Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Déchéance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cedric Elgort
Enseignant de Potions | Directeur des Poufsouffles
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Déchéance   Jeu 12 Mar 2015, 14:18

La porte explosa soudainement, laissant place à une Gwendolyn Skellington enragée. D'un coup de baguette, elle m'envoya choir contre un mur et se dirigea vers mon Eliott. Elle pointa son arme sur mon amant et guéri ses blessures, elle retourna sa baguette vers moi. Je soutins son regard, pour une fois.


Colloshoo


Mes pieds se retrouvèrent collés au sol. Je ne pouvais pas m'enfuir ni lui sauter à la figure, comme je voudrais le faire. Mon ancienne amie explosa de colère.


COMME ÇA JE SUIS UN SERPENT... SI J'AVAIS VRAIMENT ÉTÉ UN SERPENT, JE T'AURAIS LAISSER SAUTÉ EN BAS DE LA TOUR D'ASTRONOMIE LA PREMIÈRE FOIS OÙ JE T'AI VUE PLUTÔT QUE DE T'ÉCOUTER PARLER PENDANT DES HEURES OÙ TU TE PLAIGNAIS QUE TU VOULAIS EN FINIR CAR CES CRÉTINS DE SERPENTARD TE FAISAIT LA VIE DURE.


Gwen prit  une petite pause, histoire de reprendre son souffle. Son regard rempli de rage était toujours pausé sur moi. Il y a une époque, où j'aurais éclaté en sanglots amers et l'aurais prié de me pardoner. Cette époque était révolue.


SI J'ÉTAIS VRAIMENT UN SERPENT, LA PREMIÈRE CHOSE QUE J'AURAIS FAIT AURAIT ÉTÉ DE TE LANCER UN VULGAIRE ENDOLORIS ET TU LE SAIS TRÈS BIEN.


Des larmes envahirent les  yeux de Skellington. Mon regard dur ne la lâchait pas. Elle le pairait. Si seulement elle savait ce pourquoi je lui donnais cette potion.



TU SAIS QUOI. J'AI FINI DE PERDRE MON TEMPS AVEC TOI ELGORT. À PARTIR D'AUJOURD'HUI, JE NE VEUX PLUS VOIR TA SALE TRONCHE. NE T'APPROCHE PLUS DE MOI CÉDRIC. À MES YEUX TU ES MORT


Je la vis tourner les talons et partir en relevant son maléfice. J'allais sortir l'artillerie lourde.



GWENDOLYN SKELLINGTON TU TE DONNE BEAUCOUP TROP DE CRÉDIT AU FAIT QUE JE SOIS TOUJOURS EN CE MONDE
, hurlais-je en relevant mes manches de pull. On pouvait y voir près d'une centaines de coupures. Certaines anciennes et cicartrisées, d'autres fraîches de quelques jours. SI JE T'AI DONNER CETTE FOUTUE POTION, C'EST BIEN PARCE QUE TON CORPS N'EST PAS FAIT POUR PORTER UN ENFANT! TON FOETUS N'ÉTAIT PAS VIABLE. J'AI SAUVÉ TON ENFANT! JE TE JURE, JE NE ME GÊNERAI PAS POUR LE TUER, SI TU T'APPROCHE DE MOI! JE LUI AI REDONNER LA VIE, JE PEUX LA LUI ENLEVER!



Sur ces mots, je me penchai sur Eliott et lui murmurai que je l'aimais. Je lançai un dernier regard triste sur lui et me transplanai hors de la chambre.



J'atteris au sommet de la tour d'astronomie, l'endroit exact où elle m'avait trouver. Je m'assis sur le plancher de pierres froides et rammenai mes genoux contre moi. Les larmes se mirent à couler d'elle-même. Je levai ma baguette et murmurai un sortilège du patronus. Un loup argenté sortit de la pointe de ma baguette.



Vas veiller sur Eliott, lui dis-je. Donne lui ce message: Oh Eliott, j'ai tellement tout gâché. Je t'aime tellement, que je gâche toujours tout. C'en est fini maintenant,je ne gâcherai plus rien. Je t'aime Eliott Butcher, depuis la première fois où j'ai posé les yeux sur toi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn Northman
Étudiante de 6e | Batteuse | Vampire
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 11/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Déchéance   Mar 17 Mar 2015, 18:31

J'étais malheureusement toujours éveillé, c'était sans doute ce qu'il y avait de pire dans la vie de vampire... après avoir vue tout ses proches mourir, bien entendu. À l'époque où j'étais encore humaine, je m'étais marier et avait eu deux enfants. 


Pour tous ceux et celles qui veulent me traité d'irresponsable ou encore de fille facile, je vous rappelle que j'étais née en 1670 et qu'à cette époque, si vous aviez quinze ans et que vous n'étiez pas marier, vous étiez un déshonneur. Poudlard était même équipé d'une gouvernante et de plusieurs elfes de maison qui s'occupait des jeunes enfant et poupons pour nous encourager à fonder nos familles. 


J'avais donc quatorze ans lorsque j'avais épouser Charles Northman. J'étais en quatrième année à Serdaigle et lui en sixième à Gryffondor. Rapidement, les deux années qui avaient suivis, nous accueillèrent deux garçon au sein de notre petite famille. Un an plus tard, je m'éteignais et je devais disparaître de la vie de ma famille. Je convaincue quand même mon créateur de rester dans les environs, je voulais seulement pouvoir savoir comment se portait ma famille. Je sus seulement au bout de onze ans que mes garçons furent accepter à Poudlard, l'un fut envoyer à Serdaigle, Mathis et Maxence, quant à lui atterrit à Poufsouffle. 


Mes yeux commencèrent à se remplirent d'eau. J'avais vue mon époux, mes enfants, mes petits enfants, mes arrières-petits-enfants mourir. J'avais simplement besoin de me souvenir d'eux, d'être proche d'eux et c'était pourquoi, au fil des décennies que j'avais passé après leur mort j'étais retourner dans des académies de sorcellerie partout sur le continent afin de connaitre ma descendance. Heureusement, il n'y avait que deux familles de Northman sorcier en notre monde, ils étaient donc facile à retrouver. 


Je basai les yeux et regardai mon alliance et decidai de retournai là où je l'avais rencontrée; la tour d'astronomie. Je m'y dirigeai nostalgique, montant tranquillement les escaliers sinueux. De mes 368 années de vie, aucun homme n'avait égaler Charles. J'arrivai en haut de la tour, prête à m'abandonner à mes souvenirs, mais je dû me retenir puisque quelqu'un s'y trouvait déjà. Je l'observai un court instant. Il me rappelait quelqu'un... mais qui. Je me risquai alors. 

Professeur, demandais-je gêné de l’interrompre. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Elgort
Enseignant de Potions | Directeur des Poufsouffles
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Déchéance   Mer 18 Mar 2015, 14:55

Complétement anéanti, je me tenais toujours assis près de la fenêtre de laquelle, j'avais tant essayé de me lancer. Je me rappelle de toutes les fois, où je sortais de mon dortoir en douce, trop anéanti parce qu'Eliott m'avait de nouveau intimidé. Je ne voyais plus le bout du tunnel et la seule idée, pour moi, étais d'en finir. Je finis par me lever et aller me percher sur le rebord de la fenêtre, doucement, j'assieds, laissant mes pieds pendre dans le vide. Mes pensées étaient dirigées vers Eliott, allait-il bien? Comment prendrait-il ma mort? Derrière moi, de petits pas discrets se firent entendre, je repensais à la première fois où Gwen m'avait trouvé ici et m'avait écouté toute la nuit, pleurer à propos de mes persécuteurs.




Professeur, lança une douce voix gênée.


Je me retournai en lançant un regard brisé et vit l'une de mes étudiantes, Dawn Northman. Je restai sans mot, l'observant de ma fenêtre. Les larmes continuaient de couler, mon coeur était tout autant brisé. Malgré la différence en apparence, elle me faisait beaucoup pensé à Gwen, lorsque nous étions étudiants. Sachant qu'en voyant son professeur de potions au bord du suicide, elle ne partirait pas. Je me tournai donc vers elle et débarquai de la fenêtre. Je la regardai d'un regard triste.


Miss Northman, dis-je d'une voix étouffée par la tristesse. Ne devriez-vous pas être en classe?


Je baissai la tête de honte et retournai m'asseoir au sol, ramenant encore mes genoux contre moi, pour sangloter dans ceux-ci. Eliott devait me détester à l'heure qu'il est. Je priais que la jeune fille parte, que je puisse en finir avec toute cette souffrance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwendolyn Skellington
Enseignante de Soins aux créatures magiques | Directrice de Gryffondor
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 22/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Charme • Crin de Sombral • 34cm

MessageSujet: Re: Déchéance   Mar 24 Mar 2015, 23:41

Que leur mère était une folle psychopathe ayant un peu trop d'imagination?, me coupa-t-il.

Il était bien vrai que je paniquais quelque peu face à tout ce qui m'arrivais. Eliott, quant à lui, se mit à sourire. Cet idiot trouvait ça drôle, c'était SA faute si tout ça arrivait après tout. J'allais lui dire ma façon de penser, mais c'est alors qu'il prit mon menton entre ses doigts, me forçant à le regarder. À la façon qu'il me dévisageais, je crus l'instant d'une seconde qu'il allait m'embrasser... comme il l'avait fait il y a dix ans,

Cédric n'aurait pas fait ça si ça avait pu être dangereux, Il sait ce qu'il fait.


Je voulus répliquer, mais on ne m'en laissa pas la chance. Un patronus en forme de loup arriva près de nous, dérangeant le peu de sérénité que j'étais enfin capable d'avoir avec le père de mes enfants. Rapidement, la voix de Cédric s'éleva dans la pièce. Je poussai un soupir, sérieusement, il venait vraiment toujours tout gâcher. 

Non, dit-il en écarquillant les yeux. 


Il tenta de se relevé, mais le loup l'en empêcha, le faisant trébucher. Je me contentai de rouler des yeux. 

Il faut l'empêcher, murmura-t-il.


Alors là, il était hors de question que je le suive là dedans.

Eliott Butcher, je t'interdis d'y penser, je l'ai dis; Cédric Elgort est mort pour moi.


Je n'eu pas le temps de finir ma phrase que je me retrouvai dans la tour d'astronomie en compagnie d'Eliott, cependant, nous n'étions malheureusement pas seul; le traitre et une étudiante s'y trouvait. Je lançai un regard remplis de dédain à Cédric, plié en petite boule près d'une fenêtre s'ouvrant sur le vide. Je soupirai.

Pitié, arrête de chialer comme un bébé et fais un homme de toi bordel!, dis-je en m'approchant de lui. Tu veux sauté en bas de cette tour, et bien vas-y, saute. Je ne te retiendrai pas cette fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn Northman
Étudiante de 6e | Batteuse | Vampire
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 11/03/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Runes Anciennes
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Déchéance   Mar 24 Mar 2015, 23:52

L'homme se retourna, me lançant un regard remplis de détresse. Je reconnus alors Cédric Elgort, mon enseignant de potions. Il descendit de la fenêtre sur laquelle il se trouvait, me regardant toujours aussi tristement. Est-ce que mon professeur préféré essayait de mettre fin à ses jours à l'instant même.

Miss Northman, ne devriez-vous pas être en classe?, me demanda-t-il comme s'il souhaitait se débarasser de moi.


Je m'approchai tranquillement de lui.

Professeur... est-ce que vous allez bien, demandais-je même si je savais que la question était complètement stupide. 


Je fis un pas de plus en sa direction, mais stoppai net. Deux autres personnes venaient de se joindre à nous. Je ne m'attendais pas à voir des gens arriver par transplanation devant moi et par réflexe, j'avais sortis les crocs. 

Cédric Elgort est mort pour moi, dit une personne que je reconnus facilement comme étant l'enseignante de soins aux créatures magiques. 


Elle s'avança vers le professeur Elgort.

Pitié, arrête de chialer comme un bébé et fait un homme de toi bordel ! Tu veux sauter en bas de cette tour, et bien vas-y, saute. Je ne te retiendrai pas cette fois.


Je ne rentrai pas mes crocs, insulté de voir une enseignante habituellement aussi calme et charismatique s'en prendre ainsi à un autre professeur. Je m'avançai vers elle menaçante et la menaçai de mes crocs.

Madamme Skellington, votre attitude envers votre collègue est inacceptable. Si vous voulez continuer d'enseigner, je vous conseil de la changer immédiatement, dis-je froidement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric Elgort
Enseignant de Potions | Directeur des Poufsouffles
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 02/10/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 26 Mar 2015, 18:24

Elle ne partait pas. Dawn s'avança vers moi.


Professeur... est-ce que vous allez bien
,demanda-t-elle d'une voix douce.


La question était tellement stupide, mais l'intention était bonne. Elle fit un autre pas vers moi, mais fut interrompu par un couple s'étant transplané devant nous. Dawn sortit ses crocs par surprise. Je levai les yeux, devant moi se tenaient Eliott Butcher et.... GWENDOLYN SKELLINGTON !



Cedric est mort pour moi, dit la Directrice de Gryffondor.



Si j'avais rapidité d'esprit de sortir ma baguette et lui lancer un Doloris, je l'aurais fait. J'étais si blessé par sa remarque, que je restai muet. Elle fit un pas vers moi, me jetant un regard de dédain.



Pitié, arrête de chialer comme un bébé et fait un homme de toi bordel ! Tu veux sauter en bas de cette tour, et bien vas-y, saute. Je ne te retiendrai pas cette fois.


La salope! J'étais sur le point de me lever et de lui sauter au cou, Dawn s'avança vers sa directrice et planta un regard menaçant sur Gwen. Ses crocs étaient sortis, elle devait être extrêmement fâchée contre Gwen.



Madamme Skellington, votre attitude envers votre collègue est inacceptable. Si vous voulez continuer d'enseigner, je vous conseil de la changer immédiatement



Je me levai et m'interposai entre les deux femmes. Je me tournai vers Dawn et lui fit un petit sourire mal à l'aise. Je posai une main sur l'épaule de mon élève.


Merci Dawn, dis-je d'un ton doux et tremblant. Mais malgré le fait que tu reste notre aînée, tu ne peux pas parler à l'un de tes Professeurs comme cela. Je me tournai vers Gwen, la traversai d'un regard noir. TOI, si je suis mort pour toi, sors d'ici et prit que je ne te lance pas en bas de cette tour. Je ne veux plus te voir et cela te va, ne vient donc pas interférer dans ma vie, dans mon couple.


Je me tournai vers Eliott, je lui lançai un regard triste. Je baissai la tête.


Je suis désolé
,dis-je. J'ai seulement voulu empêcher Gwen de perdre son foetus. Je ne voulais pas lui faire peur. Mais je ne lui ferais plus rien.


Je pris la dernière fiole et la lançai en bas. Je me tournai vers mon amoureux. Le regard triste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judy Milena Lakimov
Directrice
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 14/01/2015

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Ébène • Plume de Vivet Doré • 31.5cm

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 09 Avr 2015, 13:08

Aussitôt que j'avais quitté magiquement la salle des enseignants, j'avais dirigé mes pensées vers l'un de mes enseignants. En fait, vers le directeur des blaireaux. J'apparus aussitôt sur le plancher le plus haut de la tour d'astronomie. Je fus surprise de voir que mes trois enseignants manquants y étaient, en plus d'être avec Dawn. Comme moi, elle était un être immortelle. Seulement, nous n'avions pas pris nos racines à la même place. Sa magie à elle était beaucoup plus ancienne, et beaucoup plus cruelle. La mienne, je l'avais inventée, afin de sauver des vies, et de rester en vie, bien sûr. 


Lorsque j'eus fini de me matérialiser, tous se tournèrent vers moi. Je les observai de mon regard enfantin, cherchant ce qui se passait ici. Je pouvais bien voir que la jeune vampire avait sorti les crocs, et que Cedric et Gwendolyn semblaient en rogne. Mais ils allaient devoir reporter leurs problèmes à plus tard. Je m'approchai d'eux à petits pas, glissant ma petite main dans celle de la lionne enceinte. Le sourire aux lèvres, je plongeai mon regard dans celui de Cedric.


- J'aimerais que tu t'assures que tous tes étudiants sont bel et bien dans leur salle commune, dis-je d'une voix calme. Même chose pour toi Gwen s'il-te-plaît. 


Ils me jetèrent un regard interrogateur, auquel je répondis d'un simple soupir. Je n'avais pas envie de me jeter en explications, mais je n'avais pas le choix.


- Je suis persuadée qu'il y a des taupes dans nos enseignants, murmurais-je. Et... Mon coeur redoute une attaque. 


J'eus à peine fini de prononcer mes paroles que la cloche semant les étudiants de retrouver leur dortoir commençait à sonner. Mes professeurs étaient à l'oeuvre, tant mieux. Je ne me trompais rarement, et tous le savaient. 


- Eliott, dis-je en me retournant vers le serpent. Protège le château. 


Je lâchai doucement la main de Gwendolyn, avant de reculer de quelques pas. Aussitôt que ce fut fait, je disparus en une pluie d'étoiles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliott Butcher
Enseignant de Sortilèges
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 26/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Déchéance   Mar 14 Avr 2015, 16:07

JE RÉSERVE LE PROCHAIN YO. J'l'écris ce soir et je le poste surement demain Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliott Butcher
Enseignant de Sortilèges
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 26/09/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Déchéance   Mer 15 Avr 2015, 20:24

Totalement concentré sur mon transplanage, je vis les lèvres que Gwen bouger, mais je n'entendis absolument rien. Toutes mes forces concentrées sur Cedric, je me matérialisai dans la tour d'astronomie, avec Gwen à mes côtés. Je pris une grande bouffée d'air frais, avant de regarder autour de moi. Je haussai un sourcil en apercevant Dawn, crocs sortis. Euh.. Cette étudiante lionne était une vampire? Jamais je ne m'en aurais douté. Il fallait dire que les créatures magiques n'étaient pas vraiment mon domaine, mais plutôt celle de la mère de mes deux futurs enfants. Disons seulement que j'excellais dans les sortilèges, et rien d'autre. Je détournai le regard de mon élève, question de trouver Cedric. Mon coeur se serra dans ma poitrine lorsque je le vis près d'une fenêtre ouverte, suffisament grande pour y laisser passer deux hommes. Je fermai doucement les yeux, ma respiration devenant quelque peu saccadée. Je savais fortement qu'il ne se jetterait jamais en bas devant moi, mais le simple fait qu'il y aie pensé alors que nous étions ensemble me détruisait complètement. J'étais incapable de dire quoi que ce soit. Aucun mot ne semblait vouloir sortir de ma bouche. Heureusement pour moi, Gwen prit la parole. 


- Pitié, arrêtes de chialer comme un bébé et fais un homme de toi bordel, lui lança-t-elle subitement. Tu veux sauter en bas de cette tour, et bien vas-y, sautes. Je ne te retiendrai pas cette fois. 


J'étais incapable de le défendre. En fait, je sentais que je n'avais pas à le faire. Même s'il sautait en bas de cette tour, je lancerai un enchantement qui stopperait sa chute, et tout le monde le savait. J'ouvris lentement les yeux, surpris de voir Dawn menacer Gwendolyn par ses crocs. Quelque peu inquiet pour la sécurité de mes enfants - eh oui, étrangement - je fis un pas vers eux, jusqu'à ce que Miss Northman ouvre la bouche. Je la fusillai du regard, me demandant de quoi elle se mêlait en fait. 


- Madame Skellington, commença-t-elle sur un ton décidé. Votre attitude envers votre collègue est inacceptable. Si vous voulez continuer d'enseigner, je vous conseille de la changer immédiatement. 


Je fronçai les sourcils, faisant un grand pas dans leur direction. Elle n'allait pas toucher à Gwen, et encore moins aux deux êtres qui grandissaient dans son ventre. Je dégainai ma baguette, mais Cedric me devança, se jetant entre les deux. Je poussai un long soupir, heureux de voir qu'il n'était plus dans la fenêtre. Un rare sourire naquit alors sur mon visage. Le genre de sourire serein, voire soulagé. Je croisai mes bras contre ma poitrine, légèrement plus détendu que ce que je pouvais l'être il y avait quelques instants. 


- Merci Dawn, dit Cedric doucement en ce tournant vers son élève. Mais malgré le fait que tu restes notre aînée, tu ne peux pas parler à l'un de tes professeurs comme ça. 


J'eus un petit sourire en coin à ses paroles. Notre aînée... Rien ne le disait. On savait seulement qu'elle était vampire, et elle l'était peut-être seulement depuis quelques heures. Je ne dis rien, préférant plutôt observer la situation que d'y participer. De toute façon, ce n'était pas comme si ça me concernait. Pas pour le moment du moins. Ced se retourna vivement vers Gwen, l'air visiblement irrité. Je poussai un long soupir. Ils agissaient vraiment comme deux gamins.


- TOI ! hurla-t-il. Si je suis mort pour toi, sors d'ici et prie pour que je ne te jette pas en bas de cette tour. Je ne veux plus te voir et cela te va, ajouta mon amant. Ne viens donc pas interférer dans ma vie, dans mon couple. 


Oh oui. De vrais gamins. En fait, je ne les comprenais simplement pas. Ils se compliquaient la vie à s'haïr de la sorte. Surtout que... Ils allaient avoir à faire à l'un et à l'autre. L'un était mon amoureux, et l'autre était la mère de mes deux enfants. C'était donc impossible qu'ils ne se côtoient pas. Je fus surpris de sentir un regard peser sur moi. Je levai mes yeux, récemment baissés, pour croiser ceux de Cedric. Je le fixai, d'un air totalement neutre. 


- Je suis désolé, me dit-il sincèrement. J'ai seulement voulu empêcher Gwen de perdre son fœtus. Je ne voulais pas lui faire peur. Mais je ne lui ferai plus rien. 


Je restai de marbre, alors qu'il se retournait afin de jeter la fiole en bas de la tour. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine, alors que je pensais que c'était lui qu'il voulait lancer en bas. Je poussai un long soupir de soulagement lorsqu'il se tourna vers moi, le regard triste. J’espérais fortement pour lui qu'il ne fasse pas la gaffe d'essayer. Je fis un pas vers l'homme de ma vie, lorsqu'une pluie d'étoiles se fit voir dans la tour. La seule personne qui se matérialisait de la sorte était Miss Lakimov... De fait, elle apparut aussitôt, se dirigeant vers Gwen, glissant sa petite main dans la sienne. Mais qu'était-elle venue faire ici, dans la tour d'astronomie ? N'y avait-il pas une réunion des enseignants ? Oups... Sans doute était-elle venue nous réprimander notre absence. Malgré son sourire, elle pouvait être ici pour cela. Car au fond, même lorsqu'elle était fâchée ou triste, elle avait toujours le sourire aux lèvres. 


- J'aimerais que tu t'assures que tous tes étudiants sont dans leur salle commune, dit-elle doucement à Cedric. Même chose pour toi Gwen s'il-te-plaît. 


Je haussai un sourcil, incrédule. Pourquoi cela ? C'était une mesure d'urgence, et le château était plus que loin d'être sous une attaque. Étant toujours à l'écart, je m'approchai de tous, visiblement intrigué. Et je n'étais pas le seul. La directrice poussa un léger soupir. 


- Je suis persuadée qu'il y a des taupes dans nos enseignants, murmura-t-elle, comme pour elle-même. Et... Mon coeur redoute une attaque.


Aussitôt, mon esprit se mit en alerte. Au fil des années, j'avais appris à croire ce que Miss Lakimov ressentait. Car elle ne s'était jamais trompée. Je serrai ma main sur ma baguette, que je n'avais pas lâchée depuis tout à l'heure. Au cas que Ced... Bref. C'est alors que la cloche de l'alarme retentit dans tout le château, mettant probablement tous les étudiants dans une panique hors-du-commun. Les directeurs de maison iraient vérifier que chacun était là, et si un étudiant avait le malheur de s'absenter par exprès, c'était le renvoi immédiat. J'aimais les mesures radicales. Ce n'était pas le temps de blaguer dans ce genre de moment. 


- Eliott, me dit-elle alors, me sortant de ma rêverie. Protèges le château. 


Je hochai doucement la tête de haut en bas. Étant l'enseignant de sortilèges, il était normal que ce soit moi qui hérite de cette tâche. Bien que j'aurais aimé avoir de l'aide, je savais que Judy avait dispersé ses effectifs de manière logique. Je la regardai disparaître, avant de jeter un regard inquiet aux deux autres. 


- Je garde Dawn avec moi, dis-je sur un ton qui n'offrait aucune réplique. Je ne peux pas jeter les sorts de protection seul, et elle peut me défendre pendant que je le fais. 


Je n'étais pas un trouillard. Seulement, la dernière fois que j'avais protégé le château, nous étions quatre enseignants à le faire, et nous avions terminé au moment ou un Mangemort me lançait un sortilège visant à me tuer. Je n'avais totalement pas envie que ça se reproduise. Cedric devait fort probablement s'en rappeler. Il faisait partie des quatre enseignants à avoir protégé le château. 


- Tu peux déjà prendre sa présence, dis-je en faisant un clin d'oeil à Gwen. 


Je fis les quelques pas qui me séparaient de Ced, glissant doucement ma main sur sa joue. Son regard était toujours triste, mais je le savais déterminé à protéger ses étudiants. Je lui souris tendrement avant de poser mes lèvres contre les siennes. 


- Je t'aime, murmurais-je. 


Je reculai lentement, avant de lui faire dos. Je saisis la main de Dawn au passage, et je descendis les marches à une vitesse fulgurante. Nous n'avions pas beaucoup de temps devant nous. 

HJ: HEYYYYY Gwen c'est à toi ! J'imagine que le choixpeau va faire un poste pour la ''guerre''. Bref. FAIS LE. Et Dawn va pouvoir poster là. DAWN. C'est à ton choix de quitter ou non ici, mais je l'ai fait pour toi xD On se rejoint dans la guerre Smile C'était fucking d'la marde mettre les couleurs =='

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwendolyn Skellington
Enseignante de Soins aux créatures magiques | Directrice de Gryffondor
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 22/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Aucun
Deuxième Cours: Aucun
Baguette Magique: Charme • Crin de Sombral • 34cm

MessageSujet: Re: Déchéance   Mar 21 Avr 2015, 21:26

J'étais toujours furieuse. Le seul et unique ami que j'avais eu depuis des années ne serait jamais heureux lorsque moi je le serais. Était-ce un châtiment qui se devait de m'être destiné ou c'était seulement lui. Il se devait toujours de rendre ses proches malheureux pour que lui puisse l'être. Je fixai sur lui un regard dur et haineux. 


Je n'avais pas remarquer que la jeune étudiante de ma maison c'était approché de nous, me menaçant de ses crocs. Elle siffla alors entre ses grandes dents.

Madame Skellington, votre attitude est inacceptable. Si vous voulez continuée d'enseigner, je vous conseillerais de la changer immédiatement. 


Pour qui se prenait-elle. Elle n'était qu'une simple étudiante ici et ce peu importe son âge, elle se devait donc de respecté ses enseignants. Elgort se rapprocha de nous.

Merci Dawn, mais malgré le fait que tu reste notre aînée, tu ne peux pas parler à l'un de tes professeurs comme ça. 


L'étudiante fini par rentrer ses crocs, au soulagement de tous et chacun. Il se retourna enfin vers moi. Un regard haineux, presque tueur défigurant son visage. 

Toi! Si je suis mort pour toi sors d'ici et prie pour que je ne te jette pas en bas de cette tour. Je ne veux plus te voir et cela te va, ne viens donc pas interféré dans ma vie, dans mon couple. 


Je voulus répliquer, lui dire de ne pas se mêler de la vie de mes enfants ou n'importe qu'elle chose qui lui ferais remarquer que c'était lui qui gâchais ma vie de famille et non le contraire, mais il se contenta de s'approcher d'Eliott... le père de MES enfants. Je tournai les talons prête à quitter cette tour et mettre définitivement Cédric Elgort derrière moi, mais dès que je fis un pas, une pluie d'étoile s'abbatie sur toute la tour révélant la frêle silhouette de notre supérieure. Elle s'approcha de moi souriante et vînt glisser sa petite main dans la mienne. Elle se tourna ensuite vers le Poufsouffle. 


J'aimerais que tu t'assure que tous tes étudiants sont bel et bien dans leur salle commune. Même chose pour toi Gwen s'il te plait.


Une telle demande ne laissait présager rien de bon. Je lançai alors un regard interrogateur à la directrice.

Je suis persuadée qu'il y a des taupes dans nos enseignants. Et... mon coeur redoute une attaque.


J'écarquillai les yeux. Je m'étais toujours douter qu'il y avait des mangemorts et futur mangemorts parmi le corps étudiant, mais jamais je n'aurais penser parmi les enseignants. 

Eliott, protège le château. 


Il n'eut à peine le temps d'hocher la tête que la directrice se volatilisa dans cette même pluie d'étoiles. Eliott se retourna vers nous le regard inquiet.

Je garde Dawn avec moi, déclara-t-il. Je ne peux pas jeter les sorts de protection seul, et elle peut me défendre pendant que je le fait. 


Il se tut un instant alors que la jeune femme le rejoignait. 

Tu peux déjà prendre sa présence, me dit-il en m'adressant un clin d'oeil. 


J'approuvai d'un bref hochement de tête. Je n'allais pas perdre une seconde à me rendre à ma salle commune et appeler mes étudiants un à un. J'avais une meilleure idée et j'allais avoir même la gentillesse de la partager.

Actio présence Gryffondor et Poufsouffle, dis-je alors que Cédric et Eliott se quittaient. 


J'étalai toutes les feuilles au sol et sortie une carte de l'école de ma poche. Je regardai Cédric neutre. 

On va pas perdre de temps à aller les appeler un par un. Avec ses liste et cette carte, tout nos étudiants vont apparaître en point lumineux exactement où ils sont, s'il se déplace le point se déplacera aussi. Tous ceux dans leur salle commune disparaîtront de nos listes. Ceux dans le château y resteront inscrit tel quel et ceux manquant à l'appel se retrouveront en majuscules. 


Je sortis alors ma baguette et la pointai sur la carte, lançant le sortilège de localisation. Rapidement des points lumineux rouge et jaune commençaient à apparaître un peu partout et les noms s'effaçait de nos liste. Presque tous les étudiants était dans leur salle commune deux noms restait sur ma liste, celui de Blake qui était dans le château. D'un rapide coup d'oeil je le retrouvai dans la salle commune des Serdaigles, il devait être avec sa soeur et il y resterait jusqu'à ce qu'il ait la permission de la quitter. D'un rapide coup de baguette il saurait que je refusais qu'il quitte cet endroit jusqu'à nouvel ordre. Un point jaune apparaissait se déplaçant dans les couloirs, je vis d'après le nom restant sur la feuille de Cédric qu'il s'agissait de Jared Clark. Ce qui m'inquiétais le plus était le nom en majuscules apparaissant sur ma feuille...

Liam England...


HJ TOUT EST FAIT, IL NE RESTE QU'À FAIRE PARVENIR UN MESSAGE DANS LES SALLES COMMUNES. ALLEZ TOUS CHIER TROP D'COULEURS À METTRE !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Déchéance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Déchéance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Tour d'astronomie-
Sauter vers: