Poudlard - Next Gen

Qu'est devenu Poudlard après le départ d'Harry?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Not hiding so good

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bethany Winter
Étudiante de 6e | Remplaçcante
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Not hiding so good   Lun 11 Aoû 2014, 16:52

Je me débattis quelques secondes sous son corps. Cependant, cela ne prit que ce temps avant qu'il ne se redresse vivement, me permettant de respirer à nouveau. Je pris une grande bouffée d'air, emplissant ainsi mes poumons. Il était vrai que j’exagérais en ce moment même, mais c'était pour me foutre de la gueule de Blake. Il fallait bien que quelqu'un s'occupe de le faire ! Personne n'osait se dresser contre lui. Personne excepté moi, bien entendu. Je me redressai à mon tour, posant mon regard dans celui de mon ami. Devant sa mine farouche, je ne pus m'empêcher de lui faire un sourire. Ça allait le mettre en rogne, c'était certain !


On va mettre les choses au clair, me dit-il en fronçant les sourcils. Premièrement, je ne suis pas gros. Je suis musclé. Deuxièmement, ce n'est pas de ma faute à moi si tu es grosse comme un cure-dent et qu'un magnifique corps d'Apollon comme le mien te fait perdre les moyens.


Mon réflexe premier fut de me mordre la lèvre inférieure. Il ne se prenait pas pour un troll, ça c'était certain. Je savais qu'il était narcissique, mais pas à ce point ! Je ne pus m'empêcher de passer mon regard du haut en bas de son corps. Il était vrai qu'il était foutrement bien foutu. Et il était vrai que je perdais les moyens devant lui, même si j'arrivais à bien le masquer. Je ne devais pas réagir à cette petite pique, sinon il était qu'il démasquerait l'intérêt que je pouvais bien lui porter... depuis quelques années déjà. Mais Blake était un coureur de jupons, un gars populaire et moi j'étais... J'étais moi voilà ! Lorsque mon regard retomba à nouveau dans le sien, j'éclatai de rire. Ça, ça allait l'insulter, du moins je l'espérais ! Je me relevai, essayant de le tirer à ma suite, mais il était trop lourd pour moi.


En tout cas Blake, dis-je sur un ton moqueur, si j'étais Apollon, je me sentirais gravement insulté en ce moment.


Je lui fis un clin d'oeil, puis je détalai comme un lapin dans les dédales du château.


Attrapes-moi, m'exclamais-je avant de tourner un coin de mur.


J'étais probablement certaine qu'il me suivrait. Il voudrait se venger pour ce que je venais de lui dire. Je ne le pensais pas, bien entendu. Summer était probablement le plus beau mec que j'avais jamais rencontré... mis à part mon piano. Je n'avais jamais pus lui avouer... Je tournais toujours tout en blague. D'un autre côté, c'était peut-être pour ça que nous étions amis maintenant. Je ne lui collais pas aux baskets comme ses petites groupies. Cette image me fit frissonner. Ces filles étaient vraiment pathétiques ! 


Je sautai sur le premier escalier que je vis, le montant le plus rapidement que je le pouvais. Je pouvais entendre mon nom derrière moi, mais je ne me retournai pas. Je ne voulais en aucun cas perdre mon avance. Comme je ne regardais pas vraiment ou est-ce que j'allais, mes pas me menèrent bien malgré moi près de la tour d'astronomie. Je décidai de m'y cacher. Je pouvais entendre des pas effrénés pas trop loin. Soudain, deux mains se posèrent sur ma taille, me soulevant dans les airs. Je ne pus qu'hurler de terreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Summer
Étudiant de 6e année | Attrapeur
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 11/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Soins aux créatures Magiques
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Cèdre • Plume de Corbeau • 36cm

MessageSujet: Re: Not hiding so good   Ven 05 Sep 2014, 21:13

Elle se mordis la lèvre à ma réplique. J'avais toujours su que je ne la laissais pas indifférente, mais heureusement pour elle, elle n'était pas comme toutes les autres petites pimbêches qui se rapprochaient de moi pour A) rendre X mec jaloux B) pouvoir dire qu'elle était sorti avec le Don Juan de Poudlard C) avoir la chance de faire les sélect de Quiditch.


En tout cas Blake, si j'étais Apollon, je me sentirais gravement insulté en ce moment.


J'allais répliquer lorsque je fus déstabilisés par le clin d'œil qu'elle me lança, avant de partir comme un éclair de feu.


Attrappes moi !


Alors pour l'attraper sa elle pouvait être sûr que j'allais le faire. Je lui laissa quelques minutes d'avance car je savais pertinemment où elle se rendait. Après six ans passé à jouer à ce genre de jeux débiles je la connaissais par cœur. Elle ne ferait d'abord croire qu'elle se rendrerais à la salle commune mais lorsqu'elle atteindrais le… cinquième étage, elle changerait ses plans. Comment je le savais, elle faisait toujours ça et si elle ne le faisait pas je la trouverais quand même facilement grâce à la merveilleuse invention qu'est la carte du Marauder.


Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaise.


J'avais raison, elle utilisait encore une fois ça "stratégie" on voyait ses pas effrénés dans la tour d'astronomie, sans doute entrain de gravir les marches de ce dangereux escalier.


Méfaits accomplis.


Je partis lentement en direction de sa "cachette", avec un peu de chance j'allais être si lent que je n'aurais même pas à la chercher. J'accéléré sans m'en rendre compte le pas lorsque je fus dans les escalier me lançant maintenant dans une véritable poursuite. Cela me rappelait la fois où elle m'avait piquer mes habits après l'entraînement et que con comme je l'étais, je l'avais poursuivie en serviette dans château pour les récupérer. Elle était très mal caché, dos à l'entrée. J'arrivais doucement derrière elle est posai mes mains fermement sur ses hanches avant de la soulever de terre. Je ne pus m'empêcher de pouffer de rire à l'entendre crier comme une hystérique.


Ferme la Beth, tu vas me rendre sourd, dis-je en tentant de prendre un air furieux… bien oui, j'avais autre chose à faire que de faire cette poursuite quand même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Winter
Étudiante de 6e | Remplaçcante
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Not hiding so good   Lun 15 Sep 2014, 16:06

J'hurlais. J'hurlais, mais je n'étais même plus capable de m'en rendre compte. Tout mon être se concentrait sur ses mains contre mes hanches. J'en reconnaissais la forme, et je savais donc que c'était les siennes. Ses mains. Je le savais, car à chaque fois qu'il posait ses mains sur moi, ça me rendait folle. J'avais juste envie de les lui arracher. Les lui arracher afin de les garder pour moi. Je n'en pouvais plus de les voir se promener sur tant de filles, des filles beaucoup plus jolies que moi. Je n'avais jamais abordé ce sujet avec lui, pour la simple et unique raison qu'il me classerait à la même place que les autres cruches qui bavaient stupidement à ses pieds. Bien sûr, je n'étais pas comme elles. Moi, j'aimais Blake pour ce qu'il était, pas pour ce qu'il paraissait. Excepté sa soeur, j'étais sûrement l'une des seules personnes en ce monde à le connaître par coeur. Oui, j'étais folle amoureuse de Blake Summer. Jamais il ne le saurait.


Fermes-la Beth, tu vas me rendre sourd, dit-il alors.


Je clouai instantanément mon bec. Sa voix m'avait ramené à la réalité, et je pouvais maintenant constater à quel point mon coeur battait idiotement la chamade. Il ne fallait pas qu'il ne s'en rende compte. Je fis mine de me débattre, et il me posa instantanément au sol. Je croisai alors les bras sur ma poitrine et le fixai d'un regard noir. 


C'est toi qui passe ton temps à me rendre sourde, répliquais-je sur un ton cinglant. Quand tu baises toutes ces filles.


Je me retournai vivement, m'accoudant à la rambarde de la tour. Je n'avais pas voulu dire ça, c'était sorti bien malgré moi. Je me fichais à quel point ces paroles pouvaient affecter Blake. Je ne voulais juste pas qu'il détecte la petite pointe de jalousie qui s'était glissée dans ma voix. Ce n'était pas que je voulais des petites couchettes par-ci par-là avec lui... Je souhaitais être celle pour qui il arrêterait de courir après toutes ces pimbêches. Je soupirai fortement, laissant mes pensées voguer au loin. Si seulement Aphrodite avait raison... Si seulement c'était plus simple de lui avouer ce que je ressentais. Malheureusement je connaissais l'homme. S'il avait eu quoi que ce soit pour moi, ça ferait longtemps que je n'aurais plus ma virginité...


FLASH BACK


J'errais dans les couloirs depuis déjà quelques minutes. La deuxième épreuve vient tout juste de se terminer si je me fie aux cris. Je fuyais la compagnie des autres depuis déjà plusieurs jours. Depuis que Blake avait posé ses mains contre mes hanches afin de crier victoire aux Gryffondors pour les points que je venais d'obtenir. Nous avions une grande avance, je devrais m'en réjouir. Mais pourtant, j'étais triste. Triste parce que je m'étais découvert des sentiments inavoués à l'égard de mon meilleur ami. Ce ne serait pas si triste, si seulement il avait pu être célibataire, et si seulement mes parents éprouvaient de la sympathie à son égard. Mais Blake était un rebelle, et mes parents croyaient fortement qu'il avait une mauvaise influence sur moi. Au contraire, c'était moi qui était une bonne influence pour lui. Jamais il n'avait tenté de m'entraîner dans ses folies. Nos personnalités se complétaient. Et je ne m'en étais jamais rendue compte, pas avant ces quelques jours. 


Perdue dans mes pensées, je ne regardais pas où je mettais les pieds. Je fonçai dans un élève, ce qui me ramena à la réalité. Je poussai un profond soupir lorsque je vis la dernière personne que j'avais envie de voir en ce moment.


Qu'est-ce que tu fiches ici Blake, demandais-je sur un ton assez désagréable. Ça m'étonne que tu ne sois pas avec les autres en train de festoyer pour la deuxième épreuve.


Il arborait un grand sourire. J'avais seulement envie de le lui arracher et de lui rentrer bien profondément dans son postérieur. Mais je me ravisai. Culpabiliser Blake parce qu'il était amoureux d'une autre fille serait très égoïste de ma part. Incapable de supporter ce sourire davantage, je baissai lentement le regard. La fermeture éclair de son pantalon était ouverte, et sa chemise était très mal boutonnée. Je soupirai. Il venait probablement de forniquer avec sa petite amie et il s'était rhabillé en vitesse afin que son absence passe inaperçue. 


Tu sais Beth, un sourire sur ton joli visage empêcherait les gens de vomir en te voyant, dit-il sur un ton légèrement moqueur.


Voyant que je fixais son pantalon et sa chemise à répétition, il arrangea ses vêtements et me saisit par les épaules, m'obligeant à le regarder dans les yeux. J'avais seulement envie de le tuer en ce moment. Il n'avait pas le droit de poser ses mains ainsi sur moi, me faisant alors perdre totalement mes moyens. Mon coeur commençait à battre la chamade. Il fallait absolument que je me débarrasse de lui. Je ne voulais même plus le voir. 


Dégages Blake, dis-je brusquement.


Je vis son expression changer. Jamais je ne lui avais parlé ainsi depuis que je le connaissais. Je lui disais toujours ma façon de penser, mais c'était toujours d'une façon délicate. Cette fois-ci, mon visage était sombre et mes yeux sur le point de se remplir d'eau. Ma voix était cassée et quelque peu rauque, et qui habituellement était toute enjouée. Il n'avait pas l'air satisfait que je lui parle sur ce ton, mais il retira quand même ses mains, reculant également de quelques pas. Je poussai alors un profond soupir, serrant les poings de chaque côté de mon corps.


Tu devrais retourner baiser ta connasse d'Éléna, au lieu de perdre ton temps avec moi, lançais-je avant de m'enfuir en courant. 


J'étais incapable de rester une seule seconde de plus en sa présence. J'avais envie de me rouler en petite boule dans un coin, déversant toutes les larmes de mon corps. J'avais enfin trouvé un gars que j'aimais plus que mon piano, et il fallait que cet amour soit impossible. Jamais Blake ne pourrait m'aimer plus qu'il aimait Éléna. Elle était beaucoup plus belle, et elle avait de plus belles formes. De plus, il semblerait qu'elle était une bête au lit. Jamais je ne serais son égal. J'avais beaucoup trop peur des relations sexuelles, et il était sûr et certain qu'avec Blake, je serais si timide qu'il en serait dégoûté. 


Mes pas m'avaient lentement menée dans la salle sur demande. Elle avait probablement ressenti mon besoin de solitude. Elle répondait toujours à mon appel, bien souvent remplie d'instruments de musique. Mais cette fois-ci, alors que ma main tournait lentement la poignée de la porte, ce fut des cris que j'entendis. Cette voix, je la reconnaîtrais parmi des milliers. C'était celle d'Éléna. J'essuyais rapidement mes yeux humides avant de pénétrer la pièce silencieusement. Je faisais des petits pas, marchant sur la pointe des orteilles. Je voulais éviter de me faire repérer avant de voir ce que je croyais vachement être une tromperie. Je me cachai derrière une armoire, prenant une grande inspiration. Les cris étaient tout près. Je pouvais entendre des bruits... Assez désagréables. Lentement, je tassai ma tête sur le côté, voyant exactement ce à quoi je m'attendais. Éléna était penchée sur une pile de livres, me faisant face. Elle était complètement nue, et un gars qui semblait être de Durmstrang la baisait, debout derrière elle. Le seule vêtement qu'elle portait était la cravate des Gryffondors de Blake. 


Sans m'en rendre compte, j'étais sortie totalement de ma cachette, et je les fixais d'un air ébahis. Aucun son ne sortait de ma bouche. Blake n'était pas au courant c'était certain... C'était vachement dégoûtant d'aller baiser avec un autre mec tout de suite après avoir fait l'amour avec son copain... En particulier lorsque son petit ami était nul autre que Blake Summer ! Je reculai alors à petits pas. J'en avais assez vu. Cependant, mon pied se posa sur un objet sur le sol. Il s'agissait d'un petit jouet pour chien. Un rugissement se fit entendre alors dans toute la pièce, et je sentis le regard d'Éléna se darder sur moi à la vitesse de l'éclair. Je n'eus même pas le temps de me saisir de ma baguette qu'un maléfice du saucisson m'atteignit de plein fouet. Je ne pouvais même plus appeler à l'aide. Je m'effondrai alors brutalement contre le sol froid de la salle sur demande. Éléna s'avança, maitenant revêtue d'une simple robe de sorcier. 


Il faut la tuer, dit-elle froidement. Cette sotte est une amie proche de Blake.


Les deux tendirent alors leur arme vers moi. Allais-je vraiment mourir pour avoir surpris une tromperie ? Elle était vraiment folle celle-là ! Une larme s'échappa alors de mon oeil bien malgré moi. Oui j'étais malheureuse ces derniers temps, mais je ne voulais pas pour autant mourir ! Son pied s'asséna brusquement contre ma main, me faisant perdre ma baguette.


Finite ! s'exclama alors le Durmstrang. 


Endoloris, enchaîna Éléna.


Une violente douleur s'empara alors de toute mon être. Je hurlais, c'était la seule et unique chose que je pouvais faire. Avec chance, quelqu'un m'entendrait et les surprendrait. Je n'avais jamais souffert de la sorte. Le reste se passa en un éclair. Aussi rapidement que le sort avait été jeté, il prit fin. Je n'avais aucune idée comment de temps j'étais restée sur le sol à me tortiller de douleur, mais j'étais maintenant dans les bras de Blake, nichée contre la chaleur de son torse.


Ça va Beth, je suis là, murmura-t-il tendrement, alors que mes yeux se posèrent sur les corps inertes d'Éléna et du Durmstrang.


FIN DU FLASH BACK


Lorsque je revins à la réalité, j'étais dans la même position que dans mon souvenir. Nichée contre son torse si chaud, humant son doux parfum. Je pleurais... J'avais du avoir une longue absence, car je ne me souvenais pas être partie à pleurer, encore moins que Blake m'avait prise contre lui. C'était la deuxième fois que ça arrivait, et encore une fois, j'allais virer folle. Je repoussai doucement Blake, essuyant rapidement mes larmes.


J'vais bien, t'en fais pas, mentis-je en lui offrant un faux sourire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Summer
Étudiant de 6e année | Attrapeur
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 11/05/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Soins aux créatures Magiques
Deuxième Cours: Divination
Baguette Magique: Cèdre • Plume de Corbeau • 36cm

MessageSujet: Re: Not hiding so good   Mer 01 Oct 2014, 16:56

Elle se tut enfin, me donnant enfin le signal pour la reposer au sol. Elle me lança un regard noir tout en croisant ses bras sur sa poitrine. Depuis quand est-ce que Beth à des seins...


C'est toi qui passes ton temps à me rendre sourde. Quand tu baises toutes ces filles.


Elle se recula rapidement pour s'appuyer contre la rambarde. Elle s'en voulait, je le savais bien, je la connaissait extrêmement bien... peut être même plus qu'Alice. Je savais qu'elle était jalouse, je savais facilement reconnaître une fille jalouse et Beth ne faisait pas exception à la règle. 


FLASHBACK


C'était en troisième année, je venais tout juste de reprendre avec Kimberly, de Poufsouffle. Elle et Beth se détestait mutuellement, mais elle faisait tout de même un effort... pour moi, mais en classe, elles se bataillaient comme des tigresse pour récolté le plus de points possibles pour leur maison. Elles étaient tellement ridicule. Tout ça pour en venir à l'après cours. J'attendais Kim à coté de la porte quand Beth arriva. 


C'est gentil de m'avoir attendu, d'habitude tu disparaît après un cours.
Je fus incapable de placer un mot. Kim arriva et Beth lui lança un regard haineux dont elle seule avait le secret. Kimberly plaça ses bras autour de mon cou.


Alors Blakinou, on y va ?


Bethany me lança un regard noir, j'avais bien remarqué que ses yeux commençaient à se remplir d'eau. 


Je te rejoins devant les grandes portes ma belle. 


Kim partis et je restai seul quelques instants avec Beth étant donnée que tout le monde avait déjà quittés la classe.


Tout ce qui compte pour toi Blake Andrew Summer, c'est de t'envoyer en l'air ! Tu me dégouttes.


Sur cette dernière insulte elle partie furibonde dans les couloirs du château. C'est à ce moment exact que je sus qu'elle m'aimais. Qu'elle m'aimais plus que l'on aime un ami. 


FIN DU FLASHBACK


Je levai les yeux vers elle, elle était maintenant affalé au sol, pleurant à chaude larmes. Je m'approchai d'elle et la serai contre moi, lui laissant tout le temps dont elle pouvait avoir besoin. Elle finit par enfin reprendre ses esprits. Elle me repoussa doucement, se dépêchant de sécher ses larmes. 


J'vais bien, t'en fais pas.


Ne pas m'en faire, je ne faisais que ça pour elle et à chaque fois, elle me le faisait regretter d'une façon ou d'une autre. Je posai un petit baiser rapide sur sa chevelure soyeuse avant de me lever et de lui tendre la main. 


Tu viens, je crois que le repas sera bientôt servis. Je ne sais pas pour toi, mais moi j'ai une faim de loup !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Winter
Étudiante de 6e | Remplaçcante
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 27/06/2014

Feuille de personnage
Choix de Cours: Études des Moldus
Deuxième Cours: Soins aux Créatures Magiques
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: Not hiding so good   Jeu 02 Oct 2014, 09:58

Je l'avais repoussé, mais je ne savais pas pourquoi. J'avais beaucoup plus besoin de ses bras et de sa chaleur en ce moment que de ma pathétique solitude. Ses lèvres frolèrent alors rapidement ma chevelure, puis il me tendit sa main afin de m'aider à me relever. Je levai mon regard rougi par les larmes vers lui, tentant de reprendre le dessus sur moi-même.


Tu viens, je crois que le repas sera bientôt servi. Je ne sais pas pour toi, mais moi j'ai une faim de loup !


Je ne pus m'empêcher de sourire avant de m'emparer de sa main et de me remettre sur pied. Je tentai de passer mes pouces sous mes yeux afin d'arranger mon maquillage, en vain. Je devais l'étendre plus que d'autre chose. Blake vint alors à ma rescousse en léchant son pouce et en le passant sous mes yeux. Mon orgueil aurait du faire en sorte de le repousser, mais il n'en fut rien. 


Là c'est sûr, commençais-je, les gens vont vraiment vomir en me voyant !


Je faisais référence à cette petite phrase banale qu'il me disait toujours lorsque je pleurais ou que je ne souriais pas. Je lui assénai un coup de poing sur l'épaule avant de me diriger vers la Grande Salle.


Le premier arrivé c'est le plus beau ! m'exclamais-je avant de détaler comme un lapin.

HJ// Je suis partiiiiiiie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Not hiding so good   

Revenir en haut Aller en bas
 
Not hiding so good
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard - Next Gen :: Poudlard :: Tour d'astronomie-
Sauter vers: