leur montrer que rien ne nous arrêterait. Et ce, même s'il n'était pas l'élu. Car au fond, il était impossible de déterminer cette information pour le moment. La seule chose qui était certaine, c'était que le petit England n'allait pas quitter cette cabane vivant. Et il s'en doutait fortement. Mais étant un lion, et un être orgueilleux de surcroît, il affronterait cette mort de manière courageuse, question de ne pas perdre la face. C'était tout ce qui lui restait en fait. Sa réputation. C'était la seule chose que les gens se souviendraient, lorsque son nom serait prononcé. Liam England. Le garçon qui a affronté bravement les Mangemorts, même en sachant l'arrivée de sa mort imminente. J'adorais tuer, mais je détestais que mes victimes restent dans l'oubli. Car malgré mon aversion pour le monde obscur, je savais respecter les grands sorciers, mais beaucoup plus les sang purs. Et les England étaient une longue lignée de sang pur. 


Soudain, du mouvement attira mon attention. Je relevai alors doucement le menton, surprise de voir la jeune Bloodgut se diriger vers son ex petit ami. Je haussai momentanément un sourcil, me demandant ce qu'elle allait faire. Arrivée à sa hauteur, elle lui asséna brusquement son poing au visage, faisant gémir le garçon. Je ne pus m'empêcher d'avoir un petit sourire en coin, légèrement fière de ce que notre présence faisait à la gamine. C'est alors qu'elle posa ses deux mains contre le cou de Liam, et cette fois-ci mes sourcils se froncèrent. Elle avait le droit de lui faire du mal, mais certainement pas de le tuer. Je fis donc un léger signe de tête en direction de William, qui comprit aussitôt mon ordre. S'assurer qu'elle ne tue pas notre seule et unique chance de tenir l'Ordre du Phénix dans nos mains. 


Lorsque je dardai de nouveau mon attention sur le jeune duo, je fus surprise de constater qu'England n'était plus là, et qu'Anita était évanouie sur la chaise de ce dernier. Surprise, je me tournai vers Naomi, à la recherche d'explications. Pourtant, aucun d'eux n'avait lâché la chaise des yeux, sauf moi. Ils auraient réagi... Je me levai d'un seul bond, faisant sursauter la tablée. 


- Assurez-vous qu'il n'est pas sous un quelconque sort d'invisibilité, ordonnais-je d'un ton sec. Si on ne le trouve pas dans les parages, on ira le chercher à Poudlard. 


Aussitôt, je me dirigeai vers la jeune fille, posant ma main contre son front. Sa peau était étrangement brûlante. Le Gryffondor avait eu une aide extérieure, c'était évident. Au moins, cela nous plaçait Anita dans notre camp. Car si elle avait été avec les Phénix, la personne les ayant aidé l'aurait emmenée avec eux. C'était la pitié qui menait leurs actions, rien d'autre. Je sortis doucement ma baguette de ma botte de cuir, la pointant sur Bloodgut.


- Revigor, murmurais-je. 


Ça ne prit que quelques secondes avant qu'Anita ne se mette à battre des paupières. Je me relevai, fixant mes Mangemorts qui semblaient bredouille. Je poussai un long soupir de découragement, avant de poser mon regard sur Johanna. 


- Je veux sa tête, dis-je brusquement. Je veux sa tête pour la déposer aux pieds de sa maman chérie. 


Je me tournai ensuite vers Bloodgut, qui semblait quelque peu perdue. Je m'agenouillai de nouveau à sa hauteur, plantant mon regard dans ses yeux vairons. 


- C'est le temps de prouver ta valeur, vélane, lui dis-je. Tue dix élèves, et tu as ta marque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anita Bloodgut
Étudiante de 5e année | Capitaine de l'équipe de Serpentard | Batteuse | Vélane | Modératrice
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 07/05/2014
Age : 21

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Noyer Noir, Crochet de Serpent, 32cm

MessageSujet: Re: Torture   Lun 18 Mai 2015, 21:59

Noir, tout étais noir autour de moi. Je savais que l'esprit de Salazard c'était servit de mon énergie tout comme j'avais donnée une partie de la mienne à Liam quelques instants plus tôt. Tranquillement une douce chaleur m'enveloppa, me redonnant peu à peu de l'énergie puis je vis le noir se dissiper peu à peu. Derrière mes paupières, je devinai de la lumière et une ombre. J'ouvris les yeux et une lumière blanche m'aveugla. Ma vue fini par s'adapter et je remarquai le visage de la femme répondant au nom de Victoria. Elle se retourna vers ses serviteurs, mais surtout vers celle qui était mon enseignante. 

Je veux sa tête. Je veux sa tête pour la déposer aux pieds de sa maman chérie. 


J'avalai de travers, l'air absente. La chef des mangemorts se rapprocha à nouveau de moi, me fixant. 

C'est le temps de prouver ta valeur, vélane. Tue dix élèves et tu as ta marque.


Je restai muette. Je ne voulais tuer personne... personne mis à part ce connard de Clark bien entendu. Je me levai déterminée. Au moins ils continuaient de me croire dans leur camp. Je marchai alors en direction de la sortie, me retournant pour voir si les autres me suivaient, mais j'étais seule. Je devinai qu'on me rejoindrais plus tard, le temps de me laisser faire mes preuves. Je leur fit un rapide signe à la façon des militaires, cependant en utilisant uniquement mon index et mon majeur. Je couru ensuite le plus rapidement possible en direction du château. Je voulais fuir, fuir le plus rapidement possible. 


Je pris la direction des cachots où je remplis mon petit sac à main, sur lequel j'avais lancer un sort d'étirement, me permettant de mettre autant de choses que je le voulais à l'intérieur. Je me changeai ensuite, optant pour un legging noir ainsi qu'un sweat shirt à capuche et des lunettes soleil pour cacher mes yeux si reconnaissable. Je marchai ensuite rapidement vers un des sept passages menant à pré au lard. Je l'empruntai nostalgique, jetant un dernier coup d'oeil vers le passage qui se refermais et faisant mes adieux à Poudlard que je quittais pour me donner un semblant de vie. Je savais qu'en restant en ces lieux je devenais une proie facile pour ceux qui, d'ici ce soir me traquerait. J'avançais donc dans le noir vers un semblant de liberté. 


Une fois dans le petit village où le soleil commençait à se coucher, je me dirigeai directement vers les trois balais où j'allais passé la nuit. Je pris une chambre et m'y enfermai immédiatement. D'un habile coup de baguette, je changeai mes cheveux pour qu'il passe du rouge au noir. Je couvris ensuite mon oeil vert d'un verre de contact teinté bleu, modifiant ainsi complètement mon apparence. Je me maquillai et me changeai ensuite avant de descendre au bar. 


J'optai pour un siège au comptoir avant de dévisager les divers clients du pub. 

Servez moi une bière au beurre s'il vous plaît. 


Mon verre me fit rapidement servi et je vis alors du coin de l'oeil un vieil homme bedonnant et poilu se diriger vers moi. 

HJ Je vous ai laissée, je suis maintenant en exil, mais vous ne le savez pas encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Torture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Torture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des policiers accusés de torture, risquent l’emprisonnement
» [A.C] Torture et autres délices
» Ce monde qui me torture...
» Il y à pire que la torture Physique ! || Eric Dearbrone
» Salle de Torture I

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Pré-au-Lard :: La Cabane Hurlante-
Sauter vers: