Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Serrée contre toi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faith Moore
Étudiante de 7ième année | Capitaine de l'équipe de Serdaigle | Gardienne
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 28/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Amandier • Larme de Phoenix • 23cm

MessageSujet: Serrée contre toi.   Mar 30 Déc 2014, 17:53

Cela avais pris quelque arrêts avant que nous ne soyons vraiment dans la salle sur demande. La salle avait pris DEA allure d'une énorme chambre à coucher. Un gigantesque lit a baldaquin reignait au beau milieux de la pièce. J'hésitais à m'y installer je ne savais pas comment je reagirais au fait de ne pas etre seule toute la nuit. Je me retournai vers Charlie plongeant mes yeux à travers les siens. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Peterson
Étudiant de 7e année | Capitaine de l'équipe de Poufsouffles | Batteur
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 06/09/2010

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Noyer Blanc • Bave de Sombral • 31cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Ven 02 Jan 2015, 15:29

Je ne pus m'empêcher de fixer Faith alors qu'elle observait la salle, transformée pour l'occasion. En effet, nous désirions un endroit pour dormir, et c'était exactement ce que nous avions. J'avais entendu parler de cette salle avant d'arriver ici. Je ne croyais pas cela possible. Mais ce l'était. C'était comme si un sorcier contrôlait cette salle... Mais ce n'était pas le cas. Il était rare que j'étais fasciné, mais aujourd'hui, je l'étais. Elle tourna enfin son regard vers moi, plantant ses yeux azurs dans les miens. Je lui souris. Je lâchai alors sa main avant de courir jusqu'au lit et de sauter dessus. Je ne pus m'empêcher d'éclater de rire lorsque le matelas me fit bondir plusieurs fois. Je me mis ensuite à quatre pattes, fixant ma copine. Elle ne semblait pas vouloir me suivre... Elle avait l'air hésitante. C'est donc le sourire aux lèvres que je me levai en marchant d'un pas décidé vers elle. Arrivé à sa hauteur, je m'empressai de la prendre comme une petite princesse. Elle laissa échapper un cri de surprise. J'allai donc la déposer doucement sur le lit, avant de grimper lentement par-dessus elle.


Qu'est-ce que tu as? lui demandais-je avant de lui voler un tendre baiser.


Je plongeai mon regard dans le sien, à la recherche de réponses. Je voyais bien qu'elle n'était pas vraiment à l'aise, bien qu'elle semblait essayer de le cacher. Puis, furtivement, je me saisis d'un oreiller et je lui en assénai un petit coup au visage. Comme si la salle cherchait à nous aider à nous amuser, l'oreiller éclata en un million de plumes. Pourtant, j'avais à peine effleuré son visage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Moore
Étudiante de 7ième année | Capitaine de l'équipe de Serdaigle | Gardienne
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 28/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Amandier • Larme de Phoenix • 23cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Dim 01 Fév 2015, 22:11

Charlie lâcha ma main avant de se précipité vers le lit comme un enfant. En voyant la manière dont il rebondit sur le matelas, j’en déduis qu’il était très moelleux. Il se retourna vers moi, il se releva et me pris dans ses bras avant de me déposé sur le lit. En effet il était très confortable. Charlie se positionna au dessus de moi.


Qu’est ce que tu as?, me demanda-t-il en posant ses lèvres contre les miennes.


Je ne dis rien, je n’étais pas tout à fait à l’aise en ce moment et je sais que je n’arrivais pas à le cacher ce qui me gênait autant plus. D’un coup il se saisit d’un oreiller et me frappa doucement au visage avec. Aussitôt, des milliers de plumes s’échappèrent de l’objet. Je vis qu’il se questionnait à savoir s’il m’avait frappé plus fort que ce qu’il croyait. Ça me donnait une petite idée. Je me retournai brusquement et me mis à «sangloter». Ça lui apprendra à frapper une fille.



Tu... tu m’as fait mal...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Peterson
Étudiant de 7e année | Capitaine de l'équipe de Poufsouffles | Batteur
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 06/09/2010

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Noyer Blanc • Bave de Sombral • 31cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Jeu 12 Fév 2015, 15:18

Je fronçai légèrement les sourcils. Je ne pouvais pas l'avoir frappé fort. J'en avais donc déduis que c'était la magie de cette pièce. J'arrivai alors pour poser mes lèvres contre les siennes, mais elle se retourna brusquement, me faisant dos, et commença à sangloter. J'écarquillai les yeux, terriblement inquiet à l'idée d'avoir pu lui faire du mal. Je me mordis la lèvre inférieure. J'avais bien beau être un sorcier brillant, je n'avais aucune réponse lorsqu'il était question de la gente féminine. Et encore moins lorsqu'elles pleuraient. Et encore moins lorsqu'il s'agissait de Faith !!


Tu... Tu m'as fait mal, murmura-t-elle entre deux sanglots. 


Hey... répondis-je doucement.


Je glissai mes bras musclés autour de sa taille afin de l'attirer le plus délicatement possible contre mon torse. Je remontai son visage vers le mien, le dégageant de sa chevelure bleutée. Je plongeai mon regard dans le sien, et fronçai les sourcils lorsque je vis qu'elle ne pleurait pas vraiment. Un petit sourire se glissa sur mon visage. Alors là, elle venait vraiment de m'avoir ! Subtilement, je me saisis d'un nouvel oreiller, feignant de la frapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Moore
Étudiante de 7ième année | Capitaine de l'équipe de Serdaigle | Gardienne
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 28/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Amandier • Larme de Phoenix • 23cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Ven 13 Mar 2015, 15:53

J'éclatai de rire lorsque je le vis s'armé d'un nouvel oreiller. Rapidement je protégeai mon visage avec un de mes bras. L'oreiller touche à peine mon bras qu'il explosa en milliers de plumes voltigeant autour de nous. 


Je sortis ma baguette de ma robe la pointant sur les plumes.

Reparo


Bien que cette salle semblait avoir tous ce dont on pouvais désiré, j'avais absolument besoin de plusieurs oreiller pour dormir. Les plumes retournaient rapidement dans les poches de tissus pour reformer de nouvel oreiller, comme si il n'avais jamais exploser avant. Je poussai un soupir alors que je me laissais tomber souriante sur l'un d'eux. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Peterson
Étudiant de 7e année | Capitaine de l'équipe de Poufsouffles | Batteur
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 06/09/2010

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Noyer Blanc • Bave de Sombral • 31cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Jeu 19 Mar 2015, 10:34

Il fallait dire que j'étais plutôt heureux qu'elle ne soit pas réellement en pleurs. Car... En fait, je n'étais pas le plus habile avec les relations humaines, donc consoler une fille qui pleure par ma faute... Je ne croyais pas que c'était réellement dans mes cordes. 


Lorsque l'oreiller dont je m'étais saisi eut effleuré son bras, il éclata à nouveau en un millier de plumes. Un large sourire se glissa sur mon visage, alors que ma copine éclatait de rire. Satisfait. Elle souriait, elle semblait heureuse. Soudain, elle dégaina sa baguette, me faisant arquer un sourcil. Je levai les bras, le sourire toujours aux lèvres, feignant de croire qu'elle m'attaquait. Cependant, elle se contenta de réparer les oreillers que je venais de détruire - il fallait le dire, ce n'était pas comme si je l'avais voulu. Je regardai Faith se laisser tomber sur le lit contre l'un des immenses oreillers. Je croisai mes bras contre ma poitrine, l'observant un instant. Puis, je glissai mes mains le long de sa taille afin de l'attirer contre moi, posant mes narines dans sa chevelure. 


Faith, minaudais-je en fermant lentement les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Moore
Étudiante de 7ième année | Capitaine de l'équipe de Serdaigle | Gardienne
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 28/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Amandier • Larme de Phoenix • 23cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Mer 20 Mai 2015, 20:18

Je fermai les yeux prête à sombrer dans ce qui serait sans doute une bonne nuit de sommeil réparatrice. Le sommeil avait gagné tranquillement mon être. Une main parcourant ma hanche attira mon attention, tout comme Charlie m'attira contre lui, me serrant fort. 

Faith, demanda tranquillement Charlie. 

Je me retournai dans ses bras, lui faisant maintenant face. Ses yeux étaient fermés et une expression de bien être s'affichais sur son visage. Je me défis alors de son étreinte et sorti du lit. Je descendis alors la fermeture éclair de ma robe qui s'écrasa au sol. Je me glissai ensuite sous les couvertures, à moitié nue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Peterson
Étudiant de 7e année | Capitaine de l'équipe de Poufsouffles | Batteur
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 06/09/2010

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Noyer Blanc • Bave de Sombral • 31cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Ven 22 Mai 2015, 14:09

J'étais si bien ainsi calé contre elle, que j'espérais que cet instant ne finisse jamais. Je humais le doux parfum de sa chevelure bleutée. J'avais très hâte de la présenter à mes parents. Eh oui je sais, ça faisait excessivement gamin mais que voulez-vous ? Elle était unique, et spéciale pour moi. J'avais simplement envie qu'ils l'acceptent, chose qu'ils allaient faire j'étais persuadé. Je la sentis se retourner alors dans mes bras, mais je n'ouvris pas les yeux pour autant. Ce ne fut que lorsqu'elle se défit de mon étreinte que je daignai poser mon regard sur elle. Voyant qu'elle retirait sa robe, je les refermai aussitôt, question de respect. Elle se glissa aussitôt de nouveau sous les couvertures, mais cette fois en sous-vêtements. Seulement en petite culotte, en fait. Je rampai soudainement jusqu'à elle, afin de la reprendre de nouveau dans mes bras. Ce qui s'était passé plus tôt dans la forêt me trottait encore dans l'esprit...


- Faith, murmurais-je alors contre son cou. 


Je pris une grande inspiration, tentant de bien choisir les mots que j'allais dire. Elle méritait de savoir la vérité. 


- Toute à l'heure dans la forêt, ajoutais-je d'une voix rauque. Je eum c'est ma... Eum.. En fait c'est que.. Je suis puceau, laissais-je finalement tomber. 


Dégoûtée, c'était probablement comme ça qu'elle était en ce moment, sachant qu'elle était avec un homme totalement inexpérimenté. Pourtant, je resserrai mon emprise sur elle, humant l'odeur de son doux parfum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Moore
Étudiante de 7ième année | Capitaine de l'équipe de Serdaigle | Gardienne
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 28/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Amandier • Larme de Phoenix • 23cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Dim 24 Mai 2015, 18:45

Il se rapprocha alors tranquillement de moi, me serrant contre lui dès que je fus à sa portée. Je fermai les yeux, tentant de me faire la plus petite que possible dans ses bras. Plusieurs choses me passaient alors en ce moment dans la tête, des envies, des désirs et même des sensations que je n'avais jamais éprouvées avant, je tentai de ne rien laisser paraître ainsi blottit dans ses bras.

Faith, murmura à nouveau mon copain.


Je l'entendis alors prendre une grande inspiration, comme s'il se préparait à fournir un énorme effort physique. Quelque chose le tracassait, je le ressentais, mais je n'avais aucune idée de la chose qui pouvait autant le travailler. 

Tout à l'heure dans la forêt, dit-il d'une voix rauque. Je eum c'est ma... eum... En fait c'est que... Je suis puceau, échappa-t-il comme s'il s'agissait d'un lourd fardeau.


Je me retenais de ne pas pouffer de rire, l'embarras de mon copain avait quelque chose de mignon et je ne voyais vraiment pas pourquoi il m'avait annoncer cette nouvelle d'une telle façon. Je savais que je ne devais pas lui rire au visage suite à cette annonce puisque ma réaction le vexerais certainement ou pire encore, il croirait que notre histoire ne serait qu'une farce quelconque. 


Je me retournai sur moi même afin de faire face à Charlie. Je passai alors mes bras autour du cou de mon amoureux, l'attirant encore plus vers moi. Je posai alors tendrement mes lèvres sur les siennes dans un baiser passionné. 

T'inquiètes, lui dis-je alors d'une voix qui se voulait rassurante. Moi aussi. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Peterson
Étudiant de 7e année | Capitaine de l'équipe de Poufsouffles | Batteur
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 06/09/2010

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Noyer Blanc • Bave de Sombral • 31cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Lun 08 Juin 2015, 16:06

Son silence était plus qu'inquiétant. Mal à l'aise, je fermai les yeux, sans pourtant relâcher l'emprise que j'avais sur son petit corps. Je ne savais pas ce qui m'avait pris de lui avouer ça d'une manière aussi idiote. Je me mordis la lèvre inférieure, tentant de trouver un certain courage qui ne semblait plus m'habiter. Puis, ma petite amie se retourna dans mes bras, ce qui me fit ouvrir les yeux. Je ne pus m'empêcher d'être surpris tandis que ses mains encerclaient doucement mon cou et que ses lèvres allaient cueillir un tendre baiser sur les miennes. 


- T'inquiètes, me chuchota subtilement Faith. Moi aussi. 


Mon coeur se gonfla à cette annonce. J'étais satisfait de constater que la femme de ma vie n'avait jamais touché à un autre homme avant moi. Si ça avait été le cas, ça n'aurait absolument rien changé entre nous, mais je me sentais simplement beaucoup plus confiant tout à coup. 


- Je t'aime Faith Moore, murmurais-je tendrement.


Je posai mes lèvres sur son front, avant de déposer un baiser passionné sur ses lèvres si douces, que je tentai de prolonger le plus longuement possible. Je voulais que les moments passés avec elle ne s'éteignent jamais. 


- Pour toujours, ajoutais-je dans un demi sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Moore
Étudiante de 7ième année | Capitaine de l'équipe de Serdaigle | Gardienne
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 28/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Amandier • Larme de Phoenix • 23cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Mar 30 Juin 2015, 00:14

Il me regarda souriant, comme si plus rien n’existait dans ce monde autre que lui et moi. Bien sûr cela avait quelque chose de rassurant sans doute pour lui, mais en même temps...


J’étais intimidé, bien que la petite voix dans ma tête c’était enfin éteinte, je ne pouvais m’empêcher de penser à tous ce qu’elle m’avait dis au cours des années où elle était accroché à moi. Elle était un parasite, oui, mais elle avait toujours fait partie de moi.


Charlie ne savait uniquement que j’étais répertorié dans la liste des sorciers dangereux de notre monde, mais il n’avait pas la moindre idée du pourquoi du comment, ce qui me paraissait plutôt inquiétant si j’étais lui.


Lorsque votre petit ami ou petite copine appartenait à un tel registre, on ne se contenterait pas seulement d’être avec lui ou elle, au contraire, on s’en éloignerait ou ferait des recherches sur cette dite personne, mais pourquoi Charlie faisait-il donc exception à la règle.


Je t’aime Faith Moore, murmura-t-il alors tendrement tout prêt de mon oreille.


Il se retourna alors vers moi et posa ses lèvres contre mon front avant de redescendre contre mes lèvres. Il m’embrassa ainsi durant un bon moment avant de plonger son regard dans le mien.


Pour toujours.


Je souris alors en le regardant dans les yeux. Il était trop attentionné parfois, mais il n’avait pas peur de rien et cela m’inquiétais. J’avais peur de ce que je pourrais faire, ou pire ce que je pourrais lui faire. Je vivais dans un monde ou jours après jours, la peur s’emparait de mon être. Charlie m’intimidait et m’intimiderais sans doutes toujours, mais je ne savais pas pourquoi.


Je me retournai alors sur moi-même, faisant maintenant face à mon copain. Je tentai de sourire, malgré moi, mais quelque chose venait serrer ma poitrine. Je sentais mes yeux se remplir d’eau sans même que je ne sache pourquoi. J’étais pathétique, minable, n’importe qui se respectant aurait mieux fait de fuir plutôt que de se retrouver avec moi.


Je laissai mes prunelles se poser sur ses yeux avant de détourner le regard, honteuse. J’étais là, à moitié nue dans un lit, vulnérable, serrer contre un homme qui avait baissé sa garde pour moi et tout ce que je trouvais à faire c’était de passer mon temps à pleurer.



J’étais tout simplement minable. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Peterson
Étudiant de 7e année | Capitaine de l'équipe de Poufsouffles | Batteur
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 06/09/2010

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Noyer Blanc • Bave de Sombral • 31cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Lun 06 Juil 2015, 11:28

Sachant que le contact physique n'était pas toujours la meilleure chose, je me contentais d'admirer le visage de ma petite copine, tout en le détaillant. En effet, ses mimiques étaient mignonnes, et elle était facilement capable de passer d'une émotion à l'autre. Tôt, son sourire envahissait ses lèvres, et quelques secondes plus tard... les larmes prenaient possession de ses yeux. La joie s'éteignit presque instantanément de son visage, tandis qu'elle détournait le regard. Je ne comprenais pas les émotions qui étaient en elle. Bien évidemment, j'avais déjà été triste et heureux, mais j'étais incapable de déchiffrer le pourquoi de ces ressentiments pour Faith. 


- Faith... murmurais-je d'une voix que je voulais tendre. 


Je glissai l'un de mes bras musclés sous sa taille afin de l'attirer contre moi. J'embrassai doucement sa chevelure bleutée, pour ensuite caresser sa peau de satin avec le bout de mes doigts. 


- Veux-tu, on va dormir ? ajoutais-je doucement. Le sommeil est supposé être réparateur.


Aussitôt, les lumières qui éclairaient la salle sur demande s'éteignirent d'un seul coup, comme s'ils exécutaient le moindre de mes désirs. Je rapprochai donc le petit corps mou et chaud et Faith, avant de fermer lentement les yeux.


- Bonne nuit mon amour, soufflais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Moore
Étudiante de 7ième année | Capitaine de l'équipe de Serdaigle | Gardienne
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 28/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Amandier • Larme de Phoenix • 23cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Jeu 15 Oct 2015, 22:40

Je passais la plus grande partie de mon temps à questionner mes émotions. Je m’en voulait d’être ainsi en mon fort intérieur. Insécurité. C’était mon mot clé. 


Je n’osais plus faire face à ce qui était désormais mon petit copain. J’ignorais pourquoi il me faisait autant d’effet que cela au niveau de mes émotions. En fait, j’espérais surtout qu’il s’agissait d’un rêve parfois, je me voyais mal faire endurer autant de saute d’humeur à cet homme si paisible. 


De toute façon tu as toujours été un nid d’emmerde ma chérie 


Cette voix, elle me hantait, m’obsédait. 

Faith, murmura alors Charlie. 


Je sentis son bras se glisser sous ma taille et m’attirer contre lui. Ses lèvres se posèrent alors contre ma tête alors que ses doigts glissait le long de ma peau. Je sentais son regard poser sur moi. Je m’en voulais de ne pas être aussi à l’aise que lui avec mes sentiments. 


Veux-tu, on va dormir ? me questionna-t-il doucement. Le sommeil est supposé être réparateur.


Comme pour l’aider et appuyer ses propos, les lumières de la pièce s’éteignirent d’un seul coup. Il posa alors ses bras autour de mes hanches et m’attira contre lui. Serrant ma frêle silhouette contre son torse bombé et chaud. Je le sentis s’adoucir contre mon épaule, mais moi, ma crainte persistait. 

Bonne nuit mon amour, souffla-t-il tendrement contre mon oreille. 


Je restai figé. Effrayer par la grandeur de mes sentiments et leur importance. Pourquoi fallait-il toujours que tout soit aussi compliquer lorsqu’il s’agissait du ressentie. Pourquoi ne pouvais-je simplement pas être comme toute personne amoureuse. Je perdis la notion du temps, réfléchissant difficilement au fondement de cette relation. Oui je pensais trop, me questionnant sur la nature des sentiments humains… peut être n’étais je pas humaine après tout ? Je n’en savais rien. J’étais bien avec cet homme, mais en même temps j’étais effrayer de ressentir ce que je ressentais pour lui, ce sentiment inconnu qui pouvais me procurer autant une sensation de bien être qu’une sensation inquiétante. Une larme coula alors le long de ma joue. 

Charlie, tentais-je. 


Je me retournai alors pour faire face à mon amoureux. Le trouvant plongé dans un sommeil profond. Je baissai la tête, quelque peu honteuse de douter autant de mes sentiments envers mon homme. 



Je passais une longue heure à me battre contre pensée. Je finis par sortir du lit, couvrant mon corps de la couverture se trouvant au pied du lit. Je me mis alors à faire les cents pas dans la chambre pour passer le temps. Je posai mon derrière sur le sol, regardant par la fenêtre, appuyant ma tête contre le mur sur lequel je m’endormis au bout de quelque minutes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Peterson
Étudiant de 7e année | Capitaine de l'équipe de Poufsouffles | Batteur
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 06/09/2010

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Noyer Blanc • Bave de Sombral • 31cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Mar 10 Nov 2015, 10:53

Heureusement pour moi, le sommeil ne prenait pas de temps avant de m'atteindre. Aussitôt que je fermai les yeux, mes rêves commencèrent à prendre possession de mon esprit. Je pus entendre la voix de Faith au loin, mais elle semblait tellement dans mon rêve que je ne me réveillai pas, je ne bougeai même pas d'un poil. Et ce même lorsqu'elle se défit de mon étreinte. J'étais loin d'avoir le sommeil léger, fort heureusement pour moi. Mais c'était loin d'être le cas pour tout le monde. Je devais faire des potions à ma mère afin qu'elle puisse seulement s'endormir. C'était une grande femme, mais le stress la rongeait la plupart du temps, jusqu'à l'empêcher de fermer les yeux. Je me demandais si c'était la même chose avec Faith...


Je battis doucement des paupières, une douce imitation de la lumière du soleil baignant sur mon visage. Ma main s'agita aussitôt afin de trouver ma copine à mes côtés. Curieux de ne pas la sentir, je me redressai vivement dans le lit, curieux de le trouver vide, si on m'en excluait.


- Faith? demandais-je d'une voix encore endormie. 


Je repoussai brusquement les couvertures, mettant mes deux pieds sur le sol de pierre froid. Mon regard s'anima aussitôt dans toute la pièce, et je ne pus retenir une exclamation lorsque je vis ma petite amie dormir contre un mur.


- Faith ! criais-je d'une voix inquiète.


Je me précipitai à sa rencontre, avant de la soulever tendrement dans mes bras. Il n'y avait qu'une mince couverture qui la recouvrait, et son petit corps était congelé. Merde... Je la traînai jusqu'au lit, la glissant à l'endroit encore tout chaud où je me trouvais quelques instants plus tôt. Je me couchai près d'elle, la ramenant contre mon torse afin de m'assurer qu'elle se réchauffe le plus rapidement possible. 


- Pourquoi t'es pas restée avec moi? murmurais-je d'une voix coupable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Moore
Étudiante de 7ième année | Capitaine de l'équipe de Serdaigle | Gardienne
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 28/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Amandier • Larme de Phoenix • 23cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Ven 08 Jan 2016, 21:30

Je rêvais... c'était la première fois depuis l'arrêt de mes médicaments. Rêver... C'était un bien grand mot. Les ténèbres me berçait alors que repassais en boucle les évènements dans ma tête. Les ténèbres marbré d'un puissant éclair... celui de la baguette de ce crétin lorsqu'il me torturait dans les cachots... Le premier Endoloris, mais surtout le Incarcerem... même si ma rage envers ce connard de Jonhson était tout autre. Je n'en avais jamais parler, j'ignorais même s'il s'en était un jours vanter à ses copains... après tout... quel sang pur se vanterait d'avoir violer une sang de bourbe ? Oui, Brian Jonhson, le fils du ministre de la magie m'avait violé. Les médecins ne savaient pas... ni même les enquêteurs, c'était une cause perdu et on m'aurait accusé d'atteinte à la réputation... 


Une subite chaleur irradia dans tout mon corps, me réveillant tranquillement. 

Pourquoi t'es pas rester avec moi, murmura alors mon copain, venant de me déposer dans le lit. 


Je poussai un petit soupir avant de me retourner pour faire face à Charlie. Je tentai alors un bref sourire.

J'arrivais pas à dormir, dis-je simplement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Peterson
Étudiant de 7e année | Capitaine de l'équipe de Poufsouffles | Batteur
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 06/09/2010

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Noyer Blanc • Bave de Sombral • 31cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Ven 04 Mar 2016, 12:05

J'avais vraiment de la misère à la comprendre. Mais c'était probablement ce qui me charmait chez elle. L'intrigue qu'elle m'inspirait. Toutes les autres filles avaient toujours été trop banales à mon avis. Mais pas Faith. Elle était le total contraire, le contraire qui m'enivrait au moindre geste qu'elle pouvait bien faire, même si c'était de dormir contre un mur. Bien sûr, c'était inquiétant, mais je savais qu'il y avait une raison derrière cela. Une raison que seule elle connaissait. Ce n'était pas pour avoir de l'attention, il y avait pleins d'autres façons d'en avoir, et elle détestait ça, sinon elle s'afficherait beaucoup plus en public qu'elle pouvait bien le faire. Malgré tout, je l'aimais de tout mon coeur. Ce n'était pas un amour qui s'était embelli avec le temps, qui avait demandé de la construction. C'était un amour qui m'avait frappé de plein fouet, ce que les moldus appellent communément le coup de foudre. Impossible pour moi de savoir si elle avait ressenti la même chose, mais j'avais confiance. Confiance qu'elle ne se laisserait pas embrasser par n'importe quel homme qui disait l'aimer. Elle n'était pas de ces filles que l'on qualifiait de facile. Décidément, elle était beaucoup plus que ça. Elle était ma petite copine.


Je glissai mon menton sur le dessus de sa tête, la serrant contre moi comme si elle avait failli perdre la vie. C'était loin d'être le cas, mais pour la première fois de ma vie, j'étais attaché à quelqu'un. Je l'entendis pousser un petit soupir, avant de la sentir bouger. Je desserrer mon étreinte, afin de la laisser se tourner vers moi. Elle affichait un petit sourire, mais je vis bien qu'il n'était pas sincère. Était-ce à cause qu'elle ne voulait pas dormir avec moi? Ce n'était pas le moment de penser à ce genre de problème. Après tout, notre relation était récente, et je respectais sa gêne, si c'était ce qu'elle ressentait.


- J'arrivais pas à dormir, me dit-elle alors de sa douce voix.


Je hochai doucement la tête avant d'aller poser un baiser léger contre ses lèvres, puis contre son front. Noël arrivait à grands pas, et je devais trouver une façon de l'inviter chez mes parents et qu'elle accepte. J'avais l'impression que ça n'allait pas être un jeu d'enfant. Je ne savais pas si elle avait sa propre famille, mais si ce n'était pas le cas, je savais qu'elle allait très bien être acceptée dans la mienne. J'en étais convaincu. Mes parents étaient des êtres tellement doux et humains que ça ne pouvait pas être autrement. 


- C'est pas grave, chuchotais-je d'une voix rauque. Réveille-moi la prochaine fois. 


Je poussai ensuite un léger soupir de nervosité. Je ne savais pas si c'était le moment approprié pour faire une telle demande. Ah et puis... Merde !


- Veux-tu venir passer les vacances dans ma famille en Australie ? demandais-je d'une voix douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Moore
Étudiante de 7ième année | Capitaine de l'équipe de Serdaigle | Gardienne
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 28/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Amandier • Larme de Phoenix • 23cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Ven 06 Mai 2016, 20:45

Il hocha doucement la tête, comme pour accepter mes propos. Il vînt ensuit poser ses lèvres sur mon front dans un geste protecteur. Il semblait en prie à une grande réflexion que je ne voulais pas du tout interrompre. 

—C'est pas grave, chuchota-t-il visiblement non convaincu. Reveilles moi la prochaine fois. 

Il poussa alors un soupir. Il était à peine audible, mais je m'en rendis tout de même compte. 

—Veux tu venir passer les vacance dans ma famille en australie, me demanda-t-il de sa douce voix.

Je le regardai quelque peu inquiète. Pouvais-je vraiment me rendre dans sa famille alors que j'étais considérée comme étant extrêmement dangereuse par le ministère...
 
Comment réagirait ses parents s'il voyais mon numéro d'identification... des angoisses de plus mais surtout des explications à lui fournir. Je basais les yeux et passai une main sur ma nuque. Je relevai les yeux sur mon copain qui semblait vraiment le désirer du plus profond de son être, mais j'hésitais. 

—Je ne sais pas si je peux... susurais-je entre deux mouvements anxieux.

Mon regard se reposa alors dans la comptemplation de mes mains... Peut-être devrais-je les vernis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Peterson
Étudiant de 7e année | Capitaine de l'équipe de Poufsouffles | Batteur
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 06/09/2010

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Noyer Blanc • Bave de Sombral • 31cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Sam 07 Mai 2016, 09:48

Je sus tout de suite que mon idée ne lui plaisait pas. Le regard inquiet qu'elle me lança me fit regretter ma demande. Pourtant, je savais bien que mes parents l'auraient acceptée. Ils rêvaient tellement que je leur ramène une petite amie. Et comme ils étaient plutôt ouverts d'esprit... Mais Faith était ce qu'elle était. Même si elle disait le contraire, elle craignait le regard des autres. De toute façon, même si mes parents la rejetaient, - ce qu'ils ne feraient pas - je prendrais automatiquement la défense de ma petite amie et je m'enfuirais avec elle. Ne pouvait-elle pas voir l'amour que j'éprouvais à son égard ? Cependant je ne dis rien. Je la laissai même faire lorsque sa nervosité prit le dessus et qu'elle passa une main rapide contre la marque de son cou. À mes yeux à moi, elle était loin d'être dangereuse. Je me fichais bien de ce que le Ministère pouvait en penser.


- Je ne sais pas si je peux, souffla-t-elle alors.


Elle baissa la tête. Cette fois, ça en était trop. Je relâchai l'étreinte que j'avais sur elle, me dirigeant vers le lit au milieu de la pièce. Je revêtis mes vêtements et me saisis de ma baguette, dans un silence total. Aucune idée ce que Faith faisait. Je ne pouvais tout simplement pas me battre pour quelqu'un qui ne voulait pas de moi. 


- Le jour où tu m'aimeras, tu sauras où me trouver, lançais-je d'une voix beaucoup plus brusque que je ne l'aurais voulu.


Je me dirigeai d'un pas rapide vers la porte, mais je m'arrêtai net. Je ne pouvais pas faire ça. Je ne pouvais pas la laisser seule. Je passai une main nerveuse dans mes cheveux, sans pourtant me retourner. C'était comme si j'étais incapable de lui faire face. Et si j'avais raison? Et si elle ne m'aimait pas?


- Pourquoi... murmurais-je alors. POURQUOI T'ES PAS CAPABLE D'ACCEPTER QUE JE T'AIME?


J'avais crié. Eh oui, j'avais crié. Ce n'était pas moi. Ce n'était pas du tout mon genre. Mais je l'avais tout de même fait. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Moore
Étudiante de 7ième année | Capitaine de l'équipe de Serdaigle | Gardienne
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 28/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Amandier • Larme de Phoenix • 23cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Sam 07 Mai 2016, 20:31

L'atmosphère changea d'un cran dans la pièce, me faisant sentir incroyablement mal à l'aise. Il se leva subitement et se rhabilla rapidement et moi, je restais la, muette, inerte. 


—Le jour où tu m'aimeras, tu sauras où me trouver, dit-il brusquement.


Les paroles m'allèrent droit au coeur, me faisant manquer un battement. Pourquoi souhaitait-il me blesser subitement. Il se dirigea alors vers la porte d'un pas décidé. Je posai mon regard sur le plancher alors qu'une larme le frappait. Depuis quand m'étais-je mis à pleurer. 


J'attendais le claquement de la porte, mais il ne venait pas... prenait-il plaisir à me voir dans cette position.

—Pourquoi... murmura-t-il à peine audible. POURQUOI T'ES PAS CAPABLE D'ACCEPTER QUE JE T'AIME ?

Je redressai la tête, les yeux grands écarquiller et les joues baigner de larmes. 


Je restai sous le choc. Sa voix semblait emplie de haine. Que pouvais je répondre à ça... Je n'étais pas douée pour les contacts humains, même avant mon hospitalisation. Le seul garçon que je n'avais jamais aimé, m'avais violée, torturer et manipuler et avait faillit mourir lorsque la coupe avait déborder. Je ne voulais pas lui faire de mal, mais ça avait été plus fort que moi et je refusais qu'il subisse le même sort.


La rage montait en moi, et je trouvai la force de poser mon regard dans le sien.


—Peut-être parce que j'ai peur de ce que je pourrais te faire, sifflais-je entre mes dents. Pourquoi n'est tu pas capable d'accepter que je sois dangereuse, qu'en une seule seconde je pourrais te blesser ou pire encore te tuer, ajoutais-je alors que ma voix se cassais. 


Je passai mon avant bras sur mes yeux afin d'essuyer les gouttes qui y restais.


—L'amour est horrible Charlie, murmurais-je en étouffant un sanglot. Le seul homme que j'ai aimer par le passé ma violer, crachais-je neutre. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Peterson
Étudiant de 7e année | Capitaine de l'équipe de Poufsouffles | Batteur
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 06/09/2010

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Noyer Blanc • Bave de Sombral • 31cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Mar 14 Juin 2016, 00:12

Je ne comprenais pas. Je lui donnais tout. Et elle ne voulait rien prendre. Je ne savais plus du tout sur quel pied danser avec elle. Je n'avais jamais donné d'amour à une femme depuis toutes ces années, et la seule à qui je le faisais ne voulait rien savoir de moi. J'avais mal. Mal. Terriblement mal. Je souffrais, mais elle s'en fichait. Je voulais l'aimer, je voulais qu'elle m'aime, mais ça ne semblait pas réciproque. Je prenais soin d'elle, alors que personne ne le faisait. Je voulais une relation neuve, sans histoire, sans préjugés, mais elle restait dans le passé. Je n'en faisais pas partie. Je faisais partie du présent. Pourquoi ne le voyait-elle pas? 


Alors que mes pensées s'entremêlaient dans ma tête, je me retournai lentement, surpris de croiser son regard, qui me semblait féroce. Comment en étions-nous arrivés là ? Des larmes roulaient le long de ses joues, et c'était exactement la même chose pour moi. Les questions se bousculaient dans ma tête. Il y en avait tellement, que je ne savais plus comment réagir. 


- Peut-être parce que j'ai peur de ce que je pourrais te faire, lança-t-elle alors sur le même ton que le mien. Pourquoi n'es-tu pas capable d'accepter que je sois dangereuse, qu'en une seule seconde je pourrais te blesser ou encore pire, te tuer. 


Je pris une grande inspiration. Je n'avais pas peur d'elle. Et si elle devait me tuer, c'était parce que le destin en avait décidé ainsi. De toute façon, je ne pouvais pas croire qu'une femme comme elle puisse me faire du mal. Cette marque sur son cou ne voulait absolument rien dire pour moi. Si elle était si dangereuse, comme elle le prétendait, elle ne serait pas ici, à Poudlard. Elle serait encore derrière les barreaux. Elle allait devoir me montrer une meilleure preuve qu'un tatouage pour que je la lâche. 


- L'amour est horrible, Charlie, me dit-elle, m'enfonçant de ce fait un pieu dans le coeur. Le seul homme que j'ai aimé par le passé m'a violée. 


J'avalai ma salive, tandis que la colère continuait de monter en moi. J'étais terriblement fâché. Comment pouvait-elle dire des choses comme ça ? Si j'avais voulu la violer, j'en avais eu l'occasion à plusieurs reprises. Et je ne l'avais pas fait. 


- Parce que tu crois que c'est ce que je vais te faire ? lançais-je alors brusquement. Alors laisse-moi te donner raison.


Je ne savais plus du tout ce que je faisais. Machinalement, je marchai vers Faith, avant de la pousser jusqu'au lit. Je la bousculai dessus, un peu plus fort que je ne l'aurais voulu. Je grimpai ensuite par-dessus elle, avant de lui arracher son chandail. Ce qui me prenait? J'en avais absolument aucune idée. La rage avait pris la place de la raison. Pour la première fois de ma vie, je ne contrôlais pas vraiment ce que je faisais. Mes parents ne seraient pas fiers de moi. Je remontai brusquement sa jupe, déchirant son sous-vêtement. Étrangement, j'étais excité. Je descendis seulement la braguette de mon pantalon, baissai mes boxers, et enlignai mon membre avec son intimité. Elle se débattait sous moi, mais je la retenais fermement. Je la fixai durement.


- C'est ce que tu veux, c'est ça? Que je te fasse du mal, pour que tu me le fasses payer, que tu te retrouves à Sainte-Mangouste, et ainsi te donner raison? tonnais-je. C'est ça que tu veux? Eh merde!


Je me relevai vivement, remontant ma fermeture éclair. Je glissai mes mains dans mes cheveux, baissant la tête, les yeux écarquillés. Mais qu'est-ce que je venais de faire. J'étais incapable de le comprendre moi-même. Je me sentais mal. Mais en même temps, non. Impossible de comprendre le combat qui se passait dans mon être en ce moment. 


- T'as raison, l'amour est horrible, Faith. 


Je crachai au sol, impuissant. Je lui avais donné raison. Je lui avais donné exactement ce qu'elle voulait. Je lui jetai un dernier regard, avant de quitter la salle sur demande. Je devais m'éloigner d'elle. Aussitôt que j'arrivai dans le corridor, plusieurs élèves étaient présents. Je commençai donc à errer, jusqu'à ce que j'arrive dans les cachots. Lorsque je vis qu'il n'y avait personne, je laissai aller mes émotions. Je commençai à hurler de rage, alors que des larmes de colère coulaient contre mes joues. J'abattis mes poings avec force contre la pierre, et ce, à répétitions. Le sang, la douleur, je n'en avais même pas conscience.


HJ/ parti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Moore
Étudiante de 7ième année | Capitaine de l'équipe de Serdaigle | Gardienne
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 28/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Amandier • Larme de Phoenix • 23cm

MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   Mar 30 Aoû 2016, 20:43

Je voyais son air se durcir. Pourquoi ne pouvait-il pas comprendre que je faisais pas ça contre lui, que c’était plus fort que moi… Que je voulais le protéger. 


Parce que tu crois que c’est ce que je vais faire, hurla-t-il hors de lui. Alors laisses-moi te donner raison.


Il avança vers moi, menaçant. Chaque pas me faisais un peu plus reculer allant jusqu’à me coincer entre le lit et lui. J’étais terrifier, stupéfaite, incapable de faire un seul mouvement. Il me poussa sur le lit et m’arracha mon chandail me bloquant sous lui. 


Charlie, arrête, dis-je effrayer.


Il ne m’écoutais pas. Il remonta ma jupe et déchira mon sous vêtement. Je commençai à me débattre de toute mes forces. 


Arêtte, répétais-je en étouffant un sanglot. Rien ne t’obliges à faire ça. 


Je le regardais détacher sa braguette et sortir son membre bien dresser devant moi.


Charlie, s’il te plait, dis-je en sanglot. 


Il se positionna devant mon intimité découverte. Je me débattais du plus fort que je pouvais, mais en vain. Il me retenais fermement contre le matelas, posant son regard dur dans le mien apeuré. 


C’est ce que tu veux, c’est ça ? Que je te fasse du mal pour que tu me le fasse payer, que tu retournes à Sainte-Mangouste, et ainsi te donner raison, tonna-t-il alors que je tentais de retenir mes larmes. C’est ça que tu veux ?


Je faisais non de la tête de toute force, mais c’était comme si j’étais invisible.


Eh merde !


Il se releva vivement, remontant sa braguette. Il passa nerveusement la main dans ses cheveux. J’ignorais si mon calvaire était terminer ou non. J’avais peur… très peur. 


T’as raison, l’amour est horrible Faith, me dit-il alors sèchement.


Il cracha au sol et quitta la pièce, me laissant seule avec moi-même. Je fixais le vide, sanglotante. J’étais morte de peur. Devais-je tenter de le rattraper pour comprendre, pour m’excuser ou devais-je le fuir, l’éviter et faire comme si tout était fini ? Est-ce que tout était fini ? Je me rhabillai comme je pus et montai à la tour d’astronomie, j’avais besoin d’air de tranquillité, mais surtout de sentir que je n’avais pas tout échouer en me retrouvant là où nous nous étions réellement parler pour la première fois…



HJ PARTIE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serrée contre toi.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Serrée contre toi.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tactique gobelins contre nains
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Douillet contre Bakchich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Hall :: Salle sur demande-
Sauter vers: